Jump to content

Education nationale : Macron voudrait supprimer le Capes et l’emploi à vie


ant06
 Share

Recommended Posts

il y a 36 minutes, prof désécol a dit :

La députée (LRM) de Paris Anne-Christine Lang ainsi qu’un collectif de parlementaires proposent de prolonger le fonctionnement de l’école primaire de la 6e à la 3e.

Article payant

https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/02/21/anne-christine-lang-la-reforme-du-college-est-un-enjeu-de-societe-majeur_6114567_3232.html

 

AC Lang serait la prochaine ministre de l'éducation nationale si Macron repasse ...

Avec la mise en place du "chèque éducation" sans aucun doute...

Le chèque éducation tant souhaité par JM Le Pen dans les années 80.

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, montagny a dit :

comme tu le dis, c'est dès l'entrée en étude supérieure que la formation commence (la Finlande est un très bon exemple en terme de formation)

Je dis surtout que, formation adaptée ou pas, ce système de bivalence ne sera pas attractif sans une garantie de rémunération correcte comparable à celui de l'Allemagne.

Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, FemmeDeRochas a dit :

les missions des enseignants, qui seront alors habilités à enseigner du CP à la 3e.

Alors quand on sait qu'un PE est déjà "habilité" à enseigner de la PS au CM2, ça voudrait dire que ce serait les mêmes personnes de la PS à la 3ème 🙃?

Déjà actuellement un PE (en particulièrement débutant) peut se retrouver en SEGPA et donc dans un collège (chose qui lui a été très rarement précisée au cours de sa formation)...

Mais je pense que ce projet de privatisation va se prendre le mur de la réalité face à la pénurie de candidats : c'est déjà le cas dans certains coins (notamment l'IDF) et comme avec les mails, les IEN sont désormais à portée de tir quand des parents d'élèves en ont marre des non-remplacements d'enseignants absents...

Link to comment
Share on other sites

Notez que, dans cette tribune, on parle d'un groupe unique d'enseignants du CP à la 3e. Quid de la maternelle ?

  • Triste 1
  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, prof désécol a dit :

Je dis surtout que, formation adaptée ou pas, ce système de bivalence ne sera pas attractif sans une garantie de rémunération correcte comparable à celui de l'Allemagne.

Tout à fait d'accord. 

Link to comment
Share on other sites

La bivalvence existait du temps des PEGC , il me semble.

Je l'ai connue élève. C'était appréciable d'avoir moins d'interlocuteurs en débutant le collège. 

Français histoire

Maths techno

Bio eps

Allemand français 

Les équipes pédagogiques étaient réduites. 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Le contractuel embauché sans aucune expérience ni formation pour me remplacer à été remercié. Les élèves se mettaient en danger. ( maternelle)

  • Triste 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, André Jorge a dit :

Et pour quelles raisons supprimer le CAPES ? Quels seraient les avantages ?

Merci. :)

Un souhait d'ouvrir les vannes au vu de la difficulté de ce concours ?  Il manque trop de professeurs. 
Mais ce n'est généralement pas la meilleure réponse. Quid des concertations??

Link to comment
Share on other sites

Le 20/02/2022 à 17:47, jeanounette a dit :

Petit à petit le puzzle est mis en place, c'est bientôt terminé. Si Macron passe on est morts.

Mais il y a quand même des PE et des PLC qui vont voter pour lui ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Delavegue a dit :

Comme si des élèves de 3e avaient quelque chose à voir avec des gamins de maternelle, ils sont complètement fous là haut. En termes de didactique, de pédagogie, il me semble que le collège et le primaire ont quand même des différences majeures. Comment ils veulent s'y prendre au niveau de la formation pour préparer quelqu'un à enseigner de la PS à la 3e?

Tu me diras, ils pourront envoyer les anciens PE au collège pour remplir les postes manquants. Ce gouvernement est d'une tristesse sans nom, qu'ils regardent les pays du nord, ils ont tellement d'avance sur nous.

Pour beaucoup de professionnels de l'enfance, on demande à ce que les spécificités de l'enfant de 2 à 6 ans soient prises en compte. 

Et la, ils proposent qu'un même enseignant puisse passer de la TPS à la 3eme ? Quid des spécificités du petit de 2 ans, de l'ado de 14 ans et de l'enfant de 8 ans ? 

Car je suppose que cela, sans formation supplémentaire bien entendu... 

Je me souviens d'une enseignante super top qu'ont eu mes grands. Une année, elle faisait un mi temps sur les PS. Et les 2 autres jours, elle était sur des CM2. Elle disait que chaque semaine, elle avait l'impression de faire un grand écart. 

Un jour peut-etre..permettez moi de rêver... on prendra en compte les besoins des enfants... 

Et un jour peut-être...laissez moi continuer de rêver, on arrêter de casser le service public...qui reste pour moi, dans l'idéal, le seul vrai moyen de donner à chacun les mêmes chances.

Encore faut-il décider de s'en donner les moyens et de donner à ceux qui font ce service public, les moyens de faire leur métier correctement.

Sincèrement, aujourd'hui, aucun regret...ni de l'avoir tenté...ni de l'avoir loupé... (je parle du concours) et je tire mon chapeau à tous ceux qui continuent d'enseigner à nos enfants en gardant l'envie.

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Goëllette a dit :

Mais il y a quand même des PE et des PLC qui vont voter pour lui ...

On se demande bien pourquoi...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, rose45 a dit :

Cela fait 20 ans que je suis dans l'EN, 20 ans que j'entends qu'on va bientôt être privatiser..... En passant par la décentralisation...... Bon ça fait 20 ans que je ne vois pas grand chose............. Mais une chose est sûre que c'est que de moins en moins de personnes veulent faire notre magnifique métier........... Et ça je pense qu'ils n'arriveront pas à recruter , surtout s'il y a plus d'heures, moins de salaire, moins de vacances, et plus le métier à vie. Enfin je pense, qu'à choisir (si le choix existe encore) les gens ne choisiront pas l'enseignement.

Enfin bon, entre ce qu'ils disent là haut et ce qu'il se passe en bas............ y'a un monde.

Et une chose est sûre c'est que le système éducatif français va mal, qu'on est loin dans les classements................. Mais on continue ;)

Les maths au lycée, intéressant! Il nous faut des ingénieurs mr le président mais y'en aura bientôt plus vu le niveau de maths. Ah bon? ;) Ils ont de quoi faire! Fabriquer des petits consommateurs dociles c'est bien un moment, mais un jour on te rappelle que c'est bien aussi d'avoir des gens qui savent compter ;)

Courage!

En 20 ans qu'ont ils fait? Je dirais plutôt en 30 ans car pour moi le tournant c'est la loi d'orientation de Jospin en 1989, "l'enfant au centre des apprentissages".  

Ils ont créé volontairement une défaillance du système par une multitudes de lois, de pseudos réformes, de mises à genoux, de suppression de dispositifs, d'heures de cours supprimées dans les domaines fondamentaux, de paupérisation, de manque d'attractivité, de montée de la violence. Désormais tout est prêt. Cette défaillance a créé une défiance des usagers à juste titre. Baisse notamment dans toutes les enquêtes internationales même si on peut discuter du contenu et de la forme. 

Toutes les lois ont été passées pour l'école d'après. Vous vous rappelez "le monde d'après"... Ce sera comme dans les hôpitaux une grande illusion maltraitante et un peu comme l'inclusion scolaire. 

La stratégie est donc connue, éprouvée, efficace, elle a fait des siennes dans les autres services publics. C'est l'effet domino. 

 Depuis le traité de Maastricht on sait qu'on va devoir y passer. La libéralisation de l'enseignement c'est dedans. Le seul problème c'est qu'à ce moment là, au début des années 90, nos services publics en général et de l'éducation nationale en particulier avaient une forte adhésion de la population, ils étaient soutenus et nous avions une image positive dans la population. Ils ont compris là haut. Avant il fallait détruire de l'intérieur avant. C'est fait. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, vero a dit :

Et la, ils proposent qu'un même enseignant puisse passer de la TPS à la 3eme ? Quid des spécificités du petit de 2 ans, de l'ado de 14 ans et de l'enfant de 8 ans ? 

Dans les formations de travailleurs sociaux, en 3 ans, tous les publics sont étudiés, avec leurs spécificités car les champs d'interventions sont larges : foyers de jeunes, foyers de personnes handicapées, accueil de personnes âgées...

Donc, ce n'est pas cet aspect qui me dérange.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, chableu a dit :

Dans les formations de travailleurs sociaux, en 3 ans, tous les publics sont étudiés, avec leurs spécificités car les champs d'interventions sont larges : foyers de jeunes, foyers de personnes handicapées, accueil de personnes âgées...

Donc, ce n'est pas cet aspect qui me dérange.

Oui mais on sait très bien qu'il n'y aura pas une formation en 3 ans...

Déjà qu'à mon époque à l'IUFM, je n'ai eu aucun cours concernant la maternelle...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, chableu a dit :

Dans les formations de travailleurs sociaux, en 3 ans, tous les publics sont étudiés, avec leurs spécificités car les champs d'interventions sont larges : foyers de jeunes, foyers de personnes handicapées, accueil de personnes âgées...

Donc, ce n'est pas cet aspect qui me dérange.

Non, tous les publics sont abordés. Il y a une formation spécifique aux jeunes enfants, les EJE. Les infirmières aussi étudient chaque public. Cependant, il y a une spécialisation ensuite pour celles qui veulent travailler auprès des jeunes enfants, les puéricultrices.

Après, ce n'est pas le seul problème, on est bien d'accord. Mais, selon moi, et cela n'est que mon avis qui n'engage que moi, le jeune enfant est totalement différent de l'ado par exemple et chacun a des besoins bien spécifiques. Comment peut-on prétendre accueillir dans de bonnes conditions un enfant de 2 ans et demi à l'école avec un adulte pour 28 enfants ... alors qu'en crèche, ce même enfant sera accueilli avec un adulte pour 8 enfants ( en France ... car dans d'autres pays d'Europe, on est à 1 adulte pour 5).

Pour moi, prétendre qu'un enseignant, avec la même formation qu'aujourd'hui, sera capable d'assumer une classe de 24 élèves de 3 ans et, l'année d'après, d'assumer une classe de 24 élèves de 14 ans, en passant par une classe de 24 élèves de 9 ans, c'est nier les spécificités et les besoins de ces mêmes enfants. Et, c'est aussi nier qu'une même personne peut être un très bon enseignants avec des ados mais être un enseignant déplorable avec des petits. C'est nier que travailler avec des ados, ça se décide, ça ne s'impose pas, tout comme travailler avec des petits, ou travailler avec des enfants de 9 ans.

 

  • J'aime 1
  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, ant06 a dit :

On se demande bien pourquoi...

Oui. Si tu peux m'expliquer j'écouterai avec attention. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, prof désécol a dit :

Le Covid nous aura au moins appris que la rôle de garderie de l'école semble bien plus importante que sa mission éducative à bon nombre de gens...

Il nous aura aussi appris qu'un Président peut trouver 400 milliards en quelques mois...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, vero a dit :

Comment peut-on prétendre accueillir dans de bonnes conditions un enfant de 2 ans et demi à l'école avec un adulte pour 28 enfants ... alors qu'en crèche, ce même enfant sera accueilli avec un adulte pour 8 enfants ( en France ... car dans d'autres pays d'Europe, on est à 1 adulte pour 5).

Il y a davantage qu'une différence d'accueil : un enseignant ... enseigne !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, vero a dit :

Non, tous les publics sont abordés. Il y a une formation spécifique aux jeunes enfants, les EJE. Les infirmières aussi étudient chaque public. Cependant, il y a une spécialisation ensuite pour celles qui veulent travailler auprès des jeunes enfants, les puéricultrices.

Après, ce n'est pas le seul problème, on est bien d'accord. Mais, selon moi, et cela n'est que mon avis qui n'engage que moi, le jeune enfant est totalement différent de l'ado par exemple et chacun a des besoins bien spécifiques. Comment peut-on prétendre accueillir dans de bonnes conditions un enfant de 2 ans et demi à l'école avec un adulte pour 28 enfants ... alors qu'en crèche, ce même enfant sera accueilli avec un adulte pour 8 enfants ( en France ... car dans d'autres pays d'Europe, on est à 1 adulte pour 5).

Pour moi, prétendre qu'un enseignant, avec la même formation qu'aujourd'hui, sera capable d'assumer une classe de 24 élèves de 3 ans et, l'année d'après, d'assumer une classe de 24 élèves de 14 ans, en passant par une classe de 24 élèves de 9 ans, c'est nier les spécificités et les besoins de ces mêmes enfants. Et, c'est aussi nier qu'une même personne peut être un très bon enseignants avec des ados mais être un enseignant déplorable avec des petits. C'est nier que travailler avec des ados, ça se décide, ça ne s'impose pas, tout comme travailler avec des petits, ou travailler avec des enfants de 9 ans.

 

Je suis travailleur social et dans mon parcours nous avons étudié tous les publics car pas de spécialisation dans toutes les branches.

Et effectivement, c'est l'ensemble du système qui est à revoir.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, nonau a dit :

Il nous aura aussi appris qu'un Président peut trouver 400 milliards en quelques mois...

400 milliards de dette qui seront agités comme un chiffon rouge dès le lendemain du 2e tour pour justifier des réformes ô combien nécessaires.

Le "quoi qu'il en coûte", on n'a pas fini d'en entendre parler...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Goëllette a dit :

Il y a davantage qu'une différence d'accueil : un enseignant ... enseigne !

Oui je sais. Désolée pour le mot employé. Cela ne change rien. On n'enseigne pas à un enfant de 2 ans ... d'ailleurs enseigne-t-on réellement à un enfant de 2 ans, et doit-on enseigner à un enfant de 2 ans ... là n'est pas la question de fond.

Accueillir un enfant n'a rien de péjoratif !! En EAJE, nous accueillons les jeunes enfants, nous ne faisons pas de garderie. A l'hôpital, on accueille les patients pour les soigner. A l'école, on accueille les enfants, pour leur enseigner. Mais oui, je persiste sur le terme de l'accueil, car il me semble que sans un accueil de qualité, on ne peut apporter un enseignement de qualité, comme sans un accueil de qualité on ne peut apporter des soins de qualité. Quand je parle d'accueil à l'école, je ne remets pas en cause votre métier d'enseignement, ce n'est pas péjoratif.

La question est : doit-on enseigner de la même manière à un enfant de 2/3 ans, qu'à un ado de 13/14 ans ? Etes-vous formés pour  faire ce grand écart ?

 

  • J'aime 1
  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, chableu a dit :

Je suis travailleur social et dans mon parcours nous avons étudié tous les publics car pas de spécialisation dans toutes les branches.

Et effectivement, c'est l'ensemble du système qui est à revoir.

Je n'ai jamais dit le contraire.

Ce que je dis, c'est qu'il y a une énorme différence de connaissance du public si on met face à face un assistant social (qui aujourd'hui peut devenir directeur d'un EAJE) et un éducateur de jeunes enfants qui a passé 3 années à être formé sur le jeune enfant de 0 à 6 ans.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Pr moi il y a un enjeu sur les moins de 6 ans de manière globale qui dépasse largement les compétences et les prérogatives de l'école. Y compris les enfants dont le développement interroge, ceux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, et ceux dont il a déjà été mis en oeuvre une protection. On veut mettre la charrue avant les boeufs avec des effectifs et une formation qui ne permettent pas un accueil adéquat. 

  • Merci 1
  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, vero a dit :

Oui je sais. Désolée pour le mot employé. Cela ne change rien. On n'enseigne pas à un enfant de 2 ans ... d'ailleurs enseigne-t-on réellement à un enfant de 2 ans, et doit-on enseigner à un enfant de 2 ans ... là n'est pas la question de fond.

C'est effectivement la comparaison entre l'enseignement à un enfant de 2 ans et à un autre de 15 qui me dérange, car effectivement, j'ai quelques doutes sur l'intérêt de l'école à deux ans dans les conditions actuelles.

Et "enquiller" les deux ans pour éviter une fermeture a été le début de l'école lieu de garderie. Bien avant le COVID.

Il y a 3 heures, vero a dit :

Accueillir un enfant n'a rien de péjoratif !! 

Ce n'est pas du tout le sens de mon propos.

Il y a 3 heures, vero a dit :

La question est : doit-on enseigner de la même manière à un enfant de 2/3 ans, qu'à un ado de 13/14 ans ? Etes-vous formés pour  faire ce grand écart ?

Nous ne sommes déjà pas formés pour enseigner toutes les matières de la PS au CM2 en passant par le spécialisé ...

Mais on doit le faire. C'est écrit dans le contrat que nous avons signé.

La question devrait être : Quel est l'intérêt des élèves ?

Sinon, je pense que cette réforme est plus dangereuse pour les profs du secondaire que pour nous.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Goëllette a dit :

C'est effectivement la comparaison entre l'enseignement à un enfant de 2 ans et à un autre de 15 qui me dérange, car effectivement, j'ai quelques doutes sur l'intérêt de l'école à deux ans dans les conditions actuelles.

Et "enquiller" les deux ans pour éviter une fermeture a été le début de l'école lieu de garderie. Bien avant le COVID.

Ce n'est pas du tout le sens de mon propos.

Nous ne sommes déjà pas formés pour enseigner toutes les matières de la PS au CM2 en passant par le spécialisé ...

Mais on doit le faire. C'est écrit dans le contrat que nous avons signé.

La question devrait être : Quel est l'intérêt des élèves ?

Sinon, je pense que cette réforme est plus dangereuse pour les profs du secondaire que pour nous.

Les classes de TPS, c'est clairement de la garderie.

Déjà enseigner à des PS peut s'avérer très compliqué alors quand ils sont encore plus jeunes...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Certaines écoles maternelles ont des EJE et il paraît que c'est top.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...