Aller au contenu
poujohel

Direction d'école

Messages recommandés

Frédo45
il y a 38 minutes, Nao a dit :

Mais je ne te reproche rien et pour tout te dire, l'enseignement est une reconversion pour moi, car je voulais être payée plus que le smic voire être payée tout court (le CRNS ne paye pas toujours, l'intérim en secrétariat c'est très précaire et pas toujours épanouissant).... Ce métier, je l'ai choisi parce qu'il était accessible sous concours et que les concours, ça me correspond bien. Et il fallait bien manger, à l'époque mon mari et moi en étions là. 

Aujourd'hui mes compétences professionnelles se sont développées dans un domaine spécifique (l'enseignement) mais les autres se sont amenuisées et les possibilités de trouver "autre chose", ben.... C'est limité. J'ai fait des études très longues, je me suis financée, je veux un jour que mes sacrifices (ainsi que ceux de mes collègues de promo) ,soient récompensés. Mon pays s'est foutu de moi. Vraiment.

Mon mari et moi envisageons une dispo pour monter une entreprise (le business plan est presque bouclé). Problème : la dispo est refusée à presque toutes les demandes chez nous. Motif : notre projet n'a rien à voir avec l'enseignement et l'éducation. 

Alors partir, oui. mais comment ?....

T'as essayé de demander la dispo ? Parce que je suis dans un département où la situation est compliquée (département-prison) et pourtant, j'ai vu des dispos accordées pour moins que ça. De plus, t'as la possibilité si ce n'est la dispo, de te mettre en temps partiel dans le cadre d'une création d'entreprise. C'est normalement possible. Après, il faut bien l'étayer et demander le soutien des syndicats.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao
Il y a 4 heures, Frédo45 a dit :

T'as essayé de demander la dispo ? Parce que je suis dans un département où la situation est compliquée (département-prison) et pourtant, j'ai vu des dispos accordées pour moins que ça. De plus, t'as la possibilité si ce n'est la dispo, de te mettre en temps partiel dans le cadre d'une création d'entreprise. C'est normalement possible. Après, il faut bien l'étayer et demander le soutien des syndicats.

Il est là le souci. C'est que les dispos autour de nous sont données au petit bonheur la chance. Même les représentants du personnel ne comprennent pas toujours. On a eu une RIS là-dessus dans notre école un midi et ça m'a vraiment découragée. Je me sens coincée. Mon département est aussi difficile à intégrer qu'à quitter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
framboise sauvage
Le 05/02/2019 à 12:42, ROIMYGALE a dit :

On y vient tout doucement... A force de demander LE statut comme étant LA solution à la surcharge de travail des directeurs , statut soutenu par presque tous les syndicats, bon nombre de directeurs seront heureux d'apprendre que leurs plaintes auront été entendues. Ils n'auront plus la charge travail, mais n'auront pas le statut non plus puisqu'ils ne seront plus directeurs...

Exactement !👍

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
framboise sauvage
Le 05/02/2019 à 14:38, Frédo45 a dit :

C'est bien le problème. On a donné aux directeurs des missions qui ne sont pas les leurs. Certains se les sont arrogées... A dessein. Pour rappel, certains directeurs refusent que les adjoints aient accès à la boîte mail de l'école !!!

Dans mon école, le directeur est celui qui répond le plus souvent au téléphone mais il m'arrive régulièrement de répondre. Quand on sonne à la porte, c'est souvent lui mais je le fais aussi. Quand il faut écrire un mot, si je peux lui faire gagner du temps, je le fais. Les ventes de chocolat, les sorties USEP, c'est principalement ma collègue et moi qui nous en occupons. Par contre, c'est lui qui réserve les cars, par commodité. Quand il y a un problème dans l'école, si on le voit, on avertit la mairie, on ne passe pas par lui. Il ne dirige pas les conseils de cycle. d'ailleurs, s'il n'est pas concerné, il ne vient pas. Alors, oui, c'est lui qui a le plus gros du travail d'administration et c'est normal d'ailleurs. Mais il n'est pas le seul à le faire. Nous l'aidons. Nous sommes "adjoints".

Je suis directrice depuis 10 ans et un quart de décharge. Je ne commande pas forcément les bus: si je peux rendre service je le fais, sinon ce/sont les adjoints qui le font; mes adjoints m' aident et je les aide également. Quand un WC fuit, celui qui s' en rend compte, informe le service technique, sauf si je suis disponible. J' ai Eu un problème avec une collègue qui ne comprenait pas que je ne fasse pas tout. Comme les autres collègues trouvaient que j en faisais assez, elle s est mise au pli!

NoNos relations reposent sur la confiance et ils savent que je suis toujours là quand ils rencontrent des problèmes. J ai une classes ulis et donc beaucoup d EES. Ce que je ne peux pas faire le jour de décharge, et bien je le fais la semaine suivante. je reconnais que les mois les plus difficiles sont septembre et octobre, mai et juin. J ai des semaines éprouvantes mais certaines sont plus détendues aussi. Je ne suis pas chef , je ne contrôle pas tout. Le point le plus important est la sécurité des élèves. Et quand il y a DES problèmes, j assume. Ce qui dur c est quand tu as la classe et que tu dois gérer un pépin...c' est stressant. 

Et le téléphone, et les retards etc... Mais bon on arrive à gérer !

Parfois j' en ai marre, mais j' avoue que j' aime beaucoup ma fonction parce que mes collègues sont super.

Quand je lis les déboires de certains collègues directrices/teurs avec leur équipe, je sais que j ai de la chance!

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 4 heures, framboise sauvage a dit :

Parfois j' en ai marre, mais j' avoue que j' aime beaucoup ma fonction parce que mes collègues sont super.

Tu as tout écrit !

 

Le problème, c'est que ce n'est pas partout pareil ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau
Il y a 8 heures, Goëllette a dit :

Tu as tout écrit !

 

Le problème, c'est que ce n'est pas partout pareil ...

Nous travaillons dans un métier lié à l'humain...C'est donc normal et les solutions ne doivent pas être trouvées du côté du management qui s'occupe de marchandises...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny

Ecole du socle : Maintien des directeurs d'école 

"Les directeurs des écoles ? On les garde". Christophe Kerrero, directeur du cabinet de JM Blanquer, se veut rassurant le 11 février, quelques heures avant l'examen de la loi Blanquer par l'Assemblée nationale. Les futures "écoles des savoirs fondamentaux" , regroupant des écoles autour d'un collège, ne reviendront pas sur les directeurs des écoles rattachées composant la nouvelle structure, pour peu qu'elles restent abritées dans des locaux différents du collège. Le ministère se veut rassurant sur ce point. Par contre il confirme que les directeurs seront sous l'autorité hiérarchique du directeur adjoint de l'école des savoirs fondamentaux, lui-même dépendant du principal du collège.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2019/02/12022019Article636855536473163146.aspx

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
barbotinne

Oui enfin si avec 5 ecole on crée une seule il y a bien 4 directeurs qui sautent..... voire 5 si la grosse est installée dans des locaux d’un collège.

Il confirme donc que 20% des directeurs vont être gardés comme prévu.

Et les « directeurs adjoints sous l’autorité d’un collège » seront les anciens IEN qui vont sauter ou les directeurs de Segpa actuels à qui ont ajoutera les ecoles vu qu’à l’origine ils sont PE.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
barbotinne

Tous chefs d’etablissement comme ça on s’économise la formation IEN et la formation de Directeur d’etablissement spécialisé ou adapté. Et on économise des fonctionnaires au passage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Et il n'est pas fait mention de la quotité de décharge des directeurs ...

Si on leur enlève une grande partie de leurs responsabilités, il ne sera plus utile de les décharger "autant" !

Dans ma circonscription, tous les directeurs d'écoles élémentaires en REP+ (tous des hommes, tiens, tiens ...) sont totalement déchargés et les directeurs d'école maternelle (toutes des femmes, re tiens, tiens) quart déchargés.

Pas sûr que ce soit maintenu après rattachement au collège, ou alors le directeur de maternelle "sautera" au profit de celui d'élémentaire et un quart par école primaire minimum supprimé pour le même nombre d'élèves.

Et je ne parle même pas des écoles hors REP ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
Il y a 10 heures, Goëllette a dit :

Pas sûr que ce soit maintenu après rattachement au collège, ou alors le directeur de maternelle "sautera" au profit de celui d'élémentaire et un quart par école primaire minimum supprimé pour le même nombre d'élèves.

c'est même sûr car la fusion mater élem est demandée par le MEN. Sur quelques années, il n'y aura plus que des directions primaires...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Quelle avancée !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau

On appelle ça "des réformes"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

J'ai ouïe dire qu'il y avait des collègues de CM2 qui avaient accepté de partir s'installer au collège l'an prochain avec leurs élèves, voire même pour prendre des cours doubles de CM2-6è ...

Sur quel base ? Sur quels crédits (mairie, département) ? Combien d'heures de cours par semaine ? Qu'est-ce que ça va leur apporter ?

Avant même que les établissements dirigés par le Principal soient créés, on aurait déjà des collègues complices. C'est fou !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
André Jorge

L'école du socle adoptée :

Citation

 

Un procédé d'une rare violence

Le procédé utilisé par le gouvernement pour faire passer ce texte est ingénieux mais d'une rare violence.

En faisant passer cette réforme fondamentale par le biais d'un amendement, le gouvernement évite l'avis du Conseil d'Etat et l'étude d'impact.

Il s'est affranchi aussi de toute consultation des organisations professionnelles ou des élus locaux. L'adoption du texte s'est faite en quelques minutes (moins d'une demi heure) . L'assemblée a mis plus de temps pour étudier la passage de Mayotte d"un vice rectorat a un rectorat.

Au final cet article a été adopté par 35 voix contre 7, c'est à dire par une assemblée vide, un jour où les députés sont dans leur circonscription.

Et maintenant

Le dynamitage est-il définitif ?

 

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2019/02/15022019Article636858446459644074.aspx?fbclid=IwAR1hHhskVZB9NvS3mBbryTvQK_M6u8NHbgTNVQalFQtVPJa7QJ58sejk6zc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dzorkette

Et on peut faire quoi ? .......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bab33

Oui que faire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ronin

Faut demander aux stylos rouges.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bab33

Je rêve . Même les syndicats n’en ont pas parlé que cela serait voté si vite ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ronin

Au contraire, plusieurs syndicats alertent et depuis longtemps. Mais à force de prêcher dans le désert à une profession qui ne s'intéresse pas à son propre sort, on se lasse. 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maolecha

Ronin, c'est vrai cela fait quelque temps qu'on l'entend, mais devant le nombre de batailles à mener, on se sent submergé. De plus, le problème des directeurs concerne peu de monde (enfin pense-t-on ), comme pour les professeurs PLP, ou les rased, les "coordinateurs" Ulis,les psy...A chaque fois peu de mobilisation, peu de compréhension ou tout simplement déjà engagé ailleurs.

C'est un projet qui m'attriste profondément (mon conjoint trouve cela ridicule) mais cela fait plus de 20 ans que je suis une "petite" directrice et j'aimais ce boulot. Je reste une enseignante mais j'ai l'impression de perdre beaucoup de compétences ? savoir faire ? expertise ?. Je rebondirai mais là je me sens un peu déprimée (j'e suis un peu égocentrique sur ce coup !:))

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ronin

Moi aussi je suis découragé. Ce que je veux dire c'est qu'il n'y a presque plus de militants dans les syndicats. Nous sommes de plus en plus individualistes depuis cinquante ans. Beaucoup ne veulent pas voir, pas savoir, pas se mobiliser et accusent après coup les 1% qui bougent de ne pas sauver les 99% restants. C'est décourageant. 

 

Certaines réformes sont dans les tuyaux depuis les années 80. C'est la résistance du terrain qui a fait qu'elles n'avaient pas été appliquées. Aujourd'hui il n'y a quasiment plus de combattants, pas d'opposition, un triomphe de l'idéologie libre-echangiste. 

 

La transformation neoliberale semble inéluctable. Et quand un mouvement social se lève, combien de professeurs le rejoignent ? Notre avenir c'est France Télécom à très brève échéance. 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
Il y a 5 heures, bab33 a dit :

Je rêve . Même les syndicats n’en ont pas parlé que cela serait voté si vite ....

Il faut dire que c'est du jamais vu, un tel autoritarisme. Les écoles du socle, personne n'avait jamais évoqué le fait qu'elles apparaîtraient dans cette loi. C'est bien entendu une crainte depuis longtemps. Mais là, c'est un amendement passé en commission la semaine dernière (il ne figurait pas dans le texte initial !) et qui a finalement été adopté dans la foulée, sans demander avis au conseil d'état ni consulter les syndicats. C'est un déni de démocratie incroyable. Voilà pourquoi les syndicats ont été pris de court.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau
Il y a 5 heures, bab33 a dit :

Je rêve . Même les syndicats n’en ont pas parlé que cela serait voté si vite ....

C'est pas comme si nous étions dans un contexte social compliqué...de rejet...Ces gens n'ont peur de rien, ils ont une feuille de route de la commission européenne et ils l'appliquent.

Ils n'ont rien compris... Je crois que le résultat du grand débat sera celui-ci "cause toujours"...Mars promet d'être violent.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dzorkette
Il y a 6 heures, ronin a dit :

Faut demander aux stylos rouges.

Non merci .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 55 minutes, Frédo45 a dit :

Il faut dire que c'est du jamais vu, un tel autoritarisme. Les écoles du socle, personne n'avait jamais évoqué le fait qu'elles apparaîtraient dans cette loi. C'est bien entendu une crainte depuis longtemps. Mais là, c'est un amendement passé en commission la semaine dernière (il ne figurait pas dans le texte initial !) et qui a finalement été adopté dans la foulée, sans demander avis au conseil d'état ni consulter les syndicats. C'est un déni de démocratie incroyable. Voilà pourquoi les syndicats ont été pris de court.

Personne mais pourtant, au moment où ça se vote, il y a déjà des collègues de CM2 qui se sont engagés pour transférer leur classe au collège l'a prochain voire prendre carrément un CM2-6è !

Je me suis renseigner, il y en a au moins un dans mon département, donc c'est que c'est légalement déjà possible ...

Le problème, c'est la mentalité du collègue qui accepte alors qu'il sait très bien la boîte de Pandore qu'il participe à ouvrir en collaborant.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
il y a une heure, Goëllette a dit :

Personne mais pourtant, au moment où ça se vote, il y a déjà des collègues de CM2 qui se sont engagés pour transférer leur classe au collège l'a prochain voire prendre carrément un CM2-6è !

Je me suis renseigner, il y en a au moins un dans mon département, donc c'est que c'est légalement déjà possible ...

Le problème, c'est la mentalité du collègue qui accepte alors qu'il sait très bien la boîte de Pandore qu'il participe à ouvrir en collaborant.

Dans certains départements, les postes de directeur adjoint primaires commencent à apparaître.

  • Sad 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bab33

Sans rire ils acceptent de bosser avec des gens qui gagnent plus qu’eux et font moins d’heure semaine pour le même TAF. Ils sont fous ces gaulois ...

Je bosserai avec les profs du collège quand j’aurai le même strictement le même traitement .

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
violettine

Non, mais surtout avoir un cours double quand les autres ont un simple, font moins d'heures et gagnent plus!:D

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×