Jump to content

Exposé art visuel s'il vous plait besoin de votre aide!!


Ratatouille39
 Share

Recommended Posts

Voici ce que j'ai choisi de présenter à l'oral mais aujourdhui je suis complétement perdue.... :cry: J'ai beaucoup de mal à trouver le problème posé par l'artiste et donc à trouver une mise en situation cohérente, je suis à deux doigts de tout laisser tomber.... j'ai vraiment besoin de votre avis : j'aimerais partir sur les formes géométriques mais quoi faire avec les élèves dans leur donner la solution au problème?

Merci d'avance, je compte sur vous :wink:

Link to comment
Share on other sites

oups, j'ai mal envoyé le fichier, le voilà

http://www.airedujura.com/galerie/main.php?g2_itemId=897

Le Pavillon des Cercles

Introduction

Cette oeuvre étant une architecture c'est pourquoi j'ai choisi de vous en présenter une photographie la représentant. Le Pavillon des Cercles, œuvre architecturale, réalisé en 1999 par l'architecte Jean-Luc Grenard sous la directive du Conseil Général du Jura.

Je vais d'abord vous parler des caractérisque de l'oeuvre, son analyse puis la nature et la portée de la démarche artistique et enfin la mise en situation que je proposerais.

I Caractérisque de l'oeuvre et son analyse

Le Pavillon des Cercles se trouve sur une aire d'autoroute, l'Aire du Jura à Arlay.

Cette aire a la particularité d'être aussi bien accessible pour les usagers de l'autoroute que pour les visiteurs locaux. L'entrée y est libre, l'architecture est donc ici offerte à tous. Il s'agit là de transporter les visiteurs dans une ambiance différente des aires d'autoroute habituelles. Le Pavillon des Cercles est aujourd'hui une vitrine de présentation et de promotion du Jura, ainsi que l'ensemble de l'aire et réalisée à la fin des années 90.

''Le Pavillon des Cercles'' a été réalisé d'après les esquisses de Claude Nicolas Ledoux (1736-1806) et y est fidèle dans son ensemble ; un bassin a été ajouté au projet initial afin de rappeler aux visiteurs que le Jura est un département de lacs. Pour donner un idée des dimensions de la structure, la hauteur est de 14,5 mètres, le bassin autour de la structure mesure 45 mètres de diamètre et un panneau de façade pèse 200 tonnes.

Matériau : la plus grosse partie de la structure a été réalisée en béton blanchie afin de se rapprocher au plus prêt de l'aspect de la pierre blanche, matériau qui aurait été utilisé à l'époque de Claude Nicolas Ledoux. Il y a du verre pour les fenêtres et du bois pour les 4 ponts.

Couleur : il s'agit d'un béton blanchi, le blanc étant la seule couleur pour tout le Pavillon. La photo ayant été prise un jour de beau temps, notre regard est tout de suite attiré vers le pavillon

Forme : il y a 4 façades arrondies, elles-mêmes remplie de cercles, le plus petit correspondant à la fenêtre. Il y a également la forme circulaire du bassin qui fait le tour de la structure, les demi cercles reliant chaque façade. Les ponts sont de formes rectangulaires, ainsi que les portes et les cadres intérieurs de fenêtres. De plus, 4 terrasses carré ont été rajoutés au projet initial.

L'oeuvre étant une oeuvre architecturale, cette photographie en plongée, prise de façon aérienne ne nous permet de voir que 2 facades et on devine essaiment la symétrie et l'existence de 2 autres façades identiques.

Notre oeil est d'abord attiré par cette façade. On voit la fenêtre en premier puis le regard ''s'écarte'' vers l'extérieur pour regarder l'oeuvre dans son ensemble. De plus, a bien y regarder, la façade peut être interprétée comme étant un oeil ; la fenêtre représentant la pupille et la partie en pierre étant l'iris.

II Nature et portée de la démarche

Dans ses esquisses, Claude Nicolas Ledoux projetait de compléter le site de la Salines Royales D'Arc et Senans par une cité idéale dans la forêt de Chaux où l'architecture parlerais d'elle-même ; l'aspect extérieur des ateliers devaient être représentatifs de leurs fonctions. Le Pavillon des Cercles était donc imaginé à la base comme l'atelier des tonneliers.

La base de cet édifice est fondée sur deux tonneaux entrelacés. La superposition des cercles évoque le cerclage métallique utilisé pour enserrer les tonneaux de sel. D'après les plans de cette cité idéale, l'atelier des tonneliers était placé au centre de quatres routes, pour mieux en surveiller les accès.

Dans ses esquisses, Claude Nicolas Ledoux avait pour objectif de créer un lieu où il fait bon vivre et travailler. Ce qui est tout à fait novateur pour son époque; il pensait au bien être des habitants et d'autre architectes s'inspireront de ses idées.

Ainsi l'atelier était conçu pour que les chambres des ouviers soient à l'étage, au niveau des fenêtres pour voir ce qu'il ce passait à l'extérieur et ainsi éviter la contrebande de sel.

Ledoux a utilisé des formes géométiques simples, sans surchage décorative ; il fait parti du mouvement néoclassicisme et il rompt alors totalement avec le mouvement baroque dans lequel on utilisait des formes ovales.

Lors de la conception, Ledoux a essayé de répondre au problème suivant :

Comment créer un bâtiment dans lequel on peut vivre et/ou travailler tout en gardant des formes géométriques simples ?

Mise en situation cycle 3 ??

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Il me semble qu'il manque des petites choses :

Pourquoi avoir choisi cette oeuvre ?

Il faudrait la replacer dans un contexte architectural de l'époque... assez innovant tout de même pour un gars du 18 ème !!! Citer d'autres architectes qui auraient eux aussi peut etre fait des batiments de ce type.

Pourquoi forcément le cycle 3, moi je verrai plein de pistes au cycle 1 et cela changerai de proposer de la maternelle !!

Qu'en penses tu ?

Sinon c'est intéressant, mais je ne ressens pas beaucoup ton implication personnelle du coup cela pourrait de permettre d'investir un peu plus ton exposé...

Link to comment
Share on other sites

J'oubliais :

en quoi cela serait super intéressant pour les enfants de travailler sur ce projet ? sur l'architecture en général ?? Quelle serait les finalités ? Quelle richesse ?

Allez on va arriver à faire en sorte que tu proposes un exposé en béton armé ;-)

Link to comment
Share on other sites

Tout d'abord merci Belcamille d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre; rien que ça, ça me fais super chaud au coeur.

Pour le côté personnel, tu as raison, surtout que j'ai pris le temps de me rendre sur place et de voir le Pavillon ''en vrai'', je pense que devrais le mettre dans l'exposé.

Cycle 1, pourquoi pas, mais j'ai peur qu'ils soient quand même un peu petits pour comprendre l'utopie de Ledoux, peut- être de cyle 2 alors.

En fait, je trouve que le Pavillon pose 2 problèmes, et je n'arrive pas du tout à trouver lequel des deux serait le plus pertinent ;

Soit un travail sur le regard :- Ledoux avait conçu les façades comme des yeux permettant aux ouvriers de surveiller l'extérieur. Aujourdhui, le conseil général a inversé le sens d'observation en permettant au visiteur extérieur de regarder à l'intérieur du Pavillon. Donc avec les élèves, j'apporterais une boite, dans laquelle il y aurait une image et des trous percés sur les faces. Je leur poserais comme problème ''Comment peut-t-on donner envie de voir à l'intérieur de cette boite ? '' avec interdiction de l'ouvrir ou d'écrire des mots dessus.

Soit un travail sur les formes géométriques, sur les volumes en particulier ; Ledoux avait pour problématique , Pourquoi vouloir régir la vie des ouvriers ? et la tranposition didactique en serait Quel est le pouvoir de l'organisation géométrique ? Du cercle et de son centre ? Ce problème là, me semble intéressant aussi mais j'ai peur que dans l'activité, cela se réduise à coller ensemble des boites, des cylindres, des cubes, etc :sad: je ne vois pas trop comment mettre ça en place.

Qu'en penses-tu ? qu'en pensez-vous ?

merci encore, bonne journée.

Link to comment
Share on other sites

Tout d'abord merci Belcamille d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre; rien que ça, ça me fais super chaud au coeur.

Pour le côté personnel, tu as raison, surtout que j'ai pris le temps de me rendre sur place et de voir le Pavillon ''en vrai'', je pense que devrais le mettre dans l'exposé.

Cycle 1, pourquoi pas, mais j'ai peur qu'ils soient quand même un peu petits pour comprendre l'utopie de Ledoux, peut- être de cyle 2 alors.

En fait, je trouve que le Pavillon pose 2 problèmes, et je n'arrive pas du tout à trouver lequel des deux serait le plus pertinent ;

Soit un travail sur le regard :- Ledoux avait conçu les façades comme des yeux permettant aux ouvriers de surveiller l'extérieur. Aujourdhui, le conseil général a inversé le sens d'observation en permettant au visiteur extérieur de regarder à l'intérieur du Pavillon. Donc avec les élèves, j'apporterais une boite, dans laquelle il y aurait une image et des trous percés sur les faces. Je leur poserais comme problème ''Comment peut-t-on donner envie de voir à l'intérieur de cette boite ? '' avec interdiction de l'ouvrir ou d'écrire des mots dessus.

Soit un travail sur les formes géométriques, sur les volumes en particulier ; Ledoux avait pour problématique , Pourquoi vouloir régir la vie des ouvriers ? et la tranposition didactique en serait Quel est le pouvoir de l'organisation géométrique ? Du cercle et de son centre ? Ce problème là, me semble intéressant aussi mais j'ai peur que dans l'activité, cela se réduise à coller ensemble des boites, des cylindres, des cubes, etc :sad: je ne vois pas trop comment mettre ça en place.

Qu'en penses-tu ? qu'en pensez-vous ?

merci encore, bonne journée.

Coucou

je pensais au cycle 1... mais en exploitant peut être la notion géométrique qui se dégage de la bâtisse, des courbes, des traits, des vides, des pleins et se rapprocher ainsi de l'art tel qu'il est vu au 20 ème siècle pour faire des liens avec de grands artistes qui ont travaillé sur ce genre de concept. Essayer de prendre de la distance par rapport à ce bâtiment très concret pour aller vers son équivalent en dessin peut etre avec une recherche sur la matière... je dis cela comme ça pour te donner des pistes.

C'est vrai qu'au cycle 1 c'est le développement de la sensibilité, de l'imagination et de la création qui prime ! (je cite les programme :-) ) en n'oubliant pas l'oral.

De plus, je me poserai aussi la question : Quel démarche de création peut inspirer tes futurs élèves à travers cette oeuvre ? et toi comment tu vois cela ? si tu étais un petit tu aurais envie de faire quoi ?

En fait, je pense que tu devrais te dégager un peu de tes recherches théoriques autour de l'oeuvre et plutôt exploiter ce qu'elle inspire... pour éventuellement le réinvestir avec des petits. Mais c'est clair que contrairement au cycle 3 les finalités ne sont pas les mêmes et c'est ce qui est intéressant je trouve. Cela en plus prouverait au jury que tu as eu une véritable démarche de recherche, de questionnement sur d'éventuelles pistes de recherche. Pourquoi les petits n'auraient-ils pas accès eux aussi à cette oeuvre ? Et puis au moins si on te demande de réinvestir au cycle 3 tu seras plus à l'aise ;-)

Qu'en penses tu ? Qu'en pensez vous ?? ;-)

B.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...