Jump to content

Etre et avoir


del150304

Recommended Posts

Avez-vous le documentaire être et avoir?Pensez-vous qu'il est conforme à votre vie de classe? :huh:

Je souhaite me le procurer en vue de me faire une fois encore une petite culture pour l'oral pro, mais je ne sais pas si c'est très conforme.

J'ai entendu dire que ce film avait été trèc critiqué par le milieu enseignant, alors pour éviter toutes rumeurs, je préfère avoir votre avis. :)

Merci :rolleyes::rolleyes:

zoé :P

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 94
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • Petit_Gizmo

    21

  • dds2

    9

  • Titi77

    6

  • oré

    6

J'ai vu ce documentaire que j'ai bcp aimé ms que je ne trouve pas "réaliste" ou plutôt "réalisable"...

L'instit paraît vraiment être le prof idéal, qui sait très bien s'y prendre avec les enfants, leur inculque autant d'enseignement que de morale, résoud les conflits de toutes sortes... Jamais un mot plus haut que l'autre! En plus, il a l'adorable JOJO dans sa classe!!

A l'issue du visionnage, j'étais partagée entre un sentiment d'admiration et de doute... Je m'explique: Mr Lopez (je crois que c'est son nom!) prend le temps de parler avec ses élèves... beaucoup de temps...

J'ai pu rencontrer des instits tels que lui et mes conclusions vont peut-être sembler négatives: les élèves de ce type d'instit n'avancent pas vraiment...

J'en parle en connaissance de cause car j'effectue en ce moment un remplacement dans une classe qui a vécu un tel enseignement l'année précédente...

Résultat des courses: beaucoup de lacunes (et quand je dis "beaucoup", je pèse mes mots), des enfants qui n'ont pas le souci de l'effort et qui ne comprennent pas toujours les finalités de l'école.

D'autre part, la proximité instit/élève-famille m'embête un peu... Attention, je ne dis pas qu'il ne faut pas s'impliquer dans la vie de ses élèves mais je pense qu'il y a des limites à ne pas franchir...

Arrivée pour mon remplacement dans la classe dont je te parle, j'ai vraiment eu l'impression de rencontrer une grande famille où l'instit devait avoir une place centrale... J'avoue que je ne fonctionne pas comme çà... Mais j'ai peut-être tort, je ne sais pas...

Bref, pour résumer mes impressions sur ce documentaires:

"J'aimerais bien mais j'peux point!".

Link to comment
Share on other sites

Avez-vous le documentaire être et avoir?

Oui. Deux fois même B)

Pensez-vous qu'il est conforme à votre vie de classe?

Non, car je n'enseigne pas en classe unique. Mais sur le fond, je me suis un peu reconnu à travers l'instit très humain et proche des élèves. Je suis un peu comme ça...

Si j'enseignais en classe unique, avec donc peu d'élèves, je pense que cela pourrait être conforme à ma vie de classe.

les élèves de ce type d'instit n'avancent pas vraiment...

Que veux-tu dire par là Titi ? Que les enseignants qui parlent avec leurs élèves et qui les écoutent ne les font pas bosser ? Ou bien que les élèves n'avancent pas en tant qu'individu (pas débrouillards, besoin de l'adulte, etc...) ?

des enfants qui n'ont pas le souci de l'effort et qui ne comprennent pas toujours les finalités de l'école.

C'est ce que tu m'as dis lors du chat de mardi. Mais en quoi le comportement de l'instit précédent peut-il être mis en cause ? Je ne vois pas forcément le rapport...

une grande famille où l'instit devait avoir une place centrale...

C'est souvent le cas dans les petits villages. Dans le cas d'être et avoir, l'instit est le encore le garant des savoirs, l'homme respecté, celui qui fait grandir les enfants, etc....

Il est certain que son métier n'a que de lointains rapports avec celui des instits de ville, qui ne connaissent parfois pas du tout les parents des élèves et vont à l'école comme certains vont à l'usine (je généralise, je sais.... :P )

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai vu moi aussi et j'ai trouvé que d'une part cela ne collait pas àla réalité, perso je bosse en cours triple et pendant que je dirige un atelier les autres bossent aussi et là visiblement non.... <_< quand ils faisaient de la luge sans protection aucune je croisais les doigts pour lui.... :o et le meilleur pour la fin: quand ils perdent Alizée (je crois) dans un champ alors qu'ils sont je ne sais combien d'adultes (+ que l'encadrement prévu) je trouve ça fort! ;)

lol

je suis d'accord avec Titi pour dire que cet enseignant perd du temps et fait perdre celui de ses élèves :( .... Evidemment sans tomber dans l'excés inverse (on ne va pas enchaîner fiches sur fiches), mais je crois que le temps de la discussion doit être prévu et ne doit pas se faire comme ça à tort et à travers, sinon ça devient ingérable et surtout tout le monde perd son temps.

Eloise

Link to comment
Share on other sites

et bien, je l'ai vue moi aussi.

Malgré mon peu d'expérience puisque je prépare seulement le concours, j'ai eu l'impression que les méthodes de l'instit étaient un peu dépassées (la dictée par exemple), je me trompe ?

En plus, je trouve que mr Lopez affichait trop nettement sa préférence pour un de ses élèves : Jojo.

Ou bien, c'est juste qu'au montage, on a gardé beaucoup de séquences avec jojo parce qu'il était rigolo.

Je penche plutôt pour la première possibilité ( voir la séquence quand ils visitent le collège !)

A part ça, purement du côté du divertissement, je me suis régalé, j'ai trouvé ce film très touchant.

En plus les bonus du dvd sont à voir (il y a un documentaire sur leur montée des marches à Cannes...)

Link to comment
Share on other sites

Merci, Eloise...

Tu précises exactement ma pensée que je craignais avoir été déformée par FRanck...

Pour te répondre, Franck, je ne suis pas contre cette proximité avec les élèves et les parents... Je ne suis pas non plus du genre à aller à l'école comme on va à l'usine (au contraire, tous les matins, j'me réveille en me disant que j'ai vraiment de la chance de faire ce métier formidable!) :huh:

Cependant, j'ai pu constater avec la classe dont je m'occupe actuellement qu'une bonne partie du programme avait été occultée... Les CM2 en sont encore à poser les divisions (à 2 chiffres et c'est déjà bcp pour eux) en posant les soustractions!! :blink: Ils n'avaient même pas abordé les décimaux (rien qu'additions et soustractions, çà aurait été déjà pas mal...) et la proportionnalité, j'en parle même pas!(multiples, c'est quoi cette chose?!) Et ce ne sont que des exemples.

Donc, pour résumer, je suis POUR ce genre de méthode mais je crois qu'elle peut faire du tort aux élèves...

Et dur dur pour l'enseignant qui prend le relai...

Link to comment
Share on other sites

Euh je ne suis pas d'accord avec vous deux. Enfin plutôt Titi comment tu as fait pour te rendre compte que les élèves n'avançaient pas ou que l'instit avait laissé des lacunes dans le programme ?!. :blink:

Pourtant je l'ai vu deux fois. Je comprends tout à fait qu'on n'apprécie ou non la personnalité de l'instit, mais franchement je crois que vous avez oublié que le réalisateur est resté 6 mois, mais nous n'avons vu qu'1h30!! ;)

Titi je trouve que tu simplifies facilement: tout ça parce que'on le voit effectivement discuter (encore faut-il rappeler que les conditions sont très particulières : nombre d'élèves, âges très variés...) tu en déduis qu'il utilise une certaine "méthode" ? Laquelle ? Je ne comprends pas le rapport que tu établis.

Enfin tu n'es pas la seule, Eloïse aussi je trouve que tu y vas un peu fort, qui sommes nous pour juger cet instit ?

On peut évidemment avoir un avis mais de là à asséner des "vérités", après avoir vu 1h30 de sa classe, je trouve ça un peu limite. Je ne pense pas que vous apprécieriez que l'on vous catégorise après une seule visite ?

De toute façon le réalisateur et même Mr Lopez le disent : il n'est pas un modèle, c'est juste un témoignage, et moi je le trouve super beau comme hommage au métier, même si je suis à mille lieues de ce style d'école (environnement oblige) :P

Link to comment
Share on other sites

Je vous préviens, je vais être long......

Juste une petite comparaison tout d'abord avant de répondre à certains d'entre vous... Entre l'instit de France 2 et celui d'Etre et avoir, je crois quand même qu'il vaut mieux s'identifier au deuxième, non ??? B)

Eloise -->

pendant que je dirige un atelier les autres bossent aussi et là visiblement non

Il faudra que je revois le film une 3ème fois (il est sur mon étagère B) ) car je ne me souviens pas que les CM, par exemple, se tournent les pouces que l'instit bosse avec les maternelles :huh::blink::huh:

quand ils faisaient de la luge sans protection aucune je croisais les doigts pour lui

C'est pourtant ce qu'ont fait plusieurs classes de ma région (Beaujolais) pendant l'hiver, suite aux importantantes chutes de neige. La presse s'en était d'ailleurs fait l'écho et personne n'avait crié au scandale... Et tiens j'y pense, c'est aussi ce qu'on fait les élèves de maternelle de mon école lorsque nous avons passé une journée dans le Jura.

Quelle "protection" souhaiterais-tu que les enfants portent ?

ils perdent Alizée (je crois) dans un champ

Là, en effet, il y a malaise. Ca m'a rappelé la comédie avec Coluche, Le maître d'école dans laquelle un élève se perd lors d'une sortie, si mes souvenirs sont bons.

Remarquez, un jour, je me suis bien égaré dans les bois avec ma vingtaine d'élèves et une accompagnatrice... Je restais zen et sur de moi devant les gamins, mais je n'en menais pas large !!! :blink:

cet enseignant perd du temps et fait perdre celui de ses élèves

Chacun son point de vue... Je souhaiterai pour ma part qu'il n'y ait que des instits de ce genre dans notre pays :P (ton volontairement provocateur, mais je le pense quand même un peu).

Je ne vois vraiment pas, mais alors vraiment pas, dans quelle mesure on peut insinuer ou déclarer qu'il perd du temps (en discutant avec ses élèves ? Mais ceci est fondamental !) et qu'il en fait perdre à ses élèves (je le répète, je n'ai pas l'impression qu'ils se tournent les pouces).

-----------------------------------

Frimousse -->

j'ai eu l'impression que les méthodes de l'instit étaient un peu dépassées (la dictée par exemple),

Là aussi, je rebondis ! Que reproches-tu à la dictée telle qu'il l'a fait passer dans sa classe ? Bien sûr, c'est du 100% classique, mais c'est ainsi que se fait encore la dictée dans bien des classes !

Méthodes dépassées.... Ah la la.... J'ai l'impression d'entendre certains formateurs IUFM ou ces personnes qui viennent lors des animations pédagogiques et qui, avec de grandes phrases, nous disent qu'il faut cesser les exercices d'application, les questions de compréhension en lecture, les exercices à caractère syllabique en CP, les dictées, les leçons à apprendre par coeur, etc....

Ou bien, c'est juste qu'au montage, on a gardé beaucoup de séquences avec jojo parce qu'il était rigolo.

Je crois quand même que la vérité se situe là... Le réalisateur a compris que Jojo allait lui permettre de mieux vendre son film et il en a profité !

-----------------------------------

Titi -->

j'ai pu constater avec la classe dont je m'occupe actuellement qu'une bonne partie du programme avait été occultée...

OK, j'ai bien compris... Mais je ne comprends par contre pas pourquoi cela viendrait forcément de l'enseignant et de sa méthode et/ou son relationnel avec les élèves. Peut-être que tout simplement les élèves sont limités ? Peut-être, comme tu m'en as parlé je crois, y a-t-il eu plusieurs enseignants différents, ce qui a grandement perturbé la scolarité des enfants ?

Je ne vois pas trop le rapport entre le côté humain de l'instit, à l'écoute de ses élèves, et la quantité de programme avalé par les élèves (programme qui, soit dit en passant, sera bien repris en 6ème...)

je suis POUR ce genre de méthode mais je crois qu'elle peut faire du tort aux élèves...

Ton cas semble assez lourd (décimaux, multiples, ppalité....tout cela devrait quand même être en cours au CM2 !) et je me demande vraiment quelle est la part de responsabilité de l'instit précédent. Ou alors il s'agit d'un drôle de personnage.... Dans mon école actuelle, par ex, tous les collègues parlent encore d'une instit passée dans l'école il y a qq années et qui n'avait rien fait de l'année. Des fiches PEMF, encore des fiches PEMF, toujours des fiches PEMF, le tout en auto-correction, et à la fin de l'année très peu d'acquisitions faites par les enfants. Cette enseignant sévit encore dans la région....

Je précise au passage que je n'ai rien contre Freinet et les fiches PEMF ;) ;) ;)

Link to comment
Share on other sites

Tu n'as pas très bien compris... :huh::blink:

T'es même complètement à côté de la plaque...

Ce n'est pas l'instit que je remets en cause (je l'ai adoré!) mais sa façon de faire...

Il est évident que l'on ne peut pas juger sur 1h30, mais je n'ai malheureusement pas eu le loisir d'aller dans sa classe (j'crois qu'c'est trop tard! :huh: )... J'étais juste venue parler de ce que j'ai ressenti à l'issue de ce film... C'est une opinion...

Pour répondre à ta question (comment tu as fait pour te rendre compte que les élèves n'avançaient pas ou que l'instit avait laissé des lacunes dans le programme ?!), et si tu parles de mon expérience personnelle,je peux te dire que l'on sent rend compte très vite quand on voit le niveau des élèves...

Je me demandais d'où cela pouvait venir et

On s'en rend compte d'autant plus qd on est brigade car on navigue bcp entre les écoles...

J'ai eu par ailleurs des échos des parents ainsi que des autres instits qui m'ont confirmé ce fait.

Enfin, je ne prétends pas asséner des vérités car je suis loin d'avoir une telle assurance...

Voilà... :P

Link to comment
Share on other sites

je m'immicse dans le débat...

D'autre part, la proximité instit/élève-famille m'embête un peu... Attention, je ne dis pas qu'il ne faut pas s'impliquer dans la vie de ses élèves mais je pense qu'il y a des limites à ne pas franchir...

==> je ne suis pas trop d'accord... enfin, disons, j'aimerais savoir quelles limites tu poses... (à propos de proximité, la proximité géographique "domicile pe-école" est, il me semble, un atout majeur pour entretenir des relations avec les familles)

cet enseignant perd du temps et fait perdre celui de ses élèves

==> on en convient tous, il est difficile de se faire une opinion sur 1h30 de vie de classe. mais il me semble que les élèves comme l'enseignant sont loin de perdre leur temps : la classe vit, tout simplement ! ce n'est pas un lieu où le temps est cloisonné par un cahier journal tenu à la seconde près : des événements interviennent dans la classe et ils sont pris en compte par l'enseignant et les élèves...

(ça alors, pour une fois, je partage complétement l'avis de frank !)

pour en revenir au film, je l'ai trouvé très touchant, mais ce n'est pas un documentaire sur "comment faire la classe dans une classe unique" ou quelque chose dans ce goût là. j'ai beucoup aimé les moments où le réalisateur nous permet d'entrevoir ce qui nous échappe quand on est sur scène !

(je n'ai vu ce film qu'une seule fois)

Link to comment
Share on other sites

(ça alors, pour une fois, je partage complétement l'avis de frank !)

Parce que d'habitude nos points de vue divergent ? Je n'avais pas fait attention _bl_sh_ Ah si, peut-être sur le sujet concernant la différenciation, non ?

Link to comment
Share on other sites

Désolée je vais encore être longue, et en plus je ne sais pas citer.

Excuse moi d'être "complètement à côté de la plaque", Titi, (ça fait toujours plaisir), mais bon il est vrai qu'il est plus facile de penser que ce sont les autres qui n'ont rien compris quand ils ne sont pas d'accord avec toi).

Ce que TU n'as pas compris, c'est que s'il est tout à fait possible que tu aies rencontré certaines"catégories" d'instits qui faisaient perdre du temps à leur classe, je ne vois sur quoi tu te fondes pour assimiler Mr Lopez à ces instits en question. C'est tout ce que je voulais dire. Que tu estimes que l'instit qui était là avant toi ait fait perdre du temps à la classe, ça te regarde, puisque tu sembles le connaître, mais c'est tout, ça s'arrête là! On ne voit rien de la chronologie, de ses programmations, et de plus il suit les élèves de la PS au CM2 mais on ne sait pas comment il s'organise...:(

De plus je n'ai pas dit que tu remettais en cause l'instit (heureusement car là ce serait carrément la 5° dimension), je pense que tout le monde a bien vu que tu contestais sa façon de faire. Mais encore une fois serais-tu contente qu'on fasse la même chose dans ta classe ?

Bref ce qui me gêne c'est que tu dis qu'il parle beaucoup (par rapport à quoi? On ne sait pas....) et que tu en déduis qu'il utiliserait une "méthode"?! Laquelle ?

Une dernière chose, Eloïse tu dis que ça ne correspond pas à la réalité. Oui, mais laquelle ? Alors il y a une réalité de l'école ? Et puis de toute façon, ce n'est pas le but du film.

Allez bon visionnage :P B)

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...