Jump to content

Au sujet des évaluations


JulieMarmotte
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

je me pose des questions au sujet des évaluations, et sur les pratiques habituelles de notation en primaire.

Ma fille est en CE2. Dans son école, le système d'évaluation est un système avec 1, 2, 3 ou 4 correspondant à acquis, à renforcer, en cours d'acquisition, non acquis. Rien à redire. Mais les pratiques sont différentes d'une maîtresse à l'autre. En CE1, les appréciations reportées sur le bulletin correspondaient exactement à ce qui avait été vérifié lors d'évaluations notées (que cela reflète ou non le travail habituel de l'enfant). D'une transparence parfaite, même si les "accidents" ne pouvaient passer inaperçus.

Cette année, même bulletin, même échelle de notation (de 1 à 4), mais cette fois, la maîtresse note en fonction de ce qui est attendu en fin de cycle 3 (je rappelle qu'il s'agit d'une classe de CE2). Donc, un enfant peut avoir "acquis" à toutes ses évaluations en classe (pas de note du tout cette année, ce qui ne me gêne pas le moins du monde), et 2 ou 3 sur son bulletin. Une fois que le système est expliqué, ça va, mais avant, ça peut surprendre (et la maîtresse avait omis de l'expliquer à la réunion de rentrée : je n'ai eu l'explication que parce que je la lui avais demandée en RDV individuel). Voire inquiéter inutilement les parents. Qui stressent les enfants ... (là, je me fais peut être des films ?)

J'aurais voulu savoir si ce système d'évaluation était répandu ou pas.

Dans notre cas particulier, ça ne pose pas de problème (je suis bien ma fille, ses progrès, ses résultats, je regarde régulièrement le cahier du jour, etc.) mais dans le cas d'un déménagement par exemple, je crains que ça ne nuise aux enfants, au moins au départ (ensuite, les enseignants jugent sur pièce ...).

Link to comment
Share on other sites

Effectivement, l'Education Nationale ne l'est pas.

C'est le grand foutoir et je plains les enfants qui doivent déménager souvent.

Link to comment
Share on other sites

Sans vouloir répondre à la place de Dhaiphi (je n'oserais pas !) il est vrai que chaque école, et même chaque instit fait à sa sauce, et qu'il est très difficile de s'y retrouver d'un enseignant à l'autre. Il n'y a aucune cohésion nationale, ce qui explique ce "grand foutoir".

Ceci dit, je trouve quand même bizarre la façon de faire de cette enseignante. C'est vrai qu'un CE2 est au début du cycle, mais justement, j'évalue ses compétences en fonction de ce niveau, et pas du cycle III en entier. Par exemple, pour la compétence "Ecrire et nommer des nombres entiers", si mon CE2 sait le faire pour les nombres inférieurs à 999 999, je lui mettrai le code 1, même si en CM2 on s'attend à ce qu'il le fasse sur des nombres plus grands.

A ce rythme-là, les pauvres CE2 ne doivent pas avoir beaucoup de 1 puisqu'à ce niveau, toutes les compétences du cycle sont en début d'acquisition. :blink:

Link to comment
Share on other sites

Sans vouloir répondre à la place de Dhaiphi (je n'oserais pas !) il est vrai que chaque école, et même chaque instit fait à sa sauce, et qu'il est très difficile de s'y retrouver d'un enseignant à l'autre. Il n'y a aucune cohésion nationale, ce qui explique ce "grand foutoir".

Mais je vous en prie, chère collègue, vous n'avez fait que traduire ma pensée avec une justesse dont je vous sais gré. :smile:

Link to comment
Share on other sites

Sans vouloir répondre à la place de Dhaiphi (je n'oserais pas !) il est vrai que chaque école, et même chaque instit fait à sa sauce, et qu'il est très difficile de s'y retrouver d'un enseignant à l'autre. Il n'y a aucune cohésion nationale, ce qui explique ce "grand foutoir".

Mais je vous en prie, chère collègue, vous n'avez fait que traduire ma pensée avec une justesse dont je vous sais gré. :smile:

Roh là là, lui, comment qu'il cause :lol:

Link to comment
Share on other sites

A ce rythme-là, les pauvres CE2 ne doivent pas avoir beaucoup de 1 puisqu'à ce niveau, toutes les compétences du cycle sont en début d'acquisition. :blink:

Oui, finalement je suis ravie des résultats de ma fille en français (où elle a pas mal de 1, mais aussi beaucoup de facilités).

En fait, on a l'impression que l'instit note davantage sa progression par rapport aux objectifs finaux de cycle III que les réalisations des élèves.

Link to comment
Share on other sites

Sans vouloir répondre à la place de Dhaiphi (je n'oserais pas !) il est vrai que chaque école, et même chaque instit fait à sa sauce, et qu'il est très difficile de s'y retrouver d'un enseignant à l'autre. Il n'y a aucune cohésion nationale, ce qui explique ce "grand foutoir".

Mais je vous en prie, chère collègue, vous n'avez fait que traduire ma pensée avec une justesse dont je vous sais gré. :smile:

Roh là là, lui, comment qu'il cause :lol:

:D:D:D

Link to comment
Share on other sites

C'est le grand foutoir et je plains les enfants qui doivent déménager souvent.

A quel niveau ?

Pour moi, enseignant, mon opinion est assez vite faite quand un élève arrive dans ma classe, et je n'ai pas besoin de consulter son "livret scolaire" et autre "relevé de compétences"...

Pour les parents, il est vrai que c'est un autre problème.

Link to comment
Share on other sites

C'est le grand foutoir et je plains les enfants qui doivent déménager souvent.

A quel niveau ?

Pour moi, enseignant, mon opinion est assez vite faite quand un élève arrive dans ma classe, et je n'ai pas besoin de consulter son "livret scolaire" et autre "relevé de compétences"...

Pour les parents, il est vrai que c'est un autre problème.

Les enseignants (j'en suis) sont jaloux de leur liberté pédagogique, et les parents aimeraient sans doute davantage de transparence. A mon avis, il est de la responsabilité de l'enseignant qui a des choix pédagogiques différents de la "norme" (la notation en fait partie, à la marge) de les expliquer aux parents en début d'année. Ca permettrait sans doute d'éviter bien des malentendus et des situations où la méfiance, la défiance s'installent.

Link to comment
Share on other sites

Pour moi, enseignant, mon opinion est assez vite faite quand un élève arrive dans ma classe, et je n'ai pas besoin de consulter son "livret scolaire" et autre "relevé de compétences"...

Ce qui, tu me le concéderas, pose un problème quant à l'utilité de ceux-ci que l'on nous demande de remplir avec tant de détails.

Link to comment
Share on other sites

Pour moi, enseignant, mon opinion est assez vite faite quand un élève arrive dans ma classe, et je n'ai pas besoin de consulter son "livret scolaire" et autre "relevé de compétences"...

Ce qui, tu me le concéderas, pose un problème quant à l'utilité de ceux-ci que l'on nous demande de remplir avec tant de détails.

En tant qu'enseignante, je vais très rarement fouiller dans le dossier de mes élèves. En revanche, le bulletin est un document important pour les parents. Ca permet de faire un point régulièrement sur les acquisitions de ses enfants, de situer leur niveau en fonction des attentes de l'enseignant, de voir s'il ne décroche pas dans telle ou telle matière, de cibler les problèmes.

Link to comment
Share on other sites

Pour être tout à fait claire : je vais fouiller dans les dossiers de mes élèves quand il y a un problème et que je pense que connaître leur passé scolaire peut m'être utile. Mais en début d'année, je me refuse à le faire. Je veux me faire mon idée, et pas partir avec des a priori, surtout pas les a priori des autres ! C'est aussi donner une chance à l'élève de s'amender, de repartir sur un autre pied ... Par pure curiosité, suite à des remarques d'une collègue qui l'avait connu en primaire (collègue d'anglais), je suis allée voir récemment le dossier d'un de mes très bons élèves de 6ème ... Heureusement que je ne l'avais pas lu en septembre :blink: Son comportement est décrit d'une manière affolante, alors que chez moi, c'est un élève qui participe activement et avec finesse, même s'il a un poil dans la main quand il s'agit de travailler à la maison ... Il a profité de son changement d'établissement pour se reprendre, en profitant de sa virginité à nos yeux. Je ne suis pas sûre que j'aurais eu la bienveillance nécessaire si j'avais connu son "passif" (je l'espère, mais quant à en être sûre ... ?)

Link to comment
Share on other sites

Pour moi, enseignant, mon opinion est assez vite faite quand un élève arrive dans ma classe, et je n'ai pas besoin de consulter son "livret scolaire" et autre "relevé de compétences"...

Ce qui, tu me le concéderas, pose un problème quant à l'utilité de ceux-ci que l'on nous demande de remplir avec tant de détails.

En tant qu'enseignante, je vais très rarement fouiller dans le dossier de mes élèves. En revanche, le bulletin est un document important pour les parents. Ca permet de faire un point régulièrement sur les acquisitions de ses enfants, de situer leur niveau en fonction des attentes de l'enseignant, de voir s'il ne décroche pas dans telle ou telle matière, de cibler les problèmes.

Alors je m'interroge entant qu'enseignant et directeur de l'utilité des dossiers qu'on est dans l'obligation de remplir pour l'entrée en sixième. Ca confirme cette impression que j'avais de perdre mon temps alors que ces dossiers comportent une multitude de renseignements qui permettraient de gagner un temps précieux qui serait mis à profit pour le service dû aux élèves...

:whistling: Moi je ne m'interroge plus!

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

je suis sans doute naïve également,

je m'applique à remplir les livrets, j'essaie d'être le + objective possible, d'évaluer des compétences claires...

perte de temps en effet, la collègue du niveau suivant m'a dit ne pas les regarder...sniff; même pas les ppre, lourds, longs et pas simples à remplir

à la rentrée je regarde ceux de l'année précédente pour faire des groupes très rapidement, les niveaux de ces groupes sont confirmés, le plus souvent, par mes évals diagnostiques de septembre

le système de notation doit être expliqué aux parents en réunion de rentrée, ça évite les quiproquos et incomprégensions des parents

Je pense que si on arrive à s'entendre dans l'équipe et avec les parents, le livret est un élément sur lequel on doit pouvoir s'appuyer, parents et enseignants (réflexion naïve de débutante?)

Link to comment
Share on other sites

Me concernant depuçis que j'ai débuté il y a 4 ans, j'ai changé tous les ans de système. L'an dernier, j'en étais aux pourcentages + A, ECA, NA. Quand une mère est venue me dire qu'elle était très contente des résultats de sa fille : 14, 20 et même 30!! Bref, certains parents chez moi ne comprennaient pas les pourcentages. Donc, cette année pour être aussi en harmonie avec mes collègues et avec les parents, je suis arrivée à une notation sur 20, décriée certes mais qui a le mérite d'être comprise par tout le monde et de permettre une continuité.

Link to comment
Share on other sites

Me concernant depuçis que j'ai débuté il y a 4 ans, j'ai changé tous les ans de système. L'an dernier, j'en étais aux pourcentages + A, ECA, NA. Quand une mère est venue me dire qu'elle était très contente des résultats de sa fille : 14, 20 et même 30!! Bref, certains parents chez moi ne comprennaient pas les pourcentages. Donc, cette année pour être aussi en harmonie avec mes collègues et avec les parents, je suis arrivée à une notation sur 20, décriée certes mais qui a le mérite d'être comprise par tout le monde et de permettre une continuité.

Sauf que tout le monde n'a pas les mêmes exigences, et qu'un 15/20 ne veut pas dire la même chose avec Monsieur X et Mme Y ... Je pense que dans tous les cas, il faut expliquer aux parents son système, ses exigences, et toujours accompagner ses évaluations de remarques détaillées. Parce que quel que soit le système, dans l'absolu, une note ne veut pas dire grand chose, qu'elle soit sur 20, en pourcentage (à certains exercices, on attend un pourcentage très élevé, à d'autres un pourcentage moindre ...), en lettres, etc. Je n'ai toujours pas trouvé de système satisfaisant en 12 ans, et je m'arrache les cheveux avec les élèves qui se contentent de la moyenne quel que soit l'exercice (alors que pour certains contrôles, tous devraient avoir au moins 8/10 par exemple, et que 5/10 est un échec ... ce qui n'est pas le cas lors de contrôles plus difficiles où les notes au dessus de 16 montrent un très bon niveau et un 10 montre que l'élève est en cours d'acquisition, mais pas en échec). Et dans le secondaire, nous sommes dans l'obligation de mettre des notes chiffrées.

La notation est quelque chose de compliqué à gérer.

Mais finalement, en primaire, je trouve que le système A, ECA, NA est plutôt bon : ça permet aux enfants et aux familles de s'intéresser davantage à l'acquisition des notions et des compétences, et non à la seule note (certains se contentent de la moyenne dès la primaire). Mais encore faut-il que ce soit bien expliqué en début d'année.

Link to comment
Share on other sites

Avez-vous vu les nouveaux livrets cycle 2 et cycle 3, communs à tous les élèves de CE1 et de CM2 qui seront mis en place dès l'année prochaine? Ils sont tout simplement hallucinant!

Notre directeur nous les a présenté en conseil des maitres tout dernièrement. Il n'y aura plus de notes, il faudra cocher la case acquis / non acquis.

Exemple en sciences (CM2) les différents sous domaines sont énoncés et aucunement détaillés comme suit:

*La matière

*L'énergie

*L'unité et la diversité du vivant ...

Avec en face 2 colonnes acquis / non acquis, il n'y aura aucune nuance, ce sera soit blanc, soit blanc!

Link to comment
Share on other sites

Avez-vous vu les nouveaux livrets cycle 2 et cycle 3, communs à tous les élèves de CE1 et de CM2 qui seront mis en place dès l'année prochaine? Ils sont tout simplement hallucinant!

Notre directeur nous les a présenté en conseil des maitres tout dernièrement. Il n'y aura plus de notes, il faudra cocher la case acquis / non acquis.

Exemple en sciences (CM2) les différents sous domaines sont énoncés et aucunement détaillés comme suit:

*La matière

*L'énergie

*L'unité et la diversité du vivant ...

Avec en face 2 colonnes acquis / non acquis, il n'y aura aucune nuance, ce sera soit blanc, soit blanc!

Ils ne sont pas appelés à remplacer les livrets de classe , c'est en plus. Le sujet a déjà été évoqué plusieurs fois.

Link to comment
Share on other sites

La notation est quelque chose de compliqué à gérer.

Mais finalement, en primaire, je trouve que le système A, ECA, NA est plutôt bon : ça permet aux enfants et aux familles de s'intéresser davantage à l'acquisition des notions et des compétences, et non à la seule note (certains se contentent de la moyenne dès la primaire). Mais encore faut-il que ce soit bien expliqué en début d'année.

C'est, je pense, plutôt le problème de la conception d'une évaluation et de son contenu qui est posé... La notation n'est qu'accessoire... Puisqu'on peut faire dire tout et n'importe quoi à un "contrôle" suivant les questions posées et le réinvestissement de connaissances étudiées demandé... Souvent conçues suivant le "niveau moyen" particulier de la classe... Sauf à revenir à des examens de "passage"...

A+

JBB

Link to comment
Share on other sites

Avez-vous vu les nouveaux livrets cycle 2 et cycle 3, communs à tous les élèves de CE1 et de CM2 qui seront mis en place dès l'année prochaine? Ils sont tout simplement hallucinant!

Notre directeur nous les a présenté en conseil des maitres tout dernièrement. Il n'y aura plus de notes, il faudra cocher la case acquis / non acquis.

Exemple en sciences (CM2) les différents sous domaines sont énoncés et aucunement détaillés comme suit:

*La matière

*L'énergie

*L'unité et la diversité du vivant ...

Avec en face 2 colonnes acquis / non acquis, il n'y aura aucune nuance, ce sera soit blanc, soit blanc!

Ils ne sont pas appelés à remplacer les livrets de classe , c'est en plus. Le sujet a déjà été évoqué plusieurs fois.

Tant mieux alors!

Link to comment
Share on other sites

Me concernant depuçis que j'ai débuté il y a 4 ans, j'ai changé tous les ans de système. L'an dernier, j'en étais aux pourcentages + A, ECA, NA. Quand une mère est venue me dire qu'elle était très contente des résultats de sa fille : 14, 20 et même 30!! Bref, certains parents chez moi ne comprennaient pas les pourcentages. Donc, cette année pour être aussi en harmonie avec mes collègues et avec les parents, je suis arrivée à une notation sur 20, décriée certes mais qui a le mérite d'être comprise par tout le monde et de permettre une continuité.

Sauf que tout le monde n'a pas les mêmes exigences, et qu'un 15/20 ne veut pas dire la même chose avec Monsieur X et Mme Y ... Je pense que dans tous les cas, il faut expliquer aux parents son système, ses exigences, et toujours accompagner ses évaluations de remarques détaillées. Parce que quel que soit le système, dans l'absolu, une note ne veut pas dire grand chose, qu'elle soit sur 20, en pourcentage (à certains exercices, on attend un pourcentage très élevé, à d'autres un pourcentage moindre ...), en lettres, etc. Je n'ai toujours pas trouvé de système satisfaisant en 12 ans, et je m'arrache les cheveux avec les élèves qui se contentent de la moyenne quel que soit l'exercice (alors que pour certains contrôles, tous devraient avoir au moins 8/10 par exemple, et que 5/10 est un échec ... ce qui n'est pas le cas lors de contrôles plus difficiles où les notes au dessus de 16 montrent un très bon niveau et un 10 montre que l'élève est en cours d'acquisition, mais pas en échec). Et dans le secondaire, nous sommes dans l'obligation de mettre des notes chiffrées.

La notation est quelque chose de compliqué à gérer.

Mais finalement, en primaire, je trouve que le système A, ECA, NA est plutôt bon : ça permet aux enfants et aux familles de s'intéresser davantage à l'acquisition des notions et des compétences, et non à la seule note (certains se contentent de la moyenne dès la primaire). Mais encore faut-il que ce soit bien expliqué en début d'année.

Perso, je trouve que si l'évaluation est bien conçue (justement et en rapport avec ce qui a été vu, sans apporter une nouvelle consigne tordue ou des mots de vocabulaire difficiles) et que l'on évalue SEULEMENT la compétence visée, alors la note permet d'apprécier au plus juste le degré d'acquisition des élèves.

J'ai déjà vu (y a qu'a aller sur cartables.net!) des évals qui sont d'une complexité (au niveau de la lisibilité -certaines ont des Tintin ou des Grosminet pour accompagner les consignes!!!-, de la difficulté, de l'abondance des questions et j'en passe...) qu'il ne faut pas s'étonner des résultats très aléatoires de certains élèves.

Une évaluation doit être construite dans le seul but d'évaluer UNE compétence, par exercice et si possible en reprenant par exemple des consignes vues plus tôt ou en donnant des consignes très claires et surtout très courtes.

Moi aussi j'ai beaucoup changé de système, notamment en fonction des collègues de l'école. Mais dès que j'aurais MA classe, je me ferais un plaisir de noter sur 20. Par contre, je suis complètement contre les moyennes!

Voilà!

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

Bonjour à tous,

Je suis étudiante en Master 2 pour être professeur des écoles, et nous devons écrire un mémoire de recherche pour la fin du mois d'avril.

Je travaille sur les notes à l'école, et plus précisément "Les notes à l'école: facteur de stress ou stimulation pour les élèves?"

Ci- joint vous trouverez donc un questionnaire adressé aux enseignants et un autre adressé aux parents.

Vos réponses me seront très utiles!

Merci d'avance pour le temps que vous consacrerez pour répondre à ce questionnaire!

J

Questionnaire parents.docx

Questionnaire enseignants.docx

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...