Jump to content

Questionnaire (4questions)


 Share

Recommended Posts

Voici les questions :

1) Comment vous sentez-vous dans votre pratique professionelle? Etes-vous heureux? Pourquoi?

2) Selon vous, qu'est-ce qu'un bon enseignant?

3) Dans le cadre de votre métier, rencontrez-vous certaines difficultés? Si oui, lesquelles?

4) Il y a quelques années encore, quand vous étiez étudiant, sans doutes aviez-vous une certaine représentation du métier d'instituteur/institutrice. Est-elle toujours la même aujourd'hui? Si pas, en quoi a-t-elle évolué?

Merci

Link to comment
Share on other sites

Peux-tu nous dire dans quel contexte et dans quel but tu lances ce questionnaire ?

Tout pareil !

Link to comment
Share on other sites

C'est pour mon travail d'identité enseignante... Notre prof nous demande de poser ces questions un/une instit' primaire.

Edited by titelfe
Link to comment
Share on other sites

C'est pour mon travail d'identité enseignante... Notre prof nous demande de poser ces questions un/une instit' primaire.

C'est quoi identité enseignante ????

Jamais entendu parler. IUFM ? Prépro ????

Link to comment
Share on other sites

C'est pour mon travail d'identité enseignante... Notre prof nous demande de poser ces questions un/une instit' primaire.

C'est quoi identité enseignante ????

Jamais entendu parler. IUFM ? Prépro ????

Moi non plus !! c'est peut-être une option en fac !

J'ai trouvé ça sur le net:

- http://www.unige.ch/fapse/SSE/groups/life/...lat_1997_A.html

- http://www.enseignement.be/@librairie/docu...dispositif5.pdf

Link to comment
Share on other sites

Hé bien ce cours nous aide à en savoir plus sur la professtion d'instit' primaire. Dépasser les préjugés du genre : "Les instituteurs n'ont jamais rien à faire, c'est un métier où on se tourne les pouces, etc...". On voit tous les rôles qu'un instit' doit jouer.

Ce n'est qu'un petit cours à 15heures sur l'année mais il est quand même intéressant.

Link to comment
Share on other sites

Bon alors, pour y répondre :

Voici les questions :

1) Comment vous sentez-vous dans votre pratique professionelle? Etes-vous heureux? Pourquoi?

oui parce que : - je ne m'ennuie jamais, autant dans la journée de classe que pendant mes préparations

- j'ai beaucoup de contacts humains

- je fais un très beau métier, un métier indispensable

- j'ai une certaine souplesse dans la gestion de mes horaires

non parce que : - je me sens dépassée par le comportement de certains enfants, j'ai l'impression qu'on nous laisse nous débrouiller seuls avec des cas ingérables et que personne n'a de solutions pour nous aider

- je me sens parfois nulle, en particulier quand j'ai des reproches de la part de parents (je prends tout à coeur aussi...)

2) Selon vous, qu'est-ce qu'un bon enseignant?

C'est un enseignant qui fait tout pour que chaque enfant progresse le plus possible en fonction de ses possibilités, tout en sachant rester dans le cadre de son travail. Un enseignant qui consacre tout son temps à son travail au détriment de sa vie privée risque à mon avis "d'exploser" à un moment

3) Dans le cadre de votre métier, rencontrez-vous certaines difficultés? Si oui, lesquelles?

La gestion des élèves avec des troubles du comportement. Je ne trouve aucun moyen "de pression", je dois subir et faire subir à ma classe ces perturbations. Bien souvent dans ces cas là, les parents sont eux même dépassés.

Autant il me semble normal que ces enfants soient intégrés autant que possible dans un milieu ordinaire, autant je ne comprends que l'on n'ait pas de RASED (Réseau d'Aide Spécalisé aux Elèves en Difficulté qui existe en théorie dans toutes les écoles), ni qu'il faille plusieurs mois voire plusieurs années d'attente pour avoir une place en CPEA (centre psychologique pour enfants et adolescents), ni que dans des situations d'urgence (sécurité de l'ensemble de la classe menacée par un groupe d'élèves avec des troubles du comportement), le directeur ne puisse prendre lui-même aucune mesure et reste tributaire d'une inspection qui croule elle-même sous le même genre de problèmes dans plusieurs écoles...

La scolarisation en milieu ordinaire pour tous(qui devient la règle depuis quelques années) est une bonne chose en soi, mais où sont les moyens qui doivent nécessairement accompagner cela ? Est-ce normal que dans une classe de 24 élèves, on trouve 8 élèves avec des troubles importants du comportement ? Qu'on laisse le maître se débrouiller seul dans ce cas là ? Que toute la classe en souffre ?

4) Il y a quelques années encore, quand vous étiez étudiant, sans doutes aviez-vous une certaine représentation du métier d'instituteur/institutrice. Est-elle toujours la même aujourd'hui? Si pas, en quoi a-t-elle évolué?

Je n'imaginais pas qu'on rencontrerait autant d'enfants en difficulté au niveau du comportement, ni qu'on se sentirait aussi démuni face à un problème

Je n'imaginais pas non plus qu'observer les progrès des élèves serait aussi plaisant, ni que je m'attacherais autant à mes élèves (même les plus perturbateurs ;) )

Merci

Link to comment
Share on other sites

1) Comment vous sentez-vous dans votre pratique professionelle? Etes-vous heureux? Pourquoi?

Je me sens à l'aise dans ma pratique. A vrai dire, j'ai bcp d'idées (parfois trop) et les préparations ne constituent pas le plus dur du travail. Alors je suis heureuse quand je prépare ma classe, que j'aide un enfant à progresser, que j'ai réussi à installer un bon climat dans la classe. Je suis moins heureuse lorsque je vois la quantité de paperasses qu'on doit de plus en plus remplir et lorsque la discpline prend le pas sur le pédagogique.

2) Selon vous, qu'est-ce qu'un bon enseignant?

Un bon enseignant c'est le professionnel qui s'adapte et qui reste au service de tous les enfants pour les faire progresser (même lorsque ces derniers dépassent les limites). On participe à leur donner une identité citoyenne.

3) Dans le cadre de votre métier, rencontrez-vous certaines difficultés? Si oui, lesquelles?

Oui, beaucoup. Faire face aux difficultés individuelles, familiales, sociales. Etre prêt à vivre des moments parfois difficiles (enfants provocateurs, parents de mauvaise foi). Etre mobile : aller dans des écoles éloignées, changer de collègues chaque année les premières années.

4) Il y a quelques années encore, quand vous étiez étudiant, sans doutes aviez-vous une certaine représentation du métier d'instituteur/institutrice. Est-elle toujours la même aujourd'hui? Si pas, en quoi a-t-elle évolué?

Je pensais comme bcp que le métier était plus tranquille. J'avais une certaine image d'une classe lisse et attendant bcp du maître. Je n'avais pas conscience de certaines difficultés. mais sans regrets car le métier donne aussi de grands moments de satisfaction (bcp d'enfants sont très attachants et les liens avec une classe sont souvent forts).

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...