Jump to content
aurélie38

Enfant avec symptômes : ni test ni information aux parents?

Recommended Posts

aurélie38

Bonjour,

Hier dans mon école un enfant a présenté de la fièvre accompagnée de troubles digestifs.

Hop, on enclenche la procédure : isolement, appel des parents qui viennent la chercher, mail à l'ien...

Les parents m'informent dans la soirée que le médecin a dit qu'il n'y avait rien d'alarmant, qu'il fallait attendre de voir comment ça évoluait dans le week end et que si d'ici lundi ça allait mieux bah elle revenait en classe.

Pas de test prévu.

Je ne dis pas que c'est le covid, je ne suis pas médecin mais...C'est tout?? On en reste au "feeling" du pédiatre et ça suffit ? Elle revient à l'école si lundi matin elle va mieux?

Il ne faut donc pas prévenir les autres parents dont les enfants pourraient presenter les mêmes symptômes ?

Même si c'est pas le covid, par principe je veux dire. Et en plus dans le contexte actuel...

Il y a quelque chose qui me dérange un peu quand même. Si jamais ça tournait mal...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
nonau
il y a 16 minutes, aurélie38 a dit :

Bonjour,

Hier dans mon école un enfant a présenté de la fièvre accompagnée de troubles digestifs.

Hop, on enclenche la procédure : isolement, appel des parents qui viennent la chercher, mail à l'ien...

Les parents m'informent dans la soirée que le médecin a dit qu'il n'y avait rien d'alarmant, qu'il fallait attendre de voir comment ça évoluait dans le week end et que si d'ici lundi ça allait mieux bah elle revenait en classe.

Pas de test prévu.

Je ne dis pas que c'est le covid, je ne suis pas médecin mais...C'est tout?? On en reste au "feeling" du pédiatre et ça suffit ? Elle revient à l'école si lundi matin elle va mieux?

Il ne faut donc pas prévenir les autres parents dont les enfants pourraient presenter les mêmes symptômes ?

Même si c'est pas le covid, par principe je veux dire. Et en plus dans le contexte actuel...

Il y a quelque chose qui me dérange un peu quand même. Si jamais ça tournait mal...

 

Vous faites remonter par une fiche RSST ou d'urgence. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
abel27

Nous on a une fiche à donner aux parents pour la faire remplir par un médecin.

Pas de retour sans cette fiche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr
Il y a 2 heures, abel27 a dit :

Nous on a une fiche à donner aux parents pour la faire remplir par un médecin.

Pas de retour sans cette fiche.

c'est illégal. Méfiez vous car si vous refusez un enfant, vous prenez des risques. La seule chose qu'on puisse faire c'est prévenir les parents. Par la suite, seul le médecin décide et rien ne l'oblige à remplir cette fiche. L'enfant peut revenir à lécole. Nous avons eu des cas similaires, nous avons contacté le service santé de l'academie ainsi que le service juridique et voilà. Pareil pour l'ARS. Interdiction aussi de faire une information (tout comme on n'en fait pas quand il y a des angines).

Share this post


Link to post
Share on other sites
abel27
à l’instant, lilie2fr a dit :

c'est illégal. Méfiez vous car si vous refusez un enfant, vous prenez des risques. La seule chose qu'on puisse faire c'est prévenir les parents. Par la suite, seul le médecin décide et rien ne l'oblige à remplir cette fiche. L'enfant peut revenir à lécole. Nous avons eu des cas similaires, nous avons contacté le service santé de l'academie ainsi que le service juridique et voilà. Pareil pour l'ARS. Interdiction aussi de faire une information (tout comme on n'en fait pas quand il y a des angines).

La fiche nous a été fournie par l'ien :idontno:.

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr
à l’instant, abel27 a dit :

La fiche nous a été fournie par l'ien :idontno:.

yep sauf que si vous, vous refusez, ça vous retombera dessus. Si ça vous arrive, faites un mail à l'IEN et demandez lui un écrit. Et envoyez les parents vers l'IEN.

Share this post


Link to post
Share on other sites
sosogirafe

Mais donc les mesures en cas de "cas suspect" ne sont plus applicables???

Share this post


Link to post
Share on other sites
nellou

Y a plus rien dans le nouveau protocole...

Share this post


Link to post
Share on other sites
sosogirafe

Je pensais naïvement que cette partie-là ne bougeait pas et que c'est pour cela que rien n'était écrit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
cath056

La FAQ minsitérielle a été mise à jour le 19 juin. 

On peut y lire : 

Quelles sont les consignes si une personne accueillie présente des symptômes dans l’école et l’établissement ?

Pour rappel, les symptômes évocateurs du Covid-19 sont : toux, éternuement, essoufflement, mal de gorge, fatigue, troubles digestifs, sensation de fièvre.

Dans l’hypothèse où une personne accueillie présente des symptômes au sein de l’établissement, la conduite à tenir est la suivante :

 Isolement immédiat de la personne :

S’il s’agit d’un adulte : avec un masque si le retour à domicile n’est pas immédiatement possible

S’il agit d’un élève : avec un masque pour les enfants en âge d’en porter, à l’infirmerie ou dans une pièce dédiée permettant sa surveillance dans l’attente de son retour à domicile ou de sa prise en charge médicale.

 Respect impératif des gestes barrière.

 S’il s’agit d’un élève, appel sans délai des parents/responsables légaux pour qu’ils viennent chercher l’élève en respectant les gestes barrière.

 Rappel par le directeur d’école ou le chef d’établissement de la procédure à suivre à savoir : éviter les contacts et consulter le médecin traitant qui décidera de l’opportunité et des modalités de dépistage le cas échéant. Un appui du médecin ou de l’infirmier de l’éducation nationale pourra être sollicité si les parents/responsables légaux sont en difficulté pour assurer cette démarche de prise en charge.

 Nettoyage approfondi de la pièce où a été isolée la personne après un temps de latence de quelques heures.

 Poursuite stricte des gestes barrière.

S’il s’agit d’un élève, il ne pourra revenir en classe qu’après un avis du médecin traitant, du médecin de la plateforme Covid-19 ou du médecin de l’éducation nationale.

 

Donc non, pas de test automatique, pas de signalement systématique aux familles... On s'en tient à l'avis du médecin.

En même temps, sinon on ne s'en sortirait pas. J'ai eu deux élèves fiévreux cette semaine.

Et alors si un éternuement est symptomatique, je pense que je peux renvoyer un quart de ma classe à la maison, j'ai bien eu 5 élèves différents à éternuer chaque jour... mais juste une fois dans la journée ; ça compte ou pas ? Au bout de combien d'éternuements dans la journée ça devient un symptôme ?? C'est surtout ça que j'aimerais qu'on me dise ! Je me vois bien appeler une famille en disant "Il a éternué, on l'a isolé, venez le chercher !"

Bref, vivement la fin de cette année !

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 3 heures, cath056 a dit :

Donc non, pas de test automatique, pas de signalement systématique aux familles... On s'en tient à l'avis du médecin.

L'avis écrit, j'espère, qu'il s'engage un peu et ne fasse pas porter la responsabilité de l'éventuelle contamination sur l'école ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
flore49
Il y a 12 heures, lilie2fr a dit :

yep sauf que si vous, vous refusez, ça vous retombera dessus. Si ça vous arrive, faites un mail à l'IEN et demandez lui un écrit. Et envoyez les parents vers l'IEN.

 

Il y a 9 heures, cath056 a dit :

La FAQ minsitérielle a été mise à jour le 19 juin. 

S’il s’agit d’un élève, il ne pourra revenir en classe qu’après un avis du médecin traitant, du médecin de la plateforme Covid-19 ou du médecin de l’éducation nationale.

Du coup, à mon sens, la fiche que donne @abel27 peut correspondre à l'avis du médecin indiqué dans la FAQ. Le médecin peut donner son avis d'une autre façon, mais peut aussi utiliser cette fiche. 

Il n'est pas noté que c'est un avis écrit, mais j'espère bien qu'on l'exige écrit, parce qu'entre le pipeau certains parents et la désinvolture de quelques médecins, il serait bien qu'un écrit reste pour engager leur responsabilité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
nonau

Il faudra que l'on m'explique pourquoi ces gamins ne sont pas testés ?!!!!! La réintégration devrait se faire uniquement sur cette base! 

Là, le flou est maintenu, la suspicion présente...Cette situation est nauséabonde et me fait penser que ce gouvernement n'a aucune volonté de protéger. Ils peuvent ensuite nous parler de masques, de personnes inconscientes etc... Ils ne sont plus crédibles. Avec ce genre d'inepties ils alimentent eux même la défiance.

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
cath056

Je suis d'accord avec vous, l'avis du médecin devrait être écrit, de façon à ce qu'on soit sûrs que la famille a consulté et ne raconte pas du pipeau. 

Chez nous ce n'est pas le cas (bon, jusqu'ici les familles concernées ne sont pas du genre à raconter des salades).

Une fiche comme celle d'Abel pourrait être bien utile en effet ! Ou alors on demande un papier de non contre-indication scolaire pour le retour à l'école ? Ca peut être une solution qui correspond bien au protocole.

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr

Sauf que rien n'oblige cet ecrit et que nous n'avons pas le droit de refuser l'enfant sinon nous sommes en tort, c'est illégal encore une fois. D'où la demande d'un ecrit à l IEN et un renvoi vers lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Amelie375
Il y a 15 heures, lilie2fr a dit :

c'est illégal. Méfiez vous car si vous refusez un enfant, vous prenez des risques. La seule chose qu'on puisse faire c'est prévenir les parents. Par la suite, seul le médecin décide et rien ne l'oblige à remplir cette fiche. L'enfant peut revenir à lécole. Nous avons eu des cas similaires, nous avons contacté le service santé de l'academie ainsi que le service juridique et voilà. Pareil pour l'ARS. Interdiction aussi de faire une information (tout comme on n'en fait pas quand il y a des angines).

Ce ton .....

"Tout comme on n'en fait pas quand il y a des angines"

Je sais que c'est la procédure, mais de là à cautionner un tel laxisme, car on est bien là dans le laxisme et une absence totale du principe de précaution.

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr
il y a 6 minutes, Amelie375 a dit :

Ce ton .....

"Tout comme on n'en fait pas quand il y a des angines"

Je sais que c'est la procédure, mais de là à cautionner un tel laxisme, car on est bien là dans le laxisme et une absence tortale du principe de précaution.

Où vois tu que je cautionne ?  Je mets juste les collegues en garde contre des demandes illegales qui peuvent leur retomber dessus et les amener au tribunal administratif sans soutien. D'où le fait de demander pour chaque cas un écrit au superieur hiérarchique donc l IEN.

De plus si mon ton, qui n'a rien de particulier, ne te convient pas, rien ne t'oblige à me lire  :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr
Il y a 14 heures, sosogirafe a dit :

Je pensais naïvement que cette partie-là ne bougeait pas et que c'est pour cela que rien n'était écrit.

Tout nouvel écrit annule le précédent, sauf mention...

Il y a 14 heures, nellou a dit :

Y a plus rien dans le nouveau protocole...

Voilà, il ne sert plus à rien...

Share this post


Link to post
Share on other sites
sosogirafe

Ok Lillie. J'aurais appris un truc! Je ne pensais que les 8 pages du 17 juin étaient la totalité, je pensais que la suite (notamment la partie "ca ssuspect" donc) restait en vigueur.

je trouve ça complètemet hallucinant. Pondre un truc utilisé un mois.........alors qu'aux dernières nouvelles on nous dit encore de faire attention dans nos vies privées...

Share this post


Link to post
Share on other sites
aurélie38

Merci pour vos réponses..

Nos enfants/nos élèves ne sont donc pas protégés. 

C'est vrai qu'en temps normal nous n'alertons pas les parents pour  des angines (quoique je le fais quand il y a des gastro quand même...). Mais là nous ne sommes pas "en temps normal" justement. 

J'imaginais naïvement que le but du protocole c'était quand même de protéger les enfants et prévenir une éventuelle propagation du virus...

Donc isoler un élève qui présente des signes ne sert à rien... puisqu'à la suite de ces signes, il n'y a aucun test effectué. Je me demande donc bien quand un médecin peut "considérer" qu'un enfant a le covid, à moins que son entourage soit sévèrement malade..!

Parce que même si je ne suis pas médecin, j'ai entendu que toute personne symptomatique serait testée désormais. C'est donc un mensonge.

J'avais également entendu que des personnes, et particulièrement des enfants, pouvaient ne présenter que de faibles signes... d'où l'intérêt de tester.

J'aurais bien aimé un engagement écrit du médecin... mais si ce n'est pas obligatoire non plus...

Et  bien on est mal barrés avec un tel (dys)fonctionnement.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
aurélie38
Il y a 16 heures, lilie2fr a dit :

yep sauf que si vous, vous refusez, ça vous retombera dessus. Si ça vous arrive, faites un mail à l'IEN et demandez lui un écrit. Et envoyez les parents vers l'IEN.

Demander son avis écrit à l'ien...C'est à dire? Dans mon cas on devrait demander à l'ien si l'enfant peut revenir en classe?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Blanchedecm2

Eh bien, on nous martèle que les enfants ne sont que peu contaminants...donc voilà...Il a des symptômes, c'est peut-être le covid, mais comme il est peu contaminant.

Il faudrait alerter un syndicat pour se faire aider à rédiger un courrier à l'ien du genre "Sauf avis contraire de votre part, nous demandons à ce que l'enfant x ne revienne en classe que sur présentation d'un test négatif."  (Mais comme dit plus haut, comme le covid n'est PAS dans la liste des évictions.....D'où la demande d'aide à un syndicat pour rester dans les clous...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr
il y a 45 minutes, aurélie38 a dit :

Demander son avis écrit à l'ien...C'est à dire? Dans mon cas on devrait demander à l'ien si l'enfant peut revenir en classe?

Oui, soit l enfant a un document et pas de souci, soit il n'en a pas et les parents insitent alors document. C'est à l IEN de prendre la responsabilité d'accepter ou non cet enfant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr
il y a 41 minutes, Blanchedecm2 a dit :

Eh bien, on nous martèle que les enfants ne sont que peu contaminants...donc voilà...Il a des symptômes, c'est peut-être le covid, mais comme il est peu contaminant.

Il faudrait alerter un syndicat pour se faire aider à rédiger un courrier à l'ien du genre "Sauf avis contraire de votre part, nous demandons à ce que l'enfant x ne revienne en classe que sur présentation d'un test négatif."  (Mais comme dit plus haut, comme le covid n'est PAS dans la liste des évictions.....D'où la demande d'aide à un syndicat pour rester dans les clous...)

+1

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 3 heures, Amelie375 a dit :

Je sais que c'est la procédure, mais de là à cautionner un tel laxisme, car on est bien là dans le laxisme et une absence totale du principe de précaution.

Malheureusement, je crains que ce ne soit pas du laxisme mais une volonté de remettre les gens en contact coûte que coûte (même notre santé).

Je n'accorde aucune confiance à ces gens-là !

J'espère que les collègues qui ont repris le travail sans pouvoir respecter la distanciation ne seront pas malades pendant l'été ... Et surtout pas au point d'être hospitalisés !

Share this post


Link to post
Share on other sites
cath056
Il y a 2 heures, aurélie38 a dit :

Donc isoler un élève qui présente des signes ne sert à rien... puisqu'à la suite de ces signes, il n'y a aucun test effectué. Je me demande donc bien quand un médecin peut "considérer" qu'un enfant a le covid, à moins que son entourage soit sévèrement malade..!

Un élève de mon école a été testé, car il avait de la fièvre, sans autre signe

Par contre pour un autre, avec de la fièvre et une inflammation du conduit auditif, pas de test. 

Une collègue m'a fait remarquer que sa fille a eu une otite (ou angine je ne sais plus) en même temps qu'un truc bizarre avec toux et fièvre qui faisait le yoyo (c'était mi-mars, donc pas testée). Il peut donc très bien y avoir une pathologie qui en cache une autre. Tout cela n'est pas très rassurant. 

Et c'est vrai que Macron a bien dit dans son discours en avril, qu'à partir du début du déconfinement, toute personne présentant des symptômes serait testée. Il a donc menti. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Amelie375
Il y a 2 heures, cath056 a dit :

Un élève de mon école a été testé, car il avait de la fièvre, sans autre signe

Par contre pour un autre, avec de la fièvre et une inflammation du conduit auditif, pas de test. 

Une collègue m'a fait remarquer que sa fille a eu une otite (ou angine je ne sais plus) en même temps qu'un truc bizarre avec toux et fièvre qui faisait le yoyo (c'était mi-mars, donc pas testée). Il peut donc très bien y avoir une pathologie qui en cache une autre. Tout cela n'est pas très rassurant. 

Et c'est vrai que Macron a bien dit dans son discours en avril, qu'à partir du début du déconfinement, toute personne présentant des symptômes serait testée. Il a donc menti. 

Il y a pléthore d'élèves qui présentent des symptômes à l'école : éternuements, nausées, diarrhées, et j'en passe.

Personne ne joue le jeu, dès qu'on signale un enfant pas très bien, notre direction n'appelle pas les parents.

Même des collègues nous rient au nez "oh là là, tu n'as as fini!"

Et pourtant, je suis loin d'être tombée dans la psychose quand la crise était au plus fort.

En fait, il faut le dire, tout le monde s'en fout maintenant, et tant pis pour celui ou celle qui chope ce virus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

C'est ça, c'est marche ou crève !

Share this post


Link to post
Share on other sites
maikresse Caro
Le 27/06/2020 à 15:33, aurélie38 a dit :

Bonjour,

Hier dans mon école un enfant a présenté de la fièvre accompagnée de troubles digestifs.

Hop, on enclenche la procédure : isolement, appel des parents qui viennent la chercher, mail à l'ien...

Les parents m'informent dans la soirée que le médecin a dit qu'il n'y avait rien d'alarmant, qu'il fallait attendre de voir comment ça évoluait dans le week end et que si d'ici lundi ça allait mieux bah elle revenait en classe.

Pas de test prévu.

Je ne dis pas que c'est le covid, je ne suis pas médecin mais...C'est tout?? On en reste au "feeling" du pédiatre et ça suffit ? Elle revient à l'école si lundi matin elle va mieux?

Il ne faut donc pas prévenir les autres parents dont les enfants pourraient presenter les mêmes symptômes ?

Même si c'est pas le covid, par principe je veux dire. Et en plus dans le contexte actuel...

Il y a quelque chose qui me dérange un peu quand même. Si jamais ça tournait mal...

 

C'est ça depuis le début. 3 cas dans mon école, les 3 sans tests mais diagnostique confirmé par les urgences et le samu, toujours aucun test et aucune fermeture dans l'école..

Share this post


Link to post
Share on other sites
aurélie38
Il y a 3 heures, maikresse Caro a dit :

C'est ça depuis le début. 3 cas dans mon école, les 3 sans tests mais diagnostique confirmé par les urgences et le samu, toujours aucun test et aucune fermeture dans l'école..

Mais c'est de la folie! Il y a des consignes données pour ne pas "gaspiller" les tests c'est pas possible...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...