Jump to content
André Jorge

Faire respecter sa personne, ses droits et sa fonction

Recommended Posts

Argon
Il y a 13 heures, nonau a dit :

Il faut aussi porter plainte contre la hiérarchie ! Quand je lis le passage du dasen cela me file la nausée !

Non. "Porter plainte contre la hiérarchie", ça ne veut rien dire. Une plainte nominative contre un membre de la hiérarchie aurait toutes les chances de ne pas aboutir  ("je suis pas responsable, j'ai juste suivi les instructions de ma propre hiérarchie..."), et une rafale de plaintes pour ratisser large aurait toutes les chances d'en comporter pas mal d'abusives, sans même être sûr de cibler le véritable responsable.

Une plainte contre X est beaucoup plus pertinente. Ca veut dire : "je ne sais pas exactement qui est responsable du préjudice que j'ai subi, mais je demande justice",  à charge ensuite au Procureur puis au juge de déterminer les responsabilités.  (enfin, s'ils n'enterrent pas l'affaire...)

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bogey
Le 30/06/2019 à 19:17, Rina Lilou a dit :

Si vous pouviez laisser un commentaire ici : https://www.laprovence.com/article/edition-alpes/5571643/suicide-dun-jeune-instituteur-la-famille-saisit-la-justice.html, histoire de montrer notre intérêt pour cet article, ce serait gentil... merci d'avance ! ☺️
L'article est aussi partageable depuis le site du journal.

J'ai essayé mais il y avait comme un bug.

Ça saurait tout le temps et je n'ai pas réussi à écrire mon message.

Vu le peu de réactions, je ne suis pas le seul.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rina Lilou

BD Cas d'école : L'histoire de Laurent par Remedium Timoris :

"Laurent est un enseignant qui a été détruit par l’Education nationale. Un de plus. Un de trop. C’est avec son approbation que j’évoque dans ce deuxième "Cas d’école" son histoire. Parce que le silence et la solitude restent les meilleurs complices des manquements de la hiérarchie, nous devons faire preuve, plus que jamais, de solidarité. #Pasdevague"

Histoire de Laurent 1.jpg

Histoire de Laurent 2.jpg

Histoire de Laurent 3.jpg

Histoire de Laurent 4.jpg

Histoire de Laurent 5.jpg

Histoire de Laurent 6.jpg

Histoire de Laurent 7.jpg

Histoire de Laurent 8.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rina Lilou

Suite de la BD

Histoire de Laurent 9.jpg

Histoire de Laurent 10.jpg

Histoire de Laurent 11.jpg

Histoire de Laurent 12.jpg

Histoire de Laurent 13.jpg

Histoire de Laurent 14.jpg

Histoire de Laurent 15.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rina Lilou

Suite de la BD

Histoire de Laurent 16.jpg

Histoire de Laurent 17.jpg

Histoire de Laurent 18.jpg

Histoire de Laurent 19.jpg

Histoire de Laurent 20.jpg

Histoire de Laurent 21.jpg

Histoire de Laurent 22.jpg

Histoire de Laurent 23.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rina Lilou
Torque

On est nombreux à avoir croisé dans nos écoles ce genre de personnalités toxiques. Mais que faire ? :idontno:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
éowin

Wahouh! Cela fait peur!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Tristement courant !

Bon rétablissement à Laurent et bon courage pour ceux qui ont récupéré Sabine (ou Christine, Isabelle, Pierre, ...) !

Share this post


Link to post
Share on other sites
ablette

Souvent, malheureusement, il y a une équipe qui sait qu'un collègue est harcelé (directeur ou adjoint) mais qui ne fait rien. C'est particulièrement bien visible dans cette BD. Où sont les collègues ? Tant qu'individuellement on n'est pas touché, il ne faut pas s'en mêler et on n'a pas de problèmes ...  Je me demande si ce n'est pas ça le plus destructeur pour la victime, l'attitude de ceux qui font semblant de ne rien voir ...

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
ablette

Ce qui est terrible aussi dans cette BD, c'est que cette Sabine s'en prend même aux enfants.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 4 heures, ablette a dit :

Souvent, malheureusement, il y a une équipe qui sait qu'un collègue est harcelé (directeur ou adjoint) mais qui ne fait rien. C'est particulièrement bien visible dans cette BD. Où sont les collègues ? Tant qu'individuellement on n'est pas touché, il ne faut pas s'en mêler et on n'a pas de problèmes ...  Je me demande si ce n'est pas ça le plus destructeur pour la victime, l'attitude de ceux qui font semblant de ne rien voir ...

C'est ça : le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes !

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hildebert
Il y a 15 heures, Torque a dit :

On est nombreux à avoir croisé dans nos écoles ce genre de personnalités toxiques. Mais que faire ? :idontno:

Ne pas entrer dans leur jeu. Elles n'ont du pouvoir que parce qu'on leur en donne et le silence leur en donne encore plus.

Des écrits, que des écrits : rien à l'oral.

Aucun RDV sans présence d'un tiers, compte rendu par écrit signé par les personnes en présence et si refus de signer : le préciser sur le document. 

Inciter les parents à porter plainte en cas de maltraitance ou propos déplacés. Collègue ou pas, aucun passe droit.

Ici, une certaine collègue a eu un joli retour de bâton. Au bout de quelques mois, elle a remarqué que plus personne n'entrait dans son jeu alors qu'elle faisait sa loi depuis des années ou du moins, personne n'osait dire quoi que ce soit trop fort (et il y en a eu des trucs à redire). Il a suffi d'un directeur (moi, mais ça aurait pu être n'importe qui d'autre) qui ne laisse pas passer quitte à se faire défoncer par la hiérarchie, cette collègue et sa grande copine, collègue (qui est partie aussi, étrangement) et la parole s'est libérée avec les conséquences qui ont suivi : Au revoir collègue qui croyait que gueuler plus fort que les autres lui donnait tous les droits. 

Depuis, l'équipe se sent mieux et ça se voit. Apparemment, je suis fourbe, un harceleur et surement la pire engeance de l'univers pour ces personnes. Tant mieux pour l'équipe et l'école où je bosse. Je le vis très bien. 

 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Mais c'est rare que ça se passe comme ça et, souvent, la cible, c'est le directeur lui-même, donc le harceleur trouve sans problèmes des alliés pour se liguer contre lui.

J'ai fait une animation dans une école dans laquelle j'ai enseigné il y a 20 ans.

Déjà, à l'époque, il y avait des problèmes. Soit disant la directrice, qui était naze. Elle est partie.

L'année d'après, c'était un collègue, cible de toutes les critiques. Il avait la peau dure et deux alliés mais ilelle a fini par partir. A cause des pantoufles. Celles qui râlent par derrière quand on leur impose un "C'est nos deux classes qui auront la totalité du budget mairie pour partir en voyage, parce que ... c'est comme ça !" ... mais qui se taisent en CM et ne défendent pas le courageux qui s'étonne, voire trouvent une petite phrase pour "casser" le courageux et se faire bien voir des caïds.

Puis il y a eu la collègue obèse, qui s'en est pris plein les gencives pendant un an, partant en dépression, puis changeant d'école...

...

Et là, les caïds sont toujours là, adulés Il reste deux de leurs toutous. Tout ce qu'ils font est porté aux nues, on se pâme dès qu'ils ouvrent la bouche. Et, si on observe bien, il y a, dans un coin, un collègue complètement défait, l'ai vague, qui reste ans son coin. Sûrement la nouvelle cible.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
bdisse
5 minutes ago, Goëllette said:

Sûrement la nouvelle cible.

Et tu dis rien ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hildebert
Il y a 2 heures, Goëllette a dit :

Mais c'est rare que ça se passe comme ça et, souvent, la cible, c'est le directeur lui-même, donc le harceleur trouve sans problèmes des alliés pour se liguer contre lui.

J'ai fait une animation dans une école dans laquelle j'ai enseigné il y a 20 ans.

Déjà, à l'époque, il y avait des problèmes. Soit disant la directrice, qui était naze. Elle est partie.

L'année d'après, c'était un collègue, cible de toutes les critiques. Il avait la peau dure et deux alliés mais ilelle a fini par partir. A cause des pantoufles. Celles qui râlent par derrière quand on leur impose un "C'est nos deux classes qui auront la totalité du budget mairie pour partir en voyage, parce que ... c'est comme ça !" ... mais qui se taisent en CM et ne défendent pas le courageux qui s'étonne, voire trouvent une petite phrase pour "casser" le courageux et se faire bien voir des caïds.

Puis il y a eu la collègue obèse, qui s'en est pris plein les gencives pendant un an, partant en dépression, puis changeant d'école...

...

Et là, les caïds sont toujours là, adulés Il reste deux de leurs toutous. Tout ce qu'ils font est porté aux nues, on se pâme dès qu'ils ouvrent la bouche. Et, si on observe bien, il y a, dans un coin, un collègue complètement défait, l'ai vague, qui reste ans son coin. Sûrement la nouvelle cible.

Ce n'est rare que si personne n'ose se dresser.

J'ai remarqué que les enseignants n'ayant fait que ce métier sont trop souvent dans des mécanismes de cour d'école. N'étant pas de ceux là, je suis assez détaché de tout ça (trop peut être), comme au qu'en dira t-on et à la menace de sanction. Apparemment, ça a fonctionné vu que j'ai été accepté sur liste d'aptitude et félicité par mon IEN pour ma gestion durant l'année alors que ma position incitait au pas de vagues.

Dans ton histoire, les caïds sont encore là parce qu'ils/elles sont dans la toute puissance. Il suffit d'y aller progressivement, de façon non frontale (ce qui est le but de ce genre de personnes : aller au conflit), de laisser les autres s'exprimer. La faute viendra à un moment ou un autre parce que la confiance acquise au fil des ans est à double tranchant. 

J'ai été la cible dès la pré-rentrée et ça m'a surpris de voir tant qu'agressivité alors que c'était ma première direction, faisant fonction et néo titulaire. Ensuite, je me suis rappelé que ceux qui ouvrent grand la bouche, n'agissent pas.

Parce qu'il n'y a pas que les collègues,  deux petites anecdotes qui sont dans le même genre :

- Je me souviens encore de ce parent d'élève qui faisait peur à tout le monde et qui a tenté de m'intimider avec son physique au début d'année. Pas de bol, ça n'a pas marché (Je n'ai pas un physique de Rugbyman, loin de là) et il n'est jamais venu au RDV que je lui ai proposé, ni revenu vers moi.

- J'ai aussi le cas de l'élève qui lève le poing devant moi pour m'intimider ( Il a une AVS et un suivi en dehors de l'école) et que j'ai regardé avec un grand sourire : "Tu me frappes, je vais porter plainte dans la seconde". Elève compliqué et très difficile selon les dires des collègues. Il n'a jamais recommencé, ne m'a pas insulté directement de l'année. Un super gosse dans le fond qui a juste des difficultés de comportement. Sa mère est même venue me remercier pour l'année passée et ce n'est pas du tout son genre. Rien que ce geste, ça valait toutes les boîtes de chocolat, cadeaux du monde.

Je n'ai pas la prétention d'avoir la réponse ultime parce que ma façon de faire ne correspond pas forcément à d'autres et chaque situation différente. Cependant, je reste intimement persuadé que chaque problème a une solution et elle est souvent très simple.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
montagny

Pour moi et en fonction de ma personnalité, le principal est d'être toujours d'humeur égale et de répondre à chaque situation compliquée avec le même cheminement intellectuel et relationnel. Jusqu'à maintenant, cela a fonctionné, les interlocuteurs agressifs sont souvent décontenancés et ne savent pas dialoguer calmement. De plus, ma hiérarchie sait comment je fonctionne et donc peut répondre de son côté quand elle est sollicitée. Cela passe par du détachement et en me répétant que ce n'est qu'un métier.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 3 heures, bdisse a dit :

Et tu dis rien ?

Bah si, moi, je fais partie de ceux qui ont ouvert leur g... !

D'ailleurs, j'en suis partie. Pas à cause des bottes, mais à cause des pantoufles !

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rina Lilou

Alpes de Haute-Provence / Suicide d'un instituteur à Barrême : les premiers éléments de l'enquête indiquent qu'il n'avait pas "d'attitude déviante" à se reprocher. L’Éducation Nationale mise en cause

Article de DICI du 09/07

"De jours en jours, l'affaire du suicide de l'instituteur de Barrême dans les Alpes de haute-Provence prend une ampleur de plus en plus importante et surtout un caractère de gravité de plus en plus marqué mettant en cause l’Éducation Nationale. Ceux qui estimaient "qu'il n'y avait pas de fumée sans feu" en sont, à priori, pour leur compte.
En effet, selon les premiers éléments de l'enquête, Jean-Pascal Vernet, cet instituteur de 32 ans, était très loin de la "suspicion d'attitude déviante" qui avait conduit à sa mise à pied "par principe de précaution", puis à une erreur de copié-collé dans la notification puis.... à son suicide le 2 mai dernier.
Les premiers éléments de l'enquête conduite par la gendarmerie sont clairs : Aucun attouchement, rien de sexuel, rien de troublant chez lui ou sur ses ordinateurs... En clair un instituteur classique et d'ailleurs plutôt très apprécié. Tout juste aurait-il offert des Légos ou, dit-on, écrit, "Bravo ma princesse" sur un cahier de note. [...]"

A diffuser massivement, merci !

Tout l'article ici :

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
nonau

La bienveillance de l'EN: juger avant la justice ! Peine maximale pour ce Dasen! Encore une fois un seul syndicat défend cette victime...

Share this post


Link to post
Share on other sites
éowin

L'école de la bienveillance...... rions un peu... pour ne pas pleurer!

Share this post


Link to post
Share on other sites
ronin

En l'occurrence c'est le secrétaire général qui devra rendre des comptes

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Il est donc important de se battre pour qu'il soit inquiété, lui aussi !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bogey
Il y a 23 heures, ronin a dit :

En l'occurrence c'est le secrétaire général qui devra rendre des comptes

 

Et j'espère bien qu'on ne va pas oublier de lui en demander !

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
ronin

C'est dans les mains du procureur.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 10 heures, ronin a dit :

C'est dans les mains du procureur.

Qui j'espère ne baissera pas son pantalon ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rina Lilou

  Pétition "Action contre le harcèlement moral, la dépression et le suicide sur le lieu de travail"

Le lien nous a été communiqué par l'association SOS Fonctionnaire victime dans le cadre de notre collaboration.
Elle a été rédigée par un magistrat avec lequel Annie Jouan travaille sur un projet de loi (nous vous en dirons plus à ce propos dans quelques temps ;)).

Nous la partageons maintenant malgré la période estivale. Nous ferons remonter le post à la rentrée.

N'hésitez pas à la signer, et à la faire signer autour de vous, si vous approuvez et souhaitez soutenir cette action, Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 5 119670096
https://www.change.org/p/action-contre-le-harcèlement-la-dépression-et-le-suicide-en-lien-avec-le-travail?recruiter=907191225&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=undefined&utm_term=triggered

P.S : Je poste sur ce fil parce qu'il est question de respect de la personne, mais si vous pensez que le lien mériterait d'être également mis dans un autre sujet, n'hésitez pas ! :)
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Ça ne parle pas trop des enseignants cette pétition ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rina Lilou
Le 23/07/2019 à 16:59, Goëllette a dit :

Ça ne parle pas trop des enseignants cette pétition ...

Elle parle des fonctionnaires en général. Bien qu'il n'y ait pas d'exemple précis sur les enseignants (nous pouvons d'ailleurs demander un ajout en ce sens !), nous pouvons tout de même nous sentir concernés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...