Jump to content
Sign in to follow this  
Batila

Comment gérer la différence de niveau ?

Recommended Posts

Batila

Bonjour,

Voici le profil de la classe de CE1 ma fille :

* 10 enfants ne savent pas lire et déchiffrent avec difficulté voiture, "v" avec "oi" font "voi"... "t" avec "u", ca fait "tu"...etc

* 10 enfants ont un niveau moyen, arrivent à lire "voi-tu-re" mais en peinant et en butant sur le mot suivant,

* 5 enfants lisent couramment.

Comment la maîtresse peut elle gérer une telle différence de niveau,

tout en faisant "progresser" ceux qui ne savent pas lire,

sans "retarder" ceux qui lisent très bien et arriver à terminer le programme du CE1.

En tant que parent d'élève, je reçois les "doléances" et inquiétudes des parents,

et j'avoue que je suis à cours d'arguments pour les rassurer, étant également perplexe !

Merci de vos expériences.

Bonne journée,

Share this post


Link to post
Share on other sites
mamiebrossard

Tu sais, il y a 2 ans, j'avcais gs-cp-ce1 avec des ce1 qui avaient un niveau catastrophique plus une cp qui ne décollaient pas donc 5 niveaux à gérer que j'ai fait !

l'an dernier, j'avais gs-cp-ce1 avec 2 niveaux de cp donc 4 niveaux à gérer

cette année, j'ai ce1, ce2 avec dans mes ce1 3 enfants avec qui je vais faire un groupe de lecture donc 3 niveaux !

Nous sommes formés pour gérer ce genre de classe même si forcément, on préférerait avoir une classe homogène !

La maîtresse fera certainement des groupes de niveaux en lecture ou m^=mee des ateliers de lecture ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
calia

L'enseignant différencie le travail, dans ce ca-là. Par exemple, ceux qui savent bien lire auront un texte plus long, ou bien des exercices de compréhension plus difficiles... Il peut y avoir du travail en groupes, avec des enfants de même niveau ou au contraire avec des élèves de niveaux différents où tous n'auront pas le même rôle...

Il y a différentes organisations dans une classe, tout le monde ne fait pas forcément la même chose en même temps! :smile:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Batila

Merci de vos réponses.

En effet, j'imagine que les classes homogènes sont assez rares...

La maîtresse a donc été formée pour faire face à ce genre de situation (elle doit sortir de l'IUFM, je pense).

On peut considérer qu'elle fonctionne comme avec une classe à triple niveau si je comprends bien.

En attendant, en tant que maîtresse, vous acceptez et tenez compte des différents niveaux dans la classe,

sans forcément admettre un niveau "moyen" global où les plus faibles ne suivent pas et les meilleurs s'ennuient ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
calia
En attendant, en tant que maîtresse, vous acceptez et tenez compte des différents niveaux dans la classe,

sans forcément admettre un niveau "moyen" global où les plus faibles ne suivent pas et les meilleurs s'ennuient ?

Bien sûr! Essaie de rassurer les autres parents là-dessus! On a des objectifs d'apprentissage à atteindre en fin d'année. Mais ce sont des objectifs minimum, que tout le monde doit avoir atteint en fin d'année (ceux qui ne les ont pas atteint peuvent redoubler). Ceux qui ont déjà atteint ces objectifs dans le courant de l'année sont encouragés à aller plus loin.

Par exemple, cette année dans ma classe de grande section, un objectif était de connaître les sons produits par les voyelles et les consonnes "longues" (f, s, v...). Pour les plus en difficulté, je me suis bornée à cet objectif-là. Pour ceux qui avaient plus de facilité, on est passé aux consonnes "courtes" (p, b, c...). Et il y a une petite fille qui a compris tout ça très vite, alors je lui ai apporté en plus certains sons complexes (é, è, on, en...). Elle savait quasiment lire à la fin de l'année, et elle m'a même écrit seule une gentille carte avant les vacances :wub: (en phonétique bien sûr! l'orthographe viendra plus tard...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
mamiebrossard
Merci de vos réponses.

En effet, j'imagine que les classes homogènes sont assez rares...

La maîtresse a donc été formée pour faire face à ce genre de situation (elle doit sortir de l'IUFM, je pense).

On peut considérer qu'elle fonctionne comme avec une classe à triple niveau si je comprends bien.

En attendant, en tant que maîtresse, vous acceptez et tenez compte des différents niveaux dans la classe,

sans forcément admettre un niveau "moyen" global où les plus faibles ne suivent pas et les meilleurs s'ennuient ?

Mon objectif danbs ma classe est de faire en sorte que tout le monde progresse : quel que soit le niveau de départ : j'ai notamment vu une gamin en échec total en ce1 qui pris en groupe de niveau en classe + rased avait totalement dédcollé et en fin d'année était une des meilleurs : ce n'est pas non plus le plus courant ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
marie l

En gros c'est notre boulôt :wink:

Classe homogène perso en 5 ans d'enseignement, connais pas!

Alors qu'on appelle ça différenciation, personnalisation ou je ne sais quoi, l'idée c'est que chaque loustic progresse, à son rythme. Ils n'ont pas tous appris à marcher le même jour, ils n'apprendront pas tous à lire le même jour, mais nous sommes là pour tous! Bref Batial, fais confiance à la maîtresse!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Batila

Merci de vos réponses.

J'en retiens surtout que cette situation n'est pas exceptionnelle :blush: et qu'une partie de votre travail consiste en effet à gérer ces décalages. Je ferai passer le message dans ce sens.

Demain soir, nous avons la rencontre parents-maîtresse, nous verrons bien comment elle présente les choses. :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...