Jump to content
André Jorge

L'écriture dans la douleur pour les petits Français

Recommended Posts

André Jorge
Citation

Ecrire les fait souffrir. Selon une étude du Conseil national d'évaluation du système, les élèves français écrivent le moins possible et avec beaucoup de difficulté. Plusieurs pistes sont proposées pour sortir de cette situation.

https://www.franceinter.fr/societe/l-ecriture-dans-la-douleur-pour-les-petits-francais

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Pauvres petits choux ...

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
coccinutella
il y a 10 minutes, Goëllette a dit :

Pauvres petits choux ...

+1 ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
ronin

Mon dieu mais c'est un programme réactionnaire ! 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
nonau
Il y a 15 heures, André Jorge a dit :

Les écrans et notamment la TV étouffe l'intelligence et l'imagination. On peut l'observer dans nos classes. Il y a ceux qui ont une vie sociale riche et qui écrivent facilement tant sur la forme que sur le fond et ceux qui sont exposés continuellement aux écrans, sans imagination et fantaisie.

Un bref aperçu de la table des matières dit assez ce que soutient l’auteur. « Maîtresse du temps et de l’espace », la télévision, tendanciellement « a colonisé notre espace domestique et pris possession de nos plannings » (Chapitre I : « La télé en tous lieux et à toute heure »). Son usage intensif est « une entrave majeure à la réussite scolaire » et atteint l’acquisition de la lecture et du langage ainsi que les capacités d’attention (Chapitre II : « La télé menace l’intelligence »). Elle contribue à l’obésité, à la tabagie, à l’abus d’alcool, à la dégradation de la sexualité (Chapitre III : « La télé menace la santé »). Elle stimule l’agressivité et la désensibilisation face à la violence et, en même temps, elle nourrit la peur...

« Effort, intelligence, lecture, langage, attention, imagination. Tous étaient frappés » - Et sont examinées successivement les actions délétères de la télévision sur les devoirs, sur la lecture, sur l’apparition de troubles de l’attention, sur les activités spontanées du jeune enfant (et sur les développements des aptitudes langagières et intellectuelles qui en découlent). Parvenu à ce point, l’auteur met en cause les illusions qui attribuent à la télévision un rôle qui dépendrait essentiellement du contenu des programmes et s’efforce d’établir « l’inévitable vacuité éducative de la télévision ». Après avoir mentionné les études qui mettent en évidence « le rôle fondateur joué par l’environnement précoce sur la construction des compétences affectives, sociales et cognitives de l’individu », l’auteur souligne que, privé d’activité et d’interactivité l’enfant exposé à la télévision n’apprend rien ou fort peu. C’est ce que montre ce que les chercheurs nomment le « déficit vidéo » : l’infériorité de tout apprentissage par la télé comparé à l’apprentissage par interaction active avec l’environnement, particulièrement chez l’enfant en bas âge, contrairement à ce qu’affirment les zélateurs de la télévision pour bébés.

http://www.acrimed.org/Lire-TV-lobotomie-La-verite-scientifique-sur-les-effets-de-la-television-de

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...