Jump to content
Sign in to follow this  
prune

rituels en ps

Recommended Posts

prune

Que faites-vous comme rituels dans une classe de petite section ? Et faites-vous l'appel ? Moi, dans ma classe, ce n'est pas évident, les enfants s'agitent lors de l'appel.

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Googlinette
Que faites-vous comme rituels dans une classe de petite section ? Et faites-vous l'appel ? Moi, dans ma classe, ce n'est pas évident, les enfants s'agitent lors de l'appel.

Merci

Il me semble avoir vu quelque chose d'intéressant à ce sujet sur le site du cddp68, je vais voir et je te dis....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Googlinette

ok j'ai trouvé, j'essaye de te donner les références:

rituels_maternelle.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites
virzinie

pour l'instant, dans ma classe c'est:

-chansons et jeux de doigts pour commencer

-puis bonjour tout le monde, quoi de neuf

-Tiens, qui n'est pas là ce matin ??? on devine... on verifie avec le cahier d appel "oui je suis la", puis on valide en accrochant au tableau les etiquettes des absents

-on compte les absents

-collation (fruits)

-explication du deroulement de la matinée (tres rapide), j'insiste sur d'abord, ensuite, apres + rappel des regles de vie dans l'ecole, puisqu'on commence tjs la journée par la motricité donc on sort de la classe

pour les horaires c'est à peu pres ca, qd tout va bien :lol:

8h20 8h40 accueil echelonné

8h40 8h45 rangement

8h45 9h00 regroupement (chansons, appel...)

9h00 9h15 collation

9h15 9h30 lecture album court+ presentation de la matinée

9h30 depart motricité

Share this post


Link to post
Share on other sites
fam
Que faites-vous comme rituels dans une classe de petite section ? Et faites-vous l'appel ? Moi, dans ma classe, ce n'est pas évident, les enfants s'agitent lors de l'appel.

Merci

En général j'arrive maintenant à faire l'appel avec le cahier(si je ne le fais pas il y en a toujours un pour me le rappeler)certains répondent "je suis là","présent" d'autres sourient ou hochent la tête

Ils aiment bien aussi se compter et c'est fou comme ils apprennent vite la comptine numérique (on touche la tête )

S' ils sont agités je commence par une comptine mais je leur dis toujours un grand "bonjour" le matin ça me met de bonne humeur et je capte leur visage

On commence aussi par dire la date les jours de la semaine...

Mais tout dépend de leur réceptivité ...des fois c'est juste bonjour et puis comptines :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
laurymado

Je fais l'appel puis on cherche le jour de la semaine, je note la date, il la répète. Puis le responsable fait la météo, prend les etiquettes des absents et il essaie de compter après on voit qui est absent: son prénom, garcon ou fille et la couleur de son groupe.

Le tout est fait en demi groupe, l'autre passe aux toilettes

Share this post


Link to post
Share on other sites
celine1405

Ce que je fais en TPS/PS:

1/ collation: durant ce moment je fais l'appel comme ça au moins ils ne sont pas dispersés. Ils doivent répondre "je suis là!"

Puis je demande si ça va etc...les civilités, éducation à la politesse :P

2/regroupement: on chante les comptines du moment; on fait la météo (uniquement il fait soleil, il y a des nuages, il pleut, il fait chaud.); on joue avec les étiquettes photos à reconnaître les camarades et à dire si ils sont présents ou absents.

C'est tout pour l'instant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
san84
Je fais l'appel puis on cherche le jour de la semaine, je note la date, il la répète. Puis le responsable fait la météo, prend les etiquettes des absents et il essaie de compter après on voit qui est absent: son prénom, garcon ou fille et la couleur de son groupe.

Le tout est fait en demi groupe, l'autre passe aux toilettes

Cette organisation en demai classe est-elle vraiment pratique?

Pendant ce temps l'Atsem a une moitié de classe qu'elle gère; lui donnes tu un temps pendant lequel elle ne doit pas amener les enfants? 10 min par ex, le temps que tu fasses tes rituels.

Share this post


Link to post
Share on other sites
eugeniesab
Je fais l'appel puis on cherche le jour de la semaine, je note la date, il la répète. Puis le responsable fait la météo, prend les etiquettes des absents et il essaie de compter après on voit qui est absent: son prénom, garcon ou fille et la couleur de son groupe.

Le tout est fait en demi groupe, l'autre passe aux toilettes

Cette organisation en demai classe est-elle vraiment pratique?

Pendant ce temps l'Atsem a une moitié de classe qu'elle gère; lui donnes tu un temps pendant lequel elle ne doit pas amener les enfants? 10 min par ex, le temps que tu fasses tes rituels.

Bonjour, je suis en TPS PS et je m'interrogeais sur la présentation des ateliers en grand groupe avant de répartir les enfants. Il reste difficile d'expliquer concrètement ce que j'attends de chacun dasn les ateliers car certains enfants ont un temps d'attention limité. Aussi, je les répartis p ar groupe au fur et à mesure quz le travail du groupe de couleur a été présenté. Comment faites vous? Présentez-vous tous les ateliers en faisant pratiquer les enfants en grand groupe et ensuite vous les répartissez? N'est-ce pas long? :o

Share this post


Link to post
Share on other sites
julie22

Je cherche des images de vetements pour que mes petites sections les choisissent en fonction de la météo, savez vous ou je pourrais trouver cela? :noelsmile:

Share this post


Link to post
Share on other sites
eva-sion

Salut à tous!

Alors tout d'abord, pour ce qui concerne l'appel, j'ai beaucoup insisté au début sur la nécessité de lever le doigt quand on est là, et de dire "présents" pour les garçons "présentes" pour les filles. s'ils se trompent, ou qu'ils ne le disent pas, parce qu'ils sont trop timides, je les reprends en leur montrant moi meme et en le disant à leur place mais sans les culpabiliser bien sûr. J ai bcp félicité ceux qui le disaient au début donc maintenant ils le disent en levant le doigt presque tous et sans se tromper. Quant au bruit, je leur ai expliqué qu'il ne fallait parler que quand on entendait son nom, sinon on entend pas les autres. Si un élève parle en meme temps ou répond à la place d'un autre, je lui fais les gros yeux, et le reprends séchèment en lui disant "tu ne t'appelles pas x" ou alors "tais toi, je ne t'ai pas appellé et tu m'empêches d'entendre x" en prenant une grosse voix. Si nécessaire, je me dirige vers cet élève. Je n'hésite pas à m'arrêter et à perdre du temps dans ces cas là. A présent ça fonctionne, et plus personne ne parle à tort et à travers pdt l'appel, les élèves appellés se manifestent tous, sauf 1 qui ne parle pas tout. Bien entendu, je ne fais pas durer cette activité car ils s'ennervent vite. Sinon quand un élève n'est pas là, c'est moi qui le dis en emettant parfois des hypothèses mais rapidement.

Pour ce qui est des rituels: en entrant dans la classe ils mettent leur etiquette présence, jouent un peu. Je mets une musique pour qu'ils rangent en leur précisant tjs qu'il ne faut pas faire trop de bruit pour ne pas réveiller la mascotte qui dort profondément. Je leur demande aussi tjs de regarder s'il n'y a rien par terre et de ranger les chaises en les soulevant. Au besoin de temps en temps je leur remontre ce geste en grand groupe. Idem pour les jouets, on les pose, on ne les jette pas. Au moment du regroupement, on commence bien sür par se dire bonjour (à la maitresse, à la tata et à la mascotte), ensuite on fait des petits jeux corporels du style: "tete, épaules, genoux et pieds" ou alors taper des mains, frapper des pieds, frotter les index (j'ai essayé claquer des doigts mais ils n'y arrivent pas encore, ça ça marche plus avec les ms), ensuite je fais des jeux de doigts (on réveille monsieur pouce et on lui fait dire bonjour a toute sa famille en faissant des bisous, etc...) et des comptines ("hop j'attarppe un papillon", "que fait ma main", "il était une fois une fleur" etc...). Puis je fais l'appel, on se compte (ils aiment bcp ça) et je demande "tiens qui n'est pas là ce matin avec nous aujourd'hui", puis on regarde les étiquettes avec les photos pour vérifier. J'évoque rapidement le jour et la météo, à l'aide de l'affichage, bientot ce sera une responsabilité, et au troisème trimestre on habillera petit ours brun avec les vêtements de circonstance (acheté dans un numéro spécial de petit ours brun mais je sais plus lequel). Je pense également peut etre que d'cic qqls temps je ferais les rituels de la date et de la météo en deuxième partie de matinée car au bout de quinze mn sur les bancs, ils se lassent vite). Puis j explique très rapidement les ateliers (les consignes en début d'année sont ultra simples donc ça va vite), je les appelle en fonction de la couleur de leur groupe avec un signal couleur pour qu'ils se repèrent (je prends un disque de couleur ou je colle leur photo dessus). Les ateliers durent environ 10 mn. Puis on s'assoit sur les bancs, on passe aux toilettes, on fait du sport pendant 15 mn tout au plus (je sais pas vous mais en ce qui me concerne si ça dure plus ils s'excitent et commencent à faire des bêtises), on mange une galette ou deux, je leur fais mettre la veste par petit groupes (ils font le papillon et la tata leur attache), on part en récré, puis après la récré je sèche un peu sur les activités (d'ailleurs si vous avez des idées...) en général on joue un peu (mais ils s'excitent vite, parfois on fait une activité sur table en grand groupe, mais c limité paskils savent presque rien faire), puis on chante. L'aprem après le dodo et la récré, c'est le moment du gôuter, ils jouent 10 mn et je leur raconte une histoire en la théatralisant le plus possible. Voili voilou...

Share this post


Link to post
Share on other sites
peewee84

J'ajoute ma petite expérience: les enfants arrivent au fur et à mesure, ils mettent leur étiquette sur le tableau des étiquettes, ils prennent place sur les tables où j'ai installé différents jeux (puzzles, ...) ou vont jouer aux différents coins. Quand je mets la musique, c'est le signal du rangement! Tout le monde range et va s'asseoir sur les bancs. Une fois tout le monde assis, on dit bonjour à Mimi et Moustilou! Mimi est une souris en peluche, notre mascotte, qui a une petite sœur, Moustilou! On lui dit bonjour, on regarde ce qu'elle a dans son sac (son doudou, ses comptines,...)et on la pose sur le bureau, pour qu'elle puisse bien suivre avec nous :D

On regarde les étiquettes qui restent, ce sont les absents, on les nomme, puis on les accroche dans la maison. Ensuite, on regarde le temps qu'il fait dehors et on le dit à la famille Canard (un puzzle avec une pièce soit soleil, nuage, pluie ou neige). Enfin, on a une grande frise, avec une case par jour numérotée, pleins d'étiquettes de couleur différente (le mardi est rouge,...) et on positionne la bonne étiquette sur la bonne case. Et les événements à venir ou passés.

Voilà, après j'appelle chaque groupe pour qu'il s'assoit à sa place, et c'est la collation!

9h00 - 9h15 accueil

9h15 - 9h30 rituels

9h30 - 9h45 collation

Share this post


Link to post
Share on other sites
helenel
puis après la récré je sèche un peu sur les activités (d'ailleurs si vous avez des idées...) en général on joue un peu (mais ils s'excitent vite, parfois on fait une activité sur table en grand groupe, mais c limité paskils savent presque rien faire), puis on chante. L'aprem après le dodo et la récré, c'est le moment du gôuter, ils jouent 10 mn et je leur raconte une histoire en la théatralisant le plus possible. Voili voilou...

il me semble qu'il "manque" dans ta matinée un moment de langage structuré, pour moi ça consiste à se regrouper au coin regroupement où on fait les rituels du matin, soit en grand groupe soit demi-groupe (l'atsem prend le demi-groupe restant et va leur lire une histoire en BCD).

Pour ce moment de langage, j'ai un objectif langagier/lexical spécifique (ex. : les objets du coin cuisine, les mots qui désignent des parties du corps), et je fais varier les supports :

- un album (pour travailler le vocab ou le rappel d'histoire), les marottes d'un album déjà lu, il faut jouer l'histoire...

- un objet qui peut servir à lancer un projet (un panier de fruits pour un projet sur les 5 sens)

- des photos de moments de classe (salle de jeux, anniversaire...)

- une affiche (film, pub...)

- la boîte aux surprises (boîte avec des objets divers, il faut deviner ce que c'est)

- les imagiers de la classe....

... bref, tout ce qui peut donner envie aux élèves de (me) parler.

J'ai à peu près 30 minutes pour ce moment de langage, souvent, c'est aussi l'occasion de chanter les comptines de notre répertoire, d'en apprendre d'autres, d'écouter de la musique...

C'est un moment "tous ensemble" que j'aime beaucoup :D , voilà!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Anna59

J'ai un peu de mal avec ces moments qu'on dit "de langage"...

En grand groupe, et même en demi-classe avec des petits...

Qui parle ?

La maîtresse à 80%...

Quel est le temps de parole effectif pour chaque élève ? Une phrase ? Deux ? Et encore, certains ne disent jamais rien... :sad:

Pour moi, c'est comme si en motricité, on installait tous les élèves sur un banc à regarder chacun lancer une balle à son tour, quand un élève a fini, un autre se lève et lance... Quel est le temps d'activité effectif pour chaque élève ? Est-ce qu'en lançant une ou au mieux deux fois sur toute la séance, il pourra progresser ? :cry:

Enfin tout ça pour dire que ça ne me semble pas très judicieux... en tous cas pas pour faire du langage (apprendre à parler)... et pas avec des petits... (30 minutes c'est quand même long... :blush: )

Faire de l'écoute musicale, chanter tous ensemble, oui...

Mais c'est autre chose que "du langage"... :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
calia

Pareil pour moi : le langage se fait en petit groupe, ou parfois en demi-classe (mais c'est moins efficace). Et il n'y a pas forcément un moment intitulé langage tous les jours dans mon emploi du temps, puisque souvent, le langage est "inclu" dans une autre activité, en atelier dirigé.

Les moments en grand groupe sont plus des moments où la maîtresse transmet : lecture d'histoire, passation des consignes, découverte d'une comptine, présentation d'un objet... Même si les enfants interviennent, leur temps de parole est très limité comme le dit Anna59.

Share this post


Link to post
Share on other sites
helenel

oui, de toute façon, quel que soit le niveau de la classe, de la maternelle à l'élémentaire, la "gestion de la parole" est toujours délicate, y compris en atelier dirigé de langage (4-5 élèves), ce n'est pas toujours évident...

En fait, comme Calia, pour écouter/entendre les petits, j'ai des ateliers de langage. Pourtant, je considère que les moments en grand groupe/1/2 classe où on lit, reformule, légende les imagiers, parle des projets, sont des moments de langage à part entière, même si c'est du "langage au service de" (ddm...). Idem pour les comptines ou les chansons, il de s'agit pas que d'éducation musicale à mon sens, mais de jeux autour de la langue.

Je suis sceptique quant aux bénéfices du seul "bain de langage", mais il me semble que depuis le début de l'année, des tps/ps non parleurs voire non francophones (suis en ZEP) ont largement "profité" (bah disons-le : par imprégnation!) des interventions des bons parleurs/de la maîtresse.

Suis peut être à côté de la plaque...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Anna59

Regarder les nageurs du bord du bassin... ne me suffira pas pour apprendre à nager... :idontno:

Bien sûr, cela peut me donner envie... Me motiver... Me donner une idée sur comment on fait...

Sauf qu'à un moment ou un autre il va bien falloir que je me lance !...

Et c'est en me mettant à l'eau concrètement que je vais progresser...

Ecouter des anglais parler, ne me suffira pas pour apprendre à prononcer correctement le fameux "the", il va falloir que j'essaye, et que moi aussi, je fasse des grimaces pour placer ma langue correctement... :D

Moi aussi je bosse en REP... et pour la majorité de mes élèves, la langue que je parle est une langue étrangère... :cry: (et oui, la maîtresse ne parle pas ch'ti... :wink: )

Le bain de langage, ils sont dedans à longueur de journée devant la télé... Mais qu'en puisent-ils ?

A mon sens cela ne suffit pas... L'interaction est essentielle...

Share this post


Link to post
Share on other sites
cocolec

alors dans ma classe, je débutent par le ramassage des objets fétiches oubliés, ensuite les enfants se disent bonjour par des comptines et jeux de doigts. puis je fais l'appel et on constate la quantité d'absence en éparpillant les étiquettes restantes

de plus, vous ne devinerez jamais ce m'a dit mon inspectrice lors mon inspection lundi 4 février : la date ne doit pas se faire en TPS PS que ce soit sous la forme d'éphéméride, calendrier, jour de la semaine (ce que je faisais) mais mon avis est qu'ele a jamais fait TPS PS c'est pas possible autrement...

Share this post


Link to post
Share on other sites
VinceEDP

bonjour,

Pas forcément (je dirai même plus qu'elle s'est posé des questions sur la maternelle), je suis assez d'accord avec elle pour dire que l'introduction du temps par le biais de la date se fait souvent trop tôt en TPS PS.

Un rituel sur le temps qui passe se fait essentiellement sur le vécu des élèves en PS (et après aussi également)et on peut penser légitimement que les jours de la semaine sont déjà un niveau d'abstraction coton pour certains PS.

Dans le doc d'accompagnement sur les maths, en temps qui passe, il ya des indicateurs de niveau de compétence pour les élèves.

"Petite Section, l’enfant élabore les premiers éléments de l’idée de chronologie. Le vocabulaire avant, après, maintenant est utilisé dans le cadre d’une activité ou pour relier deux activités : avant le goûter, après le goûter… Lorsque des journées sont rythmées à l’identique, certains événements peuvent être anticipés ou, au contraire, remémorés (par exemple en organisant une suite de photos ou d’images évoquant des évènements réellement vécus par les élèves). Le matin est distingué de l’après-midi et les termes hier, aujourd’hui, demain sont progressivement utilisés. Un calendrier de type éphéméride est installé dans la classe et permet un début de prise de conscience de la succession des jours.

En Moyenne Section, la notion de chronologie se consolide, d’abord à partir des évènements familiers de la vie de la classe ou de la vie sociale de l’enfant : succession dans la journée, d’un jour à l’autre, pendant la semaine. Le codage des évènements et le langage utilisé permettent d’évoquer, de reconstituer ou de prévoir de telles successions. Le calendrier (sous diverses formes, de préférence linéaires) permet de fixer la succession des jours de la semaine, de les nommer, de s’intéresser à leur numérotation et d’aider à la prise de conscience du caractère répétitif des noms des jours. Il permet une sensibilisation au caractère irréversible du temps qui passe : le jeudi 27 novembre 2003 est passé, il ne reviendra pas… même si le jeudi, le mois de novembre et d’autres 27 novembre sont appelés à revenir…"

Les points importants en PS sont donc sur les évènements de la journée. L'introduction d'un calendrier ou d'une roue ou train des jours peut donc se faire en fin d'année en marquant le jour, mais avec un apport du maître et pas une demande de l'élève (bien que certains en soient capables) Tu trouveras d'autres idées sur http://edp.ipbhost.com/index.php?showtopic=128256 avec une proposition de Watteau sur l'utilisation d'un éphéméride.

Sûrement de quoi moduler les propos de ton IEN et te permettre de clarifier ce rituel.

Vince

Share this post


Link to post
Share on other sites
cocolec
bonjour,

Pas forcément (je dirai même plus qu'elle s'est posé des questions sur la maternelle), je suis assez d'accord avec elle pour dire que l'introduction du temps par le biais de la date se fait souvent trop tôt en TPS PS.

Un rituel sur le temps qui passe se fait essentiellement sur le vécu des élèves en PS (et après aussi également)et on peut penser légitimement que les jours de la semaine sont déjà un niveau d'abstraction coton pour certains PS.

Dans le doc d'accompagnement sur les maths, en temps qui passe, il ya des indicateurs de niveau de compétence pour les élèves.

"Petite Section, l’enfant élabore les premiers éléments de l’idée de chronologie. Le vocabulaire avant, après, maintenant est utilisé dans le cadre d’une activité ou pour relier deux activités : avant le goûter, après le goûter… Lorsque des journées sont rythmées à l’identique, certains événements peuvent être anticipés ou, au contraire, remémorés (par exemple en organisant une suite de photos ou d’images évoquant des évènements réellement vécus par les élèves). Le matin est distingué de l’après-midi et les termes hier, aujourd’hui, demain sont progressivement utilisés. Un calendrier de type éphéméride est installé dans la classe et permet un début de prise de conscience de la succession des jours.

en fait, voilà ce que je fais pour le repérage dans le temps durant les rituels : j'ai un éphéméride et un grand calendrier sur lequelle un enfant vient accrocher l'étiquette du jour qu'il vient de retirer de la boite. en plus je barre l'étiquette précédente pour marquer que le jour est passé, fini. remarque en passant : pour les gamins, la date marque le temps de l'école, un enfant me dit tout le temps "l'école est finie quand on a barré une "étiquette"". à méditer....je travaille avec le calendrier en situant toujours un événement de la classe (anniversaire, sortie, bibliothèque,...)

ensuite je passe sur mon train de la semaine ou on place un personnage qui va de locomotive en locomotive ( d'abord les locomotives de sjours d'écoles puis j'inttroduirai les jours sans école)

crois tu vince que cela soit décalage avec ce que tu viens d'écrire? :angel_not::cry:

Share this post


Link to post
Share on other sites
natachalala
bonjour,

Pas forcément (je dirai même plus qu'elle s'est posé des questions sur la maternelle), je suis assez d'accord avec elle pour dire que l'introduction du temps par le biais de la date se fait souvent trop tôt en TPS PS.

Un rituel sur le temps qui passe se fait essentiellement sur le vécu des élèves en PS (et après aussi également)et on peut penser légitimement que les jours de la semaine sont déjà un niveau d'abstraction coton pour certains PS.

Dans le doc d'accompagnement sur les maths, en temps qui passe, il ya des indicateurs de niveau de compétence pour les élèves.

"Petite Section, l’enfant élabore les premiers éléments de l’idée de chronologie. Le vocabulaire avant, après, maintenant est utilisé dans le cadre d’une activité ou pour relier deux activités : avant le goûter, après le goûter… Lorsque des journées sont rythmées à l’identique, certains événements peuvent être anticipés ou, au contraire, remémorés (par exemple en organisant une suite de photos ou d’images évoquant des évènements réellement vécus par les élèves). Le matin est distingué de l’après-midi et les termes hier, aujourd’hui, demain sont progressivement utilisés. Un calendrier de type éphéméride est installé dans la classe et permet un début de prise de conscience de la succession des jours.

en fait, voilà ce que je fais pour le repérage dans le temps durant les rituels : j'ai un éphéméride et un grand calendrier sur lequelle un enfant vient accrocher l'étiquette du jour qu'il vient de retirer de la boite. en plus je barre l'étiquette précédente pour marquer que le jour est passé, fini. remarque en passant : pour les gamins, la date marque le temps de l'école, un enfant me dit tout le temps "l'école est finie quand on a barré une "étiquette"". à méditer....je travaille avec le calendrier en situant toujours un événement de la classe (anniversaire, sortie, bibliothèque,...)

ensuite je passe sur mon train de la semaine ou on place un personnage qui va de locomotive en locomotive ( d'abord les locomotives de sjours d'écoles puis j'inttroduirai les jours sans école)

crois tu vince que cela soit décalage avec ce que tu viens d'écrire? :angel_not::cry:

Ce qui est différent c'est la première partie de l'énoncé, parce que le travail sur la chronologie, le vocabulaire avant, maintenant, après, le matin, l'après-midi... n'apparaissent pas dans les rituels que tu nous présentes (attention, il n'y a là pas de jugement de valeur sur ce que tu fais).

Ce travail est important à mon avis et il précède celui qui te proposes dans mon esprit. C'est ce que je fais dans ma classe pour le repérage dans le temps, à l'aide d'un emploi du temps matérialisé par des photographies des différents moments de la journée.

Un calendrier de type éphéméride, ça peut être comme celui que j'ai dans ma classe... On enlève une feuille (ou deux, c'est selon) tous les jours, la maîtresse lit la date et puis c'est tout (l'enfant peut garder sa petite feuille, ce qu'il ne manque jamais de faire...). Comme prise de conscience de la succession des jours cela me semble, à moi, suffisant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
VinceEDP
bonjour,

en fait, voilà ce que je fais pour le repérage dans le temps durant les rituels : j'ai un éphéméride et un grand calendrier sur lequelle un enfant vient accrocher l'étiquette du jour qu'il vient de retirer de la boite. en plus je barre l'étiquette précédente pour marquer que le jour est passé, fini. remarque en passant : pour les gamins, la date marque le temps de l'école, un enfant me dit tout le temps "l'école est finie quand on a barré une "étiquette"". à méditer....je travaille avec le calendrier en situant toujours un événement de la classe (anniversaire, sortie, bibliothèque,...)

ensuite je passe sur mon train de la semaine ou on place un personnage qui va de locomotive en locomotive ( d'abord les locomotives de sjours d'écoles puis j'inttroduirai les jours sans école)

crois tu vince que cela soit décalage avec ce que tu viens d'écrire? :angel_not::cry:

Bonjour,

Je dirai que cela fait peut-être beaucoup de choses à appréhender pour des PS, et que pas sûr qu'ils fassent le lien entre ta première actvité et la seconde. Il me semble que dans un premier temps ce qui marque le temps de l'école pour cette tranche d'âge, ce sont ce qu'ils y font. Le calendrier est déjà un niveau d'abstraction important : une symbolisation du temps qui passe qui n'est pas forcément facile à s'approprier à 3 ans. Ils ont compris le fonctionnement de l'activité, mais que sont-ils capable de faire ? que représente cette organisation du temps pour eux ?

Je trouve que c'est peut-être un peu tôt dans l'année d'introduire ce type de représentation.

L'important avec des PS est qu'ils maîtrisent bien les différents moments de la journée (voir post de Natachalala), qu'ils soient capables de les manipuler et d'en parler aisément, qu'ils commencent à dire que c'est différent d'hier ou de demain, mais sans forcément repérer où est hier et demain sur un tableau.

Perso, j'aime bien l'idée de Watteau de prendre une feuille d'éphéméride pour le jour et le mettre dans une boîte, et plus tard ouvrir la boîte et se rendre compte de l'accumulation des jours, jour après jour par succession. Le calendrier a une disposition côte à côte, ce mode de réprésentation ne permet pas forcément de se rendre compte de l'accumulation de la quantité de jours.

Donc pas en décalage sur le fond, l'idée est bonne, mais peut-être sur la forme :wink:

Vince

Share this post


Link to post
Share on other sites
calia

En PS, je faisais : l'emploi du temps de la journée en photo, mais également, à partir de décembre, l'éphéméride. Je préparais une grande bande calendrier du mois avec un ou deux évènements marqués dessus, et chaque jour, on collait le feuillet de l'éphéméride. Ca permettait de faire des observations intéressantes sur le temps qui passe je trouve, et ces observations venaient souvent des enfants eux-mêmes: C'est dans longtemps/dans pas longtemps, avant on a fait ça (évènement visible en dessopus d'un feuillet déjà collé), après on va faire ça, d'abord il y aura l'anniversaire et puis après le spectacle, quand on aura fini la bande on va commencer une nouvelle...

Ca me semblait adapté puisqu'il n'était pas question de jours, de mois, mais juste du déroulement linéaire du temps. Vous en pensez quoi?

Share this post


Link to post
Share on other sites
cocolec

bon je vais méditer sur tout ca... :wink:

merci pour les réponses

Share this post


Link to post
Share on other sites
natachalala
En PS, je faisais : l'emploi du temps de la journée en photo, mais également, à partir de décembre, l'éphéméride. Je préparais une grande bande calendrier du mois avec un ou deux évènements marqués dessus, et chaque jour, on collait le feuillet de l'éphéméride. Ca permettait de faire des observations intéressantes sur le temps qui passe je trouve, et ces observations venaient souvent des enfants eux-mêmes: C'est dans longtemps/dans pas longtemps, avant on a fait ça (évènement visible en dessopus d'un feuillet déjà collé), après on va faire ça, d'abord il y aura l'anniversaire et puis après le spectacle, quand on aura fini la bande on va commencer une nouvelle...

Ca me semblait adapté puisqu'il n'était pas question de jours, de mois, mais juste du déroulement linéaire du temps. Vous en pensez quoi?

J'aime bien aussi cette idée. Je ne l'ai pas mise en application l'année dernière, faute de temps (débordée, complètement débordée), et pourtant ça aurait pu être intéressant, surtout quand on a commencé à parler de la sortie à la ferme (tous les jours, certains enfants me demandaient : maîcresse, c'est aujourd'hui qu'on va à la ferme ?)

Cette année, je ne le sens pas encore... Mais peut être quand on commencera à parler de la ferme...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...