Jump to content

Soutenez-vous la mobilisation des gilets jaunes du 17 novembre ?


prof désécol
 Share

Mobilisation des gilets jaunes : pour ou contre ?  

326 members have voted

You do not have permission to vote in this poll, or see the poll results. Please sign in or register to vote in this poll.

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Mirobolande a dit :

Ça c'est bien vu:

Citation

Aussi, il n’y a pas lieu d’être surpris de la sortie qu’il vient de faire sur un plateau de télévision, ou enfilant l’uniforme du commandeur et affichant une intense colère surjouée il a dénoncé avec vigueur la présence dans une des marches aux flambeaux des luttes contre la réforme des retraites, de deux manifestants portant des piques au bout desquelles figuraient des répliques de la tête d’Emmanuel Macron.

Il a exprimé sa mâle colère de la façon suivante : « Rien n’excuse ce degré de violence non pas physique encore, mais verbale. Rien. La représentation d’une tête au bout d’une pique, qui n’est rien d’autre que la guillotine, est pour moi absolument, totalement, condamnable. On ne peut pas admettre dans la République française, dont je rappelle la devise, que quelque homme politique que ce soit, quelque femme politique que ce soit, on promène sa tête au bout d’une pique avec ce que cela signifie. Ce n’est pas admissible ! Je le dis du fond du cœur, aucune cause ne justifie cela, aucune. Vous avez tous les moyens, toutes les libertés, mais PAS la violence physique ! »

Mais dites-nous, Monsieur Badinter, la violence physique depuis plus d’un an ce n’est pas ce qui a manqué. Le déchaînement des violences policières avec leur terrible bilan vous a laissé muet et encore cette fois-ci vous n’en avez pas dit un mot. Vous ne montez sur vos grands chevaux que pour une violence symbolique très marginale. Sans rien dire sur ce que subit le peuple français de violences politiques, de violences sociales et de violences physiques tout court. Et quand vous ajoutez que les opposants « ont tous les moyens, toutes les libertés » c’est simplement un mensonge. La liberté d’expression est lourdement mise en cause dans notre pays quand des gens sont condamnés à de la prison pour avoir scandé « Castaner assassin » dans une manifestation. Quand des lois liberticides sont adoptées en cadence comme la loi fake news, la loi anticasseurs (la liberté constitutionnelle de manifestation est une liberté d’expression), l’effrayante loi Avia, sans que cela provoque chez vous la moindre contrariété. Pas plus que la répression de masse du mouvement social des gilets jaunes avec ses 3000 condamnations pénales et ses 1000 peines de prison infligées dans des conditions de légalité approximatives et dans une urgence complètement anormale. Les milliers de gardes à vue préventive (!) qui sont autant de séquestrations arbitraires ne vous ont guère ému non plus. En revanche, vous tonnez et sonnez le tocsin pour deux initiatives peut-être malvenues mais en tout cas sans aucune conséquence.

Cette sortie consternante a été mise par beaucoup sur le compte du grand âge. C’est à la fois insultant et faux, Robert Badinter ayant fait consciemment ce qu’il pensait nécessaire. Prendre la défense d’un régime qui entretient désormais des rapports lointains avec une démocratie représentative républicaine, mais qui protège les intérêts de sa classe.

 

Link to comment
Share on other sites

https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/manifs-changer-de-camp

Manif des 'gilets jaunes' : "Moi, dircab du Préfet, de leur point de vue, j'ai basculé dans le camp de l'ennemi"

04/02/2020
 

Laurent est passé dans "l’autre camp". Il était directeur de cabinet du Préfet en charge du maintien de l’ordre. Il dit aujourd'hui manifester avec les 'gilets jaunes' au "nom des mêmes valeurs qui lui ont fait servir l’Etat". Laurent et Philippe racontent leurs choix et leur changement de camp.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Les pompiers? Rien à f...Les gosses non plus.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/02/04/des-elus-parisiens-interpellent-le-prefet-de-police-sur-des-tirs-de-gaz-lacrymogenes-aux-abords-de-deux-ecoles_6028382_3224.html?fbclid=IwAR3TciDYPKX_wdtCQtmoM5cgRNr62CPi4QDZF9e6UyPCrrbE2bycrFOlx1c

Tirs de gaz lacrymos aux abords de deux écoles : des élus de Paris demandent des explications au préfet de police

Le recours massif à des gaz lacrymos dans un square lors de la manifestation de pompiers ont choqué les parents d’élèves.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Émission sur France culture "La Grande table idées" du 21 février avec la philosophe Barbara Stiegler :

Citation

S’adapter : le nouvel horizon du libéralisme ?

Dans ce monde néolibéral où nous serions toujours en retard, il faudrait "s'adapter"... Analyse d'un courant de pensée né de la société industrielle, avec Barbara Stiegler, auteure de ""Il faut s'adapter". Sur un nouvel impératif politique" (Gallimard, 2019).

"Il faut s'adapter", "nous sommes en retard"... autant d'expressions rebattues dans nos sociétés mondialisées, et dont l'origine remonte déjà à la révolution industrielle. Car, du point de vue néolibéral, forme de libéralisme qui privilégie une forme d’intervention étatique, l'espèce humaine devrait apprendre à vivre dans un nouvel environnement, s'adapter à cette "grande révolution" par des politiques de santé et d'éducation, lesquelles seraient menées par des experts distants du peuple "masse".

La démocratie devient une technique politique de fabrication du consentement des masses.              
(Barbara Stiegler)

On en parle avec la philosophe Barbara Stiegler, professeure à l’université de Bordeaux, membre de l'Institut universitaire de France, ses recherches portent notamment sur l’histoire des libéralismes et de la démocratie. Elle publie "Il faut s'adapter". Sur un nouvel impératif politique (Gallimard, 2019), essai sur un nouvel impératif politique. Une généalogie du néolibéralisme qui remonte aux années 1920, à l’écriture d’un grand récit qui semble encore influencer les esprits et guider l’action publique.

Il  y a une lutte contre les inégalités, le but étant de dégager des inégalités naturelles [...] pour que le meilleur gagne.              
(Barbara Stiegler)

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/sadapter-le-nouvel-horizon-du-liberalisme

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

 

Le même mépris aujourd'hui pour les soignants pleurnichards. Tu pleurniches ou tu sombres dans la violence dès que tu réclames des conditions de vie, de travail, décentes. 

Il  gagne 100.000 euros par mois.Comment est-ce possible? Je ne comprends pas. 

Mais au-delà de ce salaire, il y en a qui commencent à ouvrir les yeux sur cette caste qui nous méprise?

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...