Aller au contenu
poujohel

Direction d'école

Messages recommandés

la maîtresse des petits
Il y a 1 heure, Silvestri a dit :

@Pepettebond:Bien sûr, mais ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dis, que je n'ai pas eu à mettre tout cela en place, car :

1: ce n’était pas mon rôle au moment de le faire (si cela l'avait été le cas, et bien, je l'aurais fait!)

2: je n'en aurai pas eu le temps. (et si je l'avais eu, je l'aurais fait!)

Je me suis effectivement glissée dans ses "pantoufles" de directeur de REP+ (pour te donner une image de mon école, décharge 1 jour/semaine), et pour ce qui est de l'ambiance, malgré ma presence dans l’école depuis 12 ans, je cherche à la quitter depuis longtemps.

Être directeur est un choix, chacun est libre de le faire, de relever le "challenge"(pour employer ton expression)....mais de là à les considérer comme "sur-homme" parce qu'ils ont des tâches à remplir en dehors de la classe, ben, non...je pense que la qualité d'un directeur se trouve, entre autres choses, essentiellement dans sa capacité à gérer les égos, parfois surdimensionnés, des adjoints....

 

Pour ce qui de mon école et loin de minimiser le travail de direction:

les fichiers élèves: base élève, une fois l'an, hors inscription en cours d'année, ce qui prend quelques minutes (j'ai eu à le faire)

les services: reprise des années précédentes

les réunions: OK (j'ai eu à le faire)

le travail du personnel municipal: pas son rôle chez nous, le responsable cantine, représentant la mairie, le gère

les dossier ppms: reprise des années précédentes si accord de tous

les pai: idem sauf si nouvel élève (j'ai eu à le faire)

les rendez vous avec les parents: chacun gère ses  propres RDV (et RDV directeur/parents, c'est assez rare)

les inscriptions: 2 1/2 journées par an, sauf inscription en cours d'année ce qui prend 1/2 heure (j'ai eu à le faire)

le règlement intérieur de l'école: il est loin d'être refait tous les ans!

les suivis santé scolaire: nous avons une infirmière scolaire (ce qui n'est certes pas le cas partout)

les vérifications des points de sécurité: Passage de la commission de sécurité une fois l'an, à préparer, il est vrai, avec du bon sens...

Quel mépris ! /Quelle méprise ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
il y a une heure, clicasos a dit :

Certes tout enseignant peut être amené à devenir directeur mais une fois que l'on est directeur un certain nombre d'année on acquiert certaines capacités et certaines connaissances que les adjoints n'ont pas sur le coup quand il faut réagir à certaines situations..

Une directrice non déchargée (si 10 jours par an quand il y a des remplaçants dispo ... j'avais par exemple demandé une journée demain que je n'aurai finalement pas...), avec 22 élèves en CE2-CM1-CM2 avec moitié suivi dys, rased MDPH.... Pas de matériel informatique, pas de rased, de médecin scolaire pendant des années, et même pas un bureau !!! La journée d'aujourd'hui à répondre et à régler un conflit entre parents divorcés, des élèves absents sans raison, d'autres qui partent au ski, le projet d'école à rendre, des rdv parents,  et tout cela avec mes élèves !!

Je me demande pourquoi mes collègues ne veulent pas devenir directeur... je ne comprends pas....

Parce que l'administratif ne m'intéresse pas. On m'a proposé de continuer à être directeur. J'ai refusé parce que je trouve ça chiant. Voilà.

 

Et pour info, quand j'ai été directeur, une première fois par intermittence et intérim, il n'y avait rien de particulier de prêt. Les restes de l'ancien directeur qui avait fait 30 ans dans l'école. La deuxième fois, sur l'année complète, pas de décharge, 32 élèves en double-niveau et un collègue T1 à 29, ça ne m'a pas fait un second trou du cul...

Enfin, dans ton message, tu démontres que tu t'occupes de ce dont tu ne dois pas t'occuper. Les divorces ? C'est ton rôle ? Non. En tout cas, pas plus que l'adjoint concerné. Mon directeur ne s'occupe pas du contexte sociale de mes élèves. Ni des absences des élèves. Le projet d'école, on l'a toujours fait ensemble, en conseil des maîtres et la plupart du temps, c'est moi qui l'écrit, comme je prends les notes pendant le conseil d'école...

A vous lire, vous êtes de supra-enseignants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
Il y a 23 heures, Pepettebond a dit :

Alors pourquoi tant de collègues ne sont pas directeurs ...????? il y a de places libres chaque années  qui sont même données à de très jeunes collègues qui commencent leur carrière d'enseignant ..

franchement puisque cela est si simple , si gratifiant et si  sans difficultés.

Et pourquoi autant de soucis apparemment dans un grand nombre d'équipes ou de soucis avec les parents.

Je sais bien que nul n'est à l'abri; mais trop de fois je lis des collègues directeurs ou adjoints désemparés par  l'inexpérience, le manque "d'autorité " institutionnelle ou le mauvais positionnement du directeur

Comme je l'ai dit plus haut. Parce que c'est chiant. Moi, j'ai choisi d'être enseignant pas de remplir de la paperasse que malheureusement, en tant qu'adjoint, je dois cependant remplir. Et les soucis avec les parents ne sont pas propres au directeur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
Il y a 23 heures, montagny a dit :

c'est justement une des revendications du statut : un réel recrutement avec concours, une réelle formation initiale et continue, un salaire en adéquation avec les responsabilités....

Le référentiel métier induit des devoirs mais aucun droit pour les directeurs pour mener à bien leurs missions.

Et un statut hiérarchique. C'est dingue comme votre rêve est de pouvoir donner des ordres et être de moins en moins dans votre classe...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
Il y a 23 heures, montagny a dit :

et combien de fois j'entends "merci, ce que tu fais je ne pourrais pas le faire, je suis bien mieux dans ma classe".

et oui, directeur est un métier.

En fait non, c'est une mission. Forcément, quand on n'a pas de classe, ça en devient un métier... Mais quel enseignant rêve de ne plus avoir d'élèves ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
Il y a 14 heures, Nao a dit :

Mais là tu touches un problème sensible : la bonne volonté et la possibilité de chacun à bosser en équipe. Quand je vois que beaucoup n'arrivent même pas à réfléchir sur outils commun en LV, en littérature....

D'autre part, chacun a sa façon de fonctionner.  Ma collègue, qui travaille par plans de travail presque exclusivement, en îlots, ayant une tolérance aux discussions bruyantes parce que sa méthode l'exige, ne pourrait pas bosser avec son voisin qui est dans le frontal. Plus traditionnel, quoi. Chacun est à l'aise et efficace avec sa façon de présenter les choses. Les pousser à changer ne serait pas forcément une bonne idée.

Ce n'est pas un problème. Dans mon école, la liberté pédagogique est totale. On n'a pas du tout les mêmes méthodes mais on a des repères communs. Un exemple simple : notre progression en arts. On a 6 thèmes à aborder et chacun les aborde comme il l'entend. Travailler en équipe ne signifie pas forcer les autres à changer. C'est une vision très restrictive du travail en équipe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emilieroland
il y a 2 minutes, Frédo45 a dit :

Enfin, dans ton message, tu démontres que tu t'occupes de ce dont tu ne dois pas t'occuper. Les divorces ? C'est ton rôle ? Non. En tout cas, pas plus que l'adjoint concerné. Mon directeur ne s'occupe pas du contexte sociale de mes élèves. Ni des absences des élèves. Le projet d'école, on l'a toujours fait ensemble, en conseil des maîtres et la plupart du temps, c'est moi qui l'écrit, comme je prends les notes pendant le conseil d'école...

A vous lire, vous êtes de supra-enseignants.

Comme je l'ai déjà dit, un supra enseignant c''est celui qui se tape les triples, quadruples niveaux ou même pentas niveaux que personnes ne veut, mais alors personne!!!! On a des primes quand on fait ça: NON, des décharges: NON, des points en plus: NON, on a rien mais alors rien de rien...

Arrêtez de dire toujours que directeur c'est dur, il y a des postes plus difficiles et on ne se bouscule pas au portillon...

Je sais de quoi je parle, cette année directrice franchement, je me repose...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clicasos
il y a 1 minute, Frédo45 a dit :

Parce que l'administratif ne m'intéresse pas. On m'a proposé de continuer à être directeur. J'ai refusé parce que je trouve ça chiant. Voilà.

 

Et pour info, quand j'ai été directeur, une première fois par intermittence et intérim, il n'y avait rien de particulier de prêt. Les restes de l'ancien directeur qui avait fait 30 ans dans l'école. La deuxième fois, sur l'année complète, pas de décharge, 32 élèves en double-niveau et un collègue T1 à 29, ça ne m'a pas fait un second trou du cul...

Enfin, dans ton message, tu démontres que tu t'occupes de ce dont tu ne dois pas t'occuper. Les divorces ? C'est ton rôle ? Non. En tout cas, pas plus que l'adjoint concerné. Mon directeur ne s'occupe pas du contexte sociale de mes élèves. Ni des absences des élèves. Le projet d'école, on l'a toujours fait ensemble, en conseil des maîtres et la plupart du temps, c'est moi qui l'écrit, comme je prends les notes pendant le conseil d'école...

A vous lire, vous êtes de supra-enseignants.

si cela me préoccupe quand il s'agit de faire les certificats de radiation et de savoir que mes élèves sont dans la nature... L'absentéisme, si cela me regarde... le projet d'école à 3 dans l'école il faut bien que quelqu'un le rédige...

Et je te rassure ... ou pas, je n'ai pas de second trou du cul.... et je ne me sens pas une supra enseignante non plus simplement parce que je dis que je suis une directrice...Ca aussi on ne va pas avoir le droit de le dire sans se faire sauter dessus ??? Si on se tire nous -mêmes dans les pattes, si il n'y a pas un minimum de considération entre collègue, directeur ou pas , faut pas s'étonner que les gens nous dénigrent autant...

Il y a des cons parmi les directeurs, comme il y a des cons aussi dans les adjoints mais ne mettons pas tout le monde dans le même sac..

A bon entendeur salut...

Certains ne veulent pas entendre que c'est difficile d'être directeur... mais je pense que sur certains posts, il y a des dialogues de sourds, j'aurai mieux fait de pas intervenir ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clicasos
Il y a 1 heure, clicasos a dit :

Certes tout enseignant peut être amené à devenir directeur mais une fois que l'on est directeur un certain nombre d'année on acquiert certaines capacités et certaines connaissances que les adjoints n'ont pas sur le coup quand il faut réagir à certaines situations..

Une directrice non déchargée (si 10 jours par an quand il y a des remplaçants dispo ... j'avais par exemple demandé une journée demain que je n'aurai finalement pas...), avec 22 élèves en CE2-CM1-CM2 avec moitié suivi dys, rased MDPH.... Pas de matériel informatique, pas de rased, de médecin scolaire pendant des années, et même pas un bureau !!! La journée d'aujourd'hui à répondre et à régler un conflit entre parents divorcés, des élèves absents sans raison, d'autres qui partent au ski, le projet d'école à rendre, des rdv parents,  et tout cela avec mes élèves !!

Je me demande pourquoi mes collègues ne veulent pas devenir directeur... je ne comprends pas....

C'était pour rire, j'aurai dû mettre :lol:

il y a 2 minutes, emilieroland a dit :

Comme je l'ai déjà dit, un supra enseignant c''est celui qui se tape les triples, quadruples niveaux ou même pentas niveaux que personnes ne veut, mais alors personne!!!! On a des primes quand on fait ça: NON, des décharges: NON, des points en plus: NON, on a rien mais alors rien de rien...

Arrêtez de dire toujours que directeur c'est dur, il y a des postes plus difficiles et on ne se bouscule pas au portillon...

Je sais de quoi je parle, cette année directrice franchement, je me repose...

ha ben si je le suis alors puisque je cumule triple et direction :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
blacknader
il y a 31 minutes, emilieroland a dit :

Comme je l'ai déjà dit, un supra enseignant c''est celui qui se tape les triples, quadruples niveaux ou même pentas niveaux que personnes ne veut, mais alors personne!!!! On a des primes quand on fait ça: NON, des décharges: NON, des points en plus: NON, on a rien mais alors rien de rien...

Arrêtez de dire toujours que directeur c'est dur, il y a des postes plus difficiles et on ne se bouscule pas au portillon...

Je sais de quoi je parle, cette année directrice franchement, je me repose...

On trouvera aussi des enseignants qui trouvent faciles de gérer une classe à multi-niveau (je ne parle pas des débutants qui galèrent déjà avec la préparation d'un seul niveau).

Moi aussi quand je suis passée d'un poste d'adjoint à plus d'1h de chez moi et quand je suis passée à une direction plus près de chez moi, j'ai trouvé ça plus facile. Il n'empêche que le travail de direction prend du temps, ce n'est pas les temps de décharge qui permettent de faire tourner la direction au quotidien d'une école. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
il y a 49 minutes, Frédo45 a dit :

Et un statut hiérarchique. C'est dingue comme votre rêve est de pouvoir donner des ordres et être de moins en moins dans votre classe...

c'est toi qui rajoute hiérarchique, j'ai toujours demandé un statut fonctionnel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
il y a 50 minutes, Frédo45 a dit :

Mais quel enseignant rêve de ne plus avoir d'élèves ?

mais je prends des élèves plusieurs heures par semaine. Pour prendre une classe pendant que le collègue va bosser avec une autre par exemple, ou pour mener à bien des projets en 1/2 groupe...

La demande du GDID est de ne plus avoir de charge de classe, sur le modèle PMQC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
Il y a 19 heures, clicasos a dit :

si cela me préoccupe quand il s'agit de faire les certificats de radiation et de savoir que mes élèves sont dans la nature... L'absentéisme, si cela me regarde... le projet d'école à 3 dans l'école il faut bien que quelqu'un le rédige...

Et je te rassure ... ou pas, je n'ai pas de second trou du cul.... et je ne me sens pas une supra enseignante non plus simplement parce que je dis que je suis une directrice...Ca aussi on ne va pas avoir le droit de le dire sans se faire sauter dessus ??? Si on se tire nous -mêmes dans les pattes, si il n'y a pas un minimum de considération entre collègue, directeur ou pas , faut pas s'étonner que les gens nous dénigrent autant...

Il y a des cons parmi les directeurs, comme il y a des cons aussi dans les adjoints mais ne mettons pas tout le monde dans le même sac..

A bon entendeur salut...

Certains ne veulent pas entendre que c'est difficile d'être directeur... mais je pense que sur certains posts, il y a des dialogues de sourds, j'aurai mieux fait de pas intervenir ...

On est 3 dans mon école et on le fait en conseil des maîtres. Et souvent, c'est moi qui écris... L'absentéisme ne concernerait pas les adjoints ? C'est nouveau ça ? Et les certificats de radiation générés par base élève, c'est vrai que c'est trop compliqué (et même sans base élève, c'est vraiment une tannée ! 😂).

Et on n'a jamais dit que c'était simple. On dit juste que certains directeurs font du zèle et qu'au final, c'est ça qui rend la fonction compliquée à cause de cette surenchère. Plutôt que de t'en prendre aux adjoints, attaque-toi aux responsables : les directeurs ambitieux qui ne souhaitent qu'une chose, qu'on leur donne toujours plus de tâches pour pouvoir réclamer un statut de chefaillon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
Il y a 19 heures, montagny a dit :

c'est toi qui rajoute hiérarchique, j'ai toujours demandé un statut fonctionnel

Parce que vous faites bien attention de ne pas l'ajouter. Je tente de mettre fin à cette hypocrisie qui consiste à réclamer un statut non hiérarchique tout en sachant que s'il y a statut du directeur, il le sera forcément. Vous tendez de convaincre les adjoints en leur mentant. Ils ne sont pas dupes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
Il y a 19 heures, montagny a dit :

mais je prends des élèves plusieurs heures par semaine. Pour prendre une classe pendant que le collègue va bosser avec une autre par exemple, ou pour mener à bien des projets en 1/2 groupe...

La demande du GDID est de ne plus avoir de charge de classe, sur le modèle PMQC

Whaouh ! Mais tu es un saint. Tu prends quelques élèves dans la semaine. Franchement, là, je n'en reviens pas d'une telle abnégation...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
blacknader
Il y a 19 heures, montagny a dit :

mais je prends des élèves plusieurs heures par semaine. Pour prendre une classe pendant que le collègue va bosser avec une autre par exemple, ou pour mener à bien des projets en 1/2 groupe...

La demande du GDID est de ne plus avoir de charge de classe, sur le modèle PMQC

J'ai du mal à trouver des infos du GDID sur le net, site fermé ou blog avec des articles bien bien longs. Comme tu as l'air de bien connaitre cette asso, est-ce que tu sais combien de directeurs y souscrivent ? Combien le GDID représente de directeurs ? A-t-il vraiment du poids face dans ses demandes face au Ministère ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lexdra

Un mojito les gars ? Cool, on se détend ce sont les vacances ou bientôt. Dans l'EN il y a plein de postes compliqués.

Perso avec mes 3 sites je rame à faire ma direction sur ma journée de décharge mais je suis dans une école qui me plait donc je préfère avoir mes 3 sites, mon double niveau (mes nombreux problèmes municipaux ...) que d'être en ITEP. On peut toujours trouvé pire mais on peut aussi vouloir mieux.

Enfin tout ça c'est mi-grave, c'est qu'un travail.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
Il y a 2 heures, Frédo45 a dit :

Whaouh ! Mais tu es un saint. Tu prends quelques élèves dans la semaine. Franchement, là, je n'en reviens pas d'une telle abnégation...

en fait je vais finir par rejoindre l'avis des autres, tu es bon pour bouffer du foin ! Bon appétit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
Il y a 2 heures, blacknader a dit :

J'ai du mal à trouver des infos du GDID sur le net, site fermé ou blog avec des articles bien bien longs. Comme tu as l'air de bien connaitre cette asso, est-ce que tu sais combien de directeurs y souscrivent ? Combien le GDID représente de directeurs ? A-t-il vraiment du poids face dans ses demandes face au Ministère ?

Pour le nombre d'adhérents je ne peux pas te répondre. Tu peux poser la question sur la page facebook.

Le GDID travaille avec plusieurs syndicats dont le SE et le Sgen mais il y a de tout parmi les membres (snuipp, fo, SNE...)

Le GDID est régulièrement reçu au ministère et aussi à l'assemblée (mercredi dernier ils y étaient) et au sénat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
blacknader
Il y a 1 heure, montagny a dit :

Pour le nombre d'adhérents je ne peux pas te répondre. Tu peux poser la question sur la page facebook.

Le GDID travaille avec plusieurs syndicats dont le SE et le Sgen mais il y a de tout parmi les membres (snuipp, fo, SNE...)

Le GDID est régulièrement reçu au ministère et aussi à l'assemblée (mercredi dernier ils y étaient) et au sénat.

Merci pour les infos. Facebook, très peu pour moi.

J'ai un peu de mal à comprendre ce manque de lisibilité de cette asso, elle est quand même reçue au ministère, à l'assemblée et pourtant on n'a aucune communication dessus. Ils sont censés défendre les directeurs d'après ce que je comprends et on n'arrive pas à savoir qui ils représentent vraiment. Il y a un blog que personne ne doit consulter car il n'y a aucun commentaire.

Franchement on est bien mal barrer pour l'avenir des directeurs si quelques uns montent une asso dans leur coin et ont autant de légitimité pour représenter les directeurs et les défendre auprès du gouvernement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 1 heure, blacknader a dit :

Merci pour les infos. Facebook, très peu pour moi.

J'ai un peu de mal à comprendre ce manque de lisibilité de cette asso, elle est quand même reçue au ministère, à l'assemblée et pourtant on n'a aucune communication dessus. Ils sont censés défendre les directeurs d'après ce que je comprends et on n'arrive pas à savoir qui ils représentent vraiment. Il y a un blog que personne ne doit consulter car il n'y a aucun commentaire.

Franchement on est bien mal barrer pour l'avenir des directeurs si quelques uns montent une asso dans leur coin et ont autant de légitimité pour représenter les directeurs et les défendre auprès du gouvernement.

Le GDID, à ses débuts (créé par Thierry Fabre) était une association géniale, qui aidait les collègues directeurs en difficulté via des numéros d'urgence et un site super chouette avec un forum vivant. L'idée du statut non hiérarchique était noble.

Hélas, comme tout mouvement qui fonctionne et commence à avoir ses entrées en hauts lieux, il y a eu des querelles et certains ont voulu avoir la main. Ils ont poussé le créateur vers la porte et beaucoup d'anciens sont partis aussi, écœurés. 

L'idée et l'énergie de départ ont disparu. Le forum du site est devenu de plus en plus privé, jusqu'à disparaître, et le statut demandé est devenu hiérarchique.

Lorsque j'étais directrice, je connaissais beaucoup de directeurs adhérents du GDID. Maintenant, plus personne n'en parle. C'est triste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau
Il y a 12 heures, montagny a dit :

Pour le nombre d'adhérents je ne peux pas te répondre. Tu peux poser la question sur la page facebook.

Le GDID travaille avec plusieurs syndicats dont le SE et le Sgen mais il y a de tout parmi les membres (snuipp, fo, SNE...)

Le GDID est régulièrement reçu au ministère et aussi à l'assemblée (mercredi dernier ils y étaient) et au sénat.

Est-ce que ces 2 éléments seraient liés?? lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
blacknader
Il y a 10 heures, Goëllette a dit :

Le GDID, à ses débuts (créé par Thierry Fabre) était une association géniale, qui aidait les collègues directeurs en difficulté via des numéros d'urgence et un site super chouette avec un forum vivant. L'idée du statut non hiérarchique était noble.

Hélas, comme tout mouvement qui fonctionne et commence à avoir ses entrées en hauts lieux, il y a eu des querelles et certains ont voulu avoir la main. Ils ont poussé le créateur vers la porte et beaucoup d'anciens sont partis aussi, écœurés. 

L'idée et l'énergie de départ ont disparu. Le forum du site est devenu de plus en plus privé, jusqu'à disparaître, et le statut demandé est devenu hiérarchique.

Lorsque j'étais directrice, je connaissais beaucoup de directeurs adhérents du GDID. Maintenant, plus personne n'en parle. C'est triste.

Merci Goellette pour ces éclaircissements et sur l'évolution du GDID.

Effectivement je me souviens du GDID et de leur forum dans mes 1ères années de direction mais ça date. D'ailleurs on recevait des infos régulièrement par mail (une sorte de newsletter).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 3 heures, blacknader a dit :

Effectivement je me souviens du GDID et de leur forum dans mes 1ères années de direction mais ça date. D'ailleurs on recevait des infos régulièrement par mail (une sorte de newsletter).

Oui, c'était une newsletter de témoignages de nos semblables, "La Bouteille à l'encre" ,e crois, tellement vrais. Parfois on en connaissait certains.

Il y avait beaucoup d'adhérents et dont pas mal d'actifs.

Désormais, je vois toujours les 3-4 mêmes noms, qui représentent l'association au Ministère, qui font des déclarations publiques. Je ne sais pas s'il y a encore une véritable vie associative nationale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao
Le 07/02/2019 à 22:00, Frédo45 a dit :

En fait non, c'est une mission. Forcément, quand on n'a pas de classe, ça en devient un métier... Mais quel enseignant rêve de ne plus avoir d'élèves ?

Moi je rêve de quitter la classe, oui. Je n'en éprouve aucune honte. La perspective de devoir encore tenir des classes pendant encore presque 3 décennies me décourage d'avance. J'ai passé des années à me taper une classe avec x niveaux, la direction, une prise en compte institutionnelle de mes efforts inexistante. La merveilleuse PPCR qui est , selon certains, un grand progrès social, m'a fait perdre 2 ANS d'échelon supérieur. Ça aussi, ça décourage. Enfin non, le découragement c'est encore bien mignon. En réalité, ça me met en rage.

Et puis je ne me vois pas faire le même boulot toute ma vie, à vrai dire je commence à m'ennuyer.

Je reprends tes propos précédents sur le travail d'équipe, auxquels j'adhère tout à fait. Je parlais plutôt d'un support commun qui suit les élèves sur tout un cycle, où chacun y met ce qu'il a fait (tiens, dans le domaine des arts par exemple). Selon mon point de vue ça n'empêche personne de s'inscrire dans une démarche personnelle de l'enseignement. Mais voilà, selon le point de vue de pas mal de collègues, l'existence même d'un support commun, d'une programmation par cycle, c'est une entrave à la liberté pédagogique. Et là, tu peux toujours courir pour discuter. Finalement chacun fait sa cuisine dans son coin. Les élèves auront parlé de Van Gogh et  Calder trois fois dans leur scolarité primaire et ça ne gène personne.

 

Ça se sent, là, que je suis de mauvais poil ce soir ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
Le 08/02/2019 à 20:41, montagny a dit :

en fait je vais finir par rejoindre l'avis des autres, tu es bon pour bouffer du foin ! Bon appétit.

Pour l'instant, sur le point précis de la direction, j'ai quand même l'impression que beaucoup mangent le même foin que moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
Le 09/02/2019 à 18:59, Nao a dit :

Moi je rêve de quitter la classe, oui. Je n'en éprouve aucune honte. La perspective de devoir encore tenir des classes pendant encore presque 3 décennies me décourage d'avance. J'ai passé des années à me taper une classe avec x niveaux, la direction, une prise en compte institutionnelle de mes efforts inexistante. La merveilleuse PPCR qui est , selon certains, un grand progrès social, m'a fait perdre 2 ANS d'échelon supérieur. Ça aussi, ça décourage. Enfin non, le découragement c'est encore bien mignon. En réalité, ça me met en rage.

Et puis je ne me vois pas faire le même boulot toute ma vie, à vrai dire je commence à m'ennuyer.

Je reprends tes propos précédents sur le travail d'équipe, auxquels j'adhère tout à fait. Je parlais plutôt d'un support commun qui suit les élèves sur tout un cycle, où chacun y met ce qu'il a fait (tiens, dans le domaine des arts par exemple). Selon mon point de vue ça n'empêche personne de s'inscrire dans une démarche personnelle de l'enseignement. Mais voilà, selon le point de vue de pas mal de collègues, l'existence même d'un support commun, d'une programmation par cycle, c'est une entrave à la liberté pédagogique. Et là, tu peux toujours courir pour discuter. Finalement chacun fait sa cuisine dans son coin. Les élèves auront parlé de Van Gogh et  Calder trois fois dans leur scolarité primaire et ça ne gène personne.

 

Ça se sent, là, que je suis de mauvais poil ce soir ?

Mais pas de problème, passe les concours pour devenir IEN. Ou principal dans le second degré ou deviens CPC. Et si ce métier ne te plait pas et que tu n'y vois aucune évolution possible, cherche un autre boulot. Et personnellement, c'est quelque chose que je comprends. Moi, à titre personnel, je ne me vois pas faire autre chose. J'adore ce que je fais. Ce qui était le plus dur quand j'avais une décharge syndicale, c'était de ne pas être en classe à plein temps. Mais il est normal d'être lassé.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao
Il y a 14 heures, Frédo45 a dit :

Mais pas de problème, passe les concours pour devenir IEN. Ou principal dans le second degré ou deviens CPC. Fichtre, aucune de ces possibilités ne me correspond. Je ne peux pas rentrer dans un fonctionnement qui prétend penser au bien des enfants et qui dans les faits.... je préfère me taire. Je ne dis pas que les initiatives personnelles des gens du terrain ne sont pas utiles, je dis que je ne supporte plus de bosser pour un système qui se détruit petit à petit et qui fonctionne essentiellement pour lui-même et non pour être efficace.

Et si ce métier ne te plait pas et que tu n'y vois aucune évolution possible, cherche un autre boulot. L'EN, si elle ne te plait, tu la quittes. Ça me rappelle les propos de quelqu'un...;)

Et personnellement, c'est quelque chose que je comprends. Moi, à titre personnel, je ne me vois pas faire autre chose. J'adore ce que je fais. Ce qui était le plus dur quand j'avais une décharge syndicale, c'était de ne pas être en classe à plein temps. je pense que le plus dur c'est de porter plusieurs casquettes. Trop de responsabilités à la fois, ça rend fou. Surtout quand tu es là pour aider (les élèves, les collègues).

Mais il est normal d'être lassé.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45

Désolé mais si un ne métier ne te plaît pas ou plus, il faut en chercher un autre. Je l'ai fait à une époque. Je ne me sentais pas bien dans mon travail, j'ai démissionné, renoncé à un bon salaire et me suis tourné vers un métier qui me correspond mieux. Je ne vois pas bien où est le mal à dire ça... Ce n'est pas honteux de quitter l'EN parce qu'on n'y trouve pas son compte. Et par ailleurs, je ne t'ai pas dit de démissionner mais d'abord de chercher autre chose. Et quand tu l'auras trouvée, de sauter le pas. Je ne vois pas bien où est le problème et en quoi ça fait de moi un sarkozyste. C'est fou ça... Tu te plains de ne pas te sentir capable d'être prof toute ta vie, tu dis que tu n'as plus envie d'être en classe et derrière tu reproches aux gens de te dire que tu peux changer de métier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao
il y a une heure, Frédo45 a dit :

Désolé mais si un ne métier ne te plaît pas ou plus, il faut en chercher un autre. Je l'ai fait à une époque. Je ne me sentais pas bien dans mon travail, j'ai démissionné, renoncé à un bon salaire et me suis tourné vers un métier qui me correspond mieux. Je ne vois pas bien où est le mal à dire ça... Ce n'est pas honteux de quitter l'EN parce qu'on n'y trouve pas son compte. Et par ailleurs, je ne t'ai pas dit de démissionner mais d'abord de chercher autre chose. Et quand tu l'auras trouvée, de sauter le pas. Je ne vois pas bien où est le problème et en quoi ça fait de moi un sarkozyste. C'est fou ça... Tu te plains de ne pas te sentir capable d'être prof toute ta vie, tu dis que tu n'as plus envie d'être en classe et derrière tu reproches aux gens de te dire que tu peux changer de métier.

Mais je ne te reproche rien et pour tout te dire, l'enseignement est une reconversion pour moi, car je voulais être payée plus que le smic voire être payée tout court (le CRNS ne paye pas toujours, l'intérim en secrétariat c'est très précaire et pas toujours épanouissant).... Ce métier, je l'ai choisi parce qu'il était accessible sous concours et que les concours, ça me correspond bien. Et il fallait bien manger, à l'époque mon mari et moi en étions là. 

Aujourd'hui mes compétences professionnelles se sont développées dans un domaine spécifique (l'enseignement) mais les autres se sont amenuisées et les possibilités de trouver "autre chose", ben.... C'est limité. J'ai fait des études très longues, je me suis financée, je veux un jour que mes sacrifices (ainsi que ceux de mes collègues de promo) ,soient récompensés. Mon pays s'est foutu de moi. Vraiment.

Mon mari et moi envisageons une dispo pour monter une entreprise (le business plan est presque bouclé). Problème : la dispo est refusée à presque toutes les demandes chez nous. Motif : notre projet n'a rien à voir avec l'enseignement et l'éducation. 

Alors partir, oui. mais comment ?....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×