Aller au contenu
mamiebrossard

CP au jour le jour 2017-2018

Messages recommandés

cambra34
Il y a 6 heures, phnad a dit :

Oui merci fluffy , c'est beaucoup moins cher qu'à la Librairie des Ecoles (800 cubes multicolores pour 94,90 €)

Si j'en veux 800 tous jaunes chez Celda, ça coûte 29,60 € et en plus, j'aurai 80 barres dizaines !

Au fait, Rififi, où sont tes bouliers déjà ?

Pour du matériel de manipulation en maths (matériel base 10, abaque, boulier,...) à moindre coût, il y a https://toutpourlejeu.com/

On en trouve aussi sur un grand site de commerce en ligne (matériel de Learning Resources....)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phnad
Il y a 1 heure, cambra34 a dit :

Pour du matériel de manipulation en maths (matériel base 10, abaque, boulier,...) à moindre coût, il y a https://toutpourlejeu.com/

On en trouve aussi sur un grand site de commerce en ligne (matériel de Learning Resources....)

Merci cambra34, je vais voir de suite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stephanie25
Il y a 5 heures, cara a dit :

Je pense effectivement que nous avons besoin de nous familiariser avec la lecture avant de nous lancer dans une méthode avec plus ou moins de touches personnelles. 

Pour ce qui est de la fluence, j'utilise les textes de La Cigale. Pour ma méthode de lecture, j'utilise des albums, le journal, des recettes de cuisine... ça dépend des années, de mes envies, de mes réseaux et projets.

J'ai une question... Quant tu travailles par projets avec des albums) comment fais tu? Tu pars d'une envie et tu construis ton réseau ? Si tu as un document à me montrer que tu fabriques pour monter ton projet, cela m'intéresse.... Merci ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cath056

Conclusion de mes réflexions : d'après ce que j'ai compris, avoir une fluence suffisante est nécessaire pour pouvoir accéder à la compréhension, mais avoir une bonne fluence ne permet pas d'affirmer que l'élève a bien compris le texte, donc il faut creuser plus loin pour évaluer la compréhension.

D'ailleurs tout cela me fait remonter des souvenirs de mes cours d'histoire-géo en terminale, où le prof désignait un élève pour lire un court texte à voix haute, et nous faisait ressortir ce qu'on en avait compris ensuite : je me souviens très bien que si c'était à moi de le lire, je le lisais parfaitement, bien concentrée sur les liaisons, la ponctuation, etc. Mais si on me demandait ensuite de quoi parlait ce texte, j'étais incapable d'en dire quoi que ce soit. C'était pareil si quelqu'un d'autre lisait et que je suivais la lecture à voix haute d'ailleurs : j'avais besoin de relire le texte silencieusement pour le comprendre pleinement.

Bref, j'ai prévu de travailler sur la fluidité de la lecture les 2 prochains mois, en prenant des groupes de 3 ou 4 élèves, à qui je vais demander de s'entrainer à lire "du mieux qu'ils peuvent" le texte de lecture en cours (texte déjà lu ensemble, et donc connu. Mais pour s'entrainer je ne pense pas que ce soit un problème.)

En toute fin d'année, je ferai lire le texte de Oura, sans lecture silencieuse préalable.

Phnad, des logatomes, ce sont des "mots qui n'existent pas" comme sirtu, blani, capu, etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cath056
il y a 25 minutes, Stephanie25 a dit :

J'ai une question... Quant tu travailles par projets avec des albums) comment fais tu? Tu pars d'une envie et tu construis ton réseau ? Si tu as un document à me montrer que tu fabriques pour monter ton projet, cela m'intéresse.... Merci ;)

Ici, cette année je fais "un tour du monde à travers les livres". Ca captive beaucoup les élèves, et moi je suis bien plus motivée que si je suis des textes d'une méthode toute faite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stephanie25
Il y a 8 heures, cath056 a dit :

Conclusion de mes réflexions : d'après ce que j'ai compris, avoir une fluence suffisante est nécessaire pour pouvoir accéder à la compréhension, mais avoir une bonne fluence ne permet pas d'affirmer que l'élève a bien compris le texte, donc il faut creuser plus loin pour évaluer la compréhension.

D'ailleurs tout cela me fait remonter des souvenirs de mes cours d'histoire-géo en terminale, où le prof désignait un élève pour lire un court texte à voix haute, et nous faisait ressortir ce qu'on en avait compris ensuite : je me souviens très bien que si c'était à moi de le lire, je le lisais parfaitement, bien concentrée sur les liaisons, la ponctuation, etc. Mais si on me demandait ensuite de quoi parlait ce texte, j'étais incapable d'en dire quoi que ce soit. C'était pareil si quelqu'un d'autre lisait et que je suivais la lecture à voix haute d'ailleurs : j'avais besoin de relire le texte silencieusement pour le comprendre pleinement.

Bref, j'ai prévu de travailler sur la fluidité de la lecture les 2 prochains mois, en prenant des groupes de 3 ou 4 élèves, à qui je vais demander de s'entrainer à lire "du mieux qu'ils peuvent" le texte de lecture en cours (texte déjà lu ensemble, et donc connu. Mais pour s'entrainer je ne pense pas que ce soit un problème.)

En toute fin d'année, je ferai lire le texte de Oura, sans lecture silencieuse préalable.

Phnad, des logatomes, ce sont des "mots qui n'existent pas" comme sirtu, blani, capu, etc.

J aurais tout à fait pu écrire la même chose... Dailleurs, je n'aime pas lire! Mais alors, pas du tout! Je n'ai jamais vraiment trouvé le type  de texte que j'aimerais bien!
Moi, perso, Je lis plutôt des magazines sur la santé, des livres péda etc...  mais lire un bouquin... ca m'endort :) Je me dis qu'on n'a jamais dû trouver des histoires à me faire lire qui m'intéressaient... Et je me rends compte également que peu importe le type d'études que l'on fera on aura vraiment besoin de lire ! (je le savais déjà mais je crois que plus  ça va plus toutes mes réflexions prennent tout leur sens!) ... Enfin, bref ! :) 

 

Cela me conduit à une question

- pour travailler la fluence : on peut s'entraîner à lire de plus en vite, avec un chrono par exemple etc...

- mais pour travailler la compréhension? lecture à voix haute? silencieuse? plusieurs lectures? Mais quand les enfants en seront à lire un album ils ne vont pas le lire plusieurs fois.... 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mademoisellelau
il y a 48 minutes, Stephanie25 a dit :

J aurais tout à fait pu écrire la même chose... Dailleurs, je n'aime pas lire! Mais alors, pas du tout! Je n'ai jamais vraiment trouvé le type  de texte que j'aimerais bien!
Moi, perso, Je lis plutôt des magazines sur la santé, des livres péda etc...  mais lire un bouquin... ca m'endort :) Je me dis qu'on n'a jamais dû trouver des histoires à me faire lire qui m'intéressaient... Et je me rends compte également que peu importe le type d'études que l'on fera on aura vraiment besoin de lire ! (je le savais déjà mais je crois que plus  ça va plus toutes mes réflexions prennent tout leur sens!) ... Enfin, bref ! :) 

 

Cela me conduit à une question

- pour travailler la fluence : on peut s'entraîner à lire de plus en vite, avec un chrono par exemple etc...

- mais pour travailler la compréhension? lecture à voix haute? silencieuse? plusieurs lectures? Mais quand les enfants en seront à lire un album ils ne vont pas le lire plusieurs fois.... 

 

 

Pour ma part, je travaille la compréhension à partir de textes que les enfants lisent silencieusement, car je suis consciente du problème (cela m’est déjà arrivée petite : une enseignante en CM2 devait nous noter et il ne fallait surtout pas ne serait-ce que bafouiller, avoir une voix trop faible. Il fallait une articulation parfaite, une voix claire, accentuer exagérément la ponctuation, reproduire l'intonation qui convenait . Autant dire que j’aurais pu lui lire le bottin, c’était pareil, tout ce que je voulais, c’était mon 20 !) 

Donc le matin, ils ont 5 minutes pour faire leur lecture silencieuse. C’est un texte déjà étudié, donc je pose les questions de vocabulaire, interroge les enfants qui ont moins été vaillants la veille. Et surtout, je demande où est l’information dans le texte, lorsque c’est un peu difficile ou qu’il s’agit de compréhension fine. 

En découverte de texte, chacun lit une phrase; on s’arrête quand il y a du vocabulaire à expliquer ou qu’il s’agit d’un moment-clef. Cela me permet de rester en collectif tout en évitant le problème dont nous parlions. 

En ce moment, je leur fais faire des textes dans lesquels ils doivent trouver les indices permettant de répondre. Ils le font seuls, sans lecture préalable, cela me permet de voir qui a des soucis dans ce domaine. Et on va commencer les réponses à des questions sur les textes lus en classe... après la semaine en dentelle qui nous a été bricolée !

Pour les évaluations, la compréhension est évaluée sur 2 items que j’ai plus ou moins bricolés, en lecture silencieuse. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sapotille

Ravie de retrouver les discussions à propos du CP !

Je vais vous suivre avec plaisir !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chatnoir

Tout à fait d'accord avec Mademoisellelau ! Je travaille aussi la compréhension à partir d'une première lecture silencieuse.

Par exemple, sur le texte du manuel en étude du code : les enfants le lisent en silence pendant 2-3 minutes. Puis je pose une question très large : De quoi parle ce texte ? Qu'avez-vous compris ? Les enfants discutent et comparent ce qu'ils ont compris. Ensuite : qui sont les personnages ? A quoi voit-on que c'est un dialogue ? Si un enfant me dit : "Il y a des questions dans le texte." Je demande à quoi il a repéré ces questions. S'il s'agit d'un texte à la 1ère personne : Avez-vous trouvé qui parle ? Quels indices permettent de le dire ?

Dernièrement il y avait un texte qui parlait d'un enfant qui ne voulait pas aller au judo tout seul. J'ai demandé : A quoi voit-on que c'est un garçon qui raconte ? Et un enfant a répondu : "Parce qu'il fait du judo !" Ben non, on a discuté : une fille aussi peut faire du judo ou du karaté... Alors à quoi le voit-on ? Un élève a fini par trouver : "Parce qu'il y a écrit "Je ne veux pas y aller tout seul." Et si c'était une fille, elle dirait "Je ne veux pas y aller toute seule"."

Voilà, donc on parle beaucoup du texte, des indices grammaticaux, des personnages, du vocabulaire, du contexte... A la fin, quand on en a bien discuté et que tout le monde s'est mis d'accord sur le sens, on fait une lecture orale, puis une autre en reprenant les liaisons etc. Mais comme les enfants ont bien compris ce qu'ils lisent, ils le lisent plus facilement.

J'ai aussi vu souvent des enfants qui lisaient très vite et ne comprenaient rien, c'est pourquoi je place la compréhension en amont de la lecture orale.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stephanie25

Effectivement je me dis que la compréhension devrait venir en amont de la lecture à voix haute. Mais je me pose à nouveau cette question comment faire quand 5 élèves n'ont lu qu'une phrase quand les autres ont déjà lu 2 fois le texte?

Du coup jai testé.... Mon petit groupe avec moi. Chaque enfant lit une phrase. J'en lis une si je vois que c'est trop long pour redynamiser la lecture mais ça reste toujours long... '. Mais vraiment long ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
roro33
Le 30/04/2018 à 13:12, cath056 a dit :

Bonjour,

Je me permets une question : quelle évaluation en lecture/écriture prévoyez-vous en fin d'année ? Pour ma part je compte m'inspirer de celles de Chat noir

Evaluez-vous aussi la fluidité de la lecture ? Le nombre de mots lus en 1 minute me parait un bon indicateur...

En ce moment de grand débat sur les méthodes de lecture, j'aimerais bien évaluer précisément mes élèves pour voir où j'en suis. Mais c'est difficile de savoir quelle fluidité on peut attendre de nos élèves en fin de CP, et ça dépend aussi du public auquel on enseigne.

Je viens de découvrir ces évaluations. D'abitude je fais des évaluations en lien avec Taoki mais je crois que je vais m'inspirer de celles là cette année.  Merci beaucoup pour le lien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mademoisellelau
il y a une heure, Stephanie25 a dit :

Effectivement je me dis que la compréhension devrait venir en amont de la lecture à voix haute. Mais je me pose à nouveau cette question comment faire quand 5 élèves n'ont lu qu'une phrase quand les autres ont déjà lu 2 fois le texte?

Du coup jai testé.... Mon petit groupe avec moi. Chaque enfant lit une phrase. J'en lis une si je vois que c'est trop long pour redynamiser la lecture mais ça reste toujours long... '. Mais vraiment long ! 

Tu peux peut-être leur lire le texte en amont ? Et même travailler la compréhension à partir de là, s’ils sont vraiment en très grande difficulté, en le lisant plusieurs fois si besoin est, afin qu’ils puissent répondre aux questions que tu poses. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phnad
Le 08/05/2018 à 08:38, Stephanie25 a dit :

Effectivement je me dis que la compréhension devrait venir en amont de la lecture à voix haute. Mais je me pose à nouveau cette question comment faire quand 5 élèves n'ont lu qu'une phrase quand les autres ont déjà lu 2 fois le texte?

Du coup jai testé.... Mon petit groupe avec moi. Chaque enfant lit une phrase. J'en lis une si je vois que c'est trop long pour redynamiser la lecture mais ça reste toujours long... '. Mais vraiment long ! 

Eh bien peut-être carrément scinder le travail sur la compréhension avec des histoires riches en imaginaire et le travail sur le décodage avec une progression syllabique et très peu de mots outils (1 maximum par leçon). C'est ce que propose la méthode "J'apprends à lire avec Noisette". (Collection dirigée "again" par Bentolila comme Kimamila Un monde à lire pour les connaisseurs) Quelqu'un a-t-il un avis sur cette méthode ? Je trouve les histoires débordantes d'imagination...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stephanie25

Moi j'utilise un monde à lire et au bout de 4 ans j'en ai marre se kimamila..... 

Je trouve que tout est mélange et c'est vraiment très (trop) chronophage.... 

Je ne connais pas noisette par contre ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chatnoir

J'ai reçu le spécimen à l'école, cette démarche me rappelle vraiment celle de Bulle (Bordas) : des histoires longues à lire par l'adulte/des textes courts à décoder dans le manuel. C'est sûrement très riche au niveau de la compréhension orale, de l'acculturation et du vocabulaire. D'ailleurs, il y a un travail spécifique en vocabulaire avec "l'arbre à mots". Par contre, j'aime moins le cahier d'exercices mais on peut faire sans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phnad
Il y a 23 heures, chatnoir a dit :

J'ai reçu le spécimen à l'école, cette démarche me rappelle vraiment celle de Bulle (Bordas) : des histoires longues à lire par l'adulte/des textes courts à décoder dans le manuel. C'est sûrement très riche au niveau de la compréhension orale, de l'acculturation et du vocabulaire. D'ailleurs, il y a un travail spécifique en vocabulaire avec "l'arbre à mots". Par contre, j'aime moins le cahier d'exercices mais on peut faire sans.

Oui chat noir, j'aime aussi " l'arbre à mots" du manuel. Et effectivement, je trouve que le cahier d'exercice est la partie la moins réussie. Mais c'est souvent le cas.

En revanche, je suis plutôt d'avis de le tester quand même la 1e année (et lui donner des chances de faire ses preuves) quitte à le laisser la 2e année, d'autant plus que j'ai du CP-CE1 avec fort effectif (24 à 26 sur 3 ans).

Au passage, je te félicite et te remercie pour ton magnifique blog. J'ai utilisé avec bonheur ta partie DDM-QLM !

Quant à Stephanie25 je trouve Kimamila valable en CE1 (en en sortant pour la conjugaison, je pratique la conjugaison horizontale, non, ça ne se fait ni en salle de gym, ni dans une chambre ! 😏 ) mais pas du tout en CP, beaucoup trop ambitieux en Etude de la Langue, ça doit carrément passer très haut au-dessus de nos élèves !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stephanie25
Le 11/05/2018 à 18:21, phnad a dit :

Oui chat noir, j'aime aussi " l'arbre à mots" du manuel. Et effectivement, je trouve que le cahier d'exercice est la partie la moins réussie. Mais c'est souvent le cas.

En revanche, je suis plutôt d'avis de le tester quand même la 1e année (et lui donner des chances de faire ses preuves) quitte à le laisser la 2e année, d'autant plus que j'ai du CP-CE1 avec fort effectif (24 à 26 sur 3 ans).

Au passage, je te félicite et te remercie pour ton magnifique blog. J'ai utilisé avec bonheur ta partie DDM-QLM !

Quant à Stephanie25 je trouve Kimamila valable en CE1 (en en sortant pour la conjugaison, je pratique la conjugaison horizontale, non, ça ne se fait ni en salle de gym, ni dans une chambre ! 😏 ) mais pas du tout en CP, beaucoup trop ambitieux en Etude de la Langue, ça doit carrément passer très haut au-dessus de nos élèves !

Je crois que... c'est pour cette raison que je barre plein d'exos en EDL... C'est vraiment très très ambitieux!

Je me demande bien comment cela peut etre accessible à de si jeunes lecteurs... Merci pour ton retour  ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cara
Le 04/05/2018 à 21:42, Stephanie25 a dit :

J'ai une question... Quant tu travailles par projets avec des albums) comment fais tu? Tu pars d'une envie et tu construis ton réseau ? Si tu as un document à me montrer que tu fabriques pour monter ton projet, cela m'intéresse.... Merci ;)

Je réponds un peu tardivement car j'étais partie une semaine (d'ailleurs, j'ai vu plein de petits enfants qui étaient censés être à l'école !). Voici le document que j'utilise pour planifier mon travail de lecture, littérature.

réseau-prog.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sapotille

Je suis curieuse !

 

Qui peut m'expliquer ce qu'est "la conjugaison horizontale", s'il vous plait ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamiebrossard

Si je ne me trompe pas, c'est qu'au lieu de travailler par groupe de verbes (1er groupe ...) et par temps de conjugaison, on travaille par rapport au pronom : avec tu, quel que soit le verbe et temps, on trouve en terminaison s ou x, avec le nous, on trouve le ons ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1
Le ‎13‎/‎05‎/‎2018 à 16:14, Stephanie25 a dit :

Je crois que... c'est pour cette raison que je barre plein d'exos en EDL... C'est vraiment très très ambitieux!

Je me demande bien comment cela peut etre accessible à de si jeunes lecteurs... Merci pour ton retour  ! 

C'est bien pour cela que je ne prends pas les fichiers de Kimamila. Pour l'étude de la langue, je prends le Picot et beaucoup d'oral notamment reprendre parfois des phrases du texte et conjuguer à toutes les personnes. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calia
Le 30/04/2018 à 13:12, cath056 a dit :

Bonjour,

Je me permets une question : quelle évaluation en lecture/écriture prévoyez-vous en fin d'année ? Pour ma part je compte m'inspirer de celles de Chat noir

Evaluez-vous aussi la fluidité de la lecture ? Le nombre de mots lus en 1 minute me parait un bon indicateur...

En ce moment de grand débat sur les méthodes de lecture, j'aimerais bien évaluer précisément mes élèves pour voir où j'en suis. Mais c'est difficile de savoir quelle fluidité on peut attendre de nos élèves en fin de CP, et ça dépend aussi du public auquel on enseigne.

 

Le 30/04/2018 à 15:30, Freepaille a dit :

Histoire de faire le lien avec ce qui s'est dit ces derniers temps, je tente une réponse. Après avoir lu le fameux livret orange, j'ai noté qu'à la fin du CP, le nombre de mots lus correctement en une minute doit être au moins de 50.

 

Avez-vous commencé les évaluations de fluence ?

J'ai commencé avec 6 élèves parmi les bons lecteurs, ils lisent entre 56 et 77 mots/minute, en ayant juste préparé le texte individuellement pendant 2 minutes silencieusement. J'ai 4 autres élèves qui seront dans cette fourchette aussi (à vue de nez!). Les autres seront je pense en-dessous des résultats attendus par le ministre... Pas trop en dessous quand même, j'espère...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phnad
Il y a 10 heures, Sapotille a dit :

Je suis curieuse !

 

Qui peut m'expliquer ce qu'est "la conjugaison horizontale", s'il vous plait ?

 

il y a 19 minutes, mamiebrossard a dit :

Si je ne me trompe pas, c'est qu'au lieu de travailler par groupe de verbes (1er groupe ...) et par temps de conjugaison, on travaille par rapport au pronom : avec tu, quel que soit le verbe et temps, on trouve en terminaison s ou x, avec le nous, on trouve le ons ....

1. Oui, avec je on choisit la marque de personne entre s-e-x-ai, avec tu presque toujours s ( ou rarement x, Monsieur Tu promène son "s" en laisse), avec il/elle/on on choisit entre d-a-t-e, avec nous presque toujours ons, avec vous presque toujours ez, avec ils/elles toujours nt (ent ou ont), ceci étant valable quel que soit le temps.

2. En revanche dans un 2e temps, lorsque toutes les marques de personnes ont été étudiées, rebrassées, on étudie les marques de temps, notamment de l'imparfait et du futur [le présent, en effet, ne présente pas de marque de temps]. Le VERBE est vu comme un puzzle RADICAL + MARQUE DE TEMPS (OU PAS) + MARQUE DE PERSONNE.

Voilà, c'est assez simple au sens de Boileau. ("Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement") Effectivement, les notions de 1e 2e et 3e groupe sont abnadonnées.

Pour ma part, j'abandonne aussi les expressions à rallonge du type "1e personne du singulier" ou "3e personne du pluriel" au profit de :

1e pers. 2e pers. 3e pers. 4e pers. 5e pers. et 6e pers. (les 3 premières étant réputées être du singulier et les 3 suivantes du pluriel, ce qui figure dans chaque leçon pour chaque personne). C'est un choix personnel que je n'ai pioché nulle part ailleurs, je trouve cela plus simple et ça n'embrouille plus les plus faibles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1
il y a 17 minutes, calia a dit :

 

Avez-vous commencé les évaluations de fluence ?

J'ai commencé avec 6 élèves parmi les bons lecteurs, ils lisent entre 56 et 77 mots/minute, en ayant juste préparé le texte individuellement pendant 2 minutes silencieusement. J'ai 4 autres élèves qui seront dans cette fourchette aussi (à vue de nez!). Les autres seront je pense en-dessous des résultats attendus par le ministre... Pas trop en dessous quand même, j'espère...

Je ferai les évaluations en juin, notamment la fluence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cath056
il y a 56 minutes, calia a dit :

Avez-vous commencé les évaluations de fluence ?

J'ai commencé avec 6 élèves parmi les bons lecteurs, ils lisent entre 56 et 77 mots/minute, en ayant juste préparé le texte individuellement pendant 2 minutes silencieusement. J'ai 4 autres élèves qui seront dans cette fourchette aussi (à vue de nez!). Les autres seront je pense en-dessous des résultats attendus par le ministre... Pas trop en dessous quand même, j'espère...

Je viens de le faire avec 3 élèves moyens (texte lu ensemble d'abord), ils lisent respectivement 34, 50 et 59 mots / minute. Je pense que mes 3 moins bons lisent bien moins que cela, et j'en ai 7 autres qui seront au-dessus par contre. 

En toute fin d'année, je compte faire l'évaluation Oura, en ne faisant qu'une lecture silencieuse de 2 minutes en amont, comme toi Calia.

 

N'empêche que je me pose un peu la même question que Stéphanie : en fin d'année en CP, je me pose toujours la question de gestion de la différenciation dans la classe. Il y a de tels écarts de lecture, que c'est difficile de continuer de faire progresser tout le monde, sans que la moitié de la classe s'ennuie ferme, ou que l'autre moitié soit complètement larguée... sans compter tous les intermédiaires entre les deux. J'imagine qu'en CE1 le problème continue de se poser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calia
il y a 56 minutes, cyrille1 a dit :

Je ferai les évaluations en juin, notamment la fluence.

Je commence maintenant avec les bons pour alléger un peu le mois de juin, mais c’est sûr que je vais encore un petit mois pour les plus faibles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mademoisellelau
Il y a 8 heures, cath056 a dit :

Je viens de le faire avec 3 élèves moyens (texte lu ensemble d'abord), ils lisent respectivement 34, 50 et 59 mots / minute. Je pense que mes 3 moins bons lisent bien moins que cela, et j'en ai 7 autres qui seront au-dessus par contre. 

En toute fin d'année, je compte faire l'évaluation Oura, en ne faisant qu'une lecture silencieuse de 2 minutes en amont, comme toi Calia.

 

N'empêche que je me pose un peu la même question que Stéphanie : en fin d'année en CP, je me pose toujours la question de gestion de la différenciation dans la classe. Il y a de tels écarts de lecture, que c'est difficile de continuer de faire progresser tout le monde, sans que la moitié de la classe s'ennuie ferme, ou que l'autre moitié soit complètement larguée... sans compter tous les intermédiaires entre les deux. J'imagine qu'en CE1 le problème continue de se poser.

 

Cath056 et Stephanie, je réfléchissais à ce problème que vous rencontrez, et je me dis qu’il y a peut-être un écart entre les enfants bien plus important que ce que j’imagine; donc,  je me pose une question quant à ce souci : faites-vous de la lecture chronométrée, quelles qu’en soient les modalités ? 

Je pense que c’est une étape qui a son importance. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phnad
Il y a 17 heures, cyrille1 a dit :

C'est bien pour cela que je ne prends pas les fichiers de Kimamila. Pour l'étude de la langue, je prends le Picot et beaucoup d'oral notamment reprendre parfois des phrases du texte et conjuguer à toutes les personnes. 

Déjà au CP, tu leur fais conjuguer les verbes ? Au présent seulement, car tu parles de toutes les personnes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1

oui mais de manière très simple, uniquement à l'oral.

"La sorcière consulte le livre de magie." Ils transforment à l'oral avec tous les pronoms personnels. Rien d'écrit. Je ne leur dit pas que c'est de la conjugaison.

Pour les temps, je vais m'appuyer sur les séances "passé, présent, futur" de Picot.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stephanie25
Il y a 9 heures, Mademoisellelau a dit :
 

Cath056 et Stephanie, je réfléchissais à ce problème que vous rencontrez, et je me dis qu’il y a peut-être un écart entre les enfants bien plus important que ce que j’imagine; donc,  je me pose une question quant à ce souci : faites-vous de la lecture chronométrée, quelles qu’en soient les modalités ? 

Je pense que c’est une étape qui a son importance. 

 

Pour ma part, je n'en fais pas du tout... Et je n'y avais jamais pensé! 

Quels sont vos objectifs dans ce cas? Permettre aux élèves de se lancer un défi? 

Je me questionne car je n'y avais vraiment jamais pensé! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×