Jump to content

Encore une question de suppléance


orion144
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

je viens demander conseil ici. Voilà ma situation : je me suis inscrites au CRPE public cette année en candidat libre. mais en cas d'echec je prévois ce que je peux faire à la rentrée. Donc j'ai fait un dossier de vacataire pour le lycée public en sciences physiques et j'aimerai aussi faire une demande de suppléance dans le privé.

J'ai donc plusieurs questions : admettons que j'ai échoué au concours et j'ai deux propositions de vacation en même temps, peut-on les refuser.

Est ce que avoir fait une formation plus adaptée pour le secondaire est handicapant pour demande des suppléances dans le primaire.

Si j'ai le concours,qu'est ce que je fais pour résilier les supplénaces ? Que faire pour l'entretien avec le diocèse : mentir en disant que je suis inscrite au concours mais dans le privé ou ne rien dire ?

Merci d'avance pour vos réponses

Link to comment
Share on other sites

Je suis un peu près dans la même situation que toi.

Je ne peux pas répondre à tout mais pour ce que j'en sais :

Qu'entends-tu par formation plus adaptée au secondaire ? Moi si je regarde mon parcours on me conseillerait certainement d'enseigner plutôt en secondaire voir de passer une agrégation, mais après quelques années loin des études, ça me semble un peu chaud pour l'agrégation, et pour le secondaire, je ne l'envisage que pour des suppléances car je souhaite certes enseigner, mais pas forcément être mobile au niveau national ou même régional complet dès le départ......... (et au secondaire ça semble marcher ainsi, du moins dans le privé donc...)

J'espère que le diocèse ne voit pas cela incompatible de faire des suppléances en secondaire mais se présenter à un concours pour le primaire. La dame que j'ai eu au téléphone m'a dit qu'ils ne recrutaient plus les suppléants qui ne voulaient faire que de la suppléance sans se présenter au concours (ce que je peux comprendre) mais par contre doit-on pour autant se présenter au concours du secondaire , et non à celui de primaire, quand on fait des suppléances en secondaire ? je n'en sais rien... mais je ne vois pas pourquoi !

Si tu as le concours, de toute façon quand tu le sauras tu ne sauras pas encore si tu as un poste de suppléant ou pas, souvent la 1ère fois de ce qu'on m'a dit tu ne le sais que courant juillet voir à la rentrée...... La démarche est donc simple dans ce cas : si tu as été acceptée en tant que suppléant potentiel, et bien tu feras une lettre à la DDCE expliquant qu'ayant entre-temps réussi ton concours, tu renonces à exercer en temps que suppléante à la rentrée 2007 y'a pas de souci là-dessus !

Côté entretien une chose simple : ne pas mentir !

De toute façon pour passer le concours privé il faut obtenir un agrément, et ils sauront si tu l'as ou non !

Il n'y a pas de mal à être inscrit au concours public et se proposer pour des suppléances dans le privé à la rentrée suivante en cas d'échec au concours.

Link to comment
Share on other sites

Rien ne t'empêche de dire que tu t'inscris aux deux! (secondaire et primaire).

A mon entretien on m'a également demandé pourquoi après avoir passé le concours dans le public je me tournais vers des suppléances dans le privé. Effectivement, essaie de trouver des arguments pour expliquer tes choix vers le primaire, pour montrer que tu es motivé, ça reste un entretien d'embauche.

Même si bien sûr ils te conseillent de te présenter pour le privé (au concours), rien ne t'empêche de t'inscrire uniquement dans le public, c'est à toi de voir, puisque c'est toi-même qui t'inscris.

Tu peux bien sûr toujours refuser une vacation (je l'ai fait il y a un mois), ensuite, lorsque la première est terminée reconctacte la DDEC pour leur signaler que tu es à nouveau disponible.

Et si tu as le concours (ce que je te souhaite), il suffit de les prévenir et ils annuleront ta candidature.

Et pour ce qui est de mentir, je dirai comme Leau: évite!! Tu postules pour un poste dans le privé... et il n'y a pas besoin d'avoir fait des années de catéchèse pour savoir qu'ils ne prônent pas le mensonge... alors si au cours de ton entretien, ils s'en rendent compte, ça ne va pas être en ta faveur.

Link to comment
Share on other sites

OK merci pour vos réponses

Link to comment
Share on other sites

Je te donnerai le même conseil que les autres : ne pas mentir !

Je suis suppléante cette année, et à mon entretien j'ai dis clairement que j'avais fait une première année d'IUFM et que j'attendais les résultats du CRPE public.... après il faut trouver des arguments qui montrent que tu peux enseigner dans le privé (quelques connaissances religieuses, mêmes valeurs...).

Je stressais beaucoup pour cet entretien, et finalement je m'aperçois que dans mon département (56), ils manquent de suppléants, et ils regardent juste si tu as une licence, et après c'est la motivation à l'entretien qui joue, pas ta formation initiale.

Et en cas d'obtention du concours, tu appelles et tu expliques ta situation, ils savent très bien que la plupart des suppléants passent le concours, et sont susceptibles de l'avoir un jour...

Link to comment
Share on other sites

Je te donnerai le même conseil que les autres : ne pas mentir !

Je suis suppléante cette année, et à mon entretien j'ai dis clairement que j'avais fait une première année d'IUFM et que j'attendais les résultats du CRPE public.... après il faut trouver des arguments qui montrent que tu peux enseigner dans le privé (quelques connaissances religieuses, mêmes valeurs...).

Je stressais beaucoup pour cet entretien, et finalement je m'aperçois que dans mon département (56), ils manquent de suppléants, et ils regardent juste si tu as une licence, et après c'est la motivation à l'entretien qui joue, pas ta formation initiale.

Et en cas d'obtention du concours, tu appelles et tu expliques ta situation, ils savent très bien que la plupart des suppléants passent le concours, et sont susceptibles de l'avoir un jour...

Dans le 49, il y a trop de suppléants et cela commence à poser des problèmes lors du CRPE. Donc là ils épluchent ton dossier, ton CV, ta scolarité privée et publique et ta volonté de transmettre les valeurs chrétiennes. N'oublions pas que la 27ème heure est consacrée à cela : éveil à la foi, culture chrétienne voire catéchèse pour certaines écoles. Donc ne pas mentir est très important et surtout être sûr de son choix et pourquoi. De toute façon vue le nombre d'heures de culture religieuse que l'on a en PE1 et PE2, il vaut mieux être sûr de son choix.

Link to comment
Share on other sites

Je te donnerai le même conseil que les autres : ne pas mentir !

Je suis suppléante cette année, et à mon entretien j'ai dis clairement que j'avais fait une première année d'IUFM et que j'attendais les résultats du CRPE public.... après il faut trouver des arguments qui montrent que tu peux enseigner dans le privé (quelques connaissances religieuses, mêmes valeurs...).

Je stressais beaucoup pour cet entretien, et finalement je m'aperçois que dans mon département (56), ils manquent de suppléants, et ils regardent juste si tu as une licence, et après c'est la motivation à l'entretien qui joue, pas ta formation initiale.

Et en cas d'obtention du concours, tu appelles et tu expliques ta situation, ils savent très bien que la plupart des suppléants passent le concours, et sont susceptibles de l'avoir un jour...

C'est vrai qu'il manque de suppléants dans le morbihan?

Si on est retenu pour la prochaine année scolaire pour effectuer des suppléances et que c'est notre première année de suppléance, a t-on une forte chance d'enseigner toute l'année ou seulement quelques semaines sur toute l'année?

Link to comment
Share on other sites

C'est vrai qu'il manque de suppléants dans le morbihan?

Si on est retenu pour la prochaine année scolaire pour effectuer des suppléances et que c'est notre première année de suppléance, a t-on une forte chance d'enseigner toute l'année ou seulement quelques semaines sur toute l'année?

Pour l'année prochaine je n'en sais rien, mais cette année je crois que ceux qui font leur première suppléance sont appelés assez souvent.... Enfin, je sais que dans l'école à chaque arret de travail, le directeur craint de ne pas avoir de suppléant.

Et apparement certains suppléants sont appelés très vite après leur entretien (oui, si j'ai bien compris il recrutaient encore il y a quelques semaines).

Après, on ne sait jamais d'une année sur l'autre...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

bonjour à tous !

voilà la question a dejà due être posée 100 fois mais je ne la trouve pas !

à travers le forum je n'ai que des morceaux de réponses ! et je ne voudrais pas réouvrir un sujet !

c'est la 3 ème fois que je passe le concours et je m'intéresse de plus en plus à la suppléance en cas d'échec mais comment cela se passe-t-il???

quelqu'un pourrait me donner les étapes à suivre ? je suis dans le nord et j'ai actuellement un contrat (ae) jusqu'en novembre. dois-je déjà chercher ou puis-je attendre

merci de m'éclairer !

Link to comment
Share on other sites

Dans le 49, il y a trop de suppléants et cela commence à poser des problèmes lors du CRPE. Donc là ils épluchent ton dossier, ton CV, ta scolarité privée et publique et ta volonté de transmettre les valeurs chrétiennes. N'oublions pas que la 27ème heure est consacrée à cela : éveil à la foi, culture chrétienne voire catéchèse pour certaines écoles. Donc ne pas mentir est très important et surtout être sûr de son choix et pourquoi. De toute façon vue le nombre d'heures de culture religieuse que l'on a en PE1 et PE2, il vaut mieux être sûr de son choix.

]Euh, je suis d'accord avec toi pour l'entretien :) , mais c'est faux pour le "trop"--> il manque beaucoup de suppléants depuis janvier. Certaines écoles doivent se débrouiller avec les élèves des classes sans suppléants depuis plusieurs semaines. :ninja:

Mais je pense en effet qu'il y a beaucoup de candidats pour entrer au CFP dans le 49, par rapport au nombre de places, alors la sélection est très dure. Ils prennent des gens qui sortent de l'IUFM sans problème ou qui viennent de la FAC publique, par contre ils sont très exigeant au moment de l'entretien pour entrer en PE au CFP.

Il y a plus de place avec les département limitrophes mais les diocèses s'arrangent pour ne pas se "prendre" leurs candidats en regardant le département d'origine des personnes.

Le mieux est de se renseigner directement auprès de la Direction Diocésaine de l'ENseignement Catholique car les démarches (entretien, dossiers) varient selon les DDEC.

Bon courage, les suppléances apportent beaucoup mais attention à ne pas se laisser "engloutir" et continuer à vivre à côté. :)

Bon courage :)

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...