Jump to content

Faire respecter ses droits, sa personne et sa fonction


André Jorge
 Share

Recommended Posts

il y a 1 minute, maryl a dit :

En théorie le Chsct, en réalité aucune.

Ce n'était pas ma question : si tu dois te faire respecter d'un élève, tu ne vas pas lui dire : "Pouce, je vais appeler le CHST !"

Quelles sont les possibilités, sans risque de se retrouver devant le juge, de pouvoir faire notre boulot convenablement : ENSEIGNER ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Goëllette a dit :

Je suis d'accord : il ne faut pas positionner le débat sur "il n'a pas touché le bras de l'élève", parce que zut, les élèves sont devenus si pénibles et désobéissant qu'il peut nous arriver de devoir en attraper un par le bras et ... est-ce si grave ?!

Dans mon école l'habitude a été prise de mettre ses mains dans le dos pour éviter de faire une bêtise.

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Goëllette a dit :

Ce n'était pas ma question : si tu dois te faire respecter d'un élève, tu ne vas pas lui dire : "Pouce, je vais appeler le CHST !"

Quelles sont les possibilités, sans risque de se retrouver devant le juge, de pouvoir faire notre boulot convenablement : ENSEIGNER ?

Aucun

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, maryl a dit :

Dans mon école l'habitude a été prise de mettre ses mains dans le dos pour éviter de faire une bêtise.

Attraper le bras d'un élève est équivalent à faire une bêtise ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, maryl a dit :

Aucun

C'est donc là-dessus qu'il nous faut insister !

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Goëllette a dit :

Qu'est-ce que la hiérarchie peut mettre en place pour qu'on puisse recommencer à enseigner sereinement ?

La hiérarchie directe rien même quand elle est à l'écoute et conscience des difficultés. Éventuellement des rappels à l'ordre aux parents mais bien souvent ils sont encore plus dépassés que nous.

Link to comment
Share on other sites

A mon avis (en fait c'est du vécu..) quand un gamin dans sa rage a décidé d'en massacrer un autre et se rue dessus, aucun mot ne peut l'arrêter car il n'est plus en capacité d'entendre quoi que ce soit. On est obligé d'aller au contact, de le saisir, le ceinturer. Ça s'appelle la légitime défense d'autrui. Bon maintenant, va falloir le prouver devant un juge hein....:heat:

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Goëllette a dit :

C'est donc là-dessus qu'il nous faut insister !

Oui mais c'est un problème plus global que l'école. Suppression des établissements spécialisés, les deserts médicaux et les refus des parents. 

Notre école a tiré la sonnette d'alarme auprès de l'inspection tellement la violence devenait dure. Lorsque que j'ai dit que je n'avais pas signé pour ça, l'inspectrice (avec qui je m'entendais bien et ex PE) m'a répondu que le métier avait changé. Je lui ai répondu que dans ce cas il nous fallait une formation de psy et d'éducateur spécialisé. Échange de sourires blasés.  Elle ne pouvait rien faire à part nous mettre prioritaires pour les remplaçants après les petites écoles malgré nos 15 classes et le RASED et temporiser auprès des parents.  Elle a été très présente cette année là. Je crois qu'elle ne pouvait rien nous offrir de plus. Je pense qu'aujourd'hui à la même alarme il n'aurait même plus ça à nous offrir bien qu'il soit très à l'écoute.

MERCI DE NE PAS CITER 

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Torque a dit :

A mon avis (en fait c'est du vécu..) quand un gamin dans sa rage a décidé d'en massacrer un autre et se rue dessus, aucun mot ne peut l'arrêter car il n'est plus en capacité d'entendre quoi que ce soit. On est obligé d'aller au contact, de le saisir, le ceinturer. Ça s'appelle la légitime défense d'autrui. Bon maintenant, va falloir le prouver devant un juge hein....:heat:

Devant l'inspecteur déjà. Ca se passe bien si les collègues sont unis et solidaires mais si ce n'est pas le cas...

D'expérience en parlant aux parents directement et en expliquant, les choses se tassent mais si le parent est procédurier...

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Torque a dit :

A mon avis (en fait c'est du vécu..) quand un gamin dans sa rage a décidé d'en massacrer un autre et se rue dessus, aucun mot ne peut l'arrêter car il n'est plus en capacité d'entendre quoi que ce soit. On est obligé d'aller au contact, de le saisir, le ceinturer. Ça s'appelle la légitime défense d'autrui.

"la légitime défense d'autrui", ça c'est un concept fort !

 

il y a 13 minutes, Torque a dit :

 

Bon maintenant, va falloir le prouver devant un juge hein....:heat:

C'est ça ...

 

Link to comment
Share on other sites

Si, il y a des solutions, entre autre : faire voter des textes qui précisent les limites des actions des parents à l'école.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Goëllette a dit :

Ah ? Nous avons été consultés ?

 

Il y a 2 heures, Torque a dit :

Ah bah nan, tu ne devais pas avoir la carte... :whistling:

Quand on veut être interrogé, faut bien penser comifo.

Nous avons reçu cette enquête.  Je n'ai pas répondu car en arrêt. Apparemment nous l'avons reçue car le collège a demandé un classement REP.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Goëllette a dit :

"la légitime défense d'autrui", ça c'est un concept fort !

Ah bah en droit ça existe hein. Ça s'ajoute à la légitime défense tout court pour justifier une réponse, une réplique adaptée à la menace, tant pour chaque citoyen que pour les membres des forces de l'ordre. C'est le droit d'intervenir par un moyen adapté à la protection de quelqu'un dont l'intégrité physique est mise à mal par un tiers.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Goëllette a dit :

Si, il y a des solutions, entre autre : faire voter des textes qui précisent les limites des actions des parents à l'école.

 

Oui mais je parlais de nos supérieurs directs. 

On paie aujourd'hui de belles idées sur le papier : l'inclusion, ouvrir l'école aux parents...

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Goëllette a dit :

Attraper le bras d'un élève est équivalent à faire une bêtise ?

Non je pensais à d'autres bêtises mais qui parfois démangent.

Attraper par le bras un enfant qui se met en danger c'est agir pour son bien.

Il m'a été dit qu'il ne fallait pas toucher les enfants pour quelque raison que ce soit à cause des risques de plainte. Ok  mais si je suis radiée pour avoir retenu un élève qui tombe, contenu un élève en crise ou accepter la demande d'un geste rassurant, ça tombera bien, ce métier ne sera plus fait pour moi. Nous sommes des humains travaillant avec des humains.

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, borneo a dit :

Moi, je ne le ceinture pas. Aucune envie de prendre un mauvais coup. Je ne pense pas qu'on puisse me le reprocher.

Bien sûr, s'il blesse un autre élève on te le reprochera.

Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, Mirobolande a dit :

Bien sûr, s'il blesse un autre élève on te le reprochera.

Non nous n'avons pas le droit de toucher un élève. D'ailleurs quand il y a bagarre je fais comme l'arbitre j'attends et je prends les sanctions ensuite. C'est affligeant mais c'est comme ça. J'ai aidé tellement de collègues dans cette situation que maintenant il vaut mieux agir de la sorte... C'est en grande partie pour cela que les écoles privées ont le vent en poupe.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, nonau a dit :

Non nous n'avons pas le droit de toucher un élève. D'ailleurs quand il y a bagarre je fais comme l'arbitre j'attends et je prends les sanctions ensuite. C'est affligeant mais c'est comme ça. J'ai aidé tellement de collègues dans cette situation que maintenant il vaut mieux agir de la sorte... C'est en grande partie pour cela que les écoles privées ont le vent en poupe.

Une vraie bagarre avec coups de poings et coups de pied, et tu arrives à rester stoïque? La loi du plus fort donc et encore plus si l'un ne réagit pas et se fait massacrer, genre un CE2 qui agresse  un CE2. .Eh bien dis donc...Ici on a des gamins qui partent en vrille, si on les laissait faire l'autre se ferait massacrer.

Link to comment
Share on other sites

Chacun fait à sa manière, selon son vécu. Moi, je n'interviens pas physiquement. Déjà, parce que ce n'est pas dans ma nature. Et aussi parce que la violence appelle la violence. J'ai déjà vu des collègues (hommes) ceinturer des élèves. En fait, ça ne fait que décupler leur rage. 

Mais bien sûr, je ne reste pas sans intervenir.

Link to comment
Share on other sites

il y a 53 minutes, borneo a dit :

Chacun fait à sa manière, selon son vécu. Moi, je n'interviens pas physiquement. Déjà, parce que ce n'est pas dans ma nature. Et aussi parce que la violence appelle la violence. J'ai déjà vu des collègues (hommes) ceinturer des élèves. En fait, ça ne fait que décupler leur rage. 

Mais bien sûr, je ne reste pas sans intervenir.

Que fais-tu ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Mirobolande a dit :

Une vraie bagarre avec coups de poings et coups de pied, et tu arrives à rester stoïque? La loi du plus fort donc et encore plus si l'un ne réagit pas et se fait massacrer, genre un CE2 qui agresse  un CE2. .Eh bien dis donc...Ici on a des gamins qui partent en vrille, si on les laissait faire l'autre se ferait massacrer.

C'est comme ça c'est l'Institution qui veut ça, ce n'est pas aux PE sur le terrain qu'il faut en vouloir mais au système...Comme évoqué plus haut tu auras plus de soucis à essayer de ceinturer un gamin qu'à attendre que ce soit fini.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, borneo a dit :

Chacun fait à sa manière, selon son vécu. Moi, je n'interviens pas physiquement. Déjà, parce que ce n'est pas dans ma nature. Et aussi parce que la violence appelle la violence. J'ai déjà vu des collègues (hommes) ceinturer des élèves. En fait, ça ne fait que décupler leur rage. 

Mais bien sûr, je ne reste pas sans intervenir.

Tout dépend de la façon de ceinturer et qui ceinture. C'est une technique qui s'apprend. En gros si celui ou celle qui ceinture est en colère ou autre sentiment négatif alors oui la rage ou l'angoisse sera décuplée. Mais c'est un autre débat.

Link to comment
Share on other sites

Ici un père d’élève se plaint car son fils est en  ce1/ce2 et la maîtresse l’a envoyé une matinée dans ma classe de CM1 car il ne voulait pas travailler. Que peut-il se passer ? Rien je pense c’est Un « outil « pédagogique comme un autre non ?

Link to comment
Share on other sites

Le 14/05/2019 à 09:40, la sardine a dit :

Que fais-tu ?

Il y a de nombreuses manières pour désamorcer un conflit ou une bagarre. Tu ne connais que la manière forte ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, bab33 a dit :

Ici un père d’élève se plaint car son fils est en  ce1/ce2 et la maîtresse l’a envoyé une matinée dans ma classe de CM1 car il ne voulait pas travailler. Que peut-il se passer ? Rien je pense c’est Un « outil « pédagogique comme un autre non ?

Rien du tout. C'est tout à fait autorisé, du moment que l'élève a été accueilli avec bienveillance, et qu'il a travaillé. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, borneo a dit :

Tu ne connais que la manière forte ?

Heureusement que non ! Mais tu as l'air bien plus expérimentée que moi, j'avais juste envie d'avoir un peu plus de billes pour mieux gérer ces situations ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, borneo a dit :

Il y a de nombreuses manières pour désamorcer un conflit ou une bagarre. Tu ne connais que la manière forte ?

Vous ne répondez pas à la question. Pour désamorcer un conflit la parole peut suffire mais  lorsque 2 élèves se battent ou qu'un élève se prend des coups et que le combat ne s'arrête pas malgré une intervention verbale : comment faites-vous dans ce cas ? Parce que moi à titre personnel, j'interviens physiquement pour les séparer. Humainement je ne peux pas laisser des enfants se prendre des coups. Assurer la sécurité des élèves me semblent être une obligation fondamentale dans notre métier. Donc si vous avez d'autres solutions qu'une intervention physique je suis preneur de conseils.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Melendil a dit :

Vous ne répondez pas à la question. Pour désamorcer un conflit la parole peut suffire mais  lorsque 2 élèves se battent ou qu'un élève se prend des coups et que le combat ne s'arrête pas malgré une intervention verbale : comment faites-vous dans ce cas ? Parce que moi à titre personnel, j'interviens physiquement pour les séparer. Humainement je ne peux pas laisser des enfants se prendre des coups. Assurer la sécurité des élèves me semblent être une obligation fondamentale dans notre métier. Donc si vous avez d'autres solutions qu'une intervention physique je suis preneur de conseils.

Ben moi pas. Chacun sa méthode. 

Absolument rien ne m'oblige à intervenir physiquement. Pour moi, c'est non négociable.

Peut-être que j'ai assez d'autorité naturelle pour ne pas avoir besoin d'intervenir physiquement ? Peut-être que j'ai un jour pris un coup et dit "plus jamais !". Qui sait ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, la sardine a dit :

Heureusement que non ! Mais tu as l'air bien plus expérimentée que moi, j'avais juste envie d'avoir un peu plus de billes pour mieux gérer ces situations ...

Il n'y a pas de réponse toute faite. Selon que je connais ou non l'élève, selon ce que je sais de lui, je réagirai différemment. 

Mais je sais que je n'interviens pas physiquement, car le cas s'est déjà produit.

 

Link to comment
Share on other sites

  • André Jorge changed the title to Faire respecter ses droits, sa personne et sa fonction

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...