Jump to content

réseau policier


berns

Recommended Posts

Bonjour, je souhaite travailler autour d'un réseau générique : le policier. (les doigts rouges et les trois crimes d'Anubis )mais je ne sais pas comment m'y prendre. Si quelqu'un peut m'aider ? Merci d'avance.

Link to comment
Share on other sites

Il y a plusieurs manières de "travailler un réseau". Je vais travailler aussi sur le genre policier (la villa d'en face, un tueur à ma porte, les doigts rouges, les enquêtes de l'inspecteur lafouine...). Les élèves seront en lecture guidée sur la villa d'en face puis un tueur à ma porte. Le projet d'écriture associé sera d'écrire, seul ou à deux, un roman policier, et la lecture des oeuvres et la mise en réseau devrait nous aider à dégager les constantes du genre (le vocabulaire spécifique, la trame narrative, les temps utilisés, etc...) et d'en faire un genre de liste de "contraintes d'écriture".

concrètement, en littérature/lecture suivie, on va voir la villa d'en face, et on lira (lecture offerte, préparée,etc...) des enquêtes de lafouine en parallèle, j'ai aussi tirez pas sur le scarabée, touchez pas au roquefort, qui a tué minou-bonbon, la reine des foumis a disparu qu'on lira de manière "gratuite" et pour enrichir notre grille de lecture du genre.

Tu as peut être un projet d'écriture lié à l'étude du genre policier?

Link to comment
Share on other sites

Il y a plusieurs manières de "travailler un réseau". Je vais travailler aussi sur le genre policier (la villa d'en face, un tueur à ma porte, les doigts rouges, les enquêtes de l'inspecteur lafouine...). Les élèves seront en lecture guidée sur la villa d'en face puis un tueur à ma porte. Le projet d'écriture associé sera d'écrire, seul ou à deux, un roman policier, et la lecture des oeuvres et la mise en réseau devrait nous aider à dégager les constantes du genre (le vocabulaire spécifique, la trame narrative, les temps utilisés, etc...) et d'en faire un genre de liste de "contraintes d'écriture".

concrètement, en littérature/lecture suivie, on va voir la villa d'en face, et on lira (lecture offerte, préparée,etc...) des enquêtes de lafouine en parallèle, j'ai aussi tirez pas sur le scarabée, touchez pas au roquefort, qui a tué minou-bonbon, la reine des foumis a disparu qu'on lira de manière "gratuite" et pour enrichir notre grille de lecture du genre.

Tu as peut être un projet d'écriture lié à l'étude du genre policier?

Hélène, je fais à peu près comme toi sauf que j'ai laissé tomber les projets d'écriture trop longs (écrire une histoire policière du début à la fin par exemple). C'est trop contraignant car il y a trop de choses à travailler. Soit on travaille tout et on peut y passer beaucoup de temps et les élèves se lassent soit on "accepte" de travailler que quelques points,ex: comment débuter une histoire policière, quels sont les personnages + temps utilisés mais lil y aura beaucoup de ratés (même s'il y en a toujours je rêve pas!!).

Je préfère après avoir lu quelques histoires travailler le suspense dans ces histoires et leur faire écrire une scène à suspense (qu'on pourra même jouer après) en faisant comme Hélène comparaison de plusieurs textes, élaboration de caractéristiques du genre (en prenant bien soin de montrer aux élèves qu'il n'y a pas une vérité (ce n'est pas une recette) que tous les textes ne fonctionnent pas pareil) + 1er jet. Parfois on fait le 1er jet avant d'avoir dégager les contraintes du genre et c'est le 1er jet qui nous y amène.

Pour travailler le suspense bcp de textes sont interessants , j'aime bcp Ippon, un tueur à ma porte, cachette surprise (F.Kelly) entre autres.

Link to comment
Share on other sites

Je souhaiterais également travailler la production d'écrit sur le roman policier avec des CM1, une chose me fait peur : le débordement... Avec tout ce que les enfants voient aujourd'hui à la télé et autour d'eux, je ne voudrais pas qu'ils écrivent des scènes trop "sanguinolantes"... Comment est-ce possible de les contraindre en quelques sortes?

Link to comment
Share on other sites

Je souhaiterais également travailler la production d'écrit sur le roman policier avec des CM1, une chose me fait peur : le débordement... Avec tout ce que les enfants voient aujourd'hui à la télé et autour d'eux, je ne voudrais pas qu'ils écrivent des scènes trop "sanguinolantes"... Comment est-ce possible de les contraindre en quelques sortes?

Il faut d'abord peut être te demander quel(s) objectif(s) tu poursuis en faisant écrire un "mini-roman policier" à tes élèves. Quelles compétences tu vises? qu'est-ce qu'ils apprendront?

En général, je cadre énormément les contraintes, c'est matérialisé par une grille de relecture (temps, narration, descriptions/portrait/installer une atmosphère/dialogues correctement ponctués/anaphores et substituts/concordance des temps, schéma narratif cohérent etc etc...) , mais le contenu c'est à eux : s'ils veulent faire un truc sanguinolant à la "pulp fiction", c'est "leur apport perso" au genre... Que ça me plaise ou non, c'est le gamin qui est l'auteur, et chacun traite tel thème avec son "vécu".

Si c'est "bien écrit", je ne vois pas de mal à ce que ça soit exprimé... et c'est peut être même bien qu'ils "sortent" certaines choses violentes vues aux infos ou à la télé dans leurs textes, pour en parler après... non? :wink:

Link to comment
Share on other sites

Il y a plusieurs manières de "travailler un réseau". Je vais travailler aussi sur le genre policier (la villa d'en face, un tueur à ma porte, les doigts rouges, les enquêtes de l'inspecteur lafouine...). Les élèves seront en lecture guidée sur la villa d'en face puis un tueur à ma porte. Le projet d'écriture associé sera d'écrire, seul ou à deux, un roman policier, et la lecture des oeuvres et la mise en réseau devrait nous aider à dégager les constantes du genre (le vocabulaire spécifique, la trame narrative, les temps utilisés, etc...) et d'en faire un genre de liste de "contraintes d'écriture".

concrètement, en littérature/lecture suivie, on va voir la villa d'en face, et on lira (lecture offerte, préparée,etc...) des enquêtes de lafouine en parallèle, j'ai aussi tirez pas sur le scarabée, touchez pas au roquefort, qui a tué minou-bonbon, la reine des foumis a disparu qu'on lira de manière "gratuite" et pour enrichir notre grille de lecture du genre.

Tu as peut être un projet d'écriture lié à l'étude du genre policier?

Hélène, je fais à peu près comme toi sauf que j'ai laissé tomber les projets d'écriture trop longs (écrire une histoire policière du début à la fin par exemple). C'est trop contraignant car il y a trop de choses à travailler. Soit on travaille tout et on peut y passer beaucoup de temps et les élèves se lassent soit on "accepte" de travailler que quelques points,ex: comment débuter une histoire policière, quels sont les personnages + temps utilisés mais lil y aura beaucoup de ratés (même s'il y en a toujours je rêve pas!!).

Je préfère après avoir lu quelques histoires travailler le suspense dans ces histoires et leur faire écrire une scène à suspense (qu'on pourra même jouer après) en faisant comme Hélène comparaison de plusieurs textes, élaboration de caractéristiques du genre (en prenant bien soin de montrer aux élèves qu'il n'y a pas une vérité (ce n'est pas une recette) que tous les textes ne fonctionnent pas pareil) + 1er jet. Parfois on fait le 1er jet avant d'avoir dégager les contraintes du genre et c'est le 1er jet qui nous y amène.

Pour travailler le suspense bcp de textes sont interessants , j'aime bcp Ippon, un tueur à ma porte, cachette surprise (F.Kelly) entre autres.

C'est un peu le risque! mais c'est intéressant pour les élèves de produire un écrit "intégral", non? :angel_not:

On peut leur fournir des aides à l'écriture : pour les contes et contes détournés, j'avais fait un jeu de carte, avec des thèmes (le héros/l'héroïne - les adjuvants/ceux aident le héros - la quête/la mission - les ennemis - les actions des ennemis - les lieux - les objets importants, etc...) Dans chaque thème il y avait ce qu'on avait rencontré dans les lectures : le petit soldat de plomb - sauver un prince/une princesse d'un sommeil de 100 ans - des bottes de 7 lieues - une sorcière etc... et les moins inspirés piochaient... on avait dégagé le schéma narratif des contes, sur une grande affiche... au final tous ont produit leur conte... :wub: les moins à l'aise sont en général restés sur les aides proposées (comme une recette : il faut bien commencer! :bleh: ) , les autres s'en sont détachés et ont fait à leur sauce...

Link to comment
Share on other sites

Il y a plusieurs manières de "travailler un réseau". Je vais travailler aussi sur le genre policier (la villa d'en face, un tueur à ma porte, les doigts rouges, les enquêtes de l'inspecteur lafouine...). Les élèves seront en lecture guidée sur la villa d'en face puis un tueur à ma porte. Le projet d'écriture associé sera d'écrire, seul ou à deux, un roman policier, et la lecture des oeuvres et la mise en réseau devrait nous aider à dégager les constantes du genre (le vocabulaire spécifique, la trame narrative, les temps utilisés, etc...) et d'en faire un genre de liste de "contraintes d'écriture".

concrètement, en littérature/lecture suivie, on va voir la villa d'en face, et on lira (lecture offerte, préparée,etc...) des enquêtes de lafouine en parallèle, j'ai aussi tirez pas sur le scarabée, touchez pas au roquefort, qui a tué minou-bonbon, la reine des foumis a disparu qu'on lira de manière "gratuite" et pour enrichir notre grille de lecture du genre.

Tu as peut être un projet d'écriture lié à l'étude du genre policier?

Hélène, je fais à peu près comme toi sauf que j'ai laissé tomber les projets d'écriture trop longs (écrire une histoire policière du début à la fin par exemple). C'est trop contraignant car il y a trop de choses à travailler. Soit on travaille tout et on peut y passer beaucoup de temps et les élèves se lassent soit on "accepte" de travailler que quelques points,ex: comment débuter une histoire policière, quels sont les personnages + temps utilisés mais lil y aura beaucoup de ratés (même s'il y en a toujours je rêve pas!!).

Je préfère après avoir lu quelques histoires travailler le suspense dans ces histoires et leur faire écrire une scène à suspense (qu'on pourra même jouer après) en faisant comme Hélène comparaison de plusieurs textes, élaboration de caractéristiques du genre (en prenant bien soin de montrer aux élèves qu'il n'y a pas une vérité (ce n'est pas une recette) que tous les textes ne fonctionnent pas pareil) + 1er jet. Parfois on fait le 1er jet avant d'avoir dégager les contraintes du genre et c'est le 1er jet qui nous y amène.

Pour travailler le suspense bcp de textes sont interessants , j'aime bcp Ippon, un tueur à ma porte, cachette surprise (F.Kelly) entre autres.

C'est un peu le risque! mais c'est intéressant pour les élèves de produire un écrit "intégral", non? :angel_not:

On peut leur fournir des aides à l'écriture : pour les contes et contes détournés, j'avais fait un jeu de carte, avec des thèmes (le héros/l'héroïne - les adjuvants/ceux aident le héros - la quête/la mission - les ennemis - les actions des ennemis - les lieux - les objets importants, etc...) Dans chaque thème il y avait ce qu'on avait rencontré dans les lectures : le petit soldat de plomb - sauver un prince/une princesse d'un sommeil de 100 ans - des bottes de 7 lieues - une sorcière etc... et les moins inspirés piochaient... on avait dégagé le schéma narratif des contes, sur une grande affiche... au final tous ont produit leur conte... :wub: les moins à l'aise sont en général restés sur les aides proposées (comme une recette : il faut bien commencer! :bleh: ) , les autres s'en sont détachés et ont fait à leur sauce...

C'est sûr que c'est mieux d'écrire un écrit intégral et ils sont d'ailleurs demandeur...mais c'est long et donc possiblement lassant pour les élèves et..leur instit!! :cry:

Sinon le jeu de cartes est très interessant pour aider les élèves sur le plan narratif (des idées), que fais tu pour les aider sur le plan textuel (ex: s'ils ne font pas de paragraphes, s'ils ne savent pas utiliser les dialogues...). Pour la lecture, je vais utiliser lector et je lis je comprends mais lors d'ateliers d'écriture (cf post 'je lis, je comprends") qu'en penses tu? (ton avis est souvent très interessant et enrichissant :smile: ). Autre question: fais tu écrire des lettres à tes élèves (je cherche des correspondants).

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...