Jump to content
marie9375

Corona virus et lieux publics (écoles...)

Recommended Posts

garba
il y a 6 minutes, Blanchedecm2 a dit :

Je dois être une extra terrestre, mais, avec mes 8/9 élèves en classe, je ne me sens pas du tout en danger. D'accord, on se lave les mains x fois par jour (on a plein de lavabos, de savon et de gel), les récrés sont hyper chiantes (oui, de surveillance tout le temps, et mis à part 2/3 jeux calmes et à distance, y a pas de trucs sympas), mais je ne corrige pas les cahiers individuellement, je fais mes prép de distanciel en classe (je prends mon ordi perso) pendant qu'ils travaillent (un tout petit peu à la maison) et au final, je me sens plus légère le soir en rentrant (On enlève la fatigue de 25 cm2 du mois de juin+ les prép+ les corrections!!!)….

Alors, clairement, ce n'est pas intéressant d'aller faire garderie/étude surveillée, mais je ne me sens ni éreintée ni meurtrière en puissance...

J'ajoute que j'aurais clairement préféré rester chez moi, au lieu de faire cette mascarade, mais c'est comme ça….Et j'ai décidé de ne pas jeter la pierre aux collègues qui ne reprennent pas pour 10 millions de raisons, car on ne connaît pas la vie des autres, on ne sait pas s'il vaut mieux aller en classe avec 10 gosses qu'à la plage en famille, se terrer chez soi ou vivre "comme avant" avec qq précautions, remettre ses enfants à l'école car ils crèvent de ne voir personne ou les garder (on pense) en sécurité à la maison…

S'informer, partager, c'est bien, mais à aller trop loin dans les jugements/réflexion, on risque juste de devenir fous….

Bref, j'essaie de profiter des belles journées sereinement, en attendant les vacances….🙂

Moi non plus je ne me sens pas en danger, ni meurtrière en puissance. 

Même pire, j'ai remis mes enfants à l'école au lieu de profiter de la possibilité de la garde d'enfants, et je n'ai pas l'impression de les mettre en danger permanent. 

Inconsciente que je suis.

Il y a des messages ici qui sont horribles à lire pour qui a repris le boulot. 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Blanchedecm2

Effectivement, je ne suis pas à risque, ni n'ai de personne à risque dans mon entourage (mais en ce cas, un médecin fait un arrêt?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
éowin

Je le suis et répondais à un message à ce sujet.

Je ne voulais en aucun cas blesser quelqu’un.

L’interprétation de mon message et un emballement sur cette interprétation  qui m’ont profondément blessé.

Je vais effacer mes messages.

merci de me deciter boislasson

 

au revoir.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
prof désécol
il y a 4 minutes, garba a dit :

Moi non plus je ne me sens pas en danger, ni meurtrière en puissance.

Inconsciente que je suis.

Moi non plus, au fond.

Mais oui, peut-être y a-t-il une forme d'inconscience générale, et il faudrait demander à ceux dont l'école a refermé (et il y en a un paquet) suite à un cas de Covid avéré s'ils sont prêts à reprendre sereinement.

 

il y a 46 minutes, nonau a dit :

En effet cela me rire jaune de voir des collègues soit disant fragiles sur les réseaux sociaux à la plage ou à un repas entre amis le week end... De toute manière si à la fin de la semaine il n'y a pas de seconde vague alors je ne comprendrais pas cet acharnement à maintenir une loi d'urgence sanitaire liberticide, un volontariat pour mettre ses enfants à l'école ainsi que pour aller travailler...

Le Snudi-fo s'est déclaré fermement contre la réouverture le 11 mai. Tu t'en désolidarises ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
pimouss690

Le niveau de tension sur ce fil reflète bien ce qui se passe sur le terrain. Forcément un moment ceux contraints au présentiel finissent par en vouloir à ceux qui bossent en distanciel. Pourtant ce n est pas eux qui ont organisé cette pagaille. 

Ps: ma famille est soignante. Ne croyez pas qu ils ont eu le choix non plus. Pression de dingue pour bosser avec à la clé la culpabilisation " s il y a des morts et que vous n êtes pas là ça sera aussi de votre faute". Ils sont tombés malades.

Il s est passé en gros la même chose personnes mobilisables ou pas. 

Quant à la comparaison école/vie extérieure ce n est à mon avis pas du tout comparable. Travailler avec des enfants, non masqués , est  bien plus problématique que de retrouver des amis tous masqués à l extérieur.  Nos masques "grand public" ne nous protègent pas à l l'école. 

Je craignais les dégâts de cette reprise, les effets psychologiques sont déjà visibles. Je  crains déjà la rentrée de septembre..

 

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Blanchedecm2

De mon côté, je n'avais pas suivi la conversation et, comme dit, ne veux juger personne...;)

Je pense que, surtout dans une situation comme celle-là, il faut faire confiance à chacun. Chacun a ses doutes, ses préoccupations, ses peurs, légitimes ou pas, rationnelles ou pas,  mais ce n'est pas aux autres d'en décider...Acceptions chacun que les autres puissent ne pas raisonner comme nous en ce moment, encore plus que d'habitude...C'est sûr qu'il y en a qui profitent pour se la couler douce chez eux et abuser, comme en temps normal, quoi… mais à quoi bon s'exciter là-dessus???

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
elpissou

En tout cas cette crise n'aura pas fait ressurgir que les bons côtés de l'humain : qu'est ce qu'on voit, ici ou ailleurs comme jugements sur les gens qui sortent, ceux qui ne sortent pas, ceux qui mettent un masque, ceux qui le mettent mal, ceux qui ne le mettent pas, ceux qui vont voir leurs proches, ceux qui n'y vont pas....

Je sais que cette période est hyper anxiogène, mais ne pourrait on pas accepter que chacun s'adapte comme il le peut, et que nous avons tous fait plus ou moins des entorses aux règles du confinement, entorses qui pouvaient  nous apparaitre justifiées et ne l'étaient pas pour les autres ? 

Là on se divise alors que c'est maintenant qu'il faut qu'on soient unis, je crains des attaques inédites sur l'école et sur notre système social....

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
elpissou

Le temps que je rédige mon message deux messages sur le même ton ont été publiés, c'est rassurant ! 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
pimouss690
il y a 12 minutes, garba a dit :

Moi non plus je ne me sens pas en danger, ni meurtrière en puissance. 

Même pire, j'ai remis mes enfants à l'école au lieu de profiter de la possibilité de la garde d'enfants, et je n'ai pas l'impression de les mettre en danger permanent. 

Inconsciente que je suis.

Il y a des messages ici qui sont horribles à lire pour qui a repris le boulot. 

En fait, le souci c est qu en France, hormis la tv, la population n a pas encore été "touchée" en masse ( moins de 15 %  de contamination).

Beaucoup ne connaissent pas de gens ayant été malades. L angoisse au jour le jour de se dire que la maladie peut dégénérer en quelques heures. L angoisse de se dire: et si c est moi qui ait contaminé ma famille?

C est le problème avec cette maladie : c est la roulette russe. Quand on sait qu on l a, l angoisse est très présente pour soi et les autres. D ailleurs, on en reparlera mais bcp de personnes se taisent sur leur symptômes de peur d'être mises en quarantaine ou montrées du doigt. Personne ne veut être le point de départ d un cluster. Le poids de la culpabilité est lourd à porter.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Teltok

J’ai l’impression qu’on est toutes et tous plus ou moins à cran vis-à-vis de ce contexte exceptionnel. Nous prenons parfois personnellement des opinions qui ne sont pas des critiques mais le ressenti d’une ou d’un collègue qui évoque son cas, provenant d’un contexte forcément particulier. Chacune et chacun a une bonne raison de faire ce qu’il fait, raison certainement respectable. Je crois qu’il n’est ni nécessaire de se justifier, ni bénéfique de s’emporter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
pimouss690
il y a 9 minutes, prof désécol a dit :

Le Snudi-fo s'est déclaré fermement contre la réouverture le 11 mai. Tu t'en désolidarises ?

Fermement opposé contre une ouverture le 11 mai sans tests pour tous et masques FFP2, nuance fondamentale. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
garba
il y a 12 minutes, pimouss690 a dit :

Le niveau de tension sur ce fil reflète bien ce qui se passe sur le terrain. Forcément un moment ceux contraints au présentiel finissent par en vouloir à ceux qui bossent en distanciel. Pourtant ce n est pas eux qui ont organisé cette pagaille. 

Ps: ma famille est soignante. Ne croyez pas qu ils ont eu le choix non plus. Pression de dingue pour bosser avec à la clé la culpabilisation " s il y a des morts et que vous n êtes pas là ça sera aussi de votre faute". Ils sont tombés malades.

Il s est passé en gros la même chose personnes mobilisables ou pas. 

Quant à la comparaison école/vie extérieure ce n est à mon avis pas du tout comparable. Travailler avec des enfants, non masqués , est  bien plus problématique que de retrouver des amis tous masqués à l extérieur.  Nos masques "grand public" ne nous protègent pas à l l'école. 

Je craignais les dégâts de cette reprise, les effets psychologiques sont déjà visibles. Je  crains déjà la rentrée de septembre..

 

Je n'ai pas été contrainte. J'ai fait le choix. J'avais l'autorisation de mon IEN pour rester en télétravail pour garder mes enfants avant que le texte le permettant clairement soit sorti. Je n'en veux à personne. Mais les propos tenus par plusieurs personnes ici vis à vis de ceux qui ont repris sont franchement désagréables à lire. On passe pour des inconscients, qui mettent leur famille en danger sciemment, pour des suppôts du gouvernements, des lèches-bottes qui visent la classe exceptionnelle, et j'en passe. A un moment, c'est bon, merde laissons tranquille ceux qui ont repris. Et vous viendrez cracher sur ma tombe au besoin, ça en soulagera certains.  

 

Désolée, j'ai cité ce message pour le début, mais le coup de gueule est "non sourcé". Je n'ai pas noté les pseudos qui gens qui ont tenus des propos qui m'ont heurté! 

  • Like 2
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
boislasson

Je comprends bien, mais c'est appréciable aussi de ne pas être jugés quel que soit notre décision. J'avais cru que ton écrit était général et je n'appreciais pas tellement. Mais comme je l'ai écrit, je comprends les décisions de chacun, quelles qu'elles soient.

Share this post


Link to post
Share on other sites
prof désécol
Posted (edited)
il y a une heure, pimouss690 a dit :

Fermement opposé contre une ouverture le 11 mai sans tests pour tous et masques FFP2, nuance fondamentale. 

Oui, précision importante.

Mais tu peux me citer une seule école où les élèves et personnels ont été testés et où les enseignants disposent de masques FFP2 ?

Dans l'école de Nonau qui veut reprendre comme si de rien n'était, peut-être ?

 

Edited by prof désécol

Share this post


Link to post
Share on other sites
pimouss690
il y a 16 minutes, garba a dit :

Je n'ai pas été contrainte. J'ai fait le choix. J'avais l'autorisation de mon IEN pour rester en télétravail pour garder mes enfants avant que le texte le permettant clairement soit sorti. Je n'en veux à personne. Mais les propos tenus par plusieurs personnes ici vis à vis de ceux qui ont repris sont franchement désagréables à lire. On passe pour des inconscients, qui mettent leur famille en danger sciemment, pour des suppôts du gouvernements, des lèches-bottes qui visent la classe exceptionnelle, et j'en passe. A un moment, c'est bon, merde laissons tranquille ceux qui ont repris. Et vous viendrez cracher sur ma tombe au besoin, ça en soulagera certains.  

Sur un forum, on peut prendre les choses personnellement. 

Beaucoup auraient préféré une sorte d unité contre cette reprise dans ces conditions.

Ce n est pas ton cas mais dans les écoles c est comme ça : ceux qui n ont pas repris subissent des remarques , commentaires etc. C est dur aussi pour eux et ils l expriment ici.

Et dans le même temps, des lois foireuses sont entrain de passer en douce (direction).

C est l exacerbation d un ras le bol général. Classer les enseignants en héros/antihéros ( je caricature) malgré l investissement majoritaire de chacun est dur à encaisser pour beaucoup.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
prof désécol
il y a 18 minutes, pimouss690 a dit :

En fait, le souci c est qu en France, hormis la tv, la population n a pas encore été "touchée" en masse ( moins de 15 %  de contamination).

Pas faux, mais puisque tu aimes la précision : il s'agirait même de moins de 5%...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
pimouss690
il y a 1 minute, prof désécol a dit :

Pas faux, mais puisque tu aimes la précision : il s'agirait même de moins de 5%...

 

 

Oui, j ai pris la fourchette la plus haute pour expliquer qu on est loin d avoir tout vu..

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilali
il y a 18 minutes, Teltok a dit :

J’ai l’impression qu’on est toutes et tous plus ou moins à cran vis-à-vis de ce contexte exceptionnel. Nous prenons parfois personnellement des opinions qui ne sont pas des critiques mais le ressenti d’une ou d’un collègue qui évoque son cas, provenant d’un contexte forcément particulier. Chacune et chacun a une bonne raison de faire ce qu’il fait, raison certainement respectable. Je crois qu’il n’est ni nécessaire de se justifier, ni bénéfique de s’emporter.

Le souci, c est que ceux qui sont devant les élèves  n'ont pas toujours l'envie de le faire pour leur santé et ceux qui sont chez eux n'ont pas toujours une raison respectable par rapport aux autres collègues.  On comprend que certains soient à cran.

Est-ce que ça va continuer en septembre, les collègues à la maison et à l'école? Comment ça va se passer à votre avis?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Blanchedecm2

Franchement, je m'interroge sur septembre...mais au vu de la façon dont tout ça a été organisé (ou non organisé, devrais-je dire…), je pense qu'il n'est pas nécessaire de s'inquiéter maintenant.

Il paraît que Jean-Michel prépare la rentrée...et vu qu'on ne le voit nulle part (comprendre il ne parle plus sur bfm, ni ailleurs), il doit être en train de TOUT préparer aux petits oignons...:sleep:  Fais confiance à ton ministre…….:sleep:(ou alors il  prépare sa reconversion en laissant la patate chaude à son successeur?...:angel_not:)

 

Ce qui me soucie bien plus, c'est de savoir si je rentrerai dans mon bikini en août...et si ledit bikini pourra être en contact avec de l'eau salée ET chaud…(et pas mon eau de bain salée par des sels de bain…)

 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
doubleR
il y a 43 minutes, pimouss690 a dit :

 

Quant à la comparaison école/vie extérieure ce n est à mon avis pas du tout comparable. Travailler avec des enfants, non masqués , est  bien plus problématique que de retrouver des amis tous masqués à l extérieur. 

Pas certaine que tous les amis ou familles qui se retrouvent mettent tous un masque, pour prendre l'apero pas pratique.. :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
clar103

Voilà, ce qui a été difficile à lire ici ,ce sont des remarques sur notre façon de gérer le retour à l école,comme si il fallait faire en sorte que les journées  des enfants soient le plus penibles possible pour ne pas leur donner envie de revenir,pour ma part j ai 3 enfants de moins de 16 ans et ils retournent à l école,ils sont contents et je ne pense pas être inconsciente.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a une heure, pimouss690 a dit :

Fermement opposé contre une ouverture le 11 mai sans tests pour tous et masques FFP2, nuance fondamentale. 

Et on est loin du compte !

Tellement loin que, très vite, on aura plus de 15 élèves par salle ("Vous comprenenez, ma brav' dam', ils sont mieux à l'école qu'au parc avec leurs parents, qui n'arrivent pas à leur faire respecter les gestes barrière !"), et qu'on ne nous fournira même plus de masques chirurgicaux en papier (qui ne nous protègent pas).

Nulle part ailleurs des travailleurs n'acceptent de telles conditions de travail ... avec le sourire et en tendant l'autre joue !

Nulle part ailleurs on se préoccupe d'abord du bien être des clients avant (ou même sans) mettre en oeuvre les conditions minimum de la sécurité des employés.

il y a une heure, prof désécol a dit :

Dans l'école de Nonau qui veut reprendre comme si de rien n'était pas, peut-être ?

 

J'adore !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nao
il y a 34 minutes, clar103 a dit :

Voilà, ce qui a été difficile à lire ici ,ce sont des remarques sur notre façon de gérer le retour à l école,comme si il fallait faire en sorte que les journées  des enfants soient le plus penibles possible pour ne pas leur donner envie de revenir,pour ma part j ai 3 enfants de moins de 16 ans et ils retournent à l école,ils sont contents et je ne pense pas être inconsciente.

Ma deuxième pourrait reprendre le collège en juin s’il ouvre. Elle a connaissance des contraintes que ça suppose, de la difficulté à apprécier les risques de contamination... Moi je voudrais qu’elle reprenne mais si elle a peur, elle restera à la maison. Je ne sais pas si je suis inconsciente, irresponsable... je sais qu’on ne pourra pas rester terrés comme des lapins éternellement. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
prof désécol
il y a 4 minutes, Goëllette a dit :

J'adore !

:bleh:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Blanchedecm2

En même temps, si retourner au collège veut dire faire de l'étude surveillée ou avoir cours avec 3 ou 4 profs et le reste à distance, je ne sais pas si ça en vaut la peine...Ca fait juste garderie pour les enfants que les parents ne veulent pas laisser seuls à la maison toute la journée, ce qui, en soit, est une raison tout à fait légitime...C'est aussi un moyen de revoir les copains, mais...à distance...

Share this post


Link to post
Share on other sites
pescalunette
Il y a 2 heures, Blanchedecm2 a dit :

Je dois être une extra terrestre, mais, avec mes 8/9 élèves en classe, je ne me sens pas du tout en danger. D'accord, on se lave les mains x fois par jour (on a plein de lavabos, de savon et de gel), les récrés sont hyper chiantes (oui, de surveillance tout le temps, et mis à part 2/3 jeux calmes et à distance, y a pas de trucs sympas), mais je ne corrige pas les cahiers individuellement, je fais mes prép de distanciel en classe (je prends mon ordi perso) pendant qu'ils travaillent (un tout petit peu à la maison) et au final, je me sens plus légère le soir en rentrant (On enlève la fatigue de 25 cm2 du mois de juin+ les prép+ les corrections!!!)….

Alors, clairement, ce n'est pas intéressant d'aller faire garderie/étude surveillée, mais je ne me sens ni éreintée ni meurtrière en puissance...

J'ajoute que j'aurais clairement préféré rester chez moi, au lieu de faire cette mascarade, mais c'est comme ça….Et j'ai décidé de ne pas jeter la pierre aux collègues qui ne reprennent pas pour 10 millions de raisons, car on ne connaît pas la vie des autres, on ne sait pas s'il vaut mieux aller en classe avec 10 gosses qu'à la plage en famille, se terrer chez soi ou vivre "comme avant" avec qq précautions, remettre ses enfants à l'école car ils crèvent de ne voir personne ou les garder (on pense) en sécurité à la maison…

S'informer, partager, c'est bien, mais à aller trop loin dans les jugements/réflexion, on risque juste de devenir fous….

Bref, j'essaie de profiter des belles journées sereinement, en attendant les vacances….🙂

Je n'en veux absolument pas aux collègues qui restent chez eux mais que certains de ceux-là nous donnent des leçons sur ce que l'on doit faire en classe, ça m'irrite un peu...

Ici, protocole respecté mais boulot de dingue pour y arriver ...mais les élèves n'ont pas l'air d'en souffrir...c'est ce qui me faisait peur : cette possible maltraitance...On a repris avec les enfants de soignants seulement, ils maîtrisent les consignes. Le plus dur c'est de ne plus partager de jeux. Les ps ont trouvé d'eux même une solution, ils jouent à la même chose et parle avec leur camarade pour décrire ce qu'ils font...

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
pescalunette

mais on est en fin d'année, avec des élèves qui nous connaissent..On appréhende la rentrée de septembre...

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
karja
il y a 8 minutes, pescalunette a dit :

Je n'en veux absolument pas aux collègues qui restent chez eux mais que certains de ceux-là nous donnent des leçons sur ce que l'on doit faire en classe, ça m'irrite un peu...

 

 

C'est exactement çà ! 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
pimouss690
il y a 14 minutes, pescalunette a dit :

Je n'en veux absolument pas aux collègues qui restent chez eux mais que certains de ceux-là nous donnent des leçons sur ce que l'on doit faire en classe, ça m'irrite un peu...

Ici, protocole respecté mais boulot de dingue pour y arriver ...mais les élèves n'ont pas l'air d'en souffrir...c'est ce qui me faisait peur : cette possible maltraitance...On a repris avec les enfants de soignants seulement, ils maîtrisent les consignes. Le plus dur c'est de ne plus partager de jeux. Les ps ont trouvé d'eux même une solution, ils jouent à la même chose et parle avec leur camarade pour décrire ce qu'ils font...

 

Ménagez vous les collègues, nous arrivons en juin et rien n est prévu pour septembre. Ça sent la mise sous pression intense: on risque d être sollicités jusqu'à mi voire fin juillet et à nouveau mi-août pour organiser la rentrée. Les boites mails vont être utilisés pdt les vacances et à nouveau, il y aura ceux qui accepteront d y répondre et les autres ( exacerbant à nouveau les tensions).

A nouveau on va faire appel à notre "sens du devoir".

Sans être alarmiste le prochain automne/hiver risque d être coriace. Ça va se jouer sur le long terme, cette histoire. Ne vous épuisez pas maintenant  le  contre coup risque d être rude. C est peut-être aussi ça le message des collègues: ne pas laisser penser à nos supérieurs que tout roule car souvent cela se retourne contre nous. Le corps enseignant est très résilient surtout dans le 1er degré : on supporte l insupportable et souvent avec le sourire car on travaille avec de l humain. Idem pour les infirmières etc. Nos dirigeants en profitent largement.

 

  • Like 2
  • Upvote 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Blanchedecm2

Oui, alors, effectivement, moi, je vis ma vie, mais je vivrais TRES mal que les collègues en distanciel viennent m'expliquer ce que je dois faire.

Quant au message de @pimouss690, je ne veux même pas y penser...Depuis le début, je me dis qu'ils vont nous sucrer une partie de nos vacances d'été. Blanquer a dit qu'il ne toucherait pas aux vacances (bien sûr, il n'a pas dit qu'il ne toucherait pas aux vacances des enseignants...:sleep:) et si je commence à penser à ça, je ne tiendrai pas le choc.

Donc je n'y pense pas….et encore moins à la rentrée...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...