• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES

      Bonjour.

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.
ManonToune

AVS

43 messages dans ce sujet

Dans le cas que j'évoque c'était un suivi psy interrompu*, pas une orientation souhaitée.. Je réitère: méfiance.

Lors de la réunion tous les intervenants auprès de l'enfant sont présents, en principe. Il peut y avoir discussion. Certains pensent peut-être comme sa maman?

Revoir la maîtresse, bonne idée, pour mieux comprendre son avis et se comprendre tout simplement. Garder à l'esprit, que tous veulent le bien de l'enfant.

*J'ajoute pour être précise que cela s'était produit à la rentrée suivante, c'est à dire à  l'entrée dans ma classe plus d'avs. Il y avait eu refus d'orientation les années précédentes.... des petites choses reviennent mais je ne me souviens plus exactement de tous les détails.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, Esther67 a dit :

 

Oui mais le suivi en CMP n'est pas une orientation (contrairement à l'IME ou la CLIS ou plutôt ULIS), donc cela n'a rien à voir avec les AVS. Le CMP est un suivi extérieur comme une orthophoniste par exemple... Heureusement que la MDPH ne peut pas dire : si votre enfant ne va pas chez l'orthophoniste, il n'aura pas d'AVS.

Je suis d'accord, mais mon propos n'était pas celui-là (revenir bien plus haut),.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Esther vous m éclairez un peu plus, 

A la maison  j ai un temps de concentration tout à fait normal, ce qui rejoint mes doutes quand la maitresse m a dit blanc en octobre et noir en janvier ...

La confiance y été bien jusque là ...

Je compte continuer le cmp et le mercredi matin en activité de groupe, mais en tant que parent, dans tous ce que je lis dans vos réponses, et ce que j entend de la maitresse aujourd hui, j ai l impression de ne pas avoir mon mot à dire face aux pro. Il me semble que moi je connais plus mon fils que les psy ??

Ils sont pro ok, j ai rien eu à dire pendant 2 ans mais je pense que maintenant ça en est trop, les enfants grandissent et changent, avec un bon accompagnement, qu il a la chance d avoir; il faudrait le laisser un peu vivre, ses difficultés ne sont pas insurmontables et je trouve que les pro en abusent, pourquoi ??? Moi qui ai  toujours suivis leurs conseils je me sens perdu.

J aimerai demander un rdv avec la maitresse et  l AVS avant la réunion, je vais voir si c est faisable, mais si c est pour entendre noir alors que jusqu à maintenant j entendai blanc, ce sera un discours de sourd 

Je veux demander le changement de classe également, vous allez hurler derrière vos ecrans, mais comme cette année il y a AVS, tous les pertubateurs sont mis dans la même classe que mon fils, si les décisions été prises pour son bien, il aurait été dans la deuxième classe de GS où il n y a pas d élèves difficiles 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dirais d'abord rdv au CMP pour demander pourquoi ils veulent augmenter les soins, cat c'est une des choses que vous n'avez pas l'air d'avoir compris. Au vu des listes d'attente ( ici parfois plusieurs années :( ) pour avoir un suivi CMP il me semble qu'il doit bien y avoir une raison à leur proposition. Et savoir sur combien de temps ils l'envisagent car ils se disent aussi peut être que plusieurs séances plus rapprochées qu'actuellement le feront progresser plus vite et donc mieux aborder le CP

 

Et que voulez vous vous ? l'arrêt de l'AVS ? Des soins ? De tout ? Car dans tous les cas la décision revient aux parents pour tout arrêter vous n'avez qu'à dire stop et demain il n'a plus rien.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Goëllette a dit :

Et pourtant, je connais des élèves dont les parents ont refusé une orientation en CLIS ou IME qui sont dans les classes banales sans AVSi ...

Maintenant, je suis enseignante de terrain et pas dans les bureaux.

Sympathique,  ça...

Visiblement vous ne connaissez pas grand chose sur le sujet, vous mélangez tout avec une grande mauvaise foi. Acceptez juste que vous ne puissiez pas tout savoir.

Relisez moi attentivement.

J'attends toujours de voir les notifications des cas que vous évoquez.

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 06/01/2017 à 19:42, éowin a dit :

 

 

Comme vous le dites : pas de soin = plus d'AVS

 

C'est complétement faux.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, éowin a dit :

Dans le cas que j'évoque c'était un suivi psy interrompu*, pas une orientation souhaitée.. Je réitère: méfiance.

Lors de la réunion tous les intervenants auprès de l'enfant sont présents, en principe. Il peut y avoir discussion. Certains pensent peut-être comme sa maman?

Revoir la maîtresse, bonne idée, pour mieux comprendre son avis et se comprendre tout simplement. Garder à l'esprit, que tous veulent le bien de l'enfant.

*J'ajoute pour être précise que cela s'était produit à la rentrée suivante, c'est à dire à  l'entrée dans ma classe plus d'avs. Il y avait eu refus d'orientation les années précédentes.... des petites choses reviennent mais je ne me souviens plus exactement de tous les détails.

Alors il serait peut-être intéressant de rassembler tous ces "détails" avant de faire part de votre expérience, non ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, ManonToune a dit :

Merci Esther vous m éclairez un peu plus, 

A la maison  j ai un temps de concentration tout à fait normal, ce qui rejoint mes doutes quand la maitresse m a dit blanc en octobre et noir en janvier ...

La confiance y été bien jusque là ...

Je compte continuer le cmp et le mercredi matin en activité de groupe, mais en tant que parent, dans tous ce que je lis dans vos réponses, et ce que j entend de la maitresse aujourd hui, j ai l impression de ne pas avoir mon mot à dire face aux pro. Il me semble que moi je connais plus mon fils que les psy ??

Ils sont pro ok, j ai rien eu à dire pendant 2 ans mais je pense que maintenant ça en est trop, les enfants grandissent et changent, avec un bon accompagnement, qu il a la chance d avoir; il faudrait le laisser un peu vivre, ses difficultés ne sont pas insurmontables et je trouve que les pro en abusent, pourquoi ??? Moi qui ai  toujours suivis leurs conseils je me sens perdu.

J aimerai demander un rdv avec la maitresse et  l AVS avant la réunion, je vais voir si c est faisable, mais si c est pour entendre noir alors que jusqu à maintenant j entendai blanc, ce sera un discours de sourd 

Je veux demander le changement de classe également, vous allez hurler derrière vos ecrans, mais comme cette année il y a AVS, tous les pertubateurs sont mis dans la même classe que mon fils, si les décisions été prises pour son bien, il aurait été dans la deuxième classe de GS où il n y a pas d élèves difficiles 

Encore une fois, et j'arrêterai là, je ne peux que trop vous conseiller de suivre les conseils des professionnels qui aident votre enfant après les avoir écoutés. Ils n'ont aucun autre souci que le bien être de votre fils, et visiblement sa situation vous dépasse. Vous avez sans doute besoin de soutien pour l'aider au mieux, malgré toute votre bonne volonté. 

Je vous souhaite bon courage. 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, papillon2704 a dit :

Sympathique,  ça...

Visiblement vous ne connaissez pas grand chose sur le sujet, vous mélangez tout avec une grande mauvaise foi. Acceptez juste que vous ne puissiez pas tout savoir.

Relisez moi attentivement.

J'attends toujours de voir les notifications des cas que vous évoquez.

 

Bien Grand Maître ! 

Et vous êtes qui, vous ?

J'ai comme l'impression de vous avoir déjà croisé sue ces forums, le temps de donner des leçons cinglantes aux enseignants de terrain (alors qu'au final, vous ne faites que répéter ma conclusion, donc vos tacles sont aussi gratuits qu'inutiles) qui tentent d'aider les intervenants.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, Goëllette a dit :

Bien Grand Maître ! 

Et vous êtes qui, vous ?

J'ai comme l'impression de vous avoir déjà croisé sue ces forums, le temps de donner des leçons cinglantes aux enseignants de terrain (alors qu'au final, vous ne faites que répéter ma conclusion, donc vos tacles sont aussi gratuits qu'inutiles) qui tentent d'aider les intervenants.

C'est curieux cette opposition que vous soulignez à longueur de posts entre les-enseignants-de-terrain-expérimentés et les-gens-des-bureaux-qui-ne-connaissent-rien-à la-vie-contrairement-à-moi.

Vous passez votre temps à faire la leçon à tout le monde, souffrez que quelqu'un vous recadre à votre tour lorsque c'est justifié.

Je ne vais pas vous dire à quel "bord" j'appartiens, parce que contrairement à vous, je ne méprise personne, ni les enseignants, ni les administratifs, ni les parents d'élèves.

Je pense qu'on n'aide pas les gens en leur racontant n'importe quoi, c'est une question de respect, vous êtes allée trop vite, vous vous êtes trompée, ce n'est pas si grave, ça arrive à tout le monde, admettez-le, et puis voilà.

Je vous fais cadeau du dernier mot, et je retourne à mon terrain.

 

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'oppose pas les gens de terrain et les gens de bureau, mais vous réponds à vous ("tu" sur d'autres posts et d'autres temps ?:D) qui vous permettez de mettre en doute (sur ce sujet ou d'autres) ce que je et d'autres racontons de ce que nous vivons sur le terrain "banal". Nuance.

Donc non, je (nous) ne raconte (racontons) pas n'importe quoi, merci de l'insulte.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

+ 1 ;)

J'espère que les choses évolueront bien pour le petit garçon.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Il y a 21 heures, ManonToune a dit :

Merci Esther vous m éclairez un peu plus, 

A la maison  j ai un temps de concentration tout à fait normal, ce qui rejoint mes doutes quand la maitresse m a dit blanc en octobre et noir en janvier ...

La confiance y été bien jusque là ...

Je compte continuer le cmp et le mercredi matin en activité de groupe, mais en tant que parent, dans tous ce que je lis dans vos réponses, et ce que j entend de la maitresse aujourd hui, j ai l impression de ne pas avoir mon mot à dire face aux pro. Il me semble que moi je connais plus mon fils que les psy ??

Ils sont pro ok, j ai rien eu à dire pendant 2 ans mais je pense que maintenant ça en est trop, les enfants grandissent et changent, avec un bon accompagnement, qu il a la chance d avoir; il faudrait le laisser un peu vivre, ses difficultés ne sont pas insurmontables et je trouve que les pro en abusent, pourquoi ??? Moi qui ai  toujours suivis leurs conseils je me sens perdu.

J aimerai demander un rdv avec la maitresse et  l AVS avant la réunion, je vais voir si c est faisable, mais si c est pour entendre noir alors que jusqu à maintenant j entendai blanc, ce sera un discours de sourd 

Je veux demander le changement de classe également, vous allez hurler derrière vos ecrans, mais comme cette année il y a AVS, tous les pertubateurs sont mis dans la même classe que mon fils, si les décisions été prises pour son bien, il aurait été dans la deuxième classe de GS où il n y a pas d élèves difficiles 

Alors il faut faire le tri entre ce que vous pouvez décider : les soins extérieurs, la notification de la MDPH(donc l'AVS) : finalement ça sera vous qui aurez le dernier mot. Maintenant il faut faire le ou les choix judicieux pour votre enfant, ce qui n'est pas facile car rien n'est tranché. Il vous faut donc arriver à écouter le point de vue des différents professionnels pour vous faire votre avis qui sera éclairé.

Il faut que vous puissiez entendre les difficultés de votre enfant en classe (car entre la classe et la maison il y a de grosses différences qui ne sont pas toujours imaginable pour les parents).

 

Sinon pour le changement de classe vous courrez à l'échec. Il est très compliqué pour un parent de savoir où sont les élèves "difficiles"... et de toute façon la répartition des classes ne vous regarde pas... Ils ont choisi une répartition, ils ont leurs raisons. Vous n'avez rien à exiger. Peut-être pouvez-vous posez la question d'un pourquoi la répartition a été faite comme cela cette année si l'entretien est cordial, mais sinon laissez les enseignants faire leur travail sans vous en mêler. Cela vous décrédibiliserait pour le reste.

 

Bon courage

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En résumé, pour ce qui est de l'AVS (qui est d'ailleurs désormais une AESH!). Elle est attribuée par année scolaire (ou en cours d'année si la demande est accordée à ce moment-là). Sa présence ne peut être déterminée que par la MDPH, donc après commission d'évaluation du dossier et reconnaissance du handicap.

Ensuite, une notification est obtenue avec un nombre d'heures hebdomadaires qui est fixé en ESS (équipe de suivi de scolarisation). Ce n'est donc pas la maitresse qui décide, mais bien toute l'équipe (parents + enseignant + directeur + aides diverses autour de l'enfant)

Enfin, la situation peut être réévaluée au fil de l'année ou pour l'année suivante, mais toujours en réunion.

Cependant, la décision finale reste aux parents concernant les soins/aides qu'ils acceptent ou non pour leur enfant. L'AESH n'est en rien une obligation même après avoir reçu la notification.

Et non, les enseignants ne mettent pas "tous les durs dans la classe car il y a l'AVS) ou bien votre école est étrange. Une AESH est attribuée pour un élève seul ou un groupe (dans certains cas) mais elle n'intervient en rien sur le reste de la classe. De plus, le comportement d'un enfant en classe et à la maison est très souvent bien différent. 

Pour le changement de classe, comment pouvez-vous savoir s'il n'y a pas d'autres perturbateurs dans les autres classes? On croit souvent à tort que l'herbe est plus verte dans le champs d'à côté...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant les soins, je sais qu'il faut qu'il y ait prise en charge au moment de la première demande pour avoir une AVS. Pas de soin, pas d'avs. C'est arrivé dans ma classe. La petite n'a pas obtenu d'avs alors que handicap certain (mais en cours d'évaluation pour y mettre un nom) car elle n'était pas prise en charge à l'extérieur. C'est ce qui était écrit dans le refus de notification.

heureusement aujourd'hui (un an plus tard), elle a des RDV en extérieurs, des comptes rendus d'examens médicaux et a obtenu enfin une AVS.

 

après je ne sais pas si on enlève l'AVS si plus de soin. C'est de toutes façons notifié pour un certain temps. Et c'est à l'ess que c'est réévalué suivant l'évolution de l'enfant.

 

Je pense que la maîtresse pense déjà au cp qui est une étape bien importante pour un élève. Si un enfant a quelques difficultés de concentration en GS, on peut penser qu'en CP, ces difficultés seront encore plus importantes étant donné le travail à fournir dans ce niveau par rapport à la GS.

 

 

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Carosob

En effet depuis la toute petite section ce sont les mêmes élèves qui sont ensembles ( dont un perturbateur l année dernière ) , sauf cette année où il n a plus ses copains mais le perturbateur de l année dernière + 2 autres qui étaient dans la deuxième classe de MS de  l année dernière.

L AVS qui s occupe des autres enfants quand l enfant pour qui elle est présente n a pas besoin de son aide, n est pas rare ... Malheureusement j ai entendu d autre expérience où c était le cas.

Quand l AVS n a rien à faire avec son élève et que la maîtresse est embêté avec d autre, il est logique qu elle prenne le relais

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 09/01/2017 à 23:43, barbotinne a dit :

Je dirais d'abord rdv au CMP pour demander pourquoi ils veulent augmenter les soins, cat c'est une des choses que vous n'avez pas l'air d'avoir compris. Au vu des listes d'attente ( ici parfois plusieurs années :( ) pour avoir un suivi CMP il me semble qu'il doit bien y avoir une raison à leur proposition. Et savoir sur combien de temps ils l'envisagent car ils se disent aussi peut être que plusieurs séances plus rapprochées qu'actuellement le feront progresser plus vite et donc mieux aborder le CP

 

Et que voulez vous vous ? l'arrêt de l'AVS ? Des soins ? De tout ? Car dans tous les cas la décision revient aux parents pour tout arrêter vous n'avez qu'à dire stop et demain il n'a plus rien.

Je remets ma réponse ici qui semble s'être perdu au milieu du duel.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

plusieurs points :

- l'attribution de l'avs ne peut se faire qu'en cas de reconnaissance du handicap, c'est même une compensation du handicap.

- le handicap ne peut être juste de l'angoisse : cela ne fait pas partie de la classification ( « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. » )

- l'arrêt des soins, car au cmp on dispense des soins, n'a aucun impact sur l'attribution d'une avs.

- si en octobre l'enseignante vous dit que cela se passe bien, c'est que la rentrée s'est bien passée, et qu'à ce moment là, si les choses continuent à se passer ainsi, elle pense que le CP se passera sans problème.Si en janvier, le discours n'est plus le même, c'est que l'enfant a peut être manifesté des difficultés plus importantes depuis la rencontre (soit 2 à 3 mois plus tard)

-si le centre propose plus de soins, il faut entendre leur argumentation. peut être souhaitent ils proposer autre chose, et les raisons peuvent être variées:  votre enfant a peut être progresser et ils souhaitent travailler avec lui d'autres points, ce qui entraine une modification des horaires et prises en charge,

- dans tous les cas, vous aurez le dernier mot, alors prenez le temps de bien entendre ce qui vous sera dit, en laissant de côté les croyances. C'est, selon moi, ce qui vous aidera à prendre la bonne décision.

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.