• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES

      Bonjour.

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.
nonau

Directeurs d'école seront-ils placés sous la tutelle des mairies?

80 messages dans ce sujet

4 pages spéciales directeur sur l'évolution des missions en lien avec la nouvelle évaluation...

 

4 pages spécial directeur.pdf

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

comme d'hab beaucoup d'extrapolations et une méconnaissance de ce qu'est le métier de directeur.

Sur les rapports avec les parents et la mairie, le référentiel métier est clair :

a - Relations avec la commune ou l'EPCI compétent 

Le directeur représente l'institution scolaire auprès de la commune, notamment pour la définition et le pilotage des politiques éducatives territorialisées (projet éducatif territorial – PEDT – ou volet éducatif des nouveaux contrats de ville, et programmes de réussite éducative – PRE) ; il peut être amené à participer à des commissions ou à des groupes de travail dans le cadre de politiques de sécurité publique et de prévention (conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance – CLSPD –, zone de sécurité prioritaire – ZSP).

Si un coordonnateur ou référent des activités périscolaires a été désigné par la commune, le directeur d'école lui présente le projet d'école et entretient avec lui les relations nécessaires pour favoriser la complémentarité de ces activités avec le projet d'école.

 

b - Relations avec les parents d'élèves

Le directeur facilite la participation des parents à l'action éducatrice de l'école en leur diffusant l'information nécessaire. Il favorise leur implication dans l'élaboration du projet d'école initié par l'équipe pédagogique. Il veille à ce qu'une réponse soit donnée à leurs demandes d'information et d'entrevues.

Le directeur assure l'organisation des élections des représentants de parents d'élèves au conseil d'école.

 

Sur ONDE :

cela n'alourdit rien car il n'y a rein de plus que dans BE1D.

Les nouveautés vont concerner les ensqu^tes qui seront centralisées et extraites directement depuis la Base donc c'est mieux.

on a vu avec Affelnet, maintenant tout se fait directement ; on ne fait que valider des listes.

pour le carnet de bord, les directeurs sont obligés de s'en faire un avec toutes les infos sur les élèves alors si on nous en donne un tout fait tan mieux.

 

Pour l'accès à la classe exceptionnelle :

Gros mensonge avec "Pour les directeurs, ne sont possiblement concernés que ceux qui
auront exercé en éducation prioritaire"

80% des promus seront issus des directeurs, cpc, PE REP, enseignants référents et les dirlos seront la grosse majorité du contingent.

10% du corps des PE c'est largement plus tous les PE avec les fonctions citées au-dessus...

 

Sur le partage des locaux :

le dernier mot revient au conseil d'école et aux directeurs.

Chaque demande est présenté en CE et validée ou non.

 

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le métier de directeur ? Moi qui croyais que leur métier était d'enseigner. Le problème du GDID, c'est qu'il réclame toujours plus de tâches, puis explique qu'il y en a trop pour ensuite réclamer la création d'un nouveau corps : celui des directeurs.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui directeur est un métier en plus de celui d'enseigner ; l'ignorer est une preuve de na non connaissance du boulot ou bien d'une obstination syndicale.

Donne-moi une ligne du GDID qui réclame plus de tâches pour les dirlos ; les GDID ne demande des reconnaissances qu'à partir des textes existants.

Renseigne-toi bien ; jamais le GDID a demandé la création d'un corps mais celle d'un statut qui lui n'implique pas un nouveau corps.

Fredo, à vue de nez, FO ou Snuipp aile archaïque ?:D

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas un métier, c'est une tâche supplémentaire. C'est à force de dévier les missions des directeurs vers le pilotage qu'on les a alourdies. Mais certains, comme vous, s'en satisfont puisque ça leur permet de réclamer un statut. Ce statut ayant pour objectif d'en faire des petits cheffaillons, comme si on n'en avait pas assez !

Une ligne du GDID qui réclame plus de tâches. Mais il suffit de voir que vous n'avez jamais lutté pour la simplification de ces tâches et contre leurs apparitions successives. Vous vous en êtes bien gardés.

Quant au procès en archaïsme, ceux qui militent pour le statut des directeurs, sont les mêmes qui militent pour l'autonomie des établissements. Et qui sont-ils ? Les libéraux. Si maintenant le libéralisme et toutes ces idées qui nous enfoncent depuis des décennies est une idée neuve...

Allez, je parie que tu soutiens Macron.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour une fois je suis d'accord avec Frédo. Comme quoi....

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Frédo45 a dit :

Ce statut ayant pour objectif d'en faire des petits cheffaillons, comme si on n'en avait pas assez !

je te rappelle que nous réclamons un statut fonctionnel et non hiérarchique.

il y a une heure, Frédo45 a dit :

Une ligne du GDID qui réclame plus de tâches. Mais il suffit de voir que vous n'avez jamais lutté pour la simplification de ces tâches et contre leurs apparitions successives. Vous vous en êtes bien gardés.

à chaque instant le GDID a fait part de ses réticences face aux nouvelles tâches et encore plus face au manque de moyen pour les accomplir.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oser écrire qu'être Directeur d'école n'est pas un métier, c'est se foutre du monde. Oui, c'est un métier, qui réclame des compétences spécifiques, en particulier de communication et de gestion, que tout le monde n'a pas y compris dans les Directeurs en poste. Sinon il y aurait moins d'histoires idiotes et de conflits absurdes, y compris internes. Être Directeur d'école c'est être au service d'une équipe, et tout organiser en interne et en externe pour la réussite des élèves. C'est bien pour ça que je réclame autonomie et statut depuis tant d'années, afin de pouvoir accompagner mieux chacun des gosses pour lesquels nous avons la responsabilité morale de faire le maximum.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, montagny a dit :

je te rappelle que nous réclamons un statut fonctionnel et non hiérarchique.

à chaque instant le GDID a fait part de ses réticences face aux nouvelles tâches et encore plus face au manque de moyen pour les accomplir.

Oui, oui. Un statut fonctionnel qui ne veut rien dire. A quoi servirait-il ? Il ne s'agit que d'une hypocrisie de votre part, rien de moins.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, Pascal Oudot a dit :

Oser écrire qu'être Directeur d'école n'est pas un métier, c'est se foutre du monde. Oui, c'est un métier, qui réclame des compétences spécifiques, en particulier de communication et de gestion, que tout le monde n'a pas y compris dans les Directeurs en poste. Sinon il y aurait moins d'histoires idiotes et de conflits absurdes, y compris internes. Être Directeur d'école c'est être au service d'une équipe, et tout organiser en interne et en externe pour la réussite des élèves. C'est bien pour ça que je réclame autonomie et statut depuis tant d'années, afin de pouvoir accompagner mieux chacun des gosses pour lesquels nous avons la responsabilité morale de faire le maximum.

Qui réclame des compétences spécifiques ? Il y a un diplôme pour être directeur, une certification type CAPASH ? Non. C'est oser dire cela qui est se foutre du monde. En effet, beaucoup de collègues remplissent la tâche de directeur sans avoir l'aptitude. Et ils se débrouillent très bien, aussi bien souvent que ceux qui ont cette fameuse aptitude qui ne repose sur aucune compétence particulière, juste une impression de la hiérarchie.

Tu dis "être directeur, c'est être au service de l'équipe et tout organiser pour la réussite des élèves"... Ce n'est pas le rôle des adjoints aussi ? Ah bah si.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Frédo45 a dit :

Qui réclame des compétences spécifiques ? Il y a un diplôme pour être directeur, une certification type CAPASH ? Non. C'est oser dire cela qui est se foutre du monde. En effet, beaucoup de collègues remplissent la tâche de directeur sans avoir l'aptitude. Et ils se débrouillent très bien, aussi bien souvent que ceux qui ont cette fameuse aptitude qui ne repose sur aucune compétence particulière, juste une impression de la hiérarchie.

Tu dis "être directeur, c'est être au service de l'équipe et tout organiser pour la réussite des élèves"... Ce n'est pas le rôle des adjoints aussi ? Ah bah si.

sauf que le directeur a des missions et des responsabilités que les adjoints n'ont pas.

Etre directeur c'est un métier à part ou en plus si tu veux. La preuve un bon enseignant ne fait pas forcément un bon directeur et inversement.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Montagny, j'ai compris, Frédo45 n'y panne que couic (incompétence caractérisée dans le domaine concerné, et pas à une contradiction près qui emploie le terme "adjoint" plus bas dans son message) et ose venir m'écrire que tout se passe bien. On ne voit bien que ce n'est pas lui qui se tape les coups de téléphone des collègues aux abois cernés de toutes parts... Mais oui, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, dormez bien braves gens et surtout votez bien pour des gens qui n'en ont rien à foutre de vous, de ce que vous pensez ou de ce que vous faites. Allez, bonne nuit, je me barre ça vaut mieux. N'importe quoi.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Frédo45 a dit :

Qui réclame des compétences spécifiques ? Il y a un diplôme pour être directeur, une certification type CAPASH ? Non. C'est oser dire cela qui est se foutre du monde. En effet, beaucoup de collègues remplissent la tâche de directeur sans avoir l'aptitude. Et ils se débrouillent très bien, aussi bien souvent que ceux qui ont cette fameuse aptitude qui ne repose sur aucune compétence particulière, juste une impression de la hiérarchie.

Tu dis "être directeur, c'est être au service de l'équipe et tout organiser pour la réussite des élèves"... Ce n'est pas le rôle des adjoints aussi ? Ah bah si.

Ben non , pas de certification, mais depuis quand l'absence de certification sous-entend l'absence de compétences à devoir maîtriser ?

Rien que le fait de devoir gérer un ensemble d'adultes au boulot, c'est déjà une véritable compétence. Même que ça s'appelle du management (désolée pour le gros mot, mais quand je vois ce qui est demandé aux dirlots je n'en vois pas d'autres). Et la négociation pour telle ou telle demande avec les municipalités, c'est parfois une véritable gageure. Soit tu sais comment maîtriser le discours et tu sais gérer l'attitude parfois agressive de certains, soit ton CE part en cacahouète et là encore, finito.

Quand t'as du bol, tu tombes sur un dirlo ou une dirlette qui maîtrise tout ça. Sinon, les années scolaires sont émaillées de conflits, de tensions, une équipe instable, ça finit toujours par avoir des conséquences sur le relationnel aux élèves, bref...

Je ne cautionne pas spécialement les positions du GDID ou autre (pas question de m'accuser de prosélytisme) mais je me place en tant qu'ancienne dirlette : un statut c'est le tout début de la reconnaissance et du respect pour un directeur. ça oblige les postulants à savoir à quoi ils s'attendent réellement (une vraie fiche métier, quoi), ça implique l'obligation d'une académie à donner une véritable formation aux dirlos parce qu'aujourd'hui.... 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est malheureusement pas spécifique aux directeurs, la formation continue dans l'EN est proche du néant...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Pascal Oudot a dit :

Merci Montagny, j'ai compris, Frédo45 n'y panne que couic (incompétence caractérisée dans le domaine concerné, et pas à une contradiction près qui emploie le terme "adjoint" plus bas dans son message) et ose venir m'écrire que tout se passe bien. On ne voit bien que ce n'est pas lui qui se tape les coups de téléphone des collègues aux abois cernés de toutes parts... Mais oui, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, dormez bien braves gens et surtout votez bien pour des gens qui n'en ont rien à foutre de vous, de ce que vous pensez ou de ce que vous faites. Allez, bonne nuit, je me barre ça vaut mieux. N'importe quoi.

Ah bon, "des collègues aux aboies cernés de toutes part"...Pourquoi? Pourtant avec ces excellentes réformes bienveillantes (rythmes, inclusion scolaire, fin des redoublements, nouvelle évaluation, bientôt la modification de nos ORS...) les collègues devraient plus zen...

On sait tous ici qu'un statut d'autonomie finira obligatoirement par une autonomie totale avec un directeur recruteur et évaluateur...Mais apparemment notre corporation peine à anticiper les mauvais coups...

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Nao a dit :

Je ne cautionne pas spécialement les positions du GDID ou autre (pas question de m'accuser de prosélytisme) mais je me place en tant qu'ancienne dirlette : un statut c'est le tout début de la reconnaissance et du respect pour un directeur. ça oblige les postulants à savoir à quoi ils s'attendent réellement (une vraie fiche métier, quoi), ça implique l'obligation d'une académie à donner une véritable formation aux dirlos parce qu'aujourd'hui.... 

+1

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, nonau a dit :

Ah bon, "des collègues aux aboies cernés de toutes part"...Pourquoi? Pourtant avec ces excellentes réformes bienveillantes (rythmes, inclusion scolaire, fin des redoublements, nouvelle évaluation, bientôt la modification de nos ORS...) les collègues devraient plus zen...

On sait tous ici qu'un statut d'autonomie finira obligatoirement par une autonomie totale avec un directeur recruteur et évaluateur...Mais apparemment notre corporation peine à anticiper les mauvais coups...

Mouais, c'est pas demain la veille je pense. Ou alors les directeurs seraient des ex CPC remis sur le terrain justement pour diriger des établissements primaires. De ce que j'en vois pour l'instant, les actuels dirlos sont trop pris pour des andouilles par leur hiérarchie pour que celle ci leur confère un jour le "pouvoir" de recruter et évaluer.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, nonau a dit :

Mais apparemment notre corporation peine à anticiper les mauvais coups...

peut-être que ta notion de mauvais coup n'est pas la même que pour les collègues....

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Nao a dit :

Mouais, c'est pas demain la veille je pense. Ou alors les directeurs seraient des ex CPC remis sur le terrain justement pour diriger des établissements primaires. De ce que j'en vois pour l'instant, les actuels dirlos sont trop pris pour des andouilles par leur hiérarchie pour que celle ci leur confère un jour le "pouvoir" de recruter et évaluer.

pas d'accord avec toi du tout , regarde ce qu'on trouve dans les programmes de différents candidats à ce sujet :

Fillion: Plus d’autonomie aux établissements et pouvoir hiérarchique donné aux directeurs

Donner aux directeurs d’école de réels pouvoirs de promotion des professeurs

 

Macron:

Plus d'autonomie pour les écoles primaires

Autonomie pédagogique, de recrutement : possibilité de choisir les enseignants qui y travaillent, de les recruter sur l’adhésion à un projet, de les rémunérer bien davantage parce qu’ils portent un projet et de leur permettre d’avoir beaucoup plus de liberté.

 

Je crois que ça risque d'arriver plus vite qu'on ne le pense si on en fait pas attention !!!

 

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Le 13/03/2017 à 10:11, leene a dit :

pas d'accord avec toi du tout , regarde ce qu'on trouve dans les programmes de différents candidats à ce sujet :

Fillion: Plus d’autonomie aux établissements et pouvoir hiérarchique donné aux directeurs

Donner aux directeurs d’école de réels pouvoirs de promotion des professeurs

 

Macron:

Plus d'autonomie pour les écoles primaires

Autonomie pédagogique, de recrutement : possibilité de choisir les enseignants qui y travaillent, de les recruter sur l’adhésion à un projet, de les rémunérer bien davantage parce qu’ils portent un projet et de leur permettre d’avoir beaucoup plus de liberté.

 

Je crois que ça risque d'arriver plus vite qu'on ne le pense si on en fait pas attention !!!

 

Ces citations ne sont pas à l'opposé de ce que je pense. 

Je parlais des dirlos déjà en poste à l'heure actuelle. Ceux-là, s'ils ne sont pas suffisamment "dans les clous", ne risquent pas d'obtenir la moindre prérogative. Si les dirlos deviennent des recruteurs / évaluateurs, leur poste sera profilé, les collègues dirlos en place seront progressivement remplacés par des directeurs nouvelle mouture.

Un truc me fait dire ça chez moi : actuellement des collègues de maternelle, en poste à TD depuis des lustres, se font éjecter de leur école car leur poste vient d'être fléché en "moins de trois ans". Comme par hasard les collègues victimes de cette situation ne correspondent pas aux critères de recrutement et, comme par hasard encore, ce sont de grandes gueules.

C'est juste dingue comme situation mais ça préfigure malheureusement ce qui pourrait arriver dans les années à venir à nos dirlos : se faire supplanter par un dirlo supérieur hiérarchique.

Donc mon idée, à l'attention de ceux qui défendent un statut de directeur, c'est de veiller à ce que personne ne soit lésé et à ce que les vaillants petits soldats devenant directeur ne soient pas des marcheurs au pas de l'oie prêts à broyer du collègue dès que la possibilité d'une promotion se fait sentir.

Modifié par Nao
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 13/03/2017 à 09:23, montagny a dit :

peut-être que ta notion de mauvais coup n'est pas la même que pour les collègues....

Mis devant le fait accomplit des rythmes ou de l'inclusion je peux te dire que la grande majorité des collègues déchante!

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 12/03/2017 à 16:01, montagny a dit :

sauf que le directeur a des missions et des responsabilités que les adjoints n'ont pas.

Etre directeur c'est un métier à part ou en plus si tu veux. La preuve un bon enseignant ne fait pas forcément un bon directeur et inversement.

Non c'est ce que vous voulez faire croire ou espérez de v os voeux. Un rêve n'est pas une réalité.

Et qu'elle est drôle la dernière phrase... Un directeur ne ferait donc pas forcément un bon enseignant mais pourrait piloter l'équipe sur le plan pédagogique...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 12/03/2017 à 17:24, Pascal Oudot a dit :

Merci Montagny, j'ai compris, Frédo45 n'y panne que couic (incompétence caractérisée dans le domaine concerné, et pas à une contradiction près qui emploie le terme "adjoint" plus bas dans son message) et ose venir m'écrire que tout se passe bien. On ne voit bien que ce n'est pas lui qui se tape les coups de téléphone des collègues aux abois cernés de toutes parts... Mais oui, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, dormez bien braves gens et surtout votez bien pour des gens qui n'en ont rien à foutre de vous, de ce que vous pensez ou de ce que vous faites. Allez, bonne nuit, je me barre ça vaut mieux. N'importe quoi.

Mon pauvre... J'ai déjà été directeur... Et dans mon école, je réponds au téléphone et je pense que j'ai été en relation avec plus de collègues aux abois que toi ! Je réponds aussi assez souvent au téléphone dans l'école, je vais aussi ouvrir la porte, je réponds à certains mails. Mais c'est difficile pour des égocentriques à tendance narcissique d'imaginer que les autres peuvent en faire tout autant qu'eux, qu'on peut déléguer, en somme travailler en équipe. Décidément, vous vous voyez comme des super-héros.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 12/03/2017 à 22:29, Nao a dit :

Ben non , pas de certification, mais depuis quand l'absence de certification sous-entend l'absence de compétences à devoir maîtriser ?

Rien que le fait de devoir gérer un ensemble d'adultes au boulot, c'est déjà une véritable compétence. Même que ça s'appelle du management (désolée pour le gros mot, mais quand je vois ce qui est demandé aux dirlots je n'en vois pas d'autres). Et la négociation pour telle ou telle demande avec les municipalités, c'est parfois une véritable gageure. Soit tu sais comment maîtriser le discours et tu sais gérer l'attitude parfois agressive de certains, soit ton CE part en cacahouète et là encore, finito.

Quand t'as du bol, tu tombes sur un dirlo ou une dirlette qui maîtrise tout ça. Sinon, les années scolaires sont émaillées de conflits, de tensions, une équipe instable, ça finit toujours par avoir des conséquences sur le relationnel aux élèves, bref...

Je ne cautionne pas spécialement les positions du GDID ou autre (pas question de m'accuser de prosélytisme) mais je me place en tant qu'ancienne dirlette : un statut c'est le tout début de la reconnaissance et du respect pour un directeur. ça oblige les postulants à savoir à quoi ils s'attendent réellement (une vraie fiche métier, quoi), ça implique l'obligation d'une académie à donner une véritable formation aux dirlos parce qu'aujourd'hui.... 

Parce que les adjoints ne peuvent pas se gérer eux-mêmes ? Pas une forme d'infantilisation là ? Et donc les directeurs sont devenus des managers ? Et vous m'expliquerez que vous ne voulez pas entendre parler d'un statut hiérarchique ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 13/03/2017 à 09:09, Nao a dit :

Mouais, c'est pas demain la veille je pense. Ou alors les directeurs seraient des ex CPC remis sur le terrain justement pour diriger des établissements primaires. De ce que j'en vois pour l'instant, les actuels dirlos sont trop pris pour des andouilles par leur hiérarchie pour que celle ci leur confère un jour le "pouvoir" de recruter et évaluer.

Quelle naïveté !

Et les dirlos seraient pris pour des andouilles mais pas les adjoints... Non...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.