Jump to content

Apprentissage écriture : questions de posture


Laurence*
 Share

Recommended Posts

Bonsoir,

Un de mes fils est en CP et tout se passe bien pour lui, à l'exception de l'écriture... En début d'année, il n'avait aucune difficulté, mais les mois passant, cela devient plus difficile, voire douloureux.

Sa maîtresse critique beaucoup mais ne l'aide pas concrètement.

En me penchant sur son problème, j'ai l'impression qu'elle leur donne même des consignes pas tops, genre position de la feuille : droite devant l'élève...

Pourriez-vous, svp, me donner des pistes concrètes pour aider mon fils ?

Link to comment
Share on other sites

regardes les messages d'enviedespoir

c'est quelqu'un de bien et tu devrais trouver des aides.

Elle m'a conseillée qq1 pour ma fille, et j'avoue que je suis très contente

Bon courage

Link to comment
Share on other sites

:smile: Merci ! Je suis déjà en contact avec elle sur un autre forum...

Je suis venue ici car je me disais que des enseignants de classe de CP pourraient aussi m'expliquer quelle est leur pratique en classe, parce que là, j'ai un peu la sensation que sa maîtresse ne l'aide pas beaucoup, voire l'embrouille un peu...

Link to comment
Share on other sites

Il est droitier ou gaucher ?

Il est droitier, et il tient correctement son stylo (entre le pouce et l'index et posé sur le majeur, avec le petit doigt et l'annulaire posés sur la feuille...).

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Un de mes fils est en CP et tout se passe bien pour lui, à l'exception de l'écriture... En début d'année, il n'avait aucune difficulté, mais les mois passant, cela devient plus difficile, voire douloureux.

Sa maîtresse critique beaucoup mais ne l'aide pas concrètement.

En me penchant sur son problème, j'ai l'impression qu'elle leur donne même des consignes pas tops, genre position de la feuille : droite devant l'élève...

Pourriez-vous, svp, me donner des pistes concrètes pour aider mon fils ?

Pas terrible comme placement...l'enfant a tendance à décaler son torse vers la droite,avec une torsion très inconfortable...il serait préférable qu'il place la feuille légèrement à droite,inclinée dans l'axe de l'avant-bras..

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Un de mes fils est en CP et tout se passe bien pour lui, à l'exception de l'écriture... En début d'année, il n'avait aucune difficulté, mais les mois passant, cela devient plus difficile, voire douloureux.

Sa maîtresse critique beaucoup mais ne l'aide pas concrètement.

En me penchant sur son problème, j'ai l'impression qu'elle leur donne même des consignes pas tops, genre position de la feuille : droite devant l'élève...

Pourriez-vous, svp, me donner des pistes concrètes pour aider mon fils ?

Pas terrible comme placement...l'enfant a tendance à décaler son torse vers la droite,avec une torsion très inconfortable...il serait préférable qu'il place la feuille légèrement à droite,inclinée dans l'axe de l'avant-bras..

J'aurais dit inclinée vers la gauche pour être dans le prolongement du bras :wink:

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Un de mes fils est en CP et tout se passe bien pour lui, à l'exception de l'écriture... En début d'année, il n'avait aucune difficulté, mais les mois passant, cela devient plus difficile, voire douloureux.

Sa maîtresse critique beaucoup mais ne l'aide pas concrètement.

En me penchant sur son problème, j'ai l'impression qu'elle leur donne même des consignes pas tops, genre position de la feuille : droite devant l'élève...

Pourriez-vous, svp, me donner des pistes concrètes pour aider mon fils ?

Pas terrible comme placement...l'enfant a tendance à décaler son torse vers la droite,avec une torsion très inconfortable...il serait préférable qu'il place la feuille légèrement à droite,inclinée dans l'axe de l'avant-bras..

J'aurais dit inclinée vers la gauche pour être dans le prolongement du bras :wink:

C'est aussi ainsi que je l'entendais...mais avec la feuille légèrement à droite pour ne pas avoir à placer la main devant l'estomac...pas sûre d'être claire,moi:lol:

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Un de mes fils est en CP et tout se passe bien pour lui, à l'exception de l'écriture... En début d'année, il n'avait aucune difficulté, mais les mois passant, cela devient plus difficile, voire douloureux.

Sa maîtresse critique beaucoup mais ne l'aide pas concrètement.

En me penchant sur son problème, j'ai l'impression qu'elle leur donne même des consignes pas tops, genre position de la feuille : droite devant l'élève...

Pourriez-vous, svp, me donner des pistes concrètes pour aider mon fils ?

Pas terrible comme placement...l'enfant a tendance à décaler son torse vers la droite,avec une torsion très inconfortable...il serait préférable qu'il place la feuille légèrement à droite,inclinée dans l'axe de l'avant-bras..

J'aurais dit inclinée vers la gauche pour être dans le prolongement du bras :wink:

C'est aussi ainsi que je l'entendais...mais avec la feuille légèrement à droite pour ne pas avoir à placer la main devant l'estomac...pas sûre d'être claire,moi:lol:

Non, non, c'est clair : inclinée à droite en bas et à gauche en haut. On va y arriver ! :lol:

Link to comment
Share on other sites

Merci ! J'avais pensé à la feuille inclinée à gauche, mais pas forcément à la mettre un peu à droite ;)... Par ailleurs, Enviedespoir m'a répond dans le même sens ailleurs... Reste donc à persuader mon fils de changer d'habitude, et à aller en parler avec l'enseignante s'il persiste à me dire qu'elle lui donne des consignes à ce point différentes...

Est-ce que dans la foulée vous me confirmez qu'il est mieux de former toutes les "bases" des lettres d'un mot avant de lever la main pour mettre les points, les accents et les trait ???

Link to comment
Share on other sites

Il fait écrire tout ce qu'on peut écrire "d'un seul trait" avant de lever la main et d'ajouter les accents, point du "i", etc

Link to comment
Share on other sites

Oui.

D'ailleurs, quel est le plus long mot qu'on puisse écrire ainsi d'une traite ? Ici, j'ai trouvé "libellule".

Quand j'ai des collégiens qui ont encore le défaut d'écrire "en attaché" en détachant toutes les lettres (avec les soucis de

lenteur et de lisibilité que ça pose : souvent, des espaces s'invitent à l'intérieur des mots), je leur donne des exercices qui se terminent par ces phrases, avec obligation de tracer chaque mot en un seul trait :

"Elle veut un petit chien."

"J'aime bien les zèbres et les zébus."

"Pierre est assis à l'ombre du tilleul."

"J'ai observé une belle libellule bleue sur une fleur d'or."

A refaire jusqu'à ce qu'ils y arrivent facilement.

En sixième, il y a toujours deux ou trois élèves par classe qui auraient le besoin urgent d'apprendre à écrire, sans compter ceux pour qui ce serait utile pour la suite .... j'ai cette année par exemple une excellente élève de 4ème dont l'écriture (jolie et toujours parfaitement lisible en 5ème) se dégrade car elle ne parvient plus à suivre le rythme imposé > elle tient son crayon de telle manière qu'elle a une ampoule qui se forme régulièrement sur son annulaire, du côté du majeur ... En moyenne, seul un ado sur deux tient correctement son stylo, pour ceux que j'ai pu observer (collégiens dans un collège lambda.

Je donne aux plus en difficulté des adresses si les parents veulent bien investir (j'ai cette année un élève qui fait de gros progrès grâce à une graphothérapeuthe ... moins rapide que la rééducation en écriture, mais beaucoup mieux que rien - les parents trouvaient la rééducatrice trop éloignée ... ) et quelques exercices personnalisés pour les autres, parfois avec d'assez bons résultats (si le gamin est motivé).

Link to comment
Share on other sites

Merci :smile: ! Je vais lui faire lire vos réponses : vous êtes des "maîtresses" :wink: ... ça va peut-être le "décoincer" !

Pour une rééducation, j'aimerais bien mais on est en Guadeloupe, donc pas ça "sous la main" :sad: ... Nous rentrons en métropole pour les vacances en juillet août, j'ai deux adresses, il faut que j'appelle pour faire au moins un bilan...

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

Merci ! J'avais pensé à la feuille inclinée à gauche, mais pas forcément à la mettre un peu à droite ;)... Par ailleurs, Enviedespoir m'a répond dans le même sens ailleurs... Reste donc à persuader mon fils de changer d'habitude, et à aller en parler avec l'enseignante s'il persiste à me dire qu'elle lui donne des consignes à ce point différentes...

Est-ce que dans la foulée vous me confirmez qu'il est mieux de former toutes les "bases" des lettres d'un mot avant de lever la main pour mettre les points, les accents et les trait ???

La position de la feuille, dans l'axe de l'avant-bras, a été indiquée par les Instructions officielles. Selon les textes il est précisé ou non que le cahier est dans l'axe de l'avant-bras si l'avant-bras est correctement placé. En effet, si la table est trop haute (ou si l'enfant a eu l'habitude d'écrire sur une table trop haute), les bras sont trop écartés, du coup la feuille dans l'axe de l'avant-bras serait pratiquement à la verticale. Il faut donc tout d'abord veiller à la hauteur de la table, puis la position des bras, enfin à la position de la feuille.

En général, effectivement, c'est bien de déporter la feuille vers la droite pour le droitier et vers la gauche pour le gaucher. Néanmoins cela dépend de la latéralité de l'œil et comme il peut y avoir des latéralités croisées (droitier de la main et gaucher de l'œil et inversement) il vaut mieux que l'enfant essaie ce qui lui est le plus confortable.

En ce qui concerne les points et les accents - si tu fais référence à un message auquel je t'aurais répondu par ailleurs ( autre forum ? MP ? mail ? ) - je n'ai jamais écrit qu'il fallait écrire toutes les lettres sans lever le crayon mais qu'on ne s'arrête qu'avant les lettres rondes et au bas du jambage de la lettre q ; ensuite on place les barres, points et accents.

Link to comment
Share on other sites

Donc, pour les lettres rondes, vous ne conseillez pas d'apprendre à les faire en une seule fois ? (en repassant sur une partie du a pour revenir en arrière)

J'ai acheté vos livres de modèles pour le CP. J'ai une petite question (bête) : pourquoi ne faites-vous pas de petite queue avant les lettres a, c, d, g, q ?

Link to comment
Share on other sites

Je viens de lire votre réponse dans ce lien (sur ce qu'il ne faut pas faire) :)

http://18b-gouttedor.scola.ac-paris.fr/IMG/pdf/Le_geste_d_ecriture_-_Obstacles_et_preconisations_-_23_decembre_2010.pdf

Pour la cassure du ''e'', je ne la pratique plus depuis que j'ai lu qu'elle n'était pas ''obligatoire'' mais par contre, avec le ''b'' et le ''v'', pour écrire ''be'' ou ''ve'', rien que dans ces 2 cas, c'est quand même mieux avec un e cassé non ? (Sinon la boucle est trop petite). Je me trompe ?

Link to comment
Share on other sites

Donc, pour les lettres rondes, vous ne conseillez pas d'apprendre à les faire en une seule fois ? (en repassant sur une partie du a pour revenir en arrière)

J'ai acheté vos livres de modèles pour le CP. J'ai une petite question (bête) : pourquoi ne faites-vous pas de petite queue avant les lettres a, c, d, g, q ?

Je viens de lire votre réponse dans ce lien (sur ce qu'il ne faut pas faire) :)

http://18b-gouttedor.scola.ac-paris.fr/IMG/pdf/Le_geste_d_ecriture_-_Obstacles_et_preconisations_-_23_decembre_2010.pdf

Il reste la question de "repasser sur une partie du a". Non on ne repasse pas sur une partie du a, on l'attaque directement en haut à droite, comme toutes les lettres rondes, donc le c, et on redescend pour finir le a. (donc on lève le stylo avant le a).

Pour la cassure du ''e'', je ne la pratique plus depuis que j'ai lu qu'elle n'était pas ''obligatoire'' mais par contre, avec le ''b'' et le ''v'', pour écrire ''be'' ou ''ve'', rien que dans ces 2 cas, c'est quand même mieux avec un e cassé non ? (Sinon la boucle est trop petite). Je me trompe ?

En fait ce qu'on appelle habituellement la boucle du b (ou du v et du w, mais aussi du r et du s dès la fin de leur attaque)n'est que la négociation du passage d'une forme à l'autre. Je préfère utiliser le terme œilleton plutôt que boucle, car ce n'est pas en soi une boucle et on peut le faire, le remplacer par une tige ou ne pas le faire. Quoi qu'il en soit, ces lettres (b, v, o) qui se terminent en haut de l'interligne obligent à ce que j'appelle justement une variation obligatoire contextuelle : l'attaque du e est déportée d'en bas (entre 7 et 8 heures) à gauche (entre 9 et 10 heures).

Tu trouveras tout cela en détail dans Le geste d'écriture (éditions 2006).

Link to comment
Share on other sites

Merci des explications :) . C'est parce qu'il y a beaucoup de personnes (qui nous ont formés) qui insistent sur la nécessité de repasser sur le a, le d, etc. Je trouve que c'est difficile pour des enfants, c'est bien + simple effectivement de le commencer en haut à droite ! (Par contre, moi, quand j'écris vite, je commence mon ''a'' comme le u, puis je retourne en arrière par le haut (pour fermer le u), puis repasse en bas sur le u pour finir le a (c'est dur d'expliquer). Avec le temps, ça fait très joli et je ne lève pas la pointe du stylo. Mais je n'oserais pas l'apprendre à des élèves car c'est dur pour eux je trouve. Donc j'avoue que cette année, je les ai laissé faire les arrondies comme ils préféraient, n'étant pas sûre de moi :blush:

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

merci enviedespoir. Cette année j'ai fonctionné en CP avec un cahier d'écriture des editions Jocatop plutôt pas mal fait. Hasard ou pas c'est la première année où nous avons des CP qui écrivent si bien. Reste quelques élèves pour qui c'est plus dur mais c'est lié à d'autres difficultés, cependant ils progressent chaque jour.

Link to comment
Share on other sites

Merci des explications :) . C'est parce qu'il y a beaucoup de personnes (qui nous ont formés) qui insistent sur la nécessité de repasser sur le a, le d, etc. Je trouve que c'est difficile pour des enfants, c'est bien + simple effectivement de le commencer en haut à droite ! (Par contre, moi, quand j'écris vite, je commence mon ''a'' comme le u, puis je retourne en arrière par le haut (pour fermer le u), puis repasse en bas sur le u pour finir le a (c'est dur d'expliquer). Avec le temps, ça fait très joli et je ne lève pas la pointe du stylo. Mais je n'oserais pas l'apprendre à des élèves car c'est dur pour eux je trouve. Donc j'avoue que cette année, je les ai laissé faire les arrondies comme ils préféraient, n'étant pas sûre de moi :blush:

Ce que tu fais s'appelle un enroulement.

Certains traversent l'ove au lieu de repasser sur la base de l'étrécie ( ce que tu appelles le u et que je nommerai étrécie puisque le tracé est attaqué en haut à gauche comme une boucle étrécie au maximum, donc comme un i). On appelle cela un jointoiement.

L'enroulement et le jointoiement sont deux variantes d'un même geste.

Si tu attaques les lettres rondes en haut à droite, tu n'as pas ce genre de problème.

merci enviedespoir. Cette année j'ai fonctionné en CP avec un cahier d'écriture des editions Jocatop plutôt pas mal fait. Hasard ou pas c'est la première année où nous avons des CP qui écrivent si bien. Reste quelques élèves pour qui c'est plus dur mais c'est lié à d'autres difficultés, cependant ils progressent chaque jour.

Je ne connais pas ces cahiers ; l'important c'est que la méthode soit rationnelle, les enfants se servant de ce qu'ils savent déjà pour surmonter la nouvelle difficulté.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Oui.

D'ailleurs, quel est le plus long mot qu'on puisse écrire ainsi d'une traite ? Ici, j'ai trouvé "libellule".

Quand j'ai des collégiens qui ont encore le défaut d'écrire "en attaché" en détachant toutes les lettres (avec les soucis de

lenteur et de lisibilité que ça pose : souvent, des espaces s'invitent à l'intérieur des mots), je leur donne des exercices qui se terminent par ces phrases, avec obligation de tracer chaque mot en un seul trait :

"Elle veut un petit chien."

"J'aime bien les zèbres et les zébus."

"Pierre est assis à l'ombre du tilleul."

"J'ai observé une belle libellule bleue sur une fleur d'or."

A refaire jusqu'à ce qu'ils y arrivent facilement.

Merci pour ces phrases !

Par contre, après le ''s'', on est bien obligés de lever la mine, non ? :idontno:

Link to comment
Share on other sites

Oui.

D'ailleurs, quel est le plus long mot qu'on puisse écrire ainsi d'une traite ? Ici, j'ai trouvé "libellule".

Quand j'ai des collégiens qui ont encore le défaut d'écrire "en attaché" en détachant toutes les lettres (avec les soucis de

lenteur et de lisibilité que ça pose : souvent, des espaces s'invitent à l'intérieur des mots), je leur donne des exercices qui se terminent par ces phrases, avec obligation de tracer chaque mot en un seul trait :

"Elle veut un petit chien."

"J'aime bien les zèbres et les zébus."

"Pierre est assis à l'ombre du tilleul."

"J'ai observé une belle libellule bleue sur une fleur d'or."

A refaire jusqu'à ce qu'ils y arrivent facilement.

Merci pour ces phrases !

Par contre, après le ''s'', on est bien obligés de lever la mine, non ? :idontno:

On peut effectivement utiliser l'écriture de phrases ou de simples mots pour rééduquer la vitesse d'une écriture, mais dire "réécrire" ne suffit pas. Il y a toute une technique à mettre en œuvre pour les écrire - sinon ce n'est que moyennement efficace - et auparavant des activités préparatoires à réaliser qui varient selon les problèmes.

Les mots et les phrases ne se choisissent pas au hasard mais en fonction des besoins donc de l'objectif. De même leurs extensions.

"libellule" est l'un des mots que j'utilise, mais pas pour n'importe qui et pas en direct. Il faut auparavant que l'enfant maîtrise la liaison "be" sinon ça le décourage plus que cela ne l'aide, surtout si c'est fait sans activités préparatoires. Même chose pour les extensions "une belle libellule" puis, "une belle libellule bleue".

J'ai crée comme cela toute une batterie de mots puis de phrases mais qui ne sont pas interchangeables. De même que l'apprentissage de l'écriture doit suivre une progression logique si on le veut rapide et efficace, la rééducation graphique doit suivre une progression qui se fonde sur las anomalies constatées et sur les possibilités de l'enfant. ça ne se décide pas de façon arbitraire mais ça se travaille en séance de rééducation. Les séances sont d'ailleurs faites pour ça, l'efficacité réside beaucoup dans la qualité du diagnostic et la compétence du rééducateur à trouver la solution adaptée et ayant les effets concomitants les plus performants.

Bref, une rééducation ne s'improvise pas.

Ceci dit, à défaut de rééducation il n'est pas interdit de faire son possible pour aider.

Donc, pour répondre à la question des s, lorsqu'ils ne sont pas en fin de mots, le tracé repart en trait couvrant vers la droite, c'est à dire en repassant sur le tracé qui referme le pont refermé du s. Ils se lient ainsi facilement aux lettres qui suivent. Lorsqu'il s'agit d'une lettre ronde, ce retour vers la droite constitue un trait de liaison.

Ces enchaînements sont explicités dans mon cahier 2 CP/CE1 - perfectionnement chez Hatier. Dans les rééditions qui sortiront en juillet, la formation de chaque lettre est expliquée de façon plus rationnelle car elle se base désormais toujours sur le métalangage qui permet à l'enfant de mieux voir (car mieux nommer) les différentes parties des lettres. Le tableau de formation des lettres figure en 4ème de couverture du cahier 1 CP Apprentissage.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...