Jump to content

lecteur en CP


PlantaBaja
 Share

Recommended Posts

Bonjour !

mon fils vient d'entrer en CP en sachant lire.

A priori, pas d'inquiétude, je me dis qu'il va passer une année tranquille. :)

mais hier il sort de l'école tout dépité (c'est la première fois que je le voyais ainsi :cry: ) "j'ai beaucoup, beaucoup de travail en retard". Après explication, il s'avère qu'il avait des coloriages "magiques" à terminer avant de pouvoir prendre un livre dans le coin bibliothèque. Il a du aussi rester pendant une partie de la récré pour terminer un exercice de graphisme.

J'ai un peu peur qu'il finisse par se dégoûter, il peut colorier très soigneusement mais ce n'est pas une activité qu'il apprécie beaucoup et il se lasse vite.

Est ce que je peux demander à l'enseignante qu'elle lui propose des activités un peu différentes ? Comme il peut lire les consignes il pourrait faire des fiches ou avoir un temps de lecture individuelle ?

dois je attendre de voir comment évolue la situation ? ca paraît un peu tôt pour demander déjà un rendez-vous ? et j'appréhende toujours beaucoup ce genre d'entretien, je ne sais jamais trop quoi dire ni comment présenter mes idées.

Que me conseillez vous ?

Link to comment
Share on other sites

Si j'étais toi, ( bien sûr, je ne le suis pas mais j'imagine !!!), j'irai voir l'enseignante . Mais je ne lui dirai pas direct " mon fils sait lire; vous pourriez peut-être lui proposer des activités adaptées??"

je dirai plutôt " Voilà, je viens vous voir car j'aimerai savoir comment cela se passe en classe avec mon fils" .

A mon avis, ce n'est pas prématuré du tout d'aller voir la maîtresse, surtout en classe de CP: les parents sont très souvent inquiets quand leur enfant entre "à la grande école" et la maîtresse est aussi là pour rassurer les parents!

Et puis, après lui avoir demandé comment cela se passait en général, demande lui " et en lecture? " Et BLA BLA BLA.... et là, tu embrayes sur le sujet qui t'intéresse ...

Avis perso: la maîtresse a bien dû se rendre compte que ton petit savait lire et c'est quand même son métier de défférencier , de proposer des choses adaptées à ton fils .

bon courage et viens nous donner des nouvelles!

Link to comment
Share on other sites

Prends rendez vous très vite avec la maitresse pour savoir comment ça se passe mais pas en te positionnant "maman qui donne des conseils à la maitresse" en lui disant "mon fils sait lire faites lui faire autre chose". (J'ai mis un maximum de guillemets :)" Ca va la braquer... La maitresse va sûrement différencier mais le fera peut être en insistant sur les domaines où il a plus de difficultés.

Si ton fils n'aime pas le graphisme, il va devoir le faire quand même. C'est aussi ça le CP : faire les choses qu'on demande quand on les demande. Et c'est un apprentissage surtout pour certains qui avaient le libre choix de leur activité en maternelle. Et il doit s'appliquer.

J'ai dans ma classe une petite qui sait lire. Elle est rentrée le 1er jour en pleurant parce qu'elle savait déjà et qu'elle allait s'ennuyer. Sa maman seule puis avec moi lui avons expliqué qu'elle avait pleins d'autres choses à apprendre comme écrire par exemple. Cette petite fille n'était pas intéressée par le graphisme et mettait un temps fou à faire le même travail que les autres et le baclait. Aujourd'hui elle sait qu'elle sait lire mais qu'elle peut lire plus vite et surtout que de savoir lire lui permet d'écrire et c'est la première CP à m'avoir écrit un petit mot :D Certains de mes élèves commencent à savoir lire je leur demande (sur la base du volontariat) de me lire les consignes ou d'expliquer aux autres quand je suis avec les CE1.

Link to comment
Share on other sites

Sur mes deux fils, l'un lit et écrit couramment, l'autre lit mais moins facilement et écrit plus difficilement (il est gaucher), nous n'avons rien dit à leurs maitresses respectives et attendons.....

Les deux sont contents d'aller à l'école.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour !

mon fils vient d'entrer en CP en sachant lire.

A priori, pas d'inquiétude, je me dis qu'il va passer une année tranquille. :)

Il ne faut pas penser que l'année de CP se résume à apprendre à lire car les apprentissages sont nombreux et très importants pour la suite de la scolarité de l'enfant.

Comme le dit si bien Maryl :

Si ton fils n'aime pas le graphisme, il va devoir le faire quand même. C'est aussi ça le CP : faire les choses qu'on demande quand on les demande. Et c'est un apprentissage surtout pour certains qui avaient le libre choix de leur activité en maternelle. Et il doit s'appliquer.

Maintenant il est primordial de prendre RDV avec l'enseignant(e) car une discussion apporte toujours beaucoup aux enseignants, aux parents et surtout à l'enfant.

Une équipe pédagogique qui gagne est une équipe composée d'enseignants attentifs et prêts à se remettre en question et de parents conscients qu'ils ont un rôle à jouer au sein de la classe puisqu'il ont cette position particulière de médiateur entre l'enfant et l'enseignant(e)...

Link to comment
Share on other sites

D'abord merci pour toutes vos réponses :)

Si j'étais toi, ( bien sûr, je ne le suis pas mais j'imagine !!!), j'irai voir l'enseignante .

je dirai plutôt " Voilà, je viens vous voir car j'aimerai savoir comment cela se passe en classe avec mon fils" .

bien sûr... j'ai déjà derrière moi un certain nombre de RV de ce type après 16 années d'école primaire; en fait, je suis plus ou moins tétanisée par la crainte de paraître désagréable, donneuse de leçons, et ce type d'entretien se résume en fait à un monologue, certes intéressant, mais qui fait peu avancer les choses dans la pratique.

c'est quand même son métier de défférencier , de proposer des choses adaptées à ton fils .

je n'en sais rien ? les témoignages de parents sur ce sujet sont très divers.

Si ton fils n'aime pas le graphisme, il va devoir le faire quand même. C'est aussi ça le CP : faire les choses qu'on demande quand on les demande. Et c'est un apprentissage surtout pour certains qui avaient le libre choix de leur activité en maternelle. Et il doit s'appliquer

J'ai jamais eu l'impression que la maternelle était si souple que ça ? - j'ai le souvenir d'une enseignante de maternelle qui prenait comme exemple type des problèmes d'une de mes filles le fait qu'elle ait refusé de jouer aux dominos -.

C'est ce type de rigidité qui me pose problème : est ce vraiment primordial qu'un enfant de 6 ans et moins fasse pile poil ce qui est demandé à l'instant t ? Il me semble que dans bon nombre de cas un peu de souplesse éviterait bien des blocages et des larmes.... Des pédagogies style Montessori ou freinet qui laissent une certaine latitude aux enfants ont aussi de bons résultats.

sinon je précise qu'apparemment mon fils aime bien le graphisme, ses cahiers sont nickel, il aime aussi dessiner et peindre, sa GS s'est super bien passée.

une équipe composée d'enseignants attentifs et prêts à se remettre en question

il me semble qu'un enseignant, surtout s'il a un peu d'expérience, ne va pas se remettre en question comme ça ? D'ailleurs ce serait préférable pour lui avec 30 élèves chaque année :D

de parents conscients qu'ils ont un rôle à jouer au sein de la classe puisqu'il ont cette position particulière de médiateur entre l'enfant et l'enseignant

je ne crois pas qu'on ait une position de médiateur, parce qu'on est beaucoup trop impliqué dans l'affaire; un médiateur efficace doit être au contraire non directement concerné. je me sens complètement coincée entre le risque de contrarier l'enseignante et le souci d'avoir à gérer un gamin qui sort au bord des larmes de l'école.

Bon, ça avait d'aller mieux hier, j'ai peut être paniqué pour rien, je vais attendre de voir comment ça évolue.

Merci encore

Link to comment
Share on other sites

Si ton fils n'aime pas le graphisme, il va devoir le faire quand même. C'est aussi ça le CP : faire les choses qu'on demande quand on les demande. Et c'est un apprentissage surtout pour certains qui avaient le libre choix de leur activité en maternelle. Et il doit s'appliquer

J'ai jamais eu l'impression que la maternelle était si souple que ça ? - j'ai le souvenir d'une enseignante de maternelle qui prenait comme exemple type des problèmes d'une de mes filles le fait qu'elle ait refusé de jouer aux dominos -.

C'est ce type de rigidité qui me pose problème : est ce vraiment primordial qu'un enfant de 6 ans et moins fasse pile poil ce qui est demandé à l'instant t ? Il me semble que dans bon nombre de cas un peu de souplesse éviterait bien des blocages et des larmes.... Des pédagogies style Montessori ou freinet qui laissent une certaine latitude aux enfants ont aussi de bons résultats.

sinon je précise qu'apparemment mon fils aime bien le graphisme, ses cahiers sont nickel, il aime aussi dessiner et peindre, sa GS s'est super bien passée.

Certaines maternelles sont très souples, d'autres moins et d'autres encore moins.

Il est important à mon sens que les enfants apprennent à faire le travail demandé. Maintenant à moi de doser ce travail pour qu'il ne devienne pas une corvée. Un enfant qui refuse de travailler peut avoir de bonnes raisons : problèmes personnels, fatigue, maladie qui couve et dans ce cas, la souplesse peut être grande (à condition que le travail soit quand même fait plus tard). Un enfant qui ne termine pas parce qu'il n'y arrive pas mais qui a essayé ne sera jamais disputé, c'est le contrat de ma classe. Un enfant qui bacle son travail ou qui n'essaie pas lui sera réprimandé et certains de mes CE1 ont déjà eu le droit de finir pendant la récré. Je laisse des plages d'autonomie pendant lesquelles on finit le travail avant de commencé les coloriages magiques. Pour des coloriages magiques, ils ne sont pas à finir pour un terme donné mais on ne va pas en chercher un autre avant d'avoir fini.

Après je ne sais pas ce qui c'est passé dans la classe de ton fils ni quelles sont les règles de la classe.

je ne crois pas qu'on ait une position de médiateur, parce qu'on est beaucoup trop impliqué dans l'affaire; un médiateur efficace doit être au contraire non directement concerné. je me sens complètement coincée entre le risque de contrarier l'enseignante et le souci d'avoir à gérer un gamin qui sort au bord des larmes de l'école.

Là je vais te répondre en tant que maman. Non nous n'avons pas une position de médiateur. Tu l'expliques d'ailleurs très bien. Mais nous sommes partenaires en tant qu'éducateurs. Nous avons notre mot à dire, non pas sur ses méthodes, mais sur le bien être de nos enfants. S'ils se sentent mal à l'école, nous pouvons très bien en discuter et chercher les causes avec l'enseignant en mettant les formes bien sur ;)

Si tu as peur de paraître donneuse de leçon, transforme tes affirmations en questions. Ca peut marcher. Demande à l'enseignante quelles sont ses méthodes, ce qu'elle attends des enfants, quelles sont les règles de la classe...

Contente que ça aille mieux. Il faut un temps d'adaptation pour tous je crois.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...