Jump to content

Corona virus et lieux publics (écoles...)


marie9375
 Share

Recommended Posts

Ceux qui viennent d'Italie pourront aller en classe...

Je croyais que tout était pourtant prêt pour l'enseignement à distance ? 

Link to comment
Share on other sites

Punaise quelques jours sans me connecter................... et whaouh..................................

Je vais regarder si on a reçu qqchose par mail dans le rhone.....

Link to comment
Share on other sites

9 cas à Auray, écoles d'Auray, de Carnac et Crac'h fermées

edit : 10 écoles et 7 établissements secondaires fermés, 5700 élèves

19 cas en Bretagne

Link to comment
Share on other sites

Au-delà des recommandations que l'on peut entendre partout, des éclaircissements concernant la véritable dangerosité du virus :

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_coronavirus-aux-citoyens-d-etre-prudents-pour-eviter-la-propagation-du-virus-selon-l-absym?id=10445972

Citation

Coronavirus : aux citoyens d'être prudents pour éviter la propagation du virus selon l'ABSym

Le président de l’ABSyM, syndicat médical, le Dr Philippe Devos tire la sonnette d’alarme. Il faut prendre le coronavirus au sérieux. Et c’est avant tout au citoyen à prendre en charge sa santé et son hygiène pour contrecarrer la propagation du virus.

Le Dr Devos rappelle d’abord que le coronavirus est plus sérieux que la grippe : " C’est 1.6 fois ce qu’il se passe avec une grippe annuellement. On ne se rend pas compte que la grippe tue annuellement un grand nombre de personnes. Une grippe touche 500.000 personnes chaque année.

Ici, c’est un peu plus sérieux qu’une grippe. Le problème, c’est que ce " un peu plus sérieux ", risque de mettre à saturation les hôpitaux, c’est ça le vrai danger ", explique le Dr Devos.

Selon ce médecin, 850.000 personnes pourraient être contaminées, 50.000 pourraient décéder.

Comme la grippe qui se propage chaque année, dès l’approche de l’hiver, le coronavirus a toutes les caractéristiques pour toucher la population en nombre explique le président de l’ABSym : " Chaque virus a un taux de transmission qui lui est spécifique. Par exemple, lorsqu’on met 100 personnes dans une pièce et qu’on met un virus de la grippe, il y a 1.6 personnes qui l’attrapent 7 jours plus tard. Dans le cas du coronavirus, on n’est pas à 1.6 personnes qui l’attrapent plus tard mais 2.3 personnes qui l’attrapent 7 jours plus tard. 7 jours plus tard, ces 2.3 personnes le transmettent aussi à 2.3 personnes. Donc, on a progressivement un effet exponentiel qui fait que, au bout de quelques cycles, au bout de deux ou trois mois, on arrive à toucher un grand paquet de la population. 30 à 40% de la population risquent d’être touchés par ce virus, en seulement un mois ou deux ".

Le danger pour le Dr Devos, n’est pas spécialement la dangerosité du virus. Le problème serait plutôt que les hôpitaux soient surchargés, faute d’avoir réussi à endiguer la propagation du virus. " Le risque, explique le Dr Devos, c’est que pour survivre à ce virus, cela nécessite d’aller à l’hôpital, d’avoir de l’oxygène et des traitements. Résultat, les hôpitaux vont être engorgés si beaucoup de gens dans la population attrapent ce virus. Des hôpitaux engorgés, cela veut dire que dans un stade pas du tout hypothétique, on va devoir arrêter de faire des hospitalisations programmées pour se concentrer uniquement sur le traitement de ce virus et arrêter de faire autre chose. Les médecins et les infirmières seront tellement occupés à soigner les gens pour qu’ils survivent à ce virus qu’ils n’auront plus de temps ou de moyens ou de lits pour s’occuper de patients qui ont d’autres maladies graves. Le risque, c’est qu’à un moment donné, on soit obligé de choisir qui on va laisser mourir ".

[...]

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, prof désécol a dit :

Les médecins et les infirmières seront tellement occupés à soigner les gens pour qu’ils survivent à ce virus qu’ils n’auront plus de temps ou de moyens ou de lits pour s’occuper de patients qui ont d’autres maladies graves. Le risque, c’est qu’à un moment donné, on soit obligé de choisir qui on va laisser mourir ".

C'est clair.

Et ce qui me perturbe, depuis quelques jours, hormis le retour de comportements intolérants (par exemple le bus attaqué en Martinique), c'est l'absence totale d'empathie pour les malades et les morts, qui ne sont considérés que comme des risques voire des coupables, et non des victimes.

Je trouve cela très grave. 

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

Hier sur France Inter un médecin parlait d'un taux de mortalité équivalent à celui d'une bonne grippe : 0,1 % ... Il y a 3 jours sur France 2 un autre médecin parlait d'un taux de 1 à 3 % ... ça devient difficile d'y comprendre quelque chose !

En Chine ils en seraient à 3000 morts pour moins de 100 000 infectés ... Donc 3 % ... Sans compter les gens qui n'ont pas été détectés et qui ne le seront pas car pas plus malades qu'un gros rhume ( et qui feraient donc baisser ce taux ) et ceux qui vont y passer ( et qui feront donc monter ce taux ) ... Sans oublier non plus ceux qui meurent AVEC le Corona mais PAS du Coronavirus ... Bref ...

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, FredZZZ a dit :

Hier sur France Inter un médecin parlait d'un taux de mortalité équivalent à celui d'une bonne grippe : 0,1 % ... Il y a 3 jours sur France 2 un autre médecin parlait d'un taux de 1 à 3 % ... ça devient difficile d'y comprendre quelque chose !

En Chine ils en seraient à 3000 morts pour moins de 100 000 infectés ... Donc 3 % ... Sans compter les gens qui n'ont pas été détectés et qui ne le seront pas car pas plus malades qu'un gros rhume ( et qui feraient donc baisser ce taux ) et ceux qui vont y passer ( et qui feront donc monter ce taux ) ... Sans oublier non plus ceux qui meurent AVEC le Corona mais PAS du Coronavirus ... Bref ...

 

Je trouve aussi que l'information n'est pas très claire. On entend tout et son contraire (et cela venant de médecins...)

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, sanstoi a dit :

3% c'est une moyenne. En fait, plus on est âgé, plus on a de risques.

image.png.0c22332c0867db66e33e0e38d7f5ebfe.png

Source : étude chinoise China CDC / BFM

Sauf qu'ici, les seniors font du sport, mangent bio, alors que la même tranche d'âge en Chine a connu les famines du temps du Grand bond en avant, et qu'ils n'ont pas forcément la même résistance.

Il serait intéressant de voir s'il y a une différence entre quelqu'un qui vit sainement, et quelqu'un qui fume et s'adonne à la malbouffe. 

Link to comment
Share on other sites

Ce sont pour l'instant les seuls résultats en notre possession avec un tel nombre de cas (étude sur environ 44 000 personnes).

Il faudrait avoir tous les cas (âge, antécédents médicaux etc..) dans le monde, hors Chine, pour pouvoir corroborer ou non cette étude nous concernant.

Ce qui m'inquiète le plus, c'est ce résultat :

 

Source : étude chinoise China CDC / BFM

Link to comment
Share on other sites

C'est assez logique. Les gens qui n'ont aucune maladie résistent mieux que les autres.

J'espère que ce sera une prise de conscience pour ceux qui pourraient améliorer leur santé en évitant de fumer, en faisant du sport et en mangeant sainement. J'ai dans mes amis des gens qui s'en fichent complètement, ça me rend malade. Et ça pèse lourdement sur la sécu, évidemment.

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, doubleR a dit :

Je constate quand même que beaucoup passe par la case hospitalisation ..

C'est ce qui me paraît très surprenant pour un virus soit disant bénin dans 80% des cas.... 🤔

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, matsanpat a dit :

C'est ce qui me paraît très surprenant pour un virus soit disant bénin dans 80% des cas.... 🤔

des que ya complication au niveau respiratoire c'est hopital

Link to comment
Share on other sites

Heu, hier, aux infos, ils ont dit qu'ils ne feraient plus de test systématique, mais seulement pour ceux qui étaient à l'hôpital et qui avaient des difficultés respiratoires, ou qq chose dans le genre...En gros, j'ai retenu qu'ils ne testaient que les "gros" malades à l'hôpital...donc tous ceux qui sont "un peu" malades, enfin, à la maison, ne sont pas dans les stats...donc bon...:idontno:

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Blanchedecm2 a dit :

Heu, hier, aux infos, ils ont dit qu'ils ne feraient plus de test systématique, mais seulement pour ceux qui étaient à l'hôpital et qui avaient des difficultés respiratoires, ou qq chose dans le genre...En gros, j'ai retenu qu'ils ne testaient que les "gros" malades à l'hôpital...donc tous ceux qui sont "un peu" malades, enfin, à la maison, ne sont pas dans les stats...donc bon...:idontno:

C'est un peu ça que j'ai entendu aussi, avec, en plus, une critique de ce qui se faisait en Italie (tester tous les malades) et expliquait leur fort nombre de malades !

Ce qui me chagrine c'est que, avant d'être très malade, on l'est un peu ... donc on est porteur du virus ... et donc on est contagieux ... 😱

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

De toutes façons, on n'a pas besoin de "chiffres", en réalité...On ne peut rien faire d'autre que d'être vigilant à ne pas se faire la bise/serrer la main, et voilà...Si ça se propage comme c'est prévu, savoir qu'il y a tant ou tant de cas ne changera rien…(sauf, éventuellement à ne pas penser à autre chose…..bizarrement, y a d'autres choses aussi à penser, en ce moment...:sleep:)

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Blanchedecm2 a dit :

De toutes façons, on n'a pas besoin de "chiffres", en réalité...On ne peut rien faire d'autre que d'être vigilant à ne pas se faire la bise/serrer la main, et voilà...Si ça se propage comme c'est prévu, savoir qu'il y a tant ou tant de cas ne changera rien…(sauf, éventuellement à ne pas penser à autre chose…..bizarrement, y a d'autres choses aussi à penser, en ce moment...:sleep:)

S'ils ne font plus de décompte comment savoir si on est à un stade critique nécessitant les fermetures d'école par exemple ?

J'ai vu une interview du généraliste ayant été en contact avec l'enseignant décédé. Il disait lavoir vu une première fois pour des symptômes d'une grippe et qu'une semaine après quand il est revenu en piteux état, il l'a fait hospitalier. Depuis le médecin est en quarantaine mais n'a pas été testé au coronavirus. Il déplorait cette situation. Il voulait être testé pour pouvoir rassurer ses patients et pouvoir continuer à travailler 🤔

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

A la fin de cette épidémie, on verra quels systèmes de santé et quelles décisions auront été les plus bénéfiques.

Link to comment
Share on other sites

  • IsaG unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...