• Annonces

    • André Jorge

      Important : anonymat et publication d'informations permettant de vous identifier   06/04/2018

      Bonjour ! Souvent, se confier à un ancien directeur, à un collègue, à une CPC, pour régler ses problèmes, peut s'avérer être une mauvaise solution... et le forum apparaît comme un lieu où il est possible d'obtenir des informations et des conseils pour faire avancer sa réflexion, trouver des solutions, ou simplement parler de ses difficultés, sans risque que cela ne nous retombe dessus. L'anonymat sur le forum est garanti, si vous vous êtes inscrit en utilisant un pseudo, si votre adresse email n'est pas visible, et par le fait que votre IP est confidentielle. Cependant, certains membres publient sur le forum des informations qui peuvent permettre d'identifier l'école où ils travaillent et même de découvrir leur identité. Par exemple, ils donnent la région où ils travaillent, le nombre de classes de leur école, le nombre de collègues dans l'école, un projet spécifique à l'école,... Toutes ces informations, regroupées entre elles, peuvent permettre à quelqu'un d'identifier le membre qui écrit le message. Ce n'est pas vraiment un problème : personne n'a encore eu l'idée de passer son temps à chercher qui est qui sur le site... Mais imaginons que dans un sujet de discussion, vous ayez critiqué votre "IEN qui ne fait rien pour vous soutenir", ou que vous ayez critiqué l'équipe pédagogique de votre école, vos collègues. Imaginons qu'ils se reconnaissent et... qu'ils vous reconnaissent. Alors, cela ne va peut-être par bien se passer pour vous... C'est ce qui est arrivé à un membre du forum, directeur d'école, dénoncé par un autre membre du forum qui a fait des copies d'écran des discussions publiées ici et les a envoyées à l'Inspection académique... Les suites n'ont pas été bien graves d'après ce que j'ai compris car, après tout, aucun nom n'avait été publié,... mais être convoqué par l'IEN et des relations tendues avec lui, ce n'est pas agréable... Pour résumer, parler de ses problèmes sur le forum n'est pas sans risques, si l'on ne pas attention aux informations que l'on donne. On peut le faire, je pense, simplement trichant un peu sur le nombre de collègues, de classes, d'élèves, etc. pour que tout en restant réaliste et fidèle au problème abordé, vraiment rien ne puisse permettre d'identifier l'école et l'auteur du message.  Bonjour ! Je voulais publier ce sujet depuis quelques jours. Voilà qui est fait : Souvent, se confier à un ancien directeur, à un collègue, à une CPC, pour régler ses problèmes, peut s'avérer être une mauvaise solution... et le forum apparaît comme un lieu où il est possible d'obtenir des informations et des conseils pour faire avancer sa réflexion, trouver des solutions, ou simplement parler de ses difficultés, sans risque que cela ne nous retombe dessus. L'anonymat sur le forum est garanti, si vous vous êtes inscrit en utilisant un pseudo, si votre adresse email n'est pas visible, et par le fait que votre IP est confidentielle. Cependant, certains membres publient sur le forum des informations qui peuvent permettre d'identifier l'école où ils travaillent et même de découvrir leur identité. Par exemple, ils donnent la région où ils travaillent, le nombre de classes de leur école, le nombre de collègues dans l'école, un projet spécifique à l'école,... Toutes ces informations, regroupées entre elles, peuvent permettre à quelqu'un d'identifier le membre qui écrit le message. Ce n'est pas vraiment un problème : personne n'a encore eu l'idée de passer son temps à chercher qui est qui sur le site... Mais imaginons que dans un sujet de discussion, vous ayez critiqué votre "IEN qui ne fait rien pour vous soutenir", ou que vous ayez critiqué l'équipe pédagogique de votre école, vos collègues. Imaginons qu'ils se reconnaissent et... qu'ils vous reconnaissent. Alors, cela ne va peut-être par bien se passer pour vous... C'est ce qui est arrivé à un membre du forum, directeur d'école, dénoncé par un autre membre du forum qui a fait des copies d'écran des discussions publiées ici et les a envoyées à l'Inspection académique... Les suites n'ont pas été bien graves d'après ce que j'ai compris car, après tout, aucun nom n'avait été publié,... mais être convoqué par l'IEN et des relations tendues avec lui, ce n'est pas agréable... Pour résumer, parler de ses problèmes sur le forum n'est pas sans risques, si l'on ne pas attention aux informations que l'on donne. On peut le faire, je pense, simplement trichant un peu sur le nombre de collègues, de classes, d'élèves, etc. pour que tout en restant réaliste et fidèle au problème abordé, vraiment rien ne puisse permettre d'identifier l'école et l'auteur du message. 
yves-b

Enseigner à l'étranger : des retours du terrain pour quelqu'un qui envisage de mettre les voiles?

Messages recommandés

yves-b

Bonjour,

je suis PES et j'envisage de partir travailler à l'étranger pour la rentrée 2016. Je sais déjà après avoir lu de nombreux messages à ce sujet sur le forum que le parcours pour obtenir un poste/une autorisation pour partir est éprouvant et délicat mais avant de me lancer sur ces questions pratiques, je voudrais avoir des retours d'enseignants qui ont fait le choix de quitter la France sans quitter l'enseignement :

- êtes-vous satisfaits toujours de votre choix? Pensez-vous rester longtemps sur place?

- quid des conditions de travail (volume horaire, salaire, vos relations avec les collègues, etc.)?

- est-il facile de faire le pont d'un pays à un autre sans repasser par la France?

- quelles sont vos conditions de vie sur place (qu'il s'agisse des US ou du Cambodge, de l’Égypte ou de la Finlande, tout m'intéresse!)?

Merci beaucoup pour vos témoignages!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hijadelparis

Bonjour,

je suis PES et j'envisage de partir travailler à l'étranger pour la rentrée 2016. Je sais déjà après avoir lu de nombreux messages à ce sujet sur le forum que le parcours pour obtenir un poste/une autorisation pour partir est éprouvant et délicat mais avant de me lancer sur ces questions pratiques, je voudrais avoir des retours d'enseignants qui ont fait le choix de quitter la France sans quitter l'enseignement :

- êtes-vous satisfaits toujours de votre choix? Pensez-vous rester longtemps sur place?

- quid des conditions de travail (volume horaire, salaire, vos relations avec les collègues, etc.)?

- est-il facile de faire le pont d'un pays à un autre sans repasser par la France?

- quelles sont vos conditions de vie sur place (qu'il s'agisse des US ou du Cambodge, de l’Égypte ou de la Finlande, tout m'intéresse!)?

Merci beaucoup pour vos témoignages!

il me semble qu'il faut déjà attendre 3 ans de titularisation avant de pouvoir partir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Globe-pe

Bonjour,

je suis PES et j'envisage de partir travailler à l'étranger pour la rentrée 2016. Je sais déjà après avoir lu de nombreux messages à ce sujet sur le forum que le parcours pour obtenir un poste/une autorisation pour partir est éprouvant et délicat mais avant de me lancer sur ces questions pratiques, je voudrais avoir des retours d'enseignants qui ont fait le choix de quitter la France sans quitter l'enseignement :

- êtes-vous satisfaits toujours de votre choix? Pensez-vous rester longtemps sur place?

- quid des conditions de travail (volume horaire, salaire, vos relations avec les collègues, etc.)?

- est-il facile de faire le pont d'un pays à un autre sans repasser par la France?

- quelles sont vos conditions de vie sur place (qu'il s'agisse des US ou du Cambodge, de l’Égypte ou de la Finlande, tout m'intéresse!)?

Merci beaucoup pour vos témoignages!

il me semble qu'il faut déjà attendre 3 ans de titularisation avant de pouvoir partir

Ou bien simplement postuler sur des postes en contrat local (a trouver sur le site de l'AEFE) et prendre un an de dispo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-b

Bonjour et merci pour vos réponses,

effectivement, deux choix semblent s'offrir à moi : contrat local (avant trois ans de titularisation) ou détachement (après...). Mais avant ses questions logistiques, j'aimerais avoir un retour des enseignants qui enseignent ou ont enseigné à l'étranger pour voir quelles peuvent être les différences entre ici et ailleurs!

Merci Tatiana pour le lien : j'ai pas lu toutes les pages mais une bonne partie tout de même!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lili1987

Hello,

je partage ici ma petite expérience : j'ai enseigné 3 ans à Paris, et je n'ai jamais eu de postes fixes, j'ai toujours été ZIL, pas vraiment par choix, mais bon...

Puis je suis partie enseigner en Suisse romande ( = là où on parle français) pendant deux ans : j'ai demandé une mise en dispo pour convenances perso et j'ai postulé directement auprès d'écoles suisses (hors du système de l'EN donc).

Je n'ai pas réussi à obtenir un poste à temps plein mais j'ai pu obtenir 2 postes qui me fournissaient presque un 100%.

Pour la rentrée 2015, j'ai demandé ma réintégration à Paris, vraiment à contre coeur (j'aurais pu y rester encore, mais les aléas de la vie me font rentrer).

Les conditions de travail n'ont rien à voir avec ce que je vivais à Paris.

Ici : classes à 19 élèves, moyens matériels à foison, beaucoup de collègues (la structure scolaire regroupe maternelle, élémentaire et collège)... Mais aussi : une autre vision de la hiérarchie (le directeur est ton supérieur, et quand tu arrives dans une école, on t'a à l'oeil), des relations plus informelles mais plus présentes avec les parents...

Je suis dispo si tu as des questions, mais la Suisse n'est sûrement pas le pays canonique !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.