Jump to content

Grève du 22 mai


Lolipop64
 Share

ferez-vous grève?  

112 members have voted

You do not have permission to vote in this poll, or see the poll results. Please sign in or register to vote in this poll.

Recommended Posts

  • André Jorge changed the title to Grève du 22 mai
Il y a 5 heures, jeanounette a dit :

Oui

Et dans la rue aussi le 26 avec les partis, les syndicats et les associations .

Idem.

Dans la rue mardi prochain, et le 26 mai. Je n'en peux plus de ce gouvernement et de ce qu'il fait subir à son peuple. (et accessoirement à ses fonctionnaires!)

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Mirobolande a dit :

Il y a une nouvelle grève le 26 mai?

c’est un samedi donc « juste » une (esperons grosse ) manif 

Link to comment
Share on other sites

Pour les indécis voici le programme Macron pour les années qui viennent:

La FNEC FP-FO appelle les personnels de l’Éducation nationale, du ministère de la Culture, de Jeunesse et Sports à la grève le 22 mai prochain aux côtés des fonctionnaires.

Fin 2017, le gouvernement a lancé le chantier « CAP 2022 ». Le « cap » fixé ? Des transferts de mission au privé ou des abandons de mission ; un plan de départ volontaire de 120 000 agents… c’est-à-dire très exactement ce qu’il cherche à faire en ce moment même avec la SNCF.

Le ministre de l’Éducation nationale vient de publier un rapport annonçant d’ici 2021 l’alignement de la carte des rectorats sur les 13 grandes régions. Le recteur de région sera compétent en matière de budget et de gestion des personnels.

L’outil de ce programme destructeur ? La liquidation du statut.

Le gouvernement enjoint aux organisations syndicales de discuter de la « refonte du contrat social avec les agents publics ». Ce gouvernement s’y connaît ! A coups d’ordonnances, il a dynamité le Code du travail et la hiérarchie des normes. Il veut aujourd’hui en faire autant avec le statut.

Voici les grandes lignes de ce soi-disant « contrat social » :

Recours accru aux contractuels, c’est à dire la fin du statut général de la fonction publique qui veut que tout emploi permanent soit occupé par un titulaire. Il s’agit d’appliquer à la Fonction publique ce que le gouvernement veut imposer aux cheminots en mettant fin d’ici 2020 à leur recrutement sous statut.

Rémunération au mérite, se substituant à la carrière garantie par le statut de fonctionnaire (donc fin des échelons...?)

Mise en place de plans de mobilités forcées.

– Exactement comme cela a été fait avec les ordonnances Macron, fusion en une seule instance des comités techniques et des CHSCT, pour mieux remettre en cause la place des organisations syndicales et réduire les moyens syndicaux. Les CAP, qui veillent au respect des règles statutaires, en matière d’avancement, de mutation etc. verraient leurs prérogatives remises en cause.

En avril 2018, lors d’une audience accordée à la FNEC FP-FO, une conseillère du ministre Blanquer a déclaré : « On ne peut pas être enseignant pendant 40 ans ! ». On ne saurait mieux résumer la volonté de s’inscrire dans les orientations du « nouveau contrat social » voulu par le gouvernement.

La feuille de route du ministre est d’aller jusqu’au bout de la politique destructrice qu’il a engagée en appliquant PPCR contre le statut, en organisant le démantèlement de la formation professionnelle et de l’enseignement professionnel, en entreprenant de détruire le Baccalauréat et l’ensemble des diplômes nationaux.

L’ensemble de ces mesures signifie la fin du service public, la fin du statut.

Les revendications des cheminots en grève, celles des fonctionnaires sont les mêmes.

La FNEC FP-FO considère avec sa confédération que « la perspective d’une mobilisation interprofessionnelle est aujourd’hui nécessaire, y compris par la grève » (congrès confédéral de la CGT FO).

Elle appelle les personnels à préparer la grève le 22 mai à l’appel des fédérations de la Fonction publique, à se réunir dans les services, les écoles, les établissements pour affirmer les revendications, décider la grève le 22 mai pour :

  • Pour la préservation du statut général de la Fonction Publique garantissant un service public de qualité au service des citoyens ;
  • Pour l’augmentation du pouvoir d’achat et exigence d’augmentation de 16% du point d’indice ;
  • Pour l’arrêt des 120 000 suppressions de postes prévus et recrutement sous statut des contrats précaires ;
  • Pour l’abrogation du jour de carence ;
  • Contre le transfert de multiples missions au privé.
Link to comment
Share on other sites

Compte-tenu du jour férié lundi,  la déclaration préalable est à envoyer quand au plus tard ? Jeudi soir ?

Link to comment
Share on other sites

Jeudi soir oui, ce qui est indiqué sur le site du snuipp local.

Link to comment
Share on other sites

En grève aussi... réveillez vous au lieu de râler dans les cours de récréation !!!

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Ce qui m'a énervé aujourd'hui : "bah, pourquoi tu fais grève ? On est quand même vachement privilégiés !" 

Sans blague ?!? Il y en a qui sont coupés du monde !

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

Pareil, en grève le 22 mai, sur 6 collègues, nous sommes déjà 2 à être certaines d'être en grève. 

Link to comment
Share on other sites

Cette fois au lieu de l'habituel mot simple selon lequel je ferai grève, je souhaiterais en mettre un plus explicite. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, kiko a dit :

Cette fois au lieu de l'habituel mot simple selon lequel je ferai grève, je souhaiterais en mettre un plus explicite. 

Pas sure qu'on ait le droit...mais j'aimerais aussi.

Link to comment
Share on other sites

Un collègue délégué syndical le faisait il y a 3 ans ... donc je me demande si c'est possible. 

Link to comment
Share on other sites

J'ai déjà vu des mots expliquant le pourquoi de la grève. Je ne pense pas que cela soit impossible.

Link to comment
Share on other sites

Oui il me semble avoir entendu qu'on pouvait "glisser" le mot dans les cahiers mais pas les faire coller .... :idontno: en tout cas les syndicats fournissent des lettres types à distribuer , c'est que ça doit être autorisé ...

Link to comment
Share on other sites

Pour moi , impossible de faire grève...Raison, c'est jour férié ici avec la journée de l'abolition de l'esclavage...(Martinique)...

Sinon, j'aurais fait...(en plus après un lundi férié et ne travaillant plus le mercredi, ça fait une belle pause :)

Link to comment
Share on other sites

En grève évidemment. 

 

Pour les mots théoriquement on devrait les donner à la sortie de l'école mais on peut les plier et les mettre dans les sacs des enfants.  Je n ai jamais vu aucun collègue être embêté pour ça. 

Link to comment
Share on other sites

C'est fête ! Il y a une manifestation organisée dans mon trou perdu ! :yahoo:Pas besoin d'aller à la grande ville ! re:yahoo:

Link to comment
Share on other sites

Le 14/05/2018 à 22:09, Mirobolande a dit :

J'ai déjà vu des mots expliquant le pourquoi de la grève. Je ne pense pas que cela soit impossible.

Nous avons mis un mot, et deux/trois parents nous ont répondu qu'ils nous soutenaient .... 

Link to comment
Share on other sites

Je suis dégoûtée : je suis allée à la manifestation de ma petite ville, nous étions 17 !!!:cry: Évidement, nos n'avons pas marché dans la ville, les représentants syndicaux ont évoqué le ridicule qu'il y aurait à défiler aussi peu nombreux... Tu m'étonnes.:ninja:

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

Dans les médias, j'ai entendu parler du nombre de manifestants. Qu'en est-il du nombre de grévistes ? Il doit être plus important mais je n'ai pas l'impression qu'on en ait parlé :idontno:

Link to comment
Share on other sites

Je me demandais par rapport à ce qui en ressort dans les médias et, par la force des choses, dans l'opinion publique. J'ai eu l'impression que l'image donnée était que bon, ce n'était pas si suivi que ça. Ca fait un peu caprice de fonctionnaires encore.

Link to comment
Share on other sites

C’est dur de ne pas faiblir quand on voit le nombre de grévistes et de manifestants :( 

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

C est clair Nellou. Et les collegues qui ralent mais restent bosser parce que" tu comprends ça  sert à rien la grève." Et ce seront les mêmes qii diront que les syndicats ne font rien pour dfendre les droits.  Perso je suis de toutes les grèves et manifs, je ne compte pas mes heures pour le syndicat et donc les collègues mais je suis épuisée et lassée de voir aussi peu de mobilisation. 

Link to comment
Share on other sites

Et pourtant le gouvernement nous en prépare de belles. Ils ont des œillères ou ils font comme les gosses qui ne veulent ni voir ni entendre : fermer les yeux, se boucher les oreilles et chanter le plus fort possible ?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...