Jump to content

Augmentation ?


Recommended Posts

chableu
Citation

En 2021, le ministère dispose d’une enveloppe de 400 M€ pour revaloriser la rémunération des personnels de l’éducation nationale et accompagner ainsi la transformation des métiers de l’éducation. Cette enveloppe sera de 500 M€ en 2022 en année pleine. Ces mesures ont été prises après concertation avec les partenaires sociaux dans le cadre d’un travail global engagé au sein du Grenelle de l’éducation. Ces 400 millions seront consacrés en 2021 aux mesures suivantes :   

  • Environ la moitié de cette enveloppe sera utilisée pour attribuer une prime d’attractivité aux enseignants en début de carrière. Cette prime vise à favoriser l’attractivité du métier d’enseignant et permettra de faciliter l’installation dans les fonctions d’enseignement et le déroulement des premières années de carrière. C’est sur cette tranche de rémunération que la France est le plus en retard quand on compare la rémunération des enseignants français avec celle des autres pays de l’OCDE. Elle bénéficiera à 31% des enseignants, durant les 15 premières années de carrière pour les personnels titulaires et sera dégressive en fonction de l’ancienneté. Un enseignant débutant gagnera ainsi 100 € nets de plus chaque mois. Un contractuel en début de carrière gagnera 54 € nets de plus chaque mois. La prime sera versée à partir du mois de mai 2021.
  • Une prime d’équipement informatique sera versée dès le mois de janvier 2021. D’un montant unique de 150 € nets, elle sera versée chaque année aux enseignants et psychologues de l’éducation nationale afin qu’ils puissent acquérir ou renouveler en trois ans environ un équipement informatique complet (ordinateur, logiciels, éventuellement imprimante). Équiper les personnels enseignants en ordinateurs et logiciels adaptés est une nécessité qui a été renforcée pendant la crise sanitaire, avec le développement de l’enseignement à distance. Compte tenu de la diversité des besoins et des équipements de chacun, il est préférable que chaque enseignant perçoive une prime qui lui permet d’acheter l’équipement le plus adapté à ses besoins. La prime sera identique, que l’on soit stagiaire, titulaire, contractuel, à temps plein ou à temps partiel.
  • Le taux de promotion à la hors classe des enseignants sera porté de 17 à 18% en 2021. Cette mesure permettra chaque année à 1700 personnels de plus de passer à la hors classe. Cette mesure bénéficiera aux personnels plus avancés dans leur carrière, qui ne percevront pas la prime d’attractivité.
  • Enfin 45 M€ seront réservés au sein des 400 M€ pour financer des mesures catégorielles pour les personnels de l’éducation nationale dans le cadre de l’agenda social ministériel.
  • Des concertations approfondies ont été conduites depuis plus d’un an sur le métier de directeur d’école. De nombreuses mesures pour alléger et simplifier les tâches confiées aux directeurs ont été annoncées : tous les directeurs auront au moins deux jours de formation par an ; les groupes de directeurs sont désormais réunis dans les départements ; et les directeurs sont désormais responsables de la gestion de 108 heures, dans le respect du cadre réglementaire existant.

Pour aller plus loin :

  • Financièrement, d’abord : Au sein de l’enveloppe de crédits catégoriels de 45 M€, 21 M€ seront donc consacrés pour revaloriser l’indemnité perçue par les directeurs d’écoles en 2021. À titre indicatif, c’est l’équivalent, pérenne, de l’enveloppe dédiée au versement de la prime exceptionnelle de 450 € versée cette année. Les modalités précises d’attribution de ces crédits seront concertées avec les organisations syndicales.
  • En termes de temps, ensuite. Nous savons tous que, quelle que soit la taille de l’école, il y a un temps incompressible exigé par les fonctions. Des moyens importants sont consacrés pour renforcer les décharges d’enseignement sur les petites écoles, à travers deux leviers : - Le premier, c’est la sanctuarisation des décharges des écoles de 1 à 3 classes. - L’équivalent de 600 ETP de décharges supplémentaires sera créé dans le cadre du budget 2021, soit quasiment le tiers des postes créés cette année dans le premier degré. - Au total, ce sont l’équivalent de 1500 emplois supplémentaires qui seront disponibles pour donner du temps aux directeurs leur permettant d’exercer leurs missions.
  • L’octroi de ce temps supplémentaire doit être articulé avec la clarification des missions : les travaux vont donc être poursuivis dans le cadre de l’agenda social.

Ministère

Citation

Revalorisation : JM Blanquer privilégie les premiers échelons

Dans une lettre envoyée aux enseignants le 16 novembre, JM Blanquer communique ses choix sur la revalorisation. Les enseignants et les psychologues EN percevront une prime d'équipement informatique de 150€ en janvier 2021. Une prime d'attractivité sera versée en mai 2021 jusqu'à l'échelon 7 inclus. Elle sera identique à tous les corps et représentera 100€ net par mois pour l'échelon 2, 35€ par mois aux échelons 6 et 7. Le ministre ne dit rien sur une éventuelle loi de programmation.

Le café pédagogique

 

Link to post
Share on other sites
Goëllette

On va tous toucher 150 euros en janvier ?

Sans preuve d'achat ?

Pour le reste, c'est jusqu'au 7è échelon, de ce que je comprends ...

Link to post
Share on other sites
chableu
il y a 8 minutes, Goëllette a dit :

On va tous toucher 150 euros en janvier ?

Sans preuve d'achat ?

Pour le reste, c'est jusqu'au 7è échelon, de ce que je comprends ...

Et oui, ce n'est pas une revalorisation d'une profession...juste ceux qui ont passé le CRPE avec le master requis il me semble...

Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a 15 minutes, chableu a dit :

Et oui, ce n'est pas une revalorisation d'une profession...juste ceux qui ont passé le CRPE avec le master requis il me semble...

Je suis beaucoup plus ancienne (même si j'ai quand même passé le fameux Master), mais je serais au 8è échelon, je l'aurais mauvaise ...

Link to post
Share on other sites
nellou

Comment nous diviser...

J'ai 25 ans d'ancienneté, échelon 10 et j'en ai marre de galérer toutes les fins de mois :cry:

A quand une revalorisation de tous les échelons ? Je pense que nous ne le verrons pas... :ninja:

  • Upvote 4
Link to post
Share on other sites
chableu
il y a 57 minutes, Goëllette a dit :

même si j'ai quand même passé le fameux Master

Mais il n'était pas requis pour tenter le CRPE, je parle de ceux pour qui il l'était....

Mais peu importe, je voulais pointer qu'il n'y a pas de revalorisation de la profession...

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a 6 minutes, chableu a dit :

Mais il n'était pas requis pour tenter le CRPE, je parle de ceux pour qui il l'était....

Mais peu importe, je voulais pointer qu'il n'y a pas de revalorisation de la profession...

Oui, bien sûr !

Initialement, j'ai ... un Deug !

Donc imagine les efforts que j'ai dû fournir, en même temps que la gestion de ma classe à plein temps, pour obtenir un Master2 !

Link to post
Share on other sites
Nînien

La prime informatique. C'est juste pour pouvoir travailler,c'est pas une augmentation.. 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Nînien

Cela me fait penser qu'on a perdu l'un de  notre seul avantage côté équipement. L'offre à 16€ pour Microsoft Office n'est plus valable : "En raison du changement de politique logicielle avec l'Education Nationale, la boutique en ligne Groupelogiciel ne propose plus de copies personnelles du pack MS Office. "

Link to post
Share on other sites
pimouss26
il y a 6 minutes, Nînien a dit :

Cela me fait penser qu'on a perdu l'un de  notre seul avantage côté équipement. L'offre à 16€ pour Microsoft Office n'est plus valable : "En raison du changement de politique logicielle avec l'Education Nationale, la boutique en ligne Groupelogiciel ne propose plus de copies personnelles du pack MS Office. "

n'ayant jamais su comment en bénéficier et ayant acheté un mac j'ai téléchargé openoffice puis libre office (comme je n'avais pas trop d'habitudes avec word ça n'a pas été trop compliqué pour moi)

Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a 29 minutes, pimouss26 a dit :

n'ayant jamais su comment en bénéficier et ayant acheté un mac j'ai téléchargé openoffice puis libre office (comme je n'avais pas trop d'habitudes avec word ça n'a pas été trop compliqué pour moi)

J'avais Microsoft Office gratuit. Quand j'avais changé une première fois d'ordi (W10), j'avais pu y installer une copie et y entrer mes codes et là, avec le dernier (sans doute une version plus récente de W10), impossible, ça me refuse les codes.

C'est surtout les fonctionnalités de Works qui me manquent. Certaines sont sur Open Office, d'autres sur Libre Office ... mais pas toutes sur le même !

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Nînien a dit :

Cela me fait penser qu'on a perdu l'un de  notre seul avantage côté équipement. L'offre à 16€ pour Microsoft Office n'est plus valable : "En raison du changement de politique logicielle avec l'Education Nationale, la boutique en ligne Groupelogiciel ne propose plus de copies personnelles du pack MS Office. "

Ouch ! ☹️

Link to post
Share on other sites
tresgrandwest

Avec  150 € par an de prime informatique. Cela permettra d'acheter un ordi en 2025. Chouette !

  • Like 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
bab33

Je reçois un mail du Sgen qui se félicite des revalorisations de 100 euros net à 36 euros net par mois pour échelon 1 à 7. C’est une blague ?

Ils acceptent cela ? Et ben voilà. On le sait maintenant . On ne sera jamais revalorisé .

  • Confused 1
Link to post
Share on other sites
cezile

Et pour les directeurs 450€ annuel. Euh 37.5 par mois (et pour peut que ce soit brut, je sais pas bien ce qu'il reste). Franchement vu les horaires de malades qu'on fait tous, la simplification attendue qui n'arrive jamais. Mais qu'on me donne une secrétaire, qu'on m'enlève des tâches qui ne servent qu'à faire des stats, qu'on me fasse confiance, qu'on ne m'envoie plus le mail par tous les échelons, qu'on simplifie les procédures, que je puisse partir à des heures décentes de l'école et préparer correctement ma classe!!!

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
--anonyme--

Alors si on résume bien :

pas d augmentation pour les 69% les plus anciens, retraites bientôt diminuées (mais pas grave, le grenelle nous a tous revalorisés avec une imprimante), prime de 150 € par an pour ordi (cool mais j attends de voir ce que cela va impliquer en terme de demandes hiérarchiques depuis le domicile, même hors covid...), pas de remplaçants pour pallier absences durant covid mais remplaçants oui pas de problème pour que les constellations se tiennent...? 

et on est censés trouver que nos conditions s améliorent ? L impression d'etre dans un étau, d avoir envie de partir, mais paralysée de tout recommencer à zéro ailleurs... alors que j ai développé de super compétences pro (je m autorise à le dire puisque je n attends plus ça de la hiera) dans un domaine que j aime, mais je ne peux plus supporter le système qui nous gère. 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
--anonyme--
Il y a 16 heures, bab33 a dit :

Je reçois un mail du Sgen qui se félicite des revalorisations de 100 euros net à 36 euros net par mois pour échelon 1 à 7. C’est une blague ?

Ils acceptent cela ? Et ben voilà. On le sait maintenant . On ne sera jamais revalorisé .

Oui pareil, choquée, pas un mot pour les 69% qui n ont rien et sans qui le bateau ne pourrait pas permettre d accueillir et former les 31% tout neufs. On le sait bien, que la forma réelle se fait au jour le jour, sur le terrain, dans une équipe.

Link to post
Share on other sites
chableu
Il y a 2 heures, Detachement a dit :

former les 31% tout neufs. On le sait bien, que la forma réelle se fait au jour le jour, sur le terrain, dans une équipe.

Oui, alors, bon, tout neuf de 5 à 15 ans d'ancienneté, non.

Et les collègues qui aident au quotidien, je n'en ai croisé que très très peu. Il y a un vrai individualisme à l'EN en général et dans les écoles que j'ai parcourues en particulier.

Sinon, je trouve qu'il ne s'agit pas de la revalorisation dont la profession de PE a besoin, d'autant plus que ce n'est pas du salaire mais une prime.

D'ailleurs, pour ceux que cela intéresse, il y a cela :

 

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeGmJbXNKZvqrmazWkl71IVD_WCWvs6Mlb9j0XUZRm3_16sTw/viewform

Link to post
Share on other sites
De Mantinée

Et puis ce type de "revalorisation" que ne touchent que les premiers échelons font que les collègues auront au final la même carrière pourrie que les autres à partir de l'échelon 8. Sarko avait déjà fait le coup. C'est une manière de mieux diviser les troupes mais au final, la revalorisation n'existe pas en temps que telle, sinon il faudrait revaloriser tout le corps à tous les échelons (surtout que depuis que le point d'indice est bloqué , eu égard au coût de la vie, on perd chaque année - et ce, sans compter le rattrapage de cotisation qui nous fait diminuer notre salaire chaque année - curieux comme on en entend peu parler dans les médias). C'est juste que ceux qui vont avoir la petite aumône de l'état y perdront un peu moins. Bref, ça permet surtout à la population générale de nous cracher dessus parce que NOUS on va avoir quelque chose, alors même qu'ils ne donneront qu'à une petite minorité et une très faible revalorisation.

Quant à la prime de 150€ annuel, laissez-moi rire... jaune, bien sûr

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
prof désécol

La prime exceptionnelle de 450 euros ne devrait quant à elle pas calmer les directeurs...

Citation

Directeurs d'école : Blanquer va recevoir des centaines de lettres

Alors que les syndicats de Seine-Saint-Denis appelaient à une journée de grève ce mardi pour réclamer le recrutement d'enseignants, d'infirmières et d'assistantes sociales, plusieurs centaines de directeurs d'école s'apprêtent à envoyer mercredi une lettre à Jean-Michel Blanquer

"Mon investissement sans relâche au service de l'Education nationale ne trouve pas, ne trouve plus, de reconnaissance de mon institution et je suis épuisé. Epuisé comme l'a été Christine Renon (qui s'est suicidée le 21 septembre 2019, NDLR)", peut-on lire dans cet "appel du 18 novembre".  [...]

https://www.lejdd.fr/Societe/Education/directeurs-decole-blanquer-va-recevoir-des-centaines-de-lettres-4006248

 

On peut toutefois se demander qui est à l'initiative de cette lettre car la loi évoquée dans le courrier et "vidée de son contenu" n'est pas de nature à soulager leur travail et constitue plutôt une attaque de l'école.

 

Capture-d-ecran-2020-11-17-a-16.13.44.pn

Capture-d-ecran-2020-11-17-a-16.13.55.pn

Capture-d-ecran-2020-11-17-a-16.14.08.pn

Edited by prof désécol
  • Like 2
Link to post
Share on other sites
bab33

Il faudrait un corps de directeur. Que ceux qui veulent être directeurs le soient à plein temps et que ceux qui veulent être dans leur classe le soient  à plein temps . Je ne vois pas comment on peut concilier les deux . Quelles revendications veulent- ils voir aboutir pour assumer leur fonction correctement . On peut imaginer un corps de directeur collègue mais à temps plein . 

Link to post
Share on other sites
chableu
il y a 25 minutes, bab33 a dit :

Il faudrait un corps de directeur. Que ceux qui veulent être directeurs le soient à plein temps et que ceux qui veulent être dans leur classe le soient  à plein temps . Je ne vois pas comment on peut concilier les deux . Quelles revendications veulent- ils voir aboutir pour assumer leur fonction correctement . On peut imaginer un corps de directeur collègue mais à temps plein . 

Dans les petites écoles....bof...

  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 3 heures, chableu a dit :

Dans les petites écoles....bof...

Dans ce cas-là, il n'y aurait plus de petites écoles. Elles ne seraient plus qu'un des sites d'un grand groupe scolaire.

  • Sad 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
maryl
il y a 3 minutes, Goëllette a dit :

Dans ce cas-là, il n'y aurait plus de petites écoles. Elles ne seraient plus qu'un des sites d'un grand groupe scolaire.

Et pour les régions rurales ce serait une catastrophe (sans parler des enfants).

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a 20 minutes, maryl a dit :

Et pour les régions rurales ce serait une catastrophe (sans parler des enfants).

Pour les enfants, peut-être, mais il faut arrêter d'utiliser l'école comme moyen d'animation d'un village. De nos jours, il y a besoin de davantage que 4 murs et une cour, et les classes multi-niveaux sont de plus en plus compliquées à faire tourner.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
maryl

Il y a beaucoup d'écoles entre 3 et 8 classes. Ce sont déjà pour beaucoup des rpi. Sans ces écoles, les villages seront désertés. Combien de kilomètres accepte t'on de faire au maximum pour amener ses enfants à l'école ? Et quels horaires sommes nous prêts à leur infliger ? Cette désertion on peut la comprendre. Bon maintenant dans des départements très ruraux ou montagnards, où les villes sont rares, comment loger toutes ces familles ?  On va construire des banlieues aux banlieues ? Parce que ces villes sont déjà pleines. Et que deviennent les commerçants des villages si toute les familles s'en vont ? Bref, il ne s'agit pas que de l'animation du village. 

Réunir plusieurs écoles dans un village ? Déjà fait... Au départ ça fait de longs trajets pour les enfants puis au final ça tue les petits villages au profit de celui qui a eu l'école. Je vis dans un de ces villages où il y a l'école. C'est un village dynamique qui s'agrandit...un jour ce sera une ville. Les villages autour sont vivants mais dépendant du nôtre. Régulièrement, la question se pose de réunir les villages. Ce village a 8 classes... En rajouter 6 pour avoir une décharge complète, ça fait aller chercher les enfants loin et rendre dépendant ces autres villages. Car oui l'école entraîne une activité économique. Elle permet de ne pas avoir qu'une épicerie et un tabac. Mais c'est en théorie faisable. Maintenant est-ce souhaitable ?

Tu as le droit de le penser ce n'est pas mon cas.

J'enseigne dans une des rares grandes écoles de la circo. Nous avons une décharge totale de direction. Mais nous avons aussi des doubles niveaux parfois plus chargés que ceux des petites écoles car plus l'école est grande plus c'est difficile de mendier une classe supplémentaire. Nous avons aussi les élèves parmi les plus en difficulté, beaucoup de difficulté sociale. Nous avons aussi des locaux vétustes mais refaire à neuf une grosse école c'est un projet sur 10 ans alors en attendant c'est du bricolage et de l'argent gâché. Et franchement la direction est tout aussi épuisante qu'ailleurs peut-être même plus que dans certaines petites écoles. Pour nous enseignants est ce plus confortable ? Oui par certains côtés et non par d'autres.

Mais vouloir regrouper les écoles pour faire de grosses structures c'est déjà dans les tuyaux depuis des années. Si ça ne se fait pas, il doit y avoir une raison.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
--anonyme--

Les multi niveaux c est vraiment la plaie, avec de plus en plus de difficulté scolaire et d effectifs lourds. Si encore les multi niveaux de ces petits villages étaient à petits effectifs, ok (j ai débuté avec 13 ce2 cm1 cm2 tout mignons), mais de nos jours, c est vraiment difficile et de moins en moins mignon. Avoir une école dans un périmètre de 10km maxi je ne trouve pas ça si horrible, avec tout sur place, péri, cantine. Rpi sur 4 sites j ai connu aussi, la misère, cantine péri sur un seul des sites, plusieurs bus etc. Centraliser ca a certains intérêts, même si ce n est pas idéal. Et les mairies qui comptent sur l ecole pour animer leur village, c est chou mais je ne me suis jamais sentie chouchoutée par la mairie quand j y étais... plutôt dans bâtons dans les roues. 

Link to post
Share on other sites
maryl
il y a 4 minutes, Detachement a dit :

Les multi niveaux c est vraiment la plaie, avec de plus en plus de difficulté scolaire et d effectifs lourds. Si encore les multi niveaux de ces petits villages étaient à petits effectifs, ok (j ai débuté avec 13 ce2 cm1 cm2 tout mignons), mais de nos jours, c est vraiment difficile et de moins en moins mignon. Avoir une école dans un périmètre de 10km maxi je ne trouve pas ça si horrible, avec tout sur place, péri, cantine. Rpi sur 4 sites j ai connu aussi, la misère, cantine péri sur un seul des sites, plusieurs bus etc. Centraliser ca a certains intérêts, même si ce n est pas idéal. Et les mairies qui comptent sur l ecole pour animer leur village, c est chou mais je ne me suis jamais sentie chouchoutée par la mairie quand j y étais... plutôt dans bâtons dans les roues. 

Mais les rpi existants ou les villages gagnant dont je parle sont déjà dans un rayon de 10 km. Mon école de ville à moi est à 12 km de ce grand village.

Dans ma grosse école ma collègue en double niveau a 29 élèves.  Je reconnais en avoir moins...Juste 23, c'est la fête cette année. Les années précédentes j'avais entre 28 et 30 élèves dans de faux simples niveaux. Sur le papier c'était du cm2, en réalité des CE1, CE2, cm1, cm2 parfois 6ème 😂.. Comme les autres classes simples de cm. Les écoles de ville ne sont pas forcément plus faciles que les écoles de village (j'ai fait les 2), les mairies pas forcément plus sympas. Chaque décision ou demande met en route une grosse mécanique. Nos élèves sont en plus grande difficulté sociale que ceux des villages alentours (seul un nous bat) d'après les collèges de secteur. D'ailleurs c'est bizarre mais pas grand monde ne veux venir dans "l'usine" (16 classes maximum). Les collègues préfèrent leurs écoles à 6-8 classes (en dessous y a un peu plus de turn-over mais ce sont souvent des débutants). Dans leurs écoles, ils connaissent tous les élèves, un conseil des maîtres à 10 maxi c'est bien (alors qu'à 20... Je compte les trs, remplaçants, rased...) 

Alors pour un directeur 7 classes avec un quart de décharge c'est super lourd je reconnais... Ceux là aimeraient une demi-décharge et je les comprends. Mais une décharge complète ce n'est pas forcément une sinécure. Les collègues directeurs le disent bien. Et puis ne plus faire classe, c'est un choix mais que tous ne sont pas près à faire ou alors pas forcément pour les bonnes raisons.

Mais les "usines à gamins", comme ils disent, intéressent peu les collègues même s'il est vrai que nous avons plus de moyen, l'accès plus facile aux collèges, aux spectacles. Au rased aussi mais uniquement parce que nous en avons énormément besoin.

Je ne fait pas l'apologie des rpi ou petites écoles, elle me plaît mon école. Mais ce n'est pas un conte de fée une grosse école. Ni pour les enseignants ni pour le directeur.

Link to post
Share on other sites
maryl

Ah et l'an dernier ma collègue du CP-CE1 avait 27 élèves... Pas très glamour. Bon les cp à 30 des autres années non plus.

Link to post
Share on other sites
bab33

Disons qu’ils sont mignons les directeurs mais ils monopolisent un peu  le devant de la scène et les débats  pour le premier degré . Ils obtiennent des choses mais ça ne va jamais . Ici pour les plus de 15 ans d’ancienneté c’est zéro , rien depuis des lustres . Et ce n’est pas prêt de changer ....

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...