Jump to content

Aujourd'hui, je n'ai pas pu y aller...


FemmeDeRochas
 Share

Recommended Posts

Il y a 1 heure, chableu a dit :

Un GDM coute en moyenne 30 euros et si cela te fait gagner beaucoup de temps de  préparation et te réassure, cela n'est pas normal que tu le paies mais cela vaut le coût. J'ai fait cela en début de carrière car j'étais ZIL, aujourd'hui, je paie sur le budget classe.

Le jargon, utilise le pour ta titularisation...

Je te déconseille les blogs pour l'instant, tu risques de te disperser.

 

si tu savais (enfin tu le sais j'imagine) les livres, parfois chers (Retz), que se sont payés eux-mêmes certains PE...

J'ai l'impression que dans cette grande école (17 classes), la directrice est un peu débordée, elle nous avait dit qu'elle pouvait commander des trucs, on lui avait transmis une liste de livres à commander en français, je crois que c'est tombé aux oubliettes...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, FemmeDeRochas a dit :

A l'Espe la prof nous a conseillé Cap Maths (tout en le jugeant "un peu difficile") et Opération Maths, pour l'instant j'ai téléchargé les GDM...

Si tu choisis Cap maths, sans fichier, il va falloir bien préparer les supports élèves, c'est un gros boulot. De plus, les mises en situations sont pas toujours simples et prennent du temps.

Si toutes tes méthodes sont ainsi, la gestion du temps sera vraiment un problème.

Link to comment
Share on other sites

Le 23/10/2020 à 18:44, chableu a dit :

Si tu choisis Cap maths, sans fichier, il va falloir bien préparer les supports élèves, c'est un gros boulot. De plus, les mises en situations sont pas toujours simples et prennent du temps.

Si toutes tes méthodes sont ainsi, la gestion du temps sera vraiment un problème.

Oui c'est vrai. J'ai téléchargé le GDM pour voir, mais je laisse tomber, car c'est associé à tout un matos de manipulation que je n'aurai pas.

Du coup on me dit de prendre du "clé en mains", ce que je comprends, mais en maths, tout ce que j'ai vu repose sur bcp de manipulations, donc à éviter si les élèves n'ont pas le fichier 🤔 ...

Mon binôme me dit qu'il "crée" ses séances lui-même ou passe par internet (la 2ème solution est sans doute la + fréquente à mon avis 😏)

 

Sinon, une collègue m'a passé sur clé USB tout MDI pour Questionner le monde, ça c'est vraiment bien...

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, FemmeDeRochas a dit :

Du coup on me dit de prendre du "clé en mains", ce que je comprends, mais en maths, tout ce que j'ai vu repose sur bcp de manipulations, donc à éviter si les élèves n'ont pas le fichier 🤔 ...

Sans fichier mais avec des situations solides il y a ERMEL mais beaucoup de boulot de préparation.

Les maths passent par de la manipulation.

Apprentiages-numeriques-et-resolution-de-problemes-CE2.jpg

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, 

J'ai créé un profil spécialement pour pouvoir participer à ce sujet, car je me retrouve un peu près dans la situation de la créatrice de ce post (celle de ne plus vouloir y retourner), et je me suis dit que vous pourriez peut-être m'aider à y voir plus clair.

Voilà mon problème est que, sur le papier, j'ai absolument tout pour être une PES satisfaite : mon école est à 30/40 min en transport en commun de chez moi, j'ai une classe simple niveau (CM1)  de "seulement" de 25 (même si c'est déjà beaucoup trop à mon goût mais mes collègues dans l'école en ont parfois 28/29), ma directrice est super, mes collègues à l'écoute, mes tuteurs sont bienveillants et même ma CPC est super réactive quand je l'appelle et a une attitude très positive, globalement je contrôle assez bien ma classe (sauf 1 on en reparlera) et mon rapport de visite comporte beaucoup de points positifs. Donc tout pour être satisfaite normalement (il y a pire comme me l'a fait remarqué un de mes tuteurs). Malheureusement depuis les vacances de la Toussaints, je pense de plus en plus sérieusement à changer. 

Je vais de désillusions en désillusions : déjà je ne supporte mal de faire la police en classe. On me dit pourtant "mais tu le savais pourtant, non ?". Hey bien non pas tant que ça. Durant le malheureux stage en M1, je suis allée dans la classe d'une PEMF expérimentée et où j'avais donné un cours de littérature. Tout c'était bien passé j'étais satisfaite : sauf que "expérimenté" est là le mot clé : dans sa classe tout roulait déjà et on se concentrait vraiment sur "l'enseignement" et pas à dire "X arrête toi de" ou "machin lâche ça...". Je ne crois pas que ce soit dans mon caractère de dire aux autres (même à des enfants) ce qu'ils doivent faire ou pas, comme un général d'armée. Je me sens comme un dragon en permanence et ça m'use déjà de devoir dire aux gamins tous les matins de "se mettre en rang comme des CM1". La première fois que j'ai prise la classe toute seule (puisque que je suis à 50% à l'INSPE sur un rythme 3 semaines / 3 semaines), je me suis sentie dépassée de devoir faire ça tous les jours et la discipline ne régnait pas dans ma classe. J'en ai donc parlé à mes collègues qui m'ont donné pas mal de conseils (dont celui de prendre mon temps, de faire l'alpha, copie et écrit si trop de bruit, etc.) et je les ai appliqués : tout roule beaucoup mieux maintenant, mais je suis tout de même assez fatiguée de m'énerver parce qu'un tel n'a pas écrit ses devoirs ou parce qu'ils ne sont pas capables de se mettre en rang correctement pour aller en récréation (et par conséquent que l'on fasse 3 allers-retours dans la classe jusqu'à ce que j'obtienne le niveau sonore désiré). J'ai aussi trouvé un moyen, avec le "carnet des conflits" et les messages clairs de moins me faire bouffer en termes de résolution des conflits mais là encore j'en ai marre de punir parce X a craché sur Y. 

Je suis désemparée également devant la charge de travail. C'est un argument que je ne sors pas dans mon cercle familial et amical car j'ai peur qu'on me prenne pour une "feignasse de fonctionnaire". Quand nous sommes arrivées en classe ma binôme et moi nous n'avions pas de manuel (c'était une classe anciennement de CE2 et nous avons des CM1) et par conséquent il a fallu improviser (jusqu'à présent les manuels dont nous nous servons, nous les empruntons à la BU de la fac et nous vivons sur les photocopies, ce qui rajoute du travail supplémentaire). Je suis tellement impliquée que le matin je me lève à 6h du matin pour arriver à 7h45 à l'école, le temps de faire mes photocopies pour la matinée, je prends 10 à 20 min le midi pour manger, je sors à 19h de l'école parce que l'alarme me chasse, je rentre dans chez moi à 19h50 environ, je prends 1H pur moi dans les grands jours et je termine à 23h pour aller me coucher à 23h05. Quand j'en ai parlé à mes tuteurs, ma directrice, etc. ils m'ont dit que c'était normal pour un débutant (donc pas de solutions en gros).

Est-ce que c'est normal de ne plus avoir de vie ? De vivre, penser, rêver école ? Avec ces vacances, j'ai l'impression que je suis en train de me réveiller d'un mauvais cauchemar ! J'ai tellement donné que je me retrouve à plat (et quelques kilos en moins). Pendant ces semaines d'école, j'étais tellement à fond que même à la fac je ne pensais qu'à ça. Quand j'avais la classe, j'étais tellement à fond que je n'avais pas le recul et que même si je pleurais presque tous les soirs je me disais "sois forte et continue" (encouragée par ma famille et amis qui me disaient "tout travail est pénible, pense aux vacances"). Mais force est de constater que je n'ai pas envie de continuer. Ce métier me stresse au plus au point : j'y vais j'ai la boule au ventre, je suis en classe ça va je "fais le taff", c'est fini la boule revient en pensant au lendemain qui arrive et à toute la préparation à venir. Il faut savoir que je suis dans une classe assez tranquille (quand on sait les tenir bien sûr) mais très bavarde (donc police permanente) mais qu'en termes de préparation je dois faire 4 versions différentes pour 1 même cours (entre les PAP, les PPRE, PAI, etc - je m'embrouille encore un peu dans les sigles pardon). C'est épuisant vu qu'on doit faire plusieurs cours dans la journée. Et même avec toute cette implication, j'ai l'impression de n'arriver à rien : de ne pas m'occuper des plus forts (j'ai un haut potentiel) mais de ne pas m'intéresser aux plus faibles comme il le faudrait (j'ai une petite qui a limite le niveau fin de CP). Bref, aucune efficacité, aucune utilité.

 Moi qui aime tellement faire des choses à côtés je n'avais plus le temps de RIEN : ni amis, ni famille, ni loisirs créatifs. Du coup là je passe ma première semaine de vacances à essayer d'oublier ma classe (raté j'en ai encore rêvé) à grand coup de valium pour gérer l'angoisse qui me prend. Impossible pour moi de commencer à préparer la période 2, je suis prise d'un sentiment de rejet dès que j'ouvre édumoov ou que je prends les cahiers. 

Enfin je ne vous ai pas parlé de mon "cas" comme je l'appelle, un élève qui à des problèmes de comportement et dans les apprentissages. Personne ne sais ce qu'il a mais lui et sa famille sont bien connus de l'école. Parfois violent (jamais dans ma classe jusqu'à présent), c'est une source de stress pour moi parce que je sais qu'il va faire une crise à un moment donné. On s'est déjà "accrochés" plusieurs fois, il fait ce qu'il veut dans la classe et il le sait. Je lui demande très peu parce que je sais que le forcer va le braquer mais je suis assez désespérée. On m'a dit que je ne pourrai pas le "sauver" mais le voir ainsi à faire n'importe quoi dans la classe (la dernière fois il a scié de de l'encre avec son équerre et en a mis partout sur lui et sur la table), c'est assez injuste par rapport aux autres envers lesquels j'ai des exigences et assez insupportable de savoir que j'ai cette bombe à retardement au petit sourire narquois parfois. Ce qui m'inquiète également c'est que j'aurai toujours un "cas" (voir plusieurs) dans les futurs classes et que je pense avoir du mal à gérer ça même pour une seule année (je déteste les conflits). 

Du coup : avez-vous des suggestions ? Dois-je arrêter ? Je sais que le conseils de beaucoup sera de persévérer jusqu'à la titularisation. Mais quand on semble avoir perdu la "niaque", est-ce que ça s'arrange même si on persévère ? Et si oui, comment persévère t-on ?  Comment gérer le sentiment "honteux" qu'on a rien qu'en pensant qu'on puisse laisser sa classe en plan, comme ça en début d'année ( sans compter ma binôme qui est très gentille et dont je me sens déjà en décalage parce que je n'ai pas réussi à boucler le planning qu'on s'était prévues en période 1) ? Je crois que j'aime les enfants (en APC ça se passe très bien) et échanger avec eux quand ils sont impliqués dans ce que je leur demande mais pas tout ce qu'il y a autour. Est-ce suffisant pour continuer ce métier ? Comment sait-on si on est fait pour le métier au final ?

Cette semaine sans classe m'a permis de réfléchir (et après j'arrête là, promis ^^) : j'adore les travaux manuels (principalement tricot et crochet mais le manuel en général ma plait). Peut-être un changement dans ces secteurs me conviendrait mieux (là où on "perfectionnisme à la fiche de prep" 😅 ne serait pas un frein). Cette idée semble séduisante et fait que je suis encore moins impliquée. Je n'arrive même plus à m'imaginer PES jusqu'à Noël (ou je vais les avoirs 4 semaines d'affilées, celles juste avant les vacances, ce qui me semble un cauchemar). 

Je remercie tous ceux et toutes celles qui m'auront lue jusque-là et j'espère que ce message ne froissera personne (du genre " de quoi se plaint-elle, j'ai des conditions beaucoup plus difficiles et j'avance!"). 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, chableu a dit :

Sans fichier mais avec des situations solides il y a ERMEL mais beaucoup de boulot de préparation.

Les maths passent par de la manipulation.

Apprentiages-numeriques-et-resolution-de-problemes-CE2.jpg

 

Merci bcp, je vais regarder cette collection. C'est sans doute un peu ancien puisque le CE2 est estampillé "cycle 3", mais bon, les maths ne changent pas tant que ça 😉

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour @Melili,

 

Je ne sais pas trop quoi te dire, vu ma propre situation... Juste que

Je suis tellement impliquée que le matin je me lève à 6h du matin pour arriver à 7h45 à l'école, le temps de faire mes photocopies pour la matinée, je prends 10 à 20 min le midi pour manger, je sors à 19h de l'école parce que l'alarme me chasse, je rentre dans chez moi à 19h50 environ, je prends 1H pur moi dans les grands jours et je termine à 23h pour aller me coucher à 23h05. Quand j'en ai parlé à mes tuteurs, ma directrice, etc. ils m'ont dit que c'était normal pour un débutant (donc pas de solutions en gros).

Moi, ça me semble beaucoup, même pour un(e) débutant(e). Je ne suis pas trop OK avec tes tuteurs, comment feraient alors celles qui se reconvertissent avec des enfants petits (et il y en a !) ? Tu es peut-être très perfectionniste ? Je comprends que ce rythme te donne envie de fuir... Et le week end, tu te détends un peu ?

 

Autre chose, tu évoques les APC : tu en fais ? Il me semblait qu'en tant que PES, on en était exempté... Moi en tout cas on ne m'en a pas confié, à ce motif. 

 

Link to comment
Share on other sites

En cm2 j'utilise au rythme des maths de bordas, il y a de la manipulation, mais très simple, avec bandelette de papier, etc. La séquence est très simple: situation découverte, l'essentiel à retenir, pratique guidée, puis exercices en autonomie. Ça marche plutôt bien chez moi, à voir pour feuilleter le manuel. Il y a le litchi qui est pas mal aussi, avec parcours différencié selon les capacités des élèves. 

J'utilise aussi manipuler pour comprendre en cycle 3de chez Nathan, il y a le même en cycle 2.  On a besoin que de 3 matériels de manipulation pour tout le programme: boîte de numération, réglettes cuisenaires et geoplan. Il y a des situations de manipulation pour quasi chaque notion. À faire en atelier, en groupe ou en APC selon les besoins. Je peux aussi m'en servir pour illustrer un propos. (par exemple différencier chiffre des unités de mille et nombre d'unités de mille...) Bien sûr ça coûte de l'argent, mais il y a souvent un moyen, il faut voir avec la directrice)

 

Pour Melili, l'année de PES est terrible. Oui on passe beaucoup de temps à faire de la discipline. Il ne faut pas oublier que devant nous ce sont des enfants (observer ce qui se passe en cm, alors que nous sommes adultes !) et que poser les règles ça prend du temps. Souvent en p1 on se dit qu'on n'y arrivera pas, que ça nous bouffe toute notre énergie, et puis un jour en p2 ou p3, on remarque que les journées roulent, que bien sûr parfois il faut reprendre les bases des règles, mais en général tout va beaucoup mieux. 

En plus le système de 3 semaines 3 semaines c'est chaud pour les PES. Moi j'étais en 2j /2j, on en bavait 2 j et on retrouvait les copines à l'espe et les profs qui nous aidaient à relativiser. Là vous êtes sur la brèche 3 semaines d'affilee, c'est trop... 

Courage! 

 

Link to comment
Share on other sites

Le 25/10/2020 à 14:09, nanej a dit :

En cm2 j'utilise au rythme des maths de bordas, il y a de la manipulation, mais très simple, avec bandelette de papier, etc. La séquence est très simple: situation découverte, l'essentiel à retenir, pratique guidée, puis exercices en autonomie. Ça marche plutôt bien chez moi, à voir pour feuilleter le manuel. Il y a le litchi qui est pas mal aussi, avec parcours différencié selon les capacités des élèves. 

J'utilise aussi manipuler pour comprendre en cycle 3de chez Nathan, il y a le même en cycle 2.  On a besoin que de 3 matériels de manipulation pour tout le programme: boîte de numération, réglettes cuisenaires et geoplan. Il y a des situations de manipulation pour quasi chaque notion. À faire en atelier, en groupe ou en APC selon les besoins. Je peux aussi m'en servir pour illustrer un propos. (par exemple différencier chiffre des unités de mille et nombre d'unités de mille...) Bien sûr ça coûte de l'argent, mais il y a souvent un moyen, il faut voir avec la directrice)

 

Pour Melili, l'année de PES est terrible. Oui on passe beaucoup de temps à faire de la discipline. Il ne faut pas oublier que devant nous ce sont des enfants (observer ce qui se passe en cm, alors que nous sommes adultes !) et que poser les règles ça prend du temps. Souvent en p1 on se dit qu'on n'y arrivera pas, que ça nous bouffe toute notre énergie, et puis un jour en p2 ou p3, on remarque que les journées roulent, que bien sûr parfois il faut reprendre les bases des règles, mais en général tout va beaucoup mieux. 

En plus le système de 3 semaines 3 semaines c'est chaud pour les PES. Moi j'étais en 2j /2j, on en bavait 2 j et on retrouvait les copines à l'espe et les profs qui nous aidaient à relativiser. Là vous êtes sur la brèche 3 semaines d'affilee, c'est trop... 

Courage! 

 

Merci, je vais regarder aussi Bordas et Litchi...

Oui on est sur la brèche 3 semaines, mais on "se repose" 3 semaines à la fac 😂 ... Bon c'est vrai que la période 2 risque d'être "chaude" pour moi, 3 semaines 1/2 d'affilée en fin de période, dont la semaine avant Noël 🤔...

 

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, 

Merci @FemmeDeRochas et à @nanej pour vous encouragements. Je crois que j'avais vraiment besoin d'écrire ce que je ressens (ça m'a permis d'y voir plus clair, personnellement), tout ce qui me pesait. 

Je crois que la difficulté première va être de se remotiver après cette période 1 éprouvante. 

Et oui @FemmeDeRochas je crois que la période 2 ne sera pas de tout repos avec ce fichu rythme (toi aussi tu passes après on binôme, je crois qu'on a pas la bonne place en plus) et les vacances de Noël qui vont les rendre comme des Gremlins mouillés (c'est-à-dire pas les créatures les plus charmantes de la nature 😉). 

Par contre je diffère un peu en avis avec toi : si à la fac il y a moins de travail effectivement, je trouve qu'il y a une "tension" à se dire : "vite, il faut que je prépare au max pour que quand je serai en classe, je bosserai le moins possible, que tout soit là". Pas facile non plus.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Le 27/10/2020 à 13:12, Melili a dit :

Bonjour, 

Merci @FemmeDeRochas et à @nanej pour vous encouragements. Je crois que j'avais vraiment besoin d'écrire ce que je ressens (ça m'a permis d'y voir plus clair, personnellement), tout ce qui me pesait. 

Je crois que la difficulté première va être de se remotiver après cette période 1 éprouvante. 

Et oui @FemmeDeRochas je crois que la période 2 ne sera pas de tout repos avec ce fichu rythme (toi aussi tu passes après on binôme, je crois qu'on a pas la bonne place en plus) et les vacances de Noël qui vont les rendre comme des Gremlins mouillés (c'est-à-dire pas les créatures les plus charmantes de la nature 😉). 

Par contre je diffère un peu en avis avec toi : si à la fac il y a moins de travail effectivement, je trouve qu'il y a une "tension" à se dire : "vite, il faut que je prépare au max pour que quand je serai en classe, je bosserai le moins possible, que tout soit là". Pas facile non plus.

Hello, 

J'espère que tu as meilleur moral et que ta formation (en distanciel donc) se passe bien. Nous nous avons dû ruer dans les brancards, car on nous donnait du boulot que nous aurions dû faire en cours à faire en + des heures de visio. Et parfois des trucs pas du tout utiles pour la classe (parfois si). On ne s'en sortait plus, certaines ont des enfants encore petits, c'était l'horreur.

Concernant le rythme, je me faisais la réflexion que comme cette  alternance par 3 semaines se déroule toujours avant ou après des vacances, en fait, nous allons retrouver des élèves que nous n'aurons pas vus... pas depuis 3 semaines 1/2, mais depuis 5 semaines 1/2 😮 ! Et ce sera comme ça à chaque période... C'est vrai que c'est un peu dingue. Il y a un élève dont je me rappelle à peine la tête 🤪

Dans les mauvaises nouvelles données par mon binôme : vu le contexte sanitaire, on ne va plus au gymnase où les élèves faisaient tennis de table, ce qui occupait la moitié d'une matinée et les défoulait bien 🥺... Interdit.

 

J'ai reçu mon rapport de visite tutrice terrain, qui fait état de "grosses difficultés de gestion de classe", de "bruit"... Elle considère que je parle "durement" aux enfants, que je suis en "confrontation permanente avec certains", avec des "réprimandes permanentes" qui, souligne-t-elle un peu cruellement, "semblent avoir peu d'effet sur les élèves" ; trop dans des "relations duelles" et pas assez "avec la classe". Elle estime qu'il y a une "tension dans la classe" qui ne donne pas un bon contexte d'apprentissage. 

Pour les séances, des préparations pas assez approfondies, trop d'oral (ce qui entraîne en partie selon elle les pbmes de gestion de classe).

Bon enfin, je suis quand même "ponctuelle", "ouverte au dialogue" et "je respecte les élèves"...

 

Moi ce qui m'étonne, c'est que certaines nanas T1 ou T2, qui font très réservées voire un peu timides, n'ont pas l'air d'avoir de soucis particuliers de gestion de classe 😳 ?

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bon, là on touche le fond 😬... Deux jours seule avec eux, et les problèmes recommencent. Bien que j'ai essayé de faire beaucoup + d'écrit, des filles ont pleuré, un garçon a mis sa tête dans ses bras à cause du bruit, un autre affirme que "l'an prochain, sa mère va le changer d'école".  Très peu de ce que je mets en place fonctionne. Paraît qu'en maths faut manipuler : je me suis procuré dans l'école des pièces et billets factices pour l'euro => agitation +++ 😬

 J'ai bcp crié. Une fille, qui semble avoir des carences affectives, m'a donné un mot où elle me demandait pourquoi je la détestais à ce point et ce qu'elle m'avait fait 🤨

Vendredi après-midi, l'agitation était extrême, 2 garçons ont commencé à se battre. On n'a même pas pu faire ce qui était sympa et prévu par mon binôme : une petite fille qui avait 3 bons points avait tiré un joker qui lui donnait le droit de "faire écouter une musique à la classe". La pauvre était toute déçue...

 

Mon binôme a oublié ses rapports de visite dans la classe, du coup en grosse curieuse je les ai lus : c'est le jour et la nuit avec moi, le 2ème notamment est très bon. Gestion de classe "excellente", "posture d'enseignant", "ambiance sereine et propice aux apprentissages"... Du coup je comprends mieux : les élèves ont perçu qui était "le maillon faible" 👿

 

Je ne veux pas être humiliée par des parents qui en +, dans d'autres contextes, pourraient avoir un poste moins qualifié que le mien. Je n'ai rien à dire pour ma défense. Et d'ailleurs, comment leur reprocher leur mécontentement ?

 

C'est décidé : ce soir, je téléphone à la directrice pour dire que je n'y retournerai pas. Et j'envoie ma lettre de démission demain matin.

 

Heureusement que j'ai de l'argent de côté, car pour la 1ère fois de ma vie, je n'aurai ni salaire, ni rémunération d'activités en free-lance, ni indemnités chômage... Mais il en va de ma santé mentale, et de celle des élèves. 

Link to comment
Share on other sites

Désolé de te lire mais effectivement, s'il en va de ta santé mentale, je pense que tu prends la bonne décision. Tu ne peux pas envisager d'aller "au front" tous les matins, pendant 42 ans. Pour avoir une vie épanouie, il faut pouvoir trouver un minimum de plaisir (ou tout du moins pas l'horreur) dans son boulot. Après, ne t'inquiète pas de la santé mentale de tes élèves, ils sont très résilients les enfants et même si tu faisais l'année complète, ils t'oublieraient très vite, bonne enseignante ou pas. La démission est un choix tout à fait personnel, je te souhaite le meilleur pour la suite.

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, bdisse a dit :

Désolé de te lire mais effectivement, s'il en va de ta santé mentale, je pense que tu prends la bonne décision. Tu ne peux pas envisager d'aller "au front" tous les matins, pendant 42 ans. Pour avoir une vie épanouie, il faut pouvoir trouver un minimum de plaisir (ou tout du moins pas l'horreur) dans son boulot. Après, ne t'inquiète pas de la santé mentale de tes élèves, ils sont très résilients les enfants et même si tu faisais l'année complète, ils t'oublieraient très vite, bonne enseignante ou pas. La démission est un choix tout à fait personnel, je te souhaite le meilleur pour la suite.

Merci pour ton message. Une précision, je ne serais de toute façon pas partie pour 42 ans dans ce métier, vu que j'ai 54 ans (au moins tu m'as fait rire, je m'imaginais arriver à 96 ans à l'école et prendre une classe 😂)

Après je ne pense pas que ce soit mon âge la cause, dans mon groupe à la fac il y a un monsieur qui approche des 60 ans, nommé dans une cité très dure et ça a l'air d'aller, et des PES jeunes en grande difficulté...

Mais sinon, l'expression "aller au front" c'est un peu ça : le stress de voir la récré se terminer, de les entendre remonter à 13h20 🥺 (au passage, on a remarqué que les animateurs les remontaient de + en + tôt...)

Même quand j'essaie de me détendre je vois leurs têtes, aujourd'hui je devais préparer je n'ai rien pu faire...

Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, nanej a dit :

Je suis désolée de lire que ça ne va pas mieux.

Je te souhaite plein de courage.

Merci 🥺

Link to comment
Share on other sites

Bon... désolée de lire ton message.

D'abord, en effet, si tu ne prends aucun plaisir et si tu ne te sens pas capable de poursuivre, c'est la bonne décision. MAIS n'y a-t-il pas des choses à essayer avant ? N'y a-t-il pas dans ton département des procédures d'accompagnement renforcé ? Tu ne peux pas contacter ton équipe de "tuteurs" pour voir si tu ne peux pas te "refaire", recommencer dans un autre contexte ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Lolita a dit :

Bon... désolée de lire ton message.

D'abord, en effet, si tu ne prends aucun plaisir et si tu ne te sens pas capable de poursuivre, c'est la bonne décision. MAIS n'y a-t-il pas des choses à essayer avant ? N'y a-t-il pas dans ton département des procédures d'accompagnement renforcé ? Tu ne peux pas contacter ton équipe de "tuteurs" pour voir si tu ne peux pas te "refaire", recommencer dans un autre contexte ?

Oui, être déplacée éventuellement... je crois que dans des cas extrêmes ça se fait. Mais en tout cas, je ne peux pas retourner dans cette école 😱... Je vais essayer de voir demain, merci.

Link to comment
Share on other sites

Mdr des derniers posts 😃

 

Bon, ma directrice m'a appelée ce matin. Elle me demande si ma décision est irrévocable. Si je ne veux pas aller jusqu'à la semaine prochaine, (où j'ai 2 visites prévues : tutrice universitaire / tutrice terrain + inspectrice) pour voir "si ce métier n'est pas fait pour moi". 

Je lui ai dit que je ne comprenais pas pourquoi certaines filles de l'équipe qui semblent réservées, voire timides, y arrivent (bon elles ont des classes dédoublées à 12), et pas moi. "Je ne sais pas". Elle a reconnu qu'un leader pouvait "entraîner une classe". Je lui ai dit que des élèves avaient de nouveau pleuré. Que je n'avais pas envie de me faire pourrir par des parents qui dans d'autres circonstances pourraient être des collègues moins qualifiés que moi. Que je me voyais mal redresser la barre au moins dans cette classe, que je souffrais sans doute de la très bonne gestion de mon binôme.

 

Elle m'a demandé ce que je faisais comme sanction ou punition, je lui ai dit que je me coulais dans le système prévu par mon binôme de mauvais / bons points. Elle considère que les sanctions doivent être personnelles, de ne pas forcément l'imiter... qu'elle par ex leur faisait copier des extraits du règlement, une rédac "pourquoi je me suis comporté comme ça..." 

Elle m'a rappelé que si je maintiens ma démission, je suis censée être en poste jusque-là, faute de quoi ça pourrait me nuire car abandon de poste, à moins que je sois en maladie. Je lui ai dit que je le savais, que j'avais RV chez le médecin demain. Elle me considère donc "en arrêt" pour l'instant et me demande de la tenir au courant.

M'a dit qu'elle pensait ne pas avoir de remplaçant, mais que je devais avant tout "me requinquer". 

Bref, plutôt humaine et bienveillante. Mais ça ne règle pas mon problème...

 

En plus, déjà absente 3 jours en octobre, là je reviens 2 jours je repars... je suis à fond (pour les parents) dans le cliché du prof fonctionnaire qui ne fout rien, toujours absent 😕  Quand je pense que dans mon précédent job, je n'étais jamais malade, jamais en arrêt 🤪 ! Et ce, pendant des années et des années...

 

Un couple m'a contactée par mail académique hier en raison d'une bagarre entre leur fils et 2 autres garçons. Menaces de mort sur toute sa famille (en CE2...), affaires jetées au sol ; quand leur fils m'en a parlé j'aurais dit "que je ne voulais plus en entendre parler". Les parents relativisent le comportement des 2 autres, mais me demandent quand mm de ne pas laisser passer ça... Or leur fils a été accusé par les 2 autres de moqueries et provocs permanentes... va savoir qui dit vrai 😕

C'est de l'ensemble du conflit que je ne voulais plus entendre parler, je leur avais demandé de se calmer. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, bdisse a dit :

Je ne vois pas comment ça pourrait être pire ! 

ce qu'elle veut dire, et que je savais déjà, c'est que ça peut me retomber dessus si on me considère "en abandon de poste". Par ex, si je veux passer d'autres concours de la fonction publique. Bref, même si on démissionne, il vaut mieux faire les choses "dans les clous"

Link to comment
Share on other sites

il y a 53 minutes, FemmeDeRochas a dit :

ce qu'elle veut dire, et que je savais déjà, c'est que ça peut me retomber dessus si on me considère "en abandon de poste". Par ex, si je veux passer d'autres concours de la fonction publique. Bref, même si on démissionne, il vaut mieux faire les choses "dans les clous"

C'est faux!!!!

Pour des raisons médicales, dans un autre ministère, je me suis trouvé en abandon de poste.... et cela ne m'a pas empêché d'être admis par la suite à des concours organisés par ce même ministère!!! La directrice craint tout simplement de se retrouver avec une classe sans enseignant!!!!

Mais, ce n'est pas la solution!!!!

Mon conseil, profite de ton futur arrêt de travail, pourquoi pas jusqu'en janvier, pour te reposer et faire le vide.... Il n'y a rien de pire que de prendre des décisions sous le coup de l'émotion et la fatigue!!!

Manifestement, dans l'école au sein de laquelle tu as été affectée, rien ne va, que ce soit avec les élèves, leurs parents et même ton binôme

Dans ta situation, je lancerais un ultimatum à l'inspecteur, soit t'affecter ailleurs ou soit partir!!!!

Pour finir, ne culpabilise pas sur tes arrêts qui seraient trop récurrents, c'est très fréquent dans ce ministère, y compris chez les profs expérimentés!!!

Moi je pense que tu as le profil pour ce boulot, mais tu t'impliques trop, prends du recul!!!

Bon courage!!!!

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, fredfred0049 a dit :

C'est faux!!!!

Pour des raisons médicales, dans un autre ministère, je me suis trouvé en abandon de poste.... et cela ne m'a pas empêché d'être admis par la suite à des concours organisés par ce même ministère!!! La directrice craint tout simplement de se retrouver avec une classe sans enseignant!!!!

Mais, ce n'est pas la solution!!!!

Mon conseil, profite de ton futur arrêt de travail, pourquoi pas jusqu'en janvier, pour te reposer et faire le vide.... Il n'y a rien de pire que de prendre des décisions sous le coup de l'émotion et la fatigue!!!

Manifestement, dans l'école au sein de laquelle tu as été affectée, rien ne va, que ce soit avec les élèves, leurs parents et même ton binôme

Dans ta situation, je lancerais un ultimatum à l'inspecteur, soit t'affecter ailleurs ou soit partir!!!!

Pour finir, ne culpabilise pas sur tes arrêts qui seraient trop récurrents, c'est très fréquent dans ce ministère, y compris chez les profs expérimentés!!!

Moi je pense que tu as le profil pour ce boulot, mais tu t'impliques trop, prends du recul!!!

Bon courage!!!!

 

Merci de ton retour. 

Concernant la directrice, ce n'est pas elle qui m'a dit que je pourrai avoir des soucis pour d'autres concours, c'est moi qui l'ai lu à plusieurs reprises, ici même. Ca n'a pas été le cas pour toi, tant mieux. Mais partout sur ce forum ou d'autres, le conseil donné est quand même de faire les choses dans les règles, dans son propre intérêt. Elle m'a juste dit que cela pourrait être négatif pour moi de basculer en abandon de poste, ou qu'il fallait que je sois en maladie, mais m'a dit de me requinquer avant tout. 

 

Concernant les élèves, oui c'est difficile. Bon, 75 % d'entre eux ne posent pas de problème particulier. Mais certains sont élevés un peu n'importe comment, sans limites, dans des familles pas du tout en phase avec la culture scolaire 😕 Certains vivent dans une des cités les + dures d'Ile-de-France. Il y a aussi une grande fille qui n'a soi-disant qu'un an de retard, mais a l'air d'être en 6ème ou 5ème, fait une tête de + que les autres... or elle est née dans un pays d'Afrique, comment veux-tu vérifier 🤪 ? Elle doit sentir confusément que quelque chose ne va pas, du coup elle fait n'importe quoi...

 

Concernant mon binôme, c'est un jeune mec qui pourrait être mon fils. Honnêtement, il est plutôt sympa, on travaille bien ensemble, là il m'a envoyé un message dans la même tonalité que le tien (ne pas se précipiter, réfléchir, se reposer). Quand je dis que je paie le prix de sa gestion de classe, c'est qu'ayant l'habitude (nombreux stages en classe, ex-moniteur de colos, entraîneur de rugby, et même ex-surveillant dans un collège Rep+), et étant un homme (ce qui est + facile dans ces quartiers), il a le calme en classe, ce que j'ai pu constater. Du coup, même inconsciemment, certains élèves "en profitent" avec moi 🤪

 

Sinon, je ne pense pas trop m'impliquer, mais quand il y a un bruit permanent, que des élèves pleurent, crient de "faire silence", que d'autres se lèvent... ça ne PEUT PAS CONTINUER COMME CA. J'essaie de me dire "Ce n'est qu'un boulot", mais je finis par avoir peur de voir certains d'entre eux 😔...

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, FemmeDeRochas a dit :

Merci de ton retour. 

Concernant la directrice, ce n'est pas elle qui m'a dit que je pourrai avoir des soucis pour d'autres concours, c'est moi qui l'ai lu à plusieurs reprises, ici même. Ca n'a pas été le cas pour toi, tant mieux. Mais partout sur ce forum ou d'autres, le conseil donné est quand même de faire les choses dans les règles, dans son propre intérêt. Elle m'a juste dit que cela pourrait être négatif pour moi de basculer en abandon de poste, ou qu'il fallait que je sois en maladie, mais m'a dit de me requinquer avant tout. 

 

Concernant les élèves, oui c'est difficile. Bon, 75 % d'entre eux ne posent pas de problème particulier. Mais certains sont élevés un peu n'importe comment, sans limites, dans des familles pas du tout en phase avec la culture scolaire 😕 Certains vivent dans une des cités les + dures d'Ile-de-France. Il y a aussi une grande fille qui n'a soi-disant qu'un an de retard, mais a l'air d'être en 6ème ou 5ème, fait une tête de + que les autres... or elle est née dans un pays d'Afrique, comment veux-tu vérifier 🤪 ? Elle doit sentir confusément que quelque chose ne va pas, du coup elle fait n'importe quoi...

 

Concernant mon binôme, c'est un jeune mec qui pourrait être mon fils. Honnêtement, il est plutôt sympa, on travaille bien ensemble, là il m'a envoyé un message dans la même tonalité que le tien (ne pas se précipiter, réfléchir, se reposer). Quand je dis que je paie le prix de sa gestion de classe, c'est qu'ayant l'habitude (nombreux stages en classe, ex-moniteur de colos, entraîneur de rugby, et même ex-surveillant dans un collège Rep+), et étant un homme (ce qui est + facile dans ces quartiers), il a le calme en classe, ce que j'ai pu constater. Du coup, même inconsciemment, certains élèves "en profitent" avec moi 🤪

 

Sinon, je ne pense pas trop m'impliquer, mais quand il y a un bruit permanent, que des élèves pleurent, crient de "faire silence", que d'autres se lèvent... ça ne PEUT PAS CONTINUER COMME CA. J'essaie de me dire "Ce n'est qu'un boulot", mais je finis par avoir peur de voir certains d'entre eux 😔...

Bonsoir,

Si tu souhaites continuer, ce que je t'encourage à faire, il faut partir sur de nouvelles bases, à savoir une nouvelle affectation....

Bon courage

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, fredfred0049 a dit :

Bonsoir,

Si tu souhaites continuer, ce que je t'encourage à faire, il faut partir sur de nouvelles bases, à savoir une nouvelle affectation....

Bon courage

 

Peut-être, oui. Même si finalement j'aime bien certains de ces élèves, au fond. Ce serait peut-être la clé, partir.

Link to comment
Share on other sites

Je ne peux que confirmer les dires de mes collègues. Mets toi en maladie, prend le temps de te vider la tête et de réfléchir ensuite à tête reposée à ce que tu veux faire.

Mon année de PES a été la pire année de ma vie (problème de santé à cause du stress notamment), maintenant je n'ai jamais été autant épanoui dans mon boulot: c'est le jour et la nuit.

Bon courage.

Link to comment
Share on other sites

Le 30/11/2020 à 17:52, Delavegue a dit :

Je ne peux que confirmer les dires de mes collègues. Mets toi en maladie, prend le temps de te vider la tête et de réfléchir ensuite à tête reposée à ce que tu veux faire.

Mon année de PES a été la pire année de ma vie (problème de santé à cause du stress notamment), maintenant je n'ai jamais été autant épanoui dans mon boulot: c'est le jour et la nuit.

Bon courage.

Alors j'ai vu le généraliste... on était un peu embêtés l'un et l'autre, car comme il m'a dit, en cas de souffrance "morale", il n'est pas dans ma tête... 

Il m'a trouvée mieux que lors de mon précédent arrêt en octobre. Pas dépressive, les idées claires, envisageant des pistes de solution pour l'avenir. Mais en difficulté professionnelle. On a hésité sur la longueur de l'arrêt. Il m'a proposé de m'arrêter jusqu'au 31 décembre, pour que je puisse réfléchir si je suis faite pour ce métier. Le motif ? "Etat anxieux".

 

Bref, soit je prends mon arrêt, et là clairement je ne reviens plus jamais dans cette école : car après les vacances il y a 3 semaines de formation (si je continue) et je ne vais pas retrouver fin janvier des élèves que je n'aurai pas vu (sauf 2 jours) depuis mi-octobre 🤪...

Soit je tente de reprendre jeudi... Là je me sens mieux mais ça fait 4 jours que je ne les ai pas vus... 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...