Jump to content

Un enfant allergique meurt après avoir mangé une crêpe à l'école


prof désécol
 Share

Recommended Posts

il y a 41 minutes, poujohel a dit :

Dans vos écoles, vous "autorisez" les gâteaux d'anniversaire amenés par les parents ? Ici, dans la plupart des écoles du secteur, ce n'est pas autorisé (principe de précaution : on ne sait pas ce qu'il y a dedans) et les anniversaires ne sont pas "fêtés" en classe (de nombreux échanges/débats entre enseignants : du fait de ce principe de précaution d'une part et d'autre part, que l'école n'a pas vocation à cela, décision de ne pas accepter les goûters d'anniversaire). C'est annoncé en réunion de rentrée et clairement argumenté. Ça ne fait pas débat (ou plutôt ça ne laisse pas place au débat) car c'est clairement présenté comme une décision ferme.

 

Oui, on les autorise. On ne nous a jamais interdit de le faire.

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Je comprends, mais c'est triste...Une école où on ne fête pas les anniversaires. Et où on va bientôt ne plus sortir, etc., etc....

Link to comment
Share on other sites

J'ai eu plusieurs élèves avec des allergies alimentaires plus ou moins graves. J'applique à tous le même principe : un tupperware fournit par les parents avec dedans des biscuits et des bonbons fournis par les parents. A chaque occasion, l'enfant choisit dans sa boite ce qu'il veut. je ne lui donne rien d'autre. Jamais !

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Mirobolande a dit :

Je comprends, mais c'est triste...Une école où on ne fête pas les anniversaires. Et où on va bientôt ne plus sortir, etc., etc....

+1
Arrêtons tous les moments conviviaux, c'est vrai, ils ont tellement d'amour de leur prochain les gamins que ça ne sert à rien de créer du lien..

J'accepte, oui c'est interdit mais je "prends le risque" de ne pas manger de la m**** .
Pas de chance pour moi cette année c'est gâteaux industriels infects chaque mois (c'est bon pour ma ligne :dry:).
J'ai toujours fait ça, je connais les enfants allergiques, leurs parents fournissent leur goûter et voilà !

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, bidulbuk a dit :

@Goëllette @coccinutella @RififiHype @borneo Pour ceux qui posaient la question suite à mon interrogation sur la seringue : d’après les articles que j’ai lus, la maman était présente au moment du malaise, qui s’est produit au retour de l’ecole. Je n’en sais pas plus :idontno:

 

edit : voilà le lien vers un article : https://www.20minutes.fr/faits_divers/2247055-20180331-rhone-garcon-6-ans-allergique-produits-laitiers-meurt-apres-avoir-mange-crepe

ou encore : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/rhone-petit-garcon-6-ans-decede-apres-fete-ecole-limas-1450173.html

pauvre petit. :(

Je te remercie.

Ça doit être terrible pour la mère, mais ça amoindrit peut-être les responsabilités de la collègue ...

Link to comment
Share on other sites

Le fait que le gamin ait fait un malaise avec sa mère n'exclut en rien que - d'après les premiers articles - ce soit l'instit qui lui ait donné la crêpe, et n'amoindrit pas sa responsabilité.

Link to comment
Share on other sites

@PommeD'Api oui c'était vraiment dur pour lui, la plus belle nouvelle de l'année c'était quand il a appris qu'il pouvait manger des oeufs cuits (donc gâteaux surtout). En cas de crise, je devais lui donner DEUX doses ADULTES d'Epipen (à x minutes d’intervalle) !!!

Mais grâce à lui on a découvert des nouvelles recettes (à l'occasion de son anniversaire il avait apporté des cupcakes sans allergies, faits par une pâtisserie qui s'adapte aux allergies des consommateurs et crée des gâteaux sur mesure), on a aussi fait de la cuisine sans allergènes pour lui, vegan, sans gluten, sans lactose ! C'était très bon ! 

Je réitère le conseil d'afficher une affiche visible pour tous (nous c'est fluoté, sur papier de couleur, avec photo de l'enfant, c'est présent dans les salles de classe, à l'infirmerie et au niveau du repas). Pour avoir été brigade, on arrive parfois 45 minutes après le début du cours, on prend la liste affichée au tableau et on commence à faire connaissance sans forcément aller fouiller dans les classeurs. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, Kiwichick a dit :

Le fait que le gamin ait fait un malaise avec sa mère n'exclut en rien que - d'après les premiers articles - ce soit l'instit qui lui ait donné la crêpe, et n'amoindrit pas sa responsabilité.

Mais ça la partage, si la mère était présente. Elle était peut-être même près de son fils.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Fababa a dit :

Bonjour Nao,

Ma fille a 2 intolérances : gluten et lactose, et elle a un PAI, mis en place avec le médecin scolaire.

Je crois qu'il n'y a pas d'obligation pour la collectivité de lui fournir un repas, mais le PAI est possible.

Pour elle, nous recevons les menus à l'avance et elle apporte dans une glacière (stockée ensuite dans un frigo à part) les plats qu'elle ne peut pas manger.

Notre allergologue nous dit non, notre médecin traitant aussi. Bon, du coup, on se dépatouille. A noter que selon les mairies le système dont tu parles n'est pas accepté. J'ai une élève allergique +++ à l'arachide, même par contact cutané. La mairie refuse d'acheter un frigo et un micro-onde supplémentaires donc la petite ne peut jamais manger à la cantine.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Byza31 a dit :

J'aurais pu frôler le drame. C'était il y a deux ans. Je prends une classe au pied levé, comme d'habitude. Rien d'affiché dans la classe ou le cahier d'appel sur la présence d'un PAI. A la récré, la collègue me dit : "Je vais aux toilettes, celui-là tu ne le quittes pas des yeux, il a un grave problème cardiaque, s'il court il peut mourir". C'était l'été, il faisait super chaud et il m'arrivait de commencer la journée par une séance de sport (parce que plus tard dans la journée ce n'est pas possible, c'est soit en première heure le matin, soit rien). Heureusement, cette fois, je n'ai pas fait sport. Mais j'aurais pu, et si le gamin m'avait dit ça (s'il me l'avait dit ! Si la collègue a insisté sur sa surveillance, c'est qu'il n'était peut-être pas très raisonnable !), l'aurais-je cru, sachant que rien n'était affiché ? 

Bref, chers collègues : affichez les PAI. Un truc de bien, que j'ai vu dans certaines écoles : sur la porte de la classe, une affiche : "dans cette classe il y a x PAI" (pas le contenu ni le nom des élèves mais on sait d'entrée qu'on doit regarder les murs).

Alors chez nous il est interdit d'afficher le nom des eleves en PAI car secret medical... Et discriminant...cherchez pas je trouve ça hallucinant mais c'est un ordre clair.

On le marque dans le cahier d'appel qu'un zil ouvrira dès son arrivée et on peut à la limite scotcher un post it discret sur notre bureau ou au milieu des affichages style emploi du temps,mais discret...

 

Quelle horreur cette histoire

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Nao a dit :

Notre allergologue nous dit non, notre médecin traitant aussi. Bon, du coup, on se dépatouille. A noter que selon les mairies le système dont tu parles n'est pas accepté. J'ai une élève allergique +++ à l'arachide, même par contact cutané. La mairie refuse d'acheter un frigo et un micro-onde supplémentaires donc la petite ne peut jamais manger à la cantine.

Moi l’allergo a « réglé » le problème il a coché « restaurant scolaire interdit » sur le PAI 

Par contre Nao je ne comprends pas les raisons pour lesquelles les 2 medecins refusent de remplir un PAI. Un PAI c’est juste mettre sur papier les attentions à avoir et se mettre d’accord sur un protocole commun. A partir du moment où il y a une pathologie médicale qui peut avoir des incidences à l´ecole il faut faire un PAI. Je ne comprends vraiment pas pourquoi les medecins refusent se le faire

Link to comment
Share on other sites

Alors moi j’ai un grand affichage qu’on ne peut pas louper au dessus de mon bureau avec un grand panneau danger en rouge marqué « PAI dans l armoire » 

 

Et pour avoir vécu en tant que parent l erreur du remplaçant l’année derniere tres franchement je m’en fous royal du secret medical. De toutes les façons tous les enfants de la classe de ma fille savent qu’ils ne doivent absolument rien lui donner que la maitresse a dans son placard ce qu il faut pour elle. donc je prefere que son nom soit affiché partout plutot qu’il y ait une erreur.

 

Quand j’etais en college, dans tous les lieux adulte il y avait le trombinoscope des enfants avec PAI grave, epilepsie diabete allergies etc, même les agents l’avait. Il y avait 4 lieux de stockage des trousses d’urgence pour qu’elles soient accessibles rapidement de n’importe quel endroit de l’etablissement. Une eleve avait son propre microonde dans la cantine, son frigo, tous deux cadenassés, l’intendant et l’eleve seuls avaient la clef elle venait avec sa glacière, son repas ses propres couverts et microondes et frigo etaient lavés chaque jour.

Link to comment
Share on other sites

Entendu la version du père sur France Info : la maman a normalement récupéré son fils à l'école, et l'enseignante lui a dit qu'elle avait donné des crêpes au petit, après que celui-ci l'avait assurée qu'il en mangeait à la maison. La mère a constaté qu'il n'était pas très en forme, mais ne s'est pas non plus inquiétée plus que ça et a pris la direction de son domicile. C'est en route que l'état du gamin a  dérapé.

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Argon a dit :

Entendu la version du père sur France Info : la maman a normalement récupéré son fils à l'école, et l'enseignante lui a dit qu'elle avait donné des crêpes au petit, après que celui-ci l'avait assurée qu'il en mangeait à la maison. La mère a constaté qu'il n'était pas très en forme, mais ne s'est pas non plus inquiétée plus que ça et a pris la direction de son domicile. C'est en route que l'état du gamin a  dérapé.

Si l'enseignante a demandé à son élève s'il mangeait des crêpes à la maison, c'est qu'elle n'avait pas oublié qu'il avait un PAI... cela engage encore plus sa responsabilité... je suppose qu'elle sait qu'une crêpe se fait avec du lait... Elle aurait du comprendre qu'il existe des moyens de substitution du lait et que l'enfant lui, ne le savait pas forcément...

Link to comment
Share on other sites

On peut imaginer que l'enseignante ignorait que les crêpes se font généralement avec du lait. Ça pourrait être une explication. Ou que l'allergie a été sous-estimée, et prise pour une simple intolérance.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, lilie2fr a dit :

Alors chez nous il est interdit d'afficher le nom des eleves en PAI car secret medical... Et discriminant...cherchez pas je trouve ça hallucinant mais c'est un ordre clair.

On le marque dans le cahier d'appel qu'un zil ouvrira dès son arrivée et on peut à la limite scotcher un post it discret sur notre bureau ou au milieu des affichages style emploi du temps,mais discret...

 

Quelle horreur cette histoire

Ici c'est une obligation. De visible pour les personnes extérieures il n'y a pas de noms : sur l'affiche à la porte c'est juste le nombre de PAI, et sur les murs c'est une pochette plastique avec visible uniquement PAI, les informations sont à l'intérieur. Et le secret médical, quand des vies sont en jeu, ça va bien deux minutes, il ne faut surtout pas que ça soit discret ! 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, lilie2fr a dit :

Alors chez nous il est interdit d'afficher le nom des eleves en PAI car secret medical... Et discriminant...cherchez pas je trouve ça hallucinant mais c'est un ordre clair.

On le marque dans le cahier d'appel qu'un zil ouvrira dès son arrivée et on peut à la limite scotcher un post it discret sur notre bureau ou au milieu des affichages style emploi du temps,mais discret...

 

Quelle horreur cette histoire

Avec toutes les inclusions d'enfants d'ULIS, les échanges de service de plus en plus fréquents etc...Je crois bien que je ne vais plus autoriser ce genre de festivité.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, lilie2fr a dit :

Alors chez nous il est interdit d'afficher le nom des eleves en PAI car secret medical... Et discriminant...cherchez pas je trouve ça hallucinant mais c'est un ordre clair.

On le marque dans le cahier d'appel qu'un zil ouvrira dès son arrivée et on peut à la limite scotcher un post it discret sur notre bureau ou au milieu des affichages style emploi du temps,mais discret...

 

Quelle horreur cette histoire

Chez moi, (dans ma classe) c'est affiché. La première page visible, c'est une feuille couleur, notée PAI, allergie , asthme, épilepsie. 

Il faut regarder dessous pour savoir qui et le protocole.

Mais tu peux pas les rater.

Je sais que les brigades n'ont pas le temps de s'adapter dès le premier jour à mon rangement, pas forcément bien fait, d'ailleurs.... Donc fouiller dans mon bureau ne serait pas simple !!!

Link to comment
Share on other sites

Je trouve que c'est quand même problématique: moi c'est affiché sur la porte, juste derrière le bureau et repris dans le cahier du remplaçant MAIS peut être que pour un remplaçant ce n'est pas sur la porte que c'est le plus évident ou pour qui  le cahier ne semble pas utiles au début....Bref, c'est tout de même angoissant.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, barbotinne a dit :

Moi l’allergo a « réglé » le problème il a coché « restaurant scolaire interdit » sur le PAI 

Il y a des cas où le risque ne permet pas la gestion en collectivité. En général, les parents, qui veulent avant tout éviter les accidents, comprennent et s'arrangent autrement.

 

Il y a 2 heures, barbotinne a dit :

Par contre Nao je ne comprends pas les raisons pour lesquelles les 2 medecins refusent de remplir un PAI. Un PAI c’est juste mettre sur papier les attentions à avoir et se mettre d’accord sur un protocole commun. A partir du moment où il y a une pathologie médicale qui peut avoir des incidences à l´ecole il faut faire un PAI. Je ne comprends vraiment pas pourquoi les medecins refusent se le faire

Peut-être parce que ce sont souvent les parents qui font le forcing, et que les médecins ne veulent pas servir de caution médicale. 

Directrice, j'ai vu des PAI tamponnés à l'envers, avec jamais le nom complet du médecin, pas sa signature, ... Nous en étions au début de la médicalisation des difficultés scolaires et il y avait de la résistance.

S'il y avait moins de PAI pour des broutilles ou parce que les parents se délestent sur la collectivité alors qu'ils pourraient faire autrement, nous pourrions nous concentrer sur les quelques cas préoccupants.

Je suis atteinte depuis l'enfance d'une pathologie chronique nécessitant un traitement de fond conséquent et des mesures en cas d'urgence. A l'époque, il n'y avait pas de PAI et j'avais mes médicaments dans mon cartable (fond et urgence), mes enseignants ne s'en mêlaient pas et tout s'est toujours bien passé, y compris lors de crises.

J'ai eu une élève diabétique pour laquelle un infirmier venait en classe deux fois par jour. Le PAI nous filait une responsabilité conséquente (école + catine alors que la mère ne travaillait pas) et ... c'était le weekend et pendant les vacances que la situation de l'enfant se compliquait car les parents la laissaient manger n'importe quoi et ne surveillaient pas ses contrôles ...

 

Il y a 1 heure, Argon a dit :

Entendu la version du père sur France Info : la maman a normalement récupéré son fils à l'école, et l'enseignante lui a dit qu'elle avait donné des crêpes au petit, après que celui-ci l'avait assurée qu'il en mangeait à la maison. La mère a constaté qu'il n'était pas très en forme, mais ne s'est pas non plus inquiétée plus que ça et a pris la direction de son domicile. C'est en route que l'état du gamin a  dérapé.

Donc l'enseignante a informé la mère qui ne s'en est pas émue plus que ça ...

A moins que les parents soient séparés et que le père cherche à enfoncer son ex...

 

il y a une heure, borneo a dit :

On peut imaginer que l'enseignante ignorait que les crêpes se font généralement avec du lait. Ça pourrait être une explication. Ou que l'allergie a été sous-estimée, et prise pour une simple intolérance.

Oui, peut-être qu'il n'y avait pas de PAI ou pas de PAI si strict sur l'ingurgitation de lait cuit.

Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, nonau a dit :

Avec toutes les inclusions d'enfants d'ULIS, les échanges de service de plus en plus fréquents etc...Je crois bien que je ne vais plus autoriser ce genre de festivité.

C'est pour ça qu'ici, les écoles ont pris la décision dont je parlais plus haut dans le fil par rapport aux anniversaires.

Voilà une version actualisée des "faits".

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/04/01/01016-20180401ARTFIG00030-un-enfant-allergique-meurt-a-l-ecole-son-pere-accuse-la-maitresse.php

Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, RififiHype a dit :

Le PAI de mon élève est agrafé dans mon cahier d'appel et son nom est fluoté sur la liste d'appel. Après, je suppose que les remplaçants demandent aux autres collègues s'il n'y a pas de PAI dans leur classe ? Ce doit être une habitude, non ? Comme de demander à quelle heure sont les récréations ?

Et je confirme, les élèves gravement allergiques sont normalement très raisonnables. Celui qui est dans ma classe l'est en tout cas et ses parents sont très réactifs quand il s'agit d'apporter un gouter de substitution. Les autres élèves de la classe sont aussi au courant.

Crois-moi, je suis TR et, dans de nombreuses classes, déjà, pour trouver le cahier d'appel, c'est compliqué ...

Et un malaise pourrait se produire le premier jour, donc il est important que la liste des élèves concernés, peut-être avec une photo et la raison du PAI soit collée sur le bureau ou sur le panneau immédiatement derrière, avec le tableau des services et le plan d'évacuation ou de confinement simplifié (je n'ai pas le temps de lire 4 PAI et le PPMS en arrivant).

Parce que force est de constater qu'avec les méthodes nouvelles (Montessori et cousines), la première vue d'un TR dans une classe est souvent un immense bazar bruyant, sans bureau, sans affichages "techniques" !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Byza31 a dit :

Ici c'est une obligation. De visible pour les personnes extérieures il n'y a pas de noms : sur l'affiche à la porte c'est juste le nombre de PAI, et sur les murs c'est une pochette plastique avec visible uniquement PAI, les informations sont à l'intérieur. Et le secret médical, quand des vies sont en jeu, ça va bien deux minutes, il ne faut surtout pas que ça soit discret ! 

Chui tout à fait d'accord je rapporte juste une aberration (de plus).

Link to comment
Share on other sites

Ici aussi interdit d'afficher les PAI. Et je le comprends partiellement. Dans une école, les parents ont appris via un PAI affiché qu'un enfant souffraient d'une maladie dermato, ils ont interdit que leurs enfants le fréquentent et sont allés jusqu'à faire une pétition pour que l'élève soit viré de l'école.... La bêtise humaine n'ayant pas de fond, je comprends que l'on protège les enfants.
Vous imaginez si vous devez afficher qu'un enfant est séropositif la réaction des parents...
Je pense qu'il faudrait juste se mettre d'accord sur un système commun efficace. Clairement là où je remplace, on a une pochette transparente accrochée au mur au dessus du bureau avec noté PAI en rouge. Ils sont tous rangé dedans donc non visible en tant que tels mais on sait qu'ils sont là au premier coup d’œil...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Goëllette a dit :

Mais ça la partage, si la mère était présente. Elle était peut-être même près de son fils.

A première vue non.

La maman a dû penser - comme son fils - que vu que la maîtresse était au courant du PAI, que si elle a proposé une crêpe, c'est qu'elle ne contenait pas de lait.

Même s'il a commencé à être mal en présence de la mère, celle ci ne pouvait pas savoir à quelle heure il avait mangé, combien et la gravité de l'intoxication.

 

La responsabilité de la PE va être engagée pénalement. Et à mon avis ça va aller - ensuite - vers une circulaire pour un durcissement des PAI : soit ils mangent comme les autres, soit non. Car bonjour le stress pour les instits sinon, ça va devenir ingérable.

Link to comment
Share on other sites

Quel drame.....

En tant que maman, je ne peux même pas imaginer...

Et en tant qu'enseignante non plus....

 

Je crois qu'on a tous des "anecdotes" (et heureusement que ça reste des anecdotes...) avec des PAI. Je comprends bien sûr les parents dont l'enfant a besoin de quelques adaptations pour avoir une scolarité normale, mais on se retrouve parfois dans des situations TRES limites, et la hiérarchie est parfois TRES TRES limite aussi.

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Kiwichick a dit :

Et à mon avis ça va aller - ensuite - vers une circulaire pour un durcissement des PAI :

Ça c'est sûr...

Link to comment
Share on other sites

Ici j ecrus en rouge PAI sur le cahier d appel à côté du nom du gamin et je les affiche sur le côté de mon armoire au dessus du bureau. Medocs dans l armoire bien visibles.

J ai eu une année une enfant avec tres gros PAI. J avais la piqure d Anapen tjrs à porteede main plus une à la cantine et une en garderie. Lors des sorties je ne la lachais pas du regard pour qu elle ne goûte pas au pique nique d un copain. Et il y a 2 ans un enfant tres allergique en.mater. Il apportait son repas et il avait ses biscuits et boissons en stock dans mon placard pour.les anniv. En mater si on a la chance d avoir une atsem elles font aussi hyper attention à passer la consigne.

J ai du mal à comprendre malgré tout si l enseignante était la titulaire de la classe et qu elle avait connaissance d un PAI aussi grave qu elle ait pu proposer une crêpe au gamin. Je pense plutot que le PAI n etait pas aussi important que ca et que c etait peut etre la premiere mais malheureusement ma dernière fois que l enfant faisait une telle reaction. Parce que sinon c est de toute facon AUCUNE nourriture autre que celle apportée par l enfant, on ne demande pas à un enfant de 5 ans qui a un PAI si il mange des crêpes chez lui et hop on lui en donne une sachant qu il y a plein de façon de faire les crêpes.  A l eau, lait végétal, sans gluten...etc etc...

 

Link to comment
Share on other sites

Est-ce que vos élèves allergiques graves se promènent avec leur Epipen ? Nous beaucoup ont comme un mini sac banane avec l'épipen dedans, ça permet de réagir très vite au besoin (et des épipen à chaque étage ... mais je suis en Amérique du Nord et les allergies c'est quelque chose je n'en ai jamais vu autant ! D'ailleurs pour l'anecdote, j'avais invité une connaissance à goûter, elle arrive avec des muffins et commence à me dire la liste des ingrédients. Je lui dis que je ne suis allergique à rien et elle me répond "Ah c'est vrai, tu es française" ... !! :blink:)

Link to comment
Share on other sites

Je n ai eu qu une fois une élève avec piqure d Anapen. On avait plusieurs piqûres dans l école et je me chargeais de l emmener si on s eloignait un peu de la classe. Vu qu on a il me semble 3 minutes pour l administrer en cas de choc.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...