Jump to content

Enseignant décapité à Conflans-Sainte-Honorine


prof désécol
 Share

Recommended Posts

il y a 39 minutes, machin-pichou a dit :

Non , moi je ne peux attendre! Cet acte inqualifiable est une déclaration de guerre parfaitement orchestrée et nous ne sommes plus seulement des serpillères, victimes expiatoires d'une société  atomisée et malade mais dorénavant des martyrs que l'on va s'empresser d'instrumentaliser hypocritement...Maintenant ça suffit!

121680412_4860128634005212_2051688842429661453_n.jpg

Heu...N'est-ce pas un peu malvenu de profiter de ce crime terroriste atroce envers un collègue pour ramener le discours sur les revendications syndicales des profs ? Tu ne crois pas que le problème relève de tout autre chose que du simple fait que nous profs seraient toujours "stigmatisés" pour nos grèves ou nos vacances ? Faudrait voir à éviter de fausser le discours en s'accaparant ce crime pour un tout autre sujet qui n'a rien à voir et qu n'est pas comparable. C'est indécent et cela nous desservirait même...

  • J'aime 1
  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, prof désécol a dit :

il a montré une photo d’un homme tout nu, en leur disant : c’est le prophète des musulmans. »

C'est un peu gros ça quand même... Manipulation ? Appel à la haine ? Faire une vidéo au lieu d'aller voir et discuter avec l'enseignant... Manipulation ? Appel à la haine ou au meurtre ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, André Jorge a dit :

Manipulation ? Appel à la haine ?

Oui, et beaucoup de bêtise, pour  rester poli.

Edited by prof désécol
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Mauricinette a dit :

Heu...N'est-ce pas un peu malvenu de profiter de ce crime terroriste atroce envers un collègue pour ramener le discours sur les revendications syndicales des profs ? Tu ne crois pas que le problème relève de tout autre chose que du simple fait que nous profs seraient toujours "stigmatisés" pour nos grèves ou nos vacances ? Faudrait voir à éviter de fausser le discours en s'accaparant ce crime pour un tout autre sujet qui n'a rien à voir et qu n'est pas comparable. C'est indécent et cela nous desservirait même...

Pas d'accord! Tout est lié, et il n'y a rien d'indécent à évoquer  le bashing constant dont nous sommes victimes  savamment orchestré par l'institution et qui laisse toute latitude aux fanatiques de s'en prendre aux représentants bien fragilisés de la République que nous sommes devenus!!!!

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

J en ai pleuré hier soir en l apprenant. 

On le sait depuis des années qu on est des cibles parfaites pour tous les cinglés et qu on très mal proteges cf notre collègue poignardée à mort par une mère d élève en fin d année scolaire il y a quelques années, les agressions multiples, la fatwa lancée contre nous ...

Là j ai juste peur que le traitement journalistique de cet assassinat suscite des vocations de tueur de prof....

Et à  côté de ça après chaque ppms attentat intrusion je demande des verrous intérieurs sur nos portes de classe et à  chaque fois on me répond que ca n est pas possible...car ce serait contraire aux consignes de sécurité incendie 

Et je repense à  mes premiers élèves de cycle 3 dont les parents remettaient en cause l enseignement de l évolution, mes parents d élèves de maternelle intégristes chrétiens et musulmans qui ont cru les réseaux sociaux indiquant qu on apprenait aux mômes de 4 ans à se masturber en classe etc... 

Bref si déjà la hiérarchie nous soutenait clairement face aux intégristes de tout poil qui veulent se mêler de l enseignement, si on nous écoutait à  l échelle locale sur des mesures de sécurité préventive après  les vastes fumisteries que sont les ppms attentats intrusions, si dès la moindre menace on mettait en place une vraie protection fonctionnelle sans discuter des heures sur le peut être qu on n aurait pas dû dire si ou faire ça.... ben bizarrement je me sentirai plus en sécurité dans mon métier  et peut être qu en l espace de quelques années nous ne serions plus des proies rêvées pour les tarés de toute catégorie...

  • J'aime 3
  • J'adhère 7
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, machin-pichou a dit :

Pas d'accord! Tout est lié, et il n'y a rien d'indécent à évoquer  le bashing constant dont nous sommes victimes  savamment orchestré par l'institution et qui laisse toute latitude aux fanatiques de s'en prendre aux représentants bien fragilisés de la République que nous sommes devenus!!!!

Que tu ne sois pas d'accord, ok, c'est ton droit, mais non, ce n'est pas lié. C'est tout. Et c'est indécent. Et ça dessert les 2 côtés. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Mauricinette a dit :

Que tu ne sois pas d'accord, ok, c'est ton droit, mais non, ce n'est pas lié. C'est tout. Et c'est indécent. Et ça dessert les 2 côtés. 

Quels arguments et bonjour le ton infantilisant!!!! C'est par défaillance de la protection fonctionnelle de notre collègue qu'il a été assassiné et donc le mépris de l'institution, donc non tout est lié!!!!

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, machin-pichou a dit :

Non mais cela rend compte des infos qu'ils ont publiées.

Je n'ai vu que des propos sur le père qui râle, pas sur l'absence de soutien de la hiérarchie ...

il y a 1 minute, machin-pichou a dit :

Quels arguments et bonjour le ton infantilisant!!!! Tu es qui pour me parler ainsi?

Quelquefois, en allant sur les profils, on a les réponses à ses questions ...

Link to comment
Share on other sites

Avec ce crime, les islamistes ont pour une fois vraiment gagné quelque chose. Car tant que les crimes touchent des innocents pris au hasard (la plupart des actes terroristes), ça ne nous empêche pas de vivre notre vie car on sait que c'est une question de hasard. Mais avec ce prof (qui a rempli son rôle) en faisant un cours sur la liberté d'expression (et montrer des caricatures de Charlie Hebdo dans un tel cours est pour moi tout à fait logique avec des élèves suffisamment âgés vu que c'est quand même devenu l'emblème dans notre pays de l'atteinte à cette liberté), et qui se fait sauvagement tué pour cela, qui d'entre nous osera faire de même dorénavant? Je ne suis pas pro au collège ou lycée, mais si je l'étais, sachant que j'ai des enfants, un mari, une famille, je me dirais "tant pis pour la liberté d'expression, je ne vais pas faire prendre le risque à mes enfants de perdre leur mère". Et pourtant, ce combat est pour moi très important. Sauf que là, entre les 2, je suis égoiste, je choisis ma famille et mes enfants, donc je choisis de me taire. Combien d'entre nous penseront pareil ? Beaucoup je crois. Donc oui, là les islamistes ont vraiment marqué un coup contre la liberté d'expression.

 

(ET non machin pichou, on ne parle pas de vacances ou de grèves pour les retraites ici ;) 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, machin-pichou a dit :

Quels arguments et bonjour le ton infantilisant!!!! Tu es qui pour me parler ainsi?

Regarde d'abord le ton et les mots que tu as utilisés plus haut. 

C'est dingue : impossible de discuter sereinement. On peut ne pas être d'accord et échanger poliment sans agresser immédiatement celui qui ne pense pas comme moi, non ?

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Mauricinette a dit :

Avec ce crime, les islamistes ont pour une fois vraiment gagné quelque chose. Car tant que les crimes touchent des innocents pris au hasard (la plupart des actes terroristes), ça ne nous empêche pas de vivre notre vie car on sait que c'est une question de hasard. Mais avec ce prof (qui a rempli son rôle) en faisant un cours sur la liberté d'expression (et montrer des caricatures de Charlie Hebdo dans un tel cours est pour moi tout à fait logique avec des élèves suffisamment âgés vu que c'est quand même devenu l'emblème dans notre pays de l'atteinte à cette liberté), et qui se fait sauvagement tué pour cela, qui d'entre nous osera faire de même dorénavant? Je ne suis pas pro au collège ou lycée, mais si je l'étais, sachant que j'ai des enfants, un mari, une famille, je me dirais "tant pis pour la liberté d'expression, je ne vais pas faire prendre le risque à mes enfants de perdre leur mère". Et pourtant, ce combat est pour moi très important. Sauf que là, entre les 2, je suis égoiste, je choisis ma famille et mes enfants, donc je choisis de me taire. Combien d'entre nous penseront pareil ? Beaucoup je crois. Donc oui, là les islamistes ont vraiment marqué un coup contre la liberté d'expression.

 

(ET non machin pichou, on ne parle pas de vacances ou de grèves pour les retraites ici ;) 

L'enseignant est une globalité , ce n'est pas seulement quelqu'un qui est assassiné parce qu'il enseigne la liberté d'expression mais aussi qui bénéficie d'un temps de vacances aligné sur celui des élèves et qui subit un fort préjudice financier en regard de ces homologues de l'OCDE. Navré.

Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Lolita a dit :

Regarde d'abord le ton et les mots que tu as utilisés plus haut. 

C'est dingue : impossible de discuter sereinement. On peut ne pas être d'accord et échanger poliment sans agresser immédiatement celui qui ne pense pas comme moi, non ?

Je suis interpellé comme personnage tenant des propos indécents et ce n'est pas agressif peut-être? Cela fait sans doute cour de récréation mais c'est tout de même la collègue qui a commencé à me reprocher mon indécence de mêler revendications syndicales et assassinat du collègue,  en qualifiant mes propos d'indécents ce qui est parfaitement agressif.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Je crois que quand on veut être efficace, il vaut mieux éviter de se disperser. Tu soulèves plusieurs problèmes liés aux profs. Ce crime terroriste en soulève un. Il vaut mieux éviter de se servir de se crime pour tout ramener en force. Au final, on ne gagne rien. Et comme je l'ai dit, c'est quand même totalement indécent. Je ne crois pas que la famille du prof décapité trouve ça génial de voir des profs brandir des pancartes pour revendiquer une hausse des salaires s'alignant à ceux de l'OCDE dans la manif (qu'il y aura sûrement j'imagine) pour dénoncer ce crime. (et aux yeux de tous on se décrédibilise). Le fait que l'on ne serait pas très bien payé, c'est une chose, le fait que ce n'est pas normal d'être dans un pays où un prof se fait décapité pour avoir tenu son rôle, en est un autre. 

 

(Et concernant le salaire des profs français comparé à ceux de l'OCDE, je crois qu'il est important de tenir en compte des avantages que les profs français ont comparé aux autres, à savoir : sécurité de l'emploi (que les autres n'ont pas), retraite (qui malgré tout reste bien meilleure en France qu'ailleurs), le niveau de vie pour un salaire donné (celui des profs français est justement plutôt bon comparé à de nombreux autres pays de l'OCDE...Sans oublier toutes les aides et avantages sociaux que nous avons et que les autres n'ont pas). (et j'en sais quelque chose, puisque j'ai justement enseigné plusieurs années dans un pays de l'OCDE sous contrat local... Donc là dessus, quand on parle de salaire, il ne faut pas simplement comparer le salaire tel quel mais prendre en compte aussi tout le reste. Et pour cela, vive la France ! On est quand même super bien lotis....

Mais ceci, est un autre sujet. Ici, le sujet c'est le crime contre la liberté d'expression, et ce pauvre homme décapité parce qu'il a exercé ses fonctions. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Mauricinette a dit :

Je crois que quand on veut être efficace, il vaut mieux éviter de se disperser. Tu soulèves plusieurs problèmes liés aux profs. Ce crime terroriste en soulève un. Il vaut mieux éviter de se servir de se crime pour tout ramener en force. Au final, on ne gagne rien. Et comme je l'ai dit, c'est quand même totalement indécent. Je ne crois pas que la famille du prof décapité trouve ça génial de voir des profs brandir des pancartes pour revendiquer une hausse des salaires s'alignant à ceux de l'OCDE dans la manif (qu'il y aura sûrement j'imagine) pour dénoncer ce crime. (et aux yeux de tous on se décrédibilise). Le fait que l'on ne serait pas très bien payé, c'est une chose, le fait que ce n'est pas normal d'être dans un pays où un prof se fait décapité pour avoir tenu son rôle, en est un autre. 

 

(Et concernant le salaire des profs français comparé à ceux de l'OCDE, je crois qu'il est important de tenir en compte des avantages que les profs français ont comparé aux autres, à savoir : sécurité de l'emploi (que les autres n'ont pas), retraite (qui malgré tout reste bien meilleure en France qu'ailleurs), le niveau de vie pour un salaire donné (celui des profs français est justement plutôt bon comparé à de nombreux autres pays de l'OCDE...Sans oublier toutes les aides et avantages sociaux que nous avons et que les autres n'ont pas). (et j'en sais quelque chose, puisque j'ai justement enseigné plusieurs années dans un pays de l'OCDE sous contrat local... Donc là dessus, quand on parle de salaire, il ne faut pas simplement comparer le salaire tel quel mais prendre en compte aussi tout le reste. Et pour cela, vive la France ! On est quand même super bien lotis....

Mais ceci, est un autre sujet. Ici, le sujet c'est le crime contre la liberté d'expression, et ce pauvre homme décapité parce qu'il a exercé ses fonctions. 

Le crime a eu lieu sur un représentant de l'Erat fragilisé ayant perdu tout prestige social et matériel, tout soutien réel de son institution, ce que les fanatiques savent très bien et ce qui facilite ce genre d'acte. Je vous retourne l'indécence dont vous m'affublez ...

  • J'aime 2
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Mauricinette a dit :

Je crois que quand on veut être efficace, il vaut mieux éviter de se disperser. Tu soulèves plusieurs problèmes liés aux profs. Ce crime terroriste en soulève un. Il vaut mieux éviter de se servir de se crime pour tout ramener en force. Au final, on ne gagne rien. Et comme je l'ai dit, c'est quand même totalement indécent. Je ne crois pas que la famille du prof décapité trouve ça génial de voir des profs brandir des pancartes pour revendiquer une hausse des salaires s'alignant à ceux de l'OCDE dans la manif (qu'il y aura sûrement j'imagine) pour dénoncer ce crime. (et aux yeux de tous on se décrédibilise). Le fait que l'on ne serait pas très bien payé, c'est une chose, le fait que ce n'est pas normal d'être dans un pays où un prof se fait décapité pour avoir tenu son rôle, en est un autre. 

 

(Et concernant le salaire des profs français comparé à ceux de l'OCDE, je crois qu'il est important de tenir en compte des avantages que les profs français ont comparé aux autres, à savoir : sécurité de l'emploi (que les autres n'ont pas), retraite (qui malgré tout reste bien meilleure en France qu'ailleurs), le niveau de vie pour un salaire donné (celui des profs français est justement plutôt bon comparé à de nombreux autres pays de l'OCDE...Sans oublier toutes les aides et avantages sociaux que nous avons et que les autres n'ont pas). (et j'en sais quelque chose, puisque j'ai justement enseigné plusieurs années dans un pays de l'OCDE sous contrat local... Donc là dessus, quand on parle de salaire, il ne faut pas simplement comparer le salaire tel quel mais prendre en compte aussi tout le reste. Et pour cela, vive la France ! On est quand même super bien lotis....

Mais ceci, est un autre sujet. Ici, le sujet c'est le crime contre la liberté d'expression, et ce pauvre homme décapité parce qu'il a exercé ses fonctions. 

je n'irai pas polémiquer (car ce post n'est vraiment pas le lieu et aujourd'hui pas le jour) mais "on est quand même super bien lotis" me paraît très réducteur et nombre de collègues ne vivent pas super bien (mais bien sûr y'a toujours pire ailleurs) 

  • Merci 5
  • J'adhère 9
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, machin-pichou a dit :

Le crime a eu lieu sur un représentant de l'Erat fragilisé ayant perdu tout prestige social et matériel, tout soutien réel de son institution, ce que les fanatiques savent très bien et ce qui facilite ce genre d'acte. Je vous retourne l'indécence dont vous m'affublez ...

Quant à la France pays de Cocagne, je n'ai vraiment pas le sentiment de me trouver du même côté que vous avec mon salaire d'un peu plus de 2000 euros au bout de 30 ans de carrière...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, nonau a dit :

Apparemment le professeur avait porté plainte dans la semaine pour harcèlement et menace. 

On remarquera que les mêmes qui viennent s'indigner maintenant, je pense à l'administration, aux inspecteurs, Recteur, Dasen, n'ont pas levé le petit doigt pour mettre en place la PROCÉDURE de protection fonctionnelle du fonctionnaire avec saisi du procureur comme la loi l'indique ! Quasiment jamais cette procédure n'est mise en place spontanément pour ne pas se mouiller et mettre les deniers publics pour défendre un fonctionnaire.... Du gâchis ! Ils ont laissé ce professeur se débrouiller tout seul en allant porter plainte tout seul en son nom propre, ce qui la mis directement en porte à faux avec les parents et/ou collègues.

Et maintenant on les voit faussement s'indigner, le ministre en tête ce charognard. 

La hiérarchie est programmée pour opprimer les enseignants, non pour mettre en place une procédure pour que les parents fouteurs de merde cessent de nuire.

  • J'adhère 13
Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, machin-pichou a dit :

Je suis interpellé comme personnage tenant des propos indécents et ce n'est pas agressif peut-être? Cela fait sans doute cour de récréation mais c'est tout de même la collègue qui a commencé à me reprocher mon indécence de mêler revendications syndicales et assassinat du collègue,  en qualifiant mes propos d'indécents ce qui est parfaitement agressif.

Tu l'as dit : ça fait cour de récréation et règlement de compte. Apparemment,  certains sous entendu qui suivent montrent que certains se connaissent plus ou moins entre eux et viennent régler leurs comptes ici. Sans arrêt sur fond de revendications syndicales. Ce n'est pas en se prenant le bec face à cette "actualité" qu'on en sortira grandis.

il y a 24 minutes, pimouss26 a dit :

r ce post n'est vraiment pas le lieu et aujourd'hui pas le jour

Tout à fait. 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Goëllette a dit :

Je n'ai vu que des propos sur le père qui râle, pas sur l'absence de soutien de la hiérarchie ...

Quelquefois, en allant sur les profils, on a les réponses à ses questions ...

Donc, les stylos rouges peuvent être  trouvés sur facebook mais je ne peux intégrer le lien ici car il faut devenir membre ( ce  qui est très simple!).

Un témoignage d'un membre très synthétique pour résumer:

La nuit fut courte.
Difficile de ne pas être bouleversé par la mort de Samuel Paty, professeur d'histoire au collège du Bois d'Aulne, père de famille, aimé de ses élèves et de ses collègues. Nos pensées accompagnent ses proches.
Le suspect, âgé d'à peine 18 ans, a fait preuve d'une barbarie innommable que nous condamnons fermement toutes et tous bien évidemment. J'ai passé quelques heures à enquêter sur lui et l'évolution fulgurante de sa radicalité m'a horrifié.
Monsieur Paty avait été sanctionné par l'administration du collège et il avait présenté ses excuses aux parents et aux élèves suite à la polémique et l'émoi suscités par son cours. Un communiqué auquel j'ai eu accès la semaine dernière a également été adressé aux parents d'élèves en ce sens.
Une plainte avait également été déposée contre lui, celle-ci a été requalifiée par la Police en "diffusion p*rnographique auprès de mineurs" au regard de la caricature dénudée. Soit.
L'intention de Monsieur Paty n'était pas de blesser ses élèves pourtant, bien au contraire, il avait pris soin de demander aux élèves musulmans qui ne voulaient pas être offensés s'ils souhaitaient quitter le cours temporairement car il montrerait une caricature.
Pour rappel il s'agit d'un cours sur la laïcité et la liberté d'expression, l'objectif est d'apprendre et de comprendre, et non pas d'offrir une vitrine à Charlie Hebdo. On a tous vu ces caricatures, les détester et les voir n'en réduit pas l'amour que les musulmans portent au Prophète ; ce dernier a bien été littéralement caricaturé, vilipendé et honni de son vivant comme tous les prophètes, et il a pourtant montré l'exemple en répondant par la Miséricorde, amenant à la conversion des cœurs et non à la violence.
Monsieur Paty était clairement menacé de mort, il avait prévenu son administration et les autorités policières. Son nom, son lieu de travail et son adresse avaient été communiqués, il avait une cible sur le dos.
Personne ne l'a protégé.
La République ne l'a pas protégé.
Alors je pose la question, qui est responsable ?
Je ne suis personne pour répondre à cette question.
J'ai enfin une pensée émue et solidaire pour tous les professeurs et Dieu sait que vous êtes nombreux et nombreuses parmi mes amis. Vous vous sacrifiez pour apporter de la lumière à ces élèves en ces temps troubles, vous êtes parmi les premiers sur le front avec les soignants depuis la crise, et pourtant avec un salaire de misère.
Effectivement, vous faites "tenir la République", comme disait le Président hier, mais réfléchissez bien à cette phrase qui n'a pas été prononcée par hasard en ces temps de crise exacerbée.
Vous avez le pouvoir de véritablement changer les choses. Criez assez fort pour que tout le monde entende, et l'on sera avec vous.
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Merci.

il y a 48 minutes, bdisse a dit :

Cet homme a une identité

 Image

Samuel Paty. Ce n'est pas qu'un enseignant, c'est d'abord un homme.

On peut diffuser ?

Link to comment
Share on other sites

Sur quel terreau social et culturel pourrissant laissons nous pousser nos enfants au point que l'un d'eux assassine de sang froid celui qui doit lui enseigner Les Lumières ... ?

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, bdisse a dit :

Cet homme a une identité

Tu as raison, mais l'identité n'est pas été donnée pour le moment (sauf erreur de ma part). Avant de la diffuser, il faudrait être sûr qu'il ne s'agit pas là d'une demande de la famille.

Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 1 heure, flore49 a dit :

Tu as raison, mais l'identité n'est pas été donnée pour le moment (sauf erreur de ma part). Avant de la diffuser, il faudrait être sûr qu'il ne s'agit pas là d'une demande de la famille.

L'identité de ce collègue a été rendue publique et figure dans tous les médias.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, bdisse a dit :

Cet homme a une identité

 Image

Samuel Paty. Ce n'est pas qu'un enseignant, c'est d'abord un homme.

Paix à son âme. 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, machin-pichou a dit :

L'identité de ce collègue a été rendue publique et figure dans tous les médias.

Ah ? Je n'ai pas vu cette info. Pourtant, tv, radio et actu Internet depuis ce matin.

Link to comment
Share on other sites

Ils ont donné son nom, mais je n'ai pas vu sa photo. Mais bon, j'écoute plus que je ne regarde. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, flore49 a dit :

Ah ? Je n'ai pas vu cette info. Pourtant, tv, radio et actu Internet depuis ce matin.

Tu peux entrer son nom sur google et voir que les articles de journaux le mentionnent.

Exemple:https://www.lindependant.fr/2020/10/17/professeur-tue-a-conflans-sainte-honorine-ce-que-lon-sait-de-lattaque-terroriste-survenue-pres-dun-college-9145640.php

Link to comment
Share on other sites

Citation

« Gabriel Péri »

Un homme est mort qui n’avait pour défense 
 Que ses bras ouverts à la vie
 Un homme est mort qui n’avait d’autre route
 Que celle où l’on hait les fusils
 Un homme est mort qui continue la lutte
 Contre la mort contre l’oubli

Car tout ce qu’il voulait
 Nous le voulions aussi
 Nous le voulons aujourd’hui
 Que le bonheur soit la lumière
 Au fond des yeux au fond du cœur
 Et la justice sur la terre

Il y a des mots qui font vivre
 Et ce sont des mots innocents
 Le mot chaleur le mot confiance
 Amour justice et le mot liberté
 Le mot enfant et le mot gentillesse
 Et certains noms de fleurs et certains noms de fruits
 Le mot courage et le mot découvrir
 Et le mot frère et le mot camarade
 Et certains noms de pays de villages
 Et certains noms de femmes et d’amies
 Ajoutons-y Péri
 Péri est mort pour ce qui nous fait vivre
 Tutoyons-le sa poitrine est trouée
 Mais grâce à lui nous nous connaissons mieux
 Tutoyons-nous son espoir est vivant.

Paul Éluard

Au rendez-vous allemand, Paris, Éditions de Minuit, 1945. 
© Éditions de Minuit

 

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.ladepeche.fr/2020/10/17/professeur-decapite-abdoulakh-a-tchetchene-de-18-ans-ce-que-lon-sait-de-lassaillant-9145896.php

Citation

Abdoulakh A., Tchétchène de 18 ans : ce que l'on sait de l'assaillant qui a décapité un professeur

D'origine tchétchène et âgé de 18 ans, l'auteur de l'attaque terroriste de Conflans-Sainte-Honorine disposait d'un casier vierge, et n'était pas connu pour sa radicalisation, mais il aurait fait partie d'une bande dans laquelle figurerait un islamiste fiché «S».

Les informations concernant celui qui a décapité un professeur d'histoire ce vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) remontent et son identité se précise. Celui-ci, Abdoulakh A., est un jeune Russe tchétchène de 18 ans né à Moscou en 2002. Il était connu pour des antécédents de droit commun, mais pas pour sa radicalisation. Il disposait d'un casier vierge.

Pour le moment ses liens avec le collège où enseignait la victime ne sont pas connus. En revanche, on sait que l'assaillant était membre d'une bande d'Éragny (Val-d'Oise) dans laquelle il côtoyait un islamiste fiché "S".

Des membres de sa famille interpellés

Le tueur a été abattu par les forces de l'ordre après son attentat au cours d'un affrontement filmé par un amateur et relayé par Le Parisien. Il était armé d'un couteau et d'un fusil d'airsoft.

En tout neuf personnes ont été interpellées ce samedi midi. Quatre d'entre elles, dont un mineur, font partie de son entourage familial. Elles ont été placées en garde à vue à Evreux (Eure) et selon France Bleu il s'agirait des parents, grands-parents, ainsi que du petit frère de l’assaillant.

Trois personnes de son entourage non familial ont également été interpellées. Les deux dernières sont des parents d'élèves du collège où enseignait la victime. Ils avaient eu un différend avec lui après qu'il a montré les caricatures de Mahomet en classe à ses élèves.

Un tweet posté après le drame

Quelques minutes après l'attentat, sur Twitter, un compte (suspendu depuis) appartenant probablement à l'assaillant a posté une photo de la tête du professeur décapité. La photo était accompagnée d'un message s'adressant à Emmanuel Macron, "le dirigeant des infidèles" dans lequel il revendiquait avoir "exécuté un de [ses] chiens de l'enfer".

Les policiers vont tenter de déterminer si l'auteur de ce tweet s'agit bien de l'agresseur.

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...