Jump to content

École obligatoire dès 3 ans : limiter l’instruction à la maison


Recommended Posts

Mirobolande

https://www.google.com/amp/s/www.liberation.fr/amphtml/france/2020/10/04/ecole-obligatoire-des-3-ans-on-se-battra-pour-que-nos-enfants-restent-a-la-maison_1801302

Quand je vois l'état de l'école, je ferais école à la maison pour mes enfants si j'en avais la possibilité et si c'était encore d'actualité. 

Dans quel monde vivons nous pour que nos libertés soient restreintes à ce point ? 

Et tout ceci sans aucun moyen supplémentaire, alors que les manques sont déjà criants. 

Et nous ne sommes plus que des exécutants, les évaluations nationales en sont un bon exemple. 

 

  • Upvote 4
Link to post
Share on other sites
  • André Jorge changed the title to École obligatoire dès 3 ans : limiter l’instruction à la maison
André Jorge

Bonjour, :)

Pour ma part, je mettrais (si j'en avais) mes enfants à l'école, ne serait-ce pour qu'ils se socialisent et apprennent à vivre avec autrui.

Citation

«L’enfant doit être acteur de son instruction et ne pas être passif comme c’est le cas à l’école»,

Je ne crois pas à cette école où les enfants sont passifs. Ce n'est pas ce que je vois autour de moi. Et les personnes interviewées dans cet article me semblent avoir bien des préconçus négatifs sur l'école...

Citation

«On ne laissera pas cette loi passer au Parlement. On se battra pour que nos enfants restent à la maison.»

Seront-ils assez nombreux pour cela ?

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
BaliBila

Personnellement, après avoir fait quelques temps durant l'école à la maison avec grand plaisir et enthousiasme, j'en ai éprouvé les limites : on apprend aussi par les pairs et outre les connaissances et compétences scolaires, l'école permet d'acquérir des aptitudes sociales indispensables à la vie en société ... découvrir l'altérité et la diversité cela ne se fait ni à la maison, ni en parcourant le monde avec ses parents, mais à l'école ...

Link to post
Share on other sites
Mirobolande

Au delà de l'avis personnel, vous ne trouvez pas que c'est une restriction des choix de vie ? 

Link to post
Share on other sites
BaliBila

Je n'ai rien contre les parents qui pratiquent l'instruction à la maison mais je pense que les efforts sont à faire porter sur l'amélioration du service public de l'éducation nationale pour améliorer l'accueil et le vivre ensemble ... cela éviterait aussi certains choix par défaut.

 

Link to post
Share on other sites
Goëllette

Le problème de l'école à la maison est que, pour beaucoup, c'est une solution pour couper l'enfant du monde extérieur et non l'ouvrir à ce que l'école le fermerait. Ce qui ne veut pas dire que c'est la volonté de tous les parents qui choisissent cette option.

Lorsque j'ai débuté, l'école à la maison était le moyen, par exemple, pour les sectes, de faire en sorte que les enfants des adeptes ne sortent plus du tout de l'emprise du gourou.

Mais encore une fois en France, on choisit une solution radicale plutôt que l'embauche d'inspecteurs qui auraient la possibilité de se rendre dans les familles à l'improviste et l'organisation d'examens obligatoires (écrits et oraux), passés à l'extérieur du domicile par des enseignants du Public, afin de s'assurer que les enfants scolarisés chez eux sont bien au niveau scolaire requis et ... sont équilibrés !

Je me souviens d'un reportage à la télé, il y a une vingtaine d'années, au sein de la secte Krishna en France, où, après avoir décrit le mode de vie des adeptes, l'un d'eux faisait visiter les lieux et entre autre la salle de classe, assez sinistre, le journaliste pouvant interroger un élève de 7-8 ans, complètement rasé, avec une houppette au sommet du crâne, qui racontait que, comme métier plus tard, il serait ... adepte de Krishna !

La scolarisation obligatoire dans une école aurait permis à cet enfant, déjà, d'être vêtu et coiffé autrement, mais, aussi, de pouvoir un minimum développer son libre-arbitre, au contact de ses camarades et ses enseignants, ce qui lui était interdit en restant cloîtré dans sa secte. Et peut-être de tirer la sonnette d'alarme !

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
BaliBila

A l'heure actuelle, il y a pas mal de bobos qui sont adeptes de l'école à la maison. Ils sont organisés en réseaux, font sortir les enfants qui se rencontrent au musée, dans les bois ... personnellement, je trouve qu'ils restent en vase clos et que cela témoigne d'un manque d'ouverture d'esprit contrairement à ce qu'ils prétendent ... mais bon ... les parents ont l'impression de réinventer l'école, de faire preuve d'une pédagogie novatrice, épanouissante etc. se réclament de Maria Montessori mais sont incapables de la situer dans l'histoire de la pédagogie ... ni même d'envisager qu'en réalité l'école actuelle a adopté la plupart de ses "innovations". Bref.

Link to post
Share on other sites
giga

J'ai des difficultés à comprendre ce focus sur l'IEF ... si le président veut lutter contre le "séparatisme" ... il devrait plutôt (ou aussi, au minimum) interdire les écoles hors-contrat , non ?!

Ces écoles me semblent aussi dangereuses !

  • Like 4
  • Upvote 4
Link to post
Share on other sites
flore49
il y a une heure, Mirobolande a dit :

Au delà de l'avis personnel, vous ne trouvez pas que c'est une restriction des choix de vie ? 

Si bien sûr.
Au lieu d'interdire, ils feraient mieux de se donner les moyens de contrôler ce qui est fait.  Des dérives sectaires, les "écoles" confessionnelles intégristes etc. ça devrait quand même pouvoir de détecter facilement si tous les services de l'Etat avaient les moyens de leurs ambitions.

 

Et puis nous ? On va faire comment maintenant face à un parent hyper chiant ? On ne va plus pouvoir lui dire de faire l'école à la maison, s'il n'est pas content ! :ph34r:

 

 

  • Haha 3
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
André Jorge
il y a 24 minutes, Torque a dit :

09.PNG.903bba04a891c8343c577f9e29276d83.PNG

Ne faut-il pas là, bien différencier éducation et instruction ?

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Torque
à l’instant, André Jorge a dit :

Ne faut-il pas là, bien différencier éducation et instruction ?

Tout à fait. Reste que de plus en plus l'école est amenée à éduquer plus qu'à vraiment instruire.

Peillon le disait lui-même:

"le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s'émanciper, car le point de départ de la laïcité c'est le respect absolu de la liberté de conscience. Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d'arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix".

Et donc, avant même de passer à l'instruction proprement dite, il y a du boulot pour formater les enfants à l'idéologie dominante, remplacer les déterminismes habituels par un déterminisme d’État, quoi. :idontno:

Link to post
Share on other sites
Lena

En pratique, l essentiel des enfants en ief le sont pour raison de santé,  de difficultés de comportement (*) et de troubles des apprentissages.

Alors les remettre dans le circuit... mdr. C est des ulis et ime en nombre, avec pe, éducateurs et aesh en série .

On me souffle dans l oreillette que ce ne sont pas des emplois rentables.

Bref: affichage, diversion et tout le toutim, la controverse sur les jupes et décolletés des filles ayant fait son temps.

(*) my 2 cents les amies ayant sauté le pas l ont fait lorsque l un de leurs enfants a été en profond mal-être option depression, des tests validant des précocités, mais aussi (et surtout) des discussions laissant supposer des troubles autistiques soulagés par le petit nombre et la socialisation non forcée. J ai failli ”sortir mon fils de là ” moi même, à un moment ( harcèlement en milieu scolaire, en cm1 et cm2; on est "tombé" sur l autisme ... plus tard... ).

 

Link to post
Share on other sites
Lena

50 000 élèves/ 25par classe  = 2 000 PE ou plc

Sauf...sauf qu avec ce que j'ai écrit ci dessus,  il faudrait doubler ces embauches, entre dispositifs ulis à  12/groupe et emplois d educateurs et d aesh.

 

Link to post
Share on other sites
nonau

Le libéralisme serait donc contre les libertés ? 🤔

L'instruction est obligatoire pas l'école. Alors je pense que cette décision pourra être facilement attaquée devant un tribunal. 

Link to post
Share on other sites
pimouss690

On va contraindre des familles avec de forts ressentiments envers l'Ecole d' y remettre leurs enfants.

Ces familles là ne laisseront RIEN passer. A la moindre incartade, l'enseignant s'en prendra plein la figure.

Ce sont typiquement le genre de personnes qui essaieront de démontrer que leur enfant est en danger à l'école ( blessure en récré, problèmes avec les camarades ou dans les apprentissages etc)

Et qui sait qui va être en 1ere ligne pour gérer ça?...

Je comprends l'idée mais la restriction des libertés individuelles est un danger. Bientôt on contraindra les parents à mettre leurs enfants en crèche à 3 mois?! 

La découverte de l'altérité, ça dépend dans quelles écoles. Ok pour les écoles cathos ( et encore ça dépend desquelles) mais les écoles juives et musulmanes sont très communautaires.. Et elles ne sont pas forcément hors contrat...

L' état actuel de l'enseignement en France ne permet pas non plus de rassurer les parents. Il faudrait déjà commencer par là... Bien beau de donner l'illusion que tout va bien mais personne n'est dupe.

 

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
nonau
il y a 10 minutes, pimouss690 a dit :

On va contraindre des familles avec de forts ressentiments envers l'Ecole d' y remettre leurs enfants.

Ces familles là ne laisseront RIEN passer. A la moindre incartade, l'enseignant s'en prendra plein la figure.

Ce sont typiquement le genre de personnes qui essaieront de démontrer que leur enfant est en danger à l'école ( blessure en récré, problèmes avec les camarades ou dans les apprentissages etc)

Et qui sait qui va être en 1ere ligne pour gérer ça?...

Je comprends l'idée mais la restriction des libertés individuelles est un danger. Bientôt on contraindra les parents à mettre leurs enfants en crèche à 3 mois?! 

La découverte de l'altérité, ça dépend dans quelles écoles. Ok pour les écoles cathos ( et encore ça dépend desquelles) mais les écoles juives et musulmanes sont très communautaires.. Et elles ne sont pas forcément hors contrat...

L' état actuel de l'enseignement en France ne permet pas non plus de rassurer les parents. Il faudrait déjà commencer par là... Bien beau de donner l'illusion que tout va bien mais personne n'est dupe.

 

 

👍

Link to post
Share on other sites
machin-pichou

Simplement anticonstitutionnel!

Link to post
Share on other sites
nonau
Il y a 6 heures, machin-pichou a dit :

Simplement anticonstitutionnel!

Oui je le pense aussi. Après quand on voit qui est au CC...

Link to post
Share on other sites
zoeyann
Il y a 11 heures, pimouss690 a dit :

On va contraindre des familles avec de forts ressentiments envers l'Ecole d' y remettre leurs enfants.

Ces familles là ne laisseront RIEN passer. A la moindre incartade, l'enseignant s'en prendra plein la figure.

Ce sont typiquement le genre de personnes qui essaieront de démontrer que leur enfant est en danger à l'école ( blessure en récré, problèmes avec les camarades ou dans les apprentissages etc)

Et qui sait qui va être en 1ere ligne pour gérer ça?...

Je comprends l'idée mais la restriction des libertés individuelles est un danger. Bientôt on contraindra les parents à mettre leurs enfants en crèche à 3 mois?! 

La découverte de l'altérité, ça dépend dans quelles écoles. Ok pour les écoles cathos ( et encore ça dépend desquelles) mais les écoles juives et musulmanes sont très communautaires.. Et elles ne sont pas forcément hors contrat...

L' état actuel de l'enseignement en France ne permet pas non plus de rassurer les parents. Il faudrait déjà commencer par là... Bien beau de donner l'illusion que tout va bien mais personne n'est dupe.

 

 

200% d'accord avec ça!

Link to post
Share on other sites
FredZZZ

Et quid des cas particuliers ? Par exemple des enfants de couples mixtes qui suivent leurs parents à l'étranger pour des raisons privées /familiales, et qui s'en sortent avec le CNED ?

Même si mon coeur penche nettement en faveur d'une scolarisation en école , il faut laisser le choix aux gens !

Link to post
Share on other sites
NancyDrew

De ce que j'ai compris les élèves qui sont déjà au CNED ne seraient pas concernés (le CNED étant éducation nationale... donc scolarisés "chez nous"). En tous cas si on s'en tient au stricto-sensu.

Je suis très dubitative quant à la faisabilité de cette annonce, on va techniquement les mettre où ces loulous qui étaient bien chez eux? Et ceux qui étaient dans des écoles hors contrat très limite, rien ne changera pour eux?

Link to post
Share on other sites
NancyDrew

Citée du café pédagogique de ce matin :

Car en réalité ce ne sont pas 50 000 enfants qui ne sont pas dans les écoles, comme le dit E Macron. Il faudrait y ajouter environ 100 000 enfants qui vivent dans la rue. L'Etat n'a pas les moyens de scolariser autant de jeunes et il est probable qu'il ne les aura pas davantage en 2021. Cela consommerait plus de 6000 postes. Par ailleurs le gouvernement s'est toujours opposé aux projets de loi qui auraient rendu possible l'obligation scolaire. Par exemple lors de la proposition de loi Buffet. Plus tard s'il a accepté, dans la loi de 2018 la possibilité pour le préfet d'inscrire des enfants dans une école, il s'est gardé de la mettre en pratique. On se rappelle l'incident de Chilly-Mazarin en 2018 où l'éducation nationale est intervenue pour ne pas scolariser des enfants qu'un maire ne souhaitait pas accueillir. Dans certains départements (Guyane, Mayotte) le nombre d'enfants non scolarisés est impressionnant. Jusque là le gouvernement a surtout démontré son absence de volonté de scolariser des enfants qui le voulaient mais qui déplaisaient en raison de leur origine.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Mauricinette
Le 04/10/2020 à 13:11, Goëllette a dit :

Le problème de l'école à la maison est que, pour beaucoup, c'est une solution pour couper l'enfant du monde extérieur et non l'ouvrir à ce que l'école le fermerait. Ce qui ne veut pas dire que c'est la volonté de tous les parents qui choisissent cette option.

Lorsque j'ai débuté, l'école à la maison était le moyen, par exemple, pour les sectes, de faire en sorte que les enfants des adeptes ne sortent plus du tout de l'emprise du gourou.

Mais encore une fois en France, on choisit une solution radicale plutôt que l'embauche d'inspecteurs qui auraient la possibilité de se rendre dans les familles à l'improviste et l'organisation d'examens obligatoires (écrits et oraux), passés à l'extérieur du domicile par des enseignants du Public, afin de s'assurer que les enfants scolarisés chez eux sont bien au niveau scolaire requis et ... sont équilibrés !

Je me souviens d'un reportage à la télé, il y a une vingtaine d'années, au sein de la secte Krishna en France, où, après avoir décrit le mode de vie des adeptes, l'un d'eux faisait visiter les lieux et entre autre la salle de classe, assez sinistre, le journaliste pouvant interroger un élève de 7-8 ans, complètement rasé, avec une houppette au sommet du crâne, qui racontait que, comme métier plus tard, il serait ... adepte de Krishna !

La scolarisation obligatoire dans une école aurait permis à cet enfant, déjà, d'être vêtu et coiffé autrement, mais, aussi, de pouvoir un minimum développer son libre-arbitre, au contact de ses camarades et ses enseignants, ce qui lui était interdit en restant cloîtré dans sa secte. Et peut-être de tirer la sonnette d'alarme !

Rappel : le but de l'interdiction de l'école à la maison n'est pas du tout la protection des enfants qui sont dans des sectes (ça c'est un bénéfice collatéral), nous sommes bien d'accord que le but c'est la lutte contre le terrorisme (empêcher comme on peut que des enfants grandissent avec des idées islamistes et contre les valeurs républicaines). C'est quand même clairement intégré dans les mesures de "séparatisme islamiste" de Macron non ? Alors pourquoi ramener cette interdiction aux enfants des sectes ? C'est étonnant et assez absurde en fait...

 

Personnellement je suis assez contre cette loi car encore une fois, pour lutter contre un problème grave auquel la société doit faire face, au lieu de chercher à cibler ceux qui posent problème, on fait subir à l'ensemble de la population. Là on nous enlève un droit, une liberté que je trouve très importante. L'instruction obligatoire, oui je le comprends, mais si des parents estiment que l'école de la république est insuffisante (et c'est le discours que beaucoup ici soutiennent...), alors j'estime qu'ils doivent avoir le droit de pouvoir donner l'instruction qu'ils estiment la meilleure pour leurs enfants (car tous les parents ne sont pas des islamistes ou des fous appartenant à des sectes...).

 

Bref, pour régler un problème lié à une minorité qui nous menace, encore une fois, on fait subir aux autres. Ca évite de les "stigmatiser" sans doute... 

Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a 13 minutes, Mauricinette a dit :

Rappel : le but de l'interdiction de l'école à la maison n'est pas du tout la protection des enfants qui sont dans des sectes (ça c'est un bénéfice collatéral), nous sommes bien d'accord que le but c'est la lutte contre le terrorisme (empêcher comme on peut que des enfants grandissent avec des idées islamistes et contre les valeurs républicaines). C'est quand même clairement intégré dans les mesures de "séparatisme islamiste" de Macron non ? Alors pourquoi ramener cette interdiction aux enfants des sectes ? C'est étonnant et assez absurde en fait...

C'est ton opinion.

Pense, lorsque tu interviens sur ces forums, à écrire, "il me semble que", "à mon avis", "de ce que je sais", au lieu d'affirmer.

Pour ce qui est des sectes, tu donnes toi-même une partie de la réponse en parlant de la lutte contre le terrorisme : les enfants élevés dans des sectes grandissent avec des idées sans rapport avec les valeurs républicaines. Ils sont en danger psychologique et souvent physique. L'école obligatoire leur permettra d'entendre un autre son de cloche, qui les renforcera dans leurs convictions sectaires ou les éloignera du gourou, mais ce sera leur choix.

Link to post
Share on other sites
Mauricinette
à l’instant, Goëllette a dit :

C'est ton opinion.

Pense, lorsque tu interviens sur ces forums, à écrire, "il me semble que", "à mon avis", "de ce que je sais", au lieu d'affirmer.

Pour ce qui est des sectes, tu donnes toi-même une partie de la réponse en parlant de la lutte contre le terrorisme : les enfants élevés dans des sectes grandissent avec des idées sans rapport avec les valeurs républicaines. Ils sont en danger psychologique et souvent physique. L'école obligatoire leur permettra d'entendre un autre son de cloche, qui les renforcera dans leurs convictions sectaires ou les éloignera du gourou, mais ce sera leur choix.

Ce n'est pas mon opinion Goellette, l'interdiction de l'école à la maison fait partie des mesures prises pour le "séparatisme islamiste". C'est même un axe majeur de ce plan. (et ceci, je te l'affirme, comme tu souhaites de telles précisions, je l'affirme tout simplement parce que c'est Macron lui-même qui a placé cette interdiction dans le plan de "séparatisme islamsite". ;)

Link to post
Share on other sites
Goëllette

Et moi je te réponds que, pour les enfants ayant le malheur de grandir dans une secte et ne pas être scolarisés, c'est une chance. 

Et, au contraire de ce qu'on croit depuis qu'on n'en parle plus (depuis Sarko, je crois, qui a mis des bâtons dans les roues des assos anti-sectes et a reçu des scientologues), il y en énormément ! Sans compter les groupuscules cathos intégristes.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a une heure, Mauricinette a dit :

le plan de "séparatisme islamsite"

Excellent ! 🤣

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...