• Annonces

    • André Jorge

      LE RESPECT DE L'ORTHOGRAPHE N'EST PAS UNE OPTION !   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Dans le cas contraire, vos messages seront supprimés. Merci de votre compréhension.
Lucille2ily

PES besoin d'aide

Messages recommandés

Lucille2ily

Bonjour, 

Je suis actuellement PES et j'ai de grosses difficultés de gestion avec ma classe de CE2 de 26 élèves. J'ai fait 4 équipes éducatives pour des élèves non lecteurs et/ou non scripteurs (niveau MS/GS), et des élèves gravement dys (ayant besoin d'une AVS car il faut les repositionner sur leur chaise, leur rappeler les consignes toutes les 5 minutes, les aider dans l'écrit, la tenue d'une règle, la tenue d'une page). Ces élèves ont besoin d'AVS et de suivi, et actuellement rien ne se passe ou pas grand chose: les parents commencent tout juste les suivis orthophonistes, psychomot, pédopsy, ...Idéalement, ces élèves auraient besoin d'un cadre plus rassurant et calme en effectif réduit avec la possibilité de pouvoir bouger: ce qui est absolument impossible en classe, j'ai à peine la place de mettre tout mes élèves et d'avoir une table de remédiation de 4. En plus de cela, j'ai de nombreux élèves ayant des problèmes psy (violences, tics) ou de comportements (insolences répétées, manières ou comportements totalement déplacés, une élève ne peut s'empêcher de chanter toute la journée) ou des grosses difficultés scolaires (problème de concentration, difficulté pour s'engager dans la tache si aucun adulte n'est à côté d'eux). Mes élèves ne s'écoutent absolument pas entre eux, ils passent leurs journées à s'insulter, se moquer et ne m'écoute parfois même pas: les après-midi sont très compliqués. J'ai tout essayé, tableau du comportement, valorisation des bons comportements, des efforts dans le travail, le regard du dragon face à la classe, la chaise qui apaise, le maximum d'écrit,  les privilèges pour ceux qui se comportent bien avec le prêt de livres de la maîtresse, chuchoter, l'utilisation d'instruments de musiques pour rappeler le bruit, travail sur les émotions en arts plastiques ... Concrètement, j'ai 7/8 élèves qui ont un niveau CE2 et sont dans une attitude d'élève, et seuls 4 peuvent servir de tuteurs affaire pour les autres car sinon ils ne sont pas en position d'autonomie leur permettant de le faire cela ou sont trop réticents.

Je sais que c'est mal et que ça ne résout rien mais le vendredi après-midi, je finis par crier pour avoir le calme.  C'est très désagréable, je ressors de la classe avec une migraine abominable et les élèves calmes aussi. Vendredi, ça a été la cerise sur le gâteau, les élèves ont commencé à courir, crier en classe, se battre, j'ai crié et supprimé l'EPS.

Jusqu'à présent, les parents ne me posaient aucun problème mais cette semaine, nouveau souci de ce côté là: les élèves se plaignent que je crie trop, ils ne m'aiment pas, qu'ils me détestent et des parents sont venus se plaindre: j'ai déjà eu deux élèves sachant que les parents dans la même phrase rajoute, c'est une classe très difficile nous le savons, le comportement de nos enfants est inacceptable, certes ils ne doivent pas vous répondre, mais ils ont X et X raison, et ils sont bons en classe, mais il faut les comprendre vous en pouvez pas les punir. Et puis, ce n'est pas normal qu'ils aient encore 2 profs cette année (la grande majorité a déjà eu la classe de la PES l'année dernière).  Mon directeur n'arrête pas de me dire que je ne dois pas crier, qu'il suffit d'attendre, qu'il faut que je crée du lien, que j'ai une excellente classe, que l'année dernière ça s'est très bien passé et vendredi, ça a été mon procès à charge, les élèves mécontents sont venus avec leurs parents pour expliquer comment je devrais faire et pourquoi ils ne m'aiment pas, comment je devrais faire, j"ai dû écouter ça stoïquement.

Bref, ils ne sont pas contents de moi. Je suis rentrée chez moi, et j'ai éclaté en sanglots!

Je me suis retenue pour ne pas hurler que personne ne voulait de cette classe!

Ma binôme m'a conseillé de leur donner plus de coloriage magique, plus de mandalas pour avoir le calme en fin de journée: elle me rassure beaucoup en me disant que de toute façon, elle n'arrive pas non plus à créer de liens, qu'ils sont aussi odieux et régulièrement, elle ne fait pas sport sans aucune culpabilité (elle a 10 ans d'expérience et a beaucoup exercé en zone très sensible).Elle m'a conseillé de bien finir l'année, que de toute façon, je n'aurai pas cette classe l'année prochaine.

Elle m'a confié qu'idéalement, je devais avoir conscience que nous devrions au moins faire 10 à 12 équipes éducatives dans l'année, vue la classe. C'est sorti spontanément qu'il en était hors de question....qu'on ne pouvait pas passer notre temps à préparer les EE et rencontrer les parents.

Ma CPC est venu et a essayé de prendre la main pour me montrer un cours normal. Ca a été une horreur! Ils ont été odieux! Elle n'a pas pu finir la séance! Elle est sortie et est allée voir le directeur pour lui dire que ma classe était quand même particulièrement difficile: elle m'a proposé un accompagnement renforcé en me disant qu'elle ne remettait absolument pas en cause mon travail et qu'elle voyait bien que j'essayais de trouver des solutions mais que j'avais une classe coton, ma tutrice m'a proposé que je sois filmée pendant mes cours pour repérer des gestes professionnels pour donner une bonne image lors de la mise en place de mon accompagnement. Elles ont bien compris l'épuisement et m'ont conseillé de prendre du recul, de dormir et de bien compartimenté vie pro et perso.

Mais la vérité, c'est que je suis épuisée, je ne me vois pas finir l'année avec cette classe: je ne suis pas du tout formée pour gérer ce type de classe, je ne supporte pLUs qu'on me dise à quel point nous avons de la chance d'avoir une classe protégée pendant notre année de stage, que l'année prochaine, ça sera vraiment beaucoup plus dur. Je ne me reconnais pas, je suis quelqu'un qui d'ordinaire ne crie jamais sur mes enfants et j'avais enseigné à l'étranger sans jamais crier.

Pensez vous qu'il est possible de demander un changement de poste lors de mon rdv pour mon accompagnement renforcé? Ou à minima une AVS même si les parents n'ont toujours pas posté les demandes MDPH? En fait que puis je demander ou faire pour améliorer la situation? Que feriez vous à ma place? Je suis à bout et je dois absolument trouver des solutions.

Mon mari me conseille de me syndiquer et d'aller au RDV avec mon classeur d'équipes éducative. Qu'en pensez vous? J'ai réellement besoin d'aide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
thebluepennan

Je suis tombé par hasard sur ton sujet.

Malheureusement il y a des années difficiles, que l'enseignant soit stagiaire ou en fin de carrière. Il n'y a pas forcément de recettes miracles. Tu as essayé pas mal de choses déjà. Idem ce n'est pas l'idéal de crier sur les élèves mais bon il faut peut être mieux être un peu trop dur que trop gentil quand la classe est difficile. Dis toi qu'une fois cette période terminée cela va aller vite. La période 3 passe vite et après tu as le stage massé qui va te permettre de couper un peu avec ta classe puis la dernière visite de titularisation.

Bref bon courage et dis toi qu'il y aura des bonnes expériences les années prochaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caille67
il y a 56 minutes, Lucille2ily a dit :

Je sais que c'est mal et que ça ne résout rien mais le vendredi après-midi, je finis par crier pour avoir le calme.  Si il faut le faire ne culpabilise pas. C'est très désagréable, je ressors de la classe avec une migraine abominable et les élèves calmes aussi. Vendredi, ça a été la cerise sur le gâteau, les élèves ont commencé à courir, crier en classe, se battre, j'ai crié et supprimé l'EPS.Idem pas de culpabilité à avoir

Jusqu'à présent, les parents ne me posaient aucun problème mais cette semaine, nouveau souci de ce côté là: les élèves se plaignent que je crie trop, ils ne m'aiment pas, qu'ils me détestent et des parents sont venus se plaindre: j'ai déjà eu deux élèves sachant que les parents dans la même phrase rajoute, c'est une classe très difficile nous le savons, le comportement de nos enfants est inacceptable Alors chers parents remediez y. A propos voyons nous pour une équipe éduc, allez voir tel pro pour qu'il fasse un bilan etc....  Remets les à leur place. Eux leur job c'est d'assurer un suivi éducatif et médical à leur gosse pas de t'expliquer comment gérer le groupe....certes ils ne doivent pas vous répondre oui ils n'ont pas à répondre vous avez raison pas de justification au fait que des mômes de 8 ans répondent à l'adulte. , mais ils ont X et X raison, et ils sont bons en classe, mais il faut les comprendre vous en pouvez pas les punir. Et puis, ce n'est pas normal qu'ils aient encore 2 profs cette année (la grande majorité a déjà eu la classe de la PES l'année dernière).  Mon directeur n'arrête pas de me dire que je ne dois pas crier, qu'il suffit d'attendre, qu'il faut que je crée du lien, que j'ai une excellente classe, que l'année dernière ça s'est très bien passé et vendredi, ça a été mon procès à charge, les élèves mécontents sont venus avec leurs parents pour expliquer comment je devrais faire et pourquoi ils ne m'aiment pas, comment je devrais faire, j"ai dû écouter ça stoïquement. Hallucinant.Pour commencer refuse toute réunion collective avec les parents, reçois les parents individuellement pour parler des comportements inadmissibles de LEUR enfant en classe 

Bref, ils ne sont pas contents de moi. On s'en fout ce ne sont pas tes supérieurs hierhachiques. Et toi tu n'es pas très contente d'eux non plus. Ni de tes collègues précédents: Ils sont où les suivis là? Pourquoi te retrouves tu avec autant de cas???  Je suis rentrée chez moi, et j'ai éclaté en sanglots!

Je me suis retenue pour ne pas hurler que personne ne voulait de cette classe! Dis le haut et fort en conseil de maître, à tes tuteurs, aux CPC. Rappelle le bien aux collègues. 

Ma binôme m'a conseillé de leur donner plus de coloriage magique, plus de mandalas pour avoir le calme en fin de journée: elle me rassure beaucoup en me disant que de toute façon, elle n'arrive pas non plus à créer de liens, qu'ils sont aussi odieux et régulièrement, elle ne fait pas sport sans aucune culpabilité (elle a 10 ans d'expérience et a beaucoup exercé en zone très sensible).Elle m'a conseillé de bien finir l'année, que de toute façon, je n'aurai pas cette classe l'année prochaine.Ben oui elle sera pour le prochain PES ! ;) pffff 

Elle m'a confié qu'idéalement, je devais avoir conscience que nous devrions au moins faire 10 à 12 équipes éducatives dans l'année, vue la classe. C'est sorti spontanément qu'il en était hors de question....qu'on ne pouvait pas passer notre temps à préparer les EE et rencontrer les parents. Et ben ta collègue ces 10 ou 12 EE elle les fait en les partageant avec toi. Ce n'est que comme ça que 1/ les gamins auront une chance d'avoir des suivis mis en place à l'extérieur et progresser 2/ ta classe sera identifiée comme un nid d'élèves en difficulté donc tu ne racontes pas des craques 3/ les parents seront mis face à leurs responsabilités. 

Ma CPC est venu et a essayé de prendre la main pour me montrer un cours normal. Ca a été une horreur! Ils ont été odieux! Elle n'a pas pu finir la séance!  J'adore !  au moins tu auras un peu de soutien Elle est sortie et est allée voir le directeur pour lui dire que ma classe était quand même particulièrement difficile: elle m'a proposé un accompagnement renforcé en me disant qu'elle ne remettait absolument pas en cause mon travail et qu'elle voyait bien que j'essayais de trouver des solutions mais que j'avais une classe coton, ma tutrice m'a proposé que je sois filmée pendant mes cours pour repérer des gestes professionnels pour donner une bonne image lors de la mise en place de mon accompagnement. Elles ont bien compris l'épuisement et m'ont conseillé de prendre du recul, de dormir et de bien compartimenté vie pro et perso.

Mais la vérité, c'est que je suis épuisée, je ne me vois pas finir l'année avec cette classe: je ne suis pas du tout formée pour gérer ce type de classe, je ne supporte pLUs qu'on me dise à quel point nous avons de la chance d'avoir une classe protégée pendant notre année de stage, que l'année prochaine, ça sera vraiment beaucoup plus dur. Je ne me reconnais pas, je suis quelqu'un qui d'ordinaire ne crie jamais sur mes enfants et j'avais enseigné à l'étranger sans jamais crier.

Demande à changer de classe et d'école pour finir l'année. Pas de demande d'accompagnement renforcé. aucune raison que tu aies plus de boulot que les autres stagiaires car tu as une classe terrible ni que tu sois pénalisée derrière type prorogation. 

Pensez vous qu'il est possible de demander un changement de poste lors de mon rdv pour mon accompagnement renforcé? Ou à minima une AVS même si les parents n'ont toujours pas posté les demandes MDPH? En fait que puis je demander ou faire pour améliorer la situation? Que feriez vous à ma place? Je suis à bout et je dois absolument trouver des solutions.

Mon mari me conseille de me syndiquer Syndique toi ca c'est clair  et d'aller au RDV avec mon classeur d'équipes éducative. Prépare ton rdv avec le syndicat. Et va au rdv si possible avec un représentant syndical pour demander à changer d'affectation. Qu'en pensez vous? J'ai réellement besoin d'aide. Bon courage

PS : Une idée en attendant mettre le maître G du RASED dans le coup en demandant une prise en charge collective ou semi collective sur le "être élève" vivre ensemble " etc. Je l'avais fait une année avec une classe d'affreux jojos. Ca n'avait pas changé du tout au tout mais au moins j'étais moins seule, le problème était clairement identifié ce n'était pas de moi d'où venait le souci mais des élèves, ça a permis à quelques élèves d'évoluer et ça m'aidait d'avoir une heure de calme relatif par semaine

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucille2ily

Merci pour vos réponses: 

Malheureusement thebluepennan, si je reste avec ma classe, ça sera à l'année puisqu’avec la réforme, nous sommes en charge d'une classe désormais à mi-temps et l'autre mi-temps à l'espe.

Caille67, je vais aller voir lundi pour me syndiquer et parler un peu de tout ça, y compris pour le RASED. Le directeur me voit déjà comme la chieuse de service et pour lui, si j'ai autant de problème avec les élèves, c'est de ma faute, je dois arrêter de crier, je dois arrêter de les faire autant écrire et leur donner uniquement des photocopies, c'est ce que demande les enfants et puis je vois bien que ça ne marche pas à long terme...il ne veut plus voir les parents car c'est de ma faute ...Il a fini par me dire que oui, bon, il le savait que cette classe posait problème lors des répartitions mais bon, je dois bien apprendre et ils ont de toute façon pour lui, tous ont une excuse à leur comportement, il m'a fait clairement comprendre qu'il ne veut pas de problème avec les parents! point barre! ...gros gloups! soutien zéro!

Un gamin a hurlé "Fais chier en cours quand je posais une question!" La matinée avait été comme ça, je l'ai envoyé chez lui, il a juste dit qu'il aurait pas dû, et c'est moi qui ait eu un sermon sur le fait que je ne pouvais pas lui demander d'être toujours poli et sans violence car je voyais bien qu'il avait un problème avec ça et il ne voulait pas de problème avec les parents.

Et il a commencé à nous expliquer que c'est bon, on fera des équipes éducatives plus tard si vraiment besoin: pour lui, classe avec bon niveau même si 15 gamins ne savent pas leur suite numérique jusqu'à 100, les compléments à 10, ont de grosses difficultés pour passer à l'écrit, pour écrire sur les lignes,... 

Les seules personnes de qui, j'ai eu du soutien, sont la psychologue scolaire qui a fait remarqué que mettre certaines personnalités ensemble avec des problèmes dans la même classe servaient d'incubateur et accentuaient les difficultés de tous, et la CPC qui m'a indiqué que la classe était compliquée...mais j'ai très peur de demander un changement de poste et qu'en cas de refus, je sois "black listé".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
abel27

Et les autres classes sont aussi chargées en "cas" ou c'est la classe spéciale PES ?

Après, je pousse des gueulantes sur les élèves, oui. Et je n'en ai pas honte. A des moments, c'est bon, faut arrêter, certains gamins ils cherchent ça et tant que tu n'as pas haussé le ton une bonne fois, ils continuent. Alors oui, c'est triste mais s'il faut en arriver là, ben oui je gueule. Et fort en plus.

Je trouve que tu as essayé beaucoup de choses effectivement, peut-être trop. Des fois, il vaut mieux prendre un truc, s'y tenir. J'ai remarqué que dans toutes tes idées, il ne semblait pas y avoir de sanction. Pour moi, valoriser les bons comportements ne suffit pas, il faut aussi sanctionner les mauvais (minutes de récré en moins, lignes à copier... etc).

Quand aux parents, ben je crois que tu as eu droit à ce que nous avons aussi eu à certains moments, dis-toi que la prochaine fois, tu seras mieux armée pour les renvoyer dans les cordes. Tu n'es pas là pour te faire aimer des enfants, tu es là pour enseigner et leur comportement n'est pas adéquat. C'est sûr qu'ils ne risquent pas de t'aimer puisque tu les frustres à longueur de temps. Mais ce n'est pas le but de se faire aimer des élèves, ça peut être un plus agréable mais ce n'est en rien le but de l'école.

Et surtout, tu coupes court aux discussions de ce genre. Ils prennent rdv individuellement pour parler des problèmes de leur enfant (et non de l'instit, non mais oh). Les gamins vont se sentir tout puissant après ce genre de truc.

Demande à changer de classe car à mon avis, quand ça en est arrivé là, avec méfiance des parents et soutien 0 du directeur, c'est difficile de redresser la barre. Si jamais tu n'y arrives pas, ne te prives pas d'envoyer tes cas chez les collègues avec une punition.

J'édite : ah oui, y'a du lourd avec le directeur. Dis les choses clairement avec la cpc, je pense que ce monsieur doit déjà être connu pour des soucis similaires, pas la peine de prendre des gants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nadikaah

Il faut te faire aider par un syndicat, leur exposer la situation et préparer un dossier. Tirer des sonnettes d'alarmer partout. Tu as la CPC, la psy sco et la titulaire de la classe de ton côté, c'est énorme. Elles auront du poids face à tes tuteurs si jamais ils te cherchent des noises.

J'ai l'impression que le directeur n'a pas vraiment envie de "perdre" du temps et donc remet la faute sur toi. Je ne saurais trop quoi te conseiller. Effectivement, il doit être présent aux équipes éducatives mais ...
En avez-vous parlé en conseil des maîtres ? Qu'en disent les autres collègues ? Il faut poser les choses à plat et chercher des solutions ensemble.

Concernant les parents, je rejoins Caille. Ils n'ont rien à dire sur ta façon de faire et il est INACCEPTABLE que tes élèves disent ce qu'ils ont dit.

Je te souhaite du courage et que la situation s'améliore.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
orime
il y a 20 minutes, abel27 a dit :

Et les autres classes sont aussi chargées en "cas" ou c'est la classe spéciale PES ?

Ca sent bien la classe poubelle réservée aux PES...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clerissalak

Bonjour,

je t'envoie tout mon soutien. Essaie de te dire que malheureusement tu es tombée dans une classe (et une école) pourrie. Ce sont des choses qui arrivent, ça pourra se reproduire aussi, on ne peut pas te dire le contraire mais tu trouveras aussi des écoles et des collègues chouettes et c'est à ça qu'il faut te raccrocher.

Tes tuteurs et cpc ont l'air bien, ils sont d'accord avec toi et te conseillent de te préserver, c'est vraiment le plus grand conseil à te donner ! Pour le reste fais comme tu peux ! Prends vraiment le plus possible une posture professionnelle face aux parents, renvoient les devant l'attitude de leurs enfants, utilise tous les mots compliqués que tu vois à l'ESPE pour les remettre à leur place et leur montrer que c'est toi la pro et s'ils ne sont pas contents tu t'en fiches (et dis toi que c'est eux qui subiront leurs gosses mal élevés pour les prochaines années,  toi dans 6 mois tu ne les revois plus haha )
Pour les collègues et le directeur, tu t'en moques de leur avis, tu fais ce que tu as à faire et les personnes qui te prennent pour une "chieuse" sont souvent des gens qui ont baissé les bras et renoncent à faire leur boulot correctement !

Prends soin de toi et n'hésite pas à venir parler si besoin:hug:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucille2ily
Et les autres classes sont aussi chargées en "cas" ou c'est la classe spéciale PES ? Non, les autres classes n'ont clairement pas autant d'enfants en difficulté, nous sommes la classe qui a eu le plus d'équipes éducatives. Ma classe, c'est un peu le gros sujet tabou car je sais que personne ne me la voulait...mais on me le dira pas en face! et puis, je ne me leurre pas, ça fait deux années de suite qu'ils ont une PSE, les bons/ les autonomes sont partis dans une autre classe.

Je trouve que tu as essayé beaucoup de choses effectivement, peut-être trop. J'ai suivi les conseils de ma maître formatrice. Des fois, il vaut mieux prendre un truc, s'y tenir. J'ai remarqué que dans toutes tes idées, il ne semblait pas y avoir de sanction. Les sanctions, il s'agit du tableau de comportement à couleur à faire signer chaque semaine par les parents mais, bon, ça ne marche que sur les élèves qui se sentent concernés.. et  ceux qui sapotent le groupe sont envoyés avec des lignes mais bon, si c'est pour me les renvoyer 5 min après (vécu, j'ai pas eu le temps de souffler).Pour moi, valoriser les bons comportements ne suffit pas, il faut aussi sanctionner les mauvais (minutes de récré en moins, lignes à copier... etc). Je prends 5 minutes de récré pour réfléchir aux élèves qui posent les plus gros problèmes mais ils s'en foutent complétement! et là, si les parents commencent à remettre en cause les punitions! C'est foutu!!!

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caille67
il y a 12 minutes, Lucille2ily a dit :
Et les autres classes sont aussi chargées en "cas" ou c'est la classe spéciale PES ? Non, les autres classes n'ont clairement pas autant d'enfants en difficulté, nous sommes la classe qui a eu le plus d'équipes éducatives. Ma classe, c'est un peu le gros sujet tabou car je sais que personne ne me la voulait...mais on me le dira pas en face! et puis, je ne me leurre pas, ça fait deux années de suite qu'ils ont une PSE, les bons/ les autonomes sont partis dans une autre classe.

Je trouve que tu as essayé beaucoup de choses effectivement, peut-être trop. J'ai suivi les conseils de ma maître formatrice. Des fois, il vaut mieux prendre un truc, s'y tenir. J'ai remarqué que dans toutes tes idées, il ne semblait pas y avoir de sanction. Les sanctions, il s'agit du tableau de comportement à couleur à faire signer chaque semaine par les parents mais, bon, ça ne marche que sur les élèves qui se sentent concernés.. et  ceux qui sapotent le groupe sont envoyés avec des lignes mais bon, si c'est pour me les renvoyer 5 min après (vécu, j'ai pas eu le temps de souffler).Pour moi, valoriser les bons comportements ne suffit pas, il faut aussi sanctionner les mauvais (minutes de récré en moins, lignes à copier... etc). Je prends 5 minutes de récré pour réfléchir aux élèves qui posent les plus gros problèmes mais ils s'en foutent complétement! et là, si les parents commencent à remettre en cause les punitions! C'est foutu!!!

 

 

2 solutions pour moi: 

-tu ne veux pas faire de vagues, tu serres les dents : supporte les enfants mal éduqués et leurs parents  en essayant de préserver ta vie privée

- tu acceptes de faire des vagues en requestionnant la répartition et en demandant à changer d'école si pas de réelle aide et soutien du directeur et de l'équipe

Perso il y a une petite dizaine d'années j'ai opté pour la première solution je l'ai payé au prix fort avec un arrêt de 3 semaines en février et le déplacement d'un élève dans une autre école... et une équipe qui m'a tiré la tête pendant plus de 5 ans 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
orime

Il faut penser à ta validation avant tout. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fababa

Bonjour Lucille2ily,

J'étais PES l'année dernière et j'ai vécu à peu près la même chose que toi.

Quand on est débutant, on n'a en plus pas du tout les gestes professionnels qu'un enseignant aguerri saurait mettre en place pour limiter les dégâts. Donc, les classes avec des élèves qui ont des problèmes particuliers sont bien plus difficiles pour nous. Les élèves se sentent moins en sécurité, ceux qui ont des troubles divers et variés se sentent moins cadrés et débordent plus facilement.

Dans ton école, au moment de la répartition, ils auraient dû mettre ces différents élèves dans plusieurs classes. Il y a clairement un défaut du directeur. De plus, dire à quelqu'un qui débute et qui a à ce jour 25 jours d'enseignement derrière elle, que cette classe n'a aucun problème et que c'est elle qui n'assure pas, c'est un peu facile, et ça me semble aller à l'encontre du référentiel de compétences de l'enseignant, et à plus forte raison du directeur (travailler en équipe, etc). Il pourrait  être dans une posture d'aide de son PES, ça existe dans d'autres écoles...

Tu peux demander à changer d'école, mais cela ne te sera peut-être pas accordé, cela dépend des choix locaux.

Le soutien renforcé peut t'aider, car tu es obligée de mettre en place des gestes pros 10 fois plus vite que tes collègues... Pour ma part, je suis restée en poste, j'ai eu un accompagnement renforcé qui a été très bien et m'a aidée, j'ai mis en place beaucoup d'EMC, un peu de Freinet, tout ce que j'ai trouvé qui pouvait aider. En fait, j'ai testé des choses que je n'aurais peut-être essayé que dans 10 ans, question de survie...

Cherche des livres sur la gestion de classe, ça peut aider aussi.

Par ailleurs, si dans ton école, certains enseignants peuvent t'aider, car ils connaissent les élèves, ils connaissent leur directeur, ils ont de l'expérience... ça vaut le coup de t'appuyer sur eux. Parfois les enseignants en poste ne réalisent pas à quel point notre entrée actuelle dans le métier est compliquée par ces 2 faux mi-temps (espe master 2 et classe). En discutant avec eux, tu peux trouver des aides concrètes car ils connaissent ta classe, ton école etc.

Appuie-toi effectivement sur le rased, sur toute personne qui est au courant de la situation et peut t'aider à en tirer le meilleur.

Et reparle avec ta binôme du système de sanctions, du système de comportement. Est-ce que ça marche avec elle ? Voit-elle des limites ? Si elle est ouverte et a un peu de temps, regarde avec elle de petites situations : "si Untel fait ça, que fais-tu ?" etc.

Et puis oui, va voir les syndicats. Je me suis syndiquée, j'y ai trouvé une écoute, mais aussi une vision éclairante des situations que nous pouvons vivre. En général, ils connaissent les écoles, les directeurs, les difficultés des PES et peuvent te conseiller par rapport à ton contexte local.

Courage, mais surtout pense à toi. C'est toi qui es stagiaire, toi qui es en situation difficile, accorde-toi la priorité au niveau santé, sommeil etc. N'essaye pas de protéger le directeur ou quoi que ce soit... dans ce métier comme dans d'autres, il y a des personnes plus ou moins professionnelles.

Bon courage, tiens-nous au courant !!

 

 

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fababa

Comme caille67 le dit, tu peux contacter directement le rased et demander l'observation en classe par le/la maître.sse G (comportement).

Il/Elle peut apporter un regard extérieur, indépendant du directeur.

Ca a été le cas pour moi l'année dernière et son regard m'a permis de bien prendre la mesure et d'être moins seule.

Tu peux remplir autant de dossiers que de besoins (si tu y arrives car ça demande du temps), car les dossiers que tu remplis pour le rased sont des traces écrites.

Et également des preuves qu'on n'aurait jamais dû mettre ensemble tous ces élèves.

Le rased observe ces enfants, discute avec toi. Ils sont également des interlocuteurs pour l'inspecteur.trice.

Pourquoi les dossiers n'ont-ils pas été faits l'année dernière ?

Contacte le/la PES de l'année dernière pour en savoir plus.

N'attends pas pour te faire aider par tous les moyens possibles.

Les postes préservés pour les PES ça n'existe plus du tout... Mais quel genre de démarche éducative met en place une école pour ses élèves si elle n'est même pas capable d'aider un enseignant à débuter ???

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fababa
Il y a 9 heures, Lucille2ily a dit :

Et il a commencé à nous expliquer que c'est bon, on fera des équipes éducatives plus tard si vraiment besoin:

En fait, le directeur doit assister aux équipes éducatives... donc ça l'arrange s'il n'y en a pas... (parce que tout est de la faute du PES...)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
électron-enchaîné

Bonjour,

 

Tout d'abord bon courage pour cette année.

A mon avis il te sera très compliqué de changer de classe. Cela se faisait un peu plus facilement à l'époque où un PES était à plein temps dans la classe. Mais maintenant à mi-temps c'est vraiment compliqué : te changer de classe avec un autre PES ? avec une TRS à mi-temps (ce qui est rare puisque la plupart des PES prennent les postes à mi-temps) ? Impossible à mon avis.

Pour avoir une avs il faut une notification de la MDA (ex-MDPH). Et cela peut prendre des mois avant qu'il y ait une notification...Encore faut-il que les parents remplissent les dossiers et acceptent l'inscription de leur enfant dans une structure qui concerne le handicap. 

Je te conseille de faire appel à la psy scolaire (pour une observation)et au rased. Ils pourront te conseiller sur certains élèves. La psy pourra t'aider à convaincre le directeur de faire une EE. Elle pourra également proposer aux familles des suivis au CMP ou autres structures plus adaptées.

Les parents savent que tu es PES ?

Pour ta classe, essaye d'avoir un fonctionnement stable : n'essaye pas mille choses. Adopte avec ta collègue une forme de sanction/récompense simple à comprendre pour les élèves. Et il faut s'y tenir.

Change de place certains élèves : sépare les bavards, ceux qui se cherchent. Organise ton espace pour avoir dans une zone les élèves les moins autonomes (ceux à qui il faut répéter la consigne). Celui qui chante tu le mets le plus loin possible des autres (au fond de la classe) histoire qu'il fasse son chant dans son coin sans trop déranger les autres. A titre personnel je l'aurais mis près d'une porte et quand il lui prend l'envie de chanter je déplace sa table dans le couloir et il chantera pour les mouches du couloir.

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GRINCHEUZ

D'abord, bon courage ! Sache que ta situation est vraiment compliquée, que tu mériterais beaucoup plus de soutien et que tu as l'air de vraiment te démener pour la classe. Déjà  je ne comprends pas qu'une classe puisse avoir deux ans de suite une PES, je pense que dès le début l'équipe de cette école est vraiment irresponsable. Le discours du directeur est juste hallucinant ...

Ta fatigue et ton moral au plus bas sont tout à fait normal dans ce contexte, n'hésite pas à te faire arrêter un peu pour reprendre des forces et affronter le reste de l'année. Tu ne peux pas tenir une année entière dans la lutte et le manque de confiance des parents; il faut absolument que des solutions soient mises en place. Je suis assez d'accord avec le fait qu'il faut que tu alertes un maximum de monde, en disant que tu ne pourras pas tenir l'année (syndicat, rased et même ton IEN qui DOIT te trouver des solutions) et que tu as besoin d'aide. 

En attendant, je pense aussi qu'il ne faut pas changer ton fonctionnement trop souvent : adopte un système de comportement et tiens le; tu as testé beaucoup de choses, c'es très louable mais les enfants ont vraiment besoin de stabilité.

Change la disposition de ta classe après les vacances, comme pour une nouvelle rentrée, pour partir sur d'autres bases. 

Mets tes élèves faibles en situation de réussite : n'essaie pas de leur faire faire du CE2 dans les matières où ils ne peuvent pas suivre, propose des choses de CP ou CE1 selon leur niveau... S'ils sont sans cesse dans l'échec; ils n'adhèreront pas. Tu ne peux pas tout révolutionner, il vaut mieux qu'ils partent du CM2 avec un niveau CE2 que de les laisser végéter tous les ans. Reprends les bases avec eux. Idem pour tes DYS : propose leur beaucoup moins de travail écrit (passe par l'ardoise, l'ordinateur, ... ), des lectures moins longues, plus aérées. Il existe sur libre office une extension (lire couleur) qui permet de mettre les textes en couleur par syllabes. Travaille essentiellement à l'oral avec eux et quand ce n'est pas possible car tu travailles avec les autres, demande à un bon élève d'écrire leur réponse ou propose leur une histoire au coin écoute/ un travail de manipulation avec réponse simple sur ardoise/ des ateliers autonomes

Pour ton élève qui chante, sais-tu pourquoi ? elle s'ennuie ? elle aime chanter ? elle le fait volontairement par insolence ? As-tu essayé de la valoriser : tu aimes chanter, veux-tu choisir une chanson à apprendre à la classe ou veux tu mettre tel texte en chanson ? 

Propose à tes bons élèves des situations d'apprentissages différentes, qui valorisent leurs acquis et montre leur que EUX peuvent faire des choses différentes/ ludiques/ difficiles car EUX ont une attitude d'élève (sous forme de jeux de maths, défis...)

Je pense que ta classe est dans un "cercle vicieux" d'échec, d'insolence... Essaie peut-être de laisser tomber un temps tes progressions classiques et de te lancer dans un projet fédérateur, qui mobiliserait plusieurs domaines; et qui pourrait les motiver ? et je te le redis, ne fais pas du CE2 avec des élèves de niveau CP, ça ne sert à rien, ça les mets face à leur échec, propose leur des choses adaptées à leur niveau même si c'est de niveau maternelle !

Peut-être travailler en "atelier" comme en maternelle, par groupe de besoin ou non selon ce que tu fais avec un groupe avec toi en apprentissage / un groupe en réinvestissement / un groupe en "jeux" ou atelier autonome ? 

Je te donne des idées comme elles me viennent, je sais que c'est facile à dire mais difficile à mettre en place... N'hésite pas à demander de l'aide à tes collègues de CP CE1 qui les ont déjà eu . 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucille2ily

Bonjour, 

Je vous remercie pour toutes vos réponses.

J'ai décidé de ne plus rien faire de nouveau pour la gestion de classe (ça attendra la période 3) et si vraiment, c'est l'angoisse niveau bruit et comportement....je m'arrête et j'attends, je m'approche de l'élève le plus agité et je chuchote toute la journée...c'est fatiguant moralement et physiquement mais au final, c'est les premiers pénalisés ... et si c'est pas fini, ça grignote les trucs sympas de fin de journée. 

J'ai encore eu une bagarre avec le même gamin en classe et les parents sont venus me reprocher de mettre interposer physiquement en lui tenant la main car il continuait à foncer sur l'autre môme alors que je venais de les séparer et que je les faisais asseoir chacun dans un coin de la salle. Je les ai écouté mais j'ai profité de vos conseils pour les remettre à leur place, et ça s'est beaucoup mieux passé...même si je me suis encore pris dans les dents que ...." leur gamin n'accrochait pas avec moi"! J'ai regardé à ce moment là le petit qui a fait un gros gloups, car il joue beaucoup sur l'affectif et c'est surement dit qu'à ce moment, les parents auraient mieux fait de s'abstenir!

Bref grosse blague!!! Ce gamin est hyper connu de toute l'école et se bagarre à toutes les récrés! 

Je vais me syndiquer mais pas aller au rdv avec: je vais déjà essayer de discuter le plus calmement possible et serrer les dents, car je pense que je n'ai aucune chance d'avoir un changement de classe...même si de nombreuses PFSE sont enceintes et j'aurai bien aimé avoir leur poste, car je sais que certaines partent en janvier et ne reviendront pas avant septembre prochain.

J'ai eu un retour de la psy scolaire sur ma classe: je lui avais demandé d'observer certains élèves...elle a un peu O_oooo ...et elle est allée parler au directeur. Je ne sais pas ce qui a été dit mais elle m'a prise à part pour me dire que "je ne pouvais pas faire grand chose, que trop d'élèves avaient réellement besoin d'une AVS, tu fais du mieux que tu peux et niveau travail, c'est très bien! et pour la gestion, c'est effectivement très bruyant mais seule, tu ne peux pas faire grand chose "... le directeur m'a évité toute la journée suite à ça.

Je ne me fais guère d'illusion sur l'équipe et l'école: ils étaient parfaitement au courant pour les gamins et certes, on me propose de les prendre le temps de souffler si gros problème mais c'est avant tout un problème de répartition. Mais bon, je ne suis pas sûre de finir l'année, ni même que ce travail soit fait pour moi. Je ne me vois plus travailler au quotidien avec ce type de classe, c'est trop extrême! Je ne suis pas sure d'avoir la fibre assez forte!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caille67
Le 9/12/2017 à 15:00, Lucille2ily a dit :

Bonjour, 

Je vous remercie pour toutes vos réponses.

J'ai décidé de ne plus rien faire de nouveau pour la gestion de classe (ça attendra la période 3) et si vraiment, c'est l'angoisse niveau bruit et comportement....je m'arrête et j'attends, je m'approche de l'élève le plus agité et je chuchote toute la journée...c'est fatiguant moralement et physiquement mais au final, c'est les premiers pénalisés ... et si c'est pas fini, ça grignote les trucs sympas de fin de journée. 

J'ai encore eu une bagarre avec le même gamin en classe et les parents sont venus me reprocher de mettre interposer physiquement en lui tenant la main car il continuait à foncer sur l'autre môme alors que je venais de les séparer et que je les faisais asseoir chacun dans un coin de la salle. Je les ai écouté mais j'ai profité de vos conseils pour les remettre à leur place, et ça s'est beaucoup mieux passé...même si je me suis encore pris dans les dents que ...." leur gamin n'accrochait pas avec moi"! J'ai regardé à ce moment là le petit qui a fait un gros gloups, car il joue beaucoup sur l'affectif et c'est surement dit qu'à ce moment, les parents auraient mieux fait de s'abstenir!

Bref grosse blague!!! Ce gamin est hyper connu de toute l'école et se bagarre à toutes les récrés! 

Je vais me syndiquer mais pas aller au rdv avec: Au minimum fais savoir que tu es syndiquée autour de toi collègues et hierhachie. Perso en PES j'avais une tutrice un poil spéciale: le fait de me voir prendre des notes dans le carnet du syndicat ca avait un peu calmé les choses  je vais déjà essayer de discuter le plus calmement possible et serrer les dents, car je pense que je n'ai aucune chance d'avoir un changement de classe...même si de nombreuses PFSE sont enceintes et j'aurai bien aimé avoir leur poste, car je sais que certaines partent en janvier et ne reviendront pas avant septembre prochain. Donc matériellement c'est possible 

J'ai eu un retour de la psy scolaire sur ma classe: je lui avais demandé d'observer certains élèves...elle a un peu O_oooo ...et elle est allée parler au directeur. Je ne sais pas ce qui a été dit mais elle m'a prise à part pour me dire que "je ne pouvais pas faire grand chose, que trop d'élèves avaient réellement besoin d'une AVS, tu fais du mieux que tu peux et niveau travail, c'est très bien! et pour la gestion, c'est effectivement très bruyant mais seule, tu ne peux pas faire grand chose "... le directeur m'a évité toute la journée suite à ça. OK la psy sco se rend compte de la situation c'est bien mais elle fait quoi pour t'aider ? 

Je ne me fais guère d'illusion sur l'équipe et l'école: ils étaient parfaitement au courant pour les gamins et certes, on me propose de les prendre le temps de souffler si gros problème mais c'est avant tout un problème de répartition. Mais bon, je ne suis pas sûre de finir l'année, ni même que ce travail soit fait pour moi. Je ne me vois plus travailler au quotidien avec ce type de classe, c'est trop extrême!  C'est ta classe de cette année l'an prochain ce sera une autre classe. Et il y a des classes sympas. Essaye de tenir l'année en demandant le changement de poste.  Je ne suis pas sure d'avoir la fibre assez forte!

BONNES FETES 

 

Le 9/12/2017 à 15:00, Lucille2ily a dit :

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucille2ily

Bonjour, 

J'ai eu rdv à ma circo pour faire le point sur mes problèmes de gestion de classe et les soutiens qui vont m'être apportés....Ben en gros pas grand chose, ma CPC m'a bien soutenu mais bon, réponse de l'IEN, c'est une classe comme vous pourrez en rencontrer d'autres dans votre carrière en quartier très sensible, il a d'ailleurs pris son exemple en me parlant dans son expérience en quartier connu comme sensible et violence, et en me disant que quelque part, heureusement que ça arrive cette année, car je serai passée inaperçue avec une classe normale et que je me serai certainement retrouvée toute seule l'année prochaine avec personne à qui parler...sourire poli et crispé de ma part! Mais bon, on ne remet pas en cause votre travail et puis, nous sommes tous d'accord pour dire que ces petits problèmes ne sont pas entièrement de votre faute, c'est le contexte aussi! 

Donc, nous, on va vous accompagniez durant cette année car là, vous allez chercher des ressources dans vos réserves, c'est bien mais le but, c'est de pouvoir vous garder...Donc ohohoh, je vais avoir plus de visites et ma CPC va réessayer de prendre la classe pour me montrer comment devrait se passer un cours normal. Elle revient me voir le premier jour de la rentrée sachant que j'ai fini la période 2 sur les rotules à crier, intervenir pour séparer les bagarres, les vols, les dégradations et recadrer mes 3 qui "ont des problèmes avec moi"/ "détestent tout le monde"/ "expliquent que leurs parents utilisent ces mots"/ "que je les ai abandonné"! (ne rayez aucune mention inutile).

Je crois que l'IEN n'a pas bien cerné que je suis à bout!

Et comme je dois être un peu maso, j'ai décidé de faire le point avant les vacances avec les orthophonistes/ médecins qui suivent désormais les élèves pour qui j'ai fait mes équipes éducatives et j'ai découvert que pour 2, même en leur donnant du CP, je les mettais déjà en échec et que leur comportement allait commencer à se dégrader car ils commençaient à réaliser de plus en plus le décalage....(laissez moi un peu de suspens svp...)L'une d'elle m'a demandé comment un enfant avec de tels problèmes pouvait arriver en CE2 sans que personne ne se soit interrogée avant et qu'aucune prise en charge n'ait été fait?  Que c'était la cata, qu'il fallait reprendre des choses qui s’acquéraient entre 3 et 6 ans que l'enfant soit scolarisé ou non, mais que visiblement, ça s'était pas fait? Qu'idéalement, je devrais faire de la PS/MS...Je n'ai pas su quoi lui répondre....J'ai souri

Ma titulaire va changer les places à la rentrée car les mômes sont en train de s'entre-tuer .Les papillotes volées à la cantine, les petits dessins, les câlins et même les deux boites de chocolat glissés par deux mamans avec des encouragements (car vous êtes un ange de gentillesse et de patience) ne m'ont pas vraiment réconcilié avec mes élèves! J'ai décidé de prendre les vacances de Noël pour faire le point sur moi, mes envies, sur le long terme car je n'ai aucun espoir d'être titularisée cette année...

 

Modifié par Lucille2ily

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
orime

Plus de visites => plus de stress => plus de fatigue => moins bonne gestion de classe => plus de visites... 

 

Ils font vraiment n'importe quoi avec les stagiaires :(

Courage. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
abel27

Tiens ça doot être dans le memo des iens ce truc du "moi aussi quand j'étais jeune...".

Il a bien cerné le pb mais tant que tu n'es pas en arrêt et que tu tiens, il ne fera rien. Arrete toi si tu n'en peux plus, il avisera.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
koumkouma

Je te souhaite d'abord d'excellentes vacances!

j'espère que tu vas pouvoir te poser  et reprendre des forces..

.Petite question:où est le maitre E?Tu pourrais partager certaines problématiques avec lui:

ex:tu en as 12 sur 26 qui posent problème pédagogiquement:est-ce qu'on pourrait faire de la co-intervention sur les temps de français ou/et de maths?

Evidemment il ne partirait pas avec les 12 mais pourquoi pas avec un groupe de 5 et il adapterait le travail(notamment ceux dys,ceux niveaux cp,ps ,ms et que sais-je encore!)

Certains collègues E vont jusqu'à 3 prises en charge par semaine quand c'est possible...Dans ta classe il y en a besoin!

Personnellement,j'essaierai le plan de travail avec différents niveaux,chacun face à sa feuille et un emploi du temps hyper- rythmé:

toutes les 25 -30minutes une" matière" différente quitte à faire des exercices à trou mais en quantité.

Pas d'explication frontale et longue,obligation d'être seul face à sa feuille avec son "contrat" en fonction de son niveau.

Pas de mandala ou quoi que ce soit de sympa tant que le contrat n'est pas rempli.

Les consignes écrites au tableau et préparées à l'avance.

Bref des idées en vrac mais surtout n'hésite pas à solliciter le E!

 

Surtout ne pars pas sur un échec!

Bon courage à toi!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zao35

Bonjour, je tombe sur ton post par hasard... Je suis assez consterné de lire tout cela ( les niveaux de élèves entre autres, sans que rien ne semble avoir été fait les années passées dans la mise en place d'éventuels dossiers MDPH, de signalement au Rased de ta circonscription...mais aussi la mise en cause des parents... ) Dans ce cas, dans mon école, quand il semble y avoir une cabale contre un enseignant, nous recevons les parents avec le directeur pour remettre chacun à sa place.. Encore faut-il que le Directeur assume son rôle de soutenir son équipe, ce qui ne semble pas être le cas... Donc, il faut prendre du recul sur le métier puisque toutes les classes ne sont pas comme la tienne et tu vis là une situation qui sort de l'ordinaire...que tu ne vivras peut être plus jamais dans ta carrière...Ou pas à ce point...  

Pour te venir en aide, il va falloir que le Directeur se mouille: s'il y a dégradation, il peut très bien convoquer les élèves, leur demander des comptes...et mettre les parents dans le coup.. Face à un collègue en difficulté, son rôle est de t'épauler, pas de te culpabiliser en faisant l'autruche.

Remplis aussi une fiche de demande d'intervention du Rased ( je sais, ça fait de la paperasse...) en questionnant aussi les collègues et en leur demandant les compte-rendus des équipes éducatives précédentes (tu peux ainsi t'étonner qu'il n'y ait pas de traces... parce que quand-même, c'est inadmissible de trouver une telle situation. Pourquoi n'y a t-il aucun dossier MDPH s'il manque à ce point d'AVS? Des instits n'ont pas fait leur boulot, le Directeur n'a pas fait son boulot... et toi, tu hérites de la situation... Mais qu'est ce que c'est que cette école? 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucille2ily

Merci pour vos réponses. 

Orime, moi aussi ça me stresse encore plus les visites, même si je sais que j'essaye de mon mieux, je me sens constamment sur la scellette!

Abel27, c'est étrange, ça devient le truc qu'on me dit le plus! Ca commence à sentir le truc vécu et essayé! Je trouve ça un peu triste de devoir en arriver à de telles extrémités.

Koukouma, je sais que ta solution avec îlot et groupe de niveaux en autonomie et un contrat de progression pour chaque élève serait l'idéal, mais j'avoue qu'aux vues de la configuration de ma classe, de mon manque d'expérience et des fortes individualités dans ma classe, je m'étais dit qu'il fallait d'abord que je gère le groupe classe en faisant de la différenciation pour les plus gros cas et que je l'ai prise en main, avant de les faire travailler en groupe de niveaux, surtout qu'ils débordent assez facilement au niveau des mots ou des poings..mais je n'arrive pas à basculer sur ce mode de fonctionnement et ma binôme non plus, la classe est déjà difficile en frontale et les additions de toutes les individualités sont assez explosives... donc les mettre en groupe peut encore plus vite faire déraper les choses...Et cette gestion du temps, toutes les 25.30 minutes en basculement, j'ai encore du mal au niveau du CE2, je trouve ça plus facile avec les maternelles du fait même des configurations de classe et du matériel dans la classe

Et j'écris déjà toutes mes consignes avec le matériel nécessaire et les critères de réussite au tableau pour toutes les activités prévues pour la journée au tableau depuis le matin. J'arrive très tot, je suis la pro des ouvertures tableau: ça me permet de garder l'oeil sur eux pendant les passations de consigne et la mise en activité, ma CPC a été très impressionné ...pendant 10 min...et puis, ça a fait l'effet soufflé, surtout que j'ai pas mal d'élèves qui ne supportent pas de lire/ relire les consignes seuls, ça les met dans une colère noire, eux, ils veulent qu'on vienne et qu'on leur explique individuellement sinon ça ne les intéresse pas....Ca a mis plus de 7 semaines avant que certains acceptent de lire par eux-mêmes et comprennent que non, je ne viendrais pas à chaque fois à côté d'eux pendant qu'il travaille pour les regarder.

L'une des questions qui devra être abordée avec ma CPC à la rentrée est justement l'agencement de la classe.

Je vais lui demander si je peux bénéficier de l'intervention d'un maître E, car elle durant le RDV avec la circo, elle a surtout parlé de décloisonnements. Mon directeur est d'ailleurs venu m'en parler en me disant que c'était pas trop possible car l'année était déjà bien commencée, que ça allait être compliquée à gérer pour les autres classes ...

Zao35, j'hérite d'une classe qui avait déjà une PFSE l'année dernière, je pense qu'elle a fait ce qu'elle a pu, comme elle a pu! Elle n'a pas fait de vague et s'est faite titularisée, le directeur l'aimait visiblement beaucoup, il ne cesse de me le répéter.

Tu sais pour être sincère, on fait un peu du bricolage chacun dans son coin. Ca dépend beaucoup de la personne qui nous complète et de notre propre expérience. Et donc, à l'exception d'un qui est signalé depuis le CP mais toujours pas suivi médicalement par les parents, il n'y avait pas eu d'équipes éducatives et pas de demande de dossier MDPH auprès des parents! Et beaucoup vivait un peu dans le déni, leurs enfants avaient juste besoin de plus de temps...La marche jusqu'au CE2 et les deux premières semaines de cours ont été vraiment une douche froide pour certains gamins et parents...avec ma binome, on est devenue les pro du rdv parents qui finit avec des larmes pour maman qui culpabilise! 

Je pense que le directeur s'est fait tapé sur les doigts suite à la multiplication des équipes éducatives avec demande d'AVS soutenue par la psy scolaire! Il me l'a fait comprendre en nous disant que bon, maintenant, ça suffisait, c'était les 4 plus gros! Vendredi, il est pour la première fois intervenu auprès d'une gamine particulièrement odieuse qui a franchi les limites plusieurs fois et avec plusieurs adultes de l'école mais le soir, il n'est pas venu m'appuyer auprès des parents...ça s'abstient de commentaire et quelque part en moi, j'ai du mal à faire semblant, car la répartition me reste en travers de la gorge.

Et pour les parents, je pense qu'à l'exception de 3/4 qui me voit vraiment comme une horrible mégère aigrie, j'ai aussi quelques parents  défenseurs et beaucoup d'indifférents

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caille67

Juste beaucoup de courage pour la période à venir....

T'es tu syndiquée et l'as tu fait savoir??? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fababa

Tiens le coup, tiens le coup, ça vaut la peine !!

Et décide après si tu veux rester dans ce métier, mais pas l'année de PES qui est trop spéciale !!!

Moi aussi, j'ai eu plus de visites et ça m'a aidée, même si c'était stressant d'être visitée tout le temps...

En fait, on devrait tous avoir plus de visites en année de PES, plus d'aide en général... et jamais des classes comme ça !!! C'est incorrect, et pour le PES, et pour les élèves, de regrouper autant d'enfants ayant des besoins particuliers dans la même classe...

Avec une classe très très compliquée en année de stage, j'ai testé du Freinet et autres : conseils d'élèves, débats philo, plans de travail pour certains élèves ayant une grande autonomie dans la capacité à ne jamais faire l'exercice en cours... C'était une question de survie pour moi de trouver des "choses qui marchent" avec cette classe...

Pour éviter les clashs frontaux, j'ai regardé des conseils du Québec, et fait venir l'élève perturbateur dans le couloir pour le reprendre à voix basse, installé une chaise du calme comme en maternelle... ça restait super compliqué mais ça m'a permis au moins de chercher et tester d'autres techniques...

Peux-tu envoyer des élèves dans d'autres classes quand ils débordent ? ou c'est bloqué là aussi ?

En tout cas, bon courage, fais ce que tu peux pour te détendre à côté même si (surtout si) tu n'as pas le temps... Bonne chance !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hamster

Je vais apporter mon témoignage, du haut de mes 22 ans d'expérience... J'ai eu il y a 2 ans une classe de CP/CE1 avec 22 gamins... qui m'ont pourri l'année. Au point de me remettre en question, professionnellement, de hurler toutes les 10 minutes, etc... Mes deux collègues de CP ne comprenaient pas, trouvaient que j'exagérais, etc car leurs CP, ça allait...

Et puis l'année suivante, on a remixé les 2,5 classes de CP en deux classes de CE1. La directrice a eu du mal avec sa classe (elle a 25 ans d'ancienneté, minimum) et s'est remise en question aussi, au point de songer à changer de métier, elle aussi. J'ai eu sa classe en décloisonnement, ça allait mieux car je vissais à mort, je ne laissais rien passer, en mode peau de vache. (en même temps, pour 1h30 d'arts plastiques, je ne pouvais pas les laisser décider de leur comportement)

La PES et le mi temps qui étaient sur le 2ème CE1 l'ont eu mauvaise, la classe était atroce,, telle que tu décris la tienne. Les parents se sont insurgés, sont montés au créneau, sauf que

- la directrice a fait front avec les collègues

- nous aussi, et on prenait aussi les fauteurs de trouble dans nos classes, pour leur permettre de souffler

- on le faisait savoir aux parents

- on s'arrangeait pour être à portée d'oreilles quand on voyait leurs parents arriver pour râler

Cette année, ce sont des CE2.

On a éclaté les gamins sur QUATRE classes: CE1/CE2, CE2, CE2/CM1et CE2/CM1, volontairement. Cette année, on a donc 4 instits qui râlent sur les gamins pour leur comportement, gamins qui par ailleurs, ont un bon niveau scolaire. Et deux instits qui parlent de changer de métier... Avec la directrice, on les a rassurées comme on a pu.

Ce que je conseillerais, mais je suis de la vieille école:

- tables en autobus, pas de groupe

- enfants perturbateurs isolés, dans les coins, ou seuls à une table

- pas de travail autonome, pas de Freinet, pas de PMEV parce qu'ils sont trop perturbateurs (et pourtant j'ai pratiqué)

- signaler par écrit au RASED G et au RASED E

- des exercices courts, rythmés, corrigés rapidement, même si pas finis

- consignes collées dans le cahier, si tu veux, mais il faut quand même qu'ils utilisent un cahier et sachent écrire un minimum aussi

- du répétitif, de la routine qui les rassurera

- ne rien laisser passer sur le comportement (on lève la main ET on attend d'être interrogés, on ne se lève pas de sa table, on demande pour aller vider son taille-crayon, un bâton au tableau pour chaque gamin et au bout de 10 bâtons pour l'ensemble des gamins notés, tous 5 minutes au mur pendant la récré...)

Pas bienveillant, OK... Mais cette année, je récupère une classe avec le même genre de comportement ET un niveau scolaire faible. Pourtant, j'ai fait la classe en partenariat avec ma collègue, et finalement, elle a une classe adorable (je décloisonne avec elle 2 x/ semaine) et moi j'ai récupéré les perturbateurs, bavards, qui n'écoutent pas.

Pour les gentils (il y en a) des coloriages champions de comportement, champions de copie, etc...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PBe

Même conseils que Hamster (en plus validés par un IEN il y a quelques années).

Du cadre, du cadre, du cadre ....C'est de cela dont ils ont le plus besoin !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
batmarie

salut @Lucille2ily!

que deviens tu? ton expérience me laisse sans voix, j'espère que tu tiens le coup. Je crois que la remise en question est à faire du côté de l'équipe en place dans cette école, n'empêche que c'est toi qui es en première ligne. Bon courage pour en finir avec cette classe et ce directeur, projette toi au delà de cette année scolaire pourrie!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucille2ily

@caille67

Bonjour et merci pour ta réponse. La 3ème période commence très fort. Sans surprise, je suis passée en accompagnement renforcé.

Je me suis syndiquée et j'essaye de récupérer le maximum d'infos auprès de ma tutrice et de ma CPC: elles m'ont clairement indiqué que ma classe état clairement coton et que freinet, travail de groupe et compagnie...on oublie, on est plus dans du cadre, du cadre, du cadre et tu passes en mode dragon qui est sur le point de cracher du feu...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.