Jump to content
prof désécol

Beyrouth soufflé par deux explosions

Recommended Posts

prof désécol

https://www.liberation.fr/planete/2020/08/04/beyrouth-souffle-par-deux-explosions_1796070

Citation

Beyrouth soufflé par deux explosions

«Un séisme», «une onde de choc», du «jamais vu». Les mots manquaient aux habitants de Beyrouth pour décrire les explosions qui se sont produites mardi à 18 heures, heure locale, dans la zone du port. Même ceux qui ont en mémoire les bombardements massifs et les attentats colossaux qu’a connus la capitale libanaise au cours des dernières décennies n’avaient vu ou entendu déflagration d’une telle ampleur. Mardi soir, le président libanais, Michel Aoun, a convoqué une «réunion urgente» du Conseil supérieur de la Défense.

Le gouverneur de la ville a évoqué les bombardements de Hiroshima et de Nagasaki en 1945. Les images du champignon de fumée provoqué par le souffle font en effet penser à une bombe atomique. Les deux puissantes explosions successives ont secoué la capitale et provoqué des incendies ravageurs dans tout le secteur du port, et les pompiers luttaient encore mardi soir pour les éteindre. Des canadairs participaient également à cette guerre du feu.

Des hôpitaux débordés

Tout Beyrouth a été complètement soufflé. Les vitres des immeubles ont explosé à des kilomètres à la ronde, blessant les habitants dans leurs appartements. La déflagration a été entendue jusque dans la ville de Saïda, à une vingtaine de kilomètres au sud de Beyrouth. Et selon des témoins, jusqu’à la ville côtière de Larnaca, à Chypre, distante d’un peu plus de 200 kilomètres des côtes libanaises. Presque toutes les vitrines des magasins du quartier de Hamra (ouest) ont volé en éclats, tout comme les vitres des véhicules.

[...]

Mercredi matin, la Croix rouge libanaise faisait état d'un bilan d'au moins 100 morts.

Les blessés - au moins 4 000, selon les autorités libanaises mercredi matin - se sont rués vers les hôpitaux, dans l’incapacité de faire face à l’affluence. Déjà débordés par les malades du Covid, ils ne pouvaient prendre en charge que les cas les plus graves, renvoyant ceux qui n’avaient besoin que de points de suture. [...]

Piste accidentelle

[...]

La piste accidentelle semblait la plus probable mardi soir, selon le général Abbas Ibrahim, directeur de la Sécurité générale. Il a indiqué que les explosions se seraient produites dans un «dépôt de matières hautement explosives dans le port». Le gouvernement pointe du doigt une cargaison de nitrate d’ammonium stockée «sans mesures de précaution» sur le port. «Il est inadmissible qu’une cargaison de nitrate d’ammonium, estimée à 2750 tonnes, soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans mesures de précaution. C’est inacceptable et nous ne pouvons pas nous taire», a déclaré le Premier ministre devant le Conseil supérieur de défense, selon des propos rapportés par un porte-parole en conférence de presse. Le nitrate d’ammonium, substance qui entre dans la composition de certains engrais mais aussi d’explosifs, est un sel blanc et inodore utilisé comme base de nombreux engrais azotés sous forme de granulés, et a causé plusieurs accidents industriels dont l’explosion de l’usine AZF à Toulouse en 2001. [...]

Ce drame frappe le Liban, qui a décrété un jour de deuil national mercredi, au moment où il traverse la pire crise de son histoire, à la fois financière, économique, sociale et sanitaire. Il va devoir maintenant gérer les conséquences de cette nouvelle catastrophe.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
clag

Oui j'ai vu ça hier... C'est terrible😨

L'explosion est très impressionnante , on se dirait dans un film de guerre...

et quand on voit l'ampleur des dégâts humains et matériels...

Share this post


Link to post
Share on other sites
lecavalier

Explosion de Beyrouth, récapitulation

https://lesakerfrancophone.fr/explosion-de-beyrouth-recapitulation


2015-05-21_11h17_05.pngPar Moon of Alabama − Le 5 août 2020

Hier, 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées dans un entrepôt du port de Beyrouth, au Liban, ont explosé. L’explosion a tué plus de 100 personnes et en a blessé plus de 4 000. De nombreux bâtiments à Beyrouth ont été gravement endommagés. L’onde de choc a brisé des fenêtres jusqu’à 16 km de distance. Le port de Beyrouth est en grande partie détruit. La réserve nationale de céréales du Liban, stockée dans des silos à grains à côté de l’explosion, a disparu.

 

Cela s’ajoute à la crise économique et monétaire au Liban et à une phase de croissance exponentielle de l’épidémie de coronavirus.

En 2013, les autorités libanaises ont arrêté un navire (pdf) qui avait été abandonné par son propriétaire :

Le 23/9/2013, le m / v Rhosus, battant pavillon moldave, a quitté le port de Batoumi, en Géorgie, en direction de Biera au Mozambique, transportant en vrac 2750 tonnes de nitrate d'ammonium.
En route, le navire a rencontré des problèmes techniques qui ont obligé le capitaine à entrer dans le port de Beyrouth. Lors de l'inspection du navire par le contrôle de l'État du port, le navire n'a pas été autorisé à naviguer. La plupart des membres d'équipage, à l'exception du capitaine et de quatre membres d'équipage, ont été rapatriés et peu de temps après, le navire a été abandonné par ses propriétaires après que les affréteurs et l'entreprise de fret ont perdu tout intérêt pour la marchandise. Le navire a rapidement manqué de réserves, fuel et provisions. ...
En raison des risques liés à la rétention du nitrate d’ammonium à bord du navire, les autorités portuaires ont déchargé la cargaison dans les entrepôts du port. Le navire et la cargaison restent à ce jour dans le port en attendant la mise aux enchères et / ou l'élimination appropriée.

Le nitrate d’ammonium était stocké dans un entrepôt à quai. La photo montre les gros sacs de 1 000 kilogrammes étiquetés «Nitroprill HD» dans de mauvaises conditions de stockage à l’entrepôt «Hanger 12» à Beyrouth.

beirut3-s.jpg Agrandir

«Nitroprill HD» est un produit de substitution de la marque déposée Nitropril, un nitrate d’ammonium granulé poreux de qualité supérieure fabriqué et vendu par Orica Mining Services en Australie. Il est utilisé comme explosif commercial dans les mines et les carrières. La fiche de sécurité du produit original indique qu’il « Peut exploser sous confinement et à haute température, mais pas facilement détoner. Peut aussi exploser en raison des détonations à proximité. »

Une évaluation de la sécurité Orica (pdf, Annexe III) fixe l’équivalence en TNT (explosif militaire) du Nitropril en vrac dans des sacs à 15%. 2 750 tonnes de Nitropril sont ainsi l’équivalent de 412,5 tonnes de TNT.

beirut4-s.jpg Agrandir

Une vidéo prise du haut des silos à grains à côté de l’entrepôt montre des explosions incontrôlées de petits feux d’artifice dans un entrepôt portuaire près de l’endroit où le nitrate d’ammonium était stocké. Les petites explosions de feux d’artifice crépitantes sont suivies d’une très énorme. La vidéo est cohérente avec d’autres vidéos prises de plus loin. La nature du pack de feux d’artifice qui a déclenché le nitrate d’ammonium est encore inconnue, mais il est supposé avoir été accidentel.

beirut5-s.jpg Agrandir

Le nitrate d’ammonium n’aurait pas dû être stocké dans un entrepôt de la ville. Mais on pourrait dire la même chose des munitions iraniennes qui ont été stockées à la base navale Evangelos Florakis à Chypre. Le navire avait été saisi par les États-Unis, sur sa route vers la Syrie, en janvier 2009. Le 11 juillet 2011, un incendie de forêt à la base a amorcé les munitions. L’explosion a tué des dizaines de personnes et détruit la principale centrale électrique de l’île.

Une vidéo aérienne prise ce matin montre la dévastation totale des installations portuaires de Beyrouth. Les silos à grains sont en grande partie détruits. Le grain est répandu partout. Cela entraînera des pénuries de pain dans tout le Liban.

Des photos et des vidéos de divers correspondants à Beyrouth montrent leurs appartements endommagés (1, 2, 3, 4). Toutes les fenêtres sont brisées et des éclats de verre sont éparpillés partout. Les vitres brisées doivent avoir causé la plupart des blessures.

Le correspondant de The Independent au Moyen-Orient a tweeté :

Bel Trew @Beltrew - 16:57 UTC · 4 août 2020

Mon appartement est complètement détruit. Pas seulement des fenêtres qui ont été soufflées à l'intérieur comme des cadres de portes et de fenêtres arrachés. Les chats sont vivants grâce à Dieu. ...
Le chaos est total à l'extérieur de l'hôpital de St George qui n'a pas d'électricité - les médecins traitent les patients dans le parking où les tests COVID-19 sont effectués. Les patients agonisent en arrière-plan. #Beyrouth, Liban

Le rapport complet de Bel Trew sur l’explosion et ses conséquences est ici.

La Syrie et l’Iran ont immédiatement promis une aide au Liban. Un hôpital d’urgence iranien est actuellement en route pour Beyrouth et devrait ouvrir plus tard dans la journée. La Syrie a dépêché des équipes médicales et reçoit des patients des hôpitaux débordés de Beyrouth.

L’explosion a frappé Beyrouth à un moment où le pays est sous sanctions américaines et alors que sa monnaie s’effondre avec une inflation atteignant 90% par mois après l’explosion de la bulle d’un schéma de Ponzi [cavalerie financière] géré par sa banque centrale. Les personnes qui ne possèdent pas de devises étrangères ne pourront pas remplacer leurs fenêtres brisées. Le pays tout entier se désintègre.

Nous espérons que l’aide étrangère des États arabes et d’autres États parviendra à présent et contribuera à atténuer les souffrances.

Mise à jour 13:40 UTC

Radio Free Europe – Radio Liberty s’est entretenu avec le capitaine du navire qui avait involontairement amené le nitrate d’ammonium au Liban. Il confirme l’arrestation du navire. Il rapporte également la cause de l’incident :

La chaîne de télévision libanaise LBCI-TV a rapporté le 5 août que, selon des informations préliminaires, l'incendie qui a déclenché l'explosion a été provoqué accidentellement par des soudeurs qui fermaient une brèche qui permettait une entrée non autorisée dans l'entrepôt.

LBCI a déclaré que les étincelles de la torche d'un soudeur auraient enflammé des feux d'artifice stockés dans un entrepôt, qui à son tour ont fait exploser la cargaison voisine de nitrate d'ammonium qui avait été déchargée du MV Rhosus des années auparavant.

Des experts indépendants affirment que les nuages orange qui ont suivi l'explosion massive du 4 août étaient probablement dus à du dioxyde d'azote toxique libéré après une explosion impliquant des nitrates.

Il y a une courte vidéo des pompiers lors de l’incendie initial. Aucun n’a survécu lorsque le feu d’artifice a amorcé l’explosion du nitrate d’ammonium. Une autre vidéo montre l’incendie initial causé par le soudage. Il brûle un moment puis déclenche des feux d’artifice dans une première explosion. Cela détruit le toit de l’entrepôt. Quelques minutes plus tard, les feux d’artifice provoquent l’énorme explosion du nitrate d’ammonium.

Reuters fournit un autre détail :

La source a déclaré qu'un incendie s'était déclaré mardi à l'entrepôt portuaire 9 et s'était propagé à l'entrepôt 12, où le nitrate d'ammonium était stocké.

Le fait que le nitrate d’ammonium ait été stocké pendant sept ans n’était pas de la responsabilité de la direction du port, mais a été causé par une querelle judiciaire :

Le chef du port de Beyrouth et le chef des douanes ont tous deux déclaré mercredi que plusieurs lettres avaient été envoyées à la justice pour demander l'enlèvement des matières dangereuses, mais aucune mesure n'avait été prise.

Le directeur général du port, Hassan Koraytem, a déclaré à OTV que le matériel avait été mis dans un entrepôt sur décision du tribunal, ajoutant qu'ils savaient alors que le matériel était dangereux mais «pas à ce point».

«Nous avons demandé qu'il soit réexporté mais cela ne s'est pas fait. Nous laissons aux experts et aux personnes concernées le soin de déterminer pourquoi», a déclaré Badri Daher, directeur général des douanes libanaises, à la chaîne LBCI.

Deux documents consultés par Reuters ont montré que les douanes libanaises avaient demandé à la justice en 2016 et 2017 de demander à «l'agence maritime concernée» de réexporter ou d'approuver la vente du nitrate d'ammonium, qui avait été retiré du cargo Rhosus et déposé dans l'entrepôt 12 , pour assurer la sécurité du port.

Moon of Alabama

Share this post


Link to post
Share on other sites
André Jorge
Il y a 2 heures, clag a dit :

L'explosion est très impressionnante

Très impressionnant effectivement... Reste  savoir comment c'est arrivé et surtout qui est derrière tout cela. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
lecavalier

A propos de la situation économique du Liban:

Citation

En route vers la pauvreté, le Liban est à la croisée des chemins

Le Liban est en train de dériver vers l’hyperinflation et un conflit armé.

La raison principale en est l’écroulement d’un système de pyramide de Ponzi avec laquelle le gouverneur de la Banque centrale enrichissait les banques d’affaires et les hommes politiques libanais.

 

https://lesakerfrancophone.fr/en-route-vers-la-pauvrete-le-liban-est-a-la-croisee-des-chemins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mirobolande

Je n'ai pas trop compris ce que Macron était allé faire à Beyrouth... Qui peut m'éclairer ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
prof désécol
Posted (edited)
il y a une heure, Mirobolande a dit :

Je n'ai pas trop compris ce que Macron était allé faire à Beyrouth... Qui peut m'éclairer ? 

Voici quelques hypothèses :

A) Il est allé se prendre un bain de foule ; en France, c'était plus possible depuis longtemps.

B) Il est allé conseiller au malheureux Carlos Ghosn qui n'a plus de maison de retourner vivre au Japon.

C) Il est allé encourager les Libanais à enfiler un gilet jaune pour manifester et se révolter.

D) "Le fort de Brégançon, c'est pas tenable avec cette chaleur."

 

:closedeyes:

 

D'autres idées ?

 

 

Edited by prof désécol

Share this post


Link to post
Share on other sites
Torque

Il ne sait plus comment dépenser notre pognon.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
flore49

"Parce que c'est vous, parce que c'est nous"  qu'il a dit. 😍

Share this post


Link to post
Share on other sites
Torque

Bref, c'est son Projeeeeeeeeeeeeeeeeeeeet ! :scratch:

Share this post


Link to post
Share on other sites
flore49
Il y a 5 heures, prof désécol a dit :

) Il est allé conseiller au malheureux Carlos Ghosn qui n'a plus de maison de retourner vivre au Japon.

Les autorités sont formelles.. . Dans l'avion du retour, Macron avait une malle en plus qu'à l'aller....  Il en aurait  donc profité pour faire des emplettes...:idontno:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
PommeD'Api

Parce qu'il aime bien se mêler de tout mais pas là où il faut ni comme il faut :idontno:

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
machin-pichou
Il y a 5 heures, PommeD'Api a dit :

Parce qu'il aime bien se mêler de tout mais pas là où il faut ni comme il faut :idontno:

C'est un jupitérien de naissance, le sens de ses exploits n'est pas accessible aux simples mortels vousémoa...

Share this post


Link to post
Share on other sites
André Jorge
Le 07/08/2020 à 13:58, Mirobolande a dit :

Je n'ai pas trop compris ce que Macron était allé faire à Beyrouth... Qui peut m'éclairer ? 

Je pense qu'il faut chercher dans l'histoire de ce pays. Pour résumer, le Liban est un peu une création de la France avec qui il a entretenu des liens privilégiés.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
électron-enchaîné
Le 07/08/2020 à 13:08, prof désécol a dit :

Voici quelques hypothèses :

A) Il est allé se prendre un bain de foule ; en France, c'était plus possible depuis longtemps.

B) Il est allé conseiller au malheureux Carlos Ghosn qui n'a plus de maison de retourner vivre au Japon.

C) Il est allé encourager les Libanais à enfiler un gilet jaune pour manifester et se révolter.

D) "Le fort de Brégançon, c'est pas tenable avec cette chaleur."

 

:closedeyes:

 

D'autres idées ?

 

 

Il y a quelques libanais qui sont très présents dans la finance internationale. Et très influents aussi. 

Au choix :

Macron à eu un financement de sa campagne présidentielle par de riches libanais. Il est donc redevable envers ces libanais. 

Macron aime la finance. Il cherche à se créer des contacts pour son après mandat. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Torque
il y a 3 minutes, électron-enchaîné a dit :

Il y a quelques libanais qui sont très présents dans la finance internationale. Et très influents aussi. 

Au choix :

Macron à eu un financement de sa campagne présidentielle par de riches libanais. Il est donc redevable envers ces libanais. 

Macron aime la finance. Il cherche à se créer des contacts pour son après mandat. 

Tu nous refais l'histoire de Sarkozy et de la Libye, là. En même temps...................................:whistling:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mirobolande

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Torque

000.jpg

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...