Jump to content

l'art contemporain


JOE
 Share

Recommended Posts

L’expressionnisme abstrait (1945-1960)…

New York, la nouvelle capitale de l’art

1-références culturelles

Paris n’est plus la ville des peintres à la fin de la seconde guerre mondiale.

La peinture new yorkaise émerge depuis les années 30 avec la création en 1935 de la Federal Arts Project par Roosevelt : plus de 5000 artistes perçoivent une allocation de 95 dollars par mois et doivent participer à des réunions de travail. D’où appartenance à une véritable communauté artistique qui favorise les échanges entre artistes.

De nombreux artistes sont expatriés aux USA : Léger, Tanguy, Breton, Ernst, Mondrian exercent sur les artistes américains une grande influence. L’art de N.Y est donc un art de synthèse où l’artiste ne retient que le plus significatif de l’art moderne européen. Il se dégage ainsi d’une contingence historique et s’affranchit donc d’une tradition.

3 principes esthétiques inspirent les jeunes peintres new yorkais :

i.Le refus d ‘une figuration qui appartient au passé

ii.La restitution d’une véritable émotion

iii.La mise en avant de la subjectivité de l’artiste

Tout ceci se traduit mal sur des toiles aux dimensions réduites : les expressionnistes abstraits vont donc expérimenter les grands formats et mettre au point des techniques novatrices.

2-caractéristiques picturales

-influence du surréalisme, de Picasso et de l’abstraction

-synthèse originale de toutes ses influences

-importance du corps de l’artiste

-technique du « all-over »

-grands formats

-« action painting » ou technique gestuelle

-« color field » ou champ coloré

-Fluidité de la peinture

3-œuvres de référence

-Number 7 A de Jackson Pollock (1912-1956)

-Untitled n°1 de Clyfford Still ( 1904-1980)

-Sans titre de Sam Francis (1923-1994)

4-pistes de travail

-la peinture en mouvement (production collective) : sur un rouleau de canson de 5 à 10 m, bouger avec des rubans, des boites de peinture percées

-tampon et projection : avec des boules de papier de soie, tamponner la feuille de canson. Superposer les taches pour jouer la transparence. Laisser des espaces blancs au centre où l’on projettera de la peinture.

-L’importance du champ coloré : faire un pochoir à partir d’une feuille pliée en deux. Chaque enfant pose son pochoir sur la feuille. Peindre à l’intérieur de la forme à l’aide d’une peinture épaisse, à grands coups de brosse. Peindre en noir les parties restantes.

Link to comment
Share on other sites

Jackson Pollock, Number 7 :

a00001c5.jpg

Clyfford Still, Untitled 1948 :

untitled1948.jpg

Sam Francis, Untitled 1984 :

Francis-Untitled84.jpg

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

up

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...