Jump to content

Punitions abusives de la directrice


Recommended Posts

Bonjour à tous, je suis choqué

La directrice d’école de mon fils, élève en classe de  Cm2 punit les enfants ( dont lui ) en les privant de toutes les récréations assis par terre en tailleur entre 2h30 et 3 h par jour pendant une semaine ( certains pdt 15 jours).

je vous passe les insultes ( imbecile, cretin, bête …) les humiliations : reste chez toi on ne veut pas de toi ici, tu n’es bon qu à chialer, si t’es parents m’écrivent je leur répondrais pas etc…

je précise que mon fils est un bon élève et n’a jamais eu le moindre problème avec l’école depuis le cp.

le carnet de correspondance est vide et nous n’avons jamais été informé de quoi que ce soit ( ni d’un quelconque problème de comportement ni d’une éventuelle punition…)

je rappelle que la loi interdit formellement de priver un enfant de récréation. La semaine dernière en récupérant mon fils en pleurs ( car elle avait doublé la punition d’une semaine soit 15 jours ) et c’est là qu il nous a tout raconté.

ma femme demanda aussitôt à la directrice de la voir mais elle refusa et menaça même d’appeler la police si elle continuait à insister.

m’informant de la situation,très en colère Je me suis donc déplacé pour la voir, et même chose refus de me rencontrer.

sous la colère et devant la gardienne et une maîtresse, quelques noms d’oiseaux ont fusé à son encontre ( mais elle n’était pas là )

j’ai fais un mail et une lettre le soir lui demandant un rdv d’urgence et lui demandant de suspendre la punition illégale. J’ai envoyé mon fils à l’école en lui disant qu il ne serais plus puni de la sorte et qu il ne s’inquiète pas car elle le terrorise. A tord, le lendemain elle alla le voir en pleine classe avec le courrier en lui disant qu il était hors de question de suspendre la punition que nous lui faisions du chantage et l’humilia devant tous ses camarades. Et comme promis elle le punit de nouveau en le privant de récréation. depuis il est terrorisé, il ne va plus à l’école mais elle refuse malgré mes mails de me recevoir !

Cerise  sur le gâteau, vu notre insistance pour la rencontrer, elle décida de radier notre fille de l’école ( au prétexte que nous avions déménagé ) 

que faire ? nous sommes complètement perdu et sous le choc, d’autres parents de la même classe ont subis le même sort ( 4 témoignages similaire et aucun de nous n’a été prévenu ou informé d’un quelconque comportement inapproprié de nos enfants).

Nous allons écrire au rectorat mais nous sommes pessimiste elle recevra un blâme au pire et elle continuera à maltraiter d’autres enfants.

nous sommes écœuré.

Link to comment
Share on other sites

Il est toujours difficile de répondre à chaud en n'ayant qu'une version des faits...

Soyez factuels, écrivez à l'inspection de l'éducation nationale en relatant les faits et le refus de la directrice de vous rencontrer.

Ceci étant, une punition "dans le vide", pendant 2h30 à 3h par jour (les récréations durent 30 mn par jour, en tout et pour tout), avec refus de rencontrer un parent dont l'enfant n'a pas de soucis, et qui demande un rendez-vous courtoisement, cela interpelle.....

Link to comment
Share on other sites

Merci de votre retour,

il n’y a pas qu une version des faits puisqu on a eu 3 autres témoignages similaires dans la même classe ( insultes également , et privation de récréation durant des semaines pour certains )

Et je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre,  je précise

punition 30 mn à la récré du matin

Punition 2 h à la pause du midi ( hors dejeuner pendant 20 mn)

punition 30 mn a la récré d’après midi

Enfin punition 30 mn avant l’étude du soir soit plus de 3 h par jour assis par terre en tailleur devant son bureau sans parler, sans avoir le droit d’aller au toilette ni d’aller boire.

Cela pendant une semaine ou 2 en fonction de son humeur …

Et surtout aucun parent prévenu ( cahier de correspondance vierge ) 

Nous allons bien évidemment écrire à l’inspection de l’éducation nationale mais on ne craint qu elle ne soit peu ou pas sanctionné et qu elle recommence avec d’autres enfants l’année prochaine

 

Link to comment
Share on other sites

C'est dans le privé? Parce que dans le public aucun enseignant ne peut intervenir sur la pause méridienne et sur le temps de périscolaire le soir donc...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Pablo a dit :

C'est dans le privé? Parce que dans le public aucun enseignant ne peut intervenir sur la pause méridienne et sur le temps de périscolaire le soir donc...

Je l'ai déjà vu dans le public... 

Je l'ai même déjà fait, pas pour une punition de ce genre, mais garder un enfant 5 minutes durant le temps périscolaire pour qu'il range son bazar par exemple.

Link to comment
Share on other sites

C’est une école publique d’une belle ville des hauts de Seine.

je ne suis pas contre certaines punitions ( 5 mn pour ranger son bazar), des lignes à faire etc..

En l’espèce la durée excessive, la position en tailleur, les insultes, je trouve que c’est humiliant et  traumatisant pour des enfants.

J’ai dû retiré mon fils de l’école 1 semaine avant la fin des cours car je ne le sentais plus en sécurité avec elle.

Et le comble pour se venger, car j’insistais pour la rencontrer elle a radié mon autre enfant en ce1 de l’école sous prétexte que nous avions déménagé dans la commune voisine.

Alors que d’après mes recherches un enfant a le droit de terminer son cursus dans la même école même si il a déménagé.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Emma2013 a dit :

 

Et le comble pour se venger, car j’insistais pour la rencontrer elle a radié mon autre enfant en ce1 de l’école sous prétexte que nous avions déménagé dans la commune voisine.

Alors que d’après mes recherches un enfant a le droit de terminer son cursus dans la même école même si il a déménagé.

 

 

 

Complètement illégal, elle n'aura pas d'autre choix que de le ré-admettre. 

Link to comment
Share on other sites

Etant donné le peu de temps qui reste avant les vacances, un petit coup de fil à l’inspection de l'éducation nationale IEN (inspecteur de circonscription) permettra déjà d'avoir un premier contact. Vous pourrez toujours écrire au rectorat mais de toute façon, ça va "redescendre" à la circonscription pour éléments de réponse.

Cette directrice est l'enseignante des enfants ? Quelle serait les raisons de cette punition ?

Si j'ai bien compris, le grand part en 6ème ? Et pour le 2ème, comme dit plus haut, elle n'a pas le droit de le radier : il a commencé sa scolarité et a le droit de la terminer. Après, est-ce la meilleure des choses qu'il reste dans cette école ? :idontno:

Link to comment
Share on other sites

Oui nous savons que c’est illégal, mais plus rien ne nous étonne elle se pense vraiment au dessus des lois.

Le plus inquiétant c’est que nos enfants nous avaient dis qu ils avaient été puni de récréation, mais aucun de nous n’a eu le réflexe de demander la durée, nous sommes tous tombé des nues.

par ailleurs je précise qu il s’agit d’enfants tout à fait normaux dont certains avec de très bon résultats scolaire et avec aucun antécédent connu dans cette école.

Il est évident qu elle a commis de graves erreurs, ma question est de savoir ce qu elle risque exactement ?

va t elle pouvoir continuer à exercer impunément si ces faits sont avérés suite à une enquête  ?

( ils le sont, aucun doute, ce n’est pas un cas isolé  plusieurs enfants ont fait exactement le même témoignage )

Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, garba a dit :

Je l'ai déjà vu dans le public... 

Je l'ai même déjà fait, pas pour une punition de ce genre, mais garder un enfant 5 minutes durant le temps périscolaire pour qu'il range son bazar par exemple.

Oui 5 minutes dans le feu de l'action c'est assez fréquent mais je ne vois pas l'ensemble du périscolaire qui ne dépend absolument pas de la directrice cautionner et appliquer ce genre de sanction a fortiori sans aucune raison.

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Emma2013 a dit :

Oui nous savons que c’est illégal, mais plus rien ne nous étonne elle se pense vraiment au dessus des lois.

Le plus inquiétant c’est que nos enfants nous avaient dis qu ils avaient été puni de récréation, mais aucun de nous n’a eu le réflexe de demander la durée, nous sommes tous tombé des nues.

par ailleurs je précise qu il s’agit d’enfants tout à fait normaux dont certains avec de très bon résultats scolaire et avec aucun antécédent connu dans cette école.

Il est évident qu elle a commis de graves erreurs, ma question est de savoir ce qu elle risque exactement ?

va t elle pouvoir continuer à exercer impunément si ces faits sont avérés suite à une enquête  ?

( ils le sont, aucun doute, ce n’est pas un cas isolé  plusieurs enfants ont fait exactement le même témoignage )

Je pense qu'il vous faut écrire tout cela à l'inspection de l'éducation nationale. Ce qu'elle risque exactement, personne ici ne pourra vraiment vous le dire. L'inspection fera en fonction de ce qui lui est reproché, si cela est avéré, et aussi en fonction de ses antécédents, si elle en a. Faites cette démarche, parlez également du problème de radiation. Vous trouverez ici des oreilles compatissantes, ou pas, mais personne ne pourra agir à votre place si vous pensez que cela est justifié 😉

 

Link to comment
Share on other sites

Il serait intéressant de connaitre la raison de cette punition (même si en effet, elle est illégale). Que disent les enfants ? ont-ils fait "une grosse bêtise" ? En CM2, ils devraient être capables d'expliquer ce qui s'est passé. Antécédents ou pas.

il y a 27 minutes, Emma2013 a dit :

ma question est de savoir ce qu elle risque exactement ?

Difficile à dire : de "rien" à "un rappel à l'ordre". Surtout si les enfants quittent l'école et que les témoignages sont difficiles à recueillir. J'imagine que cette directrice n'est pas seule dans l'école. Avez-vous discuté avec d'autres enseignants.

Pour gérer ce genre de situations au quotidien, je sais très bien qu'il ne faut pas prendre les paroles des parents (ni des enfants) pour argent comptant. Ma 1ère réaction est d'appeler l'école pour avoir sa version. Et ensuite, j'avise en fonction des éléments. Si c'est avéré, déjà, un appel de la circonscription ou de l'IEN en calme certains. 

Dans un 1er temps, seul l'IEN est en capacité de vous écouter et d'interroger la directrice sur les faits.

Link to comment
Share on other sites

Avez-vous demandé des informations à l'enseignante de votre enfant, via le cahier de liaison par exemple ? Au périscolaire qui eux-aussi mette en place cette punition ?

Avez-vous essayé de leur téléphoner pour pouvoir échanger ?

La privation partielle de récréation n'est pas interdite, c'est la privation totale de la récréation qui est interdite.

Ce qui est complètement ahurissant dans votre situation, est la quantité importante de privation de récréation sans aucun motif donné. Pour la privation en plus sur le temps périscolaire, c'est aussi incompréhensible que le périscolaire mette aussi en place cette punition. 

Pour la radiation sur motif de déménagement, là aussi directrice en tord... 

 

Pour contacter l'IEN, vous pouvez aussi envoyer un mail, vous devriez trouver les coordonnées assez facilement sur Internet.

Bon courage

 

Link to comment
Share on other sites

Nous avons demandé des explications à la maîtresse qui était au courant des faits ( c’est elle qui envoyait les enfants chez la directrice, qui se chargeait de les punir). D’ailleurs je l’ai appelé , elle n’a pas su quoi répondre ( elle venait de prendre conscience je crois de la disproportion de la sanction ) et silence radio depuis.

je précise qu aucun mot dans le cahier de texte de la part de la maîtresse , et qd on l’a croisait à la sortie elle disait tout va bien.

exemple de motif : 2 ont été puni car ils courraient dans la classe ,  mon fils car il se chamaillait avec un de ses camarades ( taquinerie rien De plus, et c’est son ami ), un autre car il avait dis un gros mot dans la cour a un autre de  camarade de classe ..

mon fils au bout de 3 jours de ce traitement avait mal aux fesses à force de rester assis, il s’est donc allongé sur le côté , malheureusement pour lui elle l’a vu , elle a donc rajouter une semaine de plus 

( heureusement qu on a pu stopper ça avant ) 

et je confirme qu à la pause déjeuner il devait se rendre dans le bureau de la directrice pour exécuter la punition ( de 11h30 à 12h30 ( ils avaient droit au déjeuner qd même ) puis retour ds le bureau de la directrice de 12h50 a 13h30 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, éowin a dit :

Étrange et bizarre

C’est à dire ? 
Personnellement l’emploi du passé simple et les tournures employées me rappellent le troll habituel qui intervient …

  • J'aime 3
  • J'adhère 5
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Emma2013 a dit :

Cerise  sur le gâteau, vu notre insistance pour la rencontrer, elle décida de radier notre fille de l’école ( au prétexte que nous avions déménagé ) 

Confirmation ! C’est bien notre ami le trollinet ! 

  • J'aime 2
  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Bonsoir,

si ces faits sont avérés, ils relèvent du pénal et pas seulement d'une "réprimande" administrative.

Portez plainte en gendarmerie et informez-en l'ien!

Après, attention au retour de bâton s'il s'agit d'une accusation mensongère!

 

Edited by scapy
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

ce n’est absolument pas un mensonge, nous sommes choqué et les parents à qui on en parle également, nous avons pris contact avec un avocat et nous allons porter plainte bien évidemment 

 ( harcèlement et violation Des circulaires régissant les Droits et obligation des enseignants et directeurs)

 les autres parents vont faire un signalement au rectorat de leur côté ( elles ont un autre enfant dans cette école et ont peur des représailles)

Nous sommes 4 familles concernées pour le moment,( un autre enfant de CP également puni pendant 2 semaines comme ça, mais je n’ai pas réussi à entrer en contact avec les parents pour les prévenir ), j’ai fais 2 fois la sortie d’école vendredi et aujourd’hui pour essayer de les trouver car j’ai le prénom de leur enfant mais apparemment ils n’ont pas mis leur enfant aujourd’hui.

J’hésite encore à y aller demain le dernier jour d’école mais je n’y crois pas j’ai l’impression qu ils sont partis en vacances plus tôt 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Emma2013 a dit :

J’hésite encore à y aller demain le dernier jour d’école mais je n’y crois pas j’ai l’impression qu ils sont partis en vacances plus tôt 

Ben voyons.

Link to comment
Share on other sites

Mon but n’est pas de créer une polémique, il est évident qu elle sera condamnée ( de ce que me dis l’avocat) je m’interroge juste sur la sanction administrative et d’après ce que j’entends 

J’ai l’impression qu elle recevra au pire un avertissement et qu elle pourra continuer à exercer malgré tout dans cette école.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Emma2013 a dit :

Mon but n’est pas de créer une polémique, il est évident qu elle sera condamnée ( de ce que me dis l’avocat) je m’interroge juste sur la sanction administrative et d’après ce que j’entends 

J’ai l’impression qu elle recevra au pire un avertissement et qu elle pourra continuer à exercer malgré tout dans cette école.

 

Je pense que vous avez eu toutes les réponses des collègues, et que désormais, cette affaire (privée) relève davantage de la justice (si c'est votre choix) que d'un forum de profs. Vous aurez bien plus de détails et d'informations sur votre propre situation lors des futurs échanges que vous aurez avec les PE de vos enfants, la directrice et les forces de l'ordre. Je n'ai pas le sentiment que poursuivre une telle conversation ici soit bénéfique pour vous ou pour vos enfants. Bonne continuation ! :) 

Link to comment
Share on other sites

Vous avez tout à fait raison, je voulais juste être rassuré sur le bien fondé de notre démarche ( a savoir porter plainte)

merci a tous pour vos conseils

Bonne  continuation 

Link to comment
Share on other sites

C'est drôle, ça me rappelle cette histoire de mère de famille dans le Val-d'Oise qui avait porté plainte contre un enseignant pour "violences sur mineur" simplement parce que ce dernier avait pris par le bras un élève qui restait assis devant un escalier et qui ne voulait pas se lever malgré l'injonction des adultes...

A force de déresponsabiliser à outrance dès le plus jeune âge, il ne faut pas s'étonner ensuite d'avoir sur les bras une génération ingérable (et pour ça, merci les parents qui jouent la carte de la judiciarisation de tout, à l'américaine) 😒

  • J'aime 1
  • Triste 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, ant06 a dit :

C'est drôle, ça me rappelle cette histoire de mère de famille dans le Val-d'Oise qui avait porté plainte contre un enseignant pour "violences sur mineur" simplement parce que ce dernier avait pris par le bras un élève qui restait assis devant un escalier et qui ne voulait pas se lever malgré l'injonction des adultes...

Jean Willot.

Qui s'est pendu à cause de cette mère. 😢

Saura-t-on un jour si cette femme a été ne serait-ce qu'inquiétée pour sa responsabilité dans la mort de l'enseignant de son fils ?

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...