• Annonces

    • André Jorge

      LE RESPECT DE L'ORTHOGRAPHE N'EST PAS UNE OPTION !   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Dans le cas contraire, vos messages seront supprimés. Merci de votre compréhension.
RififiHype

Remonter les incidents

Messages recommandés

RififiHype

Bonjour !

Nous accueillons cette année un élève (CE2) avec de graves problèmes psy. Il n'a pas d'AVS (et n'en a jamais eu) et sa famille a du le changer plusieurs fois d'école à cause de son comportement (il s'est même fait renvoyer de la dernière école). Cet élève est imprévisible, il peut aller très bien, avoir un comportement normal puis juste après, sans aucun déclencheur visible, frapper plus ou moins violemment ses camarades. C'est juste de la violence gratuite. C'est un élève qui ne se gère pas comme les autres, notamment au niveau des punitions. Il est complétement submergé psychiquement et émotionnellement.

Bien sûr, nous avons mis en place tout un "tas" d'actions, pour prévenir ces accès de violence et protéger les autres élèves (l'isoler lors des déplacements, récré ultra surveillée (mais bon, on ne peut pas l'en priver non plus !), l'isoler en classe...). Le suivi psy scolaire est commencé (il en avait déjà eu dans les autres écoles + CMP + psy libéral), la famille est très investie dans la réussite de son intégration, elle souhaite vraiment le voir évoluer et devenir "normal".

Mais voilà, c'est compliqué... des accès de violence, il en a régulièrement. Et les parents d'élèves commencent à râler. J'ai reçu cet après midi une maman très en colère et il m'a fallu beaucoup de dialogue pour parvenir à l'apaiser, peut être même la rassurer. Dans son discours, elle a commencé à dire que "nous ne faisions rien", "qu'on laissait faire" etc. ce qui est bien sûr faux (je ne compte plus le temps passé en rdv, entretien etc pour cet enfant depuis septembre...). A savoir que cet élève a déjà frappé des adultes au sein de l'école, donc, cas très complexe qui relève de la psychiatrie. La maman m'a finalement remercié pour mon écoute et pour les explications que j'ai pu donner (je l'ai notamment rassurée sur le fait que ce qui était important pour nous, c'était de maintenir les autres élèves en sécurité mais que le temps d'une journée est long et qu'il peut arriver un moment où l'élève en question nous échappe, d'autant qu'il est imprévisible). Par contre, elle m'a aussi prévenue que d'autres parents étaient en colère et croyaient comme elle que nous étions passifs etc.

Bref, je souhaiterais savoir deux choses :

- Je souhaiterais remonter ces incidents à la hiérarchie et expliquer l'inquiétude des parents et ce que nous avons mis en place. Existe-t-il un formulaire pour cela ? L'élève est suivi RASED mais c'est l'IEN que je souhaiterais informer.

- Je souhaiterais communiquer aux parents pour les rassurer. Cependant, je ne souhaite pas non plus générer une panique, et encore moins mettre mal à l'aise la famille de cet enfant qui est déjà bien désemparée. Comment articuler un mot (car une réunion me semble impossible, je ne veux pas que ça tourne au pugilat, et de toute façon, je n'aurai pas tout le monde) dans lequel je souhaiterais voir apparaître l'idée que leurs enfants sont en sécurité et que l'élève en question est pris en charge par la communauté éducative, parents compris, et qu'il a besoin de l'aide de tout le monde (bienveillance) pour réussir son intégration et son évolution.

Pour finir, je ne sais pas de quelle "maladie" psy souffre cet enfant (je dirais dans le champ autistique mais je ne suis pas médecin) et on va demander une AVS bien sûr. Cependant, je suppose qu'on ne l'aura pas avant septembre, n'est-ce pas ? N'y a-t-il pas une alternative en attendant ? Avez vous des conseils ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flosuperflo

Chaque débordement doit faire l'objet d'une remontée d'incident en milieu scolaire directement à la DASEN. Tu va voir, au bout d'un certains nombres de remontées d'incidents, ça bouge... Je vis une situation similaire : un élève de CP, qui a été changé d'école par décision de l'IEN et qui est très violent envers les adultes et les autres élèves. 9 remontées d'incidents à la DASEN en 2 mois... La DASEN a interrogé l'IEN sur la situation de cet élève. Résultat équipe éducative en urgence, décision de ne scolariser l'enfant que des 8H30 à 10H en attendant une orientation ITEP...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RififiHype

Merci pour ta réponse. Pour ces remontées, tu utilises un formulaire spécial ? Il s'appelle "Remontée d'incident" ? On le trouve sur ETNA par exemple ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flosuperflo
il y a 47 minutes, RififiHype a dit :

Merci pour ta réponse. Pour ces remontées, tu utilises un formulaire spécial ? Il s'appelle "Remontée d'incident" ? On le trouve sur ETNA par exemple ?

Oui, on a un document "remontée d'incident en milieu scolaire" sur l'ENT académique. (je ne sais pas ce qu'est l'ETNA...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
analilas

Pour nous c'est sur le portail ARENA si mes souvenirs sont bons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RififiHype

Ok, ARENA donc ! Merci !

Etna , c'est un portail de notre académie (on y trouve des documents etc). Je croyais que c'était national du coup. Ca doit vouloir dire Espace de Travail Numérique Académique. Je suppose...

Allez, j'avale un euphytose et je file me coucher... (quelle affaire encore...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau

Fiche CHSCT, pour le reste l'Institution préfère culpabiliser les collèges...Je rappelle que cette remontée oblige les  IEN et dasen a assisté aux réunions en compagnie des syndicats. A l'issu de laquelle il y a obligation d'apporter une réponse. Important en cas d'arrêt, vous pouvez faire valoir un accident du travail (donc pas de carence!).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
framboise sauvage

Et courrier au médecin scolaire en énumérant tous les incidents car enfant en souffrance  : si orientation item envisagée, il faudra que la famille monte un dossier mdph.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aleytys

Ici nous avons fait un courrier à tous les parents pour les informer que nous avions un élève qui avait du mal à trouver sa place d'élève, et que cela pouvait être difficile à certains moments. Mais que cependant nous avions fait le nécessaire pour en informer les personnes compétentes et demander l'aide nécessaire. Cela nous a valu la confiance des parents!

Il y a eu beaucoup de remontées à l'IEN, qui n'a même pas répondu. Il a fallu demander aux parents d'intervenir. Ils ont fait un courrier à l'IEN, qui se déplace cette semaine pour les rencontrer.

Je suis moi-même maman, et je comprends l’inquiétude de certains, surtout que les enfants ne voient pas ce qui est fait pour les autres, et donc ils disent que "la maitresse ne fait rien" ^^.

N'hésite pas à impliquer les parents élus, si tu juges que ton école et tes élèves sont en danger.

Bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RififiHype

Merci merci merci mille fois à tous et toutes ! Cela n'a l'air de rien, mais vos réponses me donnent une démarche et des conseils vraiment judicieux. J'ai aussi besoin de rassurer l'enseignante qui perd confiance en elle et ces objectifs vont nous aider à y voir clair. Nous avons programmé un Conseil des Maîtres exceptionnel à ce sujet lundi (seul jour de la semaine où tous les enseignants, y compris compléments de service, sont présents).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.