Jump to content
BarbaraBLM

Quid du "suivi" pédagogique pendant un congé maternité ?

Recommended Posts

BarbaraBLM

Salut les collègues

Je vais partir en congé maternité à la fin du mois d'octobre (normalement) et je suis titulaire de mon poste (chargée d'école à classe unique cycle 3).

J'ai, l'année dernière et cette année fait beaucoup de changements et mis en place de nouveaux aménagements des espaces et de nouvelles modalités pédagogiques (classe flexible parsemé de pédagogie institutionnelle à la Oury, coopérative à la Freinet, etc...) qui m'ont demandées énormément de travail (ne serait-ce que le côté "aménagement" car déménager et ranger une classe seule c'est pas évident surtout si cela faisait 10 ans que rien n'avait été fait...). Bref, j'ai du coup "peur" de partir en congé maternité et d'avoir tout à refaire à mon retour.

Ne serait-ce qu'au niveau des enseignements, des pratiques de classes etc... Si on déshabitue mes élèves avec un retour vers une pratique plus "classique" je ne pourrais pas reprendre tout en fin d'année !!!???

Ma question est donc la suivante, quelles sont mes possibilités pour "imposer" (ce n'est pas le bon mot mais je trouve pas là) mes choix à un/une remplaçant.e ?? Du point de vue légal j'entends car du point de vue humain, il faudrait dialoguer et convaincre voir même accompagner et ça ce n'est pas un soucis, si j'ai un.e collègue de bonne volonté en face de moi (ce qui dans mon secteur est le cas de 98% des collègues)...

Je demande ça car dans les ZIL susceptibles de me remplacer il y a une collègue qui fait de l'oeil à mon poste et qui est aussi parent d'élève puisque j'ai son enfant en classe et qui fait tout pour me "faire chier", me critiquer, remettre en question mes compétences etc.. (il y a déjà eu intervention de l'IEN en ma faveur c'est pour dire !!); je suis sure que si c'est cette personne qui me remplace elle se fera un malin plaisir à détruire tout ce que j'aurai mis en place !!!

Merci par avance pour vos retours

Share this post


Link to post
Share on other sites
clerissalak

Bonjour

il y a 16 minutes, BarbaraBLM a dit :

Ma question est donc la suivante, quelles sont mes possibilités pour "imposer" (ce n'est pas le bon mot mais je trouve pas là) mes choix à un/une remplaçant.e ?? Du point de vue légal j'entends car du point de vue humain, il faudrait dialoguer et convaincre voir même accompagner et ça ce n'est pas un soucis, si j'ai un.e collègue de bonne volonté en face de moi (ce qui dans mon secteur est le cas de 98% des collègues)...

Aucune...

Tu ne peux rien imposer, la personnes vient plusieurs mois, elle fera ce qu'elle veut.
Tu ne peux espérer qu'elle veuille se mettre dans tes bottes.. Après suivre une méthode à laquelle on n'adhère pas, je ne pense pas non plus que ça rende service aux élèves.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ygraine

Bonjour !

Au niveau officiel, pas grand chose, à moins que ce soit spécifié dans le projet d'école, auquel cas le remplaçant le suivrait. 

Je ne pense pas qu'ils mettraient un parent d'élève ZIL sur ton remplacement... et si tu connais bien la secrétaire de circo, un petit coup de fil pour dire tes inquiétudes vis à vis de cette personne (mais en pesant bien tes mots !) pourrait éventuellement aider. 

Sinon, et avant toute chose : tu seras en arrêt donc pas de prise de tête pour ça ! Les élèves s'adaptent, tu verras bien en revenant ce qui a été fait ou non par le remplaçant, et tu réadapteras pour la fin d'année ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Je ne vois pas de quel droit on pourrait demander à un TR affecté sur un congé long de suivre scrupuleusement le fonctionnement de la classe, surtout après seulement deux mois, et avec un titulaire qui ne reviendra qu'en fin d'année.

A partir de début novembre, ce sera SA classe. Et toi, ce ne sera plus ton soucis !

Par contre, si, véritablement, ce fonctionnement ... fonctionne, c'est-à-dire que la classe est gérable pour lui et que les élèves travaillent dans le calme et progressent correctement, il n'y a aucune raison pour que le TR s'ennuie à tout changer.

De plus, pour te rassurer, les congés longs sont remplacés par des Brigades et non des ZIL.

Tu peux sans doute évoquer le problème avec ton IEN ou sa secrétaire. Du point de vue enfant-mère et non "personne qui te fait ch...".

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
abel27

C'est déjà suffisamment difficile d'être TR sans devoir se plier à toutes les habitudes et désidératas des collègues qu'on remplace.

Elle/il suivra les progressions que tu laisseras, à sa manière, avec ses propres outils et ce sera déjà très bien. Les gamins apprendront autrement et ça leur fera du bien. Ca les préparera au collège. Tu peux même déjà leur dire que tu seras remplacée et que la nouvelle maîtresse aura sans doute un fonctionnement différent du tien mais ça les habituera au changement de professeur au collège, ils apprendront différemment.

Peut-être qu'effectivement, le retour sera plus difficile mais si tu es à l'aise dans ce que tu proposes, ça se fera j'imagine. Si elle/il les a mis au travail, ils se seront pas "déshabitués" du travail.

Share this post


Link to post
Share on other sites
debodam

Je sors de mon 2e congé maternité et je ne suis pas trop d'accord avec ce qui a été dit plus haut.

Normalement (et c'est ce qui s'est passé pour moi les 2 fois), le collègue remplaçant ne doit pas révolutionner ta classe mais suivre ton fonctionnement plus ou moins et faire ce que tu avais décidé de faire.... 

A mon premier congé mater ça m'avait étonnée que la collègue se "cale" aussi bien dans mes pas et faire les choses exactement comme moi mais elle l'a fait. Pour mon 2e congé mater, j'utilisais la méthode Picot, la remplaçante a continué... 

Pour le problème de la maman d'élève chiante ZIL, normalement effectivement ils mettent des brigades SAUF si il n'y en a plus ! Après vu la situation j'espère qu'ils vont se rendre compte que ce n'est vraiment pas judicieux de la mettre elle, sur ton poste... Mais pareil que dit plus haut, je serai toi, j'appellerai la secrétaire de circo pour lui rappeler la situation et lui demander discrètement de ne pas la mettre sur ton poste....🙄

Après si la collègue change des choses, t'inquiètes, les enfants se font vite à des nouvelles habitudes... keep cool et profite de ton bébé ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
PommeD'Api

On ne parle pas de révolutionner une classe. En tant que TR, on peut faire l'effort de suivre Picot par exemple, même si on préfère d'autres fonctionnement. Et encore, si on finit l'année et qu'on n'est pas à l'aise avec Picot, on peut en arriver à modifier l'enseignement de l'EDL pour que s'y sente plus à l'aise. Mais se fondre dans une méthode flexible alors que ce n'est pas du tout notre pédagogie est plus difficile. Jouable sur du remplacement à la journée, sans doute moins sur quelques mois si on n'y adhère pas.

On a de bonnes capacités d'adaptation dans notre poste, mais ce n'est pas extensible à loisir non plus. Tant que les élèves sont en situation d'apprentissage, c'est l'essentiel ;) Ils savent s'adapter aussi, d'ailleurs :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
clerissalak
il y a une heure, debodam a dit :

Normalement (et c'est ce qui s'est passé pour moi les 2 fois), le collègue remplaçant ne doit pas révolutionner ta classe mais suivre ton fonctionnement plus ou moins et faire ce que tu avais décidé de faire.... 

Il n'y a pas de "normalement" non. Le TR a la même liberté pédagogique que toi et heureusement !

Je me répète mais suivre une méthode qui ne te convient pas c'est pas du tout une bonne idée. 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
abel27
Il y a 2 heures, debodam a dit :

Je sors de mon 2e congé maternité et je ne suis pas trop d'accord avec ce qui a été dit plus haut.

Normalement (et c'est ce qui s'est passé pour moi les 2 fois), le collègue remplaçant ne doit pas révolutionner ta classe mais suivre ton fonctionnement plus ou moins et faire ce que tu avais décidé de faire.... 

A mon premier congé mater ça m'avait étonnée que la collègue se "cale" aussi bien dans mes pas et faire les choses exactement comme moi mais elle l'a fait. Pour mon 2e congé mater, j'utilisais la méthode Picot, la remplaçante a continué... 

Pour le problème de la maman d'élève chiante ZIL, normalement effectivement ils mettent des brigades SAUF si il n'y en a plus ! Après vu la situation j'espère qu'ils vont se rendre compte que ce n'est vraiment pas judicieux de la mettre elle, sur ton poste... Mais pareil que dit plus haut, je serai toi, j'appellerai la secrétaire de circo pour lui rappeler la situation et lui demander discrètement de ne pas la mettre sur ton poste....🙄

Après si la collègue change des choses, t'inquiètes, les enfants se font vite à des nouvelles habitudes... keep cool et profite de ton bébé ! 

Et bien non en fait. Un remplaçant peut refuser de faire les projets et autres sorties que tu avais prévu par exemple. Ce n'est pas une obligation (hormis la piscine qui est obligatoire) et il est seul à juger de la faisabilité de la sortie.

Quant à la méthode picot, il faut quand même se l'être appropriée pour pouvoir l'utiliser. Pour la petite anecdote, je suis revenue de mon congé mat sur un remplacement de deux mois en cm à plein temps (et à 4.5j :angry:). Avec la méthode picot (et d'autres) que je ne maîtrisais pas. 2h de trajets quotidiens, 2 loulous dont 1 bébé de 3 mois, le tirage de lait sur le temps du midi, les nuits sans dormir, j'ai vite dégainé mes manuels chéris et relayer picot aux oubliettes tout en suivant le progression de la collègue. Il faut arrêter de croire que les remplaçants n'ont pas de vie et que le soir, ils vont lire le guide du maître comme livre de chevet.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
debodam

Fonctionnant avec un triple niveau en spiralaire, j'étais quand même bien contente qu'elle suive ce que j'avais décidé de faire ! Et je pense qu'on s'est mal compris je parle surtout des programmations là en fait...

Si elle avait tout changé je ne sais pas comment j'aurai pu rattraper le coup par la suite... enfin soit...

Et sur un type de poste comme ça, elles étaient soulagées (et me l'ont bien dit) de voir que j'avais bien balisé le terrain en amont.

Pour les sorties je suis d'accord que si le remplaçant ne veut pas, malheureusement il n'y a pas grand chose à faire. Pour les projets, tout dépend de l'engagement que ça demande.

Share this post


Link to post
Share on other sites
léontiine

J'ai une collègue qui a fait pratiquement toute sa carrière en mi-temps annualisé, en travaillant le premier semestre. Elle est complétée généralement par des PE sortantes. Eh bien au grand jamais les collègues qui font le 2e semestre ne suivent ses méthodes, quelles qu'elles soient. Elle a fait Ermel, Cap maths, et plein d'autres, ça n'a jamais convenu à la collègue. A force de voir les fichiers mis dans un coin et abandonnés, elle a fini par ne plus en acheter. 

Elle passait beaucoup de temps à laisser des progressions et des préparations, des paperboards clés en main, rien n'y faisait. Maintenant, elle le prend avec philosophie, et elle leur donne juste la liste des méthodes utilisées.

Le pompon, c'est les séquences de QLM déjà faites et refaites par la collègue, qui avait sans doute une chouette séquence préparée à l'IUFM sous le coude.

Bref, je suis pratiquement certaine que ta remplaçante fera à son idée. Tu verras bien à ton retour. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr

Le TR est un professionnel, il fera ce qui lui semble convenir donc, oui, il aura le choix de continuer ou non ta façon de faire.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 4 heures, debodam a dit :

Normalement (et c'est ce qui s'est passé pour moi les 2 fois), le collègue remplaçant ne doit pas révolutionner ta classe mais suivre ton fonctionnement plus ou moins et faire ce que tu avais décidé de faire.... 

Faux ! Son job, c'est d'assurer la continuité pédagogique, c'est tout !

Mais, comme je l'ai écrit plus haut, si le fonctionnement en place ne fiche pas le bazar pour le TR et fait réellement progresser les élèves, il n'y a aucune raison qu'il en change.

Le problème, pour avoir été Brigade et pour discuter régulièrement avec les TR de mon coin, c'est que les pratiques de classe sont de plus en plus "folkloriques", en raison du manque de formation des jeunes collègues, qui piquent à droite à à gauche sur internet ou suivent les lubies à la mode, à leur façon.

Donc, à supposer que déjà le titulaire s'en sorte, que ce soit au niveau du comportement des élèves, mais également de leur progression et leur réussite, ce qui est loin d'être évident actuellement, ces fonctionnements folkloriques sont un calvaire pour les TR, car l'élève-roi qui a tous les droits et aucune limite respecte encore moins le remplaçant que le titulaire, et lui "fait la vie", à coup de "tu dois", "il faut que tu", etc ..., dès que celui-ci cadre un peu pour avoir des élèves au travail, ce qui, à mon avis, est l'essentiel !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a une heure, debodam a dit :

Pour les sorties je suis d'accord que si le remplaçant ne veut pas, malheureusement il n'y a pas grand chose à faire. Pour les projets, tout dépend de l'engagement que ça demande.

Le plus aberrant, à mon avis,  ce n'est pas que le TR refuse de les faire, mais que le titulaire, qui sait que ce n'est pas lui qui les assurera, les programme ! Surtout si elles ne sont pas communes à un projet d'école.

Brigade, j'avais remplacé une collègue pour un congé de maternité (bien évidemment précédé d'un congé de maladie, c'est-à-dire qu'elle avait à peine commencé l'année et ne devait pas reprendre. Et pourtant, elle avait prévu une dizaine de "rencontres USEP" (toutes après son départ), et même un voyage scolaire lointain, pour lequel elle s'était empressée de faire des réunions avec les familles, histoire d'empêcher le TR de le supprimer. 

Je trouve cela scandaleux !

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a 55 minutes, léontiine a dit :

J'ai une collègue qui a fait pratiquement toute sa carrière en mi-temps annualisé, en travaillant le premier semestre. Elle est complétée généralement par des PE sortantes. Eh bien au grand jamais les collègues qui font le 2e semestre ne suivent ses méthodes, quelles qu'elles soient. Elle a fait Ermel, Cap maths, et plein d'autres, ça n'a jamais convenu à la collègue. A force de voir les fichiers mis dans un coin et abandonnés, elle a fini par ne plus en acheter. 

Elle passait beaucoup de temps à laisser des progressions et des préparations, des paperboards clés en main, rien n'y faisait. Maintenant, elle le prend avec philosophie, et elle leur donne juste la liste des méthodes utilisées.

Le pompon, c'est les séquences de QLM déjà faites et refaites par la collègue, qui avait sans doute une chouette séquence préparée à l'IUFM sous le coude.

Bref, je suis pratiquement certains que ta remplaçante fera à son idée. Tu verras bien à ton retour. 

Il y a une différence entre les PE en formation, qui doivent peut-être encore être évalués, et des TR, qui sont encore, et j'espère pour longtemps, des professionnels formés, qui lisent les programmes et sont capables d'analyser rapidement la réelle efficacité du fonctionnement en place, afin de pouvoir ensuite mettre la classe au travail dans les meilleurs conditions ... pour eux (les élèves et le TR).

Quand on travaille à temps partiel par choix, on sait que quelqu'un d'autre va nous compléter et, par respect pour cette personne, on évite de lui savonner la planche avec des exigences inconsidérées.

Après, évidemment, il y a aussi des TR qui ne s'embarrassent pas de principes, mais je ne pense pas qu'il y en ai plus que parmi les titulaires ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
maolecha
Il y a 5 heures, Goëllette a dit :

Le plus aberrant, à mon avis,  ce n'est pas que le TR refuse de les faire, mais que le titulaire, qui sait que ce n'est pas lui qui les assurera, les programme ! Surtout si elles ne sont pas communes à un projet d'école.

Brigade, j'avais remplacé une collègue pour un congé de maternité (bien évidemment précédé d'un congé de maladie, c'est-à-dire qu'elle avait à peine commencé l'année et ne devait pas reprendre. Et pourtant, elle avait prévu une dizaine de "rencontres USEP" (toutes après son départ), et même un voyage scolaire lointain, pour lequel elle s'était empressée de faire des réunions avec les familles, histoire d'empêcher le TR de le supprimer. 

Je trouve cela scandaleux !

Pour le cas cité je suis d'accord, ce n'est pas normal,. Après comme on ne choisit pas forcément ses dates d’intervention chirurgicale...Une de mes collègues va se trouver arrêtée la période suivante: cycle patinoire + cycle patinoire + sortie ENS  programmés ! Le cycle patinoire a été mis en place en juin  de l'année dernière, on vient d’apprendre que sa classe avait les créneaux  piscine en novembre/décembre au lieu de juin  et on a un projet école avec trois sorties ENS par classe en fonction des saisons. Je redoute la réaction du TR.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lena

Si il est à l'aise avec le groupe, cela lui fera moins de prep et corrections 😉 et tutti va bene.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 3 heures, maolecha a dit :

Pour le cas cité je suis d'accord, ce n'est pas normal,. Après comme on ne choisit pas forcément ses dates d’intervention chirurgicale...Une de mes collègues va se trouver arrêtée la période suivante: cycle patinoire + cycle patinoire + sortie ENS  programmés ! Le cycle patinoire a été mis en place en juin  de l'année dernière, on vient d’apprendre que sa classe avait les créneaux  piscine en novembre/décembre au lieu de juin  et on a un projet école avec trois sorties ENS par classe en fonction des saisons. Je redoute la réaction du TR.

J'évoquais des absences prévues. Pour les absences imprévues, c'est un peu différent, on pardonne, bien sûr, le titulaire, mais il faut comprendre le Tr qui ne voudrait pas donner de son temps perso pour certains projets.

Share this post


Link to post
Share on other sites
keyaga

bonjour,

 

j'avoue n'avoir lu que le post initial... Je suis ZIL et en début de carrière (T3) j'ai fait un remplacement congé mat dans une classe Freinet. J'avais pris contact avec la titulaire qui 'a expliqué tout plein de belles choses; j'étais très curieuse, mais une chose est sûre, je ne me sentais pas capable. J'avais prévenu la titulaire qui ne s'en est pas offusqué outre mesure

 Les élèves (CE2/CM1/CM2) ont donc passé 4 mois en pédagogie traditionnelle et....ils ont adoré! Ils étaient contents de changer un peu...et elle n'a eu aucun mal à reprendre à sa façon.

Il faut faire confiance, et fais-toi confiance ;)

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...