• Annonces

    • André Jorge

      Publicité et promotion de produits payants sur le site   28/07/2016

      Pour rappel : la création de sujets de support pour des sites web payants, des logiciels éducatifs payants, des livrets numériques payants, d'une manière générale la publicité ou la promotion de produits payants, sont interdites sur le site EDP.
    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES   04/04/2017

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.
pepite100

Pétition contre l'abattage des vaches en gestation

46 messages dans ce sujet

Il y a quelques années, j'avais vu un reportage sur un élevage de poissons aux USA. Les poissons passaient vivants dans la machine à découper les filets et en ressortaient 3 dixièmes de secondes plus tard mutilés et encore vivants et partaient sur le tapis roulant vers la benne à déchets .

Ce qui est choquant, c'est que les animaux sont considérés comme des objets: ils sont chosifiés (ou objectivés). L'animal même vivant ne représente plus que ses 200 gr de filets ou ses - je ne sais pas - 100 kg de viande commercialement valorisables. Sa dimension d'être vivant n'est plus perçue ou pensée (dé-symbolisation). L'être vivant se retrouve dans la même catégorie que le minerai ou le matériau de construction.

Cette dé-symbolisation du vivant est voulue et mise en œuvre par le système économique qui formate notre façon de penser (notamment par la pub), parce qu'elle est nécessaire à la marchandisation sans limite des êtres vivants, considérés uniquement comme une ressource renouvelable. Si la vidéo vous choque, réfléchissez aussi à la cause première en plus de réagir de façon émotive et morale (ce qui est bien en soi évidemment, mais il ne faut pas en rester là).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Paul Getty a dit :

Et après la pétition, qui est prêt à tuer lui-elle--même tous les animaux qui finissent dans son assiette ? Ou à ne plus manger d'animaux ?

On est déjà quelques millions depuis de très nombreuses années .... :)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, André Jorge a dit :

En ce qui me concerne, cela fait 23 ans que je ne mange plus de viande. Mais la question n'est pas d'en manger ou pas ou de savoir qui va tuer ces animaux. Il s'agit de mettre un terme à des pratiques qui ne devraient pas exister.

Ne plus du tout manger de viande (sauf pour raison médicale, philosophique ou religieuse) est une fausse bonne-idée pour répondre au problème en question. Il ne faut pas acheter de viande industrielle, ni si possible d’œufs d'élevages concentrationnaires et de produits laitiers provenant de méga-fermes industrielles hors-sol.

Mais acheter de la viande directement à un petit producteur local, comme ses légumes et ses fruits, permet le développement d'une agriculture de proximité, d'une certaine autosuffisance locale, d'une indépendance par rapport aux grands groupes de l'agroalimentaire.

Il y a 20 heures, Paul Getty a dit :

Et après la pétition, qui est prêt à tuer lui-elle--même tous les animaux qui finissent dans son assiette ? Ou à ne plus manger d'animaux ?

Quand j'étais ado, j'abattais les volailles de la basse-cour familiale, à la hachette, sur le billot. Je détestais ce moment (la poule aussi). Et je n'ai jamais pu tuer les lapins. Il y a un savoir-faire paysan qu'il faut maintenir et transmettre, selon l'endroit où on vit,  pour garder une certaine culture de l'autarcie.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme dit plus haut, on est quelques millions (même si en France on est loin derrière un pays comme le Royaume uni dans ce domaine) à avoir cette "fausse-bonne idée" et à ne pas manger de viande, et à très bien s'en porter.

En effet, l'élevage industriel et la production de nourriture pour ces animaux sont une des raisons de la catastrophe écologique actuelle, et les élevages bio et locaux peuvent semble une alternative... sauf pour les animaux, qui y passent quand même à la fin.

Je crois que le savoir-faire paysan dont tu parles est désormais du passé : qui tue encore son cochon en famille, dans la cour de la ferme ?

Quand à savoir pourquoi on est plus sensible au sort d'un lapin, d'un chien, d'un chat plutôt qu'à celui d'une poule ou d'une vache... La question mérite d'être posée, à mon avis. Pour l'instant, personne n'a réussi à me convaincre de la justesse de sélectionner certaines espèces animales plutôt que d'autres pour s'en nourrir.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Signée et message envoyé.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour cet immense soutien !

Le 3 novembre, nous avons dévoilé le terrible calvaire enduré par les vaches à l’abattoir de Limoges. Les images montrent des animaux lutter contre la mort, recevoir des coups d'aiguillons électriques ou être égorgés encore conscients. Dans cet abattoir, des vaches gestantes sont tuées et leurs veaux, parfois prêts à naître, meurent lentement asphyxiés dans leur ventre avant d'être jetés à la poubelle, comme des déchets.

Comme nous, vous avez été scandalisés par tant d’horreur et vous l’avez fait savoir. Aujourd’hui, notre pétition pour demander l’interdiction de tuer les vaches gestantes dans les abattoirs a déjà atteint plus de 130 000 signatures, et vous avez envoyé près de 20 000 emails à vos députés pour les encourager à voter une loi en ce sens. Cette magnifique mobilisation nous donne la force de continuer notre combat, éprouvant mais tellement nécessaire.

Les médias n’ont pas été en reste, et nombreux sont ceux qui se sont indignés. La plupart des grands médias ont relayé notre enquête : Le Monde, Le Figaro, BFMTV, France 3, L'Express, Le Point, Europe 1, France Info, Le Parisien, Le Nouvel Obs, 20 Minutes, et bien d'autres. Nous avons également pu nous exprimer sur plusieurs plateaux télé et radio.

vidéo france 3 limousin

Jean-Paul Denanot, député européen et ancien président du Conseil régional du Limousin, a saisi la Commission européenne sur la question de l’abattage des vaches gestantes.

Nous avons bien sûr porté plainte contre l’abattoir de Limoges et entendons porter l’affaire jusque devant le gouvernement : L214 est bien déterminé à faire interdire l’abattage des vaches gestantes et à faire condamner cet abattoir.

Je vous remercie infiniment de votre mobilisation et de vos messages d’encouragement, dont nous tirons notre détermination, et de votre soutien qui nous donne les moyens d’agir.

Ensemble nous pouvons tout changer pour les animaux ; ensemble, continuons à nous battre pour eux !

Pour eux, je vous remercie de tout cœur.

Sébastien Arsac
Directeur enquêtes et recherche

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 06/11/2016 à 10:38, lecavalier a dit :

 

Ce qui est choquant, c'est que les animaux sont considérés comme des objets: ils sont chosifiés (ou objectivés).

Et puisque certain(e)s parlaient de viande halal , il est bon de rappeler, qu'à la base, l'abattage rituel est justement supposé aller contre ce genre de logique ! On ritualise la mise à mort de l'animal pour signifier clairement qu'il s'agit d'une créature de Dieu et non pas une chose sans autre valeur que sa valeur marchande. La viande halal industrielle, est donc, selon moi, un contresens total !!!!

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso je ne fais jamais de courses sans ce petit papier. L'abattage traditionnel ne garantit pas tout bien sûr, mais c'est déjà ça.

Le numéro de l'abattoir figure sur chaque étiquette (viande en barquette) et peut être demandé (en boucherie).

 

abattoirs traditionnels.JPG

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne peux pas regarder ce genre de vidéos, mais je signe.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec le bœuf, c'est la teuf :

Citation

Le lobby de la viande s’invite à l’école

14 novembre 2016

Durant quatre mois, le syndicat de la viande entend multiplier les opérations de com dans les cantines, sous couvert de pédagogie. Ecolos et militants pro-animaux voient dans cette campagne une indigeste propagande.

Depuis début octobre, et jusqu’en février, l’association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interbev) s’invite dans les cantines. Objectifs affichés : «sensibiliser les enfants et leurs parents à une consommation de qualité», et «valoriser les écoles servant de la viande française de bœuf et de veau». Le syndicat veut frapper fort : il annonce que cette «animation sera mise en place dans 1 500 écoles primaires partout en France soit auprès de 225 000 élèves». Elle aurait déjà eu lieu dans une quarantaine de villes.

La chose est aimablement présentée comme une animation pédagogique. Mais cette «opération clé en main» vise avant tout à promouvoir la viande : le kit d’animation fourni gratuitement aux écoles par Interbev comprend ainsi un dossier sur l’élevage destiné au responsable de la restauration, un «livret d’information» pour les parents d’élèves participant à la commission menus, ainsi que des tattoos pour les enfants («Avec le bœuf c’est la teuf», «Parce que je le veau bien»), sans oublier «le Journal des Jolipré», petite famille d’ «éleveurs du troisième millénaire qui ouvrent les portes de leur ferme pour expliquer leur quotidien et montrer aux enfants comment préserver un équilibre entre la planète, les hommes et les bêtes qui les entourent». [...]

La suite ici :

http://www.liberation.fr/france/2016/11/14/le-lobby-de-la-viande-s-invite-a-l-ecole_1528280

 

et un lien vers le site du syndicat de la viande :

http://www.la-viande.fr/communication-actions/communication/bienvenue-jolipre

Afficher l'image d'origine

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

édifiant !!!! GO VEGAN !!!!!

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Incitons les députés à voter pour moins de souffrance animale

Le président de la commission d’enquête parlementaire, Olivier Falorni, a déposé une proposition de loi reprenant quelques mesures issues de son rapport dont le contrôle vidéo et un droit de visite inopinée des abattoirs par les parlementaires. Ces deux mesures majeures ont été supprimées lors de l’examen en commission des Affaires économiques et c’est un texte extrêmement affaibli qui sera soumis au vote de l’Assemblée nationale.

Jeudi 12 janvier, des députés vont soutenir des amendements en faveur d’une réduction de la souffrance des animaux : contrôle vidéo, droit de visite inopinée des parlementaires, interdiction de l'abattage des vaches gestantes ainsi que d’autres mesures.

→ Interpellez en 3 clics les députés de votre département !

 

http://www.l214.com/p/2017/abattoir-vote-loi-falorni/?utm_source=Association+L214&utm_campaign=8247eb9fcd-EMAIL_CAMPAIGN_2017_01_10&utm_medium=email&utm_term=0_2859894380-8247eb9fcd-197921469

 

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mail envoyé en début d'après-midi !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Bountygong a dit :

Mail envoyé en début d'après-midi !

Fait aussi !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On commence à recevoir des réponses de député(e)s... Y aurait-il des élections prochainement ? :angel_not:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Moustache a dit :

On commence à recevoir des réponses de député(e)s... Y aurait-il des élections prochainement ? :angel_not:

Tiens, je n'ai pas eu de réponse...

Que t'ont-ils répondu ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2 réponses... Une d'un député SER (Socialiste Ecologiste et Républicain), l'autre d'un député PS.
Copie de leurs réponses en MP. En gros, ils soutiennent la proposition de loi.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une réponse sans doute collective de ma députée qui dit proposer un amendement pour "tester" la surveillance. J'ai répondu préférer que la surveillance soit obligatoire et que je suivrai attentivement le cheminement de cette loi

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une première avancée !

La vidéosurveillance dans les abattoirs votée le 12 janvier 2017 par l'Assemblée nationale

ob_43bc89_dessin-vaches.jpg

 

Grosse surprise à l'Assemblée nationale puisque les députés ont voté de façon inattendue jeudi 12 janvier 2017 l'obligation d'installer des caméras de surveillance dans les abattoirs à partir de 2018.

 

Cette proposition de loi portée par Olivier Falorni était soutenue par les associations de protection animale.

 

 

 

 

http://www.thierryvallatavocat.com/2017/01/la-videosurveillance-dans-les-abattoirs-votee-le-12-janvier-2017-par-l-assemblee-nationale.html

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais aussi reçu la réponse d'une député. Sur la page FB de L214 ils disent que c'est une expérimentation en vue de sa mise en place en 2018 et que les enregistrements ne seront pas visibles par les assos...à suivre. "Parmi les maigres mesures adoptées, une expérimentation de contrôle vidéo a été validée, destinée à évaluer l'opportunité de sa mise en place dans tous les abattoirs d'ici 2018. Mais seuls les services vétérinaires et un salarié de l'abattoir y auront accès: ni les associations, ni les citoyens, n'auront la possibilité de savoir ce qu'il s'y déroule au quotidien, alors que les contrôles du ministère de l'Agriculture révèlent que 80% des abattoirs ne respectent même pas les normes minimales, qui n'empêchent déjà pas d'immenses souffrances." Et il y avait 32 députés présents.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.