Jump to content
Nat17

Classe poubelle

Recommended Posts

Nat17

Bonjour; 

Ma fille qui entre en CM2 se retrouve cette année dans ce que l'on peut qualifier de classe poubelle. Je m'explique: Dans mon village il y 2 classes de cm2.... et bizarrement tous les élèves connus pour avoir un comportement pertubateur,  harceleurs ont été mis dans la même class ( environ 10 élèves). Classe attribuée à une nouvelle enseignante (la bonne classe a un enseignant présent sur l'école depuis des années qui amène sa classe en classe découverte et qui ne veut , je pense , pas se taper les cas). Ma fille ( souvent félicitée pour son attitude et ses résultats) ainsi que d'autres bons élèves souffrent bcp de cette situation tant il est dur d'arriver à travailler  en classe.  Je trouve cette situation tellement injuste . Etant moi même enseignante dans le secondaire je connais bien les compositions de classes poubelles puisque n'étant pas titulaire on ( mes chers collègues) me refile souvent ce type de classes;( sachant que dans le secondaire le recours à l'exclusion et la présence d'une vie sco permettent de préserver un peu plus l'ambiance de travail) pour lesquelles je fais de mon mieux mais il vrai que ce n'est pas ce que souhaite pour mon enfant. Mais quels sont les recours dans le primaire? je veux dire  au niveau du rectorat? le maire peut il avoir un quelconque pouvoir? 

Dans un premier temps nous  avons adressé une lettre au directeur pour lui faire part de notre désarroi, mais je doute qu'il admette la composition d'une classe poubelle et que de ce fait il fasse quoique ce soit pour nos enfants (plusieursbons élèves dont ma fille souffrent énormément dans cette classe.) Merci à tous ceux qui me liront et pourront m'apporter l'aide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
javanaise

Bonjour,

Tu vas probablement en être navrée mais dans le primaire, je ne crois pas qu'il existe de recours. Autant que je le sache, pour la composition des classes, le directeur est l'ultime arbitre.   

Un an dans ce type de classe n'est pas forcément très dommageable pour les bons élèves (d'un point de vue scolaire). J'en ai l'expérience aussi bien en tant qu'enseignante qu'en tant que maman : les bons élèves rattrapent vite. Ce sont plutôt les moyens qui trinquent un maximum. 

En revanche, c'est dommage que tu ne détailles pas davantage de ce que vit ta fille, car je pense que c'est surtout à ce niveau que tu dois avoir une action (et c'est sur ce sujet que tu bénéficieras d'une écoute attentive). Si ses camarades de classes perturbent ses apprentissages de manière déraisonnable ou pire, la harcèlent, des actions doivent être entreprises.  En réalité, l'année de ta fille risque de dépendre beaucoup de la nouvelle enseignante et du soutien qu'elle trouvera.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nat17

Merci pour ta réponse, pour répondre à ce que ma fille vit: elle se fait insulter, menacer lorsqu'elle se plaint du bruit en classe ou embêter( un camarade lui touche sans cesse les cheveux ou l'épaule pour empêcher de travailler (c'est pareil pour les quatres autres élèves de la tête de classe). C'est une bonne élève mais elle a une légère dyslexie, elle réussit car elle travaille beaucoup et qu'elle a une grande culture générale pour son âge (elle lit bcp et pose bcp de questions sur le contenu de mes cours niveau lycée). Donc, j'ai peur que ses résultats n'en pâtissent et que cela ne compromettent son entrée dans une option selective en 6ième ce qui lui permettrait de ne plus avoir à supporter des cancres. Je suis représentante des parents d'élèves ainsi que 2 autres parents de la classe nous sommes très remontés contre le directeur et l'équipe en place (pas leur maitresse qui est nouvelle et qui a tout notre soutien car vu la classe ce doit être très dur pour elle ) on a toujours soutenu les enseignants face à la mairie dans les conseils d'école  je pense que ça va changer...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
reysan

Euh!,,,, on est qu'à  6 jours de classe, dur de faire un jugement,  des règles vont s'installer 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
javanaise

J'entendais bien ta colère et ton envie d'en découdre. Cela doit dater d'avant la rentrée j'imagine. N'oublie pas d'être factuelle en tous cas.

Pour ta fille, sois sereine. Il n'y a pas beaucoup de nouveaux apprentissages au CM2, essentiellement des approfondissements. Si ta fille a bien capté le CM1 et qu'en plus, elle est travailleuse, un peu de travail personnel y suffira. 

Bonne chance et choisis bien tes combats !

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr

Le directeur est le seul decisionnaire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nat17

Merci javanaise pour tes conseils rassurants, mais avant la rentrée je n'avais aucun ressentiment envers les enseignants de l'école bien au contraire, je suis prof d'anglais et je les ai même aidé lorsqu'ils avaient du mal à enseigner cette matière (car pas réellement  formés en langue)ou besoin de ressources (livres, toutes mes fiches et activités pour 6 ième). Je trouve juste que c'est peu professionnel de s'être sciemment débarrassé de tous les élèves qu'ils ne voulaient pas chez leur nouvelle collègue et en plus ils lui ont refilés la classe où la clim, le video projecteur et les ordis ne marchent pas... 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
deia
il y a 13 minutes, Nat17 a dit :

Merci javanaise pour tes conseils rassurants, mais avant la rentrée je n'avais aucun ressentiment envers les enseignants de l'école bien au contraire, je suis prof d'anglais et je les ai même aidé lorsqu'ils avaient du mal à enseigner cette matière (car pas réellement  formés en langue)ou besoin de ressources (livres, toutes mes fiches et activités pour 6 ième). Je trouve juste que c'est peu professionnel de s'être sciemment débarrassé de tous les élèves qu'ils ne voulaient pas chez leur nouvelle collègue et en plus ils lui ont refilés la classe où la clim, le video projecteur et les ordis ne marchent pas... 

 

 

Pardon mais la très grande majorité des écoles n’ont pas la clim, toutes n’ont pas d’ordi ou de vidéo projecteur... sans pour autant être des classes poubelles! Par ailleurs, si les enseignants en poste sont là depuis longtemps, je comprends qu’ils n’aient pas envie de déménager. Quant à la constitution de la classe, à part votre jugement , on n’en sait rien! 

J’ai des dizaines de parents qui me soutiennent que leur gamin est excellent et agréable . C’est en réalité tout l’inverse...

Share this post


Link to post
Share on other sites
abel27

Pour avoir déjà subi une classe poubelle en tant qu'enseignante, je ne vais pas me voiler la face : ça existe. Et bizarrement, c'est pas les anciens qui l'ont dans l'école. Et en général, il y a les enfants pénibles dedans mais aussi les enfants dont les parents sont pénibles !

Bref, ce n'est pas normal. Après, ne connaissant pas l'école, c'est peut-être la même chose dans les autres classes.

Je trouve qu'il y a de moins en moins d'élèves capables de se tenir correctement donc 10 pénibles sur 27/28, c'est dans la norme malheureusement maintenant.

Toutefois, classe poubelle ou pas, si votre enfant ne se sent pas bien, il faut effectivement vous en préoccuper.

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr

Ma classe n'a ni clim, ni tbi, ni video proj et j'ai une classe de CM1 CM2 très compliquée cette année et...je suis la plus ancienne dans l'école.

Share this post


Link to post
Share on other sites
garba
il y a 16 minutes, lilie2fr a dit :

Ma classe n'a ni clim, ni tbi, ni video proj et j'ai une classe de CM1 CM2 très compliquée cette année et...je suis la plus ancienne dans l'école.

Ce qui ne veut pas dire que ça n'est jamais fait.

Tous les ans, on lit des collègues ici qui arrivent dans une école et se retrouve avec une classe où on a mis tous les cas. 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr

je ne dis pas le contraire mais je ne vois pas le lien entre "classe pourrie" et "pas de clim, d'ordi etc..." ca fait "mélange". De toutes façons, celui qui a le dernier mot, c'est le directeur donc demandez à le rencontrer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nat17
Il y a 2 heures, deia a dit :

Pardon mais la très grande majorité des écoles n’ont pas la clim, toutes n’ont pas d’ordi ou de vidéo projecteur... sans pour autant être des classes poubelles! Par ailleurs, si les enseignants en poste sont là depuis longtemps, je comprends qu’ils n’aient pas envie de déménager. Quant à la constitution de la classe, à part votre jugement , on n’en sait rien! 

J’ai des dizaines de parents qui me soutiennent que leur gamin est excellent et agréable . C’est en réalité tout l’inverse...

Ils ont la clim à l'école car c'est des préfa provisoires qui sont devenus définitifs  et on est dans le sud bref le jours de la rentrée il faisait près de 40° dans les préfa sans clim. La classe poubelle c'est la composition c'est des enfants violents ou ayant déjà harcelés d'autres enfants. Les enseignants ont déménagé en fait pour laisser la classe HS à leur nouvelle collègue donc évitez de tirer des conclusions hatives.

Concernant ma fille je suis lucide, depuis le CP (ni en maternelle) pas un mot dans le carnet ni même une remarque d'un enseignant sur un quelconque problème de comportement. Pour mon fils cadet , j' ai déjà eu des remarques (3 ou 4 depuis la maternelle: il est en ce1) et j'ai toujours soutenu l'enseignant( discussion sur la nature de la faute, punition et obligation de présenter des excuses auprès de l'enseignant ou de l'enfant ''victime de son comportement''. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nat17
Il y a 2 heures, abel27 a dit :

Pour avoir déjà subi une classe poubelle en tant qu'enseignante, je ne vais pas me voiler la face : ça existe. Et bizarrement, c'est pas les anciens qui l'ont dans l'école. Et en général, il y a les enfants pénibles dedans mais aussi les enfants dont les parents sont pénibles !

Bref, ce n'est pas normal. Après, ne connaissant pas l'école, c'est peut-être la même chose dans les autres classes.

Je trouve qu'il y a de moins en moins d'élèves capables de se tenir correctement donc 10 pénibles sur 27/28, c'est dans la norme malheureusement maintenant.

Toutefois, classe poubelle ou pas, si votre enfant ne se sent pas bien, il faut effectivement vous en préoccuper.

Pour clarifier , je suis enseignante en collège et lycée (j'ai eu bcp de classes poubelles). Je ne pense pas avoir été pénible si c'est le sous entendu (qd ils ont besoin d'accompagnateurs agréés piscine, je les dépanne dès que je le peux :on a souvent une 1/2 journée de libre dans le secondaire.). Mais vous n'avez pas  tort, le gamin dont les parents ont agressé une instit l'an dernier est dans la classe de ma fille.l'autre CM2  ne compte que 3 élèves difficiles (mais pas d'ingérables).

Je pense qu'il ont mis ma fille et les enfants d'autres parents très investis à l'école dans cette classe  pour servir de caution''ce n'est pas une classe poubelles il y a 4 très bons élèves dans la classe'' car ils nous pensaient trop gentils pour défendre le bien-être de nos enfants. Mais voilà , il ya 10 jours, J'avais une fille qui aimait l'école, qui avait hâte de reprendre les cours et maintenant elle souffle pour y aller le matin et a mal à la tête ou au ventre en rentrant.(idem pour les autres parents )

Share this post


Link to post
Share on other sites
deia
il y a 17 minutes, Nat17 a dit :

Pour clarifier , je suis enseignante en collège et lycée (j'ai eu bcp de classes poubelles). Je ne pense pas avoir été pénible si c'est le sous entendu (qd ils ont besoin d'accompagnateurs agréés piscine, je les dépanne dès que je le peux :on a souvent une 1/2 journée de libre dans le secondaire.). Mais vous n'avez pas  tort, le gamin dont les parents ont agressé une instit l'an dernier est dans la classe de ma fille.l'autre CM2  ne compte que 3 élèves difficiles (mais pas d'ingérables).

Je pense qu'il ont mis ma fille et les enfants d'autres parents très investis à l'école dans cette classe  pour servir de caution''ce n'est pas une classe poubelles il y a 4 très bons élèves dans la classe'' car ils nous pensaient trop gentils pour défendre le bien-être de nos enfants. Mais voilà , il ya 10 jours, J'avais une fille qui aimait l'école, qui avait hâte de reprendre les cours et maintenant elle souffle pour y aller le matin et a mal à la tête ou au ventre en rentrant.(idem pour les autres parents )

Et quelle est la solution alors? Virer les élèves qui ne vous conviennent pas? (Vous= les parents) car même en répartissant les pénibles dans les classes, ils seront toujours là donc le problème ne sera pas résolu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
edithw

Il faut apprendre à votre fille à faire face au harcèlement. C'est la première chose à faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Blanchedecm2

D'abord, rencontrer l'enseignant et le directeur. Attendre un peu de voir comment ça se passe aussi, les tensions sont toujours exacerbées à la rentrée. (Nouvel enseignant, il faut lui laisser une chance.)  Ecouter avec précision ce que vous dit votre fille. Essayer de ne retenir que le factuel. Se faire toucher les cheveux/empêcher de travailler demande à être signalé très rapidement, de sa part ou de la vôtre.

Je comprends malheureusement le problème, et j'imagine que vous savez comme moi qu'elle ne changera pas de classe...Donc soit vous attendez un peu, vous trouvez que l'ambiance de travail est acceptable (il est vrai aussi que dans toutes les écoles, il y a des années "blanches"...C'est malheureux à dire, mais c'est vrai…), et vous savez au fond de vous que votre fille suivra l'an prochain quand même, soit vous prenez les devants et la changez d'école….

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nat17
il y a 48 minutes, Blanchedecm2 a dit :

D'abord, rencontrer l'enseignant et le directeur. Attendre un peu de voir comment ça se passe aussi, les tensions sont toujours exacerbées à la rentrée. (Nouvel enseignant, il faut lui laisser une chance.)  Ecouter avec précision ce que vous dit votre fille. Essayer de ne retenir que le factuel. Se faire toucher les cheveux/empêcher de travailler demande à être signalé très rapidement, de sa part ou de la vôtre.

Je comprends malheureusement le problème, et j'imagine que vous savez comme moi qu'elle ne changera pas de classe...Donc soit vous attendez un peu, vous trouvez que l'ambiance de travail est acceptable (il est vrai aussi que dans toutes les écoles, il y a des années "blanches"...C'est malheureux à dire, mais c'est vrai…), et vous savez au fond de vous que votre fille suivra l'an prochain quand même, soit vous prenez les devants et la changez d'école….

Je,  veux juste que ma fille retrouve sa joie d'aller en classe, aprés je ne vais pas imposer quoique ce soit aux enseignants. Mais le décloisonnement de la classe quelques heures semaine, pour permettre à l'enseignante et aux élèves disciplinés de souffler serait la moindre des choses. L'enseignante de ma fille n'est pour rien dans tout ça , elle subit... Vu le profil de certains élèves elle va craquer ou lâcher prise et ils auront un nouveau remplaçant chaque semaine. Donc je voudrais juste que les enseignants qui ont composé cette classe reconnaissent leur erreur et ne laissent pas leur collègue seule face à une situation qu'ils ont causé. J'ai un autre enfant plus jeune, on  (les parents d'élèves) veut qu'ils ne nous refasse pas le coup de la classe poubelle à chaque arrivée d'un nouvel enseignant.Je vais demander à l'enseignante de me signaler toute notion que ma fille ne maitrise pas et je m'occuperai de combler les manques pour qu'elle est un dossier  nickel pour la sixième et étre vigilante toute l'année. dans le secondaire, les enseignants peuvent avoir des formations, des intervenants exterieurs envoyés par le rectorat pour gérer ce type de classe. Je ne sais pas si cela existe dans le primaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nat17
Il y a 2 heures, deia a dit :

Et quelle est la solution alors? Virer les élèves qui ne vous conviennent pas? (Vous= les parents) car même en répartissant les pénibles dans les classes, ils seront toujours là donc le problème ne sera pas résolu.

Si vous avez bien lu mes explications le problème c'est que les élèves à problèmes n'ont pas été équitablement répartis entre les deux CM2. Je répète 10 pour la nouvelle enseignante et 3 pour l'enseignant là depuis des années. et encore pas les pires puisque les parents sont conscients des pb de comportements de leur enfants et les suivent. Nous c'est pour au moins 5 d'entre eux des gamins de cassos tout aussi violents que leurs rejetons. En CM1 , ils étaient mieux répartis et l'ambiance permettait aux autres élèves de bosser. C'est pour ça , que l'on est assez remontés (la répartition n'est pas innocente et donc le bien être à l'école de nos enfants a été sacrifiés à celui d'un enseignant).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nat17
Il y a 2 heures, deia a dit :

Et quelle est la solution alors? Virer les élèves qui ne vous conviennent pas? (Vous= les parents) car même en répartissant les pénibles dans les classes, ils seront toujours là donc le problème ne sera pas résolu.

Ils ne sont pas REPARTIS C'EST LE FONT DU PROBLEME!!!! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 11 heures, reysan a dit :

Euh!,,,, on est qu'à  6 jours de classe, dur de faire un jugement,  des règles vont s'installer 

Oui, je trouve un peu tôt pour avoir déjà une opinion sur l'ensemble des élèves des deux classes (pour pouvoir juger que le partage n'est pas équilibré).

Comment connaissez-vous si bien chaque élève ?

 

Il y a 6 heures, deia a dit :

Quant à la constitution de la classe, à part votre jugement , on n’en sait rien! 

J’ai des dizaines de parents qui me soutiennent que leur gamin est excellent et agréable . C’est en réalité tout l’inverse...

C'est ça.

 

il y a 23 minutes, Nat17 a dit :

Si vous avez bien lu mes explications le problème c'est que les élèves à problèmes n'ont pas été équitablement répartis entre les deux CM2. Je répète 10 pour la nouvelle enseignante et 3 pour l'enseignant là depuis des années. et encore pas les pires puisque les parents sont conscients des pb de comportements de leur enfants et les suivent. Nous c'est pour au moins 5 d'entre eux des gamins de cassos tout aussi violents que leurs rejetons. En CM1 , ils étaient mieux répartis et l'ambiance permettait aux autres élèves de bosser. C'est pour ça , que l'on est assez remontés (la répartition n'est pas innocente et donc le bien être à l'école de nos enfants a été sacrifiés à celui d'un enseignant).

Peut-être y a-t-il plus de bons élèves dans la classe de votre fille. J'ai connu des écoles dans lesquelles, en cas de deux classes de même niveau, était d'en faire une avec les meilleurs et les plus faibles, avec des problèmes de comportement, et l'autre avec "le tout venant". Et ça fonctionnait très bien et était profitable à tous.

Mais la première classe était prise par "un vieux de la vieille", pas le nouvel arrivant...

Je pense utile que vous écriviez au directeur pour lui demander les critères qui ont prévalu pour le partage des élèves. Parce que le déséquilibre de répartition est surtout préjudiciable aux élèves en difficultés.

Qu'en pense l'enseignante de votre fille ? C'est aussi à elle d'agir, si on lui a donné des conditions d'enseignement catastrophiques.

 

En conclusion, je me fait l'avocate du diable, le fonD du problème n'est-il pas le voyage scolaire plutôt que la composition de la classe ?

Souvent, quand il y a un enseignant qui part chaque année, tous les parents font des pieds et des mains pour que leur enfant soit dans cette classe. La pédagogie, le niveau réel des élèves en fin d'année, par rapport à l'autre classe, sont secondaires, hélas. Et ça crée beaucoup de rancœur. 

Que cherchez-vous réellement : la "re-répartition" de l'ensemble des élèves de façon plus juste ou ... le passage de votre fille dans l'autre classe, avec moins d'élèves pénibles et ... un voyage scolaire à la clé ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
éowin

même avis.

Et je me mets à la place de cette jeune maîtresse, cauchemar la journée avec les enfants et le soir la maman d'une de ses meilleures élèves qui lui demande les notions en cours d'acquisition (on a les cahiers pour se faire un avis sur la question surtout vous qui êtes enseignante).... misère!

Si vous sentez votre fille trop fragile, changer d'école serait le bon choix.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sophely1

Je vous trouve durs dans vos propos. On est toujours en train de remettre en question les propos de certains parents sur le site...
Comme si ça n'existait pas ce genre de classes, de répartitions et de "supers" collègues!
L'EN est bien trop souvent un panier de crabes ou chacun défend uniquement son propre intérêt au détriment du nouveau ou de celui qui n'osera pas trop l'ouvrir.

Après, certes je n'ai pas toutes les infos et un seul point de vue mais tout de même... Arrêtons de faire croire aux parents que tout est rose et que quand ils voient le mal, c'est uniquement dans leur tête...

Des solutions, je n'en ai pas. A part faire pression sur le directeur pour obtenir un nouvelle répartition... Mais est-ce faisable/souhaitable après près de 2 semaines?...
Le décloisonnement pourrait être une idée...

La reconnaissance de leurs torts serait un minimum...

En tant que maman et prof, je n'aimerais pas connaître cette situation...

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nat17
il y a 58 minutes, Goëllette a dit :

Oui, je trouve un peu tôt pour avoir déjà une opinion sur l'ensemble des élèves des deux classes (pour pouvoir juger que le partage n'est pas équilibré).

Comment connaissez-vous si bien chaque élève ?

 

C'est ça.

 

Peut-être y a-t-il plus de bons élèves dans la classe de votre fille. J'ai connu des écoles dans lesquelles, en cas de deux classes de même niveau, était d'en faire une avec les meilleurs et les plus faibles, avec des problèmes de comportement, et l'autre avec "le tout venant". Et ça fonctionnait très bien et était profitable à tous.

Mais la première classe était prise par "un vieux de la vieille", pas le nouvel arrivant...

Je pense utile que vous écriviez au directeur pour lui demander les critères qui ont prévalu pour le partage des élèves. Parce que le déséquilibre de répartition est surtout préjudiciable aux élèves en difficultés.

Qu'en pense l'enseignante de votre fille ? C'est aussi à elle d'agir, si on lui a donné des conditions d'enseignement catastrophiques.

 

En conclusion, je me fait l'avocate du diable, le fonD du problème n'est-il pas le voyage scolaire plutôt que la composition de la classe ?

Souvent, quand il y a un enseignant qui part chaque année, tous les parents font des pieds et des mains pour que leur enfant soit dans cette classe. La pédagogie, le niveau réel des élèves en fin d'année, par rapport à l'autre classe, sont secondaires, hélas. Et ça crée beaucoup de rancœur. 

Que cherchez-vous réellement : la "re-répartition" de l'ensemble des élèves de façon plus juste ou ... le passage de votre fille dans l'autre classe, avec moins d'élèves pénibles et ... un voyage scolaire à la clé ?

Le voyage je m'en fiche  et ma fille s"en fiche, elle part régulièrement en colo et en voyage à l'étranger. Entre un été au canada et un voyage scolaire d'une semaine le choix est vite fait!  En fait, 3X Moins d'élèves pénibles est le seul avantage digne d'intérêt à mon sens, donc si cela permet a des gamins qui  ne partent jamais en vacances de partir tant mieux. Je sais que lorsqu'un enseignant (je suis prof de langue donc pour les voyages je connais les craintes des enseignants) part en voyage c'est plus simple  sans le (ou les) gamin qui risque de faire le mur pdt la nuit ou de pousser un camarade du balcon.  Je sais bien qu'ils ne changeront rien dans la répartition mais trouve inexcusable qu'au nom de ce  petit plus accordé à l'une des classes se traduise par des conditions de travail merdique à l'année pour l'autre classe. En tant que représentante des parents d'élèves de cette classe le sort des autres enfants m'importe aussi, je ne souhaite pas juste une solution pour ma fille mais pour tous les enfants en souffrance dans cette classe  où l'on se prend un coup de coude dès qu'on a le malheur de vouloir participer, puisqu'on en est là. Ce que j'attend de l'école c'est un enseignement qui lui permette de réussir le collège et d'intégrer une classe bilingue (ce qui est presque une garantie de ne pas faire une deuxième année en classe poubelle).

Et pour répondre à votre question,  je connais bien la plupart des enfants des 2 classes depuis la maternelle (j'accompagne svt les sorties, cycle piscine et j'assiste aux conseils d'école et les autres parents me sollicite lorsque leur enfant est violenté ou harcelé par un autre puisqu'ils m'ont élus).Je trouve ça effrayant l'energie que vous mettez à me trouver des intentions cachées pour ne pas admettre que des enseignants aient pu faire passer leur tranquilité avant l'intérêt des enfants . Le but de mon premier message c'était juste le ressenti et les conseils de personnes qui ont vécu la même chose et sur l'aide extérieure que l'on peut trouver, je veux pouvoir proposer des solutions  pour limiter l'impact de'' cette erreur de casting"" sur les enfants et l'enseignante  je n'ai vraiment pas besoin d'un pseudo psy. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Blanchedecm2
il y a 44 minutes, Sophely1 a dit :

Je vous trouve durs dans vos propos. On est toujours en train de remettre en question les propos de certains parents sur le site...
Comme si ça n'existait pas ce genre de classes, de répartitions et de "supers" collègues!
L'EN est bien trop souvent un panier de crabes ou chacun défend uniquement son propre intérêt au détriment du nouveau ou de celui qui n'osera pas trop l'ouvrir.

Après, certes je n'ai pas toutes les infos et un seul point de vue mais tout de même... Arrêtons de faire croire aux parents que tout est rose et que quand ils voient le mal, c'est uniquement dans leur tête...

Des solutions, je n'en ai pas. A part faire pression sur le directeur pour obtenir un nouvelle répartition... Mais est-ce faisable/souhaitable après près de 2 semaines?...
Le décloisonnement pourrait être une idée...

La reconnaissance de leurs torts serait un minimum...

En tant que maman et prof, je n'aimerais pas connaître cette situation...

Je suis bien d'accord….Il y  a les classes poubelles..et les classes CAMIF....Il y a des parents qui voient le mal partout et de parents qui voient très bien ce qu'il se passe. Il y a des écoles où les "anciens" gardent les élèves difficiles parce qu'ils savent qu'ils sauront les mettre au travail...et celles où on refile tous les "cas" au nouveau….

Une chose est sure...Je ne vois pas bien une équipe/un directeur/trice/un enseignant reconnaitre qu'il a fait une "sale classe" pour le nouveau qui arrive...

Bref, autant se dire que, de toutes façons, vous n'aurez pas de réponse à votre question initiale. Autant ne pas utiliser toute votre énergie pour ça, ça ne servira à rien...:idontno:

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Sur un site d'enseignants du primaire, vous aurez surtout des conseils et des avis d'enseignants du primaire, de l'intérieur, c'est le jeu.

Comme écrit dans mon message, je me suis faite l'avocate du diable, pour voir la problématique sous un autre angle. Sinon, si c'est juste pour vous conforter dans votre position, je ne vois pas l'intérêt.

De plus, je n'ai pas écrit que c'était normal, mais simplement qu'il y avait peut-être une explication pédagogique, qu'il fallait demander officiellement au directeur (car c'est de sa responsabilité), et que vous ne cerniez peut-être pas si bien la réalité de la situation.

Et s'il n'y en a pas, c'est important quand même de montrer que les parents ne sont pas dupes et de demander des explications, dans la limite du rôle des parents d'élèves, fussent-ils enseignants eux-mêmes.

Pour finir, je crois qu'il est quand même trop tôt pour juger la situation réelle de la classe de votre fille, qui, à moins que vous ne la changiez d'école, va devoir apprendre à cohabiter avec ses camarades et à respecter sa jeune enseignante. Elle est très bonne élève et a une mère enseignante, elle ne risque donc strictement rien sur le plan pédagogique.

Cela sera d'autant plus facile si elle ne sent pas l'inquiétude de sa mère et sa défiance vis-à-vis de l'école.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a 3 minutes, Blanchedecm2 a dit :

Je suis bien d'accord….Il y  a les classes poubelles..et les classes CAMIF....

Pour le coup, là, il s'agit d'une très bonne élève fille d'enseignante "non mise" dans une classe CAMIF ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nat17
Il y a 1 heure, éowin a dit :

même avis.

Et je me mets à la place de cette jeune maîtresse, cauchemar la journée avec les enfants et le soir la maman d'une de ses meilleures élèves qui lui demande les notions en cours d'acquisition (on a les cahiers pour se faire un avis sur la question surtout vous qui êtes enseignante).... misère!

Si vous sentez votre fille trop fragile, changer d'école serait le bon choix.

 

 

 

On est à la campagne  pas dans une grande ville où il y a une école tous les 300m. et l'école privée est archi pleine.Je n'ai jamais dit que j'allais harceler l'enseignante tous les soirs juste qu'elle mette un mot une annotation sur les évaluations.  J'en ai marre de voir mes propos déformés pour me faire passer une mère hystérique... Si vous avez des comptes à régler c'estavec les parents de vos élèves que vou devriez le faire...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lady Oscar

Bonjour, 

La répartition est faite, maintenant l'enseignante va devoir s'en débrouiller donc voici mes conseils:

-dire à l'enseignante que vous la soutenez moralement mais que vous êtes inquiète pour votre fille car elle n'a plus envie de venir à l'école à cause des enfants perturbateurs.

-indiquer votre surprise de voir que beaucoup d'élèves réputés agités depuis la maternelle ont été confiés à une nouvelle collègue plutôt qu'à des anciens de l'école et demander au directeur ce que les autres collègues comptent faire pour épauler la nouvelle collègue (par exemple ils peuvent prévoir des décloisonnements pour casser le groupe).

-demander au directeur si une sensibilisation au phénomène de harcèlement va être menée au sein des classes de cycles 3.

Ne demandez pas les notions à revoir, ne jouez pas sur plusieurs plans, ça risque de montrer que vous n'avez pas confiance en l'enseignante, la priorité c'est l'ambiance de travail sereine.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a 15 minutes, Lady Oscar a dit :

-indiquer votre surprise de voir que beaucoup d'élèves réputés agités depuis la maternelle ont été confiés à une nouvelle collègue plutôt qu'à des anciens de l'école et demander au directeur ce que les autres collègues comptent faire pour épauler la nouvelle collègue (par exemple ils peuvent prévoir des décloisonnements pour casser le groupe).

Tout à fait.

Il est très important de montrer, très officiellement (en réunion de parents, en CE, ...), que vous n’êtes pas dupe, et de vous inquiéter de ce qui va mettre en place pour aider cette collègue et cette concentration d'élèves à problèmes. Mais surtout pas accabler celle-ci ni lui donner du travail supplémentaire. Si les deux classes sont réellement déséquilibrées, elle aura d'autres chats à fouetter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...