• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES

      Bonjour.

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.
caille67

Critères pour une orientation ULIS école

15 messages dans ce sujet

Bonjour, 

J'ai dans ma classe de GS un élève qui est très en difficulté ( langage, très gauche, difficultés de raisonnement, pb de concentration si on n'est pas avec lui....). Il commence parfois à travailler seul sur de l'art pla par exemple. Il est suivi orthophoniste, psycho mot, il doit voir prochainement un pédo psy. Il n'y a pas d'handicap déclaré ( perso je soupçonne un trouble  de type dys).

Nous aurons prochainement une E E.Aller au CP sans aide me semble être plus que compliqué pour lui.J'envisageais une demande d'AVS et une scolarisation en CP ordinaire. Ce soir j'en discutais avec mon directeur lui voyait plutôt une orientation type ULIS  école. Du coup je me questionne. j'ai l'impression qu' il est trop performant pour une orientation en ULIS vu les derniers élèves que nous y avons envoyé.... C'est sûr que le petit effectif, l'enseignante spécialisée, l'avs sera un vrai plus pour lui mais en même temps je m'interroge sur la réelle possibilité qu'il aurait par la suite de réintégrer un cursus classique, sur le fait de se sentir bien en inclusion . Bref j'aimerai bien avoir votre avis sur la question ... 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà, orientation en ULIS école= dossier MDPH.

Ensuite, il existe, selon les départements, plusieurs types d'ULIS. En ce qui concerne ton élève; s'il est dys ( et diagnostiqué en tant que tel ), il peut éventuellement aller en ULIS TSL ( Troubles Spécifiques du Langage ), mais elles sont rares. Pour aller en ULIS école troubles cognitifs ( les ULIS les plus répandues ), il faut faire passer un WISC à l'élève qui démontrera ou pas une déficience intellectuelle, ce qui ne semble pas être le cas de ton élève ( de toute façon, si troubles dys, pas de déficience intellectuelle ). Seule la psychologue scolaire peut faire passer ce test et dire ce qu'elle en pense.

Dans le cas de ton élève, je pense que tu as raison et que vous pouvez faire une demande d'AVS-I pour l'aider dans sa scolarité. A voir ensuite comment se passera l'année de CP...

 

 

 

 

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et refaire une GS, tout simplement, pour lui laisser un peu de temps ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, borneo a dit :

Et refaire une GS, tout simplement, pour lui laisser un peu de temps ?

Interdiction absolue par chez nous  sauf dossier mdph en attente de place en ime 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'expérience je dirais que, Sauf contre-indication majeure, il vaut mieux tenter un CP avec avs-i, et voir.

La mdph pourra éventuellement notifier un besoin d ulis en réponse à la demande d'avs-i, ça dépendra des éléments qui lui seront transmis.

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Malgré les suivis il ne semble pas y avoir de diagnostic posé et pas de dossier MDPH

Diagnostiquer un trouble dys est difficile avant 7 ou 8 ans

Ton idée de cp avec avs me semble être cohérente; il faudrait voir ce que disent les professionnels qui le prennent en charge, n'hésite pas à entrer en contact avec eux. Le paramédical n'a pas l'habitude d'aller vers les enseignants mais ils ne refusent pas le lien et cela permet de poser un autre regard sur l'élève et parfois même de travailler ensemble.

C'est le pédo psy qui mettra de toutes faons un diagnostic. 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dirais prendre rendez-vous avec un neuropsychiatre ou neuropediatre pour déterminer officiellement s'il y a trouble dys ou autre. Ceci dit cela ne va pas beaucoup t'aider dans l'immédiat,  chez nous il faut attendre près d'un an pour avoir un rendez-vous et cela doit être fait par les parents , nous ne pouvons juste que le leur conseiller. D'autre part ton petit bout est encore jeune, je crois que les diagnostiques se font plutôt vers 7 ou 8 ans. Enfin c'est une piste :idontno::wub:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 13/1/2017 à 21:37, plumebulle a dit :

Déjà, orientation en ULIS école= dossier MDPH.

Ensuite, il existe, selon les départements, plusieurs types d'ULIS. En ce qui concerne ton élève; s'il est dys ( et diagnostiqué en tant que tel ), il peut éventuellement aller en ULIS TSL ( Troubles Spécifiques du Langage ), mais elles sont rares. Pour aller en ULIS école troubles cognitifs ( les ULIS les plus répandues ), il faut faire passer un WISC à l'élève qui démontrera ou pas une déficience intellectuelle, ce qui ne semble pas être le cas de ton élève ( de toute façon, si troubles dys, pas de déficience intellectuelle ). Seule la psychologue scolaire peut faire passer ce test et dire ce qu'elle en pense.

Dans le cas de ton élève, je pense que tu as raison et que vous pouvez faire une demande d'AVS-I pour l'aider dans sa scolarité. A voir ensuite comment se passera l'année de CP...

 

Juste 2 précisions :

- Attribution AVS = dossier MDPH aussi

- Il n'y a pas d'ULIS TSL, TFC etc, il n'y a que des ULIS école

 

 

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, lod6 a dit :

 

Sisi, il y en a, c est prévu par le texte. Mais comme cette nouvelle nomenclature est récente et qu'elle n'arrange pas les dasen,  on va se retrouver encore longtemps avec une majorité d'ulis tfc "fourre-tout" surtout en milieu rural.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non non, il n'y en a pas. Il y a déjà eu des discussions sur ce sujet sur le forum. Le texte parle d'élèves présentant des TSL, TFC etc mais précise que ce n'est pas une nomenclature administrative pour les ULIS. Il n'y a que des ULIS école susceptibles d'accueillir tout type de handicap

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Ce que vous dites n'est pas vrai

Il existe des ulis specifiques autres ted, tsl.... j'en connais.

Il existe des ulis handicap moteur, visuel, auditif (dans lesquels les handicaps ne sont pas mélangés)... ... Je connais des collègues qui y travaillent, ils ont des formations spécifiques.

Le texte précise qu il ne s'agit pas d'une nomenclature pour protéger les dasen d'un droit opposable,  qui aurait pour conséquence l'obligation d'ouvrir de nombreuses classes.

Les réalités peuvent varier d'un département à un autre.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://dcalin.fr/clis.html

Voir le commentaire de Daniel calin. Ce sont les dasen qui décident. Les ulis "plutipotentes" vont se multiplier, mais les ulis plus spécifiques existent encore, je peux en témoigner, il est assez probable que cela continue,  mais dans des proportions moindres.

C'est pour ça qu'on va trouver des situations radicalement différentes d'un département à l'autre.

Par contre, je fais effectivement une erreur en disant que le texte garantit la pérennité des ulis spécifiques, ça n'est pas vrai, au temps pour moi.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, papillon2704 a dit :

 

Ce que vous dites n'est pas vrai

Il existe des ulis specifiques autres ted, tsl.... j'en connais.

Il existe des ulis handicap moteur, visuel, auditif (dans lesquels les handicaps ne sont pas mélangés)... ... Je connais des collègues qui y travaillent, ils ont des formations spécifiques.

Le texte précise qu il ne s'agit pas d'une nomenclature pour protéger les dasen d'un droit opposable,  qui aurait pour conséquence l'obligation d'ouvrir de nombreuses classes.

Les réalités peuvent varier d'un département à un autre.

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le ministère de l'Education Nationale. Les ULIS "spécifiques" sont des ULIS école à projet spécifique (décidé par le DASEN ou l'IEN ASH, je ne me souviens plus). Je n'ai pas dit que cela n'existait pas, je dis juste que cela s'appelle quand même une ULIS école. Cela existait pour les CLIS (1, 2, 3, 4 voire à projet spécifique comme TED ou trisomie par exemple) mais cela n'existe plus avec les ULIS. Elles sont d'ailleurs de moins en moins spécifiques puisque j'ai vu ces dernières années : un autiste chez les TFA, un déficient intellectuel chez les TFM, un déficient visuel chez des TFC entre autres. Je connais aussi des collègues qui y travaillent, je suis spécialisé (j'ai donc le CAPASH, certificat qui valide une des formations spécifiques dont vous parlez) et j'y travaillais encore l'année dernière (et j'ai eu la fameuse réunion d'information avec IEN ASH, CP ASH etc qui expliquaient le passage de CLIS à ULIS école, donc je pense que ce que je dis est un peu vrai ).

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous avez tout à fait raison je suis allé trop vite, c'est ce que je dis dans mon deuxième post sauf que, de fait, des regroupements d'élèves par type de handicap existent encore et continueront d'exister, dans certains départements comme le mien, notamment pour les handicaps sensoriels et moteurs, la circulaire est récente.  Pour les handicaps mentaux, il y a encore des regroupements ted, tsl lorsque les dasen décident sur proposition de leurs ien ash...mais les situations de mélange vont se multiplier.  Entre nous, le vieux titulaire du capsais d que je suis accueillait déja dans sa clis 1 des élèves aux types de handicap très hétérogènes. 

Je pense que le nouveau texte montre une influence des associations qui a été maîtrisée par le législateur.

Et n'oubliez pas que ce sont les dasen qui décident. Les situations peuvent être très différentes.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Nous sommes actuellement étudiantes en Master 1 de psychologie clinique de la santé à l'Institut Catholique de Toulouse (31).
Dans le cadre de notre mémoire de recherche de cette année nous voudrions, si cela est possible, diffuser notre questionnaire aux enseignants, familles d'enfants avec autisme et professionnels soignants (intervenant dans le médical ou le para-médical) en France.
Il s'agit d'un questionnaire sur les connaissances, représentations, croyances et attitudes sur l'autisme et sa prise en charge.
Ce questionnaire est anonyme et a pour but d'obtenir une photographie des croyances encore existantes sur ce trouble et sa prise en charge.
Le questionnaire présente 92 questions, durée 15-20 min.
Nous vous remercions par avance de l'intérêt que vous porterez à notre étude

Cordialement,

E. BLATCHE et C. HARDAN
Voici le lien de notre questionnaire :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSduSYtqmtemp1ohDSi2sF4HCEi9YexkrAPg49E5hGdQGFXO-Q/viewform

Merci!!!!!!! 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.