Jump to content
calia

CP : laisser les élèves avancer à leur rythme pour le code

Recommended Posts

calia

Bonjour  à tous!

J'ai des CP depuis plusieurs années et ça me titille depuis un moment. Les élèves qui arrivent en CP ont des niveaux très différents niveau déchiffrage/encodage. Et pour une bonne partie d'entre eux, passer du temps sur les sons voyelles, et même sur les consonnes longues, c'est d'un ennui mortel.

Pour le code j'utilise la méthode Pilotis, et je me demandais si l'année prochaine je n'allais pas les laisser avancer à leur rythme dans le manuel et le fichier. Je garderais le rythme traditionnel pour les élèves qui en ont besoin. Alors forcément, ceux qui avancent plus vite seraient un peu plus livrés à eux-mêmes, mais je leur consacrerais un moment dans la semaine pour vérifier l'acquisition des sons et au besoin les ralentir. Et puis, je les solliciterais lors des autres moments de lecture : lecture compréhension, lecture de consignes...

J'ai commencé à tester ce fonctionnement au retour des vacances d'hiver, mais ça n'a duré qu'une semaine puisque après on a été confinés... Jusque là, je fonctionnais souvent en groupes de niveau, mais tous les groupes travaillaient sur le même son.

Est-ce que quelqu'un fonctionne comme ça? ou bien y a déjà réfléchi? Ou bien trouve ça complètement aberrant?

Share this post


Link to post
Share on other sites
cath056

Je crois que c'est Cara qui fonctionne un peu comme cela. 

Perso, je ne me sens pas encore capable de me lancer dans ce genre de choses...

Share this post


Link to post
Share on other sites
agora

La maitresse de ma fille faisait des groupes de niveaux avec des sons différents: le groupe où on reprenait les bases, et ceux qui partaient direct sur les sons complexes.

Quand ils maitrisaient ça elle a travaillé la fluidité , l'intonation , puis la compréhesion de questions écrites.

Je me rappelle d'une pyramide avec des couleurs dans sa classe:  voyelles, consonnes, sons doubles, sons complexes, fluidité. 

Il y'avait le prénom des enfants dessus, et je crois que ça correspondait aux couleurs des fiches. Mais avec trois groupes max.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
calia
Il y a 21 heures, agora a dit :

Mais avec trois groupes max.

Effectivement, je pensais les laisser avancer à leur rythme pour les voyelles et consonnes simples, puis les regrouper au moment du passage aux sons complexes, quitte à en freiner quelques uns à se moment-là pour attendre que d'autres les rattrapent. Et à terme, j'aboutirais à 3 groupes maxi (rythme de base/avancés/avancés+)

Merci pour vos réponse en tout cas! Je cite @cara en espérant qu'elle passe par là!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Melle

Mes CP avancent à leur rythme en lecture (et pour tout le français/mathématiques) depuis 2-3 ans.

Pour la lecture j'ai effectivement différents groupes, qui peuvent évoluer dans l'année selon l'avancée des élèves (certains peuvent passer d'un groupe à un autre, le moment de transition étant le plus difficile à gérer au final).

Cette année j'ai 5 CP, dont 1 qui a fini la méthode de lecture en janvier et a donc rejoint mes CE1 pour le temps de lecture, alors que certains ce1 sont toujours sur la méthode CP...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
fluffy

J'avais préparé des ceintures avec les alphas cette année, mais je n'ai pas pu le faire comme je le voulais car finalement, je n'ai fait que la P2 et la P3.

Ca ne m'a pas satisfaite mais forcément en ayant loupé le démarrage... 

Mais j'ai ramé, ramé. Je ne sais pas si c'est à cause de ce loupé ou à cause du cru qui était annoncé très très faible. 

J'ai perdu toute confiance en moi, et pour la rentrée, j'ai commandé codéo, avec dans l'idée de les faire avancer à leur rythme quand même, mais avec la béquille d'une méthode, et pourquoi pas, garder tous mes ateliers de ceintures qui sont prêts (d'ailleurs il m'en reste à découper, 2 mois qu'ils sont planqués sous mon bureau :blush: ) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
cara

Je ne fonctionne pas tout à fait comme ça car mes élèves ne sont pas en autonomie et je ne commence pas dès le début de l'année. Je fais les premiers sons en commun généralement pendant 5  semaines (ce qui me permet "d'évaluer" les élèves et de les "placer" dans un  groupe) puis je partage ma classe en groupes. 2 puis très rapidement 3. Je fais 2 sons par semaine avec groupe 1 (très faible) et 2 (moyen) et avec groupe 3 (bon voire très bon) j'arrive à en faire 3 voire 4 (ça dépend du niveau des élèves). Certaine année, j'ai eu 2 groupes mais que des groupes 1 (très faible). Dans ce cas, je fais la même chose mais en demi groupe. Je n'ai jamais réussi à garder ma classe en "1 groupe". J'ai besoin de faire de saucissonner et de travailler en ateliers.

Ils ont toujours au moins une séance avec moi.

Personnellement, je ne me verrai pas les laisser pour avancer tout seul. En plus, je trouve qu'ils ont besoin de travailler avec d'autres enfants pour la motivation et l'émulation.

Je précise que je n'ai pas de méthode de lecture. Je travaille à partir du phonème et je vois toutes les graphies en même temps. Bref, vous l'aurez compris je ne suis pas dans les clous :whistling: !

En fonctionnant ainsi, je termine l'étude des sons en mars généralement (avec mon groupe 2). Cette année, j'avais commencé le dernier son la semaine avant le confinement. Le vendredi 13 mars j'avais bouclé l'étude des sons.

Pendant les périodes restantes, je révise les sons qui posent encore des problèmes et je fais de la fluence.

Si tu as des questions n'hésite pas !

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
cara

Autre petite précision que j'ai oublié, avec des CE1 (car depuis quelques années j'ai des CE1 également) c'est beaucoup moins gérable. Avec trois groupes, je passe trop de temps avec les CP et je n'ai pas assez de temps pour mes CE1. Du coup, je ne fais que deux groupes voire parfois aucun. L'année dernière, je n'avais que 10 CP et ils étaient mauvais (oui je peux le dire !). Je suis restée avec mes 10 jusqu'à la fin de l'étude des sons. Après j'ai différencié en reprenant les sons avec une partie et en travaillant plutôt la fluence avec l'autre.

Bon l'année prochaine, je ne devrais avoir que des CP :yahoo:! J'espère que Coco le virus ne va pas me pourrir l'année !

Share this post


Link to post
Share on other sites
S24
Il y a 17 heures, cara a dit :

Je ne fonctionne pas tout à fait comme ça car mes élèves ne sont pas en autonomie et je ne commence pas dès le début de l'année. Je fais les premiers sons en commun généralement pendant 5  semaines (ce qui me permet "d'évaluer" les élèves et de les "placer" dans un  groupe) puis je partage ma classe en groupes. 2 puis très rapidement 3. Je fais 2 sons par semaine avec groupe 1 (très faible) et 2 (moyen) et avec groupe 3 (bon voire très bon) j'arrive à en faire 3 voire 4 (ça dépend du niveau des élèves). Certaine année, j'ai eu 2 groupes mais que des groupes 1 (très faible). Dans ce cas, je fais la même chose mais en demi groupe. Je n'ai jamais réussi à garder ma classe en "1 groupe". J'ai besoin de faire de saucissonner et de travailler en ateliers.

Ils ont toujours au moins une séance avec moi.

Personnellement, je ne me verrai pas les laisser pour avancer tout seul. En plus, je trouve qu'ils ont besoin de travailler avec d'autres enfants pour la motivation et l'émulation.

Je précise que je n'ai pas de méthode de lecture. Je travaille à partir du phonème et je vois toutes les graphies en même temps. Bref, vous l'aurez compris je ne suis pas dans les clous :whistling: !

En fonctionnant ainsi, je termine l'étude des sons en mars généralement (avec mon groupe 2). Cette année, j'avais commencé le dernier son la semaine avant le confinement. Le vendredi 13 mars j'avais bouclé l'étude des sons.

Pendant les périodes restantes, je révise les sons qui posent encore des problèmes et je fais de la fluence.

Si tu as des questions n'hésite pas !

 

 

Ton fonctionnement est intéressant ! Quel support utilises-tu pour la fluence ? Fais-tu ta propre progression des sons ou celle d'une méthode ? Merci pour les précisions !

Share this post


Link to post
Share on other sites
amarine

Pour suivre, car je vais avoir un super groupe à la rentrée. Avec le confinement, certains GS ont beaucoup avancé !!

Cette année, j'ai fait la même progression de sons pour mes 14 CP, mais pas la même approche.
J'ai fait 3 groupes : les rapides avec qui je fais de la fluence, les moyens qui commencent la fluence (mais moins rapide), mes lents avec qui je dois tout reprendre !! Ceux-là, on y allait tranquille, pas forcément les exercices écrits, notamment de compréhension, que je fais à l'oral, avec textes en police adapté (dys, syllabes marquées, voire colorées, lettres muettes...).

Pour les élèves en autonomie, 2 groupes : un groupe sur tablette avec lalilo ou les dictées différenciées à faire sur le cahier ; un groupe sur les exercices de fichier et petits jeux / rallye lecture.

Share this post


Link to post
Share on other sites
steph50
Le 21/05/2020 à 21:42, cara a dit :

Je ne fonctionne pas tout à fait comme ça car mes élèves ne sont pas en autonomie et je ne commence pas dès le début de l'année. Je fais les premiers sons en commun généralement pendant 5  semaines (ce qui me permet "d'évaluer" les élèves et de les "placer" dans un  groupe) puis je partage ma classe en groupes. 2 puis très rapidement 3. Je fais 2 sons par semaine avec groupe 1 (très faible) et 2 (moyen) et avec groupe 3 (bon voire très bon) j'arrive à en faire 3 voire 4 (ça dépend du niveau des élèves). Certaine année, j'ai eu 2 groupes mais que des groupes 1 (très faible). Dans ce cas, je fais la même chose mais en demi groupe. Je n'ai jamais réussi à garder ma classe en "1 groupe". J'ai besoin de faire de saucissonner et de travailler en ateliers.

Ils ont toujours au moins une séance avec moi.

Personnellement, je ne me verrai pas les laisser pour avancer tout seul. En plus, je trouve qu'ils ont besoin de travailler avec d'autres enfants pour la motivation et l'émulation.

Je précise que je n'ai pas de méthode de lecture. Je travaille à partir du phonème et je vois toutes les graphies en même temps. Bref, vous l'aurez compris je ne suis pas dans les clous :whistling: !

En fonctionnant ainsi, je termine l'étude des sons en mars généralement (avec mon groupe 2). Cette année, j'avais commencé le dernier son la semaine avant le confinement. Le vendredi 13 mars j'avais bouclé l'étude des sons.

Pendant les périodes restantes, je révise les sons qui posent encore des problèmes et je fais de la fluence.

Si tu as des questions n'hésite pas !

 

 

Une année j'ai fait un peu la même chose. 12 cp 6 étaient capables d'avancer plus vite en début d'année, les autres avaient besoin de plus de temps. Donc avec un groupe je suivais la méthode taoki 1 son sur 2 jours avec l'autre groupe ils pouvaient faire une page par jour au début. On est repassé à une page sur 2 jours aux sons complexes. Ca leur permettait de ne pas s'ennuyer

Share this post


Link to post
Share on other sites
cara
Le 22/05/2020 à 14:55, S24 a dit :

Ton fonctionnement est intéressant ! Quel support utilises-tu pour la fluence ? Fais-tu ta propre progression des sons ou celle d'une méthode ? Merci pour les précisions !

Pour la fluence, j'utilise le guide CP/CE fluence volume 1 des éditions La Cigale.

Pour la progression des sons, je regarde dans les manuels mais je modifie un peu car je travaille à partir du phonème. Cette année, j'ai utilisé la progression de Tika et Tao. L'année dernière, j'avais fait une progression à ma sauce.

Share this post


Link to post
Share on other sites
cara

@calia,As-tu avancé dans ta réflexion ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
chatnoir
Le 20/05/2020 à 13:52, calia a dit :

Bonjour  à tous!

J'ai des CP depuis plusieurs années et ça me titille depuis un moment. Les élèves qui arrivent en CP ont des niveaux très différents niveau déchiffrage/encodage. Et pour une bonne partie d'entre eux, passer du temps sur les sons voyelles, et même sur les consonnes longues, c'est d'un ennui mortel.

Pour le code j'utilise la méthode Pilotis, et je me demandais si l'année prochaine je n'allais pas les laisser avancer à leur rythme dans le manuel et le fichier. Je garderais le rythme traditionnel pour les élèves qui en ont besoin. Alors forcément, ceux qui avancent plus vite seraient un peu plus livrés à eux-mêmes, mais je leur consacrerais un moment dans la semaine pour vérifier l'acquisition des sons et au besoin les ralentir. Et puis, je les solliciterais lors des autres moments de lecture : lecture compréhension, lecture de consignes...

J'ai commencé à tester ce fonctionnement au retour des vacances d'hiver, mais ça n'a duré qu'une semaine puisque après on a été confinés... Jusque là, je fonctionnais souvent en groupes de niveau, mais tous les groupes travaillaient sur le même son.

Est-ce que quelqu'un fonctionne comme ça? ou bien y a déjà réfléchi? Ou bien trouve ça complètement aberrant?

Sur le thème "Gérer l'hétérogénéité d'une classe de CP", je te conseille d'écouter ces entretiens avec Delphine Grasset, l'auteure de Pilotis, qui explique son fonctionnement de classe pour organiser une progression individualisée https://effeteureka.com/echangeavecdelphinegrasset/?fbclid=IwAR29M5V97BB3BbddLn7TrbqwdeBkG8p9V5k36JwlqQCoWcWRFbYe0YMy1D4

Share this post


Link to post
Share on other sites
calia
Il y a 19 heures, chatnoir a dit :

Sur le thème "Gérer l'hétérogénéité d'une classe de CP", je te conseille d'écouter ces entretiens avec Delphine Grasset, l'auteure de Pilotis, qui explique son fonctionnement de classe pour organiser une progression individualisée https://effeteureka.com/echangeavecdelphinegrasset/?fbclid=IwAR29M5V97BB3BbddLn7TrbqwdeBkG8p9V5k36JwlqQCoWcWRFbYe0YMy1D4

Super, merci!

@cara

Je vas avoir des CP-CE1, je suis partie sur une idée de plan de travail dans lequel on avancerait tous au même rythme pour les sons, mais où la différenciation se ferait sur les autres activités du plan de travail. 

Pour les parties normalement collectives (repérage phono, encodage de syllabes à l'ardoise, lecture de la page du manuel...), je fonctionnerai comme je l'ai fait les quelques semaines avant le confinement : les moyens et les plus faibles le font avec moi tous les jours, les plus avancés seulement un jour sur 2, voire un jour sur 4. Les jours où ils ne travaillent pas en collectif avec moi, ils travaillent par 2 (de niveaux équivalents) sur le manuel, puis se lancent dans le plan de travail individuel.

Voilà où j'en suis pour l'instant!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...