Aller au contenu
Dominique

21 mesures pour l'enseignement des mathématiques (rapport)

Messages recommandés

bab33

Il avoue l'inverse à la fin de l'interview quand même ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bab33

Ok le cod, les cct, le sujet , ....on ne l'utilise pas non plus dans la vie quotidienne mais ce sont des choses à connaître qui nous aident à mieux écrire et à comprendre l'orthographe. Si on ne sait pas trouver le cod on ne pourra pas comprendre l'accord du participe passé avec cod antéposé.....Pour moi les matières en français ne sont que des outils pour mieux écrire de même les différentes matières mathématiques (numération calcul géométrie) sont des outils pour résoudre des problèmes de plus en plus complexes que l'on peut souvent calquer sur la vie quotidienne. Cela dépend tellement du secteur d'activité où l'on voudra travailler.

Il est marrant FERRY MAIS C'est un littéraire. A l'école on pose des bases communes pour n'évincer personne de certains métiers. Il faut garder cette base commune , d'une part pour élever toute catégorie de population et d'autre part donner les mêmes chances à tout le monde au départ.

Par là il veut faire des ânes sans cervelle qui ne réfléchissent pas. Non je n'ai pas utilisé les identités remarquables mais j'ai adoré ça et cela permet d'apprendre à réfléchir autrement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
muriel2017

 

Le 13/02/2018 à 12:46, Zarko a dit :

Franchement, qu'on me dise ce qu'apporte de nouveau la méthode Singapour ??? 

Un peu de retard pour la réponse, mais j'ai pris le temps de regarder dans les détails. Il y a deux éditions. La dernière, aux dires mêmes de l'éditeur, a été "allégée"  pour plus recoller aux programmes 2016. Du coup, pour moi, elle n'apporte pas vraiment grand-chose de nouveau par rapport à ce qui se fait actuellement. les 4 opérations ne sont plus traitées à égalité dans le temps comme dans la précédente version et même déjà là, on pouvait s'interroger sur la pertinence de les apprendre les unes après les autres. (Quand on dit 'opérations', il ne s'agit pas des opérations brutes mais bien du passage de situations concrètes à une symbolisation). Les élèves comprenant bien que l'on se trouve dans un 'cycle', n'ont à répondre la plus grande partie du temps que par l'opération travaillée à ce moment-là . Maintenant en plus, en travaillant les opérations les unes après les autres,les deux tiers de l'année sont consacrés à l'addition et la soustraction, il ne reste pas beaucoup de temps pour traiter la multiplication et la division. On en est à peine à une approche. De plus, les mesures de grandeurs ont été supprimées.

Déjà, on ne sait pas très bien comment avait été adaptée la méthode originale. Ce qui était intéressant dans la première version, c'est que les 4 opérations étaient traitées à égalité dans le temps.Donc effectivement beaucoup de dessins pour permettre à l'élève de visualiser les situations avant de "coder" l'action en une opération. Et effectivement, beaucoup de photocopies si on n'achète pas les fichiers pour chaque élève ou alors budget explosé !!! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×