Jump to content

Le ministre Blanquer et la « stratégie du choc scolaire »


prof désécol

Recommended Posts

LouisBarthas
Il y a 1 heure, ronin a dit :

...  les collègues découvrent que les enseignants sont les plus mal payés des catégories A. Mais ça fait plus de 30 ans ! ça n'avait jamais dérangé grand monde.

C'est parce que la gauche était au pouvoir. Les enseignants votant très majoritairement à gauche - et essentiellement socialiste chez les instituteurs -, il ne fallait pas mettre le parti que l'on avait élu en difficulté.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 129
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • nonau

    20

  • jeanounette

    16

  • lecavalier

    15

  • prof désécol

    13

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Est-ce à dire que ceux qui travailleraient le mieux et le plus avec leurs élèves seraient aussi ceux qui se retrouvent le plus vite sans élèves ? Quel dommage !    

À la tête du client remplie des idées conformes à l'idéologie dominante : constructivisme des apprentissages, enseignement par compétences, utilitarisme de l'enseignement, théorie de la double lecture

Autour de moi, tous ceux qui avancent plus vite que les autres sont ceux qui ont les dents les plus longues, savent se mettre en avant, brasser de l'air, se faire de la pub pour se faire bien voir, fo

Posted Images

Melendil

En 30 ans avec les différentes cohabitations, la gauche n'aura gouverné qu'un peu plus de 10 ans . Je rejoins Ronin sur le fait que ce n'est pas tant un problème de gauche ou de droite qu'une incapacité à se mobiliser et à défendre ses droits quel que soit le pouvoir politique. J'irai peut être même un peu plus loin que lui en disant que l'on a que ce que l'on mérite. On se plaint tout le temps mais on ne bouge pas et il est de bon ton de taper sur les syndicats. On perd du pouvoir d'achat sans que personne ne lève le petit doigt. Par contre sur les forums ou Facebook, tout le monde s'en donne à coeur joie. C'est beau la révolte ou l’indignation derrière un écran. Franchement ils ne sont pas cons en face.  Ils ne se privent pas.

Leur seul problème c'est qu'aujourd'hui, ils ont tellement pressé les enseignants qu'ils  n'arrivent plus à recruter. Malgré 10% de chômeurs on est plus beaucoup à vouloir faire ce boulot. Alors on met une prime pour attirer le chaland. On est arrivé à un tel point qu'ils augmentent une partie d'entre nous parce qu'ils n'ont plus le choix.

On est des soumis et pour la plus grande part, par notre inaction, par notre cynisme désabusé qui nous empêche d'agir, par notre lâcheté et nos mille et une excuses pour ne pas lever le petit doigt, nous méritons  largement notre sort.

Quand on ne lutte pas pour ses droits, pour son salaire, pour ses conditions de travail, il ne faut pas s'attendre à un  miracle.

Mais qu'on ne s'inquiète pas, on aura toujours la possibilité de geindre et de pleurer sur notre sort.

 

  • J'aime 3
  • J'adhère 2
Link to post
Share on other sites
jeanounette
Il y a 13 heures, Melendil a dit :

En 30 ans avec les différentes cohabitations, la gauche n'aura gouverné qu'un peu plus de 10 ans . Je rejoins Ronin sur le fait que ce n'est pas tant un problème de gauche ou de droite qu'une incapacité à se mobiliser et à défendre ses droits quel que soit le pouvoir politique. J'irai peut être même un peu plus loin que lui en disant que l'on a que ce que l'on mérite. On se plaint tout le temps mais on ne bouge pas et il est de bon ton de taper sur les syndicats. On perd du pouvoir d'achat sans que personne ne lève le petit doigt. Par contre sur les forums ou Facebook, tout le monde s'en donne à coeur joie. C'est beau la révolte ou l’indignation derrière un écran. Franchement ils ne sont pas cons en face.  Ils ne se privent pas.

Leur seul problème c'est qu'aujourd'hui, ils ont tellement pressé les enseignants qu'ils  n'arrivent plus à recruter. Malgré 10% de chômeurs on est plus beaucoup à vouloir faire ce boulot. Alors on met une prime pour attirer le chaland. On est arrivé à un tel point qu'ils augmentent une partie d'entre nous parce qu'ils n'ont plus le choix.

On est des soumis et pour la plus grande part, par notre inaction, par notre cynisme désabusé qui nous empêche d'agir, par notre lâcheté et nos mille et une excuses pour ne pas lever le petit doigt, nous méritons  largement notre sort.

Quand on ne lutte pas pour ses droits, pour son salaire, pour ses conditions de travail, il ne faut pas s'attendre à un  miracle.

Mais qu'on ne s'inquiète pas, on aura toujours la possibilité de geindre et de pleurer sur notre sort.

 

+1000000000000

J'en ai tellement assez qu'on soient tjs les mêmes en manif et les m^mes à s'indigner. Tu as tout à fait raison : la profession n'a que ce qu'elle mérite. Quand j'entends les gens geindre par exemple que untel ou untel est passé HC ou CE et "pas-eux-c'est-pas-juste" , je leur réponds désormais qu'ils n'avaient qu'à réagir quand des syndicats ont averti de ce qui allait se passer et appelé à la grève dans l'indifférence générale. Je parle de ce sujet mais c'est pareil pour tous les autres.

https://www.liberation.fr/societe/education/education-nationale-silence-blanquer-avance-dans-lindifference-20210607_GUCZRPRT6BGOPIOBKFRQYFQGAE/?fbclid=IwAR1o3Oe8l1XhmvLvlbhZGkF3pRRpnTcKLMIYK_0Pb0HE0qeTmj9Ggja2f-Q

 

 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
nellou
Le 02/06/2021 à 16:26, André Jorge a dit :

Autour de moi, tous ceux qui avancent plus vite que les autres sont ceux qui travaillent le plus et le mieux avec leurs élèves, passent des concours, des entretiens, deviennent formateurs ou directeurs, etc.

 

Le 09/06/2021 à 17:42, André Jorge a dit :

Ça, c'est toi qui le dit, pas moi. Merci de ne pas faire d'interprétation de mes écrits : j'ai bien dit ce qui avancent le plus vite.

Du coup je recite ce que tu avais dit : ceux qui avancent le plus vite sont sont ceux qui travaillent le plus et le mieux avec leurs élèves...

C'est évidemment sur cette phrase que je ne suis pas du tout d'accord... Ça n'est pas forcément le cas malheureusement ;)

Link to post
Share on other sites
Hildebert
Il y a 23 heures, ronin a dit :

Certes. Mais dans le passé nous avons fait passer l'intérêt (supposé) des élèves avant le nôtre. Nous avons financé la massification sur notre non-revalorisation. Quand NVB a rigolé en 2016 sur le plateau de Ruquier en disant que nous ne faisions pas ça pour l'argent, beaucoup y ont vu un affront. Moi je pense qu'elle croyait nous flatter. Nous avons tellement dit et répété que nous ne faisions pas ça pour l'argent que nous sommes pris au mot.

 

Et, anecdote révélatrice à mon avis. Quand j'ai commencé et que j'ai demandé à des collègues combien on gagnait en gros au bout de dix ans, vingt ans, etc (sachant que seul enseignant et fonctionnaire dans la famille), les collègues me répondaient agressivement "pourquoi tu demandes ça, tu es de droite ?" je trouve que ça dit tout. Mentalité de bonne soeur laïque, bénévolat obligatoire et métier de complément dans le couple pour beaucoup dans le passé. C'est ce que montre les études de la Cour des comptes ou encore les auditions de la commission Pochard en 2009. Les choses changent, on a voit surgir des mouvements et collectifs en parallèle des syndicats, à commencer par les stylos rouges. Et depuis le gel du point d'indice les collègues découvrent que les enseignants sont les plus mal payés des catégories A. Mais ça fait plus de 30 ans ! ça n'avait jamais dérangé grand monde.

 

J'ai plein de soignants autour de moi pour des raisons pro et perso, infirmières, médecins et médecins spécialistes. Ils mettent bien sûr du sens dans ce qu'ils font. Mais ils ne font pas des heures sup, des jours fériés ou des spécialisations sans contreparties. Et beaucoup vont bosser en libéral parce que marre de ne pas être payés à la hauteur de leurs efforts. Nous on se bat pour les élèves, mais c'est le boulot de leurs parents ça !

Je te rejoins complètement sauf la dernière phrase et il ne tient qu'à nous de faire ce que j'ai mis en gras.

Je ne me bats pas pour les élèves. Ils ont leurs parents pour ça et je refuse de prendre cette place (ce qui m'a valu pas mal de réactions légèrement énervées de collègues). Je peux appuyer, aider, soutenir les parents dans leurs démarches, mais je refuse de me substituer à eux. Et en tant que parent, je n'apprécie pas particulièrement les enseignants qui pensent me donner des leçons de parentalité.

 

  • J'adhère 2
  • Solidaire 1
Link to post
Share on other sites
nonau
Il y a 20 heures, ronin a dit :

Nous sommes minoritaires... 

Hélas. Dans la plupart des écoles dès que l'on évoque ces problématiques qui nous concernent tous, c'est soit une mise à l'écart, soit l'indifférence, l'inculture, la méconnaissance des orientations... Alors on parle consommation, resto, shopping, c'est plus dans leurs cordes. 

 

  • J'adhère 1
Link to post
Share on other sites
Le 12/06/2021 à 14:40, nonau a dit :

Hélas. Dans la plupart des écoles dès que l'on évoque ces problématiques qui nous concernent tous, c'est soit une mise à l'écart, soit l'indifférence, l'inculture, la méconnaissance des orientations... Alors on parle consommation, resto, shopping, c'est plus dans leurs cordes. 

 

C'est surtout que c'est ancré dès l'entrée dans la fonction avec une méconnaissance totale des droits (temps de travail, fiche de poste claire) et l'idée qu'être enseignant, c'est se crever à la tâche sinon tu n'es pas compétent. Sans parler de la culpabilisation quand tu n'as pas fait assez selon les critères de tes collègues ou de l'Inspection.

 

  • J'adhère 2
Link to post
Share on other sites
jeanounette

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/06/16062021Article637594202880207201.aspx?fbclid=IwAR3rncdLKRCJiaK10bQCvvT8QeLpoNHutJZdgzOln82TVv9sK7m0gOclaa4

Citation

Pourtant à la différence des enseignants des écoles privées sous contrat qui sont des agents publics et dont l'employeur est l'Etat, les enseignants du privé hors contrat n'ont aucune lien de subordination avec l'Etat. Ils ne dépendent que de leur entreprise totalement privée. Mais il est vrai qu'au bac 2020 et au bac 2021 le ministre a accepté de reconnaitre les notes délivrées par ces entreprises. La privatisation avance.

 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...