Jump to content

Faire respecter ses droits, sa personne et sa fonction


André Jorge
 Share

Recommended Posts

il y a 50 minutes, Pepettebond a dit :

 

Toujours juridiquement (pour que je ne me fasse pas taxer d'inhumanité loin de là). Tes réponses montrent qu'effectivement ce n'est pas simple. Je n'ai pas dit impossible surtout avec les lettres qu'il a laissé. Si sa famille (femme ou ses ses enfants s'il en avait) décident de se battre ça va être long et douloureux. Je ne pense pas qu'un procureur se lance seul vu le peu de bruit médiatique. 

Il est plus facile de faire condamner un employeur privé que l'État. Le code du travail est plus clair que celui de la fonction publique .

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, maryl a dit :

e ne pense pas qu'un procureur se lance seul vu le peu de bruit médiatique. 

Il est plus facile de faire condamner un employeur privé que l'État. Le code du travail est plus clair que celui de la fonction publique

Hélas !

D'où la nécessité de faire du bruit.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, maryl a dit :

Toujours juridiquement (pour que je ne me fasse pas taxer d'inhumanité loin de là). Tes réponses montrent qu'effectivement ce n'est pas simple. Je n'ai pas dit impossible surtout avec les lettres qu'il a laissé. Si sa famille (femme ou ses ses enfants s'il en avait) décident de se battre ça va être long et douloureux. Je ne pense pas qu'un procureur se lance seul vu le peu de bruit médiatique. 

Il est plus facile de faire condamner un employeur privé que l'État. Le code du travail est plus clair que celui de la fonction publique .

Oui mais c'est possible l'exemple de Jacques Risso en est une illustration. Il faut juste un syndicat offensif, pas dans les petits papiers de l'administration où là effectivement c'est perdu d'avance.

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, nonau a dit :

Oui mais c'est possible l'exemple de Jacques Risso en est une illustration. Il faut juste un syndicat offensif, pas dans les petits papiers de l'administration où là effectivement c'est perdu d'avance.

Syndicat offensif certes, mais aussi la constitution du Comité de Soutien et ses actions:

Réunions, conférences de Presse, courriels réguliers envoyés à toutes les écoles du pays pour permettre à tous de suivre l'affaire, rédaction de comptes-rendus systématique de chaque entrevue et diffusion générale, vente de T-shirts, constitution d'une cagnotte pour les frais d'avocats, pétition de soutien en ligne, etc.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Ah tiens ? quand tout le monde s'y met ça marche mieux que si on laisse trois militants se débrouiller ? je suis surpris.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, clicasos a dit :

+1

Je n'arrête pas d'y penser.... Comment peut-on mourir de son métier ? Je n'ai plus confiance en ma hiérarchie, on nous prône la bienveillance mais où est-elle pour nous ?

 

C'est inacceptable de la part d'une institution qui se devrait d'être noble (l'Education Nationale) que de voir ses enseignants mourir à petits feux ou tout court…

 

Cela me fait mal car il y a des pans de son histoire qui résonnent particulièrement en moi parce que je le vis… L'histoire de cet enseignant c'est celle que nous vivons tous !

 

Il a eu beau se confier, en parler, il s'est quand même senti seul, incompris, décrédibilisé, rabaissé. Ayant le sentiment d'être pied au mur, il est parti...

 

Pour instaurer une "école de la confiance", l'Administration doit enfin ouvrir les yeux et arrêter de brimer ses agents, ceux-là même qui font que l'école tient encore debout parce qu'on fait de beaux projets, parce qu'on a encore des valeurs, parce qu'on ne compte pas notre temps...

L'Administration doit être beaucoup plus humaine et solidaire avec ses enseignants… et arrêter de toujours donner du crédit à tout le monde sauf à NOUS !

Y'en a marre du "pas de vagues" !

ça fait tuer le "pas de vagues" !!!

ça suffit…………………….

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Pour Jean, les images mises en vidéo par le groupe des stylos rouges du 93.

Plus simple pour partager.

 

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, ronin a dit :

Ah tiens ? quand tout le monde s'y met ça marche mieux que si on laisse trois militants se débrouiller ? je suis surpris.

Là, en l’occurrence, il n'y a pas eu de militant qui se débrouille. C'est la femme d'un collègue qui a brisé l'omerta sur les réseaux sociaux.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, nonau a dit :

Je ne voudrais pas généraliser car il y a des.conseillers pédagogiques avec de grandes qualités humaines, mais oui cette institution prône des valeurs de bienveillance tels des slogans publicitaires dont elle est incapable de donner à ses fonctionnaires...

Elle a des devoirs et c'est à chacun, de les faire vivre et de ne pas courber l'échine! Et surtout de vérifier que nos droits sont bien respectés !

"Vous ne previendrez pas la presse ...!" Eh bien c'est la première chose à faire ! 

La semaine dernière notre cher ministre a encore reporté sinedie ses fameuses préconisations concernant son plan violence...Tout un symbole...

La loi libérale de 1989 de Jospin a fait rentrer les parents dans l'école en leur donnant un statut, on en paye les conséquences maintenant. 

Encore du pain béni pour les culs bénis du privé.

 

 

Oui, je suis d'accord avec toi, il y a eu et il y a encore des cpc à l'écoute, des IEN également (qui font aussi ce qu'ils peuvent...). Il  n'en reste pas moins qu'entre la parole d'un enseignant et celle d'un parent, l'institution choisit bien vite...

Il y a 4 heures, Sourire (子の笑み) d'1 Enfant a dit :

 

C'est inacceptable de la part d'une institution qui se devrait d'être noble (l'Education Nationale) que de voir ses enseignants mourir à petits feux ou tout court…

 

Cela me fait mal car il y a des pans de son histoire qui résonnent particulièrement en moi parce que je le vis… L'histoire de cet enseignant c'est celle que nous vivons tous !

 

Il a eu beau se confier, en parler, il s'est quand même senti seul, incompris, décrédibilisé, rabaissé. Ayant le sentiment d'être pied au mur, il est parti...

 

Pour instaurer une "école de la confiance", l'Administration doit enfin ouvrir les yeux et arrêter de brimer ses agents, ceux-là même qui font que l'école tient encore debout parce qu'on fait de beaux projets, parce qu'on a encore des valeurs, parce qu'on ne compte pas notre temps...

L'Administration doit être beaucoup plus humaine et solidaire avec ses enseignants… et arrêter de toujours donner du crédit à tout le monde sauf à NOUS !

Y'en a marre du "pas de vagues" !

ça fait tuer le "pas de vagues" !!!

ça suffit…………………….

oui

Link to comment
Share on other sites

Poursuivi pour quel motif ? 

 

Sinon tu ne m'as pas dit ce que doivent les syndicats dans les deux exemples que j'ai donné. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Goëllette a dit :

Et un enseignant ne sera pas poursuivi s'il signe en son nom ? Sûr ?

Je suis de tout cœur avec la famille et les collègues de Jean, mais je ne ferai pas la bêtise de signer de mon nom une pétition sur internet, où tout est conservé ad vitam æternam.

J'ai retrouvé l'autre jour les noms de la plupart de mes copains de classe sur une pétition contre les Khmers Rouges (1975 à 1979). C'est dire !

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, ronin a dit :

Mais vous avez peur de quoi sérieusement ??? 

C'est clair, sommes nous déjà en dictature?

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, ronin a dit :

Poursuivi pour quel motif ? 

 

Sinon tu ne m'as pas dit ce que doivent les syndicats dans les deux exemples que j'ai donné. 

Ce qu'ils doivent quoi ?

Pour le suicide du collègue ou ton exemple ?

Pour ton exemple, je pense qu'un délégué syndical qui va rencontrer le DASEN pour exprimer une inquiétude de collègues n'y va pas en son nom propre, donc je ne vois pas pourquoi il serait inquiété.

Ce devrait même être son rôle de faire remonter TOUTES les demandes de la base, y compris celles avec lesquelles il n'est pas en accord.

Donc l'Administration n'a pas à lui faire subir des représailles.

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, borneo a dit :

Je suis de tout cœur avec la famille et les collègues de Jean, mais je ne ferai pas la bêtise de signer de mon nom une pétition sur internet, où tout est conservé ad vitam æternam.

J'ai retrouvé l'autre jour les noms de la plupart de mes copains de classe sur une pétition contre les Khmers Rouges (1975 à 1979). C'est dire !

 

Pourtant, il n'y avait pas internet en ce temps-là !

Qui a eu l'idée d'informatiser cette pétition et pour quelle raison ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Goëllette a dit :

Pourtant, il n'y avait pas internet en ce temps-là !

Qui a eu l'idée d'informatiser cette pétition et pour quelle raison ?

Je t'envoie le lien par MP

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Goëllette a dit :

Ce qu'ils doivent quoi ?

Pour le suicide du collègue ou ton exemple ?

Pour ton exemple, je pense qu'un délégué syndical qui va rencontrer le DASEN pour exprimer une inquiétude de collègues n'y va pas en son nom propre, donc je ne vois pas pourquoi il serait inquiété.

Ce devrait même être son rôle de faire remonter TOUTES les demandes de la base, y compris celles avec lesquelles il n'est pas en accord.

Donc l'Administration n'a pas à lui faire subir des représailles.

C'est à hurler de rire. Tu ne vois pas. C'est pourtant ce qui se passe. 90 collègues sollicitent, pas un ne vient ni ne signe une motion. Bien sûr que le DASEN ne dit pas au délégué qu'il va le sanctionner pour ça, ce serait illégal. Mais personne n'est dupe, le délégué est brigade et va se faire dézinguer. Et déjà en groupe de travail il en prend plein la tronche.

 

Les mêmes qui nous critiquent, réclament des syndicats offensifs, combattifs, trouvent que nous sommes nuls et n'en font pas assez ne savent absolument pas de quoi on parle. C'est bien ce que j'écris depuis toujours. Les syndicats sont faibles parce que la profession est faible et soumise et n'ose même pas signer une pétition. Nous sommes 880 000 et plus faibles que des corps de 50 000. C'est à se taper la tête contre les murs.

  • Merci 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, ronin a dit :

C'est à hurler de rire. Tu ne vois pas. C'est pourtant ce qui se passe. 90 collègues sollicitent, pas un ne vient ni ne signe une motion. Bien sûr que le DASEN ne dit pas au délégué qu'il va le sanctionner pour ça, ce serait illégal. Mais personne n'est dupe, le délégué est brigade et va se faire dézinguer. Et déjà en groupe de travail il en prend plein la tronche.

 

Les mêmes qui nous critiquent, réclament des syndicats offensifs, combattifs, trouvent que nous sommes nuls et n'en font pas assez ne savent absolument pas de quoi on parle. C'est bien ce que j'écris depuis toujours. Les syndicats sont faibles parce que la profession est faible et soumise et n'ose même pas signer une pétition. Nous sommes 880 000 et plus faibles que des corps de 50 000. C'est à se taper la tête contre les murs.

Pas trop envie de rire pour ce qui me concerne ...

Tu l'as signée, en ton nom, la pétition, toi ?

Link to comment
Share on other sites

Évidemment. Et je n'ai pas décharge complète. Donc, comme le délégué dont je parle, quand je m'oppose aux IEN et au DASEN, je sais que je peux me faire allumer derrière. Tu veux qu'elle fasse quoi Belloubet ? sur quel motif elle pourrait me sanctionner ? mais sérieusement réveillez vous, on est en France, pas en Corée du Nord mais si on continue ça pourrait bien arriver !

Link to comment
Share on other sites

Signée aussi . En tant que citoyen , on en bien le droit quand même !

Link to comment
Share on other sites

En ces jours où la tristesse le dispute à la colère, et sans que les cas soient exactement semblables, je voudrais avoir une pensée pour honorer la mémoire de Bernard Hanse, suicidé il y a bientôt 22 ans déjà…

 

http://bernardhanse.canalblog.com/

 

A ma connaissance, Ségolène R. n’a jamais exprimé le moindre remord à la famille de cet ancien prof de gym, injustement accusé.

 

Ben oui, tout ceci n’est pas nouveau malheureusement, sans vouloir remonter au film de Cayatte… et ce n’en est pas moins désespérant pour autant.

 

Et j’ai pensé à Bernard Hanse car j’y pense à chaque fois que je vois, bien malgré moi, cette dame au détour d’un écran… mais il doit y avoir d’autres cas peu ou prou similaires, que je ne connais pas.

 

Quel drôle de métier nous faisons… Adieu Jean.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Goëllette a dit :

Et un enseignant ne sera pas poursuivi s'il signe en son nom ? Sûr ?

De son nom, non, bien sûr. Un enseignant est un citoyen comme les autres, avec la même liberté d'expression en tant que personne privée.

De son nom et de sa fonction précise — "X, enseignant à l'école Y" — ça peut à la limite se discuter. Mais j'imagine mal un juge estimer qu'une signature parmi beaucoup d'autres sur une pétition nationale est une tentative d'abuser de cette fonction pour influencer les élèves ou leurs parents...   (Un IEN qui fait du zèle et a sa propre interprétation de l'obligation de réserve, faut voir !)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Argon a dit :

De son nom, non, bien sûr. Un enseignant est un citoyen comme les autres, avec la même liberté d'expression en tant que personne privée.

De son nom et de sa fonction précise — "X, enseignant à l'école Y" — ça peut à la limite se discuter. Mais j'imagine mal un juge estimer qu'une signature parmi beaucoup d'autres sur une pétition nationale est une tentative d'abuser de cette fonction pour influencer les élèves ou leurs parents...   (Un IEN qui fait du zèle et a sa propre interprétation de l'obligation de réserve, faut voir !)

Je te remercie.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Socrate399 a dit :

En ces jours où la tristesse le dispute à la colère, et sans que les cas soient exactement semblables, je voudrais avoir une pensée pour honorer la mémoire de Bernard Hanse, suicidé il y a bientôt 22 ans déjà…

 

http://bernardhanse.canalblog.com/

 

A ma connaissance, Ségolène R. n’a jamais exprimé le moindre remord à la famille de cet ancien prof de gym, injustement accusé.

 

Ben oui, tout ceci n’est pas nouveau malheureusement, sans vouloir remonter au film de Cayatte… et ce n’en est pas moins désespérant pour autant.

 

Et j’ai pensé à Bernard Hanse car j’y pense à chaque fois que je vois, bien malgré moi, cette dame au détour d’un écran… mais il doit y avoir d’autres cas peu ou prou similaires, que je ne connais pas.

 

Quel drôle de métier nous faisons… Adieu Jean.

Oui, c'est sûr.

Il faudrait que tu fasses un résumé ici car sur le site en question c'est "copieux" et il est très compliqué de s'y retrouver.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Goëllette a dit :

Oui, c'est sûr.

Il faudrait que tu fasses un résumé ici car sur le site en question c'est "copieux" et il est très compliqué de s'y retrouver.

Je te propose de lire le début de la première page. Cela te prendra 10 minutes etc'est clair, il me semble.

Link to comment
Share on other sites

Signée aussi en mon nom... Quand on a connu des suicides d'enseignants, c'est le minimum qu'on puisse faire en leur mémoire. Plusieurs pour ma part...

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

  • André Jorge changed the title to Faire respecter ses droits, sa personne et sa fonction

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...