• Annonces

    • André Jorge

      Important : anonymat et publication d'informations permettant de vous identifier   06/04/2018

      Bonjour ! Souvent, se confier à un ancien directeur, à un collègue, à une CPC, pour régler ses problèmes, peut s'avérer être une mauvaise solution... et le forum apparaît comme un lieu où il est possible d'obtenir des informations et des conseils pour faire avancer sa réflexion, trouver des solutions, ou simplement parler de ses difficultés, sans risque que cela ne nous retombe dessus. L'anonymat sur le forum est garanti, si vous vous êtes inscrit en utilisant un pseudo, si votre adresse email n'est pas visible, et par le fait que votre IP est confidentielle. Cependant, certains membres publient sur le forum des informations qui peuvent permettre d'identifier l'école où ils travaillent et même de découvrir leur identité. Par exemple, ils donnent la région où ils travaillent, le nombre de classes de leur école, le nombre de collègues dans l'école, un projet spécifique à l'école,... Toutes ces informations, regroupées entre elles, peuvent permettre à quelqu'un d'identifier le membre qui écrit le message. Ce n'est pas vraiment un problème : personne n'a encore eu l'idée de passer son temps à chercher qui est qui sur le site... Mais imaginons que dans un sujet de discussion, vous ayez critiqué votre "IEN qui ne fait rien pour vous soutenir", ou que vous ayez critiqué l'équipe pédagogique de votre école, vos collègues. Imaginons qu'ils se reconnaissent et... qu'ils vous reconnaissent. Alors, cela ne va peut-être par bien se passer pour vous... C'est ce qui est arrivé à un membre du forum, directeur d'école, dénoncé par un autre membre du forum qui a fait des copies d'écran des discussions publiées ici et les a envoyées à l'Inspection académique... Les suites n'ont pas été bien graves d'après ce que j'ai compris car, après tout, aucun nom n'avait été publié,... mais être convoqué par l'IEN et des relations tendues avec lui, ce n'est pas agréable... Pour résumer, parler de ses problèmes sur le forum n'est pas sans risques, si l'on ne pas attention aux informations que l'on donne. On peut le faire, je pense, simplement trichant un peu sur le nombre de collègues, de classes, d'élèves, etc. pour que tout en restant réaliste et fidèle au problème abordé, vraiment rien ne puisse permettre d'identifier l'école et l'auteur du message.  Bonjour ! Je voulais publier ce sujet depuis quelques jours. Voilà qui est fait : Souvent, se confier à un ancien directeur, à un collègue, à une CPC, pour régler ses problèmes, peut s'avérer être une mauvaise solution... et le forum apparaît comme un lieu où il est possible d'obtenir des informations et des conseils pour faire avancer sa réflexion, trouver des solutions, ou simplement parler de ses difficultés, sans risque que cela ne nous retombe dessus. L'anonymat sur le forum est garanti, si vous vous êtes inscrit en utilisant un pseudo, si votre adresse email n'est pas visible, et par le fait que votre IP est confidentielle. Cependant, certains membres publient sur le forum des informations qui peuvent permettre d'identifier l'école où ils travaillent et même de découvrir leur identité. Par exemple, ils donnent la région où ils travaillent, le nombre de classes de leur école, le nombre de collègues dans l'école, un projet spécifique à l'école,... Toutes ces informations, regroupées entre elles, peuvent permettre à quelqu'un d'identifier le membre qui écrit le message. Ce n'est pas vraiment un problème : personne n'a encore eu l'idée de passer son temps à chercher qui est qui sur le site... Mais imaginons que dans un sujet de discussion, vous ayez critiqué votre "IEN qui ne fait rien pour vous soutenir", ou que vous ayez critiqué l'équipe pédagogique de votre école, vos collègues. Imaginons qu'ils se reconnaissent et... qu'ils vous reconnaissent. Alors, cela ne va peut-être par bien se passer pour vous... C'est ce qui est arrivé à un membre du forum, directeur d'école, dénoncé par un autre membre du forum qui a fait des copies d'écran des discussions publiées ici et les a envoyées à l'Inspection académique... Les suites n'ont pas été bien graves d'après ce que j'ai compris car, après tout, aucun nom n'avait été publié,... mais être convoqué par l'IEN et des relations tendues avec lui, ce n'est pas agréable... Pour résumer, parler de ses problèmes sur le forum n'est pas sans risques, si l'on ne pas attention aux informations que l'on donne. On peut le faire, je pense, simplement trichant un peu sur le nombre de collègues, de classes, d'élèves, etc. pour que tout en restant réaliste et fidèle au problème abordé, vraiment rien ne puisse permettre d'identifier l'école et l'auteur du message. 
lizalexanto

Echange franco allemand témoignages ?

Messages recommandés

lizalexanto

Bonjour. J'ai toujours voulu vivre quelques années à l'étranger, j'adore les langues étrangères et je m'intéresse à l'échange franco allemand proposé par l'OFAJ aux enseignants du primaire. J'ai 47 ans et deux enfants qui seront, l'an prochain, en 1ère et en 6ème. J'ai vu qu'à Berlin, le lycée français était gratuit (mais pas l'école Voltaire, dans laquelle pourrait être scolarisé mon deuxième fils). Certains d'entre vous ont-ils (elles) participé à cet échange ? Comment cela s'est-il passé (relations dans les écoles allemandes en tant qu'enseignante de français, vie quotidienne avec vos enfants si vous êtes partis avec eux, coût etc).

Je me dis qu'un an dans une vie, ce n'est pas grand chose, et que ça peut être une belle expérience pour moi, et mes enfants... 

Merci pour vos témoignages.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tide

Je suis partie 2 ans avec ma fille en bas âge. Elle a été "scolarisée" en Kindergarten payant donc. Aucun regret.

J'ai adoré travailler en binôme avec mes homologues allemands, beaucoup de travail en projet au sein des classes. J'y ai gagné en ouverture d'esprit, en pédagogie. Les collègues gardaient leurs élèves les 4 années de rang du primaire.

J'étais affectée à 2 écoles au fonctionnement différent. Enseignement en classe avec l'enseignant pour l'une, enseignement en demi groupe dans la salle de français dans l'autre. Financièrement, tu es bien moins payée que les collègues allemands mais tu as une prime d'installation (ça a peut être changé)

En revanche, tu peux atterrir dans une région sans lycée français, tu dois choisir plusieurs Länder sans garantie d'affectation. Une collègue avait scolarisé ses enfants au primaire allemand mais pour le secondaire, ça me semble compliqué. Berlin est très demandé.  (ça a peut être changé depuis, moi j'ai postulé au XXème siècle)

Je suis retourné 6 ans plus tard en Allemagne dans un lycée français pendant 5 ou 6 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande

lisa as-tu déjà fait es démarches? J'avais tenté la demande il y a 5 ans, et refus- veto du DASEN (j'étais trop précieuse pour partir...Oui, on donne, mais alors on reçoit très peu). Et on m'a dit qu'l y en avait de moins en moins.

Alors, si ça marche (je croise les doigts!) tiens-nous au courant!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lizalexanto

Bonjour !
Merci Tide et Mirobolande pour vos réponses ! Alors, non, je n'ai pas encore fait les démarches. Je cherche des infos d'abord (et merci à Tide pour les siennes), car je partirais avec mes deux garçons de 15 et 11 ans.... Et financièrement, ça peut être compliqué. On laisserait aussi mon mari en France (qui est d'accord)... Mais bon, j'ai besoin d'air niveau professionnel et on n'a qu'une vie (et j'ai 47 ans !). Je me dis que ça peut aussi être un pas vers d'autres projets par la suite. Je ne sais pas. C'est Berlin qui m'intéresse surtout, car le lycée français est gratuit dans cette ville, contrairement aux autres, comme Hambourg. Et ça fait un budget ! A moins qu'il existe des plans que je ne connaisse pas... Je me dis que c'est la dernière année que je peux tenter avec mon grand : il serait en première S. Je ne me vois pas partir avec lui l'année de son bac, en terminale. Sinon, je tenterai lors de sa première année d'études et je partirais avec mon deuxième fils... Si j'ai l'autorisation en effet... Et j'ai lu que c'était devenu difficile comme tu dis. Je travaille dans les Bouches du Rhône et c'est déjà difficile de quitter le département pour un autre alors à l'étranger... Je pensais qu'on était beaucoup plus mobile que ça dans ce métier.
Je te tiens au courant si je me lance... J'ai un peu peur.... Mais mon intuition me dit qu'il faut... oser ! ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
Le 06/01/2018 à 20:14, lizalexanto a dit :

car le lycée français est gratuit dans cette ville

es-tu sûre de cela?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lizalexanto
Le 24/01/2018 à 10:03, montagny a dit :

es-tu sûre de cela?

C ce que j'ai lu dans  un forum et suis allée vérifier sur le site du lycée. Il y a également une liste des lycées français en Allemagne et celui de Berlin est présenté comme étant gratuit. En revanche, l'école Voltaire (collège français) est payante. Pourquoi ? Tu envisages aussi de te porter candidat un jour ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
il y a 22 minutes, lizalexanto a dit :

C ce que j'ai lu dans  un forum et suis allée vérifier sur le site du lycée. Il y a également une liste des lycées français en Allemagne et celui de Berlin est présenté comme étant gratuit. En revanche, l'école Voltaire (collège français) est payante. Pourquoi ? Tu envisages aussi de te porter candidat un jour ?

je m'étonnais car les écoles françaises ne sont pas gratuites habituellement ; mais celle de Berlin est scindée en 2 et le lycée français est un établissement allemand homologué AEFE donc gratuit.

Je vise plutôt des postes de direction dans les écoles françaises en Europe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lizalexanto

Oui, je crois que seul le lycée de Berlin est gratuit (à partir de la cinquième). D'ailleurs, la scolarité est chère dans les lycées français ! Je ne comprends pas pourquoi elle est gratuite en France et pas à l'étranger. A terme, je voudrais aussi enseigner (mais pas être directrice) dans des lycées français en Europe ou ailleurs... :-)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mikalkwin

Le coût de la scolarité dans les lycées français a l’etranger est un vaste débat. Si on veut simplifier : Ça coûte cher et ce sont les contribuables français qui payent. Et ces contribuables ne sont pas ceux qui résident à l’etranger et mettent leurs enfants au lycée français. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nola
Le 30/01/2018 à 18:10, lizalexanto a dit :

Oui, je crois que seul le lycée de Berlin est gratuit (à partir de la cinquième). D'ailleurs, la scolarité est chère dans les lycées français ! Je ne comprends pas pourquoi elle est gratuite en France et pas à l'étranger. A terme, je voudrais aussi enseigner (mais pas être directrice) dans des lycées français en Europe ou ailleurs... :-)

 

Les lycées Français à l'étranger sont la plupart du temps des établissements privés gérés localement:

http://www.aefe.fr/reseau-scolaire-mondial/les-etablissements-denseignement-francais

La Mission Laïque est une association donc tous ses établissements sont privés sauf les écoles publiques conventionnés au Gabon, même si les personnels qui y sont affectés sont aussi sous contrat avec la MLF.

http://www.mlfmonde.org/etablissements/

La MLF a un réseau au Maroc, l'OSUI (Office Scolaire et Universitaire International) et des partenaires au Moyen Orient avec l'AFLEC ( Association Franco Libanaise pour l'Education et la Culture).

Il existe aussi des écoles qui s'intitulent "écoles françaises" mais n'ont aucun lien avec la France. Attention donc aux conditions dans ces établissements.

Bref tout ça pour dire que le réseau d'enseignement français à l'étranger a des statuts très divers. Bien se renseigner avant de postuler...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
il y a 26 minutes, nola a dit :

Les lycées Français à l'étranger sont la plupart du temps des établissements privés gérés localement. 

Le réseau d’enseignement français à l’étranger rassemble, en 2017-2018, 492 établissements scolaires, implantés dans 137 pays, qui scolarisent 350 000 élèves dont 60 % sont étrangers et 40 % sont français. Tous sont homologués par le ministère de l’Éducation nationale. 74 de ces établissements sont gérés directement par l’Agence (établissements EGD), 153 ont passé une convention avec elle (établissements conventionnés) et 265 autres sont des établissements partenaires.

Les établissements en gestion directe (EGD)

Les EGD sont constitués en services déconcentrés de l’AEFE. Ils sont dotés d’un ordonnateur secondaire, le proviseur, et d’un comptable secondaire. Ils sont des composantes de l’établissement public et leur budget est agrégé chaque année à celui de l’AEFE. L’Agence leur accorde des subventions et rémunère les personnels titulaires qui y exercent.

Les établissements conventionnés

Ces établissements sont gérés par des associations de droit privé, français ou étranger, et ont passé une convention administrative, financière et pédagogique avec l’AEFE. Cette convention porte notamment sur les conditions d’affectation et de rémunération d'agents titulaires de l’Éducation nationale et sur l’attribution de subventions. Ces établissements entretiennent avec l’AEFE un dialogue de gestion constant.

Les établissements partenaires

Ces établissements sont également gérés par des associations de droit privé, français ou étranger, et ont signé un accord de partenariat avec l’Agence. Cet accord définit les relations financières qu’ils entretiennent avec l’AEFE, ainsi que les prestations auxquelles ils peuvent prétendre, notamment en termes de formation continue de leurs personnels, d’inspection, d’ingénierie pédagogique, de conseils en gestion et de gouvernance, d’orientation scolaire, d’utilisation des services et des outils mis en place par l’Agence. Un protocole d’entente a été signé avec la Mission laïque française (MLF) concernant les établissements partenaires de la MLF.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nola

Oui, Montagny, j'avais précisé ma réponse. Sur les EGD, ils sont payants également. Qui doit supporter ces coûts (Contribuables? Familles? Entreprises françaises utilisant des expatriés dans le pays? Les 3?) dans un environnement concurrentiel (écoles privés locales, écoles internationales...), c'est un débat complexe. Bercy semble être en train de le trancher... à la hache!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
isaroma

Je pense qu'en Allemagne, les lycées franco-allemands de Fribourg et Sarrebruck sont gratuits et publics, comme l'est le lycee Franco allemand de Buc en France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nola
il y a 12 minutes, isaroma a dit :

Je pense qu'en Allemagne, les lycées franco-allemands de Fribourg et Sarrebruck sont gratuits et publics, comme l'est le lycee Franco allemand de Buc en France.

J'avoue très mal connaitre l'Europe, mais il me semble que nous avons des accords éducatifs particuliers avec l'Allemagne. Ces établissements sont l'équivalent des sections ABIBAC en France?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
isaroma
Il y a 17 heures, nola a dit :

J'avoue très mal connaitre l'Europe, mais il me semble que nous avons des accords éducatifs particuliers avec l'Allemagne. Ces établissements sont l'équivalent des sections ABIBAC en France?

Ces établissements ont fait l'objet d'une convention particulière entre la France et l'Allemagne (traité de l'elysee en 1963). Ce sont des établissements publics, on y trouve des professeurs allemands et des professeurs français. Les cours sont beaucoup plus souvent dans l'autre langue que dans une section abibac car en fonction des années, le professeur d'eps, de musique, d'AV, de svt sont allemands ou français. Il y a une filière allemande et une filière francaise avec des élèves souvent mélanges hors des cours de français/maths/allemand. A la fin, les élèves n'ont pas un abibac mais deux bacs: le bac français et le bac allemand.

plus de renseignements là : http://www.lfa-buc.fr/index.php?id_menu=13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.