Jump to content

La loi Rilhac est adoptée


ratatouille
 Share

Recommended Posts

Ça fait tellement de temps que des réformes essentielles pour les directeurs d'école sont repoussées en totalité qu'il ne faut pas s'étonner qu'on en arrive à voter un truc pareil avec la bénédiction de certains syndicats et la passivité de la plupart des collègues.

Link to comment
Share on other sites

A force de jouer la contestation stérile sans base solide (voir le nombre de personnes dans les manifs) et refuser toute négociation et bien on se retrouve avec plus que ce qui était demandé pour certains axes.

Les soit disant majoritaires ne représentent plus rien et n'ont plus la confiance des PE.

Les syndicats qui signent se font la voix de ceux qui pensent "mieux vaut cela que le statut quo qui nous étouffe".

L'avenir tranchera.

  • J'aime 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Disons que c'est un peu tard pour se battre, vu qu'on a tout laissé passer pendant les mandats socialistes, et qu'on s'est, entre temps, opposés catégoriquement à des projets de Loi de la droite qui auraient sans doute mérités d'être décortiqués pour permettre aux directeurs de ne pas être dans une situation si difficile ...

Je précise que je n'écris pas que tout ce que la droite a proposé était brillant ni que tout ce que le PS nous a pondu était à jeter mais je parle de l'attitude de notre profession en fonction de la couleur du gouvernement.

Link to comment
Share on other sites

Scandaleux. Personne ne le demandait, ce qui était demandé n'a rien donné. Comme toujours ce gouvernement est capable de tout aggraver sans ne rien résoudre.

  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, BobbyWatson a dit :

Personne ne le demandait

pas vraiment quand même....

Link to comment
Share on other sites

  • André Jorge changed the title to La loi Rilhac est adoptée
Il y a 8 heures, ratatouille a dit :

Ils l'ont fait.

Il y a bien un moment où il faut trancher et sortir d'une situation où ça ne marche pas...

Citation

La loi donne au directeur d'école une autorité réelle dans son école dont les contours seront définis par l'inspecteur. L'autorité fonctionnelle est donnée par  l'inspecteur au directeur d'école. Ce dernier dans le cadre défini a l'autorité déléguée par l'inspecteur. Ici le cadre est large : "le bon fonctionnement de l'école et la réalisation des missions qui lui sont confiées" dit la loi. Ces missions ne sont pas précisées par la loi. Théoriquement cela peut aller jusqu'à l'évaluation des enseignants, comme le Grenelle  de l'éducation l'a envisagé.

Si je comprends bien, l'IEN demandera donc aux directeurs de faire le boulot qu'il n'a pas le temps de faire ?...

Pour ce qui est de l'évaluation des enseignants, je l'ai déjà écrit dans d'autres sujets : le directeur doit également avoir son mot à dire sur des points tels que la ponctualité, l'investissement, le sérieux, etc.

De toutes façons, les IEN questionnent toujours les directeurs sur ces points.

Citation

le Président de la République annonce une expérimentation, dans cinquante écoles marseillaises, du recrutement des enseignants par les directrices.

Je ne comprends pas le principe... Comment un directeur pourrait-il recruter des enseignants qu'il ne connaît pas ?...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, André Jorge a dit :

Je ne comprends pas le principe... Comment un directeur pourrait-il recruter des enseignants qu'il ne connaît pas ?...

A mon avis, le danger n'est pas tant qu'il puisse recruter les enseignants de son choix mais que, pour ce faire, il puisse en virer !

Link to comment
Share on other sites

Les directrices et les directeurs vont se retrouver entre le marteau et l’enclume. Est-ce que les écoles fonctionneront mieux, je ne pense pas 😬

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

J'ai eu la flemme de rechercher le texte voté mais est-ce que la supériorité hiérarchique concernera tous les directeurs ou uniquement ceux déchargés de classe ? 

Et ces directeurs seront-ils également les supérieurs des collègues rattachés à leur école mais qui n'y enseignent pas ou pas toujours (RASED, TR, ...) ? Et si oui de quelle façon ?

Link to comment
Share on other sites

On en sait rien. La loi est, volontairement, une coquille vide. C'est le ministre qui va décider de tout. Sachant que le seul truc intéressant, la possibilité d'une aide financée par les mairies, qui n'était qu'une possibilité, a été supprimée par le sénat. 

 

Les directeurs vont avoir une partie du boulot des IEN sans moyens supplémentaires. Mais ils pourront forcer la main des adjoints. Et les rares cas où l'on pouvait défendre la liberté pédagogique par une alliance adjoints-direction vont disparaître. 

 

Pour les décharges et les primes par contre c'est mort. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, ronin a dit :

L'esprit de Munich a de beaux jours devant lui. 

On verra bien. Si ça se trouve, les choses vont aller mieux.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Goëllette a dit :

A mon avis, le danger n'est pas tant qu'il puisse recruter les enseignants de son choix mais que, pour ce faire, il puisse en virer !

Comme dit Blanquer il va falloir mettre au pas où virer les dysfonctionnements... Je le suis sur ce point. 

Mais a-t-on la même conception du dysfonctionnement ? Pourquoi refuse t'il les démissions ou les ruptures conventionnelles ? 

Cette fonction a grandement besoin d'une revalorisation énorme, le doublement du salaire me paraît indispensable pour faire le nettoyage et rendre cette profession un peu plus mixte....Mais eux préfèrent le manager à la sauce France Telecom. Certaines et certains risquent forts de se faire éjecter. La grande lessive. 

Link to comment
Share on other sites

Avec cette loi, vous pensez vraiment que les directeurs pourront recruter eux-mêmes les enseignants de l'école ?

J'ai cru comprendre qu'un tel dispositif avait été expérimenté il y a quelques années, pour un résultat médiocre puisque les postes étaient pourvus encore plus difficilement qu'en passant par l'affectation décidée par l'administration (système actuel, donc)...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, ant06 a dit :

Avec cette loi, vous pensez vraiment que les directeurs pourront recruter eux-mêmes les enseignants de l'école ?

J'ai cru comprendre qu'un tel dispositif avait été expérimenté il y a quelques années, pour un résultat médiocre puisque les postes étaient pourvus encore plus difficilement qu'en passant par l'affectation décidée par l'administration (système actuel, donc)...

La méthode des petits pas. Ils veulent des écoles collèges bétaillères à 20, 25, 30 classes pour faire des économies... De telles structures ne peuvent pas fonctionner de manière collégiale contrairement aux petites structures à taille humaine où il est démontré que les élèves réussissent mieux. Donc arrivé des managers. Ils évoquent une certification pour devenir directeur manager. La suite suivra.  C'est un puzzle. Et les syndicats ou individus qui font croire l'inverse mentent bien évidemment depuis le début. On connaît tous le finalité d'un tel processus quand il est enclenché. 

A l'école on manque de tout sauf de ça...Et eux vous dirons comment vous passer du nécessaire en vous  faisant encore plus culpabiliser. Les plus endurcis resteront les autres ...Le darwinisme à la sauce libérale. 

Au fait quelqu'un peut il me dire ce que cette décision va apporter pour l'amélioration du niveau de nos élèves? 

  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

Le 21/10/2021 à 21:56, Teltok a dit :

Les directrices et les directeurs vont se retrouver entre le marteau et l’enclume. Est-ce que les écoles fonctionneront mieux, je ne pense pas 😬

tout à fait d'accord et ce n'est pas ce qui a été demandé par la majorité des directeurs et directrices 

je n'ai pas lu le texte final mais ça restait assez flou quand même

il faut attendre les décrets d'application mais bon

Je ne vois pas en quoi une "autorité fonctionnelle" (je n'ai toujours pas compris quelle autorité j'aurais) aidera les directeurs/directrice,s les écoles, les élèves à mieux fonctionner

tout est à revoir

- le recrutement des IEN : quelle proposition a enseigné dans le premier degré? a été directeur? remplaçant? milieu rural/urbain/REP... parfois il faut aussi savoir de quoi on parle 

- le recrutement et la formation des PE : tout est de plus en plus au rabais donc ça ne peut pas aller

- gestion des élèves en situation de handicap : même chose tout au rabais

- changer les programmes au gré de tous les ministres 

et j'en oublie plein! 

c'est sûr qu'en sabordant tout ça ne peut pas fonctionner 

  • Merci 1
  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Au-delà du fonctionnement des écoles, il y a les individus concernés.

Les petits directeurs ayant roulé leur bosse et qui vont se faire bouler pour y placer un "boss".

Les PE de base qui vont essayer de ne pas se faire piquer leur poste ou devoir se vendre pour intégrer une école.

Enfin, ça, je ne sais pas si ça fait (encore) partie du texte ...

Link to comment
Share on other sites

Donc du coup en gros, il va se passer quoi sur le terrain? Concrètement?

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, rose45 a dit :

Donc du coup en gros, il va se passer quoi sur le terrain? Concrètement?

 

c'est la question que je pose en GT sur la direction d'école dans mon département depuis un an et à laquelle je n'ai pas de réponse! 

Link to comment
Share on other sites

Logique vu que la loi n'est pas encore adoptée. Et ensuite il faudra les textes réglementaires. 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, ronin a dit :

Logique vu que la loi n'est pas encore adoptée. Et ensuite il faudra les textes réglementaires. 

Enfin cette loi est assez flou pour l’instant il faut le dire 

et personne n’arrive à expliquer ce qu’apportera l autorité fonctionnelle

Link to comment
Share on other sites

Bien sûr puisque c'est une enveloppe vide. C'était le projet et c'est un grand classique. Une proposition de loi qui vient de la majorité parlementaire pour montrer que c'est un choix de la souveraineté populaire mais un texte vide où tout est renvoyé aux déchets d'applications. Et qui va les rédiger ? Notre bon ministre bien sûr. C'est l'objectif depuis le départ. Or, on sait ce que Blanquer a fait passer en terme d'autorité fonctionnelle pour le cned. Donc on va ramasser. 

Link to comment
Share on other sites

:cry:

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, ronin a dit :

 tout est renvoyé aux déchets d'applications.

C'est sûr, on aurait préféré voir le projet de loi finir à la poubelle...

 

il y a 51 minutes, ronin a dit :

Or, on sait ce que Blanquer a fait passer en terme d'autorité fonctionnelle pour le cned. Donc on va ramasser. 

Pourrais-tu développer ? Merci.

 

Link to comment
Share on other sites

Il a fait passer un texte réglementaire qui prévoyait, au nom bien sûr de l'efficacité, de la bonne administration, etc. de renforcer les pouvoirs du directeur du CNED sur les enseignants qui y travaillent. Lesquels restent soumis à leur hiérarchie d'origine. Il y était question d'autorité fonctionnelle. Et parmi d'autres choses, ce texte donne le pouvoir au directeur d'attribuer un certain nombre de sanctions disciplinaires aux enseignants, sans recours à la capa disciplinaire. Voilà ce qu'est l'autorité fonctionnelle pour notre bon ministre.

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, ronin a dit :

Il a fait passer un texte réglementaire qui prévoyait, au nom bien sûr de l'efficacité, de la bonne administration, etc. de renforcer les pouvoirs du directeur du CNED sur les enseignants qui y travaillent. Lesquels restent soumis à leur hiérarchie d'origine. Il y était question d'autorité fonctionnelle. Et parmi d'autres choses, ce texte donne le pouvoir au directeur d'attribuer un certain nombre de sanctions disciplinaires aux enseignants, sans recours à la capa disciplinaire. Voilà ce qu'est l'autorité fonctionnelle pour notre bon ministre.

 Pouvoir d'attribuer des sanctions sans capa qui reviendrait alors au Dasen ?

Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas. Mais autorité fonctionnelle qui pourrait être de déléguer le pouvoir de sanctionner puisqu'il l'a déjà fait. Il y a quatre groupes de sanctions, on peut imaginer que les directeurs puissent avoir accès au premier ou deux premiers groupes de sanctions. On a déjà des collègues qui se font laminer dans les items du ppcr sur les trois items du travail en équipe, partenariat, etc. L'IEN va voir le directeur au début du rendez-vous de carrière et se fait on opinion sur son avis. Si le directeur n'aime pas l'adjoint... Ce sont des cas rares mais réels. Avec ce qui va nous tomber dessus ça risque d'aller bien plus loin. On saura vite, la cmp doit se réunir cette semaine et ensuite la main est à Blanquer.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, ronin a dit :

Il a fait passer un texte réglementaire qui prévoyait, au nom bien sûr de l'efficacité, de la bonne administration, etc. de renforcer les pouvoirs du directeur du CNED sur les enseignants qui y travaillent. Lesquels restent soumis à leur hiérarchie d'origine. Il y était question d'autorité fonctionnelle. Et parmi d'autres choses, ce texte donne le pouvoir au directeur d'attribuer un certain nombre de sanctions disciplinaires aux enseignants, sans recours à la capa disciplinaire. Voilà ce qu'est l'autorité fonctionnelle pour notre bon ministre.

Même un Perdir ne peut pas sanctionner un prof ? Il fait remonter des faits mais ne peut pas sanctionner. 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...