Jump to content

autiste


Clotilde
 Share

Recommended Posts

avez-vous déjà eu des élèves autistes?comment avez-vous "géré" ce type d'enfant?

Link to comment
Share on other sites

comment avez-vous "géré" ce type d'enfant

c'était assez difficile à gérer. Il y a différents "degrés" dans l'autisme. Celui qui était dans ma classe ne parlait pas du tout, à part des petits cris qui duraient parfois tout le temps où il était dans la classe. Au début de l'année, il ne communiquait même pas par geste. Il adorait lancer au plafond tout ce qu'il trouvait,portait tout à la bouche, grimpait sur les tables, les bancs, ... A force de patience (et grâce à la présence d'une AE qui venait gentiment m'aider ces jours-là) on a réussi à lui faire cesser certains comportement dangereux pour lui et les autres et à lui faire comprendre qqs règles de la classe (on ne lance, on ne monte pas sur les tables, les chaises, on ne met pas tout dans la bouche, ...) Mais celà demande pas mal de temps, de patience et pdt ce temps, il faut que les autres enfants gardent leur calme ... Il s'asseyait tjs avec les autres sur les bancs pour la collation (en fait, je refusais de lui donner un gâteau tant qu'il n'était pas assis donc après, systématiquement qd ils voyaient que les autres allaient s'asseoir sur les bancs après une activité, il y allait aussi.)

A partir de janvier, un instit spé venait 1/2 matinée par semaine. Mon élève autiste venait deux matinées par semaine.

Certains jours, il était vraiment très énervé et avait tendance à se taper la tête par terre ou contre les murs très fort alors j'étaits obligée de le maintenir pour ne pas qu'il se fasse mal. Les matinées où il venait était souvent très épuisante parce qu'il fallait à la fois rassurer les autres enfants (ses accès de violence leur faisait parfois peur même s'il essayait tjs de l'associer à leurs jeux à l'accueil) et en même temps le surveiller tjs très attentivement.

Malgré ça, j'étais ravie du moindre petit progrès accompli (accepter de s'asseoir à côté des autres enfants, accepter le contact avec un autre enfant, accepter de laisser une trace de son travail à la peinture, à l'encre ou aux feutres, rester 'à peu près' en rang en donnant la main à un autre enfant ...) Malheureusement, c'est parfois décourageant car on n'est pas du tout formé pour s'occuper d'enfants autistes et on n'est démuni, personnellement, je ne savais pas tjs quoi faire en cas de crise ou pour le faire progresser et l'instit spé n'a pas tjs pu m'être d'un grand secours.

Pour la gestion donc : 1 matinée par semaine, l'aide éducatrice venait pour m'aider dans la classe, elle le prenait en charge pour les activités (pour lui : peinture, feutre, encres, jeux de construction, de transvasements), 1/4 de matinée avec l'instit spé (activités avant la récréation, puis l'instit spé partait dans une autre école) et donc pour l'autre 1/4 de matinée, j'étais seule dans la classe avec l'ATSEM donc il avait des activités plus libres (manipulations, "dessins", ...) pdt que je donnais aux autres un travail à faire en autonomie.

Voilà, sinon, à part pdt ses crises d'auto-violence où les autres enfants en avaient peur, j'avais des élèves super qui avait bien compris qu'il était différent et qui essayaient de l'intégrer à leurs jeux (ils voulaient tjs lui lire une histoire, ils étaient tjs volontaire pour se mettre en rang avec lui ...)

Voilà, je ne sais pas si j'ai répondu vraiment à ta question. cryin

Link to comment
Share on other sites

je n'ai pas eu d'enfant autiste en classe mais dans l'animation et c'est vrai qu'en fait y'a pas de solutions miracles, il faut s'adapter a chaque enfant, à ses propres réactions, et pis comme le dit sandrine c'est vrai qu'il faut pouvoir passer le relais car ces enfants demandent bcp d'energie et la saturation de part et d'autre est dangereuse et tres nefaste...

tu as un enfant autiste dans ta classe Clotilde?

Link to comment
Share on other sites

Non,vu que je n'ai pas encore de classe,ah ah...mais j'essaye d'y réfléchir avant de m'y trouver confrontée.C'est mon ami qui a pour la deuxième fois un enfant autiste dans sa classe.A chaque fois,pas d'instit spécialisé!

la première fois,l'enfant n'était pas très bien vu par les autres parents:leurs enfants se mettaient à imiter les comportements de l'enfants autistes:se balancer pendant des heures,ou fixer un bout de bâton...l'enfant autiste ne pouvait quasiment pas être approchée,était violente...

pour le deuxième cas,l'enfant parait vraiment dans "son monde" et a du mal à rentrer dans les situations de classe.

je me demandais comment on abordait ce type d'élèves en classe.comment peut-on avoir les mêmes exigences au niveau des apprentissages?

Link to comment
Share on other sites

oh la la il ne s'agit pas du tout d'avoir les memes exigences au niveau des apprentissages... c'est pas possible! pour les integrations individuelles, les objectifs sont sur la socialisation, l'integration, l'acceptation de la difference (pour l'enf handi et pour les valides), ... mais c'est sur que c'est pas forcement evident... surout si les parents des autres enfants sont reticents.. <_<

Link to comment
Share on other sites

J'ai eu un élève autiste en CP alors que j'étais PE4.

Mon parcours avec lui ressemble un peu à celui de Sandrine, sauf que je l'avais tous les jours et que les parents refusant le diagnostic ne voulait pas faire suivre leur enfant !

C'était super difficile à gérer et j'ai été très peu entendue par l'Institution.

Il a fallut attendre les vacances de Paques et que je craque devant l'inspecteur (gros gros sanglots !!!) pour qu'on envisage un contrat d'intégration !!!

Après avoir essayé de multiples choses pour communiquer avec lui, tenter de le faire rentrer dans l'Apprentissage, rencontrer plusieurs psychiatres pour mettre en place un suivi, lu plein de choses sur l'autisme, j'en suis arrivée à la conclusion que ce n'était pas mon métier et que je ne pouvais rien faire seule !!!

Mais quand on débute on est plein de bonne volonté, on se dit qu'on va y arriver. Or, seule, c'est impossible !!!

Voilà pour un court résumé de mon expérience !!!

Link to comment
Share on other sites

j'en suis arrivée à la conclusion que ce n'était pas mon métier et que je ne pouvais rien faire seule !!!

Mais quand on débute on est plein de bonne volonté, on se dit qu'on va y arriver. Or, seule, c'est impossible !!!

Tout à fait d'accord avec toi, c'était ma deuxième année d'enseignement et j'ai trouvé ça assez difficile moralement. Je voulais vraiment l'aider à progresser et malheureusement je me suis rendue compte que seule avec tous les autres à gérer ce n'était pas évident et qu'en plus je ne savais pas du tout ce qu'il fallait lui proposer pour l'aider !! Puisqu'on intégre les enfants autistes, trisomiques, ... il faudrait qu'on reçoive qd même une petite formation pour ça sinon l'intégration est moins efficace pour l'enfant !

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...