Jump to content

Le déconfinement à la Suisse


borneo
 Share

Recommended Posts

Hello,

au lieu de hurler sans savoir comment va se faire notre déconfinement, jetez un oeil sur ce qui se passe en Suisse, où ils ont géré le confinement de manière bien moins sévère que chez nous, et où ils ont eu de meilleurs résultats.

Coincés entre l'Alsace et le nord de l'Italie, ils avaient tout pour une catastrophe, pourtant. Eh bien ils ont choisi le confinement citoyen, sans enfermer les gens comme des rats dans une cage. Ils ont fait confiance à leur population, et je pense qu'ils ont fait le bon choix.

Bref, ils envisagent le déconfinement, et je vais regarder ça de près, car ça peut nous servir de modèle.

https://www.letemps.ch/suisse/suisse-garderies-ecoles-pied-doeuvre

Et arrêtons de hurler contre le déconfinement des écoles, laissons les parents d'élèves le faire. On passe déjà suffisamment pour des glandus sans en rajouter. 

 

PS Bien sûr qu'à Hautepierre ou à Mulhouse, on ne va pas remplir les classes sans état d'âme. Mais à Brive la Gaillarde ou à Sauveterre de Guyenne, c'est sans doute envisageable. 

 

  • Merci 3
Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec ta dernière phrase.

Par contre, il y a une question de mentalité aussi... et je ne suis pas sure que chez nous les gens soient si disciplinés...
Comme une connaissance cambogienne a qui je demandais comment c'était chez lui qui m'a dit que c'était plus tranquille que chez nous, qu'ils n'étaient pas confinés mais que de toute façon les gens ne prenaient pas le risque de sortir pour autre chose qu'acheter à manger ou aller travailler s'ils étaient obligés (lui même a pris volontairement toutes ses vacances de l'année maintenant...)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, 

Il faut aussi bien se rendre compte que, dans son ensemble, la population Suisse a une habitude du respect des règles bien plus forte que la nôtre, et que l'immense majorité de la population veille à ce que toutes les règles soient respectées par leurs concitoyens. 

Il est totalement admis en Suisse de rappeler les règles à ceux qui y contreviennent soit directement, soit par l'intermédiaire d'une dénonciation à la police. En France c'est considéré inadmissible le faire. 

Alors comparons en effet, mais rendons-nous bien compte que tout n'est pas transposable. Car chez nous une règle si elle n'est pas assortie d'un arsenal répressif ne semble s'appliquer qu'aux autres. Malheureusement. 

 

Personnellement, je ne m'oppose pas la réouverture des écoles. Je participe à l'accueil des enfants des personnels soignants et ça se passe très bien. Je pense que cette réouverture progressive peut se mettre en place et se réfléchir, et je pense effectivement qu'il y a des âges et des publics prioritaires. Je pense aussi qu'il faudra s'appuyer sur l'expérience des pays qui rouvrent actuellement leurs écoles et adapter ce qui marche dans ces pays à la réalité de nos classes. 

 

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, korpnet a dit :

 

Il est totalement admis en Suisse de rappeler les règles à ceux qui y contreviennent soit directement, soit par l'intermédiaire d'une dénonciation à la police. En France c'est considéré inadmissible le faire. 

 

Effectivement, en Suisse, quand tu traverses hors des clous, quelqu'un te le fait remarquer. Je ne pense pas qu'ils dénoncent beaucoup à la police.

En revanche, en France actuellement, la police est submergée de dénonciations. Franchement, je préfère la manière suisse, surtout si c'est fait cordialement.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il n'y a aucun jugement dans la description que j'ai faite mais, si, il y a beaucoup de recours à la dénonciation y compris pour les incivilités, et plus particulièrement pour tout ce qui touche à la quiétude. 

À titre personnel j'aime le fait qu'en Suisse on s'autorise à rappeler les règles à ceux qui y contreviennent et, effectivement de manière cordiale généralement.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, korpnet a dit :

. Je participe à l'accueil des enfants des personnels soignants et ça se passe très bien.

Je participe aussi et je trouve ça très difficile alors qu'on a maxi 5 enfants :scratch:

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

A la lecture de l'article: confinement le 13 mars au lieu du 17 mars

 Question relative au nombre d'enfant/espace, hypothèse de demi-groupes, question de l'âge des enfants, du savon et des poubelles fermées, donc finalement des questions assez proches des nôtres...

 

Quels sont généralement les taux d'encadrement en Suisse? Un rapide coup d''oeil et l'équivalent de notre maternelle appelée école enfantine commence à 4 ans (excepté bien sûr les écoles françaises).

Link to comment
Share on other sites

Alors ma famille qui est frontalière ne trouve pas que la situation soit meilleure de l’autre côté de la frontière. Le canton de  Genève ne fonctionne pas comme le canton de Vaud et des autres donc c’est un vrai casse-tête aussi pour les parents , profs, travailleurs. Le confinement selon les cantons n’est pas comparable au nôtre et halte à la légende sur le respect des Suisse. Les amendes sont colossales et dès qu’ils franchissent la frontière, ils se comportent comme n’importe quel français... 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, fararden a dit :

Les amendes sont colossales

C'est souvent le cas des pays que l'on connait comme "disciplinés". Comme les pays nordiques à 400€ l'amende pour excés de vitesse, bah oui ils respectent plus ;) 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, borneo a dit :

Effectivement, en Suisse, quand tu traverses hors des clous, quelqu'un te le fait remarquer. Je ne pense pas qu'ils dénoncent beaucoup à la police.

En revanche, en France actuellement, la police est submergée de dénonciations. Franchement, je préfère la manière suisse, surtout si c'est fait cordialement.

Tout à fait.

En France, depuis le confinement, la délation va bon train, y compris (et surtout ?) quand il n'y a pas de risque pour le baveux : "Allo, mon voisin est sorti quatre fois aujourd'hui !", ou "Monsieur l'agent, il y a un monsiur qui court sur le stade !".

Mais qu'est-ce que ça peut leur faire !

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, fararden a dit :

Alors ma famille qui est frontalière ne trouve pas que la situation soit meilleure de l’autre côté de la frontière. Le canton de  Genève ne fonctionne pas comme le canton de Vaud et des autres donc c’est un vrai casse-tête aussi pour les parents , profs, travailleurs. Le confinement selon les cantons n’est pas comparable au nôtre et halte à la légende sur le respect des Suisse. Les amendes sont colossales et dès qu’ils franchissent la frontière, ils se comportent comme n’importe quel français... 

Une partie de ma famille habite le canton de Zürich. Je vois bien comment ils sont confinés, et franchement, je les envie.

Je vais souvent me baigner au bord du lac, sur des plages gratuites, propres, avec chaises longues, parasols, toboggans, sans mégot ni papier gras, et où tu peux laisser ton iphone sur ta serviette quand tu vas te baigner.

Effectivement, la tolérance est zéro au niveau parcmètre, et les voisins te remettent dans le droit chemin quand tu t'en éloignes... ça peut nous sembler pesant.

Mais dans le cas présent, ils sont mieux armés que nous, qui avons déjà trouvé, en toute bonne foi, des manières de contourner le confinement. Moi la première, qui ai besoin de ma balade dans la nature de manière viscérale.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Goëllette a dit :

Tout à fait.

En France, depuis le confinement, la délation va bon train, y compris (et surtout ?) quand il n'y a pas de risque pour le baveux : "Allo, mon voisin est sorti quatre fois aujourd'hui !", ou "Monsieur l'agent, il y a un monsiur qui court sur le stade !".

Mais qu'est-ce que ça peut leur faire !

Je marche maintenant entre 23h et minuit, car je ne supporte plus les regards réprobateurs. Et c'est un vrai bonheur d'avoir la ville illuminée rien que pour moi, et des policiers détendus, prêts à taper la causette, mais à 2m de distance, car ils n'ont pas de masques. 

Link to comment
Share on other sites

Ils sont gentils, les regards désaprobateurs, car en général, s'ils sont en position de voir ce que tu fais, c'est qu'eux-mêmes sont dehors ...

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, borneo a dit :

Une partie de ma famille habite le canton de Zürich. Je vois bien comment ils sont confinés, et franchement, je les envie.

Je vais souvent me baigner au bord du lac, sur des plages gratuites, propres, avec chaises longues, parasols, toboggans, sans mégot ni papier gras, et où tu peux laisser ton iphone sur ta serviette quand tu vas te baigner.

Effectivement, la tolérance est zéro au niveau parcmètre, et les voisins te remettent dans le droit chemin quand tu t'en éloignes... ça peut nous sembler pesant.

Mais dans le cas présent, ils sont mieux armés que nous, qui avons déjà trouvé, en toute bonne foi, des manières de contourner le confinement. Moi la première, qui ai besoin de ma balade dans la nature de manière viscérale.

Mon beauf frontalier a sa boîte basée à Genève mais doit aller souvent à Zurich. Et bien c’est la cata car chaque canton fait à sa sauce et quand  t’es un frontalier c’est pire. Et vu comme le droit du travail protège nettement moins bien qu’en France , ben il va bosser tous les jours la peur au ventre . Et les Suisses qui viennent en France vers chez moi ( lac leman) laissent sans problème leur mégot ou papier ou se garent sur les passages piétons . Et ne parlons pas des limitations de vitesse. On dirait qu’ils libèrent leur frustration . Et si t’as un accident de voiture avec eux, tu ne seras jamais remboursé. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, fararden a dit :

Et les Suisses qui viennent en France vers chez moi ( lac leman) 

ne parlons pas des limitations de vitesse. On dirait qu’ils libèrent leur frustration . 

Et pourtant, y'a pas l'feu au lac !

 

:closedeyes:

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, clerissalak a dit :

Comme une connaissance cambogienne a qui je demandais comment c'était chez lui qui m'a dit que c'était plus tranquille que chez nous,

La situation là-bas me questionne vraiment : pourquoi ça n'explose pas en Thaïlande, au Laos, au Vietnam, au Cambodge ou en Malaisie ? La température, ? L'humidité ? Dans ces pays le confinement strict est très complexe à respecter, car la majorité de la population n'a aucun revenu si elle ne travaille pas ... De plus, dans certaines villes, la densité de population est très élevée. Quant à la discipline, ce n'est pas partout la règle, loin de là !

Bref, je ne comprends pas. Les premiers cas ont fait leur apparition en Asie du sud-est il y a fort longtemps : début février, je crois. Et pourtant, tout semble à peu près normal ... Les autorités cachent-elles la réalité ? Mais seraient-elles en mesure de le faire ? Ou alors y-a-t-il d'autres facteurs qui ralentissent la propagation du virus ou qui le rendent moins virulent ? 🤓

Link to comment
Share on other sites

C'est très dur d'avoir une vue d'ensemble, même quand on est sur place ... Beaucoup de Français vivent au Cambodge ou dans les pays frontaliers, et pourtant on a peu d'informations, pour ne pas dire aucune !

Link to comment
Share on other sites

A propos des pays tropicaux et équatoriaux, un médecin émettait l'hypothèse ( sur France Inter il y a une heure ) d'une propagation moins fulgurante du fait :

- de la jeunesse de la population

- du système immunitaire de la population plus efficace du fait d'une exposition régulière à toutes sortes de germes

...

Link to comment
Share on other sites

Depuis le 15 avril, le Danemark  à ouvert de nouveau ses écoles élémentaires. On arrête pas de vanter leur gestion de crise. Cela va être intéressant de voir  l'impact des ouvertures d'école sur la situation sanitaire du pays.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Pour en revenir à la Suisse, j'ai eu au téléphone aujourd'hui pas mal de gens de régions françaises très durement touchées, et j'ai réalisé que même là-bas, chacun a sa petite combine pour sortir plus souvent, pour faire des courses tous les jours, pour voir ses potes, pour faire des apéros sur les parkings de supermarchés.

 

Franchement, je préférerais un confinement plus souple, mais que tout le monde respecterait.

En particulier, je ne comprends vraiment pas pourquoi les forêts sont interdites, alors qu'on peut y faire 25km sans croiser aucun promeneur. Juste parfois un bûcheron.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, fararden a dit :

Peut-être pour éviter d’avoir un accident et d’aller à l’hôpital ?

Certes. Mais je vois que les parkings des magasins de bricolage sont pleins. Il y a bien plus d'accidents de bricolage que d'accidents de randonnée.

Je ne parlais pas de faire le tour du Mont blanc ou le GR20 en Corse, juste de faire quelques km dans le petit bois derrière chez soi, et en partant à pied. Les dégâts psychologiques de ce confinement rigide risquent d'être énormes. Surtout si on continue d'enfermer les personnes de plus de 65 ans, parmi lesquelles il y a des marathoniens, et des gens capables de faire 25 km par jour avec un sac de 15kg sur le dos. 

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Je pense aussi aux enfants qu'on maintient actuellement entre coca et télé pendant des jours sans fin. Si les parents pouvaient les emmener dans les champs ou les bois, leur quotidien en serait changé, et ça ne donnerait le virus à personne. 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, borneo a dit :

Je pense aussi aux enfants qu'on maintient actuellement entre coca et télé pendant des jours sans fin. Si les parents pouvaient les emmener dans les champs ou les bois, leur quotidien en serait changé, et ça ne donnerait le virus à personne. 

Et même ceux dont les parents s'occupent, en essayant de les éloigner des écrans, et qui jouent avec eux.

Je me répète, mais au lieu de traquer les personnes seules qui sortent le la boulangerie, les forces de l'ordre pourraient, si on responsabilisait les gens et les laissait sortir prendre l'air, n'être présents que pour éviter les rassemblements et les départs en vacances vers le sud. Et là, verbaliser fortement.

Link to comment
Share on other sites

On a ici de très beaux parcs, actuellement fermés. Avec deux ou trois policiers municipaux, je pense qu'on pourrait les rouvrir, ou au moins faire un test. Je n'imagine même pas la vie d'une famille nombreuse dans un HLM.

Link to comment
Share on other sites

Sortir de chez soi est devenu un péché mortel. Il faudrait que les gens réalisent qu'il y a des sorties à haut risque (faire une heure de queue devant un supermarché, aller dans une enseigne fréquentée par des gens pas respectueux...) et des sorties à très bas risque (se balader le long du canal sans croiser personne). 

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Ou au bord des plages ou dans les grands parcs urbains  aussi pour continuer dans les exemples de sorties sans risque . On a vu ce que cela a donné. Ce n’est pas parce vous, ici, vous avez du discernement, que toute la population française le partage aussi. Tout le monde reste chez soi même les plus intelligents d’entre nous. 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...