Princesse Leia

Techniques et outils en arts visuels

66 messages dans ce sujet

En effet, j'en ai un de La Classe Maternelle.... mais là, je veux l'appliquer à des CE2.

A des petits vieux ? ben c'est pas la bonne rubrique... :wink:

Pour économiser un mail : salut à l'autre ours qui traine dans les parages ! :D

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En effet, j'en ai un de La Classe Maternelle.... mais là, je veux l'appliquer à des CE2.

A des petits vieux ? ben c'est pas la bonne rubrique... :wink:

Pour économiser un mail : salut à l'autre ours qui traine dans les parages ! :D

:blush: oups :blush:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour éviter un MP... :bleh:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une technique salissante : le monotype (pas sûre du nom!!! :wub: )

Etaler de la peinture (une ou plusieurs couleurs) au rouleau sur une surface lisse facilement nettoyable (type toile cirée), faire un dessin avec son doigt (ça enlève la peinture) puis poser une feuille sur le dessin et et tapoter sur toute la surface de la feuille. Retirer doucement la feuille : le dessin apparaît en réserve, tout le reste de la feuille est coloré avec un aspect un peu... frotté?!?

En tout cas c'est très joli!

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici un document que je suis en train de mettre en place pour la PE de CLIS avec qui je travaille. Je répète peut-être des techniques car je n'ai pas lu votre post. Je ne peux pas mettre le document en ligne, pas autorisé alors je vous mets juste le passage des techniques :

Aborder les arts plastiques par la technique

(livre techniques artistiques – Editions Jocatop)

L'apport de techniques n'est pas une fin en soi.

Si l'enfant a déjà utilisé une technique, il saura la reconnaître chez un peintre

Si l'enfant découvre de nouveaux outils ou/et matériaux dans une production d'un peintre, il voudra les essayer

Les arts plastiques lient donc le « faire » et le « voir » mais aussi « l'action » et le « réflexion »; notamment par la verbalisation qui permet la mise en mémoire. Progressivement l'enfant acquiert un jugement critique sur les œuvres et il pourra analyser les écarts entre le « voulu » et le « produit ».

De l'espace au cadre :

L'espace artistique a plusieurs formes :

le musée, la galerie

en peinture classique, l'espace = tableau avec un vocabulaire spécifique : haut,, bas, largeur, profondeur

en art moderne, l'espace = murs, plafond : Baselith peint ses œuvres à l'envers, Polke suspend des toiles au plafond, Vilmouth peint sur le plancher, Pollock asperge ses toiles sur le sol, le Land Art s'inscrit dans le monde, Mondrian géométrise l'espace,

Conclusion : en arts; l'espace n'est pas clos mais il peut être cadre dans le sens « bord d tableau » : le cadre sépare l'espace du tableau de l'espace qui nous entoure. Le cadre met un espace en valeur, il est donc moyen de mettre en scène ses œuvres : la création devient objet à regarder.

Travailler sur le thème :

la surface : utiliser un pinceau usagé induira un certain respect pour l'outil neuf dans d'autres activités, Prendre un pinceau trempé dans de l'eau puis de la peinture, Poser le pinceau sur la feuille et tourner la feuille. La couvrir de ronds qui ne se chevauchent pas. On peut utiliser des brosses, des chiffons, des éponges et d'autres supports : buvards, feuille mouillée ou autres médiums : encres, aquarelle...Références culturelles : Paul Signac, Balla, Emil Nolde, pointillistes, impressionnismes

l'espace limité : travailler sur une enveloppe. Références culturelles : Marcel Duchamp, Ben, On Kawara

transformer le sens : prendre des morceaux, des détails d'images, garder les images initiales, Avec ces détails, créer une œuvre : l'observation des images initiales et de l'image transformée sera l'occasion d'activités orales au cours desquelles on demandera aux élèves de discerner les analogies, les différences et de les verbaliser. En, technique, poser du scotch sur une image, bien passer l'ongle et décoller le scotch en tirant d'un coup sec. Assembler les

morceaux de scotch sur une autre feuille. Références culturelles : Jacques de la Villeglé, Robert Rauschenberg, Lichtenstein

Cerner : Sur une feuille, faire un dessin et cerner les bords d'un trait épais noir. Références culturelles : Robert Combas, Jean Dubuffet, Chaissac

vitrail : travail sur une feuille de Rhodoïd, soit peintre à la peinture vitrail, soit placer des éléments (négatifs de photo, végétaux, papiers de bonbons...), les coller et les cerner avec du cerne plomb. Pour bien visualiser la production, mettre une feuille blanche dessous. Avec cette technique, on travaille la luminosité des œuvres. Référances culturelles : les vitraux d'église, William Morris, Marc Chagall, Kurt Schwitters pour ses collages.

Quadrillage : Remplir un quadrillage de couleur. Les effets sont différents selon l'épaisseur de la gouache. Tracer les traits à main levée. On peut faire la même chose sur un tissu blanc. Références culturelles : Paul Klee, Claude Viallat, Piet Mondrian, Simon Hantai, François Rouan, Alberto Burri.

espace cassé : prendre une image, la découper selon un quadrillage de 5x5 cm. Sur un quadrillage vierge, recoller les morceaux (pas tous) afin de reformer une composition dans le désordre. Comparer la production à l'image. Références culturelles : René Magritte, François Rouan, Raoul Hausman.

transformer l'image : Choisir des images intéressantes. Les déchirer en morceaux. Cerner chaque morceau de noir. Réorganiser une nouvelle image sur un autre support. Références culturelles : Chaissac, Jean Dubuffet, Henri Matisse, Claude Viallat

espace/association : Récolter des végétaux à faire sécher. Sur un papier artisanal, tracer avec du raphia des motifs, des séparations...Mettre des végétaux dans des espaces créés. Encoller une feuille de papier de soie dessus. Références culturelles : Arman, Antoni Tapiès, Nils Udo, Anne et Patrick Poirier, Titus-Carmel

enveloppement : Récolter des éléments végétaux. Sur une feuille de papier calque, placer des éléments. Les coller. Placer une autre feuille de papier calque dessus, de même format. Coudre ou coller les bords. Références culturelles : Arman, Richard Long, Jean Dubuffet, Antoni Tapiès

mise en scène : placer des objets sur un support, les photographier. Références culturelles : Peter Blake : au balcon – Alexandre Isidore Leroy de Barbe : Trompe l'oeil – Jean Dubuffet : le défricheur

cadrer : prendre une photo d'une élève en plongée, contre plongée, vue de face, vue de dos, vue de face éloignée, avec zoom...Références culturelles : Man Ray, photgraphes de presse, René Magritte, Kurt Schwitters

création : montrer que la nature du cadre influence la lecture de l'image : si nous plaçons une photo dans un cadre en forme de cœur, la connotation du cadre a son importance. Cadre soleil, cadre timbré, cadre en métal repoussé, cadre en papier de soie...Références culturelles : Ingres, François Morellet, Picasso, Joseph Albers, Frank Kupla, Emil Nolde.

fenêtres plâtrées : sur un support, placer des morceaux de gaze. Tremper des bandes de plâtre et recouvrir les feneêtres de gaze, Badigeonner l'ensemble d'encres. Références culturelles : Valérie Thévenot, Shäefer, Piero Manzoni, Alberto Burri, Georges Segal.

jeu de cadre : faire prendre conscience que le cadre est un objet qui théâtralise l'œuvre. Notion de sélection, de cadrage. Références culturelles : peintures sur retables, Velasquez, Claude Viallat, ….

et pour les outils :

Aborder les arts plastiques par les outils

(livre techniques artistiques – Editions Jocatop)

De la main à l'outil :

frotter : prendre un motif (napperon dentelle, monnaie, motif de carrelage de sol...), poser une feuille dessus et frotter avec des craies de couleurs. Références culturelles : Jean Dubuffet, Jaccard, Max Ernst

Pierre à dessiner (ou fusain) : découper une forme dans une feuille cartonnée. Avec un crayon, reporter ses contours sur une autre feuille. Frotter les fusains sur les contours du cache ou du pochoir. Estomper avec son doigt. Travailler sur du papier à fort grain et avec fusain, sanguine, sépia, craie blanche. Références culturelles : Max Ernst, fresques préhistoriques

empreintes de gouttes : déposer de grosses gouttes de peintures de plusieurs couleurs sur un petit carton, Retourner le carton et l'appuyer sur le support. Continuer tant qu'il reste de la peinture sur le carton. Références culturelles : Sam Francis, Morris Louis.

Empreintes de bulles : dans un verre, mettre la valeur d'une petite cuillère de détergent, Ajouter une cuillère à soupe d'encre de couleur. Souffler dans le verre avec la paille pour « fabriquer «  des bulles. Elles doivent presque déborder du verre. Poser délicatement une feuille sur les bulles. Recouvrir la feuille.Références : Claude Monet, Gustav Klimt, Jackson Pollock

mouvement : remplir une cuvette d'eau. Placer dans chaque pot de peinture un bâtonnet préalablement dilué dans du white-spirit spirit. Avec et outil, faire tomber la peinture à la surface de l'eau. Poser délicatement une feuille sur la surface de l'eau. Références culturelles : Sam Francis, Henri Michaux, Jackson Pollock

coulures : tenir le support verticalement; faire couler la peinture du haut et prendre plusieurs points de départ. Tourner le support si désiré. Si on ne bouge pas la feuille, on créé des lignes parallèles. Références culturelles : Piet Mondrian, Cruz Diaz Carlos, Agam Yaacov, Soto Jésus Rafael.

Jeu d'eau colorée : placer une feuille lisse sur un plan incliné. Faire couler l'encre diluée en partant du haut de la feuille et dévier les traces avec des bouts de papier cartonné., Références culturelles : Simon Hantai, Sam Francis.

Tapotement : distribuer des cartons de petit format. Déposer des gouttes de peintures de plusieurs couleurs sur le support. Tapoter le carton verticalement sur la table pour que les couleurs s'écoulent. Recommencer plusieurs fois en orientant le carton dans plusieurs directions. Varier les médiums : peinture, sable, plâtre...Références culturelles : Sam Francis, Willem de Kooning, Jackson Pollock.

Coulures soufflées : disposer des gouttes sur un carton. Souffler avec une paille. Références culturelles : Bryen, Jackson Pollock, Henri Michaux, Georges Mathieu

projection : comment peindre sans que l'outil ne touche la feuille? Asperger, secouer, projeter...Références culturelles : Jackson Pollock, Sam Francis

Aspersion : couvrir de colle liquide transparente le support. Avec des poires, utiliser de la peinture en poudre et projeter sur le support. On peut faire la même chose avec du sable, de la sciure, des paillettes...Références culturelles : Jean Dubuffet, Karel Appel, Yves Klein, Paul Klee, Jean Fautrier, Asger Jorn, Piero Manzoni

balayage : tremper une brosse à dents dans la peinture et utiliser l'outil de manière différente : balayer, frotter, tapoter, gratter, effleurer...Références culturelles : Helen Frakenthaler : Montagne et mer Sam Francis : Noir brillant – Jackson Pollock : Eyes in hat – Miguel Barcelo : autour du lac noir

griffer : placer de la gouache dans des coupelles, tremper le bout des doigts et griffer la surface, Le support doit être grand pour permettre l'ampleur du geste.Se rincer les doigts à chaque changement de couleur. Références culturelles : Lucio Fontana : Concetto spaciale Attese – Paul Klee : éclair coloré – Piero Manzoni : Achrome

- trace aléatoire : placer une feuille dans le fond d'une boîte à chaussures. Déposer sur la feuille des gouttes de couleur. Mettre une bille dans la boîte et la faire rouler. Références culturelles : Jackson Pollock, Riley, Georges Mathieu

- étalement : déposer des petites gouttes de peinture sur le haut de la feuille. Les gouttes en doivent pas se toucher. Prendre une spatule, le placer sur la tranche en haut de la feuille et tirer d'un seul mouvement vers le bas. On peut aller dans toutes les directions et créer de motifs. Utiliser des spatules à colle souples pour le début. La feuille doit être humide. Références culturelles : Pierre Soulages, Maurice Estève, Sam Francis

- gomme à dessiner (drawing gum) : balayer la feuille avec du drawing gum, laisser sécher. Recouvrir la feuille avec des encres de couleur. Laisser sécher et décoller la gomme. Références culturelles : Piet Mondrian, Sam Francis, Hans Hartung, Pierre Soulages.

- trace à l'éponge : utiliser des pinceaux éponges.couvrir une feuille avec une éponge imbibée de peinture. Références culturelles : Paul Klee, Giacomo Balla, Camille Bryen, Robert Delaunay, Jean Dubuffet.

trace au rouleau : tremper le rouleau dans la peinture et couvrir la surface dans toutes les directions. Références culturelles : Piet Mondrian, Alfred Manessier, Paul Klee, Joan Miro, Olivier Debré

tirer une ficelle : enduire une ficelle de peinture, la placer en forme de S sur la feuille. Laisser dépasser une extrémité de la ficelle du support. Enfermer la préparation dans un grand catalogue. Appuyer dessus et tirer sur l'extrémité de la ficelle. Références culturelles : Jean Degottex, Paul Jenkins

monotype : déposer de la peinture sur une plaque de verre et étaler la peinture de façon uniforme. Ne pas trop mélanger les couleurs. Dessiner avec un peigne. Poser une feuille de papier dessus et presser. Le dessin est imprimé. Références culturelles : Piet Mondrian, Alfred Manessier, Paul Klee (couleur uniforme)

légumogravure : prendre une carotte : à une extrémité, couper en triangle, à l'autre en rond. Utiliser la carotte comme un rouleau. Faire avec des oignons, des citrons, des patates... Références culturelles : Jean Dubuffet, Jaccard, Claude Viallat

imprimer : recouvrir des morceaux de carton de colle, y placer dessus de motifs faits en ficelle et laisser sécher. ON obtient des sortes de tampons à enduire de peinture. Références culturelles : Claude Viallat, Jaccard

et avec les médiums :

Aborder les arts plastiques par les mediums

(source : hors série Kolo kolo et Romulus – éditions OSKAR)

les feutres

dessiner un abécédaire rigolo et le cerner au feutre noir et colorier l'intérieur.

Paysage graphique : dessiner un paysage au crayon à papier.Colorier le dessin avec des couleurs très proches et lumineuses : jaunes, verts clairs, orange. Repasser tous les traits avec un gros feutre noir. Dessiner aussi un cadre. Décorer le paysage avec des graphismes différents : croix, traits serrés, espacés, 1 trait épais puis 1 fin, points...

formes plastiques : dessiner des formes avec un feutre épais noir : ovales, ronds, vagues...Colorier quelques formes avec des aplats de couleur, d'autres avec des traits non remplis dans différents sens : le blanc qui apparaît entre les traits apporte de la transparence au dessin et du contraste avec les aplats.

Avec les feutres, ne faire que de points et représenter une nature morte : si les points sont plus espacés, on a une impression de couleur plus claire. Pour ombrer un objet, mélanger des couleurs proches. Pour créer du volume, serrer les points sur le coté foncé et espacer de plus en plus pour le coté clair.

Instruments de musique : dessiner des instruments, repasser les contours en noir. Colorier l'intérieur des formes et l'extérieur en laissant une marge blanche: cela met en valeur les tracés noirs et fait respirer le tableau.

Utiliser le feutre d'une couleur à pointe fine pour faire un croquis avec beaucoup de traits...

les crayons de couleur et les pastels

Colorier un papillon : colorier sans appuyer : le crayon de couleur permet de travailler en transparence : en coloriant sans appuyer, le blanc du papier ressort sous la couleur. En appuyant fort, la couleur devient opaque.

Arbre sous la neige : choisir de nuances de couleur, du vert et du blanc en pastels. Tracer des traits épais blancs espacés pour la neige, puis remplir le noir avec d'autres lignes vertes pour les cultures. Au pastel brun, dessiner un arbre et colorier les espaces avec du blanc. Remplir le ciel avec des nuances de bleu et blanc sous forme de mosaïque (petits carrés)

fleurs multicolores : sur une feuille de papier couleur foncée (noir, bleu foncé...) dessiner des points, de touches, de petits traits, des ronds au pastel et faire des fleurs. Ajouter la tige et les feuilles. Mélanger les pastels pour faire des nuances. Vaporiser de fixatif.

Bateau froissé : froisser une feuille de papier blanc. Écraser les plis pour bien les marquer. Déplier la feuille et l'aplatir à la main. Colorier la mer, dessiner et colorier le bateau. Dessiner un feu d'artifice avec des traits, de points et des zig zag.

Travailler les pastels sur support noir, ça rend très bien.

la gouache

sur une feuille, avec une brosse moyenne, peindre des traits noirs Remplir chaque espace avec des aplats de couleur vives.

Faire un dessin et peindre avec des aplats colorés. Avec des allumettes ou stylos, etc faire des motifs style gravures : traits, quadrillage, zig zag, vagues, traits... sur la peinture fraîche.

les impressions à la gouache

peinture au doigt : créer des fleurs avec bord de la main et doigt

avec un couteau en plastique, peindre au couteau un paysage : lignes de culture, soleil, herbe...

pointillisme : avec un coton tige, faire un dessin style mosaïque ou pointillisme : tremper le coton tige dans la peinture toutes les 3 impressions environ, quand on trempe le coton tige dans la peinture, tourner pour bien l'imbiber, Le changer dès qu'il s'écrase.

impressions à l'éponge : humidifier un morceau d'éponge, le tremper dans la peinture, imprimer.

L'aquarelle

peindre un château fort à base de formes géométriques, des fruits, des paysages marins,

les techniques mixtes

motif en relief : avec un tube de colle transparente faire des motifs. Laisser sécher. Colorier le dessin. Les traits de coller empêchent la peinture de dépasser,

avec des encres, souffler dans des pailles et laisser couler la couleur.

Peindre au rouleau un support . Avec un rouleau de papier toilette, mettre un bout dans la peinture noire et faire des cercles. Pareil avec des bouchons d liège.

Sur une feuille noire, dessiner au blanco ou au crayon blanc.

Penser aux collages

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci JOE ! C'est très intéressant !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De rien....

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour !

Je démarre lundi sur mon deuxième poste de l'année en PS. Je viens d'apprendre que je n'ai plus de peinture et de colle. J'ai recherché quelques idées alternatives, mais je suis assez limitée.

Est-ce que vous auriez quelques idées d'activités en PSIC et graphisme ?

Merci !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personne dans l'école ne peut t'en prêter avant de passer une nouvelle commande ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec de la mousse à raser: ressemble au marbling

http://www.splitcoaststampers.com/resources/tutorials/shaving_cream1/

Une belle photo du résultat ici: http://www.craftster.org/forum/index.php?topic=9922.0

http://inspirationaltechniquesandtutorials.blogspot.com/2008/12/shaving-cream-card-background.html

On peut s'en servir aussi pour faire le système de la gravure...http://belladia.typepad.com/crafty_crow/2008/08/shaving-cream-p.html

Personnellement jamais essayé!

Deuxième technique: peindre avec du plastique à bulle comme dans ce modèle: http://www.nieonline.com/sptimes/images/xpress/xpi_20090323_elliot.jpg

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

Le Kirigami : pliage et decoupage de papier, est une technique interessante qui donne un bel effet

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

remplir la surface avec une bougie, laisser des traces ou faire un dessin avec une plume (porte plume), puis passer de l'encre sur la surface avec un gros pinceau. Là par magie le dessin apparait !! Je tente un test les jours à venir puis photo pour vous montrer le rendu !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi je rajouterai craies broyées et colle blanche (pour réaliser des fonds)

Modifié par tartiflon
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peux-tu donner des précisions sur cette technique? Un exemple en image stp?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

beau rendu pour faire un fond ou une couverture de cahier : avec des PS de fin d'année et des MS : sur papier épais mouillé au gros pinceau mousse, laisser tomber quelques gouttes d'encre avec une pipette et laisser l'encre fuser

(une séance de manipulation de la pipette est nécessaire au préalable sous peine de vider toute la pipette au même endroit sur la feuille!)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

avec une fourchette (de dinette ?) et une tasse, voilà une chenille : http://www.ucreatewi...aterpillar.html

+ de la peinture gonflante au micro-ondes (recette à faire soi-même trop simple) : http://forums-enseig...au-micro-ondes/

+ peinture soufflée à la paille + ajouter des yeux pour faire des petits personnages (microbes ?) : http://raisingsparks.../blow-painting/

à partir d'empreintes de pieds : de jolis papillons : http://pinterest.com...98223854859336/

avec des bouteilles de soda :http://alphamom.com/...ed-soda-bottle/

(pour la technique de la bouteille de soda, testée en PS, ça marche (et même avec les bouteilles d'eau normales))

ici, technique plus aboutie, car gestion de l'espace (ne pas faire des fleurs n'importe où)

avec des rouleaux en carton style papier toilette : des tampons : http://pinterest.com...37118003936473/

avec des rouleaux d'essuie-tout (sopalins) : http://casamarias.bl...m-printing.html

avec du pliage (pour tps et ps) : 76906316_p.jpg

http://lesribambelles.canalblog.com/archives/p10-10.html (blog vraiment très bien !)

avec des légos : -cid_68874325-1EEA-411A-B410-35E17E863BA7-home.jpg

http://artsvisuelsec...e-11176014.html

Modifié par nageuse
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Petite question pour une jeunette novice en arts visuels SVP.

J'ai repéré sur le net cette petite chose sympa pour mes porte-manteaux de MS, mais ne sachant plus du tout où j'ai trouvé cette idée, je m'interroge sur la technique utilisée. Je sais juste qu'il s'agit d'encre, mais d'où vient le rendu "baveux" trèèèèèèès zoli ?

Merci de votre aide.

post-8253-0-35385200-1347372755_thumb.jpg

PS : pour les gommettes, je crois que je vais pouvoir me débrouiller :noelblush::noeltongue:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Soit la feuille a légèrement été humidifiée, soit l'encre a été mise avant que la couche d'à côté ne soit complètement sèche.

Cela dépend beaucoup du type de papier utilisé comme support.

Le plus simple donc est de faire des tests ;)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Soit la feuille a légèrement été humidifiée, soit l'encre a été mise avant que la couche d'à côté ne soit complètement sèche.

Cela dépend beaucoup du type de papier utilisé comme support.

Le plus simple donc est de faire des tests ;)

Ok, tu fais le test demain et tu me dis... :devil:

Merci Moustachu ! Je pensais aussi à l'effet humide. A vérifier donc. :)

edit : suite à cafouillage informatique, j'ai, à "l'insu de mon plein gré" :blush: , posté la même question dans une autre rubrique et eu la même réponse.Humidification de la feuille au préalable. On va donc partir comme ça.

Merci :)

Modifié par flore49
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

whaou génial ce post!

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.