• Annonces

    • André Jorge

      LE RESPECT DE L'ORTHOGRAPHE N'EST PAS UNE OPTION !   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Dans le cas contraire, vos messages seront supprimés. Merci de votre compréhension.
Lirrem

Obligation de classes de cycle?

Messages recommandés

Lirrem

Bonjour à toutes et à tous, 

J'ai une petite question. Lors d'un conseil des maîtres, notre directeur nous a imposé des classes de cycle ou multi-niveaux à la rentrée de 2018. Selon lui, il existe une injonction ministérielle qui va dans ce sens. Avec mes collégues, nous étions étonnés de cette annonce.

Savez vous s'il existe un texte allant dans ce sens, ou alors si il est encore possible d'avoir des classes simples à la rentrée 2018?

Merci d'avance, 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1

Jamais entendu parlé de ce texte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

Vous n'avez pas demandé la source de votre directeur ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maolecha

Pas d'injonction ici, mais c'est très prisé par notre IEN, particulièrement en maternelle...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lirrem

Nous sommes en élémentaire.

Notre directeur a seulement dit qu'il y-avait une injonction ministérielle, mais a botté en touche pour les textes.

Je crois qu'il confond les programmes qui fonctionnent en cycles et classes de cycles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RififiHype

J'ai connu une directrice d'une grande école qui ne voyait que par le multi-niveaux. Aujourd'hui, elle est IEN, je suppose qu'elle travaille ses directeurs pour aller dans ce sens (elle a changé de département, du coup, je l'ai perdu de vue).

Après, ça peut être un beau projet d'école mais il faut que toute l'équipe soit partante, que l'ambiance d'école soit déjà très bonne (entre élèves, parents, collègues etc). J'ai eu un CP CM1 et c'est l'une des classes les plus intéressantes que j'ai eue et d'ailleurs, l'inter cycle est probablement encore plus intéressant que les classes de cycles (par contre, c'est physique en classe et ça demande une préparation et une gestion au carré...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dada

Jamais entendu parler d'un tel texte.
Par contre, le décret de l'ours stipule " le directeur, après AVIS du Conseil des maîtres,  répartit....." donc si le directeur veut des classes de cycle....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
André Jorge
Il y a 17 heures, dada a dit :

" le directeur, après AVIS du Conseil des maîtres,  répartit....." donc si le directeur veut des classes de cycle....

Oui, mais si les collègues sont en désaccord avec cette décision du directeur de faire des classes multi-niveaux, ou si le directeur prend des décisions absurdes, les enseignants peuvent tout de même faire un courrier à l'IEN pour lui faire part de leur désaccord et lui demander d'intervenir. Ce dernier validera ou pas les choix du directeur à qui il donnera éventuellement des consignes ou conseils.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
il y a 59 minutes, André Jorge a dit :

Oui, mais si les collègues sont en désaccord avec cette décision du directeur de faire des classes multi-niveaux, ou si le directeur prend des décisions absurdes, les enseignants peuvent tout de même faire un courrier à l'IEN pour lui faire part de leur désaccord et lui demander d'intervenir. Ce dernier validera ou pas les choix du directeur à qui il donnera éventuellement des consignes ou conseils.

tu ne verras jamais un IEN faire un courrier injonctif quant à une répartition car c'est en dehors de ses prérogatives...

Décret de l'ours...le directeur peut imposer une répartition.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
André Jorge
Il y a 2 heures, montagny a dit :

tu ne verras jamais un IEN faire un courrier injonctif quant à une répartition car c'est en dehors de ses prérogatives...

Non, bien évidemment qu'il ne fera pas de courrier, mais il s'entretiendra avec la directrice avant une réunion de directeurs, ou alors il se déplacera pour assister à une concertation à l'école et en discuter, et ça je l'ai vu deux fois déjà.

Lorsqu'un IEN a appris que la directrice de notre école voulait faire deux CM1-CM2 (avec 26 CM1 et 29 CM2) sous prétexte que "c'était bien", il lui a franchement dit que c'était une mauvaise idée et l'a déconseillé. La directrice a suivi son conseil.

Le décret de l'ours, c'est très bien,  mais si la direction dysfonctionne, les enseignants, les IEN peuvent agir, donner leur avis, manifester leur désaccord.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
il y a 8 minutes, André Jorge a dit :

Le décret de l'ours, c'est très bien,  mais si la direction dysfonctionne, les enseignants, les IEN peuvent agir, donner leur avis, manifester leur désaccord.

bien sûr mais je voulais souligner les règles en cours et pas les habitudes ayant cours qui elles pourrissent la vie des dirlos...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dada
Il y a 2 heures, André Jorge a dit :

Non, bien évidemment qu'il ne fera pas de courrier, mais il s'entretiendra avec la directrice avant une réunion de directeurs, ou alors il se déplacera pour assister à une concertation à l'école et en discuter, et ça je l'ai vu deux fois déjà.

Lorsqu'un IEN a appris que la directrice de notre école voulait faire deux CM1-CM2 (avec 26 CM1 et 29 CM2) sous prétexte que "c'était bien", il lui a franchement dit que c'était une mauvaise idée et l'a déconseillé. La directrice a suivi son conseil.

Le décret de l'ours, c'est très bien,  mais si la direction dysfonctionne, les enseignants, les IEN peuvent agir, donner leur avis, manifester leur désaccord.

Bien entendu que tout le monde peut donner son avis, l'IEN aussi mais si on suit le texte c'est tout de même le directeur qui décide...

Je ne dis pas que c'est ce que je fais ( bien loin de là même ;) ) j'ai juste rappelé que le texte donne cette prérogative aux directeurs et que même l'IEN ne peut s'y opposer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natoo

Pour moi ça se discute, vous avez le temps d'en parler et d'envisager le fonctionnement. En fonction des écoles ça peut-être intéressant, mais ça doit être porté par l'équipe. Si le directeur n'a pas d'arguments pédagogiques, pour moi ça n'a pas lieu d'exister et comme les autres je n'ai rien entendu concernant cette obligation.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delgrange

Merci à tous pour vos retours. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.