• Annonces

    • André Jorge

      Important : anonymat et publication d'informations permettant de vous identifier   06/04/2018

      Bonjour ! Souvent, se confier à un ancien directeur, à un collègue, à une CPC, pour régler ses problèmes, peut s'avérer être une mauvaise solution... et le forum apparaît comme un lieu où il est possible d'obtenir des informations et des conseils pour faire avancer sa réflexion, trouver des solutions, ou simplement parler de ses difficultés, sans risque que cela ne nous retombe dessus. L'anonymat sur le forum est garanti, si vous vous êtes inscrit en utilisant un pseudo, si votre adresse email n'est pas visible, et par le fait que votre IP est confidentielle. Cependant, certains membres publient sur le forum des informations qui peuvent permettre d'identifier l'école où ils travaillent et même de découvrir leur identité. Par exemple, ils donnent la région où ils travaillent, le nombre de classes de leur école, le nombre de collègues dans l'école, un projet spécifique à l'école,... Toutes ces informations, regroupées entre elles, peuvent permettre à quelqu'un d'identifier le membre qui écrit le message. Ce n'est pas vraiment un problème : personne n'a encore eu l'idée de passer son temps à chercher qui est qui sur le site... Mais imaginons que dans un sujet de discussion, vous ayez critiqué votre "IEN qui ne fait rien pour vous soutenir", ou que vous ayez critiqué l'équipe pédagogique de votre école, vos collègues. Imaginons qu'ils se reconnaissent et... qu'ils vous reconnaissent. Alors, cela ne va peut-être par bien se passer pour vous... C'est ce qui est arrivé à un membre du forum, directeur d'école, dénoncé par un autre membre du forum qui a fait des copies d'écran des discussions publiées ici et les a envoyées à l'Inspection académique... Les suites n'ont pas été bien graves d'après ce que j'ai compris car, après tout, aucun nom n'avait été publié,... mais être convoqué par l'IEN et des relations tendues avec lui, ce n'est pas agréable... Pour résumer, parler de ses problèmes sur le forum n'est pas sans risques, si l'on ne pas attention aux informations que l'on donne. On peut le faire, je pense, simplement trichant un peu sur le nombre de collègues, de classes, d'élèves, etc. pour que tout en restant réaliste et fidèle au problème abordé, vraiment rien ne puisse permettre d'identifier l'école et l'auteur du message.  Bonjour ! Je voulais publier ce sujet depuis quelques jours. Voilà qui est fait : Souvent, se confier à un ancien directeur, à un collègue, à une CPC, pour régler ses problèmes, peut s'avérer être une mauvaise solution... et le forum apparaît comme un lieu où il est possible d'obtenir des informations et des conseils pour faire avancer sa réflexion, trouver des solutions, ou simplement parler de ses difficultés, sans risque que cela ne nous retombe dessus. L'anonymat sur le forum est garanti, si vous vous êtes inscrit en utilisant un pseudo, si votre adresse email n'est pas visible, et par le fait que votre IP est confidentielle. Cependant, certains membres publient sur le forum des informations qui peuvent permettre d'identifier l'école où ils travaillent et même de découvrir leur identité. Par exemple, ils donnent la région où ils travaillent, le nombre de classes de leur école, le nombre de collègues dans l'école, un projet spécifique à l'école,... Toutes ces informations, regroupées entre elles, peuvent permettre à quelqu'un d'identifier le membre qui écrit le message. Ce n'est pas vraiment un problème : personne n'a encore eu l'idée de passer son temps à chercher qui est qui sur le site... Mais imaginons que dans un sujet de discussion, vous ayez critiqué votre "IEN qui ne fait rien pour vous soutenir", ou que vous ayez critiqué l'équipe pédagogique de votre école, vos collègues. Imaginons qu'ils se reconnaissent et... qu'ils vous reconnaissent. Alors, cela ne va peut-être par bien se passer pour vous... C'est ce qui est arrivé à un membre du forum, directeur d'école, dénoncé par un autre membre du forum qui a fait des copies d'écran des discussions publiées ici et les a envoyées à l'Inspection académique... Les suites n'ont pas été bien graves d'après ce que j'ai compris car, après tout, aucun nom n'avait été publié,... mais être convoqué par l'IEN et des relations tendues avec lui, ce n'est pas agréable... Pour résumer, parler de ses problèmes sur le forum n'est pas sans risques, si l'on ne pas attention aux informations que l'on donne. On peut le faire, je pense, simplement trichant un peu sur le nombre de collègues, de classes, d'élèves, etc. pour que tout en restant réaliste et fidèle au problème abordé, vraiment rien ne puisse permettre d'identifier l'école et l'auteur du message. 
axia

Compréhension et syndrôme d'Asperger

Messages recommandés

axia

Bonjour, 

J'ai dans ma classe un élève qui a le syndrôme d'Asperger. Il est très performant en maths, moins en français mais le plus difficile pour lui c'est la compréhension de lecture. Il décroche complètement dès qu'on fait de la lecture, ne comprend absolument pas (même des questions du style qui sont les personnages? Où se passe l'action?).

Il devrait avoir un suivi orthophoniste mais vu les délais ça risque de pousser à la fin du CM1 au mieux!

Je vais donc le prendre en APC mais je ne sais pas trop comment m'y prendre? 

Des conseils? Des expériences? Sachant qu'il est très très angoissé, je ne voudrais pas l'angoisser encore plus!

Merci d'avance

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Euh, il est autiste et n'a pas d'AVSi ? :blink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axia
il y a 6 minutes, Goëllette a dit :

Euh, il est autiste et n'a pas d'AVSi ? :blink:

Tu connais un peu le syndrôme d'Asperger? 

Jusqu'à maintenant, il a eu une scolarité tout à fait normale et c'est encore le cas. Il est beaucoup aidé par sa maman, on a fait un PPS mais à part la compréhension qui est très faible, le reste ne se passe pas trop mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Oui, et tous ceux que je connais ont, fort heureusement pour tout le monde, au minimum, un AVSi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axia
il y a 22 minutes, Goëllette a dit :

Oui, et tous ceux que je connais ont, fort heureusement pour tout le monde, au minimum, un AVSi.

Eh bien, écoute pour lui, ça n'a pas posé de gros problèmes jusqu'à maintenant. 

Je pense qu'il aura besoin d'une AVS pour l'entrée au collège, c'est pour ça qu'on met en place plusieurs choses : PPS, demande de SESSAD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doubleR

J'ai dans ma classe un enfant qui présente certains symptômes que tu décris :

Très bon en calcul (il calcule de tête tout) et en maths en général, par contre n'a pas encore compris comment on pose en colonne et a du mal en résolutions de problèmes car il ne comprend pas toujours le sens de l'énoncé et de la question. Le reste est très difficile. Pas trop de problèmes en orthographe mais il ne comprend rien, ni les consignes orales, ni la lecture, encore moins les petites textes implicites. J'utilise la méthode cléo, pour lui c'est très bien car très rassurant. En découverte du monde ou tout autre activité en groupe classe à l'oral, il ne participe à rien et n'écoute pas, son regard est dans le vide, il n'arrive pas du tout à se fixer et à suivre. Il a des sortes de toc, par exemple il est obnubilé par l'heure. Il n'a pas de vrais copains, en récré il court après les autres, il court car il voit un groupe courir, il "joue" avec les GS (il est en CE2). Il a eu une vie compliquée (absence de père, puis beau-père qui s'occupe bien de lui mais a  fini par quitter la maison, dort dans le lit de sa mère .. ). Il a appris à lire contre toute attente, et en CE1 j'ai demandé à la psy scolaire de le voir, qui elle même a fait venir le medecin scolaire. On a fini par faire une EE et demander une AVS qui est là cette année 8h par semaine. Mais il se repose un peu sur elle, et semble encore plus perdu quand elle n'est pas là. Il est rassuré par un EDT très ritualisé.

je ne sais pas exactement ce qu'il a, on a demandé un bilan chez un orthophoniste, toujours pas fait, il voit la psy du cmpp de temps à autre mais pour moi c'est très inefficace (le cmpp n’est pas top chez nous en plus). Avec ma collègue on pense que ya qqe chose, mais quoi ? Ce n'est pas à nous de déceler ce genre de chose ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lolita

Ce que tu décris de son comportement est tout à fait typique. Je connais un peu, mais je ne suis pas du tout "spécialiste".

Pour ta "culture personnelle", tu peux lire "Le théorème du homard" : c'est un roman sympa où le héros est un "Asperger". ça permet de comprendre plein de chose. Notamment par exemple de comprendre que les "Asperger" ont beaucoup de mal avec l'humour au 2nd degré, l'implicite, les relations sociales, et plein de petites choses comme ça.

Tu peux taper dans un moteur de recherche "comment aider scolairement un "Asperger" si tu ne l'as pas déjà fait. Il y a ce lien simple à consulter par exemple. http://autisme.info31.free.fr/wp-content/uploads/guidepedagogiqueaspergeraide.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

J'ai également connu de "très beaux cas", dont certains qui sont allés au collège en 6è classique, mais ils ont quand même tous eu un AVSi au moins en élémentaire, si ce n'est en maternelle. C'est un plus, même pour les "cas" les plus légers, et il/elle peut laisser l'élève se débrouiller au maximum tout seul.

 

il y a 6 minutes, doubleR a dit :

Il est rassuré par un EDT très ritualisé.

C'est ça, et c'est très important, de même que l'utilisation d'une méthode unique, pas des fiches tirées du net collées un peu partout.

Un fonctionnement global cadré, ritualisé (dans le bon sens) et rassurant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doubleR

Ce qui me gène, c'est comment vraiment mettre un nom sur ce qu'il a ? la psy scolaire avait l'air de dire que c'est parce qu'à la maison il n'est pas du tout sollicité (ce qui est vrai, sa mère ne lui demande rien, il ne sait rien faire seul, il n'attend rien, comme si on ne lui demandait jamais rien). Mais avec ma collègue on se pose beaucoup de questions. On va avoir l'EE de suivi en décembre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doubleR

Elle ne cherche rien non plus .. elle est aussi paumée que son fils, j'ai du l'aider à remplir le doc pour l'avs, voir si elle avait tous les papiers. La psy lui a rédigé un courrier pour l’orthophoniste, la maman de son coté n'a jamais insisté pour le rendez-vous (vu qu'il y a une longue liste d'attente si on n'insiste as ..). Elle l'a mis au cmpp car c'est gratuit, et qd il y va elle me dit : "oh ca lui fait du bien .. , il est stressé". L’année dernière elle disait qu'il était têtu, qu'on se faisait bouffer ... Je donne très peu de devoirs (surtout corriger le peu qu'il a,  vu que l'avs l'aide bcp) c'est rarement fait ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marie87
Il y a 11 heures, Lolita a dit :

Ce que tu décris de son comportement est tout à fait typique. Je connais un peu, mais je ne suis pas du tout "spécialiste".

Pour ta "culture personnelle", tu peux lire "Le théorème du homard" : c'est un roman sympa où le héros est un "Asperger". ça permet de comprendre plein de chose. Notamment par exemple de comprendre que les "Asperger" ont beaucoup de mal avec l'humour au 2nd degré, l'implicite, les relations sociales, et plein de petites choses comme ça.

Tu peux taper dans un moteur de recherche "comment aider scolairement un "Asperger" si tu ne l'as pas déjà fait. Il y a ce lien simple à consulter par exemple. http://autisme.info31.free.fr/wp-content/uploads/guidepedagogiqueaspergeraide.pdf

Il y a aussi les livres de Daniel Tammet -lui même autiste Asperger- et notamment Je suis né un jour bleu qui sont très intéressants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 13 heures, doubleR a dit :

Elle ne cherche rien non plus .. elle est aussi paumée que son fils, j'ai du l'aider à remplir le doc pour l'avs, voir si elle avait tous les papiers. La psy lui a rédigé un courrier pour l’orthophoniste, la maman de son coté n'a jamais insisté pour le rendez-vous (vu qu'il y a une longue liste d'attente si on n'insiste as ..). Elle l'a mis au cmpp car c'est gratuit, et qd il y va elle me dit : "oh ca lui fait du bien .. , il est stressé". L’année dernière elle disait qu'il était têtu, qu'on se faisait bouffer ... Je donne très peu de devoirs (surtout corriger le peu qu'il a,  vu que l'avs l'aide bcp) c'est rarement fait ..

Ce qui est étrange, c'est que cet enfant n'ait été dépisté officiellement par personne, y compris le médecin de famille.

Sur quoi vous basez-vous alors pour affirmer que c'est un autiste Asperger ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
taupinette
il y a 13 minutes, Goëllette a dit :

Ce qui est étrange, c'est que cet enfant n'ait été dépisté officiellement par personne, y compris le médecin de famille.

Sur quoi vous basez-vous alors pour affirmer que c'est un autiste Asperger ?

Je pense que tu confonds le message de Axia (qui a un autiste Asperger dans sa classe) et celui de doubleR (qui a un élève dont les symptômes ressemblent aux premiers mais qui, lui, n'a pas été diagnostiqué).

Pour revenir au sujet des AVS, j'ai connu plusieurs cas d'autistes Asperger qui poursuivent une scolarité normale en élémentaire et pour qui la présence de l'AVS n'est vraiment nécessaire qu'au collège (quand le cadre n'est plus aussi rassurant qu'à l'école primaire).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axia
Il y a 15 heures, doubleR a dit :

J'ai dans ma classe un enfant qui présente certains symptômes que tu décris :

Très bon en calcul (il calcule de tête tout) et en maths en général, par contre n'a pas encore compris comment on pose en colonne et a du mal en résolutions de problèmes car il ne comprend pas toujours le sens de l'énoncé et de la question. Le reste est très difficile. Pas trop de problèmes en orthographe mais il ne comprend rien, ni les consignes orales, ni la lecture, encore moins les petites textes implicites. J'utilise la méthode cléo, pour lui c'est très bien car très rassurant. En découverte du monde ou tout autre activité en groupe classe à l'oral, il ne participe à rien et n'écoute pas, son regard est dans le vide, il n'arrive pas du tout à se fixer et à suivre. Il a des sortes de toc, par exemple il est obnubilé par l'heure. Il n'a pas de vrais copains, en récré il court après les autres, il court car il voit un groupe courir, il "joue" avec les GS (il est en CE2). Il a eu une vie compliquée (absence de père, puis beau-père qui s'occupe bien de lui mais a  fini par quitter la maison, dort dans le lit de sa mère .. ). Il a appris à lire contre toute attente, et en CE1 j'ai demandé à la psy scolaire de le voir, qui elle même a fait venir le medecin scolaire. On a fini par faire une EE et demander une AVS qui est là cette année 8h par semaine. Mais il se repose un peu sur elle, et semble encore plus perdu quand elle n'est pas là. Il est rassuré par un EDT très ritualisé.

je ne sais pas exactement ce qu'il a, on a demandé un bilan chez un orthophoniste, toujours pas fait, il voit la psy du cmpp de temps à autre mais pour moi c'est très inefficace (le cmpp n’est pas top chez nous en plus). Avec ma collègue on pense que ya qqe chose, mais quoi ? Ce n'est pas à nous de déceler ce genre de chose ..

Merci pour ta réponse, ton cas ressemble en effet au mieux pour plusieurs points. Ici non plus CMP pas top, c'est sa maman qui gère beaucoup de choses, psy spécialisée, pédiatre spécialisé aussi, il fait aussi parti d'un groupe pour développer les habilités sociales, il est actuellement pris en charge par le CRA aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axia
Il y a 15 heures, Lolita a dit :

Ce que tu décris de son comportement est tout à fait typique. Je connais un peu, mais je ne suis pas du tout "spécialiste".

Pour ta "culture personnelle", tu peux lire "Le théorème du homard" : c'est un roman sympa où le héros est un "Asperger". ça permet de comprendre plein de chose. Notamment par exemple de comprendre que les "Asperger" ont beaucoup de mal avec l'humour au 2nd degré, l'implicite, les relations sociales, et plein de petites choses comme ça.

Tu peux taper dans un moteur de recherche "comment aider scolairement un "Asperger" si tu ne l'as pas déjà fait. Il y a ce lien simple à consulter par exemple. http://autisme.info31.free.fr/wp-content/uploads/guidepedagogiqueaspergeraide.pdf

Merci beaucoup pour ta réponse. 

Je vais commander le livre que tu me conseilles, j'ai aussi lu des passages de "toi qu'on dis autiste", très intéressant.

Merci pour le lien, je l'ai déjà consulté car en effet, j'ai commencé par faire des recherches sur internet ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axia
Il y a 15 heures, Goëllette a dit :

J'ai également connu de "très beaux cas", dont certains qui sont allés au collège en 6è classique, mais ils ont quand même tous eu un AVSi au moins en élémentaire, si ce n'est en maternelle. C'est un plus, même pour les "cas" les plus légers, et il/elle peut laisser l'élève se débrouiller au maximum tout seul.

 

C'est ça, et c'est très important, de même que l'utilisation d'une méthode unique, pas des fiches tirées du net collées un peu partout.

Un fonctionnement global cadré, ritualisé (dans le bon sens) et rassurant.

Oui, en effet, l'EDT ritualisé le rassure beaucoup, c'est ce que je fais et il a aussi besoin du "programme du jour" affiché.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axia
Il y a 15 heures, doubleR a dit :

Ce qui me gène, c'est comment vraiment mettre un nom sur ce qu'il a ? la psy scolaire avait l'air de dire que c'est parce qu'à la maison il n'est pas du tout sollicité (ce qui est vrai, sa mère ne lui demande rien, il ne sait rien faire seul, il n'attend rien, comme si on ne lui demandait jamais rien). Mais avec ma collègue on se pose beaucoup de questions. On va avoir l'EE de suivi en décembre.

Pour le cas de mon élève, apparemment c'est très compliqué, il y a beaucoup de rendez-vous avant le diagnostique donc il faut une famille très motivée ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axia
il y a 19 minutes, taupinette a dit :

Je pense que tu confonds le message de Axia (qui a un autiste Asperger dans sa classe) et celui de doubleR (qui a un élève dont les symptômes ressemblent aux premiers mais qui, lui, n'a pas été diagnostiqué).

Pour revenir au sujet des AVS, j'ai connu plusieurs cas d'autistes Asperger qui poursuivent une scolarité normale en élémentaire et pour qui la présence de l'AVS n'est vraiment nécessaire qu'au collège (quand le cadre n'est plus aussi rassurant qu'à l'école primaire).

Oui je crois aussi qu'il y a confusion, moi c'est le CRA qui l'a diagnostiqué Asperger.

En effet, je suis dans une toute petite école 2 classes, on dialogue beaucoup avec la maman et je crois qu'on arrive à proposer à cet enfant ce cadre dont il a besoin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doubleR
il y a 50 minutes, Goëllette a dit :

Ce qui est étrange, c'est que cet enfant n'ait été dépisté officiellement par personne, y compris le médecin de famille.

Sur quoi vous basez-vous alors pour affirmer que c'est un autiste Asperger ?

ah non je n'affirme rien, je viens justement pour voir si vous avez déjà eu un enfant comme ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Mais tu écris qu'il "est Asperger", d'où ma question.

J'évoquais des enfants effectivement atteints du syndrome, et il me semblait que ça se détectait avant l'élémentaire, donc que si tu employais ce terme, c'est que le diagnostic avait été posé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doubleR
il y a 9 minutes, Goëllette a dit :

Mais tu écris qu'il "est Asperger", d'où ma question.

J'évoquais des enfants effectivement atteints du syndrome, et il me semblait que ça se détectait avant l'élémentaire, donc que si tu employais ce terme, c'est que le diagnostic avait été posé.

non j'ai dit qu'il avait certains symptômes qui me faisaient peut être penser à ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 3 heures, taupinette a dit :

Je pense que tu confonds le message de Axia (qui a un autiste Asperger dans sa classe) et celui de doubleR (qui a un élève dont les symptômes ressemblent aux premiers mais qui, lui, n'a pas été diagnostiqué).

Oui, effectivement, j'ai mélangé les deux.

Cependant, DoubleR est en élémentaire, donc il me semble que, si cet élève était atteint du syndrome, celui-ci aurait été diagnostiqué avant, et il n'aurait pas échappé au médecin de famille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Juste pour dire qu'il arrive au qu' un enfant asperger ne soit pas diagnostiqué(et même des adultes), souvent ce sont des enfants qui certes sont un peu différents mais ils s adaptent plus ou moins à l ecole,ils n ont pas forcement besoin d avs .

Le médecin de famille,ou même des psychologues ou pedopsychiatres ne détectent pas forcément les enfants atteints de tsa. C est parfois très compliqué. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Donc il n'y a pas lieu de s'inquiéter pour eux.

Attention à la sur-médicalisation de l'école !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Je n ai pas dit qu' il n y avait pas lieu de s inquiéter pour eux,mais le champ de l autisme est très large et même des professionnels peuvent ne pas voir certaines choses.Cela dit c est vrai que là on parle plutôt d autisme léger, mais cela peut quand même engendrer des difficultés .Mais c est un vaste sujet qui n est pas le sujet du post...:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 31 minutes, clar103 a dit :

même des professionnels peuvent ne pas voir certaines choses.

Il ne faut pas exagérer non plus ...

Je me répète : Ne sur-médicalisons pas l'école et ne cherchons pas à tout prix un handicap à chacun de nos élèves, sinon, dans 10 ans, tous les élèves seront considérés comme en situation de handicap. Il y a d'autres causes aux difficultés de nos enfants et nos élèves, et parfois, il n'y a même pas de difficultés, alors pourquoi en chercher ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Non je t assure,je connais un peu le sujet,parfois le diagnostic se fait après plusieurs années d errance,de spécialiste en spécialiste.L autisme ce n est pas forcément quelqu un qui se balance et qui ne communique pas.

Mais tu as raison de dire qu on surmedicalise de plus en plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
isaroma
Il y a 2 heures, Goëllette a dit :

Oui, effectivement, j'ai mélangé les deux.

Cependant, DoubleR est en élémentaire, donc il me semble que, si cet élève était atteint du syndrome, celui-ci aurait été diagnostiqué avant, et il n'aurait pas échappé au médecin de famille.

 

il y a une heure, clar103 a dit :

Non je t assure,je connais un peu le sujet,parfois le diagnostic se fait après plusieurs années d errance,de spécialiste en spécialiste.L autisme ce n est pas forcément quelqu un qui se balance et qui ne communique pas.

Mais tu as raison de dire qu on surmedicalise de plus en plus.

Ma fille vient d'être diagnostiquée, à 18 ans...

Son frère  l'a été bien plus jeune, en ce2, mais sur la compréhension de l'écrit, ne ne peux t'aider, car c'est plutot son point fort. Ses difficultés se définissent plus dans les relations sociales, et une grosse dyspraxie.

Chaque cas est particulier, et certains compensent plus ou moins pendant longtemps.

et je confirme que l'on peut errer très longtemps sans tomber sur le professionnel capable de poser un diagnostic. Je pense qu'à force d'auto formation, les parents d'Asperger ont bien plus de connaissances de ce syndrome que la plupart des médecins, y compris un certain nombre de pedopsys.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
opatt

 

Quelques pistes pour l'APC :

Travailler sur des inférences courtes, bien en deçà de sa classe d'âge.

Lecture partagée à 2 sur un texte court et simple proche de ses intérêts, questions à l'oral puis reprise de ces mêmes questions à l écrit. Pour qu'il comprenne ce qui attendu dans ce type de travail

Commencer par travailler la compréhension sur des images (où se passe la scène, qui sont les personnages ?) pour donner du sens à ce type d'exercices. ( D'ailleurs je ferais ça en premier).

 

22 hours ago, Goëllette said:
22 hours ago, Goëllette said:

J'ai également connu de "très beaux cas",

En espérant que ce soit du 10eme degré (au moins...) 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.